« Fit for 55 » : l’écologisme totalitaire au pouvoir en Europe

Lors de leur session plénière à Strasbourg le mercredi 8 juin, les eurodéputés se prononcent sur huit des quatorze directives du paquet climatique Fit for 55.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 1
Alexandros Michailidis / Shutterstock.com

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

« Fit for 55 » : l’écologisme totalitaire au pouvoir en Europe

Publié le 9 juin 2022
- A +

Lors de leur session plénière à Strasbourg le mercredi 8 juin, les eurodéputés se prononcent sur huit des quatorze directives du paquet climatique Fit for 55, qui vise à limiter les émissions de gaz à effet de serre de l’Union européenne de 55 % d’ici 2030 dans le cadre du Green New Deal.

Dans ce deal, l’idéologie se taille la part du lion. Commission et Parlement européens sont désormais les deux principaux vecteurs de l’idéologie écologiste dans le monde — loin devant le plus zélé des États.

Ce que marquent ces directives est l’ouverture de la chasse aux émissions humaines de CO2, non seulement dans l’industrie ou dans le transport, mais jusque dans le moindre détail de la vie quotidienne des citoyens européens (énergie, mobilité, alimentation). La réduction des émissions humaines de CO2 n’est pas le principe dominant Fit for 55, mais son principe unique, séminal et cardinal.

Ce qui fera sourire ceux qui connaissent la sourde hostilité de cette même UE à l’énergie nucléaire, pourtant la seule source d’énergie décarbonée permanente illimitée, sous la pression des écologistes allemands et leurs satellites autrichiens et belges.

On ne saurait mieux indiquer le caractère proprement idéologique de la démarche : comment prétendre qu’on part à la chasse au vampire CO2, quand on refuse expressément de se munir du pieu qui pourrait en venir à bout ?

Que l’on condamne un prisonnier au pain sec et à l’eau, son organisme devra se passer des mauvaises graisses et des vilains sucres : très bien ! Mais le bilan sera presqu’immédiatement catastrophique. De même, la décarbonation partielle de nos économies n’est pas mauvaise en soi et, de ce point de vue, il est loisible de donner une lecture positive à chaque mesure prise isolément.

Telle que menée par l’UE, cette décarbonation brutale et unilatérale aura des conséquences économiques, énergétiques, alimentaires, politiques et finalement civilisationnelles qui seront dramatiques et dévastatrices, sans commune mesure avec les effets bénéfiques. C’est du point de vue systémique et global qu’il faut analyser Fit for 55.

 

L’Union européenne ne pèse rien dans le reste du monde

Fit for 55 ne jure que par la réduction des émissions (humaines) de CO2. Rappelons que les émissions CO2 de l’UE représentent moins de 10 % des émissions mondiales. Après une brève diminution des émissions mondiales de CO2 durant la crise covid, elles ont repris leur hausse.

En dépit des effets d’annonce des écologistes européens de tous les partis — 55 % ! cela paraît substantiel, comme réduction ! — ce qui précède signifie que la réduction marginale des émissions européennes de CO2 sera plus que compensée par l’augmentation mondiale des émissions de CO2. Par conséquent, même à s’inscrire de façon stricte dans le cadre de pensée qui préside à la rédaction des directives Fit for 55, ceci implique que les effets de ces directives sur le climat seront nuls. Littéralement nul, égal à zéro, la pureté de l’objet mathématique.

Je propose un pari d’un million d’euros signé chez le notaire à celui qui me démontrera le contraire de cette proposition simple, immédiatement accessible. Irons-nous déclarer la guerre à l’Inde pour l’obliger à réduire ses émissions de CO2 ? À la Russie ? Devrons-nous relancer la colonisation de l’Afrique ? Monter un corps expéditionnaire pour soumettre la Chine à Fit for 55 ?

Ces pays et continents augmentent massivement leurs émissions de CO2 et n’ont aucune intention d’y rien changer à court ou moyen terme — le long terme n’engage jamais personne, comme le soulignait Lord Maynard Keynes — car ils savent que le carbone est consubstantiel au développement économique donc au bien-être de leurs citoyens. C’est un fait, physique et géopolitique en forme d’éléphant dont les institutions de l’UE font complètement abstraction quand elles traitent les citoyens européens comme des chapons.

La radicalité de Fit for 55, emmené par le charmant commissaire européen Frans Timmermans, n’est tenable que pour autant que les citoyens entrent dans un processus écologiste de décroissance, donc de régression collective, en remplaçant un grand nombre d’aspects de la vie moderne non par autre chose mais par rien du tout, ce que les idéologues écologistes nomment sobriété, aimable cache-sexe de la précarité. La décroissance et le maintien de la chape de plomb écologiste ne sont concevables que si l’on suspend dans la durée les mécanismes démocratiques. Vous aurez noté qu’un nombre grandissant d’intellectuels écologistes, en écho aux pères fondateurs de l’écologisme contemporaine Hans Jonas qui prônait la dictature écologiste bienveillante et Paul Ehrlich qui prônait la stérilisation forcée de l’humanité, ne se gênent plus pour prôner en effet de briser la démocratie pour que triomphe l’écologisme.

Du communisme à l’écologisme, les grands totalitaires ont toujours avancé à visage découvert.

Voir les commentaires (22)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (22)
  • Sous nos yeux ébahis, nous assistons à la destruction de l’économie européenne. A qui profite le crime?

    • C’est la lenteur de la destruction qui pose problème. En elle-même, la fin de l’UE serait d’un grand profit pour les Européens…

  • Pendant que le monde est au bord de conflits en tout genre, l’UE vend l’Europe à la Chine.
    Le nations et les peuples la composant devraient réagir en la menaçant de se retirer ce qui sera ingérable contrairement au Brexit si elle ne se réforme pas et continue à privilégier les écolos mortifères et autres minorités malfaisantes!

      • On s’en fiche du CO2 puisqu’il ne pilote pas le climat !

      • Racontez cela aux Chinois. Ils ont l’air d’avoir d’autres choses plus importantes à faire que ces conneries.
        Par exemple construire des centrales à charbon, pour par exemple, devenez, les mettre en fonction rapidement.

      • Je ne comprends pas… on nous dit que la situation actuelle est sans précédent, et là on apprend qu’on atteindrait un niveau qui était déjà présent il y a 3 millions d’années, soit… hier, dans le cadre de l’Histoire de la planète !
        (si les 5 milliards d’années d’existence de notre planète sont condensées en 1 journée, ces 3 millions d’années représentent les 52 dernières secondes)
        Et il va sans dire que quand la concentration était à ce niveau il y a 3 millions d’années, la Terre a subi catastrophes climatiques sur catastrophes climatiques, qui ont submergé des terres jusqu’à là émergées comme des îles dans le Pacifique, que tous les coraux sont morts, que les animaux privés d’oxygène ont disparu et que le climat a subi un emballement fatal qui a amené la Terre vers les sommets de Vénus… Ah ben non, tiens…

  • « l’ouverture de la chasse aux émissions humaines de CO2 » : pour bien faire il faudra s’arrêter de respirer, l’air inspiré contient 0.03% de CO2, l’air expiré en contient 5% !

  • Encore et toujours le CO2, quand cette farce va t elle s’arrêter? Par rapport aux centaines de millions d’années qui nous on précédées, nous sommes en période de taux de CO2 faible, la planète et les animaux et les hominidés ont très bien survécu à des taux de CO2 bien plus élevés

  • Interdiction des ventes de véhicules thermiques (neufs) en 2035.
    Alors qu’ils ne représentent que 12 % des émissions de CO2 !
    Et que l’électrification totale de ce secteur ressemble au 13ème travail d’Hercule.
    Le crash test, c’est pas la bagnole qui va le subir, c’est l’Europe. A la différence que les mannequins auront été remplacés par des humains bien vivants.

    • Je pensais que l’obsolescence programmée était un mythe fondé par les écologistes servant à dénoncer la non-durabilité des produits manufacturés qui…ne durent pas.
      J’avais tort.
      L’obsolescence programmée des voitures thermiques est une réalité et les écolos sont à la manœuvre.
      Iront-ils jusqu’à programmer l’obsolescence de l’humanité dans le combat contre la vie et la liberté ?
      On me dit dans l’oreillette que tout est déjà prévu et que le plan se déroule parfaitement.

  • entendu hier soir sur une chaîne tv, à propos de l’interdiction des véhicules des ploucs , un chroniqueur déclarer:nous avons mis aux commandes des débiles mentaux, le vent mauvais de la bien « pensance » serait-il enfin en train de tourner?
    J’ai des doutes, Nupes et son programme pour débiles mentaux a le vent en poupe,et la bête est encore puissante.
    Et je ne peux toujours pas me remettre de l’acceptation unanime par la population de l’imposition de l »autoausweis » , mesure particulièrement débile, qui a démontré qu’un gouvernement qui agite la peur , peut tout se permettre
    La nomination d’Amélie , l’andouille, est un mauvais signe, nous allons déguster

  • En 2014, gérant de société dégoûté par les contraintes et avanies diverses faites aux entreprises en France, j’avais pratiquement décidé de liquider ma société et d’acheter un grand voilier confortable pour me barrer « écologiquement » de ce pays tout pourri! J’ai effectivement liquidé ma société en 2016, mais dans un dernier sursaut de naïveté, je me suis dit que ça ne pourrait pas être pire que sous Hollande et j’ai abandonné ces projets! Mauvais choix!!!!!!!!!!! Au secours!

  • Vous avez raison, l’écologisme totalitaire est en train d’étouffer l’Europe et de la faire régresser. C’est dramatique.

  • Ce vote est un pur scandale !
    N’importe quel bachelier technologique du siècle dernier aurait été capable de démontrer l’absurdité de ce qui a été voté.
    Un super chargeur TESLA fait un « plein » électrique de 10 à 80% en 30 minutes pour une capacité des batteries de 60KWh. L’autonomie annoncée est de 500 km.
    Question 1 : quelle énergie doit fournir le super chargeur ?
    Question 2 : quelle est l’autonomie réelle du véhicule après un plein de 30 minutes ?
    Solution :
    Question 1 : le véhicule sera chargé à (80% – 10%) soit 0.7 * 60 KWh soit 42 kWh.
    42 KWh en 30 minutes correspond à 84 KWh.
    Pour donner un ordre de grandeur, cela correspond à l’alimentation électrique pleine charge de 10 pavillons.
    Question 2 : l’autonomie réelle du véhicule après une charge de 30 minutes sera de 0.7*500 soit 350 km. Ce chiffre est à confirmer en pratique car on se doute bien que les données constructeur sont optimistes.
    Opinion d’un modeste bachelier F3 (électrotechnique) cuvée 1977 : c’est pas terrible !
    On pourrait corser le problème en prenant en compte les inévitables files d’attentes, voire les bagarres, devant les super chargeurs !
    Avec mon diesel de près de 10 ans, je fais un plein en 5 minutes pour une autonomie de 1100 km.
    Vive le progrès à marche forcée !

    • Vous voyez, cette praticité et cette liberté qu’offre un vieux moteur Diesel… eh bien c’est ça qu’il veulent vous retirer. Le CO2, ils s’en foutent en fait

  • Il va falloir débrancher l’UE vite fait… tant qu’on en a encore la force.
    Quand toutes ces règles alacon nous aurons mis sur la paille pour longtemps, on consacrera notre temps à chercher à survivre.

  • Ce que je ne comprends pas, c’est qu’il est tout à fait possible de faire un projet socialo marxiste sur l’adaptation au changement climatique. Avec subventions à gogo, climatiseurs partout et centrales (nucléaire charbon ou autre) subventionnées (pour les pauvres tout particulièrement). Pourquoi ne pas dire, nous allons vous défendre de ces vilains chinois qui réchauffent la planète en vous arrosant de subventions pour vous protéger du réchauffement climatique.
    Peut être que ça fait plus classe de dire « on va sauver le monde avec votre fric »?

  • Voyons le côté positif: l’Europe effondrée ne pourra plus jouer au porte-flingue d’oncle Sam

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

En 2019, le Parlement européen a déclaré l’état d’urgence climatique. Il faut dire que les sujets liés à l’environnement ont pris soudainement une ampleur considérable en 2019 : réchauffement climatique, extinction des espèces, effondrement de la société humaine… plus personne ne peut les éviter.

En tant qu’acteurs du débat politique, les libéraux ont évidemment leur rôle à jouer. Pourtant, face à l’ampleur des enjeux, force est de constater que nombre d’entre eux ne sont pas à la hauteur, loin de là.

L’ensemble de notre économi... Poursuivre la lecture

union européenne
1
Sauvegarder cet article

Comme si souvent, l’Union européenne vient de démontrer encore une fois son manque de connexion avec la réalité et sa préférence avant tout pour la communication politique. Étant donné les circonstances actuelles dans lesquelles se trouve l’Ukraine – sa lente mais inéluctable défaite militaire et son économie en chute libre – que fait alors l’Union européenne ?

 

Un geste politique

Est-ce qu’elle fait ce qui aurait été le plus logique, le plus humain et le plus à même de limiter des victimes et des dégâts ultérieurs en Ukra... Poursuivre la lecture

En France, nous serions tentés de dire Non, tant le battage médiatique incessant assimilant l’écologie à une posture étatiste, nécessitant de lourds sacrifices fiscaux et un contrôle renforcé de nos comportements et modes de vie est la norme.

 

Une autre écologie est possible

Et la bonne nouvelle, c’est qu’elle existe déjà… Malgré le silence des médias.

L’écologie véritable n’est pas particulièrement marquée politiquement. Étymologiquement, écologie signifie « économie de la maison »… Ce qui signifie tout simplement ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles