Confinement : « Il faut sauver Noël ! »

Les élites politiques et bureaucratiques du pays semblent prêtes à nous autoriser à « fêter Noël » si nous nous tenons tranquilles les 15 prochains jours.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Wanted: Santa Claus By: Kevin Dooley - CC BY 2.0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Confinement : « Il faut sauver Noël ! »

Publié le 12 novembre 2020
- A +

Par Frédéric Mas.

Ce matin, la presse ne parle que de « sauver Noël », menacé par un reconfinement étatique plus strict au nom de la guerre contre la circulation de la Covid-19. Couvre-feu, fermetures des lycées, protocoles sanitaires renforcés, toutes les hypothèses sont soulevées par les éditorialistes.

Comme chaque semaine, la réponse se fera ce soir 18 heures, par la bouche de Jean Castex cette fois-ci, qui décidera des nouvelles mesures à adopter pour répondre à une crise qui n’en finit pas.

Aux yeux des experts, les chiffres ne sont pas très bons : le nombre de cas détectés s’élève à près d’1,9 million de personnes en France, ce qui nous place dans le peloton de tête européen, pas loin de l’Espagne et de l’Italie. Les inconnues dans l’équation sont encore suffisamment grandes pour que les recommandations de prudence sur la circulation du virus soient prises au sérieux.

Des Français qui se lassent

Seulement, à force de punir à tort et à travers et d’infantiliser la population, les pouvoirs publics ont lassé les Français, qui prennent le reconfinement beaucoup moins au sérieux que sa première édition.

Et les éléments de langage tour à tour anxiogènes ou paternalistes, les appels à la résignation collective de toute vie privée ou les déclarations extrémistes des experts proches du pouvoir n’y feront rien.

Selon un sondage Ifop en date du 12 novembre 2020, 60 % des personnes interrogées ont violé les règles du confinement. 12 % d’entre elles ont reçu des personnes chez elles après la remise en place du confinement et 24 % ont utilisé l’attestation pour d’autres fins que son motif officiel.

Malgré les mesures d’atomisation sociale de l’État bureaucratique, les gens persistent à vouloir se rencontrer et vivre un peu normalement.

Il faut dire que l’autoritarisme grossier et à géométrie variable des pouvoirs publics ne trouve pas toujours de justification sanitaire solide. Quand le préfet de Savoie rend obligatoire le port du masque en extérieur, y compris en montagne, les randonneurs s’interrogent sur la pertinence d’une mesure de distanciation sociale coercitive qui s’applique un peu au milieu de nulle part.

Pareil pour les marches en forêt. En effet, c’est ce que précise le préfet de Saône-et-Loire de son côté, si vous aviez envie (et surtout la possibilité dans un rayon de 1 km) de cueillir des champignons avec vos enfants.

Des mesures chaotiques pour sauver Noël

Les semaines précédentes, le gouvernement nous assurait que la réouverture des établissements scolaires était suffisamment sécurisée pour que le coronavirus n’y circule pas. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas.

En Allemagne, les commerces sont toujours ouverts, et le taux de contamination comme le nombre de décès liés à la covid sont scandaleusement bas comparés à la France ou au Royaume Uni.

La France a choisi de tout fermer, et fidèle à leurs habitudes, les Français choisissent de se soustraire à ses règles et règlements quand ils le peuvent. On ne peut pas dire que la confiance règne.

Les élites politiques et bureaucratiques du pays semblent donc prêtes à nous autoriser à « fêter Noël » si nous nous tenons tranquilles les 15 prochains jours. Si le pays doit souffrir et sacrifier sa vitalité économique, qu’il le fasse donc en silence, et loin des fenêtres des ministères.

Voir les commentaires (43)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (43)
  • Sauver Noël pour mieux nous enfermer le 1 janvier grâce au père fouettard…non, on ne sauvera pas Noël ni le jour de l’an ni l’année 2021, c’est pas le genre de castex de faire des cadeaux… Jamais.

  • Faire l’impasse sur les fêtes de fin d’année n’a pas que du mauvais. Quel bonheur de ne pas devoir passer les fêtes de fin d’année chez la belle mère.

  • Ils vont déconfiner le 15 dec, cela va être la ruée sur les magasins, les familles se regroupent aux fêtes. En janvier les cas vont exploser.. de notre faute. Alors qu’il suffisait de ne rien faire.

  • On a de plus en plus l’impression que le but de ces énarques est d’emmerder les français au maximum pour leur montrer que, hein, ils sont les plus forts.
    Le monopole de la violence n’a jamais été aussi mal utilisé.

    • Ils n’ont pas en faire la démonstration, on a compris depuis longtemps qu’ils étaient les maîtres…. Seraient ils fébriles sur leur échafaudages d’âneries de plus en plus visibles ?

  • « sauver Noël » traduire sauver la quinzaine commerciale qu’est devenue Noël,jamais une allusion sur le fait que c’est d’abord une fête catholique,au mieux on entend dire une « fête de famille ».
    Il faut faire travailler l’atelier du Père Noël,la RPC,et faire rentrer de la TVA.

  • Entendre Kahn pourtant sensé habituellement dire ce matin chez Bourdin que la Suède a 10 fois plus de morts que chez nous est archifaux et une honte de sa part ,nous sommes à près de 640/millions d’habitant et eux à 580…on va me dire que leurs chiffres ne sont pas fiables ,l’enfumage et le foutage de gueule continu.

  • J’ai lu votre étude et elle est clairement fausse, même si le cas de la suède montre que l’étude du Lancet était tout aussi fausse et qu’on peut très bien sans sortir sans confinement. Si on diminue le nombre de contact, on diminue le nombre de guérisons : Evidemment puisque moins de gens sont infectés… Moins de guérisons ne signifie pas plus de gens à l’hopital

    • Il faut arrêter avec ce terme de confinement qui n’a pas de définition rigoureuse. Le confinement des citoyens n’a eu lieu en Europe que dans 3 pays, la France, l’Espagne et l’Italie avec des résultats que le sait. Les autres pays ont pris des mesures de bon sens, limiter les rassemblements et fermer les bar/restaurants.
      L’OMS d’ailleurs déconseille le confinement de la population, juste d’isoler les malades ce que ne fait pas la France.
      L’étude conclue:
      « La conclusion est contre – intuitive, heurte les idées reçues, et touche les ressorts profonds de la psychologie
      collective. Plus un investissement est massif, et plus la tendance est d’investir encore. Plus un sacrifice a été important,
      plus il est difficile d’admettre qu’il était inutile. Quel aurait été le sort de ceux qui auraient tenté d’expliquer aux Incas
      que leurs sacrifices n’ont aucune influence sur la course du soleil  »
      https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02861011/document

      • Le confinement, c’est Marseille en 1720 pendant trois ans et demi. 120 mille morts, excusez du peu.

        • Vous confondez confinement et isolement. A Marseille la population continuait à travailler, sinon à l’époque ils mourraient de faim. L’isolement d’une ville ou d’un individu se défend, mais il faut savoir que l’isolement accélère l’épidémie dans le territoire isolé. On isole pour protéger le reste du pays. Confiner tout le pays est crétin.

      • Effectivement, il s’agit de définir ce qu’on appelle confinement.
        Si on appelle confinement les mesures d’enfermement de la population prises en France, enfermement « souple » dans la mesure où pas mal de gens ont continué à sortir pour travailler, faire leurs courses… ce confinement n’a servi à rien, au plan de la maîtrise de l’épidémie. (il semble même clair qu’il a accéléré l’épidémie)
        Plus largement, la question est celle du système de santé, qui s’il lui était laissé suffisamment de liberté saurait s’adapter correctement à un virus dont on sait aujourd’hui qu’il n’est pas plus dangereux qu’une bonne grippe. Dès lors, la question des mesures coercitives se pose – puisqu’on n’est pas dans un cas de figure cataclysmique comme avec la peste ou le choléra. EN d’autres termes, la liberté et la responsabilité individuelles des gens devrait être privilégiée, comme pour une épidémie de grippe. On est même en droit de se demander si l’interdiction des grands rassemblements, qui fait vivre des secteurs économiques comme le tourisme ou le spectacle, est justifiée. Je pense pour ma part que non.

        • Cette crise n’est pas sanitaire, mais politique avec un prétexte sanitaire.
          Ce que l’inquiétude climatique peinait à réaliser, la panique virale va le faire: effondrement de l’économie, contrôle total des populations.

    • Vous ne donnez aucun justificatif concret à votre affirmation que cette étude est fausse. Cette étude est basée sur des faits avérés pas des supputations, et n’est pas isolée.

  • Ça tombe, rien à cirer de Noël et de la famille.

  • Bon, sur le site de Disneyland Paris, la réouverture du parc est prévue pour le 18/12. Et la refermeture pour le 04/01/21. J’ose imaginer que Castex (pas le site de bricolage…) va nous dire royalement que la confinement est poursuivi jusqu’au 18/12, espérant nous brosser dans le sens du poil pour Noël, sans nous parler bien sûr du reconfinement dans la foulée. On parie?

  • Castex ne parle même plus de Noël mais de fêtes de famille….la novlangue technolaïcarde !Il ne faut pas stigmatiser ceux qui ne fêtent pas Noël!

  • A lire certains articles de Contrepoints sur la gestion de la pandémie par le gouvernement français, on a l’impression de vivre dans la plus atroce des dictatures. Il s’agit de toute évidence de politique politicienne : saisir une opportunité de s’opposer au pouvoir en place.
    Les opposants de tout poil font de même. Mais en vérité, les gouvernements des démocraties occidentales ont tous navigué à l’estime face à un virus nouveau et à une demande de protection des populations. Le gouvernement français s’en tire assez bien si on fait des comparaisons internationales.
    Il est peu probable que vous puissiez élargir votre audience en vous cantonnant à un libéralisme ultra-conservateur qui fait les yeux doux à Trump et fait passer Macron pour un tyran. Vous auriez intérêt à ne pas être assez grossièrement applaudi par des commentateurs dont le libéralisme de façade semble masquer des sous-mariniers lepénistes.

    • « Le gouvernement français s’en tire assez bien si on fait des comparaisons internationales. »

      Il serait peut-être temps de vous informer correctement et d’ouvrir les yeux.

      • Toujours la comparaison France-Allemagne. Elargissez votre horizon à la planète ou même seulement à l’Europe.
        Il serait effectivement temps, cher ami, de vous informer correctement et d’ouvrir les yeux.

        • L’élargissement a d’autres pays conduit au mêmes résultats. La France est dans les pays qui gèrent le moins bien. De plus on nous abreuve d’informations déformées. Le confinement en France est bien pire que chez nos voisins. On nous parle de confinement strict en Belgique, c’est faux. J’y ai de la famille, certes fermeture de certains magasins, restaurants..mais sorties libres, pas d’attestations, pas de limite de durée de distance. Visites des amis et de la famille limitées mais interdites.

        • Comparons donc la France avec la Suède et la Hollande.
          Par principe je compare toujours par rapport à ce qui est meilleur et non à ce qui est égal ou plus mauvais

        • Vous êtes drôle, vous, à prendre pour référence des pays qui gèrent très mal la pandémie, au lieu de prendre pour référence des pays qui la gèrent bien.
          Ce genre de raisonnement me fait immanquablement penser à un prof qui prendrait comme modèle les cancres de la classe au lieu de prendre les meilleurs élèves. C’est dire si votre approche est tordue, perverse même. Venant de thuriféraires de Macron, comment être étonné ?

    • Vous ne manquez pas de toupet, on a un gouvernement incompétent qui piétine les droits de l’homme et vous applaudissez. Seuls 3 gouvernements ont confiné la population, la France, l’Italie et l’Espagne. La France s’en tire très mal , un bilan humain mauvais et une crise économique qui s’annonce majeure.
      Soit vous êtes un agent de LREM soit vous n’avez rien compris.
      PS le sous entendu Lepeniste est assez sordide.

      • Je ne sais de qui vous êtes « l’agent ». Moi, de personne. Mais ce que je crois est tout simple. Les français sont des veaux comme disait De Gaulle et ils s’en prennent au gouvernement quand il faudrait qu’ils s’en prennent à eux-mêmes.
        Il suffit de respecter scrupuleusement la distanciation sociale pour ne pas être contaminé. Au lieu de ça, ils ont fait la fête en juillet et août puis continué par la suite malgré la résurgence épidémique.
        Les médias sont trop heureux de pouvoir polémiquer. C’est très vendeur. Mais en vérité les français se comportent comme des enfants gâtés qui se plaignent constamment. Une sévère austérité leur ferait le plus grand bien, pas seulement un léger confinement. Ils ne savent plus ce qu’est la véritable souffrance. Il ignorent tout de la véritable frugalité.
        Quant au lepénisme, je vous conseille de lire attentivement certains commentaires haineux (pas tous, bien sûr) et d’une rare bassesse pour vous former une opinion.

        • « Il suffit de respecter scrupuleusement la distanciation sociale pour ne pas être contaminé » mais d’où vous sortez? Qui dit ce genre de truc? On dirait un commentateur de BFM ânonnant les inepties de Castex…
          ça fait plusieurs semaines qu’on voit débarquer sur les articles un peu trop contestataires des pseudo improbables qui viennent vomir le discourt gouvernemental, c’est un nouveau boulot pour stagiaire du Service central de renseignement territorial (ex RG)?
          C’est tellement fake, tellement improbable…??
          « Une sévère austérité leur ferait le plus grand bien, pas seulement un léger confinement. Ils ne savent plus ce qu’est la véritable souffrance. Il ignorent tout de la véritable frugalité. » parce que vous vous savez?? c’est quoi ces propos hallucinés??…

        • Vous voulez dire que nos ministres ne respectent pas les mesures qu’ils imposent aux autres vu que nombre d’entre eux ( Lemaire récemment) ont été contaminés!

        • Il ne doit pas être facile de vivre avec vous !!!

        • Votre discours justifie les mesures coercitives en s’appuyant sur la soi-disant irresponsabilité des Français : c’est le discours des autorités, un discours dont le cœur est que l’État a pour rôle de faire le bonheur des gens malgré eux, d’éviter qu’ils tombent malades, comme si cela ne les regardait pas eux, d’abord – comme pour toute chose, depuis la nuit des temps.
          Alors que si on laissait les gens libres, évidemment que certains auraient des comportements imprudents, donc qu’on aurait plus de malades, mais la plupart des gens auraient le bon sens d’appliquer les règles d’hygiène ET d’éviter les grands rassemblements, donc l’augmentation du nombre de malades ne serait pas si importante que ça. Et j’en reviens au premier point : en quoi ça regarde un gouvernement que des gens tombent malades parce qu’ils ont été imprudents ? Vous ne faites jamais de vélo ? Vous ne prenez jamais votre voiture ? Que vous le vouliez ou non, la vie est une prise de risques permanente, et si nous nous appartenons encore, si la liberté signifie quelque chose, les risques que je prends pour moi-même ne regardent en rien le gouvernement, pour le Covid comme pour toute autre chose.
          Macron et cie ont peur de voir les hôpitaux débordés ? Mais ils sont débordés tous les ans à pareille époque ? Et ce problème de fond, si c’en est un, ils devraient savoir le résoudre, puisqu’il existe beaucoup moins dans d’autres pays, moins étatistes et qui font davantage confiance à leurs citoyens.
          Quant à votre tirade sur la « sévère austérité » que mériteraient les Français, elle fait froid dans le dos. Qui êtes-vous pour vous substituer à moi quant à savoir ce dont j’ai besoin ?

          • Relisez attentivement ce que j’écris. Je propose le simple respect, en toute liberté, des mesures de distanciation préconisées par les épidémiologistes. Vous semblez obnubilé par Emmanuel Macron. Moi, pas du tout, et je n’en parle pas. Ce pauvre garçon (je suis beaucoup plus vieux que lui et probablement que vous, ce qui n’est pas du tout agréable pour moi) tente de gouverner en période difficile. Je ne l’envie pas mais je lui souhaite beaucoup de courage. Je pense simplement que les médias suscitent la controverse par intérêt, pour attirer la clientèle.
            Quant à me « substituer à vous », là encore relisez.
            Mais il est certain qu’en toute liberté, encore une fois, je conseillerais volontiers à certaines personnes d’aller faire un séjour dans un monastère pour savoir ce qu’est l’austérité. Cela leur ferait le plus grand bien. C’est un simple conseil, bien entendu ! Je ne préconise évidemment aucune contrainte. Mais l’introspection dans le silence de la claustration peut avoir un effet salvateur. Elle permet au moins de quitter un instant la fureur du monde et ses petitesses pour réfléchir en profondeur.

  • Et que dire de l’Asie ?et l’Afrique noire pour laquelle on nous annonçait une catastrophe humanitaire ,ah oui leurs chiffres ne sont pas fiables n’est-ce pas ? Il ne semble pas y avoir d’émeutes liées à des centaines de milliers de décès …ou de régions ravagées .
    L’Europe Occidentale va sortir exsangue pour les 20 a 30 prochaines années c’est le lot de démocraties vieillissantes et peureuses

    • Bah, devoir accompli, l’europe va perir, c’est l’ unique but du jeu auquel on participe. Le monde se passera facilement de notre pib, ils se partageront la dépouille.. Si il y a quelque chose d’utile.. Rien.

  • Ce Noel sera réussi s’il s’accompagne d’une vraie et chaude libération de la Justice,non due à la prolifération de CO2 due à l’assassinat de Fessenheim.

  • Il faut sauver le père Noël : pour son bien, il ne pourra se déplacer qu’à un km de sa maison, avec une auto-autorisation. Et comme il est au pôle nord, ce n’est pa demain qu’on le verra…

  • Ils vont sauver Noël. Alleluia, il est né le divin bureaucrate. Chantons tous son avènement.
    Et même que bientôt, mon bon monsieur, ils vont aussi nous sauver le climat, que dis-je, la planète. Ce sont des dieux, je vous le dis.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Yves Bourdillon.

Imaginez.

Imaginez qu’une pandémie démarre à Vert-le-Petit (Essonne), siège d’un des trois labos P4 français. Qui croirait les explications de Paris selon lesquelles ce virus aurait été transmis naturellement à l’Homme par une perdrix ?

C’est pourtant l’exploit qu’a réussi Pékin en imposant depuis un an au monde entier le récit selon lequel le SARS Cov 2 qui provoque la maladie Covid-19 proviendrait d’une chauve-souris vendue sur le marché de Wuhan, dont le hasard voulait qu’il se trouvât à proximité ... Poursuivre la lecture

variole du singe
1
Sauvegarder cet article

Par Elizabeth Nolan Brown. Un article de Reason

 

Ce n'est pas seulement la peur de la maladie qui met les gens en état d'alerte pour la variole du singe, une maladie virale similaire à la variole mais moins grave. Notre société ne pourrait tout simplement pas supporter une autre pandémie en ce moment. Mais au cours des dix derniers jours, des cas ont été signalés aux États-Unis, ainsi qu'en Australie, en Belgique, au Canada, en France, en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas, au Portugal, en Espagne, en Suède et au Royaume... Poursuivre la lecture

Les éditorialistes commencent à s’impatienter : Emmanuel Macron n’a toujours pas nommé son Premier ministre. Jean Castex est déjà dans les cartons, plusieurs personnalités ont déjà été approchées. Les rumeurs se font et se défont au gré de l’actualité, des fuites élyséennes et des fantasmes médiatico-journalistiques. Seulement en régime hyperprésidentiel, le nom du Premier ministre a-t-il vraiment de l’importance ? Si tout est piloté de l’Élysée, qu’il soit homme, femme, ex-socialiste ou ex-LR, l’importance n’est que d’ordre communicationnel.... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles