Le président de la République en marche met la France à l’arrêt

Quand l’État met tant d’obstacles aux déplacements, il met en fait le pays à l’arrêt.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Capture d'écran Reconfinement: le discours d'Emmanuel Macron du 28 octobre 2020-HuffPost

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le président de la République en marche met la France à l’arrêt

Publié le 1 novembre 2020
- A +

Par Francis Richard.

La France n’est pas occupée, elle est con-finée, nuance. Elle est même re-con-finée depuis le 29 octobre minuit. Car il ne faut pas perdre les bonnes habitudes de soumission.

Le con-finement – cette mesure moyenâgeuse – est-il utile ? Rien n’est moins sûr. Il est des exemples à l’étranger qui montrent le contraire, mais chut, il ne faut surtout pas le dire.

En tout cas, il est plus facile de con-finer la population que d’enfermer des islamistes. Alors pourquoi se priver de le faire d’autant que, paraît-il, beaucoup de Français l’approuvent…

Tous les déplacements sont désormais interdits, sauf bien sûr ceux qui sont autorisés. L’exception française est que tout déplacement doit de nouveau être attesté par un formulaire.

Car, en France, le pouvoir, qui s’appuie sur une bureaucratie et une technocratie, qui sont certainement les plus prolifiques au monde, aime les formulaires, les taxes et les amendes. En vertu du décret n°2020-1310 du 29 octobre, il y a 9 motifs de déplacement dérogatoire possibles. Il faut cocher la bonne case et fournir un justificatif dans au moins deux cas.

Ces deux cas sont des déplacements permanents : le déplacement scolaire et le déplacement professionnel, les cachets de l’établissement et de l’employeur faisant foi, respectivement.

Prenons l’exemple de quelqu’un qui, le même jour, va conduire ses enfants à l’école, travailler, rechercher ses enfants, faire des achats de première nécessité et faire un jogging. Combien de documents devra-t-il emporter avec lui au cours de cette même journée pour respecter le con-finement ? Sept. Et encore, il pourrait avoir un rendez-vous médical…

Comme il s’agit de verbaliser – lors du confinement de printemps la récolte a été bonne – il faut que celui qui se déplace s’engage en indiquant date et heure de début de sortie. Cet engagement permet à la force publique de piéger plus facilement celui qui mettrait trop de temps à se déplacer, surtout s’il effectue un déplacement bref, d’une heure et d’un kilomètre.

Pour une première infraction, le tarif est de 135 euros, soit une contravention de quatrième classe, ce qui n’est pas rien pour les petits budgets ; le second tarif sur une période de 15 jours est de 200 euros, soit une contravention de cinquième classe. Si trois infractions sont commises en 30 jours, la durée minimum du re-con-finement, là c’est hors classe puisqu’il s’agit d’un délit (l’amende s’élève à 3750 euros), passible de 6 mois de prison.

La peur de l’amende devrait être plus dissuasive que celle du virus couronné, dont la létalité est très faible, même s’il met à mal un système de santé inefficace parce qu’étatique.

Quand l’État met tant d’obstacles aux déplacements, il met en fait le pays à l’arrêt, lequel, pour pallier son impéritie, contraint déjà l’essentiel des établissements recevant du public :

Un confinement ça va (encore que…), deux confinements, bonjour les dégâts !

Car il ne fait aucun doute que cette mesure aura des conséquences économiques et sociales bien plus mortelles que celles de l’épidémie, dont les chiffres sont sujets à caution : « Les chiffres sont comme les gens. Si on les torture assez, on peut leur faire dire n’importe quoi », disait Didier Hallépée.

Sur le web

Voir les commentaires (79)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (79)
  • Ce n’est pas parce que l;e systeme de santé est étatique quil est inefficace ! d’abord il ne l’est pas car il y a unn emédecine libérale dont les médecins pensent d’abord à s’en mettre plein les poches en cette période de coronavirus. Idem avec la politique des tests qui sont très chers et très peu efficaces car sans coordination bref un système hybride à la ramasse complète et extrêmement cher

    • le gouvernement fait tout pour étouffer la médecine libérale avec les résultats que l’on observe : incapacité du système hospitalier public à prendre en charge ce virus, épuisement du personnel, dette qui explose…
      Il vaut mieux être bien portant de nos jours !

      • il n’empêche que comme dit franck75 , certains membres du dit personnel hospitalier sont de mèche avec le gouvernement pour instaurer ce climat de peur et d’autres en profitent pour mettre du beurre dans les épinards comme ceux qui moyennant finances en sortie de tests vous filent les résultats plus vite.

    • Vous ne manquez pas d’air.
      Ce sont bien les services de réa de l’hôpital public qui sont débordés, l’état ne veut pas utiliser les 5000 places de réa que les cliniques ont.
      Pour ce qui est des tests, l’état a court-circuité les médecins généralistes qui auraient pu faire le tri.
      Beaucoup de personnels soignants sont restés chez eux (à cause du plan blanc) au printemps, ce qui est incompréhensible.

      • Arrêtez de dire n’importe quoi…!!! Les cliniques prennent le relais des hopitaux pour les soins intensifs post-op qui sont déprogrammés pour que les covids soient pris en charge…Personnel soignant resté à la maison…Vous fumez la moquette ??? ou vous voulez nous enfumer dans vos pseudo thèses conspirationnistes…Nul..!!!

        • Ben justement beaucoup de personnels soignants arrêtés ! et pour cause j’en ai arrêté ! Mais effectivement dans les petites villes (du genre un hôpital public et une clinique privée) il y a répartition des tâches. Mais souvent, la vague n’est pas aussi importante pour l’hôpital, par contre certaines cliniques se tapent toutes les autres urgences qui continuent, dont elles géraient avant la crise une certaine part.

        • Lisez le bulletin du mois d’aout du conseil de l’ordre des médecins et le témoignage d’un neurochirurgien  » La première fois
          de ma carrière que je suis mis sur la touche »
          « Je suis confiné chez moi tandis que l’hôpital et tous les personnels sont au cœur d’une tempête sanitaire d’une ampleur inédite. C’est très difficile à vivre. Impossible de m’occuper chez moi, de jardiner. Je voulais aller à l’hôpital. »
          On a empêché les gens de soigner.

          • Oui j’ai lu…Après un neuro chirurgien est avant tout un médecin et s’il peut aider il n’est pas obligé de rester chez lui..!!!

            • Malheureusement pas forcement si simple. Il y a à la fois un gâchis de compétence et un manque de compétence. Un gâchis car il n’aurait pas du être mis sur la touche, un manque de compétence car un neurochirurgien tout médecin qu’il soit n’est plus en mesure de faire de la médecine d’urgence ou de la médecine générale. Il peut faire peut être brancardier…

              • Surtout que la garde de neurochir est très prenante. Et que la neurochir c’est aussi beaucoup de pathologie non programmée.

              • Bien sûr , mais il peut être efficace sur un centre d’appel et faire des prélèvements @ours blanc

                • Pas sûr pour le centre d’appel ! pour les prélèvements bien sur ! Mais avouez quel gâchis !

                • Vous vous ridiculisez. Faire des prélèvements pour un neurochir..

                  • Les centres d’appels sont gérer par des externes assez souvent…un spécialiste sait faire..alors oui c’est un énorme gachis mais cultiver son jardin alors que l’on peut aider…Je sis pas moi mais sans être altruiste c’est dans notre serment il me semble..

    • Un pour tous, tous pour un camarade :

      – Pour chaque seconde d’attention du citoyen, le pays fournit 2 années-homme de travail au président.
      – En 2 ans (sans dormir), le président peut accorder 1 seconde d’attention aux problèmes individuels (gros-mot) de chacun.

    • franck75 : « il y a unn emédecine libérale dont les médecins pensent d’abord à s’en mettre plein les poches en cette période de coronavirus. »
      Vous ne confondriez pas BV avec Libé?

    • Le collectivisme (sanitaire) a été terrassé par un minuscule virus sous les yeux des Français ébahis, en affichant l’un des pires résultats de la planète entière malgré des moyens colossaux dépensés en pure perte.

      Vous perdez votre temps. Vous avez déjà perdu la bataille mais vous ne l’avez pas encore compris.

    • Vous essayez de récolter le plus d’appréciations négatives ! Je crois que vous avez gagné !
      Bonjour le cliché des médecins qui pensent qu’à s’en mettre plein les poches ! Je ne vais pas faire de démarchage pour les 100 appels jours, croyez moi ! Si c’est pour les 35 euros en plus du fait de la déclaration Covid : comme toutes les m…. gouvernementales, c’est quasi inapplicable (je n’ai pu le faire qu’une fois sur les 20-25 patients positifs et symptomatiques). On pense d’abord a essayer de répondre à toutes les sollicitations, ce que je n’arrive plus à gérer avec des plannings chargés à 15 jours et des demandes à répondre dans la journée ! Franchement je me passerai bien de finir tous les jours après 20 heures… faire reporter l’incurie de l’hôpital sur la médecine libérale… joke !

  • ainsi en va t’il des pays dirigés par un incompétents doublé d’un psychopathe ;

    • « À la fin, qu’est-ce qu’on va suggérer ? Que tout le monde reste enfermé toute sa vie parce qu’il y a des virus dehors ? Mais vous êtes tous fous. Vous êtes devenus tous cinglés. » (Didier Raoult)

  • Un système qui était à bout de souffle est passé depuis quelques mois en mode violent pour assurer sa survie. Les Français ont été biberonnés pendant des décennies à l’idéologie de l’Etat bienveillant: ils en viennent à accepter toutes les brimades.
    Une population vieillissante et terrorisée, rendue malléable à souhait et composée en grande partie de fonctionnaires et de retraités: voilà l’état terminal de la civilisation française finissante.

  • Une fois que nous serons au fond du trou, la nouvelle France sera plus forte, liberale et tout ce qu’on peut souhaiter, merci mr le Mr president(je rigole)
    Avec vos self autorisations n’oubliez d’avoir une preuve de votre lieu de residence ils peuvent être très tatillons nos hommes en bleu, et baissez les yeux…

  • Vous avez raison ces caricatures sont arrivées au bon moment, coup monté pour pouvoir déployer l’armée ?

  • On pourrait sans doute diviser par 4 le nombre de patients hospitalisés et de morts. Pour cela il faudrait que les médecins généralistes prescrivent du Plaquénil et de l’Azythromicine dès les premiers symptômes, car c’est pendant la phase virale que ce protocole est le plus efficace et est d’autant plus efficace qu’il est pris le plus tôt possible. Une fois qu’on est à l’hôpital avec de gros problèmes respiratoires, c’est trop tard.
    Liens qui prouvent l’eficacité du protocole:
    https://hcqmeta.com et https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0924857920304258 (en anglais, comme toutes les publications scientifiques)

  • Toute cette situation est la conséquence directe d’un service de santé non préparé, d’une gestion de la pandémie catastrophique et enfin d’un petit caporal trouillard.
    Mais, « quoi qu’il en coute » à toujours le blabla facile, il vient même de se repentir sur la chaine de pourriture Al jazeera.

  • Tout le territoire sauf sauf sauf ….
    Ces mesures de confinement sont incompréhensibles.
    La cacophonie entre les ouverts et les fermés démontre l’incohérence de ce gouvernement et son incapacité à gouverner et à gérer les problèmes graves.
    Le Président Macron nous entraine dans un désastre économique bien plus grave que le virus.

  • Il est temps de dire haut et fort que nous n’accepterons pas une dictature qu’elle soit politique sanitaire religieuse ou individuelle
    Il est temps de se débarrasser de ce calife européen

      • Il semble difficile de faire pire, mais si c’est juste pour faire aussi mal, les manifestants seront un peu là, et les Français seront un peu las…

    • On peut le dire, mais, on ne peut absolument rien y faire le pouvoir à tous les pouvoir et on n’ est pas en Amérique les français ne sont pas armés et de toute façon sont des veaux défendant plus les petits oiseaux que leur vie.

  • « Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs. »

    • L’ennui est que le peuple n’est un que pour les idéologues. Il est donc infoutu de se mettre d’accord avec lui-même sur le point de savoir si ses droits sont violés.

  • Je pense que l’auteur de cet article ne connait personne dans son entourage qui été touché par la Covid 19 pour affirmer de façon aussi péremptoire de pareilles contre-vérités. C’est une maladie gravissime et ce n’est pas le moment de diviser les français.

    • Rassurez-vous, les Français vont s’unir.

      Les délires sanitaires actuels, le scandale des confinements inutiles qui ruinent le pays et les mensonges éhontés proférés à jet continu ne manqueront pas d’unir effectivement les Français contre votre maître et ses complices collectivistes.

    • Au contraire, Willy73, la plupart d’entre nous connaissent des gens qui ont été touchés par ce virus peu létal mais très contagieux. Autour de moi dans un cercle très large, 1 décès (91 ans et encore on n’est pas sûr qu’il est mort du Covid19) pour une vingtaine de gens infectés. La plupart, quelques jours de grippe; trois ont souffert davantage mais sont totalement rétablis. Une parente proche de 81 ans atteinte de plusieurs maladies graves (un cancer en cours, diabète et polyarthrite) est sortie sans problème de l’hôpital. Le chef de service que j’ai interrogé m’a dit: « Elle prend du Plaquenil quotidien pour sa polyarthrite, c’est cela qui l’a très certainement protégée ». Arrêter et ruiner peut-être définitivement un pays pour un virus de ce genre est invraisemblable et inacceptable. Que serait-ce donc avec Ebola? Ou avec une attaque nucléaire?

      • Une attaque nucléaire, justement avec un virus sympa, on fait le même effet sans trop de destruction humaine, les vieux, bof.

    • « c’est une maladie gravissime » : euh non justement, même si certaines formes/cas tournent au drame. Et en plus, il existe des produits pas chers pour réduire la charge virale…

      • Lesquels votre honneur que nous rigolions un peu…ouarf ouarf..!!( sortez vous de la tête l’HCQ qui n’a jamais marché que dans des rhumatismes inflammatoires…)

        • C’est tellement vrai que la Choloroquine va être interdite pour le Palu.

          • Heu, le palu ne se soigne plus avec si j’ai bien compris, je ne suis pas médecin et même pour les rhumatismes il y a des trucs, chers, interdits par la secu sauf à la veille de la retraite , mais plus efficaces(experience personnel.. Pas moi, mais ma maman) .

    • Ca n’est la maladie en elle-même qui est gravissime, c’est le risque de saturation du système hospitalier qui est gravissime. Ce risque pourrait être atténué dans une certaine mesure par des choix appropriés, mais ni la gestion de nos gouvernants, ni les préconisations de leurs opposants, ni celles des insouciants n’y contribuent.

    • Y a des morts par terre dans les rues ?

      • Je ne vois pas ce qui justifie un plus 3 à une telle ânerie. Sûrement des comparses… A virer, ce n’est pas de la censure mais il y a des limites à ne pas franchir, on n’a notre dose de propagande, et c’est suffisant.

    • « ce n’est pas le moment de diviser les français »

      J’ai comme l’impression que c’est déjà fait et même au niveau européen.

      Le « monde d’après » est en train de se (dé)construire dans les rues.

    • C’est trop bon, je ne pensais pas les suisses… Si, en fait ils ont les pieds sur terre.

    • Toutes les grippes sont graves, potentiellement. Et des gens en meurent. Ce n’est pas pour ça qu’on arréte de vivre.

  • Il est vrai que Macron a été particulièrement maladroit, et surtout qu’il est incohérent dans sa gestion de l’affaire caricatures/islam, mais il faut être lucide : cette affaire est aussi et surtout un prétexte pour les islamistes de la planète entière pour cibler la France, qui reste à leurs yeux un grand symbole (à tort ou à raison) de la chrétienté, de la liberté et donc de l’opposition à l’islam, à la charia, au califat. On sait depuis un moment que des groupes comme les Frères Musulmans, les salafistes, et désormais le néo-sultan Erdogan, veulent conquérir l’Europe, en particulier occidentale, vue comme le ventre mou de l’Occident. Tout prétexte est bon pour mobiliser les troupes islamistes. Et ces gens se sentent d’autant plus encouragés à le faire que la réponse est faible et/ou incohérente.

  • Bah même un québécois peut avoir un instant de lucidité, ils ne boivent pas comme de trous en cette période de l’année.

  • J’ai suis né en Pologne, j’ai grandi en Allemagne et j’ai fait mes études en Pays-Bas. Quand je suis arrivé en France il y a 10 ans, j’étais émerveillé non pas seulement par la beauté de ses montagnes, mais aussi par sa cuisine, sa langue, et aussi par ses habitants, qui – champions du monde de grève et de protestation – ne se laissent pas faire.

    Je ne veux pas dire que dans cette épidémie, aucune mesure ferme ne doit être prise. Mais dans un état de droit toutes les restrictions aux droits fondamentaux doivent être proportionnels et nécessaires.

    Je n’aurais jamais imaginé que les Français accepteraient d’être collectivement privés du droit fondamental d’aller et venir (et maintenant même pour la deuxième fois), alors que cette restriction n’est manifestement ni proportionnelle ni nécessaire. Ou est-ce que ce sont les infections en plein air qui remplissent les hôpitaux ?

    D’après mes observations, le problème fondamental est que ces restrictions restent bienvenues (voire populaires) parmi les Français. La population se voit attribuer les règles qu’elle mérite. Mon image naïve des Gaulois irréductibles est irrémédiablement détruite. Attendez, dans la BD les irréductibles c’était juste un seul village, non ?

    • Ça fait longtemps que le français ne pense pas par lui même , c’est le pays le plus…. M’enfin, il est sympa malgré tout si on ne lit pas les médias, c’est à 1000km de la realite… Tellement fonctionnarisé qu’on fait ce que l’on veut, discretement, un sourire au maire et tout va bien

    • « qui – champions du monde de grève et de protestation – ne se laissent pas faire.

      Je ne veux pas casser une illusion, mais ces manifs étaient à 95% celle de salariés avec les impôts des autres déjà privilégiés qui exigeaient encore plus de privilèges et de taxation des autres pour leur propre bénéfice. Ce sont les clients et les meilleurs soutiens de l’état qui ont manifesté et qui à ce titre ont disposé d’une tolérance totale de sa part.
      .
      Les pillés, eux ont bien été muets ou rendu tel grâce à la concentration des pouvoirs (médias, justice etc).
      .
      La musique a été très différente avec les gilets jaunes originels qui protestaient bien contre l’état et ses pillages et qui ont eu en retour une réaction extrêmement violente avec des yeux crevés et des mains arrachées sans que personne ne bouge.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Elle est revenue. Avec une vengeance.

L'inflation est remontée à des niveaux inconnus depuis quarante ans un peu partout dans le monde. À plus de 9 % en rythme annuel en juin au Royaume-Uni et aux États-Unis, presque 8 % en Allemagne. En France, elle ne dépasse pas encore 6 %, au plus haut depuis quand même trente-sept ans, mais sa dynamique peut la porter vers 10 % d’ici la fin de l’année.

 

Inflation : le rôle marginal de la guerre en Ukraine

Quelles sont les causes, et donc sans doute les responsabilités de cette... Poursuivre la lecture

Par la rédaction de Contrepoints.

 

Alors que le gouvernement envisage de prolonger certaines dispositions liées à l’état d’urgence sanitaire, une enquête réalisée du 22 au 23 juin par BVA révèle qu’un Français sur deux aurait mal vécu les deux années de crise covid, et critiquerait la gestion politique qui en aurait été faite.

Toujours selon ce sondage BVA, trois quarts des Français interrogés (77 %) estiment que les mesures sanitaires ont été trop lourdes à l’endroit des jeunes, et 53 % pensent que la réduction des... Poursuivre la lecture

Avant l’arrivée des vaccins, les gouvernements avaient pour ainsi dire fermé leurs frontières à double tour pour « protéger » le peuple. Mais maintenant que les pays relativement libéraux ont finalement abandonné la plupart de leurs restrictions internes, on pourrait croire qu’il serait plus facile de voyager et/ou d’émigrer. Oh mon tendre fils de l’été…

La levée des restrictions n’est qu’apparente. Au Japon par exemple, les touristes peuvent effectivement venir s’ils acceptent une surveillance digne de Big Brother. Si leur pays n’est ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles