5G : ne subissons pas la tyrannie de certains écologistes

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
DSC_9644_1 by Diogo Duarte(CC BY-SA 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

5G : ne subissons pas la tyrannie de certains écologistes

Publié le 9 août 2020
- A +

Par Bruno Janet.
Un article de l’Iref-Europe

« Quand on demande leur avis à des gens qui n’y connaissent pas grand-chose sur un sujet complexe, il arrive qu’ils se trompent » écrivait il y a quelques jours avec justesse le journaliste David Barroux du journal Les Échos.

Le drame pour notre pays et pour ses industriels est qu’ils soient suivis par des ministres ou des leaders d’opinion plus démagogues que soucieux du retard de la France dans la 5G.

Ce seront certainement les mêmes qui d’ici quelques années fustigeront les opérateurs français de leur lenteur à déployer un réseau indispensable pour nos territoires.

Dans la compétition mondiale, à l’heure où nous parlons de souveraineté économique les nouvelles technologies comme la 5G sont indispensables pour renforcer nos chances de relocalisation.

Car dans ce débat toujours plus teinté de vert, les premières victimes seront les opérateurs de Telecoms français qui ont besoin de cette technologie pour absorber la croissance exponentielle des trafics (entre 40 à 50 % par an).

L’épisode du Covid et du confinement a démontré l’importance stratégique des réseaux télécoms car ils ont été les seuls à continuer à fonctionner et à faire fonctionner l’économie alors même que les autres réseaux, qu’ils soient ferrés, routiers ou aériens étaient à l’arrêt.

Très vite l’augmentation des trafics risque d’embouteiller les réseaux dans les zones urbaines : cette nouvelle technologie n’est donc en rien une fantaisie d’ingénieurs mais bien une réelle nécessité.

Les deuxièmes victimes seront les industriels qui auront besoin de cette nouvelle technologie pour continuer à innover et à rester compétitifs dans une bataille mondiale et pas seulement européenne.

Prenons l’exemple du secteur automobile. Comment expliquera-t-on à Renault, Peugeot et Toyota qu’ils ne pourront pas (à Flins, Montbéliard ou Valenciennes) tester la voiture autonome avant de longs mois, alors que ce sera rapidement possible, avec la 5G, en Allemagne pour BMW et Volkswagen ou au Japon pour Nissan et Toyota.

Si l’on prend l’exemple du secteur de la médecine, dont on a noté le retard en équipement par rapport à l’Allemagne, la 5G sera, là aussi, clef pour le développement de la télémédecine.

Ceux-là mêmes qui crient au moratoire, au report ou à l’interdiction seront dans quelques années les premiers à critiquer ces industriels des télécoms, de l’automobile ou du secteur hospitalier, leur reprochant… d’avoir raté un virage technologique.

Évidemment, il n’est pas question de passer en force ; au contraire il faut comme à l’époque des 3G ou 4G, rassurer les inquiétudes parfois légitimes et donc : expliquer, dialoguer, mener des études, finaliser des normes et tout cela aux niveaux français et européen.

C’est à cette mission que les opérateurs, gouvernements et collectivités locales doivent s’atteler rapidement sinon la France et l’Europe accumuleront des retards par rapport à l’Asie ou aux États-Unis.

La saison 1 du Covid a montré que les réseaux télécoms étaient le dernier rempart permettant les échanges, n’attendons pas une saison 2 pour nous réveiller ! Ne subissons pas la tyrannie de certains écologistes déclinistes qui appellent à tous les moratoires avec un mobile à la main !

Ce sont les mêmes qui hurleraient en cas de saturation des réseaux… Il en est ainsi de notre pays : tout le monde veut avoir un service égalitaire mais personne ne veut des antennes…

Sur le web

Voir les commentaires (33)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (33)
  • La 5G….. Il ne vaut pas rêver à une croissance démesurée des applications, seulement une croissance du nombre d’utilisateurs, peut être mais surtout une meilleur qualité du réseau. Jamais oublier que cette technologie ne sera fonctionnelle qu’en ville et surement pas en milieu rural ou sur une route de campagne. La. 5G…n’est pas révolutionnaire.

  • Tout cela résulte d’un équilibre entre: pouvoir et justice.

    • alors que la précédente technologie n’est pas encore totalement déployée !
      les licences seront accordées lors de l’exécution de la couverture TOTALE de la 4G, n’est-ce pas ?)

  • La France a toujours eu une guerre de retard et 10 ans de retard sur les USA.
    Quant à faire de la 5G la solution a tous les problèmes il ne faut pas exagérer.
    Les écologistes sont des théoriciens de la nullité qui veulent imposer leur dictature avec un bon nombre de solutions stupides.
    Quant à leur culture,n’en parlons pas (le nouveau maire de Lyon veut imposer l’écriture inclusive car il fait trop de fautes d’orthographe !)plus stupide.,..

    • Ou une guerre en trop…. la solution est d’être où il faut au bon moment et de pas faire croire que les autres ne sont pas au bon endroit parce que nous croyons avoir une idée qui n’est pas en phase avec l’endroit ou ils sont. Il faut seulement être pragmatique. Les exemples ne manquent pas: le concorde, le Minitel, l’A380, … disons qu’il ne sert à rien de « péter plus au que son cul » .
      Le : « nous avons des idées mais nous n’avons pas de pétrole » ça ne marche plus.
      Nous pouvons reprendre la main mais à condition de se remettre au travail.
      Pour ma part, le mot travail est le plus beau mot de notre langue, car c’est celui qui ouvre la porte à tout.
      Alors , 5G ou non soyons inventifs. Ne soyons pas opportunistes.
      L’opportunisme est à la source de nos faiblesses et ne cultive entre autre que la flemme.

      • On ne fait pas une règle avec trois exemples…
        Le Concorde, le Minitel et l’A380 ont servi et sert encore pour le dernier. Et les autres font également des conneries: le B737 max, le Starfighter, Kodak, Nokia, etc.
        Le travail est une super idée, mais encore faut-il que notre Etat omnipotent et omniscient ne mettent pas perpétuellement des batons dans les roues de nos industriels et inventeurs avec des principes de précaution, des règlementations et des peurs à la con.

      • Ah j’oubliais : quand l’Etat n’empêche tout simplement pas les Français d’aller au travail (parce qu’un Chinois à mangé un pangolin)

  • il ne s’agit pas de dictuter si la 5G est m^me utile ou je ne sais quoi..

    normalement on doit étudier les arguments avancés pour l’interdire..
    impact sur la santé public…douteux.. sur l’environnement. pourquoi pas..mais il suffit de ne pas l’utiliser à titre individuel est le tour est joué..

    si un zig qui se dit écolo vous explique qu’il veut vous interdire la 5G vous avez le droit en retour de regarder son mode de vie et « comparer » et exiger un « bilan ».. sinon il s’agit juste d’imposer des trucs …

  • Les deux exemples que vous reprenez ne sont certainement pas les bons.
    La voiture autonome n’est pas connectée avec le réseau des opérateurs (sauf entertainment) sinon elle ne serai pas autonome… Elle se connectera au véhicules voisins en sans fil par le protocole développé pour la 5G (choix de l’Europe à la place du WiFi) une sorte de talkie walkie entre véhicule.
    Je ne compte pas me faire opérer en télémédecine, le réseau pouvant être coupé pour de multiples raisons, il n’est pas garanti une connection permanente… Votre liaison WiFi est plus fiable. Et bientôt la fibre partout 2022 (a priori)
    Je ne comprends pas que les opérateurs n’aient pas proposé un test de consommation électrique : remplacer un équipement 4G par un 5G et le faire fonctionner en 4G. Les fréquences 3.4GHz n’étant nullement obligatoire, les opérateurs vont utiliser les 700/800 MHz pour couvrir l’intérieur de bâtiment et des grandes étendues en ruralité.
    La ‘5G’ est la version 15 de la norme 3GPP, une évolution de la 4G où un mode de transmission complémentaire fait son apparition (appelé NR pour New Radio) : commercialement nommé 5G.

  • Est-il encore possible d’avoir, sur ce sujet, un débat scientifique d’une part, et politique d’autre part?
    Je me souviens avoir lu un article qui posait la question de la longueur d’ondes de la 5G et de leur absoption par les molécules d’eau. L’auteur n’était ni écologiste, ni idéologue… Malheureusement, je n’ai pas gardé les références de l’article.
    D’autre part, nous nous dirigeons tout droit vers une société de surveillance à la chinoise dont on comprend que la 5G est un élément primordial.
    Quelle va être l’utilité réelle de cette nouvelle technologie? Pourquoi sa mise en place ne fait-elle pas l’objet d’un débat? Pourquoi les opposants (en particulier ceux qui ne sont pas écolo) sont-ils censurés?

    • Il n’y a pas besoin de débats scientifiques sur le sujet, la fréquence de résonance de l’eau est connue depuis… Toujours ainsi que pour tout les éléments du tableau périodique ainsi que leurs associations.. Comme h2o.

    • pour avoir une société de surveillance à la chinoise je ne suis pas certain que le problème soit technologique..

      • La surveillance à la chinoise n’est qu’une expérience préliminaire.
        Quand tout ce qui vous concerne (y compris votre compte en banque, vos données de santé, vos fréquentations etc…) sera inscrit sur un support implanté dans votre corps, la technologie sera nécessaire

        • Pourquoi implanter ça dans votre corps ? C’est déjà accessible à votre centre des impôts, sur les ordinateurs de Bercy.

        • Les Romains et les Grecs tatouaient les esclaves. C’est encore dans nos capacités technologiques …

  • @Le Petit Prince
    Sachez que Apple a sorti son premier iPhone en 2G il n’y avait que ça aux Etats Unis alors que l’Europe était en 3G.
    Il était impossible d’envoyer un MMS avec cet iPhone. Les applications permettaient de compenser le débit ‘ridicule’ de la 2G Edge.
    Le smartphone existait avant l’iPhone, smartphone est une marque déposée par Microsoft…
    Le génie de Steve Jobs est marketing.

    Ce n’est pas parce que vous dites c’est génial que ça l’est objectivement, pour ceux qui vous croient oui. Trump abuse aussi de ce mode de communication… Ses collaborateurs sont tous géniaux avant de se faire virer.

    Si vous voulez voir des gens en avance sur les usages, allez en Asie… En Chine, le moindre petit marchand de rue accepte le paiement mobile, c’est de mobile à mobile. Il paraît que Apple y réfléchit ! Une probable innovation géniale de Cupertino… L’inventeur de la souris est mort, il y a quelques jours, il ne travaillait pas chez Apple mais Rank Xerox, le McIntosh est une copie, mais géniale.

    • Pour le payement mobile en Chine, ya une raison plus simple : la Chine a loupé la période de la carte à puce (invention française). Comme une personne qui aurait loupé le CD commençait directement avec le streaming.
      La carte de payement est extrêmement bien implantée en Europe, de nouveaux terminaux de payement simplifiés sont apparus ces dernières années pour les plus petits commerces qui ne pouvaient se payer les frais élevés de terminaux classiques.
      Alors forcément le payement mobile galère à se faire une place car il n’apporte pas (je trouve) une différence majeure et positive dans un grand nombre de cas.

      • En Asie, ils ont utilisé le CDvideo 10 ans avant le DVD… 77 minutes de vidéo par face mais souvent 2 CD par film car ils utilisaient les chaînes de production de CD au même coût du CD… Regardez les prix des DVD !
        Des lecteur double CD sont apparus pour lire en continu les 2 cd.
        Pour les petits commerces c’est avec un terminal payant et un contrat… Rien en Chine.
        Quand à la puce, il y a 5 ans je n’en ai vu que rarement aux US et ce sont les rois de la carte. Cela a peut-être changé car le brevet de Moreno est tombé dans le domaine public.

        • En Asie… c’est très précis… Birmanie ? Japon ? Ouzbékistan ? Mongolie ? Corée du sud ?
          Et ce n’était qu’une image… misère… grrr…
          C’est vrai que les USA n’ont jamais grandement utilisé la puce, préférant rester au système peu sécurisé.

          • Peu sécurisé mais rentable comme ça. Ils connaissent la puce et ont regardé attentivement les coûts.
            l’Europe a imposé, pas le moins cher… Pas l’Europe mais l’UE, mes excuses car il y a des contrées, ici aussi, qui peinent (Albanie, Biélorussie,…)

            • j’ai un gros doute sur le coût de la puce versus ses avantages (plus de données, sécurisation, etc). L’UE a imposé, et encore heureux, car sinon chaque pays aurait fait à s’mode et les compatibilités entre pays auraient coûté cher.

  • L’écologiste n’est pas décliniste !
    Pas plus que le terroriste serait « Modéré ». Les problèmes sont plus graves.

    • Merci pour les écologistes qui sont par définition du côté du vivant. Pour l’instant on n’a pas de signe concret indubitable d’un autre monde….:)

  •  » la croissance exponentielle des trafics (entre 40 à 50 % par an). » Je m’inquiète de ce paramètre aussi élevé. Cela veut dire moins de deux ans pour doubler. Et l’énergie nécessaire? J’ai entendu que le temps de doublement était de dix ans. C’est déjà énorme.

    • Si vous vous arrêtez sur invraisemblable, et les erreurs d’ordre de grandeur, alors, on ne va plus pouvoir rigoler avec les écolos, et le monde sera triste ….

  • En cas de conflit quelconque, ou même d’attentat, les liaisons aériennes peuvent être immédiatement coupées. La solution prioritaire pour garder les communications quoi qu’il arrive, c’est la fibre!
    La 5G en plus, pourquoi pas, mais en cas de guerre, il n’y en aura plus!

    • Un attaquant ciblera les nœuds de communication donc fixe et cellulaire seront HS. Les relais 4G/5G étant connecté principalement sur de la fibre peu le sont encore sur du cuivre ou par liaison hertzienne (1 acteur m’ayant privilégiée historiquement) mais connecté à la fibre rapidement.
      Dans le cadre d’un black out : plus d’électricité, les cellulaires seront encore opérationnels tandis que la fibre chez vous non votre modem/box devant être alimenté.
      Je ne sais pas si les points de collecte sont secourus sinon pas de fibre donc tout en panne…
      C’était donc mieux avant avec le cuivre et ses batteries, au moins sans électricité le téléphone fonctionnait. Internet nous a tout bousillé.

      • Internet est à l’origine conçu pour être résilient : « l’ennemi » ne peut détruire tous les noeuds de communication.

        Mais il n’a pas jamais été prévu que la sécurité énergétique nationale soit entre les mains des écolos. Grave erreur de conception : il faut revenir au pigeons voyageurs !

  • Sur la technologie, beaucoup de choses sont connues. Ok pour admettre l’amélioration en terme de consommation énergétique rapportée au débit.

    La 5G est vantée pour sa sobriété énergétique relative mais au final sa consommation énergétique va augmenter (En effet, comme pour les déplacements automobiles, quand le prix du carburant baisse, le kilométrage augmente et sur les 20 dernières années, le trafic global n’a pas baissé alors que les déplacements motorisés sont la première source de gaz à effet de serre et accessoirement un gros poste du déficit commercial quand le pétrole était à un prix élevé, le pire étant le coût global des externalités négatives du système de transport).

    Mais le grand sujet, derrière le tuyau, est ce qui passe dans le tuyau. A quoi bon développer une technologie dont l’usage actuel est majoritairement dédié à mater du porno, du foot ou des films sur des écrans riquiqui qui bousillent les yeux et les cervicales ? Le tout via des plateformes qui n’ont pas pour but de développer l’autonomie mais de participer à un trafic de drogue légale.

    En 40 ans, la capacité cardio-vasculaire des jeunes enfants a baissé de 25%. On augmente le débit des portables ou on développe un vrai programme de déplacement actif (marche, vélo)?

    • Ce qui a fait le succès d’internet est que ceux qui s’occupent des tuyaux ne la ramènent pas quand il s’agit de savoir ce qui passe par le tuyau. Evidemment, il y a un tas de gens qui veulent savoir ce qui passe dans le tuyau du voisin, et décider à sa place de ce qui devrait y passer. Ici, ces gens n’ont pas bonne presse, savez-vous ?

  • Tyrannie des écologistes ….
    MORT DE RIRE.
    Lutter pour la qualité de l’air, de l’eau, le sol vivant, la biodiversité (sans laquelle aucune vie n’est possible, sauf enfermé dans son bunker et approvisionné par des livreurs ubérisés), bref le retour à des éco-systèmes non dégradés et en équilibre.
    Au passage, vous pouvez accuser les scientifiques de complicité, ainsi qu’une bonen partie des humains qui ouvrent les yeux sur l’état du monde.

    • Désolé pour vous mais l’écologie par des écologues est une bonne chose , mais par les écologistes, c’est même devenue une catastrophe a pleuré ! Ce n’est pas pour rien que les premiers ne veulent pas être confondu avec les seconds! Les écologistes/écoloreligieux qui comme pour toutes religions n’ont rien a faire des faits et réalités se prévalent d’objectif qui sont tous louables mais ne font que mettre en place des pratiques basées sur des dogmes qui sont même carrément contre productif ! C’est devenu une constante chez eux !

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Yannick Chatelain, Sylvain Colombero, Pierre Dal Zotto et Federico Pigni.

Les débats sont toujours passionnés autour du déploiement de la 5G, ses enjeux sont multiples et questionnent : possibles impacts sur la santé, sur la vie privée, etc. Nonobstant tous ses apports potentiels avérés elle offre :

La possibilité de disposer de connexions à la fiabilité inégalée et au temps de réponse extrêmement rapide. Ce qui permettra par exemple l’essor de la télémédecine avancée (comme la chirurgie à distance). Un débit aussi rapide et s... Poursuivre la lecture
écologie punitive
0
Sauvegarder cet article

Par Samuel Furfari

La crise du Coronavirus a plus que jamais clivé les sociétés occidentales mais elle a aussi révélé la pleine mesure de notre dépendance aux progrès technologiques. Sans électricité, toujours et constamment disponible, comment auraient pu fonctionner les soins intensifs prodigués pour sauver des vies ?

Les industries de plastique nonwoven (non-tissé) ont tourné et tournent encore à plein régime afin de produire les masques et surblouses des médecins, soignants et aide-soignants. Comme pour les couches, ces vête... Poursuivre la lecture

Par Philbert Carbon. Un article de l'Iref-Europe

Après le saccage d’antennes, les déclarations des élus écologistes et mélenchonnistes, voici maintenant les enchères sur les fréquences. La 5G est décidément à la Une de l’actualité depuis plusieurs semaines.

Les fréquences, qu’elles soient 5G, radio, TV, etc., sont-t-elles l’affaire de l’État ? Celui-ci s’est attribué le spectre hertzien, mais on pourrait tout à fait imaginer que les fréquences hertziennes appartiennent à ceux qui les ont exploitées en premier, les inventeurs en ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles