Convention Climat : dans la ligne du parti

Les 149 propositions sont dans la droite ligne d’une certaine vision de l’écologie portée depuis plus de quarante ans par les ayatollahs verts.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Communist party by @joefoodie(CC BY 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Convention Climat : dans la ligne du parti

Publié le 8 juillet 2020
- A +

Par Jean-Pierre Bardinet.

L’objectif de la Convention citoyenne sur le climat est simple : comment réduire d’au moins 40 % les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030, dans un esprit de justice sociale ? Comme il est évident que la réduction de nos émissions de gaz carbonique est incompatible avec la justice sociale, cet objectif est absurde, et cela confirme que cette Convention est une farce irréaliste.

La Convention citoyenne sur le climat a dès le début été fortement encadrée et contrôlée par un Comité de gouvernance essentiellement vert et rouge, afin que les propositions aillent dans le sens de l’idéologie climat/énergie, celle de l’écologisme. Des commissaires politiques verts et rouges, en quelque sorte. Ils ont en un premier temps procédé à un lavage de cerveau des 150, afin de bien leur faire comprendre ce qu’est la ligne du Parti de l’écologisme, pour qu’ils restent dans sa droite ligne, sans déviationnisme pervers, puis ils ont surveillé les travaux avec le plus grand soin, afin d’éviter toute dérive, toute proposition idéologiquement incorrecte.

Après neuf mois de débats instrumentalisés et savamment encadrés par cette technostructure triée sur le volet, la convention citoyenne pour le climat a rendu le 21 juin ses conclusions. Ce n’est rien d’autre qu’un répertoire de ce que prône l’écologisme qui en est sorti, ce qui était prévisible dès le départ. Les techniques de manipulation quasi-staliniennes ont parfaitement fonctionné avec ces pauvres 150 citoyens tirés au sort, nous dit-on…

Présidence :

— Laurence Tubiana : ancienne militante de la Ligue communiste révolutionnaire, puis conseillère pour l’environnement de Lionel Jospin et signataire de l’appel des économistes en soutien au candidat François Hollande, enfin ambassadrice auprès de Laurent Fabius
— Thierry Pech : conseiller de la CFDT auprès de Nicole Notat, membre fondateur du think tank Terra Nova, un des plus éminents soutiens pro-migrant de l’“Aquarius”

Rapporteur :

Julien Blanchet : ancien président de la Fage, syndicat étudiant de gauche

Experts :

— Michel Colombier : conseiller principal de Ségolène Royal, ministre de l’Énergie
— Anne-Marie Ducroux : consultante de la Ligue de Protection des Oiseaux
— Jean Jouzel : candidat sur la liste PS-Place publique, conseiller climat de Benoît Hamon, membre du GIEC
— Loïc Blondiaux : président de Démocratie Ouverte, association adhérente de l’OGP une ONG liée aux démocrates américains et à la gauche brésilienne de Dilma Roussef
— Jean Michel Fourniau : dirige le GIS Démocratie et Participation et membre du GSPR de l’EHESS, un fief de gauche
— Mathilde Omer : elle aussi coprésidente de Démocratie Ouverte !
— Dominique Gillier : secrétaire Général de la Fédération Générale des Mines et de la Métallurgie CFDT (FGMM CFDT), membre du Bureau National Confédéral de la CFDT, membre du Comité Directeur de Industriall European Trade Union (Fédération syndicale européenne de l’industrie)
— Jean Grosset : directeur de l’Observatoire du dialogue social de la Fondation Jean-Jaurès, Secrétaire général adjoint de l’Unsa, puis conseiller social du premier secrétaire du PS, Jean Christophe Cambadélis

Les 149 propositions sont dans la droite ligne d’une certaine vision de l’écologie portée depuis plus de quarante ans par les ayatollahs verts. L’idéologie qui l’inspire est par nature punitive et liberticide : elle considère l’Homme comme un nuisible dont il convient de limiter drastiquement le champ des possibles.

À l’instar de la taxe carbone ayant conduit à la crise des Gilets jaunes, le nouveau monde présente aujourd’hui la limitation à 110 km/h de la vitesse maximale autorisée sur les autoroutes comme la mesure phare capable de sauver notre planète. Qui peut raisonnablement le croire, alors que la Chine et les États-Unis n’ont jamais autant émis de CO2 et que, cerise sur le gâteau, l’action du CO2 sur la température moyenne annuelle globale n’est qu’une hypothèse idéologico/politique  préconfigurée dans les statuts du GIEC avant le début de ses travaux, mais non scientifiquement prouvée.

Tout ceci est totalement absurde, car quels sont les gains escomptés par l’objectif de réduction de 40 % de nos émissions de CO2 ? Nos émissions de CO2 sont de moins de 1 % du total des émissions mondiales, et une réduction des émissions hexagonales de 40 % mènerait à une réduction parfaitement négligeable des émissions mondiales, alors que la Chine augmente ses émissions d’au moins 5 % par an, sans compter les augmentations des émissions des pays en développement… Et, cerise sur le gâteau, les émissions mondiales anthropiques n’étant que de 5% environ du total des émissions, selon le rapport scientifique AR5 du GIEC, on marche sur la tête et ce délire de lutte anti-CO2 ne repose que sur du vide.

Soit les propositions de la Convention vont dans le sens que nos gouvernants ont déjà décidé en catimini, et alors nous allons à la catastrophe si elles sont majoritairement adoptées par le Parlement, soit la rouerie macronienne utilise les 149 propositions pour torpiller l’idéologie vert/rouge en montrant aux citoyens que ce que proposent les idéologues est liberticide, taxatoire, contraignant, délirant, irrationnel, sans aucune analyse des conséquences sociales, économiques et financières, bref, une amorce de Big Brother. Cela étant, compte tenu du fait que, au cours du confinement, madame Borne a sournoisement signé le décret de la PPE, qui va dans la droite ligne de l’idéologie vert/rouge climat/énergie, je penche pour la première hypothèse, et alors, pôvres de nous, peuchère !

Quand un gouvernement fait des choix qui vont à l’encontre des intérêts supérieurs du pays, il n’est plus digne d’avoir les rênes du pouvoir. Notre gouvernement fait des choix qui vont à l’encontre des intérêts supérieurs du pays, et donc…

Voir les commentaires (41)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (41)
  • Une question me turlupine, il n’y aurait pas par hazard que les français à se préoccuper de la planète ?
    Serions nous les damnés de la terre, d’eternels pénitents des fautes commises par nos ancêtres sans doute….. Un ancêtre, de Gaulle, il a osé défier Satan avec son nucléaire…

    • Les bobo parisiens aiment s’autoflageller voire se faire flageller !
      Pas de bol, ils veulent absolument en faire profiter les autres !!!

    • Pour commencer, il faudrait que les bobos verts parisiens se posent les bonnes questions et ( comme dans « La Grève » d’Ayn Rand) revoient leurs prémisses:
      1/Pour qu’il y ait dérèglement climatique, il faudrait déjà prouver que le climat est réglé (comme le thermostat de votre chhauffage)
      2/ Il faudrait aussi prouver le réchauffement provoqué par ce dérèglement.
      3/Il faudrait aussi prouver que ce réchauffement est causé principalement par les activités humaines et que donc on peut agir dessus ( ce qui n’est pas gagné, vu les forces naturelles en jeu)
      4/Il faudrait aussi prouver que le CO2 a une influence majeure sur l’effet de serre terrestre, ce qui n’est pas prouvé vu qu’on néglige superbement l’influence de la vapeur d’eau ( gaz présent à des concentrations sans commune mesure avec le CO2 qui fait petit joueur à côté).
      5/La France avec ses 68 millions d’habitants n’a aucune influence sur les phénomènes climatiques et toute action imposée aux français prétendant modifier le climat est une escroquerie intellectuelle.

      • Que dire, doit je prouver que dieu existe pour m’en faire son apôtre ? Non, il suffit qu’il y ait des croyants. Et dans notre monde connecté, réunir une bande d’abrutis est aise.. On n’interne plus ni les fous ni les délinquants, un politique peut mentir et c’est même conseillé, et il y a toujours un guide pour les réunir. Une carotte suffit pour appâter un âne… Je comprend toujours pas comment on a imaginé sponsoriser la pratique du vélo alors qu’on a imposé à coup de subvention sa location, qu’on veuille un parc de voitures electriques après la brillante démonstration bollore.. Tant que l’argent coule à flot ils ne seront pas avares pour tenter de nombreuses experiences que le bon sens n’aurait jamais pu imaginer

        • Pourquoi se priver puisque :
          – la politiques leurs courent après
          – les citoyens votent pour eux
          – certains scientifiques leur apportent leur caution, pour bénéficier de subsides pour leurs labos/recherche
          – les médias en quasi unanimité, largement biberonnés d’argent public relayent leur thèses, sans vérification ni esprit critique

      • Un bobo vert ne se pose pas de questions, il se lève en fin de matinée et cherche quoi faire de ces dix doigts…

  • cette convention climat est une vaste fumisterie qui va à l’encontre de l’économie de notre pays ; elle va ruiner la France et les citoyens sur le court terme ; je ne donne pas 10 ans à la France pour se retrouver plus bas que terre ;

  • Cette convention climat, c’est peu prou comme si l’on demandait à Zemmour, assisté de Rioufol et quelques autres, de cornaquer une convention citoyenne sur l’immigration !

  • C’est le syndrome de Paris, version moderne du syndrome de Stockholm.

  • Cette CCCP* va amener la France à l’état de l’URSS et de sa pollution monstre. L’inverse de ce qu’elle prétend.

    * P pour populaire ou l’air d’être du peuple…

  • Et encore nous n’avons pas vu le pire avec ces propositions, le passage dans les mains fourbes de Macron et crochues de l’Etat.

  • Etes vous certain que les USA aient augmenté leurs rejets de CO2? J’ai lu le contraire du fait du changement graduel de sources d’énergies, moins d’utilisation de charbon, plus de gaz.

  • En fait c’est assez malin de la part de Macron : il cherche sûrement à décrédibiliser les écolos en montrant l’absurdité de leurs propositions.. Quand on lit le tchat de Yahoo! on voit bien qu’une immense majorité des gens trouvent ces propositions au mieux stupides, au pire carrément dangereuses. Ajoutez à ça les quelques maires verts (Kmaires verts) fraîchement élus avec leurs propositions (interdire la voiture à terme sur Bordeaux par exemple), et cela suffit pour foutre la pétoche à la populasse qui verra en notre président le sauveur des libertés en 2022. Malin vous dis-je !

    • Oui, pourquoi pas? Tout est possible puisqu’il n’y a plus de lois, ni de contre-pouvoirs, il faut bien faire avec ce qui nous reste! Mais bon, s’il ne nous reste que Macron comme choix (ou non choix) en 2022, on n’est pas sortis du sable!

    • Si tout le monde peut lire dans son jeu, c’est qu’il n’est pas bien malin. Et s’il suit les directives de cette commission, c’est qu’il est très risqué de le réélire!

    • « Plutôt que machiavélisme, pensez bêtise »

    • Macron a déjà acté qu’il (et donc le gvt) suivra ces recommandations.
      En réalité, elles figurent déjà dans la feuille de route de l’État et dans les tuyaux administratifs depuis plusieurs années (*). A part l’inscription de la sauvegarde de l’environnement comme droit suprême et le 110 km/h, vite tués dans l’oeuf.
      Le génie de Macron est d’avoir fait croire :
      – aux citoyens que le Pouvoir les écoutait,
      – aux écolos qu’ils comptaient dans les décisions du pays.

      (*) et si certaines d’entre elles peuvent apparaître dans leur rédaction un peu extrêmes ou sévères, gageons que quelques décrets d’application bien choisis sauront placer les virgules au bon endroit pour les édulcorer abondamment…

    • Discréditer les écolos comme il a discrédité le confinement ?

    • ce genre de calcul politique se retourne souvent contre son auteur, la vipère qu’il a ainsi réchauffé dans son sein finit par le piquer

    • Non, c’est une tactique suicidaire, un dirigeant ne peux pas poser des barbelés pour « décrédibiliser » sa frange radicale. Macron est et sera tenu responsable de ces imbécilités.

  • on remarquera qu’aucun parmi les experts n’est un scientifique (sauf Jouzel mais sa spécialité est la glaciologie pas les sciences de l’atmosphère ….) ni aucun économiste sérieux ne figure dans ce comité …. P Artus a montré que le net zéro carbone serait une catastrophe économique ….

  • Très bon article qui résume bien la situation dans laquelle se trouve notre pauvre pays! Quand 150 quidams tirés au sort (?) puis cornaqués par la fine fleur de l’écologisme totalitaire (vous avez oublié l’influence importante de l’ineffable Nicolas Hulot) rendent une série de propositions pour la plupart d’une naiveté et d’une stupidité évidentes et que le pouvoir politique au plus haut niveau semble trouver cette démarche démocratique et utile, on a du souci à se faire. Il est vrai que notre fine fleur politique et jusqu’au Président a déjà fait oeuvre de génufléxion devant Great Thunberg qui, avec son savoir de Bac -6 sait mieux que tout le monde ce qu’il faut pour la planète!

    • Terrifiant, et il y a des millions de gens prêt à suivre ces inepties… Dire que cela va mal finir est idiot, les civilisations finissent toujours dans le chaos… Et d’autres emergent.

  • Je vais me faire l’avocat du diable mais il y a 2 chaines que je suis attentivement; « le réveilleur » et « science étonnante »
    Il me semble qu’ils prouvent par A+B qu’il y a bien changement et réchauffement climatique en utilisant des sources scientifiques solides. Je ne peux me permettre de dire s’ils ont tort ou raison, pas plus que je peux dire si le GIEC est une mascarade ou une organisation clairement scientifique (il me semble que les rapports du GIEC sont plus prudents que le résumé pour politiques). Personnellement je n’ai jamais eu le courage de lire l’un de ces rapports (près de 1000 pages il me semble).

    Bref, si quelqu’un a la patience de regarder ces vidéos, son avis m’intéresserait beaucoup (si possible argumenté et sourcés) qui contredirait ces vidéos:

    https://www.youtube.com/watch?v=8WxE3-gMjPo

    https://www.youtube.com/watch?v=kqBCN-w-lGU

    https://www.youtube.com/watch?v=R6eywXdssMw

    Avec un grand merci 😀

    • J’ai lu les 1028 pages du rapport AR5, la théorie carbocentriste est morte, entre autre page 981, la réalité s’écarte radicalement des prévisions catastrophiques et « le réveilleur » fait autant de bonne science critique que le cardinal Gianfranco Ravasi.
      Science étonnante c’est déjà beaucoup mieux, même s’il manque singulièrement d’esprit critique sur certains sujets comme le RCA.
      .
      « le réchauffement climatique est la fraude pseudo-scientifique la plus grande et la plus réussie jamais vue de toute ma carrière de physicien » – Harold Lewis, ancien directeur du département de physique à l’Université de Californie, Santa Barbara.

    • Je soumets un petit raisonnement à votre esprit scientifique:
      Dans n’importe quel encyclopédie on trouve qu’il n’y a que 0,04% de CO2 dans l’atmosphère (4 centième de 1 pour-cent soit 400 partie par million). Soyons franc, c’est peu, voir infime.
      Selon le propre rapport du GIEC, l’apport humain n’est que de ~3% de ces 0,04%
      et l’augmentation annuelle en CO2 serait bon an mal an de 2ppm.
      .
      Un petit calcul montre que l’augmentation du CO2 dans l’atmosphère causée par l’humain est l’équivalent d’augmenter la longueur d’un terrain de football de 100m DE L’ÉPAISSEUR D’UN CHEVEU (~0,1mm) TOUS LES 15 ANS SEULEMENT.
      .
      Combien de temps à votre avis aurait duré la vie sur terre si le climat était réellement aussi sensible à une aussi minime variation d’un gaz infime ?

  • J’ai une certaine confiance dans l’avenir (hélas lointain) de ce pays, car ceux qui survivront, et il y en aura, au crash programmé seront de vrais conquérants !

     » Comme un vol de gerfauts hors du charnier natal…  »

    Je ne serai plus là.

  • Mr Bardinet vous pourriez aller deux crans plus loin :
    « Tout ceci est totalement absurde, car quels sont les gains escomptés par l’objectif de réduction de 40 % de nos émissions de CO2 ? Nos émissions de CO2 sont de moins de 1 % du total des émissions mondiales, et une réduction des émissions hexagonales de 40 % mènerait à une réduction parfaitement négligeable des émissions mondiales »
    .
    Non seulement nos « émissions » de CO2 ne sont que 1% du CO2 des activités humaines mondiales, mais ces activités humaines ne sont que 3% (29 GTCO2) du CO2 total de l’atmosphère, les autres 97% étant « naturels », (822 GTCO2) émis par les forêts, les sols, les océans etc.
    .
    …. et tout ce CO2 n’est que 4% de l’ensemble des GES de l’atmosphère en, bien sûr, tenant compte de la vapeur d’eau [ 2 à 4% de l’air contre 0,04% pour tout le CO2] qui est le plus important en quantité et efficacité de tous.
    .
    Nos émissions sont donc du peanut de chez peanuts à la puissance cinq…

    • Vous avez raison. De plus, le CO2 n’a que 2 fenêtres étroites d’absorption des IR thermiques émis par la surface, alors que le spectre d’absorption de la vapeur d’eau est beaucoup plus étendu. Bref, le CO2 est minoritaire sur tous les plans et donc cette hystérie climatique anti-CO2 anthropique est le plus grand scandale planétaire de notre époque.

      • Merci d’avoir répondu avec un cran supplémentaire.
        Nous sommes en phase. Dommage que nous ne sommes que 1% paraît-il à connaître ces chiffres qui sont la base de la base de toutes les décisions de nos 150 citoyens et de leurs « conseillers » qui vont dessiner nos vies futures sans savoir le premier chiffre de quoi ils parlent… Pas plus que nos BP ou GT, je veux dire Pompili et Greta… On peut dire avec h13 #ce pays est foutu#

        • Sorry h16, mon crayon à glissé… Ne voulant surtout pas le rabaisser car il fait aussi partie du club des 1%. Il fut l’un des premier à réagir lors qu’après la baisse des émissions due au Covid de près de 28% en 3 mois, aucune mesure de CO2 ne le constatait à Manau Loa.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

https://www.youtube.com/watch?v=FbYCwkPmnFs

 

Un mois après sa réélection et à trois semaines des élections législatives, le président de la République (sur proposition du Premier ministre) a choisi son gouvernement. L’attente a été longue, ne serait-ce que par les spéculations sur le nom du successeur de Jean Castex. Sinon, on garde les mêmes et on continue. Deux surprises cependant : le maintien du garde des Sceaux et le nouveau titulaire de la rue de Grenelle.

Il faut dire que, soutenu par une coalition hétéroclit... Poursuivre la lecture

À la suite de la réforme de la Constitution française de juillet 2008, des circonscriptions législatives sont créées à l'étranger pour permettre aux Français établis hors du pays d'élire des députés à l'Assemblée nationale, les Français hors de France n'étaient auparavant représentés qu'au Sénat.

Ces députés, au nombre de 11 (un par circonscription hors de France), ont été élus pour la première fois lors des élections législatives de 2012. Les Français établis hors de France ont voté pour la seconde fois lors des élections législatives... Poursuivre la lecture

Par Adelin Remy.

Le débat sur le voile (n’importe lequel, pas seulement le voile intégral) existe en France depuis 1989 : il est considéré comme un vêtement religieux et une marque de soumission de la femme, généralement musulmane, et son interdiction est vécue comme une agression par la plupart des femmes musulmanes qui revendiquent la liberté de le porter.

Le 24 octobre 2019, le président Macron a déclaré :

« Le port du voile dans l’espace public n’est pas mon affaire [...] Dans les services publics, à l’école, c’est mo... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles