Municipales : dépolitiser l’écologie pour mieux la servir

L’écologisme, à ne pas confondre avec la véritable écologie, a abandonné la science au profit de l’idéologie.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
ecology source https://unsplash.com/photos/6Xw9wMJyHus

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Municipales : dépolitiser l’écologie pour mieux la servir

Publié le 6 février 2020
- A +

Par Max Falque.

Les préoccupations environnementales sont bien entendu déjà prises en compte par les candidats aux élections municipales. Mais il convient de distinguer deux visions bien définies dans l’excellent ouvrage de Bruno Durieux (2019) Contre l’écologisme : pour une croissance au service de l’environnement, à savoir le souci de limiter et si possible supprimer progressivement les atteintes de l’Homme à la nature.

L’écologisme en revanche a abandonné la science au profit de l’idéologie, le champ clos de passions, fièvres, angoisses, manipulations, fanatisme avec pour objectif final le changement vers une société égalitaire, frugale, moralisante au risque de la dictature. Pour simplifier une nouvelle version de l’idéal communiste… qui a réussi à instaurer la pauvreté, voire la misère, la dictature et, cerise sur le gâteau, la destruction des ressources environnementales.

L’écologisme militant

La collusion, contre nature mais de fait, entre l’écologisme militant des très riches et puissantes associations, des médias, du big business et de l’électoralisme va certainement favoriser le vote écolo dans les métropoles où résident intellectuels de gauche (un oxymore !), jeunes urbains « qui croient que la nature est bonne » (J. de Kervasdoué)…

Bref, ceux qui pensent que la protection du loup doit prévaloir sur celle du cerf, du chevreuil, du mouflon, du mouton et bientôt de l’innocente bergère !

Ceci ne sera pas le cas dans « les territoires » où demeure un « bon sens » populaire voire populiste, peu perméable aux niaiseries, contre-vérités infantilisantes de Sainte Greta et la promesse de la frugalité heureuse prônée par les médias sous le vocable de décroissance.

Cette situation est en cours d’évolution dans la mesure où l’on observe déjà un moindre enthousiasme médiatique pour la collapsologie, forme suprême de la préférence pour « sauver la planète » aux dépens de l’Homme.

L’écologie mérite mieux

Si par malheur les prochaines élections traduisaient le triomphe de l’écologie politique ce serait au détriment des efforts séculaires de l’humanité pour vaincre la pauvreté, gérer sagement les ressources environnementales et s’adapter aux changements climatiques dont elle a réussi à surmonter les difficultés extrêmes. Les solutions à ce problème « méritent mieux qu’un concours des projets les plus farfelus » selon Yves Thréard.

Nous sommes arrivés à un tournant : à force de procéder à un véritable lavage de cerveau et multiplier les prévisions catastrophiques toujours démenties, un retournement de l’opinion pourrait du même coup ruiner la juste cause environnementale.

Le résultat des élections municipales des 15 et 22 mars prochains confirmera-t-il cette hypothèse ?

De toute façon, il sera urgent de proposer une nouvelle politique environnementale pour les élections présidentielles de 2022 protégeant la planète mais aussi la liberté sans laquelle rien ne sera possible.

Une nouvelle dimension du libéralisme ?

Voir les commentaires (48)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (48)
  • Si l’écologisme, comme le diagnostique à juste titre Godefridi dans son article, finit par s’apparenter au totalitarisme, il n’est en rien une nouvelle version du communisme. Tous les totalitarismes ne sont pas communistes. Le communisme est un mouvement d’essence populaire, ouvrière et productiviste, peu soucieux des questions environnementales, et censé représenter le triomphe de l’homme sur la nature. L’écologisme est élitaire, bourgeois, décroissant, anti-humain et obsédé par les questions environnementales.

  • « supprimer progressivement les atteintes de l’Homme à la nature. »
    pour çà il faudra supprimer l’homme

    • Il faudrait savoir ce qu’est la nature, et si l’homme en fait partie ses attaques seraient naturelles, s’il n’en fait pas partie , l’homme serait surnaturel, voir divin … il y de quoi se gausser!

  • entre les promesses des écolos , s’ils ont le pouvoir, et ce qu’ils feraient une fois confronté à la réalité , il y a un sacré gouffre ; le seul problème , c’est qu’entre le moment ou ils mettraient à exécution leur programme et celui ou ils s’apercevraient qu’ils ont tout faux , le pays sera encore plus dans la mouise ;

  • Si l’écologie est politique c’est que tout finit par rentrer dans le champs politique. C’est propre à la démocratie ! Il faut donc limiter l’Etat en commençant par sa centralisation !

  • On parle écologie en désespoir de causes gagnées ,chômage ,déficit ,dénatalité ,démocratie ,place dans le monde , santé, logement, 60 ans d’échecs ..bien entendu l’écologie sera également un échec pour la nature et pour les humains.

  • Et c’est quoi la « véritable écologie » en tant que « science » ?

    • « ils s’apercevraient qu’ils ont tout faux »

      Ce sont les autres qui constatent les dégâts.
      Si les gauchistes avaient cette capacité ça se saurait.

      • Zut, mauvais destinataire, c’était pour véra plus haut.
        La véritable écologie peut tout à fait être scientifique, le charlatanisme n’implique pas que toute la médecine est fausse.
        Soit on décortique les études pour détecter les biais soit on regarde empiriquement les résultats ce qui est plus facile.

        • vous croyez que l’électeur peut lire un rapport?
          il croit ce que BFM télé lui dit

          • Les rapports non, mais les résultats empiriques oui.
            Il suffit de regarder les sommes cramée par les allemands depuis 20 ans et leur résultats. Après on organise un référendum « voulez vous faire la même transition énergétique ».

          • Si ce n’était que BFM, ça passerait, leur audience ne doit pas être mirifique. Mais tous les magazines « féminins » qui font mine de ne pas se mêler de politique et distille à longueur d’années les certitudes boboïdes !

    • C’est une science : https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89cologie

      Mon prof responsable de la chaire d’écologie, à l’école d’ingénieur, nous disait : je suis un écologue (= un scientifique), je ne suis pas un écologiste (= pas un politicien qui instrumentalise l’écologie).

  • Article à vomir tellement il est bourré de clichés…

    • Tiens ?
      Le Pol Pot de la liberté qui vient encore donner son avis de « libéral » ^^
      « Je ne veux rien interdire mais faudrait que l’état limite tout au maximum parce que la décroissance c’est bien et je vous jure que je suis libéral hein, alors quoi, zut ! » – Pantone 2020

      • Arf, vous me posez un souci là… J’avais dit que je ne vous répondrais plus, mais là, au-delà de votre habituelle haine trollesque et baveuse et mensonges, vous allez un cran plus loin en inventant carrément une citation que vous m’attribuez !
        Bref, bref… je vous re-re-ignore… (c’est pas facile, comme avec ces petits caniches hargneux à qui on ne peut pas mettre un coup de pied mais qui reviennent toujours).

        Cela dit.. peut-être êtes-vous capable de répondre au point suivant :

        « Au sujet de la transformation ou invention des paroles, j’ai déterminé 5 raisons/explications pour lesquelles une parole est transformée par le récepteur.
        C’est-à-dire pourquoi quand l’émetteur écrit A, le récepteur dit qu’il a été écrit A+, A-, AB, etc.

        1) Malhonnêté intellectuelle, mensonge, volonté de nuire
        2) Incapacité intellectuelle de comprendre ce qui a été énoncé
        3) Folie, démence
        4) Erreur simple de bonne mauvaise interprétation en raison d’une formulation trop équivoque, faute d’inattention
        5) Mauvaise foi, choix de l’interprétation dans un sens donné, biais cognitif

        Ce sont les RID : Raisons d’Interprétation Divergente.
        Merci d’indiquer la raison de votre transformation des dires du récepteur. »

        • Pantone a éructé « votre habituelle haine trollesque »

          Dit le type que cet article fait « vomir »^^
          Sans rire, vous avez réellement confondu ce qui est à l’évidence une fausse citation à but humoristique avec une vraie au point de nous infliger un tel galimatias hystérique ?
          Vous devriez vraiment consulter 🙂

          • Fausse citation de votre part à mon égard = volonté de nuire manifeste.
            Vous êtes dénué d’humour comme d’autres qualités humaines.

            Adieu Guillaume P, et surtout restez vous-même 🙂 (ya une raison pour laquelle j’insiste sur ce point :-)) )

            • Cessez d’insulter les gens, alors que vous êtes un Ayatollah sans qu’on est besoin d’insister sur ce point ! Et vous reprochez aux autres de manquer de qualités humaines dont vous êtes dépourvu?

              • Virgile… venant de vous, c’est risible…
                Je n’ai pas l’insulte facile, au contraire de vous et de l’autre personne ci-dessus.
                Mais donnez des preuves, ne vous gênez pas :-).

                • Je n’ai pas l’insulte facile

                  Et pourtant, vous insultez largement l’auteur de l’article, monsieur Jourdain…
                  Blaireau en vue 😉

                  • Merci d’indiquer clairement les mots incriminés svp.
                    Preuve absente, comme toujours.
                    Constater que l’article est nul n’est pas « insulter largement » quelqu’un.

                    • Facile : reliez votre premier post. Le reste est à l’avenant.
                      Dois-je aussi vous tenir le biberon ❓

                    • @MichelC, si vous en êtes persuadé, grand bien vous fasse au final.

                    • -« Jacques B., Votre ego démesuré laisse encore assez de place à une arrogance sans bornes dans votre esprit étroit, c’est impressionnant. »
                      -« RIP Cavaignac, vous avez dépassé le stade terminal. »
                      -« Vous êtes pressé ? D’habitude vous attendez un peu plus pour dérailler (cyde) »
                      -« Restez dans votre bocal MichelO. »
                      -« peut-être qu’une étincelle d’humanité existe encore en votre coeur (cyde) »
                      -« Si vous avez compris, vous aurez une sucette MichelC. »
                      -« haine trollesque et baveuse »
                      -« caniches hargneux »
                      -« dénué de qualité qualités humaines » etc. etc.
                      .
                      Pantone a écrit: « Preuve absente, comme toujours. »

                      Vous êtes cintré.
                      A bientôt pour votre prochaine « non-réponse »^^

                    • @ Guillaume P : c’est surtout un provocateur. Cintré certainement, parce que pour passer tant de temps à provoquer, mais aussi s’infliger la lecture d’articles dont il ne peut ignorer, sachant où il est, qu’ils lui fileront des ulcères, il faut effectivement avoir un grain.

                      Vous me direz, par les temps qui courent, les gens à la fois « déséquilibrés » et pervers ont tendance à se multiplier, jusqu’à dans nos rues.

    • Sans doute pas a vomir , seulement oublier comme tout ce qui concerne l’écologie de boulevard…tellement drôle en fait !

    • L’écolo de service est de nouveau réveillé. Foutez nous la paix avec votre propagande mensongère et retournez à l’école pour apprendre au moins quelque chose sur ce dont vous vous mêlez. Vos divagations nous importent peu!
      Question clichés les votre sont mieux? Ils sont faux!

      • Ne tombez pas dans le piège de ce grotesque personnage . L’ignorer est la meilleure façon de se débarrasser de lui . Sans perturber les commentateurs il n’a plus de raison d’être et ne peut plus perturber les commentaires ni essayer d’infuser ses débilités qui ne méritent que le mépris .

    • Que voilà un concentré d’arguments ??

      • Bonjour Koris, je ne pense pas avoir eu le plaisir de discuter avec vous, alors bienvenue sur Contrepoins, où les opinions différentes sont le bienvenu (de l’apprenti Pinochet au chrétien conservateur, du pro-RN au néo-libéral), où vous ne serez pas mis au pilori pour cela, où on ne vous accusera pas de trollage ou de communisto-socialisme sans preuve. Et si jamais on vous reprochait de transformer les paroles de quelqu’un, preuve en serait apportée, bien évidemment.

        Bref… Pour les clichés donc. Vous avez raison, faut les citer (mais ils sont tellement énormes que j’avais pas jugé utile de le faire).

        Tout d’abord, il faut préciser que je suis pour « limiter et si possible supprimer progressivement les atteintes de l’Homme à la nature », donc pas écologiste au sens communément admis ici, ni pour un capitalisme vert (qui est le cheval de Troie du capitalisme de connivence).

        Les clichés de cet article :
        – écologisme = nouveau communisme (épouvantail usé jusqu’à la corde). De plus, faire le parallèle entre les deux instille l’idée que l’écologisme conduit à la pauvreté (preuve = 0, bien au contraire. Faut-il rappeler que les nations les plus riches sont les plus vertueuses en matière d’écologie ?
        – Intellectuel de gauche = oxymore. Cela est une insulte gratuite et ridicule. Aucun respect des opinions différentes (elle est belle la liberté de penser…)
        – Bobos urbains : cliché
        – Protection du loup vs gibier et bergère : cliché
        – Bon sens populaire voire populiste : cliché (là, c’est quasi un « appel à la Nature », biais bien connu)
        – Sainte Greta : formulation faisant croire qu’elle fait l’unanimité auprès de toute personne un tant soit peu écolo : cliché. (je suis aussi assez critique à son égard).
        – Collapsologie : sauver la planète au détriment de l’homme. Cliché.
        – Lavage de cerveau.

        Bref, un ramassis d’idées reçues. Je prends la liberté de me plaindre de la qualité de cet article, c’est tout.

      • Diantre.. ma réponse ne se poste pas… ya des filtres sans doute.

        • Trop d’ Ama…bilité, sans doute ?

          • Vous me connaissez bien 🙂
            En effet, il arrive que je m’abaisse au niveau de mes contradicteurs (certains s’érigent en ennemi même) pour me défendre, en singeant leurs attitudes, leurs méthodes et leur champ lexical. C’est une erreur car on me le reproche fort, alors que eux s’en sortent avec médailles et honneur. Objectivité nulle, c’est pas nouveau.
            Bonne journée :-).

            • Vous abaissez? Monsieur se prend pour un génie en plus? Je vous ai déjà conseillé de retourner à l’école pour apprendre les notions scientifiques que vous avez loupées en dormant pendant les cours. Cela vous permettra enfin de disserter en sachant de quoi il s’agit, au lieu de blablater en vain comme vous le faites!

  • Quand l’écologie lavera plus blanc et respectera les couleurs sans doute que j’achèterai un échantillon de droite de gauche ou du milieu

  • Malheureusement, le parti verdâtre sert de refuge en dernier recours pour gauchiste désorienté, alors que le PS est en lambeaux et que les communistes (in)soumis au dogme marxiste ne valent pas mieux.

    On aura donc de l’escrologie politicienne à tous les étages, puisque changer le monde, c’est-à-dire les autres, est toujours plus motivant et facile que se changer soi-même.

  • Il faut en réalité « dés-ecologiser » la gouvernance global des peuples a tout les niveaux. L’écologie existe depuis des millénaires et s’appelait Retour d’Expérience et Bon Sens.
    Des tarés en on fait une idéologie, elle est a détruire totalement. car elle ignore toutes sciences et réalités physiques.

  • La priorité est de supprimer le ministère de l’Ecologie. Sauf a créer aussi un ministre des maladies Nosocomiales, un ministre de Radars tourelles, etc … etc …

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La COP27 vient de s’achever et bien qu’il soit difficile de ne pas se réjouir devant les mines déconfites des participants qui ont tous conclu que les objectifs (dangereux) fixés (arbitrairement) ne seraient pas atteints, il ne faut pas oublier que cette déconfiture sera justement utilisée par les ayatollahs de la religion verte pour réclamer encore plus de vexations écologiques pour tous.

Eh oui, la lutte contre l’humanité sur Terre ne se passe pas toujours comme prévu, les individus qui la composent n’entendant pas tous mourir sans p... Poursuivre la lecture

photo de Greta Thunberg au milieu d'une foule
1
Sauvegarder cet article

L’écologisme comme idéologie illibérale avait trouvé son égérie avec Greta Thunberg, mais il semblerait, autant par commodité que par opportunité, que sa rhétorique ait glissé de l’antiscience au scientisme le plus étroit.

Pour Jean-Paul Oury, qui signe un essai au titre évocateur Greta a ressuscité Einstein, c’est désormais au nom du « progrès scientifique » bien compris que les écolos cherchent à imposer leur vision du monde à l’ensemble de la population.

 

La « science » comme idéologie

La « science » dont se récl... Poursuivre la lecture

 

Une étude récente du bureau des statistiques des Nations-Unies portant sur la période 1980-2017 a montré que le PIB par tête des Français n’a été multiplié que par 3,03 dans cet espace de temps, alors qu'aux États-Unis le multiplicateur a été de 4,8, et que le coefficient de l’État hébreu a été de 6,6.

C’est ce que montre le tableau ci-dessous :

PIB/tête en dollars courants (ONU : Statistics Division)

L’économie française réalise depuis une quarantaine d’années des performances très médiocres, bien ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles