Les infâmes méthodes d’Oxfam

En réalité, Oxfam ne milite pas contre la pauvreté, ni même contre les inégalités injustes. Oxfam milite pour l’impôt et la confiscation.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Oxfam Store Front by Jeff Djevdet (CC BY 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Les infâmes méthodes d’Oxfam

Publié le 25 janvier 2020
- A +

Par Simone Wapler.

Chaque année, à la même époque, OXFAM connaît un moment de gloire médiatique en dénonçant les « riches » avec son rapport sur les inégalités émaillés de statistiques pour la plupart aussi tapageuses qu’insignifiantes.

Le cru 2020 ne déçoit pas. Il livre en pâture Bernard Arnault à la vindicte populaire.

Un exemple illustre parfaitement l’écart titanesque entre les plus fortunés et le reste de la population française. Imaginez : vous vivez depuis la prise de la Bastille, le 14 juillet 1789 (oui, nous vous dotons d’une très longue vie !). Depuis cette date, vous avez pu économiser 8000 euros par jour (imaginez !). Aujourd’hui, plus de 84 200 jours plus tard, votre fortune s’élève à plus de 673 millions d’euros. Et bien, malgré tout cela, cette fortune n’équivaudrait qu’à 1 % de celle de Bernard Arnault, l’homme le plus riche de France. Sa richesse estimée ? 67 milliards d’euros ! Et ce n’est pas près de s’arrêter. En 2019, Bernard Arnault a été l’homme d’affaires qui a engrangé le plus de richesse dans le monde.

La fortune de Bernard Arnault

Le calcul de la première partie est censé vous démontrer le côté « inhumain » de la fortune de Bernard Arnault.

La vision simplette d’Oxfam oublie au passage les prébendes de l’État.

Si je mets de côté tous les jours 8000 euros, la fiscalité s’occupera de m’en délester d’une partie. Elle oublie aussi les faillites publiques, dévaluations, inflations changements monétaires. Elle méprise la capitalisation mais le but était de tomber sur 1 %, histoire de marquer les esprits.

Signalons qu’il faudrait que 36 Bernard Arnault donnent l’intégralité de leur fortune « estimée » pour rembourser la dette publique française, résultat d’un demi-siècle de mauvaise gestion de nos affaires publiques et de redistribution stérile.

Mais d’où vient la richesse « estimée » de Bernard Arnault ?

L’a-t-il gagnée en mettant un pistolet sur la tempe de pauvres diables, en employant des enfants, en réduisant des femmes en esclavage ? Non. Il l’a gagnée en montant un groupe spécialisé dans la fabrication et la commercialisation de produits de luxe.

Il existe une différence de taille entre un Bernard Arnault (LVMH) et un dirigeant salarié d’Oxfam à la paye substantielle, équivalente à 100 fois le salaire moyen de 1,725 milliard de personnes : personne ne nous oblige à choisir un sac de marque, à boire un champagne prestigieux ou à nous arsouiller au cognac. En revanche, nos impôts subventionnent à plus de 50 % Oxfam et dans ce cas nous n’avons pas choisi la destination de notre argent.

Le capitalisme de copinage

Dans d’autres secteurs, de nombreux grands groupes industriels pratiquent par ailleurs un « capitalisme de copinage » se procurant une rente à coups de subventions, incitations, réglementations comme le dénonce Guillaume Moukala Same :

L’État est la voie par laquelle ceux qui ne peuvent pas obtenir ce qu’ils veulent par le consentement d’autrui peuvent l’obtenir grâce au pouvoir coercitif. C’est donc tout naturellement que les hommes d’affaires sans scrupule se pressent et se bousculent à la porte du Pouvoir pour solliciter l’État.

À ce titre, une fortune amassée dans les « énergies renouvelables », l’industrie de l’armement, la pharmacie ou d’autres secteurs largement subventionnés pourrait-être mise en doute MAIS personne n’est contraint d’acheter un produit de luxe produit par LVMH.

Aucun contribuable ne les subventionne.

Pourquoi la redistribution serait-elle plus « juste » que la distribution initiale ?

Qu’est ce qui permet à ceux qui poussent leurs solutions politiques de taxation-redistribution d’affirmer que c’est le cas et, par conséquent, de réclamer le monopole de la violence légale sur les droits de liberté, de propriété et de résistance à l’oppression de leurs concitoyens ?

Rien, si ce n’est peut-être un vilain sentiment : l’envie.

On trouvera toujours une majorité de gens disposés à confisquer une partie des biens d’autrui ; [et] il se trouvera toujours des hommes politiques pour appuyer cette revendication. (Philippe NemoPhilosophie de l’impôt)

C’est ainsi qu’en France, notre personnel politique, atteint de La rage de l’impôt, vote des impôts qu’il ne paie pas et vit grassement de l’argent des autres. Lorsque qu’un de ces professionnels de la redistribution quitte la politique, comme Cécile Duflot, c’est pour une confortable sinécure comme celle d’Oxfam au service de la promotion de ce système.

En réalité, Oxfam ne milite pas contre la pauvreté, ni même contre les inégalités injustes. Oxfam milite pour l’impôt et la confiscation.

« Ces inégalités ne sont en rien une fatalité, mais bien le résultat de choix politiques. Elles sont la conséquence de politiques sociales et fiscales qui réduisent la participation des plus riches, entreprises et particuliers, à l’effort de solidarité par l’impôt et qui fragilisent ainsi le financement de services publics essentiels. »

Rappelons que la France est championne du monde des impôts.

Nos services publics sont-ils les meilleurs du monde ? Nos hôpitaux irréprochables ? Notre enseignement de qualité ? Nos trains propres, sûrs et ponctuels ? Est-ce la faute de Bernard Arnault ?

Voir les commentaires (53)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (53)
  • Cecile Duflot
    Directrice generale d’oxfam france.. tout est dit

    quand on est ministre on prepare sa reconversion.. on sponsorise une assos , puis on en devient naturellement le patron , un grand classique..
    la bonne question serait : quel est le salaire de cecile duflot , payé par le contribuable

  • Cela fait longtemps que je n’accorde plus aucun crédit à la belle-soeur de Bertrand Cantat.

  • Bernard arnault est un homme d’affaire comme tant d’autres ; eux n’ont pas besoin de l’état pour vivre ; les politiciens sont des assistés , eux ont besoin de nous pour vivre ( grassement d’ailleurs ) ;

    • Si ce n’était pas lui ce serait un autre et peut être un étranger. Lui est français et dirige plus de 156.000 emplois, crée un CA 2018 de 47 milliards et un IS de 2,5 milliards. Où est le problème ? Faut-il détruire cette réussite entrepreneuriale, taxer à 90 ou 100 % la fortune de B Arnaud comme en rêve T. Piketty ou encore nationaliser LVMH. Pour l’instant les salariés ne semblent pas en désaccord avec leur patron propriétaire, aucun de défile au côté de la CGT. Qu’est-ce qui peut bien gratter ainsi OXFAM sinon l’envie?

      • Le communisme, Oxfam est une ONG communiste ce qui se voit clairement dans ces accusations contre Bernard Arnault, un des rares secteurs français en pointe et qui exporte!
        On peut renvoyer l’ascenseur aux dirigeant d’Oxfam qui gagnent 1000 fois ce que gagnent 1 milliards de personnes!

    • Arnault n’a pas besoin de l’Etat pour vivre c’est évident, ce qui ne l’empêche pas de toucher >12 millions de subventions pour ces titres de presse, au final bien plus qu’oxfam. Le problème c’est l’Etat arbitre, l’Etat et encore l’Etat. Qu’on soit capitaliste ou pas, il est toujours bon de manger au râtelier de la fortune publique. Le jour où l’Etat se mêlera de ce qui le regarde je serai comblé mais sans doute dans l’au de là..

      • sans compter le début du groupe aidé par le capitalisme de connivence…

      • C’est pas comme si les politiques de tous bords et de tous niveaux aidaient ce grand entrepreneur.
        Des milliardaires en France qui ne sont pas dans le capitalisme de connivence, je vois que Niel et encore ça doit mériter examen.

    • A ceci près que B. Arnault a reçu de l’état une subvention de 600 M€ pour sa fondation du Jardin d’acclimatation (entrée payante, cher!). Ce que l’auteur a ignoré, alors prétendre que LVMH ne pratique pas le capitalisme de connivence ça fait rigoler.

  • Un excellent ouvrage de Vincent Jauvert intitulé « Les Voraces » vient de paraître et développe avec référence les sinécures du pantouflage et du capitalisme de connivence

  • Oxfam milite aussi pour ses prébendes. Il faut ortie de ces OnG richement dotées qui sont les meilleures alliées d’un système oligarchique, tout en se donnant l’apparence de la contestation.
    S’attaquer aux entrepreneurs qui ont réussi (le 1%) tout en évitant ceux qui ont bâti leur fortune sur la connivence et la spoliation (le 0,001%). voilà le rôle d’Oxfam.

  • son crime : il a beaucoup d’argent…
    le plus amusant est qu’il est certain qu’il y aurait des critiques à faire sur la façon dont une partie au moins de sa fortune a été gagnée…mais non..

    imaginons que vous épargniez 8000 par jour pendant longtemps .. et si on les place? le calcul donne quoi?

    et comme oxfam ne peut pas vous expliquer ce qu’ il faudrait changer au capitalisme pour éviter les inégalités de richesses..supprimons le capitalisme!!!

    soyons injustes pour être (plus ) égaux. voila le programme..

    et je peux vous assurer que beaucoup de gens adhèrent…

    ben sur..ça ne vaut pas pour eux..si ils font tout comme arnault et se retrouve avec 100 000 euros ils trouveront révoltant qu’on les leurs prenne.

    mais ce qui est aussi bizarre est l’absence de réaction de la part de gens aisés…
    la défense est assez simple..j’ai volé quoi au juste et à qui?

    • @jacques lemiere-vous demandez : »imaginons que vous épargniez 8000 par jour pendant longtemps .. et si on les place? le calcul donne quoi? »

      Le calcul d’OXFAM est le nombre de jours (84.200) multiplié par 8.000 € soit 673 millions d’euros. Simpliste !
      Placé sur une aussi longue période 230 ans est-ce sérieux ? Il faudrait tenir compte de la valeur de la monnaie de l’époque qui a bien été chahutée, des dévaluations, du changement de monnaies, de l’inflation, ce qui ne nous informerait que peu.

      Par contre sur 40 ans (pour faire réfléchir à ceux qui tiennent à la retraite par répartition: 8.000 € /jour placés à 2 % l’an donnent 176 mio €, à 4% 283 mio€. (mais 8.000 euros par jour…)

      Si ces sommes avaient été confiées à Warenn Buffet (TRI de 20 %/an sur 53 ans) cela donnerait 40.172 mio€ (40,172 milliards)

      Soyons plus pragmatique et prenons une épargne mensuelle de 544 € qui correspond aux cotisations retraites payées par à un salarié avec un salaire net mensuel de 2.000 € (fixe sur 40 ans) la capitalisation serait à 20 % /l’an : 91 mio € (91 millions d’euros). Étonnant non !
      La rente annuelle serait définit par l’épargnant. La réversion à 100 % au conjoint, l’âge de départ déterminé par l’épargnant et le capital transmis sans intervention de l’état à aucun moment. Ce qui est beaucoup moins sûr.

      Prenez un retrait de 5 % de ce capital soit 379.405 € par mois, insolent non !
      Rapprochez ce montant à 1.381€/mois de la retraité moyenne (public-privée ) selon le rapport 2019 de la DREES.
      La révolte n’est plus bien loin. Mais qui le dit ?

      • bien sur…mais ce que je veux dire est que la tentative de « comparaison d’oxfam entre fortune d’arnault et leur bidule est délibérément trompeuse..
        vous trouvez 14 milliards avec un interet de 2 % ou 673 millions sans interets… plus de 600 milliards à 4%..

        rien ne fait sens… arnaut a effectivement beaucoup d’argent.

  • Une ONG typiquement islamo-gauchiste, anti-israélienne comme il se doit, au coeur d’un scandale de prostitution… Rien d’étonnant à ce que Duflot en prenne la tête.

  • Notre personnel politique n’est pas seulement atteint de la rage de l’impôt, mais bien de troubles sadicofiscaux.

  • une urgence dans ce pays est de couper toutes ces subventions…

  • A vera,
    Arnault pas besoin de l’Etat?faut le dire vite, l’Etat(cad nous) l’a bien aidé pour reprendre Boussac avec force aides publiques pour au final ne pas tenir ses engagements avec en plus une martingale politico-financière en plein milieu des grandes années socialistes.
    Je n’ai rien contre lui ,mais son seul flair « d’homme d’affaires bien aidé par l’Etat » est d’avoir repéré Dior dans le maelström Boussac ,est- ce que cela vaut d’être la deuxième fortune mondiale?

    • Et alors???
      L’Etat a aidé BA pour reprendre l’intégralité de Boussac. Et ceci pour des raisons électorales de « préservation » de l’emploi et pour faire croire au bon peuple que l’Etat faisait qq chose. Ce qui est indispensable quand des élections approchent (Cantonales de 1985 et surtout Législatives de 1986 au scrutin proportionnel à un tour, vous l’avez peut-être oublié) après la claque des socialistes aux élections européenne de 1984.
      S’il n’y a avait pas eu l’Etat, le groupe Boussac aurait de toute façon été dépecé mais plus vite. BA (ou un autre) aurait racheté juste Dior et le Bon Marché, cela n’aurait rien changé pour sa fortune future.
      Le capitalisme de connivence est le corolaire inévitable de l’interventionnisme étatique en matière d’économie.

    • Tout ceci avec la bénédiction d’un certain Laurent Fabius

    • A partir du moment où ceux que l’Etat n’aide pas sont assurés de ne pas pouvoir faire fortune, à moins de s’exiler, il faut regarder avec un certain pragmatisme le pragmatisme de ceux qui réussissent. Je prétends que dans un système sans aides publiques, B.A. aurait sans aucun doute connu à peu de choses près la même réussite, et que comme nous le voyons chaque jour bien d’autres, avec encore plus d’aides de l’Etat, se contentent de vivre de ces aides sans développer leur business.

  • « nous arsouiller au cognac »

    Non, on ne s’arsouille pas au cognac, on lève un coin du voile dissimulant le Paradis.

  • Madame Wapler ne seriez-vous pas devenue la petite sœur des riches ? N’y a-t-il pas de l’indécence à gagner autant d’argent quand tant d’êtres humains peinent à vivre décemment de leur travail ?

    • @ gilbertliard :

      N’y a t-il pas de l’indécence pour les acteurs porno à avoir des milliers de partenaires alors qu’il y a la misère sexuelle pour des millions de gens ?
      N’est-il pas indécent que Christiano Ronaldo ou lionel MESSI jouent si bien au football quand tant de gens sont des médiocres footballeurs ?
      Et puis, n’est pas indécent que des hommes dépassent les 2 m quand tant d’hommes mesurent moins de 1.70 m ?

      L’indécence étant par définition (dictionnaire français) « ce qui est contraire à l’honnêteté » vous voyez de l’indécence dans les mêmes exemples que je vous ai cité, alors qu’il n’y a aucun rapport.
      Ne vous donnez pas bonne conscience à bon compte en stigmatisant ceux que vous enviez svp.

    • Cessez donc de nous sortir ces conneries communistes, vous comptez faire pleurer les chaumières avec votre misérabilisme débile!

    • indécence oui… si voulez.. et ça vous mène où…

      pour gagner de l’argent on doit fournir un service payant à une personne..

      il est donc indécent que arnault fournisse à une quantité enorme de personnes ce qu’ils désirent. si vous voulez..

      vous vous rendez compte que nous n’exprimez qu’une opinion? et que prendre des mesures en accord avec cette opinion, soit limiter par la coercition l’enrichissement à un niveau décent( que vous devrez définir ) sera forcement injuste et liberticide..

      ok qu’il existe des pays riches et des pays pauvres est « indécent »..

      vous passez trop de temps à regarder la vie des autres…

      • et vous ne vous battez pas pour gagner votre vie… vous êtes indécemment riche par rapport aux vrais miséreux..grâce à des arnault.

        il y a des tas de gens qui aimeraient peiner comme vous…

    • @gilbertliard-Qu’entendez-vous par là ? Soyez explicite car gagner de l’argent même en quantité impressionnante aux yeux de certains, est-ce normal ou pas ? Si ça ne l’est pas, quelle serait la norme pour vous ? Et comment définiriez-vous cette norme ?
      Merci de votre retour

    • Il n’y a qu’en France qu’on peut lire aussi fréquemment ce genre de remarque… Pas étonnant que les riches finissent par s’enfuir.

    • La première réponse à ce genre de stupidité c’est de dire qu’il ne s’agit pas d’argent gagné mais d’argent créé, et qu’il faudrait plutôt remercier ce genre de personne de créer autant de richesses.

    • @gilbertliard
      Dans le style ‘réflexions indécentes’ à vous le pompon ! ?

  • En réalité, Oxfam milite pour la pauvreté, son fond de commerce.

    • +1000 !
      Et si on prenait conscience du nombre de puissants et de chouchous des médias dont la pauvreté est le fonds de commerce, on verrait d’un autre oeil ceux qui leur résistent en tentant de s’enrichir.

  • J’aimerais bien savoir comment Oxfam fait ses calculs.
    Je suppose que Bernard Arnault détient un bon paquet des actions des sociétés du groupe LVMH et que c’est ce qui constitue le gros de sa fortune.
    Chaque jour, une partie des actions détenues par les autres actionnaires change de main en Bourse à un certains cours. D’où, je suppose, Oxfam calcule que celles de BA valent au total leur nombre multiplié par ce cours.
    Mais supposons que BA décide de vendre toutes ses actions. Il est plus que probable qu’il ne leur trouverait pas suffisamment d’acquéreurs au dernier cours, il devrait accepter une sérieuse décote par rapport à ce cours pour tout vendre.
    Et ce qui est valable pour les actions l’est aussi pour les autres biens (villas sur la Côte d’Azur, yachts,etc).
    Peut-être que cela changerait le classement de BA dans les grosses fortunes.
    Bon, je n’irais pas jusqu’à dire qu’il ne lui resterait plus que les yeux pour pleurer…

  • Cette obsession égalitaire représentée par OXFAM illustre parfaitement les risques pour la liberté qu’elle entraine immanquablement si on suit sa logique. Tocqueville l’a bien décrit : « Ce gout dépravé pour l’égalité, qui porte les faibles à vouloir attirer les forts à leur niveau réduit en définitive les hommes a préférer l’égalité dans la servitude à l’inégalité dans la liberté ».
    Cette dénonciation malhonete des inégalités c’est d’abord et avant tout le mépris pour les libertés individuelles, la liberté d’entreprendre et finalement le droit de propriété. Or ces trois principes sont les fondements de la démocratie et de la prospérité on le sait.

  • Oxfam France , quel est l’effectif de cette société Soros ?
    C’est insignifiant au niveau , de la France ,du monde, de la galaxie je ne sais pas mais cela ne mérite pas une ligne ni une minute du temps d’un humain « normal »…..mais c’est distrayant.

    • Plutôt que de hurler au marxisme, il y a aussi la possibilité que Soros veuille mettre la main sur une entreprise de BA. Ce ne serait pas la premier groupe d’idiots utiles.

  • Petit détail : dommage que l’auteure ne cite, parmi les fonctions d’LVMH, que la fabrication et la commercialisation de produits de luxe, en oubliant la création, à propos de laquelle il y aurait tant à dire, notamment en regard d’OXFAM, tout juste capable de ressasser Marx.

  • Il est étonnant qu’aucun commentaire n’ait fait la division 67 milliards d’euros par 67 millions de français qui en cas de redistribution totale donnerait 1000 € à chaque français pour solde de tout compte et bien sur plus d’entreprise et donc plus d’emploi !!!! Autrement dit prenons la fortune de BA et nous serons à terme encore plus pauvre !!!! Stupide !!!

  • C’est totalement, mot pout mot,ce que je pense d’oxfam.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

En 1991 Michel Albert, alors patron du groupe des Assurances Générales de France (AGF) constatait qu’à l’issue de sa victoire contre le communisme « le capitalisme n’est pas homogène, mais qu’au contraire il s’est différencié en deux grands modèles qui s’affrontent » (Capitalisme contre capitalisme, Éd. Le Seuil, 1991, page 12).

Celui qu’il qualifie de « néo-américain » est fondé sur la réussite individuelle et le profit financier à court terme. L'autre, centré sur l’Allemagne et qu’il nomme « rhénan », valorise la réussite collective,... Poursuivre la lecture

Par Sébastien Laye, Barthelemy Blanc[1.Barthelemy Blanc est financier à la BERD.] et Adrien Faure[2. Adrien Faure est étudiant en théorie politique et philosophie à l’Université de Genève.].

Cet article est l'analyse originale qui a servi de fondement à un article paru dans l’Opinion le 13 mars 2017  (« Pour un libéralisme populaire ») par les mêmes auteurs.

Beaucoup de points de vue s’élèvent aujourd’hui pour faire émerger un libéralisme qui se veut populaire. C’est-à-dire une pensée de la liberté qui ne serait pas vue comme un... Poursuivre la lecture

Par Mihailo Gajić[1. Mihailo Gajic est un économiste de Belgrade (Serbie) où il dirige les activités de recherche de Libek, un think-tank sur le marché libre, depuis 2014. Il est souvent cité dans la presse grand public serbe sur des sujets économiques. Ses principaux domaines d'intérêt sont les libertés économiques, le commerce international, la réglementation des affaires et les finances publiques. Fervent défenseur du marché libre, de la gouvernance démocratique et de l'état de droit en Serbie et dans les Balkans, et membre du Couvent Nati... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles