Bruno Le Maire, l’horloge arrêtée qui ne montre jamais l’heure exacte

Sans surprise, Bruno Le Maire a des solutions pour nous sortir de l'ornière : de nouvelles taxes et des projets qui ont déjà foiré avec fracas !
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Bruno Le Maire by Fondapol (CC BY-NC-ND 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Bruno Le Maire, l’horloge arrêtée qui ne montre jamais l’heure exacte

Publié le 18 octobre 2019
- A +

Par h16

Une horloge cassée dont le cadran est difficilement lisible sous la rouille et la moraline indique malgré tout l’heure exacte deux fois par jour. Bruno Le Maire, c’est un peu cette grosse horloge normande dont le balancier ne bouge plus, qui encombre dans l’entrée, mais qui, à la faveur d’un courant d’air, va finir par faire tinter un petit carillon.

En effet, le ministre de ce qui reste d’économie en France vient récemment de tenter une explication sur le recul de la production. Pour lui, trois difficultés majeures semblent expliquer la déroute française. Stupéfaction : il n’a pas tort.

Selon lui et après une analyse pointue, la première raison serait les impôts de production trop élevés. La puissance de cette révélation donnera tout son sel à ce qui suit et permet de mieux comprendre pourquoi l’horloge, dans la tête de Bruno, s’est arrêtée il y a bien, bien longtemps, dans une galaxie fort, fort lointaine.

La seconde raison tiendrait à un déficit de compétences, ce que la composition de l’actuel gouvernement permet de confirmer avec certitude si tant est que les gouvernements doivent être une image à peu près fidèle du pays.

Enfin, pour notre brave Bruno, la troisième raison tient en un triste constat. Selon lui, les Français « ne travaillaient pas assez […] Le volume des heures travaillées en comparaison de nos voisins du G7 et des grands pays de l’OCDE est insuffisant ».

Stricto sensu, il n’a donc pas tort puisque la France peut s’enorgueillir d’avoir tout fait pour saboter la moindre velléité de ses citoyens à travailler davantage, que ce soit pour gagner plus, pour créer de la richesse, ou pour simplement joindre les deux bouts. Entre les 35 heures, appliquées nulle part sauf en France, un Code du travail à la fois rigide et limitatif que personne ne nous envie, des restrictions de tous ordres à l’exercice de tous travaux et tous métiers, des normes à foison, tout a été fait pour que non seulement, travailler en France soit compulsivement encadré, mais sévèrement puni quand c’est fiscalement ou électoralement rentable.

Heureusement, Bruno Les Bons Tuyaux n’est pas en reste de solutions pour nous sortir de l’ornière.

Trop d’impôts, pas assez de travail ? Qu’à cela ne tienne !

Pour nous donner du cœur à l’ouvrage, le voilà donc qui monte directement au créneau. Ah, c’est qu’il ne faut pas lui en conter, au petit Bruno. Il va nous montrer de quel bois il est fait, notre ministre, scrogneugneu.

Et pour cela, il part donc à la conquête d’un territoire inexploré, armé de ses compétences multiples (notamment en technologies de l’information) et d’une idée aussi originale que géniale : on va faire du cloud souverain mes petits amis !

Alors franchement, je dis chapi chapo Chapeau Bruno ! Voilà qui nous change de tes âneries habituelles : pour éviter de te planter, tu as eu l’excellente idée de sortir l’ânerie d’un autre, en l’occurrence une resucée consternante du gouvernement Ayrault de 2012 lorsqu’il lança alors, tout en frétillements, le Cloud Souverain à la française pour lutter lui aussi contre l’hégémonie américaine, tralala.

Pour s’assurer d’un ratage sans précédent, l’offre était bien évidemment bicéphale, avec Numergy d’un côté, et Cloudwatt de l’autre. L’État y avait pris des participations de multiples façons (notamment au travers de la CDC). L’initiative qui devait foirer dès le départ foira exactement comme prévu (c’est une habitude). La facture finale fut adressée (il y a quelques mois seulement) au contribuable qui en est encore à se passer la Préparation H.

À l’époque, j’en avais parlé ici et , par exemple, pour noter à la fois le désastre à venir et faire le bilan, désastreux comme il se doit.

Cette fois-ci, les acteurs changent (OVH et Dassault). Même si leurs compétences sont reconnues, on peut émettre les mêmes critiques qu’à l’époque sur la faisabilité générale du « projet » de Bruno et raisonnablement parier sur un nouveau dérapage public qui ne l’empêchera pas de pavaner quelques temps encore. Et comme le plantage fut sévère au niveau français, Bruno envisage d’ores et déjà de se placer au niveau européen, pour transformer je suppose la catastrophe en séisme continental…

Oui, vraiment, il nous montre bien de quel bois il est fait : si ce n’est pas le bois du pipeau, c’est celui du cercueil.

Et attendez un peu, mes petits amis : ceci n’était que le volet destiné à répondre à la remarque sur la quantité de travail. Parce que Bruno, il a plus d’un tour dans son sac à malice !

Pour le volet « trop d’impôts », il a une autre idée géniale : et pourquoi ne mettrions-nous pas en place une bonne petite taxe carbone sur les carburants des avions et des bateaux ? Et pour s’assurer d’un succès retentissant, pourquoi ne pas la proposer au niveau européen ?

Comme pour Numergy et Cloudwatt qui n’ont pas fonctionné au niveau français et qui, c’est évident, fonctionneront au niveau européen parce que, parce que, parce que Union Européenne C’est Magique Par Ici La Monnaie, la taxe carbone, qui a déclenché les Bonnets rouges d’abord puis les Gilets jaunes ensuite a toutes les chances de mieux marcher au niveau européen, parce que Union Européenne C’est Magique Par Ici La Monnaie. Non ?

Et après tout, si, pourquoi pas ? Pourquoi ne pas demander à tous nos partenaires européens de renoncer à des budgets sains, des taxes pas trop violentes et des prix compétitifs ? Pourquoi ne pas enfin, tous ensemble, aller d’un pas guilleret vers une avalanche de taxes et d’impôts pour soigneusement casser les petites pattes de marchés pourtant porteurs comme le transport ou l’aviation, pour saboter durablement le pouvoir d’achat non plus des seuls Français mais aussi de tous ces gros richous d’Europe du Nord qui ont la fort mauvaise idée de ne pas s’adonner à la taxation folle ? Hein, pourquoi pas ?

Pour Bruno, pas de doute : une Europe de la taxe musclée, ça aurait de la gueule ! Et quelles belles perspectives de croissance et de richesse ! Quelle idée merveilleuse pour attirer les entreprises et les capitaux ! Quelle lumineuse trouvaille dont les résultats, probants en France, donneront envie à toute l’Europe de nous rejoindre, elle qui fait – c’est évident – les yeux de Chimène à notre sémillant Grand Leader !

Même une horloge cassée dont le cadran est difficilement lisible sous la rouille et la moraline indique l’heure exacte deux fois par jour, à condition d’avoir deux aiguilles. Las, notre ministre de l’Économie n’en a qu’une, et encore, pas bien vaillante.

Il faut se résoudre à l’évidence : Bruno Le Maire est une horloge cassée qui montre le Sud.
—-
Sur le web

Voir les commentaires (35)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (35)
  • Il existe une montre très belle avec une seule aiguille. Concernant le cloud n’est il pas une nécessité pour un Etat Orwellien que d’avoir un espace de stockage adapté à ses ambitions ? Enfin sur les taxes au niveau de l’EU c’est très malin. Comme nous ne pouvons pas être compétitif rendons les autres aussi mauvais que nous. Depuis que la monnaie Euro existe la France enfume l’EU. Tant que ça marche !

  • Et c’est sans aucun doute possible le plus competent des bricoleurs au service de notre Majesté sur son trone en rotin(l’or est en suisse sous bonne garde) , Emmanuelle @

  • J’adore le ton mordant de l’auteur!

    C’est tellement vrai!

  • Le choix de OVH et de Dassault est excellent pour le but recherché: l’échec le plus total. En effet, OVH est le spécialiste du cloud low cost et Dassault est super performant dans un outil génial: Cathia, logiciel de création 3D, utilisé en aviation (bien sûr), en automobile et dans plein d’autres domaines industriels. Rien à voir avec le cloud, donc.
    Mais il y a mieux: un cloud français existe déjà, chez Orange.
    Il s’agit donc de faire en plus mal ce que Orange n’arrive que péniblement à faire en France, sans grignoter la moindre part de marché aux gros que sont AWS (Amazon Web Services), Microsoft Azure ou Google Cloud. Le meilleur européen est SAP, allemand. C’est sur cet excellent opérateur qu’on pourrait imaginer un Cloud Européen, certainement pas sur OVH.

  • On commence à ré entendre la petite musique de la taxe carbone… vous verrez qu’ils vont retenter le coup sous peu, même si ça leur a pété à la gueule les deux premières fois. Ces gars là ne comprennent que la guillotine.

    • Réflexion pertinente!

    • @ragnarok
      Bonjour,
      Ils vont évidemment retenter le coup. La grogne jaune de l’an dernier n’a servi au final à rien, vu que les augmentations responsables de la grogne sont effectives. Il aura fallu moins d’une année pour y arriver.

      « Ces gars là ne comprennent que la guillotine. »
      Ces gars-là sont au pouvoir ; ils sont en position de force. Pour reprendre Piero San Giorgio :
      « Les forts négocient avec les forts ; ils ne négocient pas avec les faibles. »

      • en tant que pacifiste et humaniste convaincu, il est difficile d’admettre que le seul moyen de les arrêter et de les faire flipper reste de couper des têtes.
        Comme tu le dis, il faut que le peuple montre sa force pour qu’ils négocient avec lui.

        • @ragnarok
          Bonsoir,
          Je suis aussi pacifiste et humaniste dans le sens des Lumières.
          Cependant, il y a une différence entre être pacifiste et être non-violent.
          Les Maoriori étaient aussi pacifistes, tout autant que non-violents.

    • ils ne comprennent pas, mais la guillotine est sans doute hélas un des rares moyens pour stopper leur nuisance.

    • A ragnarok
      « Ces gars là ne comprennent que la guillotine. »
      Même au pied de la guillotine ils ne comprendraient pas… ils crieraient à l’injustice, au complot, au ressentiment, à la petitesse du comportement… etc … (cf. micron-cerveau suite au vote des parlementaires européens contre Goulard) mais en aucun cas ne ils douteraient de leur incapacité et incompétence notoire.

  • Rappelons simplement que la société OVH ne dépose pas ses comptes.

    • @Bernard Beauzamy
      Bonjour,
      « Rappelons simplement que la société OVH ne dépose pas ses comptes. »
      Comme c’est pratique ! Ca fleure bon la connivence.

  • « l’horloge arrêtée qui ne montre jamais l’heure exacte »

    Au contraire, c’est l’horloge arrêtée qui montre le plus souvent l’heure exacte.
    Deux fois par jour, comme vous le faites remarquer alors qu’une horloge qui retarde d’une seconde par jour ne montre l’heure exacte que tous les 86400 jours.

  • Bon ben je me suis bien marré, merci H16.

  • Je ne comprends pas en quoi créer un « cloud souverain » résoudra le problème du recul de production français et résoudra les 3 difficultés constatées. Mais n’est-ce pas là l’illustration de l’éternelle mauvaise réponse à un problème dont l’origine est étatique ? L’exception française dont on se passerait bien…

    • Si les politiciens connaissaient les bonnes solutions pour résoudre les problèmes (dont ils sont généralement la cause) ça se saurait

  • Il est trop intelligent, numéro 2. Cela le bloque comme la pendule.
    Enfin intelligent, c’est ce qu’il prétend.

  • il ne trance pas dans le décor…
    ce midi au info de la France deuxième..
    premier reportage..
    le vilain trump taxe le vin français ..on nous montre nos pauv’vignerons..

    second reportage les vilaines grandes surfaces vendent des produits étrangers..ce que constatent et dénoncent un groupe de femmes de paysans bien de chez nous…( je le répète on sens venir la loi alimentation 2 , interdire les produits étrangers)

    bien entendu reine ne se passe dans la rédaction qui relate juste les pleurs avec sympathie..

    la rédaction qui est pour et contre le commerce international en somme..

  • Le Maire De … c’est une boussole qui montre l’Ouest, et pas le Nord.
    C’est a dire que c’est un gadget rigolo, mais qui ne sert pas à grand chose.

  • Vous oubliez le projet de l’Europe des batteries
    lancé par l’ineffable Bruno, en plein doutes sur l’avenir de la voiture électrique, et qui va être un gouffre sans fond (auquel Total traîne les pieds pour s’y joindre, on le comprend)

  • Merci pour ce régal sur le fond et la forme. Analyse hélas trop juste.
    Il y 40 ans que nous fonçons droit vers l’orbite du chaos ! Nous avons atteint le coeur de cible, seuls les politiques l’ignorent.
    Nous nous sommes scratchés en beauté, notre déficit en est la preuve évidente.

  • Il vaudrait mieux éviter les images/photos caricatures, ça ne sert à rien, c’est simplement laid, et ça dessert le propos, pourtant juste sur le fond. La manie des propos barrés aussi, une sorte d’humour ou d’ironie cheap, qui là aussi font qu’on en vient à éviter de lire ces articles répétitifs, même si on est d’accord. En bref, un peu plus de sérieux sur la forme siérait.

    • Ça se discute. Pourquoi vouloir changer les gens ? Perso je ne suis pas toujours d’accord et parfois certaines choses me déplaisent. Mais dans le fond c’est comme cela avec l’amitié. Vous acceptez les qualités et les défauts. Sinon changez d’ami, c’est plus simple que d’essayer de le rendre parfait à vos yeux. Non ?

    • Les photos caricaturales reviennent à faire des blagues sur le physique. Je ne suis pas fan non plus.

  • N’oubliez pas notre cher Napoléon qui est allé rembourser nos dettes en la piquant de force à ses voisins. Donc je ne vois pas où est la nouveauté ici, si ce n’est qu’on utilise moins la force (mais quid du chantage ?)

  • Je propose de cloner Bruno Lemaire pour lutter contre le réchauffement de l’effet de serre. Avec tout l’air qu’il brasse…

  • Petit cadeau pour montrer un exemple d’organisation humaine: https://www.youtube.com/playlist?list=RDecvIZ3agcLQ
    La musique en groupe c’est fantastique. Les individus partagent et offrent en même temps. Ici pas de possibilité de se cacher ou de tricher sinon c’est raté. Ces individus se regroupe sous une forme de motivation commune et dans la liberté. En gros c’est ainsi que j’imagine un pays et une économie. Le contre exemple n’existe pas en musique. Par contre en économie et en sociologie l’on voit bien la direction que prend la France. Pour conclure je dirais que nos dirigeants en plus d’être nuls et incompétents n’ont strictement aucun moyen de créer du beau et du bon pour la société. L’on pourrait les comparer à des chefs d’orchestre qui tapent sur des musiciens qui ne savent pas jouer. Cela prend du temps pour apprendre. Il faut de l’amour, de la liberté et de la motivation. Cpef

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Patrick Carroll.

Si vous avez ressenti une certaine douleur à la pompe ces dernières semaines, vous n'êtes pas seul. Les prix de l'essence sont en hausse dans le monde entier et aux États-Unis ils ont récemment atteint un nouveau record historique, battant celui de 2008.

Les raisons de ces prix élevés sont multiples, certaines étant plus évidentes que d'autres. L'impression monétaire de la Fed et le conflit Russie-Ukraine sont quelques-uns des facteurs les plus récents et les plus connus.

Mais il existe de nombreux au... Poursuivre la lecture

Fin octobre, dans la version révisée de son Projet de loi de finances pour 2022, le gouvernement annonçait les chiffres suivants pour 2021 : croissance à 6,25 %, déficit public à 8,1 % du PIB et dette publique à 115,3 % du PIB. Alors forcément, quand l’Insee a publié la semaine dernière sa première évaluation des comptes nationaux 2021, c’était la joie à Bercy. Croissance ? Un immense 7 %. Déficit ? Un tout petit 6,5 %. Dette publique ? Ramenée à 112,9 %. Du mieux partout, partout, partout !

 

Bonne nou... Poursuivre la lecture

Article disponible en podcast ici.

Selon l’empereur Marc-Aurèle, « la meilleure façon de se venger d’un ennemi, c’est de ne pas l’imiter ». Dans ce cas la Russie est-elle vraiment l’ennemi de l’UE, tant nos gouvernements imitent Poutine dans ses lois liberticides ?

Verrouiller les médias

Commençons par la liberté d’expression et la pluralité des médias.

L’État français contrôle déjà la télévision. Cinq des sept premières chaînes sont étatiques (France 2, France 3, France 4, France 5, Arte), le reste est détenu par des oli... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles