Il faut sauver le soldat Greta

Greta Thunberg, marionnette des affairistes du climat ? Derrière la mobilisation de la jeune Suédoise se révèlent des intérêts financiers bien connus.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Greta Thunberg, Paris, 22 février 2019

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Il faut sauver le soldat Greta

Publié le 16 juillet 2019
- A +

Par Michel Gay.

Des jeunes se mobilisent derrière le bon petit soldat suédois Greta Thunberg pour lutter contre le réchauffement climatique. En parallèle, la France a décidé d’arrêter deux réacteurs nucléaires à Fessenheim, en parfait état de marche et qui n’émettent pas de gaz à effet de serre. Pire encore, l’Allemagne hésite à fermer ses 148 centrales à charbon et lignite qui en émettent beaucoup.

Serait-ce une des raisons de la colère de ces adolescents ?…

Greta fait des émules

Ces dernières semaines, un vent de manifestation pour « la défense de la planète » souffle dans les lycées et les collèges.

Des jeunes défilent en rangs serrés derrière Greta, une adolescente suédoise de 16 ans autiste Asperger, au motif qu’elle accuse les adultes d’être responsables de l’état « catastrophique » de la planète et de ne pas agir assez vite.

Apparemment terrorisés par la disparition imminente de toute vie sur la Terre, ils réclament la fin du réchauffement climatique tout en étant heureux de sécher les cours.

« C’est le signe que les jeunes s’intéressent à leur destin. » « Ils se sentent responsables, ils sont plus mûrs que nous » clament quelques parents béats d’admiration devant leurs enfants « conscientisés ».

Mais derrière cette mobilisation se cache la main habile et discrète d’associations écologistes dont l’activisme s’épuisait dans des « solutions » pour la transition énergétique qui apparaissent progressivement pour ce qu’elles sont : des politiques dispendieuses, socialement injustes, et dont les effets sur le climat seront nuls.

Pour faire face à ces vents contraires, des ayatollahs autoproclamés sauveurs de la planète (et des âmes ?) ont alors eu l’idée d’exploiter les enfants qui sont les meilleurs instruments de culpabilisation des adultes. Ils ont « choisi » Greta pour égérie d’une « grève scolaire » destinée à dénoncer l’inaction climatique des décideurs politiques (dont dernièrement à Davos) afin qu’ils respectent leurs engagements sur le climat.

Des catastrophes sont à redouter pour demain matin et vous en serez responsables. Préparez-vous à vous sentir coupables, à avouer vos crimes contre la planète et à vous repentir !

Toutefois, les copiés-collés de slogans et d’éléments de langages sont élaborés dans de lointaines officines.

Greta programmée en héroïne internationale

Greta se retrouve sous les projecteurs médiatiques du monde entier « par magie » avec le message suivant : « Je ne veux pas que vous soyez désespérés, je veux que vous paniquiez. Je veux que vous ressentiez la peur qui m’habite chaque jour et que vous agissiez, comme s’il y avait le feu, parce que c’est le cas. […] Il y a encore une petite chance de stopper les émissions de gaz à effet de serre afin d’éviter des souffrances pour une grande partie de la population de la planète ».

Mais les dessous du conte de fée de Greta sont douteux car derrière ce discours alarmiste se trouve un petit génie suédois en relations publiques Ingmar Rentzhog.

Le journaliste d’investigation suédois Andreas Henriksson a publié un article le 11 décembre 2018 sur la belle histoire de Greta.

Elle commence le 20 août 2018 lorsque Ingmar Rentzhog cofondateur en 2016 de la start-up We Don’t Have Time (Nous n’avons pas le temps) croise Greta au premier jour de sa « grève climatique » devant le Parlement suédois et le fait savoir sur sa page Facebook.

Ingmar Rentzhog et la famille de Greta se connaissent déjà. Ils ont participé ensemble à une conférence sur le climat le 4 mai 2018. La rencontre à Stockholm devant le Parlement entre Ingmar et Greta ne doit donc rien au hasard. Les premières photos de Greta sur internet ont été prises par le responsable marketing de We Don’t Have Time dont l’ambition de créer un réseau social de plus de 100 millions de membres afin d’influencer les politiques pour qu’ils agissent davantage contre le réchauffement climatique. Parmi les actionnaires figurent les enfants d’un milliardaire (Sven Olof Persson qui a fait fortune dans la vente de voitures) et la famille de Rentzhog. Ils n’ont aucun lien avec l’écologie : ce sont des spécialistes de la finance.

Le 24 août 2018, sort en librairie une autobiographie de Greta (Scener ur hjärtat) mêlant crise familiale (dépression nerveuse, angoisses…) et crise climatique. Sa mère, désignée « héroïne » par le WWF en 2017, et son père acteur suédois sont corédacteurs. Ses parents sont connus comme artistes en Suède.

Tout a été programmé pour transformer la jeune Greta en héroïne internationale dès le premier article paru dans le quotidien le plus lu de Suède, Aftonbladet, quelques heures après la publication de Rentzhog sur Facebook.

Rentzhog, un affairiste mondial de la finance verte

Ingmar Rentzhog est aussi le fondateur de l’entreprise de conseil en communication Laika rachetée par la plateforme de crowdfunding suédoise FundedByMe qui possède des bureaux en Malaisie et à Singapour.

En mai 2018, il est recruté comme président du think tank faisant la promotion du développement durable Global Utmaning (Défi Mondial) qui collabore depuis janvier 2019 avec Global Shapers, une communauté de jeunes dirigeants « dotés d’un grand potentiel pour jouer un rôle dans l’avenir de la société et qui travaillent à améliorer la situation des populations autour d’eux ». Sa fondatrice est Kristina Persson, fille du milliardaire précité.

En outre, Ingmar Rentzhog a été formé par l’ONG de l’ex vice-président des États-Unis, Al Gore, « The Climate Reality Project » dont l’objectif est de « former des individus pour contribuer à la sensibilisation au réchauffement climatique, en fournissant les outils de communication, le réseau et les compétences ».

Dans une tribune publiée dans le Financial Times du 27 juillet 2014, Al Gore déclarait : « C’est au cours des dix prochaines années que nous devons accélérer la transition vers une économie à faible émission de carbone. Nous devons y aller à fond et devenir plus agressifs ».

Ce réseau est destiné à promouvoir un affairisme vert mondialisé et Al Gore est un modèle pour la jeune Greta. Sa médiatisation s’inscrit dans cette campagne de propagande mondiale.

Utiliser Greta pour promouvoir l’affairisme vert

Greta, dont le discours est confus, se retrouve au cœur de cette machinerie de greenwashing qu’elle fustige. Elle soutient le « développement durable » qui n’est rien d’autre que le développement de l’industrie qu’elle semble honnir.

Elle encourage l’industrialisation du monde lorsqu’elle affirme qu’il faudrait que « les pays plus pauvres améliorent leur standard de vie en construisant certaines des infrastructures que nous avons déjà construites, telles que routes, écoles, hôpitaux, eau potable, électricité… ». Elle ne s’oppose pas (elle ou ceux qui la manipulent) au modèle industriel, « elle » souhaite même son universalisation…

Les infrastructures qu’elle veut voir se développer partout impliquent une société industrielle tout comme le déploiement massif de « panneaux solaires, éoliennes, économie circulaire, etc. » qui, à ses yeux, constitue la solution pour éviter le désastre climatique.

Il faudrait donc que les industries des énergies dites vertes se développent en urgence et que celles des combustibles fossiles cessent immédiatement leurs activités.

Ce qui est contradictoire puisque les industries des énergies dites vertes dépendent des combustibles fossiles. Ce n’est pas souhaitable non plus puisqu’elles impliquent toutes leur lot de pollutions et de destructions environnementales.

Une société industrielle verte et propre, tout comme l’économie circulaire et autres nouveaux concepts économiques géniaux censés permettre de régler tous les problèmes, ça n’existe pas. Ce sont des chimères, des illusions vertes.

L’Europe veut-elle vraiment lutter contre le réchauffement climatique ?

L’influence de la France sur les émissions mondiales de CO2 peut sembler marginale (1 %) comparée à celle des États-Unis et de la Chine. Mais il est cependant remarquable que les Français émettent dix fois moins de CO2 que les Allemands pour leur production d’électricité et, globalement (en incluant l’industrie, le chauffage et le transport), deux fois moins par habitant.

En effet, en  France, le nucléaire qui fournit la plus grande part (75 %) de la production d’électricité, n’émet pas de gaz à effet de serre, ou très peu (6 grammes de CO2 par kWh).

En revanche, en Allemagne le charbon / lignite  (900 g de CO2 par kWh) et le gaz (400 g/kWh) constituent la moitié de la production d’électricité.

La France est l’un des rares pays au monde à contrôler entièrement la filière nucléaire, de l’extraction de l’uranium au traitement et stockage des déchets radioactifs. Compte tenu de l’importance (désormais reconnu par le GIEC) du nucléaire dans la lutte contre le réchauffement climatique, elle pourrait jouer un rôle mondial majeur.

Le nucléaire, source d’énergie décarbonée et d’espoir…

Le combat de cette adolescente pour un « avenir décarboné » peut aussi être vu comme une source d’espoir pour un futur meilleur fondé sur la production massive d’électricité.

Il faut donc sauver le soldat Greta avant qu’elle ne se noie dans ses contradictions, et aussi la rassurer en l’aidant à prendre conscience que l’avenir de l’humanité n’est pas cuit. Il passe par le développement nucléaire pour produire la chaleur et l’électricité qui se substitueront aux combustibles fossiles carbonées pour le bien de la planète.

Au gouvernement français de faire des choix clairs pour offrir au monde tous les avantages d’une électricité nucléaire décarbonée, bon marché, pilotable, disponible, et non émettrice de gaz à effet de serre.

Voilà de quoi mobiliser les jeunes dans l’action et redonner à la pauvre Greta l’espoir qu’elle semble avoir perdu !

Cet article a été publié une première fois le 22 mars 2019.

Voir les commentaires (106)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (106)
  • pauvre Gréta ; quelle va être sa déception quand , plus tard , elle comprendra que l’on s’est servi d’elle , et de tout les jeunes , pour s’approprier une manne financière énorme dont seule une infime partie sera dirigé vers l’écologie……

    • ça me rappelle le fameux Jordi…

    • Hum, si elle palpe, elle ne sera pas déçue 😉

    • « quand, plus tard, elle comprendra … »
      Je vous trouve bien optimiste.

    • Il ne leur reste plus que ça, l’abus de faiblesse, pour justifier l’injustifiable . C’est une chance, quand viendra l’heure des compte ce genre de méthodes permettra à la facture d’être si élevée que ces agissements serviront peut-être à régler définitivement le problème du faschisme et du socialisme dont il est issu . Un Nuremberg qui n’a pas eu lieu lors de la chute du communisme, avec un peu de retard, mais pour ma part, si je le vois, je ne ferais pas la fine bouche

    • elle ne le comprendra jamais.

  • Gréta est pour l’écologie « giecienne » ce que Dylan a été pour l’immigration de masse : des supports de manipulation et d’instrumentalisation des émotions visant à vaincre le scepticisme grandissant des peuples. La propagande officielle pro-réchauffement climatique s’est plus qu’essoufflée ces derniers mois en raison de la prise de conscience des peuples de l’entourloupe dont ils sont l’objet, via une meilleure circulation de l’information. Ils sont alors soumis à un véritable électrochoc destiné à les culpabiliser et les ré-endormir. Des enfants, « des âmes innocentes », des « vestales » sont utilisées, instrumentalisées à cette fin, comme l’a été Dylan sur les plages de Turquie !

    • Dans l’écologie, il a malheureusement beaucoup d’irrationnel. Ce qui me laisse personnellement perplexe, c’est qu’on faire dire n’importe quoi à un modèle mathématique qui comporte beaucoup de paramètres.

    • L’écologie à la sauce GIEC est une escroquerie, rien de plus . Il ne manque pas de témoignages de scientifiques qui ont vu leurs travaux non pris en compte pour cause d’incompatibilité avec le résultat recherché . Le problème pour eux c’est de n’avoir pas compris que la circulation de l’info est devenue incontrolable et que la perte de crédibilité des journalistes ne leur permettrait plus de prolonger l’arnaque sans qu’elle apparaisse à un moment ou un autre . De plus, Trump est en train de mettre un coup de pied dans le fourmilière des kmers verts . P. Moore lors dde son audition au sénat US a laché quelques bombinettes qui ne vont pas tarder à avoir des effets en permettant la création d’ue commission d’enquête au sujet du RCA . Le soit disant consensus ne va pas tarder à voler en éclat et cee ne sera qu’un début …

  • tout est bon pour faire du fric

  • D’un autre coté ,ils sont bien obligés de mettre en avant une gosse, quand leonardo arrive en jet pour vous expliquer combien les émissions de CO2 sont dramatiques, allez savoir pourquoi, ils y en a qui rigolent.
    bon ceci dit, que les communistes vivent en communauté , et que les gens qui ne veulent pas de petrole s’en passe.

    et qui est derrière cette fillette n’a pas d’importance, son message est foireux .
    NON greta on ne pas pas se passer de petrole avant un bon moment. Le jeu à venir si même on accepte l’idée de le rationner est de trouver des « raisons » pour continuer à en consommer soi même..est-ce-que ce n’est pas ce font leonardo ou elle? ils consomment selon eux pour de bonnes raisons.

    • passent..arrêtez de consommer du petrole pour crier que vous voulez vous passer de petrole, par pitié!!! on pardonne ça à des enfants bien sur mais regardez vos parents et demandez leur à eux de s’en passer…

      • « on pardonne ça à des enfants » OK mais alors qu’ils évitent de nous engager dans un matraquage fiscal supplémentaire qu’ils feront payer par leurs propres parents.

  • Je suis contre l’énergie nucléaire par contre j’admets que la France est en avance sur plusieurs utilisateurs. Seulement j’ai deux problèmes, un l’incident de Fukushima exemple brillant qu’on ne peut pas lutter contre les forces de la nature et l’autre plus grave la vulnérabilité de la France au cas d’une guerre. Qu’a l’on nous faire a ce moment la ?

    • Qu’allons-nous… (verbe aller). Enfin je suppose…

    • Fukushima, combien de morts?

    • fukushima??un tremblement de terre de magnitude supérieure à 9 + un tsunami…et zéro mort du fait des radiations.estimation de victimes à venir, en pratique zéro….et ça c’est un argument contre le nucléaire?

    • Tsunami en 2004 dans un pays sans énergie nucléaire : 200 à 250000 morts.
      Tsunami en 2011 dans un pays avec énergie nucléaire : environ 20000 morts.
      Et réfléchissez, si le Japon en était resté au stade « énergie par habitant » de l’Indonésie de 2004, combien le tsunami de 2011 y aurait-il fait de morts ?

    • C’est malheureux mais votre commentaire montre bien que vous vous opposez au nucléaire sans y connaitre grand chose, comme la plupart des anti nucléaires. Je respecte l’avis de chacun mais encore faut-il qu’il repose sur des arguments viables… Fukushima démontre simplement qu’il n’existe pas d’installation industrielle économiquement viable qui permettrait de réduire tout risque à zéro.

  • Effectivement, on dirait de plus en plus de gens réalisent qu’on leur bourre le mou avec l’écologie. Alors les khmers verts font feu de tout bois…

  • Qui sauvera…les pays du nord ,greta n’est qu’un symptome !

  • Donc si je comprends bien c’est le plutonium contre le CO2, je préfère le CO2 , au moins c’est un produit « naturel ».
    Et il faudrait encore prouver que c’est le responsable du « réchauffement ».

    • Et il faudrait encore prouver que le plutonium c’est caca car non naturel. Les vaccins aussi, qui ont éradiqué la variole, et les antibiotiques qui ont relégué la peste et le choléra au rang de mauvais souvenir.
      Si vous aviez un tant soit peu de culture, vous sauriez qu’une bonne partie des produits « naturels » sont toxiques, voire mortels (comme la digitaline).

      • Vous voulez de la culture , en voilà :
        « On peut dire que le plutonium  » naturel  » a totalement disparu. En effet, le plutonium 239  » primordial  » présent lors de la formation de la Terre, il y a 4,5 milliards d’années, a complètement disparu, sa période de désintégration étant de 24 110 ans et il ne reste que quelques traces infinitésimales du plutonium 244, formé au même moment.

        Aujourd’hui, le plutonium est en fait d’origine artificielle, produit par l’homme par réactions nucléaires. »
        Quand aux antibiotiques, le premier découvert est la pennicilline, produit totalement naturel, c’est une moisissure.

        • Vous avez raison on devrait se passer du nucléaire non « naturel ». J’imagine que si vous avez un cancer vous aller dire non à votre médecin pour la radiothérapie? Après tous le cobalt 60 n’existe pas a l’état naturel et est un sous-produit de la fission de l’uranium. Sans réacteur nucléaire pas de radiothérapie ou d’imagerie médicale radioactive (x-ray, mammography, tomography), mais vous avez raison on devrait se passer de technologies qui augmentent l’espérance de vie de la population de façon significative parce que le nucléaire ce n’est pas « naturel ».

        • certes mais d’origine..

    • Wouha… Le plutonium ne serait pas naturel ?
      Non seulement il l’est, mais même les réacteurs nucléaires le sont :
      https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9acteur_nucl%C3%A9aire_naturel_d%27Oklo

      • La terre se débarrassera plus rapidement du CO2 qui est présent dans l’air que nous respirons que du plutonium, c’est combien la demi vie du plutonium, déjà ?
        C’est marrant ça on fabrique des déchets que les générations futures devront traiter pendant des milliers d d’années, et on s’en fout et en m^me temps on s’offusque d’une dette de 2200 milliards à charge des générations futures.
        Dans ma logique je n’accepte pas plus l’un que l’autre pour une promesse de satisfaction immédiate.

        • « on fabrique des déchets que les générations futures devront traiter pendant des milliers d’années, et on s’en fout »
          Comment peut-on encore colporter tel un perroquet de pareilles âneries?
          Avec le recyclage du plutonium, les réacteurs de génération IV surgénérateurs -incinérateurs et le stockage en couche géologique profonde, les « générations futures » sont préservées.

      • Il y a deux milliards d’années combien d’habitants sur terre ??

      • oui je me souviens de ça avec les anomalie isotopique ..la nature est vicieuse..

  • Evidemment, le fait qu’ elle soit autiste Asperger rend le truc indéboulonnable, elle est tellement perchée dans son monde fait d’ évidences sans calcul qu’ elle offre un boulevard à tous les intéressés qui ne s’ embarrassent pas de nuance dans leurs prédilections.

    • Les autistes comme tous les humains calcule l’autre, d’une autre manière …

    • Les autistes sont émotionnellement fragiles, ce qui explique sa croisade!

    • En général les Aspies sont plus « rationnels » et « basés sur les faits et les preuves ». La demoiselle est jeune et n’a jamais été exposée à l’ensemble des évidences, des méthodes statistiques. Il suffirait sans doute d’une heure avec Benoît Rittaud pour qu’elle change totalement son fusil d’épaule et lance des manifs contre l’alarmisme.

  • On peut faire un parallèle entre la révolution culturelle Chinoise et le changement comportemental de la société auquel nous assistons.
    La conséquence inévitable est que cette révolution ne peut que mener à un totalitarisme vert que l’on observe déjà dans les médias, dans l’éducation, la culture et dans les violences ciblées.
    Pour mémoire, je vous recommande de lire le livre de Johann Chapoutot : « La révolution culturelle nazie » où l’on retrouve la mise en place progressive du totalitarisme en Allemagne.
    Ce qui est encore plus inquiétant est que ce mouvement est quasi mondial.

    • « Ce qui est encore plus inquiétant est que ce mouvement est quasi mondial. »
      Vous avez parfaitement raison. Et à cela une seule explication : la plupart des hommes politiques dans le monde sont des fantoches. Il faut chercher ailleurs les véritables patrons, qui ne recherchent pas la publicité.
       » L’objectif juif maçonnique (Illuminati) est la réduction de la race humaine (les goyim) au statut d’animaux domestiques au service de l’élite ».

      • Les illuminatis n’ont rien à voir avec les juifs ou les maçons. C’était une minuscule secte allemande du XVIIIe siècle, disparue en même temps que ses membres. Ressortie de l’anonymat pas Dan Brown pour les besoins de sa fiction!

    • La Révolution culturelle chinoise s’est exportée sur les campus américains : https://www.youtube.com/watch?v=u54cAvqLRpA

  • L’auteur reprend pratiquement mot pour mot (vraiment mot pour mot… il a économisé ses ressources pour écrire.. ahem…) l’article déjà paru sur Reporterre à ce sujet (désolé, c’est un site écolo qui émettait des doutes sur Greta début février… Ça va faire du mal à certains de voir que l’honnêteté est verte aussi)

    https://reporterre.net/Le-capitalisme-vert-utilise-Greta-Thunberg

    Cliquez sans crainte, l’Empire du Bien ne tentera pas de vous zypnotiser (en tout cas pas sur ce site). J’avais même partagé cet article sur mon réseau social pour tempérer l’adoration que certains avaient pour elle…

    • C’est très bien, ça signifie que l’information circule. Mais j’ai l’impression que vous ne comprenez pas bien ce qu’est Contrepoints : ce n’est pas un site « contre l’écologie », mais c’est un site dont la ligne idéologique s’oppose à ceux qui prétendent dicter les comportements « pour le bien de XXX » (remplacez XXX par ce que vous voulez)

      Par rapport à Contrepoints, il serait peut-être intéressant de lister en fin d’article l’ensemble des sources externes utilisées. Celles-ci sont bien données sous forme de lien dans l’article, mais c’est moins lisible.

      • Ah non Anagrys ! Contrepoints ne peut pas avoir de ligne idéologique car le libéralisme n’est pas une idéologie ! C’est une doctrine ! Et j’ai un autre avis très divergent par rapport au vôtre sur ce point.

        • Le libéralisme est une philosophie!

        • Oui, c’est la doctrine qui dit que quand tout le monde est libre et que personne n’oppresse personne, ça devrait être plus libre et moins oppressant. J’ai du mal à voire comment on peut être contre sauf à penser qu’on est un génie et « les autres » des salauds débiles. Ou à aimer imposer par la violence ses idées aux autres (qui suppose qu’on sait que ses idées sont mauvaises).

      • @ Anagrys
        Je défend et veille sur la nature mais je déteste les soi-disant écolos qui se foutent de l’écologie et s’en servent à des fins politiques totalitaires. Ils n’ont aucune idée de ce qu’est l’écologie et se focalisent sur des faux problèmes en ignorant les véritables. La pollution des mers par le plastique, et leur désertification par une surpêche démentielle. Ou la commercialisation de la faune sauvage. D’ailleurs tout libéral soutient les mesures écologiques en commençant par les appliquer lui-même, mais refuse qu’on les impose!

    • @ Amabys
      Il est dorénavant impossible de se faire une information neutre la plus objectivement et scientifiquement établie sur les énergies dans le monde.
      Ce sont les opinions et les intérêts qui mènent le « débat », plus du tout les techniciens et les scientifiques (forcément internationaux).

      Les articles (si fréquents) de M.Gay ne font pas exception. Son avis pro-nucléaire établi est régulièrement vérifiable.
      Je me souviens de proches, professionnellement impliqués dans le domaines m’ont prédit, il y a 40 à 50 ans que l’avenir de l’énergie nucléaire serait multiplié quand la fission nucléaire aurait conduit à la fusion maîtrisée. Las, on n’y est pas encore! Donc, comme dans bien des domaines, j’ai du mal à me fier uniquement à ce que je lis dans la presse en suivant le conseil paternel: dans un journal, il faut savoir lire entre les lignes!

      • Ah mais je ne critique pas du tout M. Gay pour sa défense très régulière du nucléaire. (à ce rythme, c’est plus de l’attaque nucléaire 🙂 ). Je suis moi-même pro-nucléaire (à l’intérieur d’un mix énergétique comprenant beaucoup d’énergies renouvelables). Et je crois tout à fait en la fusion nucléaire. Ceux qui disent qu’on la promet depuis trop longtemps pour qu’on y croit encore sont bien prétentieux : 50 ans, c’est rien du tout à l’échelle de l’Histoire. Ya même pas 80 ans, on massacrait industriellement des gens en Europe, ya 64 ans, Rosa Parks ne pouvait pas s’asseoir dans un bus dans le pays « le plus libre du monde libre », ya 20 ans, mon modem faisait triiiiuuuttt-triiiiiii en se connectant et je ne pouvais envoyer qu’un sms de 2 lignes avec mon GSM flambant neuf. Alors si on me dit la fusion, ce sera pour 2050, c’est pas le bout du monde.

        • gay défend l’énergie nucleaire de la pire des façons, par sa promotion politique…exactement comme le font les partisans des intermittents..

          j’ai parfois l’impression delire un article sur combien les boulangers devraient adopter des fours électriques plutot que des fours au gaz…
          je ne suis pas boulanger…le prix de revient du four : rien à faire moi c’est si le pain est bon et bon marché…

          la seule discussion de nature politique devrait être y a t il des justification à l’interdiction de l’énergie nucleaire…comme un péril important pour les des gens innocents…le reste devrait être économique.

          • Combien de personnes l’énergie nucléaire a tué, et combien en a t-elle sauvé? Réfléchissez au lieu de vous laissez mener par vos à priori. Tchernobyl fut causé par le système communiste!

            • mais je ne suis pas antinucelaire je dis juste que la seule raison valable d’intervention politique est un danger imminent…ou environnemental majeur…sinon c’est l’économie qui doit jouer.

              • gay a tort de faire la promotion politique du nuceaire comme les antincucleaire ont tort d’essayer de l’interdire pour des raisons dont a du mal à voir la validité… je ne suis pas contre le nucléaire je ne suis pas pour…je m’en fous… je suis pour l’électricité bon marché , je suis un consommateur.. je suis par contre plutôt anti-anti-nucléaire

        • Les énergies renouvelables sont bidons, car elles sont intermittentes, ce qui veut dire que l’on ne peut compter dessus! Au début de l’année la France a failli être privée d’électricité car les éoliennes ne produisaient pas à cause du vent et le photovoltaïque car il faisait nuit. La panne au Venezuela a démontré ce que cela produirait dans les hôpitaux privé d’électricité où les gens sous assistance mécanique!

          • il faut laisser l’économie décider de cela, les éoliennes ne sont pas « bidon », il est par contre dangereux sinon idiot de les subventionner…je ne suis pas contre les intermittents non plus…ça peut être dans certaines circonstances un choix économiquement pertinent…

            • L’eolIen n’a pas de raison d’être en france tant que le monopole d’EDF n’a pas totalement disparu et tant que l’on ne saura pas stocker l’électricité pour la renndre disponible lorsqu’on en a besoin . Nous en sommes apparemment loin . L’éolien pourrait présenter un véritable intérêt s’il était possible de l’utiliser hors des réseaux mais toucher à un monopole et priver quelques syndicalistes du bon argent des français … allons soyez raisonnables, pas de ça chez nous, on pourrait se rendre compte que l’état n’est pas indispensable partout …

            • Les éoliennes ne sont que des moulins à vent, qui ont tous été abandonnés au XXe siècle. A votre avis pour quelle raison?

          • Toutes les formes de production d’énergie ont leur place. Plus on en a (de l’énergie) et moins ça coûte, mieux c’est. Ce qui est dangereux c’est d’avoir une décision centralisée (politique c’est encore pire) sur laquelle on doit utiliser ou même sur le « mix » idéal. Laissons le marché (c’est à dire l’interaction de toutes les parties prenantes via les prix) régler ça, c’est bien plus malin et bien moins coûteux.

    • Ça va faire du mal à certains de voir que l’honnêteté est verte aussi)

      Ciel, c’estrophorrible ❗ Je m’en tord de douleur à mourir. De rire… 😉

    • la gamine est sans doute sincère…la façon dont elle est éventuellement manipulée est secondaire..

      • ça aurait pu etre ses prof par exemple.. ce sont forcement des gens quiont un « interet ».
        il faut juste la remettre à se place.. de gamine…

        • Tout à fait. Mais il y a un problème, que vous auriez soulevé si vous aviez reçu la formation « Comment parler aux médias ».
          Quand vous êtes interviewé, il faut vous exprimer avec les mots d’un enfant de 8 ans, et imaginer que vous vous adressez à un enfant de 5 ans. C’est la règle d’or, elle est très difficile à respecter quand vous vous y connaissez un peu dans ce que vous dites, mais pour une Greta, c’est du gâteau.

          • sans doute mais quand on voit le crédit que les médias ont désormais, je me demande si ça marche si bien que cela..

            • C’est vrai dans la théorie : les gens disent ne plus croire les médias. Mais ils suivent quand même d’une façon générale « les idées reçues » (par les médias et l’école). Il n’y a qu’à voir le soutien du socialisme, du féminisme, de l’écologie, de l’avortement, de… pour lesquels « les gens » (même et surtout ceux qui se disent méfiants par rapport aux médias) ont « l’opinion qu’il faut » mais n’ont pas un seul vrai argument sinon « mais sans ça ce serait terrible » ou « ceux qui ne sont pas pour sont des méchants ‘fascistes’ ‘intégristes’ ‘bigots’ ‘capitalistes assoiffés de sang’ « . C’est difficile et ça prend du temps de penser par soi même sur TOUS les sujets. Donc on (je m’y inclut) a tendance à se reporter sur les « idées majoritaires » pour ce qui nous échappe un peu, et ces « idées majoritaires » sont celles du « consensus de la classe jacassante » : les médias.

      • et je pense aussi que hulot a une forme de sincérité sauf que au contraire de la gamine, il est adulte et n’a pas le bénéfice du doute sur son mode de vie…

  • Sur un autre média, j’avais posé la question: Qui la manipule?
    Souvenons nous des manifs de jeunes « encadrées » par les mouvements gauchistes et autres.
    Je m’étais fait traité de « grand père » ne comprenant rien à la jeunesse!
    Je persiste et signe.

    • Qui la manipule?

      Réponse: ses parents. Ils mériteraient d’être poursuivis à plusieurs titres: par exemple pour le fait de laisser leur fille mineure sécher l’école tous les vendredis.

      • Bah, vues les idées qu’ils lui ont transmises, ça ne m’étonnerait pas qu’elle finisse dans 15 ou 20 ans (surtout si la mode change sur ces questions « climatiques ») par leur faire un procès et réclamer la valeur actualisée des écarts entre le salaire qu’elle aurait pu avoir si elle avait bossé à l’école et les salaire qu’elle aura effectivement reçu.
        Sauf que pour l’instant tout porte à penser qu’elle y trouvera un intérêt marqué. Elle continue comme ça, hop un post de porte parole dans une bonne organisation « Non-gourvernementale » ou « inter-gouvernementale » ou juste gouvernementale, payé très cher et ne demandant rien d’autre que se balader aux quatre coins du globe pour chouiner et se faire prendre en photo devant des bébé phoques faméliques, des mares qui débordent ou des déserts arides… près d’un resort de luxe, faut pas abuser.

  • Quand on décide avec ses émotions plutôt qu’avec sa raison, on est foutu !
    J’ai questionné mon petit fils de 16 ans sur cette grève scolaire :
     » Pff ! tous ceux qui y sont allé sont les cancres de la classe qui ont profité de l’occasion pour sécher les cours….

  • Sur Radio-Armorique ce matin: 45% de l’électricité produite en Bretagne est issue des éoliennes, le reste étant le solaire et l’hydro. A l’écoute de ce type de message, qui n’est pas faux mais qui peut laisser imaginer que près de 50% des besoins sont issus du vent, je propose que l’on déconnecte la bretagne de l’énergie nucléaire pendant quelque temps pour que la population comprenne bien par quoi elle est alimentée.

    • Idem pour tous les clients des contrats « électricité 100% renouvelable », exemple flagrant de green-washing éhonté.

      • Info site MSN: « Électricité : c’est confirmé, les tarifs vont bondir de 6%… voire davantage ! Hausse inévitable : En effet, la loi oblige à répercuter intégralement sur les consommateurs les coûts d’approvisionnement d’EDF, qui comptent pour 36% dans la composition des prix. Or, les prix de marché s’envolent.  » Qui pourrait nous donner un peu plus de détails sur l’évolution de ces coûts d’approvisionnement?

    • Entre produite et consommé l’ecart peut etre enorme !

    • La déconnexion a déjà été faite, en 87 si je me souviens bien, les congélateurs ont dégelé mais pas les cerveaux.

  • je ferais une comparaison (osée) entre Greta, fillette malade et instrumentalisée et l’âne qui avait peint le fameux tableau reconnu comme chef d’oeuvre en 1910 ‘coucher de soleil sur l’Adriatique

    • @ henir33
      Non! Comme l’âne supposé animal stupide est une idée fausse, paraît-il, une personne autiste peut avoir un fonctionnement cérébral particulier mais cette particularité est souvent plus créative que la moyenne. Votre âne ne peignait rien par lui-même!

      • @mikilux
        Greta non plus. Mais elle semble réciter avec talent (régurgiter) ce que d’autres lui ont injecté. Et cela n’a rien à voir avec son fonctionnement cérébral et son intelligence que je ne mets pas en doute.

      • Parfois un cochon peut être plus créatif qu’un être humain 😉

    • L’autisme n’est pas une maladie, juste un mode de cognition différent (et il n’a en fait rien à voir avec la « croisade » de Greta). Par ailleurs, à 16 ans ce n’est plus vraiment une fillette… Mais c’est pire : elle pense être « adulte » et « comprendre » quand elle réalisera vers ses 30 ans qu’elle n’était qu’une enfant dans un corps presque adulte.

  • avec l’aseptisation des médias et des divertissements, les jeunes n’ont comme repère que le premier degré, normal qu’ils paniquent comme des chiens fous quand une pièce de théâtre leur annonce 2 ou 3 degrés de plus 😀

    • Le truc c’est qu’il faudrait leur rappeler que 2 degrés, c’est jamais, un jour normal de printemps dans un pays tempéré, que la différence entre la température à 10h du matin et celle à 11h… Énorme, quoi… (en fait on peine à percevoir cette différence).

  • Et voilà, on s’en doutait….
    Cependant tout a été prévu…Si vous apportez des preuves réelles et tangibles d’un coup monté, le citoyen ordinaire sait qu’il a le devoir -sous peine d’exclusion sociale- de vous mettre en accusation de « complotisme »…. et les autres de reprendre à qui mieux mieux….
    Le processus est toujours le même, une personne sortie d’on ne sait où, des médias qui nous les présentent comme ayant réussi à « sensibiliser » l’opinion (l’opinion c’est à dire eux… ) et les bulots qui font leurs intéressants autour…
    ça se passe comme ça en démocratie….

  • Le carbone commence à me courrir sur le haricot. Surtout celui contenu dans le CO2 qui n’est pour rien dans la température de la planète.
    Alors que ce soit Greta Amanda ou Schmeda qui pense sauver la planète en supprimant le CO2, dans tous les cas, c’est une c…erie.

    • Et vu que la flore et le phytoplancton absorbent le Carbone et relâche l’Oxygène, nous mourrons asphyxiés! Les réchauffistes sont ignares et stupides.

      • Pas tout à fait. Ils absorbent le CO2, consomment le carbone pour leur croissance, relâchent l’oxygène. Donc sans CO2 on aurait sans doute pas assez d’oxygène, mais sûrement aussi pas assez à manger ! Pas sûr de ce qui arriverait en premier, l’asphyxie ou la famine (je penche pour la famine).

  • Preuve est faite que l’obsession pour le RCA et le CO² est une maladie mentale.

  • @Jean-Michel
    Bonjour,
    « Aujourd’hui, on invite les lycéens à manifester, à descendre dans la rue. »
    En Suisse par exemple, des lycéens ont « marché pour le climat ».
    Explication complète ici : « https://www.youtube.com/watch?v=I-Du-AqQTQU ».

    Je travaille dans un collège. Dans le hall administratif, des élèves ont exposé leurs travaux sur l’écologie. Nombre d’images d’ours polaires, de banquises fondues, et une donnée : « En un siècle, la température du climat a augmenté de 0,9°. »Je vous passe les propositions sloganiques.
    En 6ème, les élèves font des recherches concernant la pollution pour le cours de Sciences et Vie de la Terre, antérieurement nommé Biologie. Une question est : Comment la réduire ? Un élève a relevé sur le net 3 propositions : (Je ne sais pas où, il ne m’a pas su m’en dire la source) :
    – 1 : revenir à l’âge animal (époque Néanderthal) ;
    – 2 : cesser de vouloir toujours plus ;
    – 3 : accepter de régresser [en gros, revenir à l’ère pré-industrielle, jusqu’à Néanderthal.]
    Je ne sais pas si ces propositions se complètent ou non, ou si, en full combo, elles sont considérées par le site de provenance comme LA solution.

    • Le jour où ces jeunes vont réaliser comment, par des procédés insidieux, l’EN leur a appris ce qu’il faut pebser et non pas à penser, combien ils ont été manipulés, le retour de boomerang va être violent.
      Reste à savoir quand…

  • L’âne n’avauit rien peint du tout; c’était une blague de Roland Dorgelès, Georges Duhamel et peut-être Claude Farrère qui voulaient ridiculiser la peinture contemporaine. Mais la comparaison reste sympa

  • Depuis le début, la contradiction fondamentale de ceux qui luttent à la fois contre le CO2 et le nucléaire montrent qu’ils servent d’autres intérêts que ceux de la « planète ».
    Quant à Greta… il y a des précédents
    https://realclimatescience.com/wp-content/uploads/2019/06/2019-06-12070942_shadow.jpg

  • Mais je croyais avoir compris dans les autres articles de Contrepoints que le réchauffement et l’écologie étaient des inventions des communistes ??

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

À la suite des analyses portant sur les techniques de manipulation des masses dans une démocratie libérale puis sur un antécédent historique de manipulation réussie de la foule, il est possible de déterminer quel est le ressort de celle-ci au regard de la crise actuelle. Sans guère de surprise, l’irrationalité peut se déverser sans retenue une fois les digues morales et légales levées ou effondrées.

Les libertés, premières victimes expiatoires de la psychologie des foules

Dans toute situation d’urgence la première victime ce sont les l... Poursuivre la lecture

consentement
0
Sauvegarder cet article

Par Yannick Harrel.

L’époque des années 1950 et 1960 en sciences comportementales est fascinante puisque leurs résultats continuent d’irriguer nos sociétés : ainsi tant les expériences de Asch que celles de Bateson ou de Milgram sont essentielles pour comprendre comment les sociétés actuelles peuvent réagir ou sont forcées de réagir suite à des stimuli spécifiques. Un apport scientifique que de nombreux dirigeants se sont empressés d’expérimenter à grande échelle au sein des démocraties libérales jusqu’à les pervertir de l’intérieur, a... Poursuivre la lecture

Facebook
0
Sauvegarder cet article

Par le Minarchiste, depuis Montréal, Québec.

 

Le gouvernement est-il responsable de la création d'Internet ? Pour beaucoup, sans interventionnisme gouvernemental, l’internet n’aurait pas vu le jour.

Qui a créé Internet ? Le gouvernement américain si on l'écoutait !

During my service in the United States Congress, I took the initiative in creating the Internet. Al Gore, 1999 (voir ceci).

En fait, comme plusieurs autres technologies, Internet a d’abord été un projet du département de la défense et son objectif ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles