Transition énergétique : mieux qu’un long discours, une élection…

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Eolienne Nordex by Frédéric BISSON (CC BY 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Transition énergétique : mieux qu’un long discours, une élection…

Publié le 23 mai 2019
- A +

Par Michel Gay.

Les Australiens ont voté massivement (le vote est obligatoire en Australie) le 18 mai 2019 pour élire un nouveau parlement, et donc un nouveau gouvernement. La coalition du Parti libéral au pouvoir de Tony Morrisson était donnée perdante par tous les sondages qui prédisaient une large victoire du Travailliste Bill Shorten… qui a perdu.

La carte climatique n’était pas la bonne

Ce dernier avait choisi de jouer la carte d’une politique climatique radicale en faisant de « l’urgence climatique » sa  priorité.

Cette carte n’était pas la bonne !

L’Australie étant un gros exportateur de charbon qui a souffert de graves coupures de courant à cause de la variabilité fatale des énergies du vent et du soleil, le thème du réchauffement climatique a dominé la campagne politique.

Les motivations des électeurs sont toujours complexes, mais le rejet d’une ruineuse politique climatique fondée sur des énergies éoliennes et photovoltaïques (entraînant une hausse du prix de l’électricité et des coupures de courant) semble bien le principal facteur expliquant le retournement inattendu (par les sondages) des électeurs.

Le travailliste Bill Shorten ambitionnait de faire de l’île une « superpuissance des énergies renouvelables »… mais pas les contribuables – consommateurs – électeurs.

Déjà, le 9 octobre 2017, le journal The Australian qualifiait le développement des éoliennes et panneaux photovoltaïques de « plus grande escroquerie mondiale ».

Une élection

Bill Shorten a perdu cette élection « imperdable » en pariant sur les énergies renouvelables, et Tony Morrisson restera Premier ministre.

Mieux qu’un discours ou un sondage, une élection.

Voir les commentaires (10)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (10)
  • jacques lemiere
    23 mai 2019 at 7 h 44 min

    mouais…étant démocrate sur le principe je respecte le résultat d’une élection..étant conscient des limites de la démocratie…je soupire et au pire je dois fuir…

    POLITIQUE ÉNERGÉTIQUE….j’ai beaucoup de mal à admettre que c’est un sujet dont un gouvernement doit se mêler… grosso modo j’ai du mal à penser que je dois payer pour isoler la maison de mon voisin, lui imposer un carburant ou que sais je encore…

    n’avez vous jamais eu de malaise en voyant des gens danser le soir d’une élection?

  • claude henry de chasne
    23 mai 2019 at 7 h 47 min

    bref , quand les confiscations fiscales des politiques énergétiques
    fantaisistes vont commencer a faire perdre les élections… vous verrez que çà va se calmer grave

    • L’électricité doit augmenter de 5,9% le 1er Juin, rien que ça! Mais cela ne fait toujours rien comprendre aux français! Pourtant nos gouvernants avaient imposé le chauffage électrique dans les constructions d’immeubles et donc nombre de foyers modestes subissent de plein fouet cette charge!

      • Le chauffage électrique ca date d’il y a 40 ans avec le programme nucléaire.
        Promesse de l’époque : énergie nucléaire abondante et pas chère
        Depuis on a eu Tchernobyl et Fukushima ca a ralenti les ardeurs de construire des centrales nucléaires à côté de toutes les villes de plus de 100.000 habitants comme prévu dans les années 70

  • Rien de tel qu’un bon black-out pour faire revenir sur terre les rêveurs.

    • Cela a failli nous arriver cet hiver, et il est dommage qu’il fut évité, cela aurait calmé les imbéciles et leur aurait mis un peu de plomb dans la tête!

      • Bin non : le gouvernement LREM affirme qu’il faut « vite ! un mix énergétique ». Ils ignorent que derrière la production sur une année, il y a surtout assurer la disponibilité à chaque instant d’électricité sur un réseau à équilibrer.

  • Exactement! Vous ne pouvez savoir ma jubilation quand j’ai appris que Scott Morrison (pas Tony Morrisson) était réélu!

  • « mais pas les contribuables – consommateurs – électeurs. »

    Et les travailleurs : énergie chère = plus d’énergie.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Phillippe Villemus. Un article de The Conversation.

Depuis soixante ans, les sondages d’opinion jouent un rôle primordial et controversé dans le déroulement des campagnes électorales. Leur multiplication pour l’élection présidentielle 2022 s’explique par l’utilisation d’Internet et par la nécessité des chaînes d’information de nourrir leurs émissions en continu. Mais ces sondages auront-ils une influence sur les résultats de la « mère de toutes les élections » ?

La supposée influence des sondages en politique serait conforme... Poursuivre la lecture

5
Sauvegarder cet article

L'étau hygiéniste semble progressivement se desserrer dans le monde : aux États-Unis, les obligations vaccinales tentées par l'administration Biden ont été salement retoquées, un nombre croissant de pays laissent tomber les restrictions sanitaires dont l'aspect inopérant voire néfaste commence à apparaître à la vue de tous...

Eh oui : en témoigne le changement notable d'attitude de la plupart des laquais de l'information sur les plateaux télé ainsi que le retour de certaines personnalités raisonnables sur les ondes, le monde commence à... Poursuivre la lecture

Conjugué avec l’arrêt politique des deux réacteurs de la centrale de Fessenheim en 2020 et l’arrêt inopiné pour contrôles techniques de cinq autres réacteurs, le retard de livraison de ce premier EPR en France entraine un risque de sous-capacité de production d’électricité cet hiver.

Un avenir nucléaire ou non ?

À l’heure où les Français s’interrogent de plus en plus sur l’avenir énergétique de leur pays et sur les coûts du gaz et de l’électricité, le nucléaire s’invite dans la campagne présidentielle.

Sur fond de changement cli... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles