État, violence et Gilets jaunes

La France possède le taux de prélèvement le plus élevé d’Europe. Pour la meilleure efficacité ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Liberté (Crédits : Alban Gonzalez, licence CC-BY-NC 2.0), via Flickr.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

État, violence et Gilets jaunes

Publié le 3 décembre 2018
- A +

Par Brice Gloux.

L’État représente la violence sous une forme concentrée et organisée. L’individu a une âme, mais l’État, étant une machine sans âme, ne peut jamais renoncer à la violence à laquelle il doit sa propre existence.  Ghandi

Les recettes fiscales (somme des cotisations et impôts) ont franchi plus de 1 000 milliards d’euros cette année, soit 48,4 % du PIB (contre 45,3 % en 2017). Le taux le plus élevé d’Europe. Et c’est le poids de ce prélèvement obligatoire qui a amené une partie de la population à porter depuis le 17 novembre un gilet jaune, à la suite de l’annonce d’une énième taxe sur les carburants. La goutte d’essence qui fait déborder le réservoir comme dirait l’autre.

Répété évidemment en boucle par ceux qui en vivent, tous ces individus sont sommés de croire en l’impôt, que celui-ci est nécessaire et vital à l’intérêt général. Pourtant, si les Français avaient le sentiment d’en avoir pour leur argent, ils ne se seraient certainement pas autant déplacés en nombre dans la rue. Cette rue qui fait office de service après-vente pour réclamation depuis 3 semaines.

+ d’impôts = + de services à la population ?

La France est championne d’Europe des prélèvements et de la redistribution, les autres pays font donc moins appel à l’État pour répondre à cet intérêt général. Mais pour quel résultat ? Voici quelques données contredisant ceux qui demandent toujours davantage d’effort et d’argent aux autres. Car c’est en effet le poids et le monopole de l’État qui est un frein à l’intérêt général.

Tout d’abord quelques comparaisons à la fois au niveau européen sur deux secteurs clefs : la santé et l’éducation.

– L’éducation : ce budget est la première dépense de l’État, et est situé dans la moyenne européenne. La France se classe en 12ème position sur le continent dans l’enquête PISA 2015. Quant au degré d’inégalité des systèmes éducatifs, elle se classe 26e, sur 28 ! Les méthodologies de l’étude sont souvent critiquées mais l’impression générale est la même : le niveau scolaire baisse.

– La santé : on observe que si le remboursement des soins est exemplaire en France, l’efficience n’est cependant pas au rendez-vous. Notamment au niveau de la prescription de médicaments1 et de la durée de séjour à l’hôpital.

Par ailleurs, la dette de la Sécurité sociale n’a pas disparu non plus. Et ce n’est pas la dernière mesure qui l’améliorera. On apprend que pour se faire rembourser une boîte de préservatifs (de marque Eden uniquement) à 10 €, il faudra payer une consultation à un médecin à 25 €.

Un mot aussi sur l’énergie et le transport, cette fois-ci au niveau national.

Concernant l’énergie, l’État estime que c’est son devoir de planifier la transition énergétique. Quand on voit le résultat des autres planifications, on peut raisonnablement craindre le pire.

Rien que sur le prix de l’électricité : l’État propose d’augmenter la demande en électricité (puisqu’avec les aides prévues, le parc automobile va se diriger vers cette énergie) et « en même temps » de diminuer l’offre en électricité (en annonçant la fermeture de certaines centrales nucléaires). La conséquence sera pour notre poche, avec une énième hausse du prix2. Nous ne sommes plus à cela près, la contribution au service public de l’électricité (CSPE), taxe qui intervient dans le prix final de l’électricité, a augmenté de 650 % depuis 2002.

Cette transition planifiée aura aussi pour effet d’augmenter le CO2 dans l’air, ce fameux gaz à effet de serre, meurtrier surtout en France visiblement3.

Bref, comme l’écrit Ferghane Azihari :

Enfin le transport. Pour ne pas donner le sentiment de tirer sur l’ambulance, juste un bref rappel à propos du transport ferroviaire, où la dette de l’entreprise nationale approche les 55 milliards d’euros, et ne cesse de croître. On peut néanmoins féliciter la réussite d’un train en particulier, le train de vie des conducteurs et de leur régime spécial de retraite, pour lequel le contribuable débourse près de 3,4 milliards d’euros par an.

En somme ce qui est ressenti, c’est que l’État s’empare de toutes sortes de fonctions qui appartiennent à la société, mais qu’en même temps il assume mal les siennes. […] Le but est de rejeter non l’État mais l’étatisme, c’est-à-dire la maladie qui rend l’État incapable de remplir sa fonction parce qu’il veut assumer les tâches qui appartiennent à la société et aux individus. Jean-François Revel

Comment faire mieux avec moins

La France n’est pas dans le haut du classement européen en termes d’efficience dans différents secteurs-clefs, malgré les plus hauts prélèvements d’Europe et des dettes colossales qui ne sont pas prêtes de diminuer.

Dès lors, la question se pose : qui se priverait de payer moins cher pour un service de meilleure qualité ? À première vue, ce n’est absolument pas à l’ordre du jour parmi les politiques les plus visibles dans les médias, qui tentent de récupérer le mouvement  :

– Les extrêmes, on les connaît. De gauche à droite, ils vendront rêve, fierté, dignité retrouvée, en n’hésitant pas à utiliser toute votre colère ou votre indignation pour sacrifier le riche ou l’étranger. Pour eux, ne vous y trompez pas, TOUT passe par l’État, surtout vous.

– Entre ces deux pôles, une myriade d’ingénieurs sociaux qui n’hésiteront pas à modeler la société à coup de projets de lois et d’amendements, pour de meilleurs lendemains (les leurs) en réclamant plus d’effort et d’argent (les vôtres).

Nous avons été les premiers à affirmer que plus les formes de civilisation sont compliquées, plus la liberté individuelle doit être restreinte. — Benito Mussolini

Après une énième taxe, soit une demande d’effort supplémentaire, un mouvement de base a-politique s’est créé et dure depuis 3 semaines. Le sentiment d’injustice est légitime. Ce qui l’est moins, c’est de croire que ce sera écouté par l’État.

Agir ainsi, c’est encore penser qu’il est là pour cela alors que ça n’est pas son rôle ;

Agir ainsi, c’est encore placer en lui une fonction à laquelle il ne répondra pas ;

Agir ainsi, c’est une nouvelle fois lui donner un accès à un plus grand contrôle ;

 

Si rien ne limite le pouvoir de l’État, il se donnera le droit d’intervenir de manière unilatérale dans tous les pans de la société jusqu’à l’écraser. Ce rien, c’est chacun de nous. La dépendance est forte, mais en fin de compte, ce qu’il faut se rappeler, c’est que c’est lui qui a besoin de nous pour exister, et certainement pas l’inverse.

  1. La révision des recommandations nutritionnelles basée sur les connaissances actuelles pourrait permettre un allègement de la prescription d’un grand nombre de médicaments, en plus d’être beaucoup plus efficiente dans la prise en charge d’un grand nombre de maladies. Pourtant, bien que la Haute Autorité de Santé promette « d’initier au plus vite un nouveau travail afin de fournir aux professionnels de santé une recommandation élaborée en toute impartialité fondée sur les dernières données de la science », je crains fort que les lignes ne bougeront pas encore durant un bon moment.
  2. Il n’y aura cependant pas à attendre la loi du marché pour cela puisque dès février les tarifs pourraient augmenter.
  3. Pour avoir un aperçu des rejets de CO2 dans le monde par pays : https://www.electricitymap.org/
Voir les commentaires (32)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (32)
  • nous sommes en face d’un mur .je parle de nos politiques et gouvernement … manifester
    pacifiquement , je vous ecoute , je décide !!!
    lorsque manifester sans violence , malheureusement , rien ne change !!!
    il ne faut pas s’étonner que la violence s’accentue , là, le gouvernement dit , nous ne changerons le cap ..je vais plus loin , le pays est en faillite , il ne faut pas se voiler la face !!! par contre , pour acheter de la dette Americaine Avril 2017 et aout 2018 pour 51 milliards et que la France en à pour 128 milliards !!! ..Et puis revoir les élections de nos députés ..un député ne peut être élu avec moins de 50% de votants et pas de nouvelle élection le poste est supprimé !!! dernière élection a Evry dans l’Essonne , 82 % d’abstention , il est élu avec 18 % de votants ..
    La premiere Reforme etait fiscale et surtout les niches fiscale 104 milliards d’Euros sur le revenu d’impôts sur le revenu ..

  • 40 000 morts : indécent. ce chiffre répété comme un incantation traîne dans les rédactions. Il est faux : 95% des patients meurent du tabac. L’air de Paris est bien meilleur qu’on ne le dit. En 25 ans de chirurgie, en dehors de l’amiante, je n’ai vu personne mourir de pollution… entendre des journalistes et des politiciens véhiculer cette propagande sur le dos de victimes me révulse

    • « je n’ai vu personne mourir de pollution… »
      J’ai vu mourir d’une crise d’asthme.
      Je ne suis pas médecin mais il me semble avoir compris que l’exposition aux particules fines (PF) est un facteur aggravant de l’asthme et des bronchites.
      Après c’est un problème de statistique : on ne peut attribuer aucun décès particulier à la seule exposition aux PF mais il est clair qu’il y en aurait moins sans les PF; c’est difficile à calculer (il faut comparer l’espérance de vie avec et sans PF) d’où la tendance à majorer ou minorer l’estimation en fonction de ses convictions.

      • Les pollens aussi, on n’en a pas moins gardé arbres et fleurs…

      • Si vous avez de l’asthme ne prenez jamais le métro, il y a 40 fois plus de particules fines dans les wagons que dans la rue….
        …Le métro ne roule pas au gasoil….Ce sont les frottements, roues sur les rails, freins, embrayages, caténaires qui engendrent ces particules, comme les pneus, les freins, les embrayages des voitures…
        Le gasoil y est pour infiniment peu concerné….
        ….Zut alors!!!!Les voitures électriques ont des pneus, des embrayages et des freins…..Donc fabriquent des particules aussi….

        • Je ne vous ai pas parlé de gasoil mais de particules fines: elles viennent de partout et de moins en moins du gasoil.
          Mon commentaire ne portait que sur une erreur de raisonnement comme on en voit un peu trop ici.
          Rien ne m’énerve plus que de voir des opinions que je défends soutenues par des arguments fallacieux qui les discréditent.

          • oui..mais bon..on peut dire mourir de l’asthme..autant que de la pollution.. mais il semble établi que les particules augmentent la détresse respiratoire..
            reste que vous avez raison à mon opinion..
            le comptage des morts serait ils prématurés est une mauvaise métrique, on devrait parler en espérance de vie.. 1 an d’espérance de vie semble beaucoup… mais en pratique..pour une personne ça n’a aucun interet..ça ne change RIEN à votre vie.. et comme pour remédier à cela il faut faire des efforts énormes ça n’en vaut pas le coup.

            Il faut comprendre que la probabilité de l’age de décès est une courbe très large, en pratique la « translater de 1 an ne change rien pour un individu.

      • @mc2: Avec la hausse sur le fioul, l’électricité ou le diesel, attendez vous à voir bien plus de gens mourir à cause du froid, ou d’un effort physique de trop.

      • Auquel cas il faut vite lutter contre les vélo vu le nombre de cyclistes professionnels qui souffrent d’asthme ééééééé

    • Il existe trois sortes de mensonges : les petits mensonges, les gros mensonges et les statistiques.

    • Médecin aussi , je roule en moto dans Paris pour faire mes visites . Je suis d’accord avec le Dr Dupuy .. Avec la pollution , on nous enfume ..

  • drdupuy , combien de cancer de poumon non fumeur ?

  • Prix moyen d’un préservatif dans un supermarché (entre 0,15 et 0,40€), Gratuit dans les associations familiales de planning, les infirmeries de l’EN.
    Prix d’une consultation 25€.
    Le marché du préservatif, c’est 70 millions d’euros.
    Avec la prise en charge par la sécu comme c’est gratuit, les abus vont être légion et devrait peser sur les charges sociales et mutuelles.
    Un comble de l’assistanat que les intéressés n’utiliseront même pas, car c’est plus un problème d’éducation, de responsabilité individuelle. Ce n’est pas le fait d’être remboursé qui règlera les problèmes de santé. Par contre ça donne bonne conscience sur le dos de ceux qui ne savent pas ce qu’ils payent de charges sociales.

    • 70 millions…largement compatibles avec le chiffre d’affaire des fais. Allez cadeau pour tous chaque mois avec son abonnement de portable !

    • Cette nouvelle mesure de remboursement relève du capitalisme de connivence.
      Quand cela deviendra-t-il un abus de bien public réprimé par la loi ?
      euhh… c’est du droit civil ou du droit administratif?
      Merci Napoléon d’avoir fait le lit de la démagoture dans laquelle nous nous empêtrons avec ces 2 codes légaux.

      • comme les associations sont des services publics de connivence

        • Eventuellement, mais avec quelques différences de taille, à savoir que : (1) une association qui n’équilibre pas ses comptes ou gaspille ses budgets de façon éhontée sinon frauduleuse peut être dissoute, ce qui n’est pas le cas d’un service public ; (2) les associations peuvent être mises en concurrence, ce qui n’est pas le cas non plus du service public ; (3) les travailleurs du secteur associatif ne disposent pas d’un statut qui représentent un surcoût pénalisant pour le secteur contributif.
          Entre deux maux, il faut choisir le moindre.

  • Il ne faut pas confondre pouvoir et autorité. L’Etat n’a pas d’autorité car les décisions essentielles sont prises ailleurs. Il devient donc autoritaire, la pression fiscale et réglementaire en fait partie. Toutes les démocraties européennes risquent d’en arriver là, la France est juste un cas d’école à cause de sa centralisation, de l’endogamie des élites et d’un système médiatique peu pluraliste.

  • Comment leur en vouloir ?
    Si j’avais mille milliards d’euros à claquer comme ça, je pense que que je ferais des conneries moi aussi.
    Il faut leur réduire le butin, ou même confisquer le chéquier…

  • Un grand bravo à nos bureaucrates qui ont réussi à inventer la boite de capotes la plus chère du monde, qui sera payée par l’argent gratuit des autres.

    On vient aussi d’annoncer le pass culture…. Près d’un demi-milliard qui sera distribué (500 euros, 800 000 jeunes concernés) pour sera distribué pour les jeunes paient leur abonnement Netflix ou achètent le dernier 50cents sur iTunes.

    Mais sinon tout va bien, il faut taxer plus.

    Faites chauffer le goudron, préparez les plumes.

    • cet apres midi encore l’assemblée nationale va voter une rafale d’aides en tout genre.. alors forcement

    • Bien trop luxueux les plumes ! Mettons des confettis 🙂

    • Et si on abolissait l’usage du goudron et des plumes: le goudron est généralement issu d’un hydrocarbure fossile polluant et les plumes il faut bien les prendre sur le dos de oiseaux et cela fait mal quand on les plume, non ?
      Je propose qu’on leur substitue le lisier et les feuilles mortes, on en a plein nos campagnes tout cela étant biodégradable ce serait une mesure éco-responsable. 😉

  • Votre propos sent bon le micocoulier et la farigoulette.

  • sur la chaine c8 émission morandini était
    invité 2 gilet jaunes et une députée de LREM
    Else Fajgeles ..Un gilet jaune lui a posé la question à combien etait le SMIG : elle lui a répondue qu’il lui posé une colle et qu’elle ne le savait pas !!! Et c’est une représentante du pouvoir en place !!! c’est du foutage de gueule ..

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don