Macron a-t-il peur des Verts ?

Les orientations et les choix douteux du président de la République vont peser injustement sur tous les citoyens, et pas seulement les plus pauvres qui recevront l’aumône d’un « chèque énergie ».

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Emmanuel Macron by La Mutualité française(CC BY-NC-ND 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Macron a-t-il peur des Verts ?

Publié le 2 décembre 2018
- A +

Par Michel Gay.

Personne ne peut croire que notre président est bête. C’est même certainement le contraire. Mais alors, en matière de politique énergétique, comment expliquer ses choix irrationnels, ou qui paraissent l’être, pour le simple citoyen après ses annonces du 27 novembre ?

Comment expliquer que, malgré toutes les preuves et les évidences accumulées devant lui depuis des années, il n’ait pas encore compris que les énergies renouvelables fatales et intermittentes (notamment les éoliennes et les panneaux photovoltaïques) sont de ruineuses impasses à la fois technique, économique et sociale ?

Pourquoi ne fonde-t-il pas la production nationale d’électricité sur le nucléaire, seule énergie décarbonée pilotable et à bas coût permettant de se substituer partiellement à notre consommation de combustibles fossiles, et donc de réduire encore sensiblement nos émissions de gaz à effet de serre ? Les émissions de CO2 par habitant en France sont déjà les plus faibles des sept pays les plus développés (G7) grâce principalement au nucléaire.

Eurêka !

J’ai trouvé ! Notre président sait parfaitement que ses annonces sont une injure au bon sens, mais il ne veut pas le voir parce qu’il « fait » de la politique ! Et le simple citoyen, le « commun des mortels » n’y comprend plus rien…

Notre président veut maintenir une majorité et se faire réélire, et pour cela il craint l’électorat « vert ». Il a peur des multiples associations et ONG « vertes », et surtout de la capacité de nuisance de leurs dirigeants !

Emmanuel Macron veut les caresser dans le sens du poil par l’achat « en nature » de suffrages verts qui coûteront aux Français environ 50 milliards d’euros (en pure perte) ces prochaines années.

Cette somme devrait être comptabilisée dans les dépenses de campagne du candidat… Les dépenses et les « cadeaux » en nature ne sont pas pris en compte aujourd’hui alors que sont scrupuleusement pourchassées les facturations de locations de salles, par exemple.

Si le président venait à craindre davantage les « Jaunes » (avec des gilets) parce qu’ils sont encore plus nombreux et véhéments que les « Verts », alors il changerait probablement son fusil d’épaule.

Abus de bien sociaux ?

Le parc nucléaire a été payé par tous les Français pour profiter aujourd’hui d’une production d’électricité parmi les moins chères en Europe. Pourquoi décider autoritairement et sans fondement, de le détruire, même partiellement ?

Qui portera plainte contre le président de la République pour « abus de bien sociaux » ?

Certes, la montagne juridique semble haute à gravir, mais l’absence de motifs économiques ou de sûreté ne peut pas être à l’origine de la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim décidée par le président de la République.

Alors quoi ? Est-ce un caprice idéologique du prince suite à une malheureuse promesse de campagne électorale déjà faite auparavant par François Hollande de fermer Fessenheim, et de descendre à 50 % de production nucléaire sans aucune étude préalable ?

Non seulement les actionnaires d’EDF sont lésés, mais tous les Français paieront ! Monsieur Chevet, l’ancienne Autorité de sureté nucléaire (ASN) a récemment déclaré que « Fessenheim présente les meilleurs résultats en terme de sureté ». Et il l’avait déjà dit en… 2016.

Abus de faiblesse sur personne vulnérable ?

Quel juriste pourra caractériser l’abus de faiblesse sur personne contrainte dont le poste est « vulnérable » ?

En effet, le président d’EDF étant nommé par le pouvoir, il n’est pas libre de ses décisions (sous peine de perdre son poste). Il paraît qu’il demande lui-même la fermeture de ses propres centrales nucléaires rémunératrices en parfait état de fonctionnement…

Quel patron sain d’esprit déciderait de se faire « hara-kiri » et de saborder son entreprise ?

Faute politique

Les conséquences douloureuses des fautes énoncées ci-dessus ne seront « consommées » que dans quelques années.

Mais,  pendant ce temps, les dégâts commis dans les esprits par la rumeur de gabegies de plus de 100 milliards d’euros d’investissements à pertes dans les énergies renouvelables, et de manque à gagner par les fermetures de réacteurs, sont énormes dans la population, les personnels sous contrat, et les sous-traitants.

De plus,  il faut y ajouter la chute de l’immobilier pour ceux qui ont de lourds crédits en cours.

Les taxes sur l’énergie (fioul, gaz, carburants et électricité) n’ont pas fini de grimper.

Jusqu’à quand ?

Un sentiment d’injustice

La politique climatique française ne répartit pas les aides publiques selon leur efficacité à réduire la consommation de combustibles fossiles, ni les émissions de gaz à effet de serre. Plus de la moitié des subventions est attribuée aux énergies renouvelables électriques alors que l’électricité n’est responsable que de seulement 6 % des émissions totales (car le nucléaire ne consomme pas d’énergie fossile et n’émet pas non plus de gaz à effet de serre).

En conséquence les émissions de gaz à effet de serre ne baissent plus. Pire, elles augmentent même depuis 2014.

Comment vous dire, monsieur le Président, que vos orientations et vos choix douteux vont peser injustement sur tous les citoyens, et pas seulement les plus pauvres qui recevront l’aumône d’un « chèque énergie ».

Monsieur le Président de la République, « n’ayez pas peur » des Gilets jaunes, « laissez-les venir à vous » pour les écouter, leur expliquer pourquoi vous semblez si irrationnel et, éventuellement, les rassurer pour l’avenir.

Il est encore temps de changer de stratégie et de ne pas « consommer » le désastre de vos décisions hasardeuses, même téléguidées par « Bruxelles », sur la promotion des énergies renouvelables et la réduction du nucléaire.

Voir les commentaires (128)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (128)
  • une mesure très simple..
    abroger les 35h ,p,us de RTT, 4 semaines de congés mettre la retraite a 65 ans… et hop
    plus de probleme de pouvoir d’achat

    • ou mieux que le gouvernement décide de ne plus décider de ce genre de trucs…

      ça n’est pas tant l’age de la retraite que les modalités de son financement qui comptent.. parce que c’est comme ça que ça se passe pour un individu c’est à un individu de prévoir ce genre de chose.
      c’est à l’individu de faire ses choix.

    • OK pour les deux premières propositions , quand a la retraite pleine il faut actuellement 42 années de cotisation , le compte est vite fait pour un jeune qui a son 1er boulot a 23/25 ans…..sinon le calcul sur les 25 meilleures année est amputé de 2% par trimestre manquant .la solution serait des caisses par capitalisation mais la aussi le risque existe ; et lui c’ est la faillite de ‘l’organisme gestionnaire on l’a vu aux USA .

      • je suis d’accord , a retraite par répartition ok pour la part sécurité sociale pour tous..
        retraites complémentaires non obligatoires et mise en concurrence des organismes (rentabilité/securité)
        et paf en vla du pouvoir d’achat

      • personne ne peut vous garantir une pension d’un niveau donné. C’est la vérité première qu’on doit rappeler à tous, rien n’est certain.
        l’avantage de la retraite par capitalisation est ..être en face ses responsabilités et comprendre les bases de l’économie.
        une retraite par répartition sans mécanisme d’adaptation de leur niveau à la réalité économique est voué l’échec, en outre elle est farcie d’arbitraire.

        • en effet , la retraite par répartition ne peut etre bien comprise que sur la base d’un minimum social , si on doit l’utiliser pour lutter contre la pauvreté (comme on le fait aujourd’hui (avec le minimum retraite) il faut la financer autrement que par des cotisations sur le travail..
          il faut privatiser (en partie? progressivement?) les retraites complémentaires et les ouvrir aux investissements productifs (sans la main de l’etat) avec un jeu de concurrence..

          Donner la possibilité de cotiser a des organismes financiers privés pour la retraite en déduction fiscale (ben oui les fonctionnaires eux, le font avec la « prefont », croquignolesque non?)

          voila , un peu de courage et un peu de bon sens , et on sortira de ce stupide piège du paritarisme soviétique..

          • et cesser de l’appeler retraite par répartition et de l’encadrer par des textes arbitraires..
            et je ne suis pas pour aider TOUT pauvre, la pauvreté n’est pas une vertu, ni nécessairement subie..je suis pour aider toute personne jeune ou vieille incapable de gagner sa vie…

            tant que dans ce pays les gens penseront que

  • Bah il n’est pas bête il est banquier , pour un banquier seuls les flux financiers comptent.
    Sinon, j’ai lu , que l’énorme concentration de panneaux solaires des landes(un million de panneaux !) Dixit la société propriétaire, vendait son électricité par contrat moins cher que l’électricité du futur epr anglais, de plus cette société construit également un énorme site de stockage lithium d’électricité….le renouvelable pas rentable ? A priori , c’est rentable..surtout pour vendre des part de la société en bourse……
    Comme quoi , si Macron est au courant (hi hi hi) normal qui veuille supprimer le nucléaire et miser a fond sur le renouvelable…tous les 20 ans environ (ha ha ha )

    • le solaire rentable?
      tout dépend de savoir qui assure l’investissement de départ.. si c’est le contribuable ou pas…(via les rachats EDF)
      En ce qui concerne le gout de macron pour les verts vient du fait que une foule de socialistes ses ont embarqués la dedans pour sauver leur postes en entrant a LREM..
      l’argument écologiste va se trouver fortement démonétisé au prochaines élections, çà c’est sur
      çà m’étonnerais qu’il l’ignore longtemps

    • un banquier à la tête du pays , on voit le résultat ; vous me direz , on eu des politiciens sur le trône , c’est pas terrible non plus comme résultat , mais macron , franchement , il est complètement à côté de la plaque , il ne comprend rien à ce pays ;

    • le coût de revient n’est pas le prix qu’on vend sinon je vais essayer de vendre de la glace en antarctique vu que ça coûte moins cher à fabriquer.

      le problème des intermittents..c’est l’intermittence .

      • Je vous ai compris….mais j’ai été avare de détails, cette société a investi des milliards avec un chiffre d’affaire de un peu plus de 200 millions sur plusieurs continents..puis une belle entrée en bourse…pas besoin de profits directs il suffit simplement de manipuler beaucoup d’argent et quand le château de cartes s’écroule il n’y a plus personne.

      • @Jacques Lemière : … qui complique la distribution, concurrence injustement les fournisseurs, sur-renchéri le prix final des consommateurs, … etc…

        • oui c’est vrai…mais il faut aussi admettre que le système tel qu’il est n’est pas non plus sans reproche. Il est issu en partie de choix collectivistes ou arbitraires.
          Prenez par exemple la non prise en charge par le client du transport réel de son électricité…

          si déjà on commençait par affirmer les raisons même d’une politique énergétique. ça aiderait…

  • Les énergies « temporaires et renouvelables » utilisées pour le stockage d’énergie à usage ponctuel tel que les batteries automobiles sont de « bon sens ».
    Hors le fameux compteur « Linky » permettrait ce type d’approche.
    Placé dans de bonnes mains, ces systèmes me paraissent on ne peu plus « Libéraux » et « Ecologiques ».
    Le raisonnement tient pour l’inverse : A quoi sert une production d’électricité continue pour des usages limités dans le temps ??

    • soyez plus précis quelle solution de stockage? que les voitures soient à l’arrêt pour charger si il y a du vent?

      • remonter de l’eau dans des bassins avec les surplus énergétiques
        (solaire eolien etc..)
        et recuperer l’énergie par gravité dans des centrales Hydro électriques quand nécessaire

        • certes..mais le diable est dans les chiffres..si vos bassins sont pleins ..et qu’il y a du vent…
          en général avec les intermittents et leur nature chaotique vous multipliez les bidules…et augmentez les couts..

          c’est l’histoire du gars qui doit aller souder un truc au milieu de nulle part..avant l prenait un groupe électrogène et un poste à soudure, ..la solution intermittente est ..une eolienne, un panneau solaire, une batterie chargée , et un groupe au cas où…

          • évidement .. j’avais l’idée d’étudier un appareil qui montait de l’eau de forage dans un réservoir le jour, produisait de électricité a la demande la nuit en remettant l’eau dans le bassin d’eau potable.. tout çà pour une production électrique individuelle modeste..
            destinée a l’Afrique cette machine n’avait aucune chance d’être financée par l’utilisateur final.; hop poubelle

            • mais peut etre que segolene …:))

            • Il faudrait regarder:
              1- L’efficience du système (le % de perte énergétique, a priori énorme car pertes à chaque étape (transport, conversion, re-conversion, transport)
              2- La taille (titanesque ou non) des réservoirs à bâtir pour avoir un effet non négligeable sur une économie développée. Ainsi que la disponibilité des sites correspondants et l’éventuelle opposition des habitants.
              NB: on parle de transformer les campagnes en combo éolienne + barrages, et tant pis pour leurs habitants… Voilà qui va ravir les gilets jaunes.

              • oui , il faudrait calculer la quantité, la pression(auteur de la colonne/diamètre), d’eau a obtenir pour
                alimenter une dynamo pour quelques heures..(entretien etc)
                mais bon si c’est pour etre plus cher qu’une pile ;))

                • sans doute moins cher qu’une pile si la géographie est favorable… mais alors vous avez un problème..un type qui construit une centrale hydraulique ou plus généralement un moyen de stockage est capable de répondre à la demande, et par rapport à un producteur d’énergie intermittente…ça devint le roi du pétrole..il achète au prix qu’il veut, moi pas avoir besoin… en vend au prix fort quand les gens ont besoin.

                  mais il faut aller plus loin; un vrai producteur de courant doit être capable de proposer à des clients potentiel de l’énergie à peu t près quand ils veulent et à un prix sous contrôle.. sinon ils utiliserons une autre source d’énergie…les intermittents seuls ne peuvent pas faire donc les producteurs d’intermittents ne peuvent pas se poser comme acteurs indépendant de la filière…il me semble qu’actuellement ils parasitent avec l’aide de l’etat.

                  ce qui semble arriver et les compteurs linky le présagent est une modification fondamentale du rapport producteur consommateur électrique avec des prix sans doute plus versatiles.

            • Merci pour ce lien qui confirme ce que nous savions: une intermittence de la production d’électricité. Celle-ci oscille entre 100% des besoins (pendant 500H en 2016 soit 5.7% de l’année) et 18.5% pendant le mois le plus bas soit une moyenne à 41%.
              Qui plus est, cette centrale « verte » nécessite toujours le maintient en fonctionnement de la classique centrale au fioul pour palier aux défauts de production d’électricité « vertueuse ». Donc la seule économie est constituée par le fioul non consommé mais toutes les autres charges de fonctionnement de la centrale au fioul sont inchangées et se surajoutent aux charges de fonctionnement de votre centrale « verte », charges dont, curieusement, aucun article ne parle (on se demande pourquoi…).
              Et cerise sur le gâteau (décarboné), le coût de cette centrale: 80 million d’euros (cf lien) pour seulement 11.5 MW de puissance crête. Et ce pour une île ne comptant que 7000 habitants (11000 l’été). Sans argent publique pendant sa construction puis lors de son exploitation, elle n’a aucune rentabilité.
              Il n’y a pas de doute ligo83, vous savez trouver les bons exemples d’exploitation de l’argent des autres… 🙂

              https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/developpement-durable/l-ile-d-el-hierro-aux-canaries-bataille-pour-une-energie-100-verte-a-base-de-vent-et-d-eau_18082

              La conception de cette centrale a débuté en 2004 et elle a été mise en fonction en 2014. Les subventions aux EnR ont été stoppées en 2013 en Espagne et aucun projet d’EnR n’a été monté depuis. Si les subventions avait été arrêtées plus tôt, ce projet d’El Hierro n’aurait jamais pu aboutir.

              • @CYDE vous ne savez pas lire ou c’est de la malhoneteté intelectuelle ? c’est une centrale hydroeolienne , elle fonctionne 24/24 et à permis d’economiser 2850 tonnes de fioul ( fioul qui doit venir en bateau polluant aussi ! ) evidemment ce systeme n’est pas la panacée à lui seul, mais l’important dans les energies renouvelables se sont les SMart grids, le mix de production ( eolien, photo, centrale bio gaz ) d’aiileurs sur cette ile, ils commencent à faire du Bio diesel !

                • Aaah, quand on vous tend une perche, vous savez la saisir. 🙂
                  Tout d’abord, si vous relisez bien mon commentaire : « Donc la seule économie est constituée par le fioul non consommé  » Donc je ne sais pas qui a des problèmes de lecture…
                  Ensuite, 2850 tonnes de fioul économisées en 3 ans d’existence, à 358 euros la tonne de fioul en moyenne en 2017, cela fait 1,02 million d’euros! Super! Investir 80 million d’euros (sans parler des coûts de fonctionnement de cette Roll-Royce verte), pour économiser 2,02 million en 3 ans soit 660000E/an, il est évident que cela ne peut se faire qu’en puisant dans la poche des contribuables.
                  Et si vous appliquez le prix moyen du fioul en 2016, c’est 276.3E par tonne soit une « économie » de 787000E en 3 ans soit 262000E/an.
                  On savait les Verts fâchés avec l’économie et les chiffres, mais à ce point… 🙂
                  Heureusement pour eux, ils savent mieux gérer leur propre argent.

                  http://www.prix-carburants.developpement-durable.gouv.fr/petrole/se_resul_fr.php

                • Le Bio diesel… A quel prix?
                  Le problème récurrent des îles Canaries est le manque d’eau douce. C’est pour cela que la Centrale d’El Herio utilise de l’eau de mer dessalée car les ressources spontanées en eau douce de l’île sont insuffisantes.
                  Donc faire des cultures pour produire du biodiesel est une ineptie économique sauf subventionnement étatique évidemment. La seule voie moins coûteuse (et encore uniquement avec des subventions) est d’utiliser les résidus de cultures. Mais vu que la production agricole de ces îles est faible la production sera minime.

    • a lire votre commentaire j’ai bien l’impression que vous ne connaissez rien au systeme complexe de la production du transport et de l’utilisation electrique. informez vous avant d’écrire ce genre d’ineptie.

      • c’etait pour répondre a norbert repolin

        • @1947 expliquez nous alors !
          Norbert connait le potentiel du Linky et d’une voiture électrique branché …. si en cas de delestage du reseau ou gros pic de conso, votre voiture peut combler la baisse de tension de manière temporaire et eviter à la mise en route d’une centrale Gaz ( car le nucléaire est assez lent pour adapter sa production instantanée ) voila un argument ou lieu de dire de manière peremptoire que ce que dit Norbert est une ineptie !!! lol

          • Ca doit être génial quand on veut prendre sa voiture et rentrer chez soi de découvrir qu’elle s’est déchargée de ses 20 kWh pour éviter de démarrer une centrale au gaz de 400 MW…

  • il ne sert à rien d’avoir la possibilité légale de travailler 40 heures par semaine si l’augmentation des prix de l’énergie entraine une récession. car c’est bien la récession qui est voulue, et même plus : la dépression…
    lutter contre le co2, c’est lutter contre l’utilisation de l’énergie, c’est lutter contre l’activité économique, contre la production, contre le bien être des gens. et au bout du chemin, c’est lutter contre l’être des gens. en supprimant l’accès à l’énergie, on se dirige vers un monde de famines et de régression. toute le monde pourra librement travailler 70 heures par semaine pour juste trouver de quoi manger. il n’y aura plus rien à acheter, mais pourra t’on dire que le problème du pouvoir d’achat aura été résolu ?

    • oui..je pense aussi.. décréter une diminution de consommation d’energie est ,sauf exceptionnel progrès dans l’efficacité energetique, décréter un appauvrissement matériel.
      c’est pour ça pardon ,c’est en accord avec le fait , le pour ça suppose une intention ) qu’on nous raconte des fables..sur le gaspillage , sur la consommation de viande ou autre..

    • non si l’activité génère plus de moyens , c’est la relance par la production , et la production c’est l’inverse de la penurie

    • Pas « un monde de famines. »
      Je vous fiche mon billet que le reste du monde ne va pas se laisser affamer pour faire plaisir aux adorateurs de Gaïa.

    • ben si toucher 300 euros de plus par moi n’est pas la solution ..
      a samedi donc

      • par mois 🙂
        Toucher 300 euros de plus par mois n’est intéressant que si on n’est pas obligé de dépenser 100 euros de plus par semaine.

  • questio;
    comment macron alors que la France est fauchée va t il faire ses chèques énergie, ou va t il prendre le fric ?
    le prélèvement a la source se fera sur les salaire sans tenir compte des dégrèvements , qui seront régularisés en octobre , ou prendra
    t il l’argent pour le faire ? je pense que trés bientôt la marmite va exploser

  • Il a une peur bleue des verts et des gilets jaunes… Alors il voir rouge !
    Mais au final il va être marron.
    Gilets jaunes devant, Macron derrière !

  • « ……les émissions de gaz à effet de serre ne baissent plus. Pire, elles augmentent même depuis 2014….. »
    Je doute quelles aient jamais baissés. Et a mesure que la population mondiale continuera d’augmenter au rythmes africains, la production de CO2 va continuer d’augmenter régulièrement et surement. Las allemands, les chinois etc construisent des centrales des centrales au charbon, au gaz quand le indiens et les africains vont s’y mettre la production de CO2 va exploser. Ce n’est pas en interdisant a nos vieux de Peter dans leur maison de retraite pour arrêter la production de Méthane dans l’atmosphère que les écolos vont faire quelques choses d’utile. Cette boutade stupide démontre parfaitement la distance entre la réalité du monde et la vision qu’en a un écolo ou un Macron cherchant les voix des écolos pour faire une politique du fric libre mondialisé.

  • « En conséquence les émissions de gaz à effet de serre ne baissent plus. Pire, elles augmentent même depuis 2014. »

    Monsieur Gay devrait lire les articles qu’il cite : la légère augmentation d’émission de CO2 en France n’est pas liée aux énergies renouvelables, mais au centrales thermiques utilisées pour pallier à la mise à l’arrêt des centrales nucléaires pour entretien…

    Sinon, Macron ou les autres ne développent pas les ENR pour faire plaisir aux Verts ou parce qu’ils en auraient peur (c’est vraiment n’importe quoi ! )mais parce que c’est imposé par l’Europe…

  • la faille chez monsieur gay c’est de penser que un élu démocratiquement élu fait des choix efficaces » …non un élu fait ce qui électoralement profitable…
    en clair, si vous êtes d’accord avec le fait qu’un élu décide de la production energetique..vous aurez macron…et la transition energetique..
    vous déplorez que macron veuille que des centrales ferment, mais je considère que c ‘est tout pareil à un président qui décide de construire des centrales…

    au dernières nouvelles en démocratie on peut être illogique et voter…et être antinucléaire « parce que »..je l’admets…

  • Comme d’habitude Mr GAY persiste dans le Lobbying Pro nucléaire avec des fausses vérités péremptoires !

    1/ le photovoltaïque n’est pas rentable :
    voici un lien intéressant sur le coût de production de l’électricité en général ou on voit que le nucléaire et surtout EPR n’est pas le moins élevé ….et ce SANS compter le démantèlement des centrales nucléaires ….en Mds d’€ !!!!
    https://prix-elec.com/energie/production

    OU ici un article bien détaillé de WIKIPEDIA ou l’on voit que le photovoltaïque à Dubai revient à 48€ le Mwh ( et prévu en baisse ! ) soit moins que le nucléaire Français ( environ 50€ et en augmentation ! )et ce sans risque de Tchernobyl ou Fukushima !

    https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89nergie_solaire_photovolta%C3%AFque#Co%C3%BBt_du_kWh

    Macron est aussi pragmatique, il fait durer les centrales nucléaires, car le coût du démantèlement ( dont Mr GAY ne parle JAMAIS ) est MONSTRUEUX. minimum 1 mds € par réacteur.
    Sinon,, le coût du démantèlement de Tchernobyl ( et c’est pas fini )est à l’heure actuelle de 177 Mds d’€ ( oui, oui Milliards ! ) source : https://www.usinenouvelle.com/article/a-fukushima-six-ans-apres-l-accident-le-demantelement-debute-seulement.N496944

    Mais apparement Mr Gay, ne s’en souci pas, il ne doit certainement pas avoir d’enfants, et se fout de laisser l’ardoise aux générations futurs… typique de la génération mai 68 !

    Mr GAY fait aussi croire que le nucléaire est notre indépendance énergétique ?
    il oublie que l’uranium est une ressource épuisable et rare, extraite de manière dangereuse, crée des tensions Géopolitiques pour son approvisionnement et sa sécurisation, engraisse des generations de dictateurs en Afrique …. il ne faut pas avoir la mémoire courte et se rappeler des scandales AREVA et de sa sulfureuse présidente Anne Lauvergeon avec un risque d’amende pour la France de 24 mds d’€ !!!
    source : https://www.capital.fr/entreprises-marches/affaire-areva-la-monstrueuse-amende-qui-menace-la-france-1308725

    2/ Macron à peur des verts ?
    lol vous êtes sérieux ? avec 2% en moyennes à toutes les élections !il cherche à les récupérer ? c’est comme les gilets jaunes, peu nombreux mais visibles et nuisibles.
    Comme vous dites, Macron n’est pas un con et à compris les enjeux du changement climatique et sociétale.

    3/ pour EDF et en tant qu’actionnaire et producteur d’électricité photovoltaïque ( je ne suis paut etre pas objectif )
    Je vous rejoins sur le point que l’état n’a plus vocation à rester actionnaire majoritaire chez EDF…. c’est une distorsion de marché. Mais c’est toujours a cause du même problème : Le nucléaire, qui est une technologie dangereuse pour des risques sanitaires, sécurité de l’état, terrorisme… Heureusement que la branche EDF ER est à la pointe du renouvelable, tout comme TOTAL ( je suis actionnaire aussi ) d’ailleurs !

    Bien à vous.

    • vous avez raison, les renouvelables sont devenus moins chers qure les classiques.
      C’est pourquoi, je suis sur que vous serez d’accord qu’il faut supprimer en urgence toute forme de subvention à ces filières, y compris en matière de tarification.
      Egalement, comme c’est une production, comme les autres, moins chère, il faut supprimer son accès prioritaire au réseau, et la mettre directement en concurrence avec les autres productions, avec les même obligations, à savoir ,l’obligation de souscrire à l’avance à un volume de production.
      Si vous êtes d’accord avec ces mesures simples, et qui, puisque les renouvelables sont devenus selon vous moins chers que les conventionnels,devraient diminuer ma note d’électricité, je ne demande qu’à vous suivre.
      Bon, dans tous les pays qui ont succombé à vos baratins, la note d’électricité a explosé, mais vous allez me prouver le contraire non?
      Tiens, je vais omettre de payer ma csp, pour voire

      • +1000
        Il y en a marre de gens qui nous expliquent que nos taxes et impôts servent à défendre les productions rentables et sûres contre celles qui sont déficitaires et risquées.

      • oui il faut donc cesser les subventions

      • LOL parce que vous croyez que le nucléaire n’est pas subventionné depuis des decennies …. Vous etes bien naif

        • tellement subventionné que en Belgique et en Allemagne, on avait voté une taxe spéciale sur les plantureux bénéfices du nucléaire.En France, l’état s’est servi sans retenue sur les dividendes de EDF, pendant des années ,
          je suis sur que vous affirmez aussi que le pétrole est subventionné non?
          Mais vous ne répondez pas à ma demande
          oui ou non, vous êtes d’accord de supprimer tout subside, tarif conventionné, accès prioritaire au réseau?
          tout votre baratin habituel, on le connait

        • Je crois plutôt que je sais mieux compter que vous. Une subvention, c’est quand on fait payer le contribuable via des taxes et impôts, plutôt que celui qui consomme le service. EDF ne reçoit pas de subventions d’exploitation, et l’UE le contrôle de manière très stricte, donc si vous en connaissez, dénoncez-les à la Commission et elle saura vous récompenser… En revanche, effectivement, l’état a apporté sa garantie aux emprunts d’EDF, mais il a perçu quelques milliards de dividendes aussi…

        • peut etre mais lui il est pérenne

      • et oui le prix de l’electricté à baissé au portugal grace aux renouvelables : https://positivr.fr/energies-renouvelables-record-portugal-mars/

        il faut arreter d’etre nombriliste !

        • OK, j’arrête d’être nombriliste et de payer moi-même les taxes sur mes factures énergétiques. Je compte sur vous pour les payer à ma place.

        • blablablabla, toujours votre baratin de camelot

          http://euanmearns.com/did-portugal-run-for-four-days-on-renewables-alone/

          bon, quand j’ai à faire avec un témoin de Jehova, je claque la porte, on va en rester là
          et je garde mon GJ sous la main

          • moi c’est avec les autistes que j’ai du mal ! 😉
            les anti linky, les anti photovolataiques ….assumez vous et arretez de compter sur l’état nounou …. installez des panneaux solaires et de batteries de stockage sur vos maisons et vous serez en autonomie et vous nickerez le systeme ! c’est du liberalisme à l’état pur !

            • Si vous avez une maison, c’est bien possible, c’est votre choix. Si vous êtes isolé ou en moyenne montagne, c’est souhaitable, sinon vous risquez des coupures. D’accord sur ce point.
              Par contre si vous êtes dans une copropriété, reconnaissez que c’est quasiment impossible.

            • J’ai l’impression que vous trouvez vos sources uniquement dans les media; avez vous vous même installé une production autonome autre que sur une étable ou un clapier non raccordé au réseau ?
              Un de mes amis vit dans les Vosges sur une ancienne scierie familiale, désormais arrêtée.
              Alimentée depuis des siècles par un fort torrent de montagne, ses ancêtres avaient aménagé entre les deux guerres une turbine et un groupe électrogène sur le site.
              Dans les années 60, avec le soutien de l’état et de la loi, maniant la carotte et le baton, EDF a réquisitionné l’installation pour y mettre son propre matériel dans un ‘bunker’ verrouillé.
              Mon ami n’a absolument plus accès à cet équipement de ‘bien public’ situé sur sa propriété et doit s’alimenter sur le réseau normal.
              Il touche donc un loyer, indépendant du rendement, non revalorisé depuis des années de la part d’EDF, à déclarer au fisc, bien sûr…

              Ce n’est pas la nature ou la technologie qui nous empêche d’être autonomes, c’est l’état et ses lois scélérates.

          • vous savez lire l’anglais ? chiffre de 2014 ! lol de lol

            • je vous ai posé une question,simple, intelligible ,
              comme tous les camelots ,vous esquivez, et vous répandez en attaques

              vous êtes d’accord avec la proposition, oui, ou non?

        • Ben voyons! cf le lien de Jojoletaxi
          Et, curieusement, en Espagne, depuis que le subventionnement des EnR a été arrêté, il n’y a plus aucune nouvelle installation de réalisée.
          Plutôt étonnant si cela était spontanément rentable sans subvention selon vos affirmations. :-)…

        • zut avec le coût de production..si vous produisez deux joules..l’un que vous pouvez vendre et l’autre que vous ne pouvez pas..le coût de revient au joule est doublé…
          c’est de répondre à la demande qui compte le plus dans la production électrique, le coût de revient pèse aussi sur ce qu’on ne peut pas vendre ou brader.
          produire à très bas coût une énergie invendable est sans interet.
          nous consommateurs avons l’habitude de payer un wattheure à prix donné..mais ça n’est pas la réalité à laquelle un producteur doit faire face.

          • mal exprimé sans doute mais zut à la fin…arrêtez de prendre les gens pour des imbéciles le jour où vous allumez la lumiere ne plein jour car vos panneaux solaire..que vous attendez le vent pour faire la lessive..on en reparlera..
            alors les consommateurs pourront sans doute s’adapter..au moins ne partie mais pas sans cout de leur coté, le pire etant de se payer des accus et de jouer avec la production flucturante de l’electicité

            • Vous croyez qu’une centrale nucléaire, c’est à la demande qu’elle fonctionne !? lol

              • Bien sur que non. Mais avec les STEPs qui entrent en action pendant quelques minutes, le temps que les centrales s’adaptent c’est possible. Et souvent la Suisse achète l’excès à bon prix pour ses STEPs.

              • les centrales nucléaires font partie du système de production d’edf..qui a fait ses preuves … on nous « vend » le vent et le soleil comme des alternatives…
                pire parfois le vent et l’éolien peuvent remplacer le nucleaire et sa production stable..

                mais normalement …on doit le rappeler je ne devrais pas à avoir à me soucier de cela..
                je veux juste avoir du jus pas trop cher et quand j’en veux.

      • si vous reflechissiez un peu, vous comprendriez que c’est l’electricité en general qui est subventionné … car le prix du demantellemnt des centrales n’est pas inclue dans le prix que vous payez CQFD
        sinon nous pairions le Kwh beaucoup plus cher !
        il n’y a que dans les pays style suede ou norvege ou l’electricité est quasi à 100% renouvelable que le prix est moins cher CQFD encore
        je vous laisse lire le tableau ci joint : https://selectra.info/energie/guides/tarifs/electricite/comparaison-europe

        • Alors entre « le photovoltaïque à Dubai qui revient à 48€ le Mwh » et maintenant l’hydroélectrique en scandinavie LOL ya un truc qui s’appelle la géographie, désolé de pas avoir le même ensoleillement ou la même hydrographie…
          Et à vrai dire on le sait tous au fond que les centrales nucléaire ne seront jamais vraiment démantelées… et de toutes façons pour faire quoi d’autre dessus ? Ces terres sont perdues à mon sens.

    • puisque c’est hors de prix de démanteler les centrales nucléaires, laissons les produire !!!

    • Quand on voit l’épaisseur de l’isolation des nouveaux bâtiments, 25 cm de laine de roche, R=6.45, on peut se dire que l’on aura pas besoin de tout ce bintz. Un mix comprenant de tout, mais décidé et ajusté par les entreprises, pas par l’état, sera possible.

  • Il y a surtout le fait qu’en augmentant le prix des carburants ça permet à l Etat de faire rentrer des milliards dans ses caisses pour couvrir des dépenses qu il ne veut pas diminuer. C’est le but principal du Président Macron guidé par Bercy et qui invente la transition énergétique pour caché son vrai mobile

  • Non, M. Macron n’est pas bête, mais il n’est pas libre. Le soutien d’un parti qui représente moins de 5% de l’électorat n’est pas ridicule, mais pas significatif.
    M. Macron est inféodé à une oligarchie internationale qui a fait de l’écologisme son cheval de Troie pour instaurer un gouvernement mondial. Le reste, c’est de la politicaillerie.

  • Il vous faudrait un effort de lucidité. Micron est un pantin , au service exclusif de ceux qui l’ont fait élire : Qui? cherchez un peu parmi les financiers patrons de groupes médiatiques. Eux n’en ont rien à battre du désastre économique de la France, la plupart de leurs avoirs sont à l’étranger.

    • Ne le sous-estimez pas, il est tout à fait capable de faire ses mauvais choix sans être manipulé.

    • @ RX33
      Ces propos manquent de preuves: ce n’est donc qu’une hypothèse, totalement opposée au discours présidentiel qui ne désire ni la droite ni la gauche (donc le large centre). E.Macron, souvent traité de socialiste, sur Contrepoints: je crois que c’est une erreur. Il peut sans doute être considéré à tendances étatistes et jacobines, caractéristiques bien partagées dans ce pays, à droite comme à gauche! De même, il ne serait pas vraiment de droite comme L.R. même si on l’a dit (ultra-)libéral, à l’occasion.
      Il reste à expliquer comment des financiers vont faire élire un président au suffrage universel, sans grosse tricherie électorale décelée, avec +/- 50% d’abstentions en plus des blancs et nuls.
      Rien de cela ne semble confirmer votre hypothèse.
      Maintenant que les grands patrons soient reçus et écoutés par les gouvernants politiques, c’est le B-A BA quotidien de l’économie dans un pays! « Connivence »? Pas forcément du tout!

      • quand leurs intérêts seront menacés, il sautera

      • Reste à savoir si c’est le chien qui remue la queue ou la queue qui dirige le chien…

      • Macron a occupé des postes clés pendant la quasi-totalité du quinquennat de Pignouf 1er (le type qui négociait en live avec leonarda) ; d’abord conseiller spécial puis ministre de l’économie. Il a cautionné toutes les décisions de Pignouf 1er. Et il ne serait pas socialiste ?!
        C’est un étatiste (ultra-étatiste) anti-libéral, collectiviste, un adepte de la gabegie de la dépense publique et de la spoliation par l’impôt.
        Quant à mettre en doute le fait que Macron a été élu suite à un putsch judiciaire et médiatique, organisé pour détruire son seul adversaire crédible, il ne faut pas manquer d’air…

    • Désolé mais c’est une vision simpliste et assez complotiste des choses.

      Macron est au service exclusif de lui même.

      Ensuite ce ne sont que convergences d’intérêts qui font la mayonnaise.

      C’est qui « eux » ?

  • a) Ce type a volé son élection
    b) Si les français voulaient de sa « transition » soit disant écologique ils auraient voté vert (6%)
    c) Vu la somme de conneries qu’il a commises depuis son installation à l’Élysée il se raccroche aux branches vertes mais c’est l’automne et elle sont jaunes et il va en prendre plein la g;;;; .

  • « Personne ne peut croire que notre président est bête. »

    Franchement on fini quand même par se demander. En tout cas, de toute evidence, il n’est pas équipé pour diriger un pays.

  • Il bosse pour sa réélection. Qu’en a-t-il à foutre de ce pays ?

  • apparemment ici c’est un peu comme une secte ! un gars, dont c’est le métier ( moi même ) ou Norbert Rabolin, donne des arguments étayés avec la citation de ses sources se fait étriller par la communauté … un autre de manière tout a fait démagogique ( style JOJO le gilet jaune ) , donne des assertions sans aucun début de preuve se fait encenser…. on se croirait en Corée du Nord ici lol

    • blablabla
      on supprime les subventions, le tarif conventionné, l’accès prioritaire au réseau?
      si vous n’êtes pas capable de donner une réponse claire, fermez la

      • mais ferme la toi jojo le gilet jaune… fait de l’autoconsomation electrique et sort du systeme ….point barre !
        et sinon il faut lire et reflechir lol

        • Moi je suis un con de pauvre, locataire dans un immeuble, je fais comment ?

          Ah oui, j’avais oublié, je creve de faim.

          http://www.geopolitique-electricite.fr/documents/ene-235.pdf

          • merci je connaissais le site et pour l’article de Mr Taccoen. Lobbyiste chez EDF qui est controleur general honoraire d’EDF lol

            • Je comprends mieux : c’est parce que monsieur Taccoen est ce qu’il est que les pauvres en Australie du sud ont faim. C’est beaucoup plus clair. Merci.

          • si vous êtes pauvre : il y a pleins de solutions, c’est la France quand même lol
            votre baileur privé ou public ( hlm ) doit vous fournir un logement decent. priviligiez un batiment basse consommation avec une classe energtique A. Le bailleur doit aussi faire des travux d’isolement ( c’est son interet niche fiscale oblige ! ) Vous avez un tarif social de l’electrcité et si vraiment après tout ça vous ne pouvez pas payé … il y a l’assisatnce social qui en générale paye le jus !!! elle est pas belle la France ? mais vous apparement vous avez suffisament d’argent pour vous payer un abonnement à internet, un abonnement à canal plus et votre paquet de clopes à 8 balles … donc tout va bien

            • Et oui! Que des solutions avec l’argent des autres. Il fallait s’y attendre!
              Vous êtes un beau représentant de nos constructivistes français, la teinte verte en sus. Etes-vous capable de vous débrouillez sans l’Etat nounou qui met à votre disposition l’argent piqué dans la poche des autres? Visiblement non. Vous semblez même incapable d’imaginer une solution hors de ce cadre.
              Au moins, cela répond à la question que vous posait Jojoletaxi: il vous est impossible de proposer une solution sans « subventions, tarif conventionné, accès prioritaire au réseau ».
              Mais cela n’est pas étonnant, vos solutions ne peuvent fonctionner qu’AVEC de l’argent publique.

              • @cyde vous ne me connaissez pas et vous vous faites une fausse idée de moi . Je suis entrepreneur, producteur d’éléctricite photovoltaique et actionnaire entre autre dEDF et de Total. Je ne suis pas un Kmer vert ….. les centrales nucleaires actuelles doivent fermées le plus tard possible a cause du cout du demantellment et l’absence de CO2 ( deja dev. ici ) … L EPR est un gabgie totale et le nucléaire est voué à disparaitre d’ici 50 ans ….. je l’ai déja dit ici quand l’etat est actionnaire à 71% d’EDF c’est une distortion de marché et que vous le vouliez ou non …. c’est une subvention du nucléaire par l’état !!! et c’est insupportable de croire que SEUL le renouvelable est subventionné CQFD , mais apparement ici peu de gens savent comment fonctionne l’économie !
                Les lobbies petroliers avaient tué dans l’oeuf la voiture electrique, le pro nucleaires et anti linky essaient de faire la même chose avec les renouvelables !

                • Je comprend mieux pourquoi vous défendez le PV.
                  Vous bénéficiez donc d’un tarif d’achat subventionné pour votre production d’électricité. Il est donc normal que ne souhaitiez pas voir péricliter votre petite entreprise qui ne tient que par les subsides de l’Etat.
                  Mais cela ne change pas le problème: votre entreprise ne tient que parce que l’Etat fait la poche des autres pour maintenir à bout de bras une activité qui n’est pas spontanément rentable. Et ce uniquement par dogme idéologique.

                   » je l’ai déjà dit ici quand Etat est actionnaire à 71% d’EDF c’est une distorsion de marché et que vous le vouliez ou non …. c’est une subvention du nucléaire par l’état !!! »
                  Lol. C’est sans doute pour cela que l’Etat (actionnaire principal et décideur en Chef) ponctionne tous les ans plusieurs milliards d’Euros de dividendes à EDF obérant les capacités de financement de l’entreprise obligeant cette dernière à recourir systématiquement à l’emprunt pour financer certains projets de développement.
                  Un subventionnement à l’envers en somme! Heureusement que vous estimez connaitre l’Economie. Qu’est-ce que cela serait sinon… 🙂

        • ben tient, après avoir casqué pour tout les infrastructures publiques, la CSPE pour les conneries soit disant écolos, les subventions en tout genre, maintenant faut réinvestir pour se mettre à son compte…. trololol

      • COMME disait Audiard :
        Je ne parle pas aux cons, ça les instruit.

        • Con, gay…
          Aaaah, l’attaque ad personam! Voilà qui signe votre absence complète d’argument à opposer.
          Tenez, pour vous instruire, cet extrait de « La Dialectique éristique » du philosophe allemand Arthur Schopenhauer:
          « « Si l’on s’aperçoit que l’adversaire est supérieur et que l’on ne va pas gagner, il faut tenir des propos désobligeants, blessants et grossiers. Être désobligeant, cela consiste à quitter l’objet de la querelle (puisqu’on a perdu la partie) pour passer à l’adversaire, et à l’attaquer d’une manière ou d’une autre dans ce qu’il est : on pourrait appeler cela argumentum ad personam pour faire la différence avec l’argumentum ad hominem. Ce dernier s’écarte de l’objet purement objectif pour s’attacher à ce que l’adversaire en a dit ou concédé. Mais quand on passe aux attaques personnelles, on délaisse complètement l’objet et on dirige ses attaques sur la personne de l’adversaire. On devient donc vexant, méchant, blessant, grossier. C’est un appel des facultés de l’esprit à celles du corps ou à l’animalité. Cette règle est très appréciée car chacun est capable de l’appliquer, et elle est donc souvent utilisée.  »

          Vous n’êtes pas le premier constructiviste intervenant sur ce site qui, en panne d’argument, finit par insulter son interlocuteur.

  • A la COP24 aucun scientifique gêneur ne doit être autorisé à évaluer objectivement l’état d’avancement de l’enfumage écologique en marche et en péril. Surtout en France et en Allemagne. En France en 2016, plus de 51 MILLIARDS ont été perçus discrètement sous forme d’une vingtaine de taxes augmentées à tour de rôle, sans cesse, mais jamais suffisamment pour empêcher la fin du monde de se rapprocher chaque jour. Ce chiffre est actuellement du même ordre que l’impôt sur le revenu, mais il faut reconnaître qu’il est sans efficacité pour le moment. Il n’y a pas besoin de scientifique pour constater cela et perdre encore du temps pour changer de méthode. Bien que nôtre collecte ait commencée il y a une trentaine d’années, elle doit être très fortement augmentée, aussi généreusement que le prix de l’électricité, déjà décidé pour 2019. Pas assez chère en France puisque nous la gaspillons alors « qu’elle est notre avenir » et qu’elle ne pue pas le CO2, avec le nucléaire. C’est ainsi que les scientifiques nous ont fourvoyé avec ce nucléaire, et qu’il faudra les exiler avec force en Russie comme on l’a très bien fait avec le maudit météorologue Verdier, seul de son avis. En face de l’inertie écologique mondiale, la France que le monde nous envie certes un tout petit peu moins, doit accepter de payer sans broncher, pour le reste du monde si nous sommes les seuls assez intelligents à vouloir survivre dans une nature devenant plus dangereuse que les gilets jaunes, si décevants quand ils se déplacent avec leurs marteaux et leurs tonneaux de 100 kilos de peinture jaune. Quand sous certains gilets jaune bat malheureusement un cœur de casseur amoureux du CO2, comme on nous l’a très bien expliqué dans le poste.

    • quand le savant montre la lune l’imbécile regarde le doigt

    • tout le fan club du lobbyiste GAY est là !!lol

      • Oui, oui, oui, oui… C’est cela. Arguments? Aucun? Comme c’est curieux. 🙂

      • d’un autre article de contrepoint ..
        En 2017, France Stratégie, l’organisme d’État dépendant du Premier ministre et en charge de la prospective pour le gouvernement français a publié une étude sur la Transition écologique allemande (Energiewende).

        Résumé (extraits) :

        … Mais le but de créer une industrie leader mondial du solaire PV a échoué, aboutissant à la destruction de 100 000 emplois depuis 2013. Dans le même temps, de nombreux observateurs, y compris issus de milieux proches du gouvernement, reconnaissent que l’Allemagne ne pourra pas tenir les objectifs en matière de réduction d’émissions de gaz à effet de serre qu’elle s’est fixés pour 2020, et qu’à long terme l’incertitude reste très forte… et les centrales électriques (continuent) de brûler les mêmes quantités de charbon et de lignite. La facture présentée au consommateur est très élevée pour la montée en puissance des ENR déjà accomplie, environ 25 milliards d’euros par an sur une durée de vingt ans. Les ENR qui se développent aujourd’hui sont encore soutenues financièrement et des coûts annexes imprévus, mal quantifiés mais très importants, apparaissent pour la construction de lignes et le maintien de la sécurité du réseau. Mais le plus inquiétant à court terme est peut-être la sécurité d’approvisionnement, car le réseau est aujourd’hui fragilisé par des flux massifs non contrôlables et intermittents d’électrons lorsque le solaire et l’éolien tournent à plein.

        de toutes façon quand on prétend détenir une technologie meilleure…on tient un seul argument.. »libéralisation du marché!.. »
        vous avez raison sur UN point..vos concurrents, sauf le charbon sans doute, ont usé des m^mes ficelles.

        • à jacques
          C’est la chine qui à tué le photovoltaique européen avec des panneaux justement subventionnés !
          le liberalisme economique est une bonne chose. Vous en profitez tous les jours avec la liberation des telecoms. la fin des PTT et la transformation en Orange et ses concurrents fait que le telephone et internet n’ont jamais été si peu cher !

          sinon pour les couts prevu plus important, vous voulez que l’on parle de l’epr ou du demantellemnt du parc nucleaire lol faut être serieux quand on ecrit des trucs pareils !

          • sinon l’erreur de l’allemagne à été de stoper trop rapidement ses centrales nucléaires … et d’ouvrir des centrales à charbon ….

            • vous avez raison ils ont fait des erreurs
              ne faisons pas les mêmes erreurs ,fermons rapidement nos centrales nuc, les charbon, c’est en bonne voie

              sinon, à propos de mes propositions, d’accord ou ^pas,
              sinon, tout votre baratin de camelot ,poubelle

            • quand vous dites erreur vous vous situez à quel niveau?

              si ils ont plus peur du nuc que du CO2 pas d’erreur…

          • Si les panneaux de PV avaient été produits en Europe, ils auraient coûté encore plus cher en subventionnement.
            Avantage: il y aurait eu moins d’argent pour l’éolien et l’ensemble aurait coulé plus vite. 🙂

  • Peur des verts, je ne sais pas, mais il est conseillé et encadré par des fournisseurs et installateurs de panneaux photovoltaïques également spécialisés dans l’isolation des bâtiments (WATT & HOME).

  • @ligo83
    Je suis entrepreneur, producteur d’éléctricite photovoltaique et actionnaire entre autre dEDF et de Total.
    Moi j’ai besoin de m’équiper en panneau photovoltaique, j’ai des actions chez TOTAL et EDF, pouvez vous mettre un lien pour que je vous transmette mon adresse

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Au motif de ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier, remplacer des productions pilotables d’électricité, comme le nucléaire, par des sources d’énergies aux productions fatales, aléatoires et/ou intermittentes (EnRI), dépendant du vent et du soleil, est une idiotie.

 

Des œufs pourris…

Cela revient à enlever du panier des œufs sains (le nucléaire décarboné pilotable) pour les remplacer par des œufs pourris achetés chers (des productions intermittentes et non pilotables), ou pire encore, à les ajouter en doublons inut... Poursuivre la lecture

Le gouvernement allemand a demandé aux exploitants le maintien en réserve jusqu’au 15 avril 2023 de deux centrales nucléaires dont la fermeture était prévue au 31 décembre 2022 afin de fournir, si nécessaire, de l’électricité au cours de l’hiver à venir.

« La tâche consiste à assurer la sécurité de l’approvisionnement » a déclaré le ministre fédéral de l’Économie et de la Protection du climat, Robert Habeck.

Est-ce la dernière cigarette du condamné, ou le mégot qui permettra de rallumer le foyer du nucléaire allemand ?

&n... Poursuivre la lecture

On voit proliférer ces jours-ci une ligne d’argumentation commune entre la propagande d'État russe et les milieux complotistes américains, savoir : la guerre en Ukraine aurait été fomentée par les Américains pour détruire l’Europe (sic).

Par exemple, le site complotiste américain revolver.news renvoie sans problème aux considérations géostratégiques d’un grand expert sur la guerre en Ukraine, Andrew Korybko. Accessoirement, un analyste « basé à Moscou » financé par le gouvernement autocratique russe : détail sans intérêt ?

Bien ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles