Fillon : l’incontournable nouvelle donne à droite

L’angoisse qui tient la droite aujourd’hui porte sur les activités de François Fillon pendant le quinquennat de Hollande.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
François Fillon By: European People's Party - CC BY 2.0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Fillon : l’incontournable nouvelle donne à droite

Publié le 1 février 2017
- A +

Par Éric Verhaeghe.

Fillon : l’incontournable nouvelle donne à droite
François Fillon By: European People’s PartyCC BY 2.0

Ouf, doit-on se dire dans le camp Fillon, les révélations du Canard Enchaîné ne le sont qu’à moitié. On apprend que Pénélope aurait gagné un peu plus qu’on ne l’a dit, et que son mari ne l’a reconnu, que ses fils auraient un peu plus truandé que prévu… mais rien de bien méchant, au fond. Le plus gros est-il passé ? Pas vraiment, probablement.

La droite craint des révélations sur la société de conseil de Fillon

L’angoisse qui tient la droite aujourd’hui porte sur les activités de François Fillon pendant le quinquennat de Hollande. Parlementaire et président d’une société de conseil, Fillon aurait perçu environ 600.000€ entre 2012 et 2015 grâce à ce petit à côté. Qui sont ses clients ? Mystère, mais on relèvera cette dépêche Reuters qui résume bien le sujet :

« J’ai questionné (François Fillon-NDLR) parce qu’il y a 15 jours le bruit courait que c’était même l’État russe, il m’a dit ‘Écoute il n’y a pas une société russe, il n’y a pas un groupe russe, il n’y a pas l’État russe’ les choses sont claires », a dit Bruno Retailleau sur BFM TV RMC. « Rien avec la Russie ».

« Les choses ont été parfaitement transparentes, déclarées au fisc, à la Haute autorité (pour la transparence de la vie publique-NDLR), chacun peut s’en rendre compte », a-t-il ajouté.

Quand, dans votre propre camp, votre directeur de campagne commence à poser ce genre de questions et présente les réponses de cette façon à la presse, on sait que l’angoisse est montée de quelques crans dans les troupes et que personne n’est vraiment convaincu par vos explications.

Vers une candidature Bayrou ?

Il y a quelques semaines encore, François Bayrou ne se voyait pas d’espace politique à droite, entre Macron et Fillon. Certains doivent même se souvenir l’avoir entendu monter des calculs compliqués pour une alliance avec son « ami personnel » Fillon, destinée à marginaliser l’imposteur Macron. Le Béarnais adorait alors répéter son estime personnelle pour le candidat républicain.

Maintenant qu’il pleut des obus sur sa campagne, il a tout de même un peu changé de ton.

Invité de TF1, le président du Modem a dressé un réquisitoire contre le député Les Républicains, pris dans un scandale sur les emplois potentiellement fictifs de son épouse à l’origine de ce qu’il a présenté comme un « trouble énorme parmi les Français ».

« Je n’ai pas accepté d’accord avec lui en raison de son projet, qui est un projet que je considérais comme injuste en demandant beaucoup à ceux qui ont peu et en créant des avantages (…) à ceux qui ont beaucoup », a expliqué le maire de Pau.

Prié de dire s’il voterait pour François Fillon à la présidentielle d’avril-mai, François Bayrou a répondu « non ». (…)

« Il y a un trouble énorme parmi les Français », a estimé François Bayrou, qui a également parlé d’un « chaos sans précédent » soulevant plusieurs questions.

« Est-ce que la loi est la même pour tous ? » et « quand on demande des sacrifices aux gens, est-ce que les sacrifices sont équitablement répartis ? », s’est interrogé le centriste.

Quand Bayrou est votre ami, vous n’avez plus besoin d’ennemi.

Marine Le Pen tire ses marrons du feu

Alors que la panique gagne les rangs de la droite, Marine Le Pen fait face en ordre cohérent à la demande de remboursement par le Parlement Européen des salaires versés à ses « emplois fictifs ». Astucieusement, elle oblige ledit Parlement à exercer des prélèvements directs sur sa rémunération. Et voilà comment on transforme une boule puante en point de force.

D’un seul coup, Marine Le Pen démontre qu’elle n’est pas intéressée par l’argent, qu’elle méprise Bruxelles, que Bruxelles la méprise, qu’elle a sa conscience pour elle, et qu’elle ne cède pas aux pressions. Très belle opération !

Il est très vraisemblable que la séquence qui passe, outre qu’elle « recentre » la droite, ouvre un boulevard très large à Marine Le Pen, de façon assez inattendue d’ailleurs. C’est aujourd’hui la grande force du Front National : ce sont ses adversaires qui font campagne pour lui.

Sur le web

Voir les commentaires (16)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (16)
  • Il n’y a pas d’accents à Penelope Fillon, son prénom est la variante anglaise, pas française.

  • La candidature Fillon est complétement cramée.
    Son programme est basé sur les efforts à faire pour sevrer les Français de leur dépendance aux fonds public, alors qu’il en est lui même complétement accoc.
    Même s’il est élu par la grâce de la nullité de ses adversaires, il n’aura jamais l’autorité necessaire pour mettre en oeuvre son programme.

  • Quand Bayrou est votre ami, vous n’avez plus besoin d’ennemi.

    Exact. N’oublions pas qu’il a fait élire FH en 2012…

  • L’affaire fillon révèle l’hypocrisie des journalistes. En effet tous les hommes politiques et les hauts fonctionnaires peuvent s’improviser avocat ou chargé de mission ou fonder une société de conseils etc… pour se faire rémunérer par des copains/faux clients, après avoir produit quelques rapports bidons, à des tarifs totalement aléatoires. C’est un microcosme peuplé de « faux métiers  » légaux.(medecin, ingénieur, plombier je sais ce que c’est ! Conseiller, assistant parlementaire un peu moins). Donc soit on passe l’éponge pour Fillon en expliquant que ca se fait partout, soit on dénonce ce genre de pratiques dans tous les camps et à tous les niveaux…et là c’est la révolution ou le coup d’état . Je ne savais pas que les journalistes gauchistes du canard enchaîné étaient des fascistes anti parlementaires.( ps je ne soutiens ni Fillon ni Macron ni l’un ni l’autre n’évoquant la fin du monopole de la sécurité sociale)

    • L’ensemble de la classe politique (et de leurs familles) doit être audité.

      Les voleurs et les menteurs devraient être très sévèrement punis. La peine que j’estime convenir est la prison à perpétuité sans possibilité de remise de peine : ils y rentrent et n’en sortiront que morts.

      • Il y a fort à parier que nos prisons ne pourraient contenir tous les tricheurs de tous bords… les gauchistes étant les plus hypocrites car ils prétendent agir pour le bien des sans-dents !

    • Effectivement il est plus probable que les arrangements de Fillon était connus de tous amis comme ennemis, ce qui rend cette affaire encore plus intéressante
      Il se pensait protégé par un accord tacite, je ne dénonce pas tes magouilles si tu ne dénonce pas les miennes.
      Maintenant ça va être la boucherie.
      Qui à allumé la mèche ?
      Je pencherais pour Hollande qui n’a plus rien a perdre et qui veux tous se les payer , la droite comme la gauche, avant de disparaître de l’histoire.

  • Juridiquement, je pense que Fillon ne risque pas grand chose.
    Moralement, c’est tout autre chose. Il fournit des tonnes d’arguments à la gauche et le malaise est grand dans son camp. Alors la droite doit raisonner vite et bien : persévérer avec Fillon (bien dangereux) ou sortir un plan B du genre Baroin, les recalés de la primaire semblant à écarter.
    Le problème sera a reconsidérer à la veille de l’élection en fonction des sondages. Si le candidat LR risque de ne pas être au second tour, et si Macron nest pas certain d’y être il faudra se boucher le nez et se désister pour Macron.
    Mieux vaut Macron que Melenchon, Hamon ou Le Pen.

    • Malheureusement pour LR, cela ne suffira sans doute même pas que le désistement de Fillon. J’ai rarement vu un tel niveau de raz-le-bol. Les citoyens sont excédés par ces histoires minables et déplorables. Ils en ont marres.

      Si LR veut une chance, ils devront non seulement destituer Fillon mais le désavouer et, potentiellement, le virer lui et les autres types dans son genre.

      On le voit clairement : l’UMPS est fini. Les gens n’en veulent plus. Ils sont excédés par cette malhonnêteté et toute cette pourriture.

      Qui perce actuellement ? Les nouveaux partis où ceux « n’ayant jamais été aux manettes » (c’est faux, mais c’est le message qu’ils envoient). Qu’elles sont les politiques en vogue ? MLP, Macron et Méléchon. Des gens qui, s’ils ne sont pas propres (?), au moins l’ont l’air. Pourquoi Fillon a gagné la primaire ? Parce que c’était le plus propre de tous en apparence.

      Manifestement, la propreté devient une condition sine qua none pour représenter un programme et un parti. Celui qui n’est pas propre ne sera même pas écouté (Cf. Sarko, Copé, Valls, Duflot, etc.). Les gens veulent qu’un menage soit fait.

      Il y a un véritable changement de mentalité. Ceux qui ne le comprennent pas sont finis. LR a tout intérêt à le comprendre sinon c’est Macron ou Le Pen en 2017. S’ils ne désavouent pas au minimum Fillon : ils sont finis.

  • MLP (dont je n’apprécie ni les idées ni la personne) ne s’est pas enrichi avec ces emplois fictifs. Qui, d’ailleurs, n’étaient pas fictifs mais au profit de son parti. Fillon, quant à lui, à taper la caisse pour enrichir sa famille.

    Vous m’excuserez mais l’un est largement plus méprisable que l’autre. L’un mérite la prison à perpétuité (oui, vous avez bien lu) tandis que l’autre ne mérite qu’une inéligibilité assortie à du sursis.

    • Encore le coup du y a pas d’enrichissement personnel, mais fichtre diantre si Marxine comme Juppé se sont livrés à la rémunération des employés de leur parti par des fonds public c’est bien qu’ils y ont un bénéficie et ce n’est pas parce que le bénéfice n’est pas directement pécuniaire que cela est moins grave.

  • bientôt une opportunité pour Frédéric Poisson ?

  • Pitié ! Pas Bayrou, il n’y a pas pire hypocrite et personne ne sait pour qui il roule, si ce n’est pour lui-même…

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Pierre-Marie Meeringen.

On oublie parfois que le Parquet national financier (ou PNF), créé en 2013 en réponse à l’affaire Cahuzac n’a guère que sept années d’existence. Sept années qui semblent avoir été vécues comme une éternité par la classe politique.

Il est vrai que sur les centaines de procédures traitées par le PNF quelques-unes ont traumatisé le monde politique, habitué par le passé à une justice plus compréhensive à leur égard.

Ainsi, les peines d’emprisonnement prononcées contre les époux Balkany et François ... Poursuivre la lecture

LR Les Républicains
0
Sauvegarder cet article

Par Claude Robert.

Alors qu’avec Macron, l’économie, la sécurité et la santé des Français prennent l’eau de toutes parts, l’un des ténors de LR (Les Républicains) propose de s’allier avec lui pour 2022 ! Christian Estrosi n’est d’ailleurs pas le seul à soutenir l’héritier de Hollande. Que se passe-t-il donc qui justifie de telles postures ?

Donner les clés à un rival politique est un acte de bravoure lorsque ce rival vous est supérieurement efficace pour servir votre pays. A l’inverse, abdiquer devant un homme politique en situa... Poursuivre la lecture

Par Claude Robert.

Le rebondissement de plusieurs affaires multiplie les soupçons à l’encontre du Parquet National Financier. Le PNF serait-il une officine au service du pouvoir, aux antipodes même des exigences d’un État de droit ? Analyse.

Pourquoi un PNF ?

Selon le site web du PNF on apprend :

« Le procureur de la République financier (PRF) a été créé par la loi du 6 décembre 2013 relative à la lutte contre la fraude fiscale et la grande délinquance économique et financière […] Sa compétence est nationale et limitée à ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles