Campagne contre la loi sur le renseignement #STOPSénat

L’Institut des Libertés lance une campagne #STOPSénat pour vous proposer d’écrire à votre sénateur.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
surveillance credits jonathan McIntosh (licence creative commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Campagne contre la loi sur le renseignement #STOPSénat

Publié le 19 mai 2015
- A +

Un article de l’Institut des libertés

surveillance credits jonathan McIntosh (licence creative commons)
surveillance credits jonathan McIntosh (licence creative commons)

Il ne vous aura pas échappé que le 5 mai dernier, les députés ont voté massivement pour l’adoption du texte N°2669 intitulé « projet de loi sur le renseignement ». La liste des votants, pour ceux qui voudrait en avoir le cœur net, est ici.

Alors bien sûr, nous pourrions vous prescrire de féliciter chaudement votre député (ce qui est toujours possible) pour sa remarquable prise de position liberticide. Toutefois, afin de rester constructif, l’Institut des Libertés préfère lancer une campagne #STOPSénat pour vous proposer d’écrire à votre sénateur qui, bientôt, va aussi se prononcer sur cette loi après le rapport de la Commission Sénatoriale.

Nous avons mis en place un outil très simple qui vous permet d’écrire en un clic au sénateur de votre circonscription. Ce dernier est déterminé grâce à votre code postal et vous pouvez ensuite modifier notre lettre type (si vous le souhaitez), qui sera personnalisée et envoyée aux sénateurs avant le vote. Pour faire face aux frais d’impression, de mise sous pli et d’affranchissement, nous demandons seulement une modeste contribution de 1,50 euros.

bouton site idl loi

Nous ne sommes pas les États-unis, où le lobbying peut prendre une ampleur colossale mais nous restons persuadés à L’IdL, que tout ce qu’il faut pour qu’un régime de terreur s’instaure , c’est un manque d’engagement des hommes et de femmes de la société civile, pour paraphraser Edmund Burke.

Parce qu’on « a pas le temps », parce « qu’on ne comprend pas », parce que « cela a l’air trop compliqué pour moi ». Cela ne l’est pas. Alors cliquez et partagez !

www.institutdeslibertes.org/loirenseignement

Sur le web

Voir les commentaires (4)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (4)
  • Fait.
    Étonnamment, les socialistes ont voté plus massivement pour la loi que les UMP.

    • J’apporte une touche de précision :
      PS : 90% POUR
      UMP : 72% POUR
      UDI : 57% POUR
      EELV : 28% POUR
      FDG : 20% POUR

      Bref comme d’hab, il faut aller a l’extreme gauche pour retrouver des valeurs libertaires, et ni au PS, ni a l’UMP on retrouve des valeurs libérales… et surtout encore une fois, peu importe les valeurs libérales ou libertaires… voter une loi qui coute 1 milliard pour strictement rien, tout le monde le sait, c’est juste supra etatiste, et le « c’est gratuit c’est l’etat qui paye » de Hollande est donc pratiqué par 72% d’UMP, 56% d’UDI…

  • Pfff ecrire à mon jeunes sénateur ?

    Autant écrire au père noël……

  • FN : 100% NON RASSEMBLEMENT BLEU MARINE : 100% NON

    Regardez le début du Film : ENEMY OF THE STATE » with WILL SMITH,, c’est 5 minutes -Le sénateur opposant au projet d’espionnage général dit tout–
    C’est de l’Anglais basique et facile à comprendre.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Alex Gladstein. Un article de Reason

 

Le bitcoin a conquis certains des milliardaires les plus connus d'Amérique et les institutions du monde entier le considèrent comme un actif financier sérieux. Mais la hausse du prix du bitcoin n'est qu'une partie de l'histoire.

Qu'ils le sachent ou non, les personnes qui achètent des bitcoins renforcent un outil de protection des droits de l'Homme. Cette forme encore relativement nouvelle de monnaie électronique résiste à la censure, aux saisies, aux frontières, aux autoris... Poursuivre la lecture

sncf
0
Sauvegarder cet article

Par François Turenne. Un article de l'IREF Europe

Le 9 mars dernier, la commission des Finances a rendu un rapport au vitriol sur la SNCF. Les deux auteurs font le constat que le modèle du groupe ferroviaire doit se réformer en profondeur car il ne pourra pas éternellement compter sur le soutien public pour éponger ses dettes. Ils saluent la libéralisation du rail, génératrice d’un cercle financier vertueux pour l’ensemble du secteur ferroviaire. Enfin, ils dénoncent le poids financier de plus en plus important de l’opérateur historiqu... Poursuivre la lecture

Amnesty International a publié ce mardi son rapport 2021-2022 sur la situation des droits humains dans le monde. Agnès Callamard, secrétaire générale d’Amnesty International présente en préface le rapport avec ces quelques questions :

Comment les gens ont-ils vécu les luttes de pouvoir qui ont marqué l’année 2021 ? Leurs droits ont-ils été mieux respectés dans la grande foire d’empoigne planétaire pour le profit, les privilèges et le prestige ? Les détenteurs et détentrices de droits ont-ils été davantage pris en compte, respectés et ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles