Refuser la légion d’honneur, « stade ultime de l’orgueil »

« Refuser la Légion d’honneur une fois sa nomination publiée au Journal officiel, c’est souvent un moyen de faire parler de soi, le stade ultime de l’orgueil ». C’est Jean-Louis Georgelin, Grand Chancelier de la Légion d’honneur, qui le dit.