Femen : étonnante bienveillance du système politico-médiatique…

Pourquoi les politiciens ne dénoncent-ils pas tous les extrémismes anti-religieux ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
femen credits christiane G (licence creative commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Femen : étonnante bienveillance du système politico-médiatique…

Publié le 26 novembre 2014
- A +

Par Le Parisien Libéral.

femen credits christiane G (licence creative commons)
Inna Shevchenko

 

Chacun admettra que dans la France de 2014, la liberté d’expression, voire de blasphème, est une liberté à laquelle une majorité d’entre nous est attachée.

Notamment, chacun sera d’accord avec l’idée que l’on puisse critiquer librement les religions, à commencer par celle qui est si intimement liée à l’histoire de notre pays, le catholicisme. Cependant, on pourra toujours être étonné par la différence de traitement médiatique entre deux types d’incidents pourtant similaires : les actes islamophobes, et les actes christianophobes.

Prenez l’incident de novembre 2013 de la Grande Mosquée de Paris. Des tags avaient été inscrits sur la façade extérieure. L’ancien maire de la capitale, Bertrand Delanoë, avait dénoncé l’acte et l’avait qualifié d’« irresponsable, d’intolérables et de trahison du pacte républicain qui nous lie tous » et Anne Hidalgo avait apporté son « soutien » et son « amitié » au recteur, Dalil Boubakeur.

En revanche, il semble que les incidents du 22 octobre 2014 qui ont frappé, toujours dans le Vème arrondissement de Paris, la façade de l’église Saint-Nicolas-du-Chardonnet, n’aient pas fait l’objet de commentaires particuliers de la part des responsables politiques et autres éditorialistes spécialisés dans l’antiracisme. Autre exemple, les Femen, ce groupe d’activistes pour lesquelles Anne Hidalgo a de la bienveillance. Hier, elles se sont illustrées dans la cathédrale de Strasbourg. En guise de protestation contre la venue du Pape au Parlement européen, une Femen est montée torse nu sur l’autel du chœur de la cathédrale Notre-Dame de Strasbourg. Un article du quotidien Le Parisien précise que « son action a duré près d’une minute. Puis elle a rapidement disparu dans la foule des visiteurs de la cathédrale, sans être inquiétée » (malgré la présence de nombreux témoins, sans parler du fait que Strasbourg est une ville vidéo-surveillée, comme quoi, cet outil prouve une fois de plus son inutilité !). Sauf erreur, ni Hollande, ni Valls n’ont condamné ce geste.

En revanche, quand des activistes de la « Manif pour tous » perturbent un match de tennis, ou quand des militants identitaires montent sur le toit d’une mosquée en construction, force est de constater qu’ils sont cloués, à juste titre ou pas, au pilori médiatique. Pourquoi les pouvoirs publics et le Parti socialiste s’empressent-ils de dénoncer tous les actes qui peuvent avoir une tonalité islamophobe mais laissent-ils la lutte contre la christianophobie au parti russe ou à l’extrême-droite ? Mystère. On peut se sentir ni proche de Poutine ni en phase avec les valeurs d’extrême-droite et penser que, au contraire, la justice ne devrait pas laisser ce genre de deux poids deux mesures s’installer. Soit on dénonce tous les extrémistes anti-religieux, soit on ne dénonce personne.

Si le Parti Socialiste avait une once de bon sens, il réfléchirait à cette situation qui consiste à monter les Français les uns contre les autres, tout en laissant l’impression que l’idée de justice ne l’intéresse pas. Quand on pense que Hollande parlait d’une France apaisée…


Sur le web

Voir les commentaires (95)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (95)
  • Hollande et la nomenklatura socialiste déteste la France et les français , c’est aussi simple que cela . Ils s’attaquent donc à tout ce qui l’a constituée et chérissent et protègent tout ce qui peut la détruire … avec ce prisme on comprend mieux tout le soi-disant « non-sens » d’aujourd’hui .

    • Non je pense qu’il ne s’agit pas de haine mais de mépris: Ils pensent qu’ils doivent nous changer, nous améliorer, nous ouvrir l’esprit. Les oligarques de la politique et de la justice nous traitent comme des parents narcissiques traitent leur enfants. Ils nous « aiment » comme les parents qui cognent leur gosses « aiment » leurs enfants.

      • Non, c’est bien plus simple je crois.

        Ils n’ont aucune conscience de ce que veut dire:
        – vivre en France avec ce qu’ils nous imposent chaque jour davantage.

        Le plus simple serait de leur faire gouter à leur breuvage magique. Mais, en voudraient ils ?

      • Ni haine, ni mépris, mais je ne sais pas si c’est mieux…:

        Sur BFM:  »
        [Jean Pierre Mignard] a aussi déclaré que c’est ainsi qu’entre éthique et politique, et selon l’injonction de Dieu à Caïn, « nous serons les gardiens de nos frères ».
        « 

    • Non, ils ne détestent pas la France en particulier, mais le PASSE !
      Car le passé est contraire au PROGRESSISME.
      Alors toute action de dénigrement du catholicisme (le passé abhorré) est acceptable.
      Les FEMEN sont donc leurs agents objectifs !
      Par contre si ces mêmes FEMEN s’attaquent à la diversité, alors il y a crime.
      On nr touche pas au « peuple de remplacement ».

  • la raison est simple , ils ont peur de nos immigrés à qui ils ont refusé l’intégration because ‘laïcité’ et donc ils ne peuvent plus s’en sortir honorablement , c’est la fuite en avant et cela ne peut qu’empirer malgré la diversion féministe, les trucs homo ou l’égalité , ils n’ont plus personne pour les écouter car ils sont inaudibles ailleurs que dans les cercles de pouvoir car leur pouvoir est en jeu.

  • Une Femen ne sera complètement crédible uniquement quand elle aura enfin enlevée la culotte.

  • Ce sont les mêmes qui disaient que Sarkozy « dressait les Français les uns contre les autres ». A y bien réfléchir, cette accusation des socialistes en dit plus sur les accusateurs que sur les accusés. S’inspirant de la lutte des classes, ils ne peuvent qu’exacerber les différences et les muer en oppositions. Le problème, c’est qu’ils ont distillé leur mentalité dans toute notre société…

  • Faut surtout pas déranger le petit monde patriarcal de l’église. A écouter les catho l’avortement, le divorce, l’hommosexualité, le mariage pour tous, la GPA, la PMA, le travail des femmes seraient encore interdits. Pff

    • Ce n’est pas du tout, mais alors pas du tout, le sujet.

      On parle ici de différence de traitement entre les provocations/actions des uns et des autres.

      Les prises de position des cathos n’entrent pas en jeu ici (Par ailleurs, votre commentaire montre bien un prisme anti-église très marqué. Je vous signale que si vous vous plaignez du conservatisme de l’Eglise catholique, vous devriez regarder le conservatisme musulman.

    • Adèle est une féministe à côté de la plaque. D’accord avec Pale Rider, hollande détruit la France car il la déteste bien qu’étant son président.

    • Adèle, svp, quittez vos œillères.
      La liberté d’expression ne permet pas à certains d’investir les lieux de culte des autres sous prétexte de liberté d’expression. Que je sache les catholiques ne forcent pas la porte de votre domicile pour vous prêcher leur bonne parole. L’influence de l’Eglise catholique de nos jours dans notre pays est bien maigre, y compris à l’égard de ses propres ouailles.
      Aller se foutre à poil dans une église leur est, somme toute, bien facile, j’aimerais voir ces dames procéder de la même manière à l’intérieur d’une mosquée ou d’une synagogue … A ma connaissance elles s’en sont bien gardées jusqu’à présent.
      « Soit on dénonce tous les extrémistes anti-religieux, soit on ne dénonce personne » c’est bien le thème de la tribune et, dans le même veine, soit on dénonce tous les extrémismes religieux soit on n’en dénonce aucun.
      Je précise que je ne suis pas croyante, ni même baptisée.

    • Oh bichette, on sent que cela vient du cœur! Vous rendez compte que vous êtes en train de dire que tenir une maison et élever ses enfants ça n’est pas un métier? Et donc que les femmes qui choisissent ( dans l’absolue du monde parfait, comme dans votre conception) ce rôle vous les niez complètement?

      • Quoi de plus beau au monde qu’une mère aimante qui est la base, le fondement d’une famille stable et équilibrée. Pas l’homme, la femme. Si une femme est assez conne pour ne pas le comprendre, elle ne mérite ni le respect des unes, ni les respect des uns.

        • Bien sur que c’est une base solide, après je comprends aussi les femmes qui braillent pour l’égalité hommes/femmes, elles ont peur de ne pas tout assumer, de ne pas savoir jongler entre métier, famille… Vous ne vous rendez pas compte de la pression que c’est, avant on demandait d’être une bonne épouse/mère de famille et c’est tout, maintenant en plus il faut être belle, intelligente, cultivée, avoir un métier, et pourtant le temps ne s’allonge pas dans une journée.
          Leurs revendications ne sont pas mauvaises en soit c’est la manière qui fait qu’on comprend tout de travers, si on laissait un peu plus les gens faire ce qu’ils veulent, cela ne serait pas une mauvaise chose.
          C’est une pitchounette, Adèle, je l’aime bien!

        • « Quoi de plus beau au monde qu’une mère aimante qui est la base, le fondement d’une famille stable et équilibrée. Pas l’homme, la femme. »

          Euh… ça va bien ?

      • Ce n’est pas un métier Mathilde. Tenir une maison c’est beaucoup de travail mais ce n’est pas un métier.

        • oh mais ce n’est pas le problème, si il y a un problème c’est dans la retraite et notamment la pension de réversion et les droits sociaux acquis par le statut marital…

          pourquoi donner une retraire à un veuf ou veuve?

          N’y a t il pas la la vraie « subvention » au patriarcat?

        • Ben cela dépend Adèle, vous faites ce que vous voulez, si vous préférez votre carrière, ben tant mieux et si vous voulez payer nounou, femme de menage… Pareil moi ça m’est égal, je ne sais même pas ce que réclament les féministes, je veux juste pas qu’elles me l’imposent!
          Mais vous allez me dire sans les féministes les femmes n’auraient pas eu accès à la contraception, à l’IVG, aux droits de vote… Oui je suis d’accord, je ne sais pas si il doit y avoir un curseur et où le mettre, voilà tout! Mais je ne pense pas être une povre chause sans défense 😉 qui joue de ses charmes pour être sous la protection d’un homme, quoique…

          • +1

            Etre nounou : c’est un métier, garder ses propres enfants : ce n’est pas un métier.

            Sans doute vu que comme ce n’est pas de l’aliénation du prolétaire par le capital, ca n’a aucune valeur, étant donné que seul le travail du prolétaire a de la valeur … j’adore la logique marxiste, ses contradictions et sa capacité à détruire le libre choix de chacun en le culpabilisant.

            • Si le travail est aliénation, pourquoi diable les féministes veulent-elles obliger les femmes à travailler pour être soit-disant libres ?

              • Pour deux raisons :

                – pour être socialement les égales de l’homme. Dans la logique marxiste, la société n’est que rapport de force (lutes des classes) donc la femme, étant ‘dépendante’ de l’homme financièrement, etc… est exploitée par l’homme.

                – parce que comme je l’ai dit, dans la logique marxiste, seul le travail a de la valeur, valeur injustement exploitée et sous payée, rançonnée par le capital, mais valeur ultime quand même.

                La raison fondamentale est de légitimer l’ego et toutes les comparaisons qu’il peut faire de soi avec les autres.

              • La femme au foyer est aliénée par l’homme qui possède le capital.

    • Donc à vos yeux, les revendications féministes sont finalement supérieures au principe de non agression (pisser par terre chez quelqu’un, ça me parait quand même clairement une agression) ?

    • Alors là, Adèle, votre remarque va peut-être un peu loi.
      En particulier, comment reprocher aux catho (j’en suis) d’être opposé à l’avortement.
      Dans un pays où l’on se targue d’avoir éliminé la « peine de mort » (pour les criminels de haute volée) la peine de mort pour des « individus à naître » …
      1. ne me répondez pas qu’ils sont gênants, ces « squatteurs en mon sein » …
      2. ne me dites pas qu’ils ne sont pas en vie tant qu’ils ne sont pas sortis …
      Je parle philosophie et Droits de l’Homme !

  • « Si le Parti Socialiste avait une once de bon sens, il réfléchirait à cette situation qui consiste à monter les Français les uns contre les autres, tout en laissant l’impression que l’idée de justice ne l’intéresse pas. »

    Vous me semblez bien naïf. Bien sûr il y a les présupposés idéologiques du PS.

    Mais il y a surtout la volonté de faire monter le FN pour gêner l’UMP et se poser en recours en 2017.

  • Je pense que ça vient tout simplement d’un calcul électoral, le PS a fait une croix depuis longtemps sur l’électorat catholique alors que ce n’est pas le cas de l’électorat musulman… Au fond ça serait très étonnant que Anne Hidalgo éprouve réellement de l’amitié pour le recteur, Dalil Boubakeur et d’un autre côté l’image des Femmen colle bien aux mouvement de la gauche anticléricale…

    • Tout à fait : les musulmans ont voté à plus de 90 % socialiste en 2012. Ca mérite donc de s’asseoir sur la « laïcité » pour avoir leurs faveurs le moment venu.

    • Oui, ça se ressent encore plus pour les partis d’extrême gauche.
      D’ailleurs, cette histoire à la con de Palestine à l’Assemblée Nationale, c’est la même chose.

  • On a beau dénoncer avec force le DPDM qui sévit dans notre pays, rien ne bouge. On est toujours soumis à l’arbitraire qui ne dépend que de la classe politico médiatico juridique.
    Car, si les politocards et la presse soutiennent implicitement les actions de ces folles, la justice le fait aussi. Tout est verrouillé par les trotskistes.

  • bonjour ,vous voudrez bien m’excuser , mais je trouve moins insultant d’aller montrer (furtivement )ses seins au Christ que d’aller occuper des lieux de cultes qui ne sont les vôtres , voir en les conchiant abondamment .
    Ceci posé ,si leur intention était de protester contre la venue du Pape ,et surtout contester son discours politique et pro immigrés ;elles avaient bougrement raison !

    • C’est un site de construction de future mosquée qui a été occupé, brièvement et sans dégâts.
      Ces jeunes considéraient qu’elle n’était pas consacrée, ils respectaient le sacré, même allogène, dans la mesure de leur compréhension, donc selon leur culture ancestrale, dans leur propre pays.

      « que d’aller occuper des lieux de cultes qui ne sont les vôtres »
      En quoi cette femhaine n’était-elle dans un lieu de culte « qui n’était pas le sien » ?
      Si des gens, dans le pays et la ville de leurs ancêtres, occupaient un « lieu de culte qui n’est le leur », ce lieu de culte est-il bien à sa place ?

      « voir en les conchiant abondamment . »
      La liberté de conscience permet-elle de ne pas aimer une religion (y compris le socialisme) ?

      « contester son discours politique et pro immigrés »
      Vous détestez donc autant les cathos qu’ils soient pour ou contre l’immigration …

      • « C’est un site de construction de future mosquée qui a été occupé, brièvement et sans dégâts.
        Ces jeunes considéraient qu’elle n’était pas consacrée, ils respectaient le sacré, même allogène, dans la mesure de leur compréhension, donc selon leur culture ancestrale, dans leur propre pays. »

        => Ce qu’on appelle une violation de propriété privée. Si pour vous violer la propriété d’autrui n’est pas grave, pour certain cela à encore un sens.

        Tous ces « activistes » se valent bien : de gauche à droite, de « progressistes » à « conservateurs », d’ « internationaliste » à « nationaliste »
        => aucun respect de la propriété privée, aucun respect des libertés individuelles, culte de la violence, culte de l’Etat tout puissant, culte de l’homme nouveau.

        • Perso, je le demande pourquoi ces délits sont uniquement réservés au culte catholique! Lâcheté et\ou connaissance que dans ce cas elles ne seraient pas soutenues par un pouvoir uniquement haineux vis a vis des cathos
          N oublions pas Peillon qui écrivait vouloir éradiquer la religion catho

  • « Pourquoi les pouvoirs publics et le Parti socialiste s’empressent-ils de dénoncer tous les actes qui peuvent avoir une tonalité islamophobe mais laissent-ils la lutte contre la christianophobie au parti russe ou à l’extrême-droite ? Mystère »

    Parce que l’état de droit, les principes de neutralité de l’état, et d’égalité de traitement des individus par l’état, ils n’ont pas la moindre idée de ce que c’est.

    Ils ne voient pas l’état comme ce qui permet à chaque individus de vivre libre et protégé des atteintes des tiers, c’est-à-dire comme un état de droit qui permet à chacun de suivre les valeurs morales qu’il souhaite pour ce qui le concerne. Ils voient l’état comme l’outil servant nous corriger et nous changer de façon à nous faire correspondre à l’idéal moral ou l’idéal de société qu’ils ont en tête.

  • Faut-il être surpris de ce deux poids deux mesures venant de la gauche, dans ce monde libéral libertaire, post 68art ?

    Non

  • Si vous considérez les hommes de l’Etat comme membres d’une secte, en lutte depuis le 19ème siècle contre les catholiques alors tout devient limpide.

    Chaque fois que je colle le « timbre-Femen » sur une enveloppe, ma haine contre eux remonte d’un cran.

    « C’est au socialisme qu’il va revenir d’incarner la révolution religieuse dont l’humanité a besoin. « , « C’est bien une nouvelle naissance, une transusbtantiation qui opère dans l’école et par l’école, cette nouvelle Église, avec son nouveau clergé, sa nouvelle liturgie, ses nouvelles tables de la Loi. »

    http://www.contrepoints.org/2013/01/14/111251-le-socialisme-est-une-religion-pour-vincent-peillon

    • C’est tout simplement une question de trouille.
      Ils ont peur de musulmans, et pas des cathos.
      Les uns disent « lapidez le coupable », les autres « que celui qui n’a jamais pêché jette la première pierre ».

  • ce qui est surtout paradoxal étant donné que le socialisme est très semblable avec l’Eglise catholique du moyen âge dans ce qu’elle avait de plus mauvais. le socialisme est une forme de croyance religieuse issue du catholicisme médiéval, dénuée de dieu (pardon à mes amis catholiques. Je sais pertinemment que l’église a évolué et que pas mal de catho sont liberaux aujourd’hui ). :
    – l’homme est mauvais
    – faisons voeu de pauvreté et donnons aux pauvres
    – la richesse c’est mal. L’ascèse c’est mieux
    – l’ambition est péché
    – dieu le père, l’état Providence (qui porte bien son nom), priez pour nous ef subvenez à nos besoins
    sans oublié, l’imposition de la pensée unique aujourd’hui comme au moyen âge. aujourd’hui, les socialistes ont une forme d’Inquisition contre quiconque ne pense pas comme eux. les socialistes sont aujourd’hui favorable à l’existence de privilèges au nom de valeurs morales exactement comme l’Eglise catholique au moyen âge. il est aussi intéressant de voir comment l’église catholique au moyen âge (et même par après) et les socialistes accordent une place prépondérante au contrôle de l’éducation pour pouvoir formater les esprits des jeunes selon leurs visions des choses (au moyen âge, je parle des enfants qui étaint assez riche pour la suivre )

    • Votre vision du catholicisme moyenâgeux est imprégnée de propagande socialiste.
      – L’homme n’est pas mauvais puisque fait par Dieu à son image et à sa ressemblance, mais tombé dans le péché, mais capable de rejoindre Dieu avec l’aide du Christ (Dieu incarné) conformément à sa vraie nature.
      – Il faut certes donner aux pauvres, mais c’est à chacun de le faire, pas question de prendre pour donner.
      – La richesse n’est pas mauvaise, c’est plutôt la contrainte, le pouvoir; et aussi l’attachement excessif aux biens de ce monde. Le voeu de pauvreté n’est pas une généralité !
      – L’ambition n’est pas un péché, tout dépend de laquelle !
      – L’Inquisition n’a pas créé l’intolérance religieuse, au contraire; et elle était l’exception, et au service de l’État
      – Et non, Dieu ne subvient pas à nos besoins matériels, mais le travail

      Si le monde occidental avait été accablé de tous les maux que vous dites, comment aurait-il prospéré ?

      En fait le processus de christianisation du Moyen-Âge a vu plusieurs progrès conceptuels décisifs: Séparation du spirituel et du temporel, universalisme, désacralisation de la nature (le paganisme voit une spiritualité diffuse dans toute la nature, un peu comme certains écolos)

    • Jacques, en général je suis à 100% d’accord avec vous, mais là … je trouve comme Fucius que votre vision n’est pas libéré du surmoi marxiste.

      Je vous conseille de lire ‘le christ philosophe’ de Lenoir, ouvrage qui explique assez bien comment la philosophie chrétienne a modelé le monde occidental.

      Les points que vous citez sont des perversions de la philosophie chrétienne, dans le sens où se sont des simplifications réductrices et des contresens :

      L’homme est mauvais : non, l’homme n’est ni bon ni mauvais, il décide de lui-même du bien et du mal : « la voix de dieu n’est pas de près où de loin la voix des hommes » le péché originel n’étant pas « un mal », mais la capacité de l’homme à décider par lui-même du bien et du mal.

      Les péchés capitaux sont : la paresse spirituelle, l’orgueil, la gourmandise, la luxure, l’avarice, la colère et l’envie : en gros toutes les manifestation de ce que les psychanalystes appellent le narcissisme.

      La providence chrétienne n’est pas un droit, ni même soumise au droit, ni à l’ordre des choses, elle est le sens des choses, que l’on peut trouver, et qui sursoit au hasard : « l’invisible que la foi découvre et démêle, n’est rien moins que la Providence divine »

  • Mais pourquoi le PS dénoncerait-il l’extrémisme religieux alors que le socialisme lui-même est une religion? Et, une fois de plus, celui-ci montre l’étendue de ses contradictions puisqu’il dénonce pourtant ceux qui s’attaquent à l’extrémisme islamique.

  • Mon analyse:
    Le socialisme s’est construit contre le christianisme (ici en version catholique) et l’a toujours traité en ennemi.

    Pourquoi la Révolution a-t-elle persécuté l’Église catholique ?
    Pourquoi les socialistes ont-ils fermé 5000 écoles et licencié des milliers d’enseignants sous la IIIe?
    Pourquoi ont-ils purgé l’armée de ses éléments catholiques ?
    Pourquoi interdire les congrégations ?
    Pourquoi obliger les catholiques à se marier devant l’État ?

    La question posée par l’article vient s’ajouter à une longue liste.

    Je propose cette réponse : Le christianisme divise le pouvoir; ce que le socialisme, comme on le sait depuis Bastiat, ne peut supporter.

    Le division chrétienne entre l’ordre régalien et séculier, d’une part, et l’ordre absolu, d’autre part, paraît souvent factice ou superficielle, pourtant elle est extraordinairement structurante.
    C’est la principale cause de la réussite de l’Occident.
    C’est le fondement du libéralisme.

    Des deux domaines, c’est avant tout le second que le socialisme entend contrôler.
    C’est pourquoi sa haine du christianisme est si acerbe.

    • Bravo ! Bon résumé, bons arguments.

    • De mon point de vue le socialisme est simplement une religion concurrente. Mais comme elle est plus récente, elle se donne le droit de faire table rase du passé et d’éliminer tous les éléments réactionnaires de la société, à commencer par l’ancienne religion catholique.

      • Il faudrait définir ce qu’on entend par « religion ».

        Mais une chose est certaine: Le socialisme est totalitaire.
        En effet il n’existe aucune disjonction de domaines d’autorité que le socialisme puisse accepter.
        Par conséquent, votre vision du socialisme comme « religion » est solidement fondée, et difficile à réfuter: Quelle que soit la définition du domaine d’autorité de la religion, le socialisme le revendique, puisqu’il revendique autorité sur tout.

        Certains objecteront que le socialisme n’a pas de position quant à la transcendance.
        C’est très discutable, car toute vision anthropologique est absolue, donc hors du temps et de l’espace, donc d’ordre spirituel; et sans intérêt en termes de pouvoir puisque le socialisme dispose aussi que toute autorité spirituelle est exclue de tout débat public.
        À quoi sert de reconnaître l’existence d’une autre autorité, si c’est pour aussitôt réduire son domaine à néant ?
        L’hypocrisie de la « laïcité » socialiste est frappante: Quand l’Église parle de laïcité, elle se limite surtout elle-même; quand le socialisme par de laïcité, il ne se limite seulement l’Église, surtout pas lui-même !

        Notez que le libéralisme dispose aussi que l’État est limité, ce qui équivaut à affirmer qu’il existe une loi naturelle. Il subit donc la même haine exterminatrice socialiste que le christianisme, pour la même raison, mais le socialisme ne peut pas retourner l’argument laïc contre lui…

        • Pour un esprit athée, un fait naturel et un fait divin sont la même chose, d’ailleurs les religions primitives mêlaient dieu et éléments naturels.

          Le dieu des socialistes est l’homme, au sens narcissique du terme.

          • Le dieu des socialiste n’est pas l’homme, c’est le Peuple (la collectivité). Et ils se prennent pour le Peuple, ou du moins, pour les moins atteints, pour ses porte-parole

            • On dit la même chose mais dans deux langages différents
              ‘Il n’y a d’individualité que dans la collectivité’ selon eux.

              Je crois que dans le langage marxiste il s’agit du genre humain

              Enfin : leur dieu c’est ´moi’, vu que leur pensée est que tous les hommes sont égaux.

    • J’en propose un autre : la base du socialisme est le narcissisme, ce qui fait du christianisme son pire ennemi.

      Le message chrétien est pour lui à la fois complétement incompréhensible et totalement fascinant : le socialiste a l’utopie d’un ‘Royaume de Dieu’ dont il (lui, l’homme, l’espèce humaine …) serait le christ.

      Le socialiste ne voit dans le chrétien qu’un donneur de leçons : étant incapable de se fier au libre arbitre des autres, il a besoin d’un monde contrôlé et croit que tout le monde veut la même chose que lui.

      Il ne conçoit la liberté que comme absence de contraintes et l’égalité que comme unique solution pour éviter les confrontations des égos.

    • Les protestants ont inventé la laïcité et ce qui empêche l’islam de lâcher ses oripeaux obscurantistes est son incapacité à opérer cette Réforme qui a permis à l’Europe de se détacher du reste du monde pour entrer dans l’ère moderne.
      La démocratie n’a pu triompher ensuite de l’absolutisme royal qu’en séparant le glaive du goupillon.
      Ce sont aussi les protestants libéraux qui ont été le fer de lance de la Troisième République et fondé son Ecole, non pas les socialistes, comme ceux-ci le prétendent.
      La France a instauré une laïcité de combat qui souffre des mêmes travers liberticides que les religions théocratiques. Profondément laïciste, elle a séparé l’Eglise et l’Etat pour libérer le second de l’emprise de la première alors que l’ Amérique a fait l’inverse: protéger TOUTES les religions contre l’emprise de l’Etat.

      Et si le surmoi marxiste de la société française est aussi indécrottable c’est qu’elle reste profondément jacobine, héritière de la secte d’Enragés qui a remplacé un absolutisme par un autre il y a plus de deus siècles.

      Jules Ferry mettait dans le même sac « l’Internationale rouge et l’Internationale noire. »

  • Avec une durée d’une minute de manifestation, on ne pouvait pas faire grand chose que de pousser un ouf de soulagement une fois l’exhibition finie.

  • Encore un énième article qui se croit malin et original à s’opposer au Femen.

    Les Femen ont a plusieurs reprises risquer leur vie dans des démonstrations contre l’islam radical.

    Dernièrement une d’entre-elle, l’égyptienne Aliaa, qui se revendique libérale, s’est même photographiée avec une autre femme déféquant sur un drapeau islamiste.

    Ces féministes n’ont aucune leçon à recevoir de gens comme vous, qui s’opposent à l’islam radical planqués derrière leur ordinateur. En Occident les Femen ont notamment protesté devant une mosquée, et dans le monde arabe elles sont allées en plein « Printemps arabe » protester les seins à l’air et le visage à découvert devant les autorités Tunisiennes. Et la liste continue… Mais rien n’y fait : vous refusez de prendre en compte ces faits.

    Vous niez le symbole de liberté que ces femmes représentent, vous niez les risques qu’elles prennent, vous niez qu’elles ont raison de ne pas attendre la permission d’agir en femmes libres et propriétaires de leur corps. Vous niez que la liberté, ce n’est pas quelque chose qu’autrui vous donne, c’est quelque chose que vous devez prendre ! Un esclave n’a pas à mendier la liberté, n’a pas à attendre à genoux la permission d’être libre. Une femme n’a pas à attendre la permission légale de se balader torse nue, comme le peuvent les hommes.

    Votre méthode pour contrer ces femmes libres, c’est de systématiquement prétendre qu’elles ne vont pas assez loin contre l’islam radical.

    Mais l’histoire donnera raison à ces femmes, un jour vous serez démasqués : les gens se rendront compte que quelque soit ce que les Femen entreprennent contre l’islam radical, vous ne serez jamais satisfaits. Pour vous elles n’iront jamais assez loin contre l’islam radical.

    La vraie raison de votre certitude, c’est que vous êtes incapables d’admettre qu’une société athée, féministe et antiraciste peut parfaitement s’opposer à l’islam radical. Vous croyez à tort que la société a besoin d’être chrétienne, patriarcale et xénophobe pour lutter efficacement contre l’islam radical.

    • Quel joli troll bien gauchiste que nous avons là ! Du lourd en plus !

      • @fred : Me traiter de gauchiste… Quelle époustouflante contre argumentation conservatrice ! Me voilà désormais persuadé que vous avez raison : les Femens sont des lâches qui ont peur de l’islam radical, contrairement aux internautes de ce site qui n’ont peur de rien.

        • En attendant, elles s’en prennent à la proie la plus facile.

          Au surcroît, ce sont de fausses révolutionnaires : elles sont subventionnées à fond par les pouvoirs publics.

          Après, en France, vous n’êtes pas tenu de suivre les enseignements d’ une Eglise catholique de toute manière moribonde et qui ne représente donc plus une menace quelconque pour les fameux droits des femmes, comme certains le fantasment encore.

      • Pourquoi gauchiste?
        Il y a bien des points où il a raison!

    • On s’en fout c’est pas le sujet.
      On parle de ce qui se passe dans l’Hexagone et de la complaisance médiatique que les Fémen ont trouvé ici. Critiquer l’Eglise en France au XXIe siècle c’est giga-fastoche car il n’y aura jamais de représailles.

      Essaye de pisser dans une mosquée de nos quartchiers, essaye seulement…
      Tu t’imagines le capharnaüm ? Voilà.

      Je suis agnostique et pourtant je n’essaye pas d’imposer ma vision au reste du monde. Ce n’est pas parce que l’Eglise est séparée de l’Etat que l’athéisme doit être prôné au rang de religion d’Etat. La foi chrétienne a forgé ce pays, notre culture, notre histoire. La moindre des choses c’est de l’admettre et de le respecter.

      • « La foi chrétienne a forgé ce pays, notre culture, notre histoire. La moindre des choses c’est de l’admettre et de le respecter. »

        L’admettre, oui.
        Le respecter ?
        C’est plutôt aux conservateurs et à la police de respecter le droit des Femen de se promener torse nu.

        Le fait que les conservateurs soient choqués, ou prétendent être choqués, n’invalide pas le droit des Femen de se promener les seins à l’air.

        • « L’admettre, oui. Le respecter ? » : complexe d’Œdipe typique : tuer son père … faudrait penser à grandir un petit peu, en général c’est entre 3 et 7 ans qu’on en est atteint.

    •  » Les Femens ont a plusieurs reprises risqué leur vie  » Cela doit leur donner une quelconque légitimé, une aura ? En dehors de singer la morale chrétienne »il n’y a pas plus bel amour que de donner sa vie pour ceux que l’on aime », quelle valeur doit on donner à cette démonstration de l’ego tout puissant ? On devrait être admiratif devant cet « acte de courage » s’il n' »tait qu’un acte de profonde lâcheté ? Le courage n’a rien à voir avec la bravade, pour qu’il y ait du courage, il faut qu’il y ait une peur, une agression … se mettre sois même dans une situation dangereuse n’est pas du courage : c’est une mise en scène.

      « la liberté, c’est quelque chose que vous devez prendre » La liberté n’est pas la suppression des entraves, ca c’est la libération. Libération de quoi ? En quoi se promener les seins nus devant une mosquée va libérer quelqu’un ? Est-ce que les Femens pensent vraiment que leur action peut libérer un seul fondamentaliste de l’emprise de sa doctrine ? Où n’est ce pas plutôt une affirmation de leur propre liberté, auquel cas, où est la libération (elles se sont libéré ?) Admettons, et alors, où est le rapport avec l’Islam ?

      « athée, féministe et antiraciste » cela semble correspondre votre utopie, votre conception du monde parfait. Très bien, vivez dedans, n’embêtez pas les autres, n’essayez pas de l’imposer par la force, en choquant les gens, en culpabilisant ceux qui ne pensent pas comme vous, en faisant exprès d’agresser leurs valeurs morales et en les stigmatisant

      « la société a besoin d’être chrétienne, patriarcale et xénophobe » vous ne devez clairement pas avoir compris ce qu’est le christianisme, votre phrase fait un amalgame simplificateur et dégradant : les chrétiens se devraient-ils d’être patriarcaux et xénophobes … vous répétez bêtement ce que des manipulateurs marxistes remplis de haine ont répété pendant tout le XX° siècle, afin de se créer des boucs émissaires et de légitimer leur « solution finale au problème chrétien »

      • @Stéphane Boulots : Savez-vous comment on qualifie un raisonnement comme le vôtre, qui rejette la faute sur les Femen en prétextant qu’elles se mettent elles-mêmes en danger ? On qualifie ceci de « sophisme du violeur » : « tel crime est justifié, car la victime l’avait bien cherché »

        Prenons un exemple : Fin 2011 les Femen ont été agressées en Biélorussie par la police politique qui les aspergea d’huile, menaça de les brûler vive, les rasa, les matraqua puis les abandonna nues en plein hiver dans la forêt.

        De mon point de vue, face à un tel drame, c’est la dictature Biélorusse le problème.

        De votre point de vue à vous, face à un tel drame, ce sont les Femen les fautives, ce n’est pas de courage dont elles font preuve mais de, je vous cite,  » bravade », elles aiment trop fanfaronner.

        • Et comparer Saint Nicolas du Chardonnet avec la Biélorussie ce n’est pas un sophisme ?

          En plus, le sophisme du violeur n’a absolument rien à voir dans cette histoire :

          – sauter d’un avion en panne avec un parachute alors que l’on ne l’a jamais fait et que l’on ne sait pas si il va fonctionner, c’est du courage,
          – Sauter en vol d’un avion en bon état sans parachute, volontairement, ce n’est pas du courage, c’est de la bêtise ou du suicide.
          – Sauter en vol d’un avion en bon état sans parachute, volontairement, en se faisant filmer et en criant un slogan, ce n’est pas non plus du courage, c’est du narcissisme (se faire de la pub), quelque soit la cause que l’on défend, en plus d’être de la bêtise ou du suicide.

          Le problème est que vous vous identifiez au narcissisme des femens (vous comparez votre égo à celui des femens) au lieu de regarder les faits tels qu’ils sont : les femens font de la provocation et cette provocation n’est pas du courage, mais de la provocation, c’est à dire une méthode perverse de manipuler les gens pour faire valoir leurs arguments, tout en se valorisant.

          • @Stéphane Boulots : Admettons que vous avez raison, que tout ce que veulent les Femen c’est se construire une légende à leur sujet (comme Che Guevara), et admettons que les défenseurs des Femen comme moi se sentent valoriser par le narcissisme des Femen, qu’ils « comparent leur égo à celui des Femen. »

            Vous oubliez juste une chose, c’est que moi aussi je peux jouer au psy :

            Vous autres, opposants aux Femen, préférez vous mentir à vous-même plutôt qu’admettre que  » La femme est un homme comme les autres.  » (Simone de Beauvoir) Vous craignez que les Femen vous retirent vos illusions sur les femmes. Car vous avez fondé le sens de vos vies sur ces illusions. Pour vous la femme doit demeurer mystifiée, et la poitrine d’une femme doit demeurer quelque chose de sacré.

            • @commando : Il n’y a aucun mensonge de ma part :

              Je n’écrirais pas que la femme est un homme comme les autres, parce que je n’écrirais pas non plus que vous êtes un homme comme les autres : vous êtes un homme (ou une femme) différent de tous les autres, chacun étant différent.

              Ceci dit :

              Vous inversez complétement sur le sens du sacré : une église est sacrée, pas la poitrine d’une femme. S’attaquer à une église, c’est s’attaquer aux membres de cette église.

              En pur narcissique, vous fantasmez sur le symbole de destruction d’autorité et projetez vos propres fantasmes (les catholiques auraient fondé le sens de leur vie sur des illusions)

              Je n’ai aucun doute que vous aussi pouvez jouer au psy 🙂

              • « une église est sacrée »

                Non. Une église est un bâtiment comme un autre, avec des chaises et un podium à l’intérieur.

          • Si elles avaient des arguments, elles n’auraient pas besoin d’exposer leur bidoche.

            • @Théo31 : Vous ne comprenez pas ce qui fait tout l’intérêt des Femen : elles ne cherchent pas à vous convaincre, elles cherchent à vous faire reconnaître leur existence.

              Du seul fait que les gens SAVENT que les Femen existent, ils se retrouvent obliger de MODIFIER leur façon de penser, sur la nudité féminine par exemple.

    • Se balader les nichons à l’air, caguer sur un drapeau, proférer des insanités dans des lieux de culte, sont les manifestations d’un infantilisme sévère qui n’ont absolument aucun effet excepté de mettre en scène une hystérie qui ne sert ni la cause des femmes ni celles que ces filles défendent.

  • On oublie quand m^me une chose c’est le doit de propriété et de manifester..

    ou bien les lieux de cultes sont subventionnés par l’argent publics et sont des lieux publics à part entière avec au pire un règlement comme dans un bibliothèque ou non…et auquel cas on fout les femen dehors ou pas à coups de pieds dans le cul ou on appelle les flics…

    se balader à poil est de toute façon interdit.. pour atteinte à la pudeur…car on considère par l’usage la persistance des mœurs etc que c’est une forme de violence à autrui…

    ce qui choque en effet c’est que les médias qui se prétendent objectifs ne le sont pas et défendent TOUJOURS des causes sans m^me s’en rendre compte.

    une femme voilée non…un jeune encagoulé oui….

    • Elles ne se baladent pas à poil, mais torse nu (comme les hommes).
      Des femmes torse nu, il y en a déjà pas mal sur les plages.

      • Mais bien sûr que des femmes à moitié à poil, on en voit partout !
        Les Femens sont complètement ringardes avec leur nichons à l’air. Nos mères les ont mis à l’air il y a plus de 40 ans sur les plages. Cela choque qui ? Ce qui choque, c’est leur connerie.
        Elles feraient mieux d’utiliser leur cervelle au lieu de montrer leurs nichons dont on se fout royalement. Mais pour cela, il faudrait qu’elles en aient une de cervelle. Elles avilissent la femme car leur message c’est  » la femme = nichons et rien d’autres ». Des abruties.
        Les hommes n’ont pas besoin de montrer leur bite dans les églises pour faire avancer leurs idées.
        Les Femens ont des nichons et rien d’autre. La connerie à l’état brut.

        • @Florence: Vous niez qu’il y a un double strandard selon que la personne qui se balade torse nu dans la rue est un homme ou une femme.

          Vous niez que les passants seront beaucoup plus en colère contre une femme torse nu que contre un homme torse nu.

          Les Femen, contrairement à vous, comprennent que ce double standard est le symptome d’un plus vaste problème qui n’est peut-être pas irrémédiable.

          • Vous en voyez souvent des hommes se promener torse nu dans la rue ?

            Arrêtez donc votre char avec le « message  » des Femens. Il n’y a pas de message.
            Bientôt , il y aura des Gaymen qui iront montrer leur trou de balle dans les églises en essayant de nous faire croire qu’il y a un message.

            Faire croire que les gens sont en colère car des femmes se baladent seins nus est complètement à côté de la plaque. Comme si les gens n’avaient jamais vu un nibard de leur vie ! Je vous rappelle que l’industrie pornographique est une des industries les plus lucratives du monde . De plus, il n’y a même pas besoin d’aller sur un site internet porno pour voir des seins de femme. Il y en a partout. Baladez-vous dans un musée et vous verrez des statues, des peintures de femmes nues et ça ne date pas d’hier, ça date de l’antiquité.

            Alors venir nous faire croire que se balader seins nus est une innovation et un symbole, c’est vraiment prendre les gens pour des cons ignares. Ces femen ont y juste l’air d’être ce qu’elles sont. Des connes sans rien dans le crâne tout juste capables de se foutre à poil pour se rendre intéressantes. Un truc vieux comme le monde.

            • « ça date de l’antiquité »

              Non, ça remonte à la préhistoire, avec les statuettes de femmes aux grosses fesses et aux grosses poitrines qui symbolisent la fertilité.

              Ensuiste, Commando l’a avoué : la cause des femen est un immense courant d’air destiné a flatter uniquement leur égo.

            • @Florence : Dans un de mes messages plus haut adressé à Théo31, j’ai précisé qu’effectivement les Femen n’ont pas de message, mais que paradoxalement leur « non-message » était ce qui faisait l’intérêt des Femen.

              Les Femen se montrent, et par là affirment leur existence. Point final. Elles ne cherchent pas à se justifier (Pourquoi devraient-elles se justifier du fait qu’elles existent?), elles ne cherchent pas à ce que vous les aimiez et partagiez leur goût. Elles cherchent à ce que vous intégrez leur existence dans votre vision du monde.

              De façon à ce que à chaque fois qu’on vous parle d’un sujet touchant à « la femme », au corps de la femme, à la nudité féminine, ou même à la sexualité féminine, vous ayez à l’esprit qu’il EXISTE des femmes qui se montrent les seins à l’air volontairement, en pleine ville moderne, en pleine semaine, et non pas seulement dans des endroits où la nudité féminine est plus ou moins tolérée, comme les musées ou les plages pendant les vacances.

              Le seul fait que vous ayez conscience que ces ukrainiennes existent vous obligent à améliorer, à repenser, à reconsidérer, à affiner, à préciser, vos arguments concernant « la femme », le corps de la femme, la nudité féminine, les choix de vie et comportements différents des vôtres.

              • @Commando
                Inna est très belle sur la photo et vous êtes manifestement en adoration devant ces jeunes et jolies femmes. Cela vous fait dire beaucoup de niaiseries : remplacer femen par homen ou bretons ou fachos ou écolos ou amputés ou défigurés… Vous comprendrez peut être à quel point vos propos sonnent gnangnan :

                « Les Homen se montrent, et par là affirment leur existence. Point final. Ils ne cherchent pas à se justifier (Pourquoi devraient ils justifier du fait qu’ils existent?), ils cherchent pas à ce que vous les aimiez et partagiez leur goût. Ils cherchent à ce que vous intégrez leur existence dans votre vision du monde ».

                Dites franchement, après ou avec les femens à qui va t on avoir droit ? Après la gay pride, la femen pride, qui va s’imposer dans l’espace des autres pour leur asséner que s’ils n’applaudissent pas des deux mains à leur vision , c’est qu’ils sont cons et réac ? La plume dans le cul, le plug anal géant , le nez rouge de bozo le clown ? Il ne s’agit plus de liberté d’expression mais d’imposer son expression …

                « Le seul fait que vous ayez conscience que ces ukrainiennes existent vous obligent à améliorer, à repenser, à reconsidérer, à affiner, à préciser, vos arguments concernant « la femme », le corps de la femme, la nudité féminine, les choix de vie et comportements différents des vôtres »

                Quel donneur de leçon vous faites. LA femme existe t elle ? Le standard féminin des femens, uniquement jeunes et jolies, ne sert pas LES femmes, où qu’elles vivent dans ce monde. Il ne fait que donner raison à leurs adversaires, les vrais, les fanatiques violents, pas les quelques catholiques français encore dans leur église.
                Pour la cause des femmes, cette moitié de l’humanité, mon admiration va à Simone Veil. Elle n’a pas chercher à choquer, elle ne s’est pas revêtue du glamour de l’époque, elle a cherché le consensus, ce qui rapprocherait les camps sur un sujet éminemment difficile.

                • Vous dîtes que les Femen  » s’imposent dans l’espace des autres. »
                  C’est faux. C’est VOUS qui vous imposez dans l’espace des Femen.
                  C’est VOUS qui leur interdisez, par des lois, de se balader seins dénudés dans la rue. Ce ne sont pas elles qui vous interdisent, par des lois, de vous balader en costard cravate dans la rue. Elles tolèrent poliment vos habits de bourgeois, tandis que VOUS vous leur imposer de ne pas dénuder leur poitrine.

                  Par contre je suis d’accord avec vous sur le fait que LA femme n’existe pas. (C’est pour cette raison que j’avais mis des guillemets.) Ce qui existe c’est LES femmes. Et c’est précisément pour cette raison que vous avez tort d’affirmer que les Femen desservent la cause des femmes. Les Femen desservent la cause des femmes puritaines (ou des hypocrites faisant semblant d’être puritaines) et font avancer la cause des femmes qui en ont marre du puritanisme.

                  • Les Femen n’arrivent pas à la cheville de la Cicciolina. Elle était géniale la Cicciolina ! La vraie classe. Pas comme ces ploucs de Femen. Ce sont pas des femmes, ce sont des bourrins.

                  • Allez je jette l’éponge, vous racontez n’importe quoi : les femens ne se promènent pas, ne se baladent pas, elles ne revendiquent d’ailleurs pas le droit de se promener à poil, elles ne revendiquent pas le nudisme dans la vie de tous les jours ….
                    Vous décrivez la rue des années 60, pas celle d’aujourd’hui. Parler de puritains aujourd’hui , franchement c’est vous qui êtes coincés dans un monde qui n’existent plus depuis un bail.
                    Les outrances des femens, comme tous les discours outranciers, desservent les « causes » qu’elles prétendent servir. Seul leur narcissisme saute aux yeux. Enfin, pas aux vôtres, crédule spectateur transi.

                    • @Alireve
                      J’ai dit que les Femen déservent le puritanisme, déservent les femmes puritaines. Cependant j’ai bien précisé : OU les femmes hypocrites qui font semblant d’être puritaines.

                      Il y a dans notre société beaucoup d’hypocrisie. Donc même dans le cas où, tel que vous le prétendez, les gens ne sont plus puritains aujourd’hui, le problème c’est qu’ils continuent à faire semblant de l’être !

                      D’autre part vous dîtes qu’en choquant les gens, les Femen desservent leur cause. C’est faux : Plus les Femen sont choquantes, plus d’autres femmes que les gens jugeaient auparavant choquantes, leur apparaisent désormais comme des femmes normales.

              • Commando
                « Elles cherchent à ce que vous intégrez leur existence dans votre vision du monde. »

                Il y a presque 7 milliards d’habitants sur cette Terre. Si ces 7 milliards se mettent à faire chier le monde, comme des gosses de deux ans qui baissent leur culotte pour attirer l’attention, pour que les 7 milliards moins 1 autres intègrent leur existence dans leur vision du monde, on n’est pas sorti de l’auberge. On va faire péter le connomètre. Trop tard, il a déjà sauté.
                3.5 milliards de Femen et 3.5 milliards d’Homen, une bonne vision de l’enfer.
                Narcisse a fini par se noyer dans son image. Rien de nouveau sous le soleil. Les Grecs avaient déjà tout compris.

  • Aimer son pays et essayer de faire en sorte que nos enfants soient heureux et vivent mieux sont des mots ringards pour ces personnes qui ne pensent qu’à une chose profiter du système et cracher sur ceux qui le perpétuent

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par James Garagnon. Un article de Mises.org

Le mois dernier, à l'occasion de la Journée mondiale de l'alimentation, le pape François nous a une fois de plus gratifiés de quelques paroles de sagesse économique en trois tweets, blâmant la libre entreprise et le capitalisme responsables de la persistance de la faim dans le monde :

The fight against hunger demands we overcome the cold logic of the market, which is greedily focused on mere economic profit and the reduction of food to a commodity, and strengtheni... Poursuivre la lecture

Par Brad Polumbo. Un article de la Foundation for Economic Education

En tant que chef de l'Église catholique, le Pape François est un leader religieux estimé et une icône mondiale. Mais un expert dans un domaine ne fait pas un expert dans un autre - et sa compréhension de l'économie laisse beaucoup à désirer, si l'on en croit ses dernières remarques.

Les déclarations du Pape François à l'occasion de la Journée mondiale de l'alimentation

Le Pape François a récemment fait une déclaration à l'occasion de la Journée mondiale de l'al... Poursuivre la lecture

Par Daniel Borrillo.

Il existe une idée répandue selon laquelle les valeurs du catholicisme rendent celui-ci incompatible avec la philosophie libérale.

Certes, de l’encyclique Rerum Novarum de Léon XIII à Laudato Si de François en passant par Quadragesimo Anno de Pie XI ou encore Mater et Magistra de Jean XXIII, la doctrine de l’Église condamne les dérives des économies libérales telles que :

Le profit comme motif essentiel du progrès économique, la concurrence comme loi suprême de l’économie, la propriété privée des bien... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles