Christian Estrosi, la droite anti voitures et anti pétrole

Christian Estrosi met en libre service 375 voitures... japonaises pour compenser le tort fait à l'automobile par ses assauts irrationnels.
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Christian Estrosi, la droite anti voitures et anti pétrole

Publié le 3 mars 2013
- A +

Christian Estrosi met en libre service 375 voitures japonaises électriques pour compenser le tort fait à l’industrie automobile par ses assauts irrationnels. Et accuse les pétroliers du mal commis par les politiciens.

Par Nick de Cusa.

On ne frappe pas des hommes à terre, dit-on.

Eh bien, de nombreux ouvriers de l’automobile et du pétrole sont à terre en ce moment.

Les politiciens, eux, sont bien à l’aise sur leur douillet nuage. Les règles les plus élémentaires de la bienséance dictent donc que les deuxièmes se retiennent d’enfoncer les premiers et d’aggraver les difficultés qu’ils affrontent, n’est-ce pas ? Quel genre de personne en position protégée et privilégiée s’amuserait-elle à retourner le couteau dans la plaie de son prochain en position douloureuse et vulnérable ?

Et pourtant, dans la classe politique qui nous dirige, et prétend – on se demande bien de quel droit – nous représenter, cette sale habitude s’est petit à petit généralisée.

La situation est dramatique, on la connait. Des pans entiers d’industries sont menacés, des dizaines de milliers d’ouvriers menacés de perdre leur emploi. Les politiciens n’ont à la bouche que de bonnes intentions de soutien à l’industrie. Mais alors, pourquoi ne cessent-ils de lui cogner dessus, à la moindre occasion, avec pour résultat de l’affaiblir jusqu’à l’agonie ?

Le dernier incident en date à provoquer cette réaction de ma part est le passage de M. Christian Estrosi, maire de Nice, à l’émission de radio de Philippe Bouvard, Les Grosses Têtes, titre qui s’est révélé bien flatteur pour cet invité, en l’occurrence, le jeudi 28 février. On passera pudiquement sur l’assurance donnée par le politicien que, même en ayant œuvré pour les Médecin, il n’a jamais, au grand jamais, vu le moindre soupçon de clientélisme.

L’inconvénient de s’exposer aux questions de comiques, voyez vous, c’est que finalement, ces gens-là n’ont pas le tact, la discipline, la docilité, le respect des journalistes. Et que donc, l’un d’entre eux s’est autorisé à demander, en des termes certes moins francs et directs, pourquoi le maire d’une telle grande ville s’arroge le droit de brimer les habitants qui souhaitent utiliser le moyen de transport qui leur convient le mieux, l’automobile, et si ça ne nuisait pas à une industrie qui déjà souffre beaucoup.

Avec toute l’assurance d’un représentant de sa classe dominante, Christian Estrosi a répondu avec un bel aplomb : premièrement, les gens peuvent prendre le tramway, deuxièmement, il a fait acheter à sa ville des voitures électriques, et troisièmement, les pétroliers sont des méchants qui se soucient bien peu du pouvoir d’achat des gens.

On croit rêver.

Revenons sur ces trois réponses. Si les gens choisissent la voiture plutôt que le tramway c’est qu’elle leur convient mieux. Le réflexe du politicien de base, et de plus en plus, de tout politicien, est alors de déclarer que cette préférence de la part des gens est mauvaise et qu’il convient donc de les contraindre, ou forcer, à utiliser un autre moyen de transport. Les choix personnels et libres des gens sont inacceptables, les autorités savent mieux et vous supprimeront vos choix par la force. Ça vous a comme un petit parfum de rééducation.

Ensuite, pour redresser l’industrie automobile à laquelle il donne, en effet, d’innombrables petits coups de pieds vicieux dans les tibias, en rendant cauchemardesque l’usage de ses produits, M. Estrosi a été « le premier » maire à acheter des voitures électriques à mettre en libre service, dans 75 stations de sa ville, à raison de 5 voitures par stations. 375 véhicules, donc. M. Estrosi n’a-t-il aucune notion des chiffres de production perdus par nos constructeurs ? Ne comprend-il pas que ce chiffre est risible ? Mais bien entendu, il y a mieux. Il se vante d’acheter français, des Peugeot et des Citroën. Des iOn et des C Zero, donc. Le maire d’une des plus grandes villes de France peut-il réellement être ignorant au point de ne pas savoir que ce sont des Mitsubishi iMIEV rebadgées, avec un contenu français pour ainsi dire nul ? Le Japon lui dit merci.

Enfin, il nous explique, avec la caractéristique connue du politicien – et si bien exprimée par M. Bernard Bonvoisin, c’est-à-dire l’ablation de la honte – que la voiture électrique est moins chère à l’usage parce que les pétroliers ne respectent pas le pouvoir d’achat des gens. Mais M. Estrosi ignore-t-il que le prix des carburants contient 56 à 66% de taxes ? C’est-à-dire que ces produits sont taxés par lui-même et ses autres copains de la classe politique, entre 122% et 194% ?

Qui ne respecte pas le pouvoir d’achat des gens M. Estrosi ?

Et qui s’autorise à lancer des attaques injustifiées sur des industries qui en souffrent déjà trop et dont les ouvriers sont menacés ?

Comment en sommes-nous arrivés là ? Clairement, une idéologie pour laquelle a voté environ 1 français sur 100 aux dernières élections nationales, l’écologie anti-activité économique et pro rééducation contraignante, a pris le contrôle du pays, à son grand détriment, au point que ce qui se fait passer pour de la droite, nous jette à la figure des idioties écologistes sans nom, qui sont à peine plus que de la démolition gauchiste sous cape, et de l’économie planifiée de la pire espèce, qui détruit à petit feu notre activité industrielle.

Vous ne pouvez pas savoir à quel point il m’en coûte de ne pas céder à la tentation d’un  jeu de mot où un « c » remplacerait un « t » dans un certain patronyme.


À lire aussi :

Voir les commentaires (35)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (35)
  • Les grosses tetes sont bien la seule emission ou les gens de droite sont les bienvenus,alors allez voir ruquier ou pulvar si vous ne supportez pas,d’autre part il me semble que la maire de paris fait bien pire contre l’industrie auto que Me Estrosi.

    • Oh un petit UMPiste vexé qu’on attaque son petit gourou… 🙂

      Emcè: « la maire de paris fait bien pire contre l’industrie auto que Me Estrosi. »

      Et tu donc tu trouve normal de frapper tes enfants à coup de ceinture parce que d’autres « font bien pire ailleurs » ?

      Emcè: « alors allez voir ruquier ou pulvar si vous ne supportez pas »

      On ne réfléchi pas en terme de secte comme toi et tes copains de l’autre bord prêt à amnistier et pardonner n’importe quel connerie pourvu que son auteur soit de la bonne tribu. Notre détecteurs de con marche quel que soit la couleur politique.

      Maintenant sur les *faits* : Essaie de prouver que ce n’est pas l’état qui flingue le pouvoir d’achat en taxant l’essence à mort et autre joyeusetés mentionnée dans l’article.

    • Emcè, tu n’es pas sérieux..

  • Connétable de Ranzay
    3 mars 2013 at 9 h 08 min

    C’est un phénomène qui dure et même se renforce que celui qui conduit les politiques cumulards bureaucrates à accuser le citoyens de ne pas faire bien et de leur faire payer au centuple leurs erreurs de carriéristes incapables.
    À droite comme à gauche, ils se maintiennent en place, se gobergent et dilapidant nos richesses en refusant le verdict des urnes, chaudement protégés par la multiplicité des fonctions qu’ils s’arrogent.
    Interdiction du cumul ET interdiction du carriérisme.
    Deux mandats et hop, retour à la vraie vie où il faut travailler et faire ses preuves.

  • V’là maintenant qu’il « nationalise » l’eau à Nice…la met en régie municipale…comme dans les villes socialistes! Les élections approchent!

  • Voir un article de Nice Matin sur autobleue:
    http://www.nicematin.com/cagnes-sur-mer/de-nice-a-cagnes-le-service-auto-bleue-affine-ses-tarifs.1107233.html
    Particulièrement interessant : 1,7 millons de subvention publique en 2012 pour 207000 € de recette .
    Nb de location par jour par station : de1,3/jour pour la meilleure à 0,02/jour soit si il n’y a qu’une voiture (ce qui serait étonnant) dans la station : elle roule 1 jour ou peut etre 1 heure sur 50 jour. Cherchez l’erreur.

  • La prolifération des véhicules automobiles, notamment propulsés par des moteurs diésel dont les fumées sont cancérigènes, est une plaie qu’il faut freiner par tous les moyens et Monsieur Estrosi a parfaitement raison de promouvoir les voitures électriques, point barre. Puisque vous parlez du Japon, je vous rappelle que dans les grandes villes japonaises, dont l’agglomération de Tokyo (38 millions d’habitants) les véhicules diésel sont interdits, les autobus et les taxis utilisent du GPL, les moteurs 4 temps pour les scooters sont interdits et la voiture la plus vendue est l’hybride Toyota Prius. De plus, au Japon, il est interdit de garer sa voiture dans la rue : trouvez-vous esthétique une rue bordée de chaque côté de tas de tôle ? Il est temps de changer de mode de vie !

    •  » De plus, au Japon, il est interdit de garer sa voiture dans la rue : trouvez-vous esthétique une rue bordée de chaque côté de tas de tôle  »

      Les Japonauis ont bien raison, en France le stationnement anarchique dans les rues est devenue une vraie plaie.
      1- on le met complaisamment sur le compte de la crise économique, en prétendant que le pauvre automobiliste n’a plus les moyens de se payer un loyer pour avoir un garage privé ni de trop rouler à cause du prix du carburant.
      Donc le stationnement gratuit et de longue durée dans les rues des villes devient le lot commun pour les trois quart des vehicules.

      2. les miunicipalités n’ayant plus d’argent pour construire des nouveaux parkings et les rues n’etant pas extensibles, l’automobiliste qui n’arrive pas à trouver une place libre, finit par monter les trottoirs pour y laisser son vehicule, en se foutant de causer une gêne aux piètons et il est imité par d’autres (puisqu’il le fait pourquoi pas moi ?).

      Bref c’est l’anarchie et si les pouvoirs publics ne tapent pas fort ça va empirer.
      Taper fort ça veut dire taper au porte-monnaie.
      Il n’est plus possible de tolérer dans les villes le stationnement longue durée (supérieure à 7 jours) gratuit.

      • « Taper fort ça veut dire taper au porte-monnaie. »

        On en reparlera quand ce sera votre porte-monnaie!

    • Bonjour pierrehenry
      Vous êtes sur un site libéral et toutes les opinions sont les bienvenues mais le genre de phrase « c’est comme ça …point barre. » c’est un peu crispant et pas signe d’ouverture d’esprit.
      En plus les voitures électriques, j’ai rien contre mais c’est une horreur économique.
      Soyez plus constructif 🙂

    • Défiscalisons tous les carburants. Dans les pays sans taxes sur les carburants, le diesel est pour ainsi dire inexistant.

      • Défiscalisons tous les carburants.
        Mais oui ! ! ! !
        Voilà le genre de reflexion de type YAKA totalement irresponsable.
        Sachant que sans la fiscalité sur les carburants c’est un trou de plusieurs dizaines de milliards dans le budget qui se formerait Comment le combler ?
        hausse généralee et ultra-violente de l’impot sur les revenus ?
        licenciements massifs à l’education nationale, dans l’armée, dans la justice ?
        abandon de l’entretien des routes faute d’argent ?

        • Si l’Etat s’en tenait jsutement aux activités que vous mentionnez son budget serait sans commune mesure avec celui qu’il a aujourd’hui. Il n’y aurait pas de trou  » de plusieurs dizaines de milliards dans le budget »…

        • turnover : « c’est un trou de plusieurs dizaines de milliards dans le budget qui se formerait Comment le combler ? »
          ————————————————————————————–

          L’état français coute 30% de plus que l’état allemand à le record mondial du nombre d’élus, des mille-feuille administratif, des impôts et de la plus longue période sans un seul budget positif en Europe.

          Le tout pour un résultat hilarant qui s’approche à grand pas des pays actuellement en faillite (pouvoir d’achat et compétitivité en berne, pauvreté, chômage ubuesque)

          Si l’état Français était une voiture ce serait une Traban vendue au prix d’une Porche avec plein de petit citoyens responsable pour la défendre… youpiieee !

        • « un trou de plusieurs dizaines de milliards dans le budget qui se formerait Comment le combler ? »

          En baissant les dépenses dont une majeure partie est parfaitement inutile.

          • A propos de l’inutilité des dépenses , je m’excuse de mettre en avant mon cas personnel, mais ça me fout vraiment les boules d’avoir eu à filer 2000 euros de taxe d’habitation + 1900 euros de taxe foncière aux collectivités locales en 2012..
            Je me demande ce qu’ils foutent avec ce pognon et comment ils le claquent.
            Ces 3900 euros si je les avais eu en pouvoir d’achat, j’aurai pu les dépenser en apportant de la trésorerie à des PME, des commerçants ou des artisans et ça aurait pu favoriser l’emploi.
            Au lieu de ça je dois diffèrer ces dépenses prévues jusqu’à l’année prochaine et je n’injecterai pas cette somme d’ argent (qui est partie au fisc) dans l’economie.
            Et le fisc va le redistribuer aux collectivités locales pour payer des faineants en nombre pléthorique ou servir à organiser des fêtes entre eux.

        • @ turnover

          Laissez les individus choisir leurs dépenses et il n’y aura plus de trous nulle part!

        • Faut pas confondre impôts et recettes fiscales.

          La TIPP (assise sur la quantité) + TVA (assise sur le prix), c’est 300 à 400 % du prix du carburant.

        • Comment le combler? en dépensant moins hé! Ah mais vous semblez faire partie de ces gens qui estiment que moins de rentrées fiscales sont un manque à gagner pour l’Etat, me trompe-je?

          Il n’y a rien à combler, tartuffe: il y a à dépenser moins.

    • jacqueshenry : « Puisque vous parlez du Japon, je vous rappelle que dans les grandes villes japonaises, dont l’agglomération de Tokyo (38 millions d’habitants) les véhicules diésel sont interdits, les autobus et les taxis utilisent du GPL, les moteurs 4 temps pour les scooters sont interdits et la voiture la plus vendue est l’hybride Toyota Prius. »
      —————————–
      C’est très stupide de défendre ses idées avec des mensonges aussi grossiers : http://www.dieselnet.com/standards/jp/tokyofit.php
      Ton histoire du moteur 4 temps interdit sur les scooters, ce serait très drôle, si seulement ça ne démontrait pas à quel point tu es ignare du sujet.

    • jacqueshenry: « par des moteurs diésel dont les fumées sont cancérigènes, est une plaie »

      …entièrement du à l’action de l’état, la France est le seul pays d’Europe a utiliser le diesel à cause de la différence de taxation.

      Donc l’état à créé un problème en taxant, et maintenant il retaxent pour corriger le problème.

    • Ce sont les municipalités qui sont les premières responsable du prix exorbitant des places de stationnement souterrain par une politique de rationnement et de concession coûteuse.

  • Renault a de grande chance de survivre uniquement grâce à Nissan. Mais pour PSA, c’est cuit… Dans ce pays la plupart des autres industries y sont passées, et il n’y a AUCUNE raison pour que celle ci n’y passe pas. Les milliers de pages du code du travail, c’est plus fort que la rentabilité.

    • Oui et la dégradation du niveau de l’éducation en France depuis qq décennies est plus fort aussi que la rentabilité.

      Impossible de créer des emplois avec des ignares..

  • ne serait ce pas Estrosi qui a pris sous son aile bienveillante le frère de fadela amara après qu’il ait tué un bijoutier, pour lui éviter la prison ???

  • La voiture est un mode de transport très populaire en effet. Maintenant quelles sont les métriques qui disent que la voiture est ce qui convient le mieux à tous ? Certes les pouvoirs publics ont dépensé des milliards pour mettre en place un réseau routier extrêmement dense (et la mise à disposition gratuite de tout un tas de places de parking presque partout), la séparation des lieux de travail, d’habitation, de commerce a été en partie organisée, en partie favorisée, en partie rendu obligatoire est aussi un facteur important de sons succès. Pour autant nous marchons encore beaucoup par exemple, et même quand on sait ce que cela apporte en matière de commerce il y a toujours aussi peu de rues piétonnes en France, et de nombreux axes quasiment réservés à la voiture empêche l’implantation de commerces permettant une vraie vie économique et sociale dans le quartier (je ne parle pas de la prostitution qui s’y développe bien, mais en grande partie parce que ce sont justement des espaces qui sont désertés… on peut imaginer qu’une autorisation légale et morale en France entraînerait aussi son déplacement dans des espaces propices à la consommation).

    • « Maintenant quelles sont les métriques qui disent que la voiture est ce qui convient le mieux à tous ?  »

      C’est extrêmement simple et c’est comme dans tous les domaines : ce qui démontre que la voiture est ce qui convient le mieux au plus grand nombre, pour la majorité des déplacements, est la concurrence non faussée par des subventions ou des taxes entre les divers modes de transports.

      Le rapport coût/efficience de la voiture relativement aux autres modes de transports, pour la plupart des déplacements libres et autonomes, est la voiture individuelle, précisément parce qu’elle est individuelle.

      • Oui, je suis bien d’accord avec ces arguments (sauf qu’on se déplace majoritairement à pied et non en voiture, la marche aussi est individuelle), et sans doute que nous sommes bien nombreux sur ce site. Pour autant ces arguments ne me semblent absolument pas construits sur une méthode scientifique. J’ai essayé dans mon précédent commentaire de faire part de mes doutes sur lesquels je n’ai aucune information précise.
        Le problème c’est que la concurrence est faussée, là maintenant. Que l’état prenne des terrains pour construire une ligne de TGV j’en ai bien conscience, mais il le fait aussi pour construire une autoroute. Il y a des coûts en jeu qui ne me semblent pas être les mêmes, mais dans les 2 cas la mesure me semble de toutes façons biaisée.

        • Sans même parler du transport des marchandises, la voiture est bien le premier mode de transport pour la majorité des déplacements en terme de distance moyenne parcourue. Qui prétend faire 15000km par an à pied (moyenne pour 38 millions de véhicules en France) ? Et puis, il y a l’aspect pratique : une petite marche de 30km à pied sur la journée en situation de loisir est très agréable. Mais pour transporter 30kg de courses hebdomadaires ne serait-ce que sur 1 km ou pour arriver ‘propre’ à un RDV pro, hors de question de le faire à pied, encore moins sous la pluie et dans le froid.

          Le problème du TGV, c’est que le coût de la voie n’est pas reporté sur le prix du billet de TGV : RFF stocke l’immense dette de la SNCF en attendant des jours meilleurs. Il y a longtemps que la SNCF devrait être en faillite. Le coût de la route est en revanche bien reporté sur les automobilistes car la somme des taxes pesant sur l’automobile surpassent amplement les dépenses d’investissement et d’entretien des infrastructures routières (rien que la TIPP rapporte déjà plus que la totalité des dépenses d’infrastructures routières). Entre la route et le rail, Il y a objectivement (scientifiquement) concurrence déloyale au profit du second.

          Rapporté aux distances cumulées parcourues, le coût d’une route est infiniment moins élevé qu’une voie de chemin de fer mais pourtant rend un service infiniment plus utile, puisque c’est le seul moyen de rallier effectivement tous les points de départ et de destination possibles.

          Favoriser le TGV ou le train en général est un splendide non sens économique qui contribue, lui aussi, à la ruine de la France. Et il n’y a pas besoin d’attendre une preuve scientifique de la chose puisque le simple bon sens suffit : tout mode de déplacement collectif est nécessairement moins efficient qu’un mode de déplacement individuel, précisément parce qu’il est collectif.

  • et dire que ce monsieur a fait de la moto cross… poluant, bruyant, la totale! Maintenant il se veut écolo en mode « je surfe sur la vague écolo, ça fait bien! »

  • Plus que jamais, il est clair que l’UMP est gangrénée par des socialistes orthodoxes. Le problème de l’UMP, c’est qu’à sa droite, il y a le PS.

  • Mauvaise langue.
    3 mars 2013 at 22 h 55 min

    375 voitures japonaises maquillées en « produits du terroir », mais aussi achetée avec l’inépuisable argent du contribuable, voila qui va sauver
    l’industrie !
    Surtout si en même temps on décourage la voiture, au vague profit de transpires-en-commun probablement chinois pour une bonne part.

    C’est Marie-Antoinette bergère au petit Trianon 🙂

  • M Estrosi ne vit que par la production d’autrui. Lui ne produit rien. Il prend… de force. Il n’ a jamais créé aucun emploi qui n’ait été subventionné par l’impôt. Au contraire il en détruit par son action. Il veut créer des emplois utiles? Qu’attend-il pour créer son entreprise, embaucher, avec son propre argent et celui des actionnaires et banquiers qu’il aura su convaincre? Qu’attend-il pour offrir des biens et des services de son cru? Plus facile d’attendre que d’autres fassent le boulot pour leur prendre leurs idées et leur argent, n’est-ce pas M Estrosi!

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

 

En ces moments de pénuries de vent et de soleil quand ils sont nécessaires, (l’intermittence n’étant pas gérable, même au niveau européen, n’en déplaise à certains), et en l’absence depuis plusieurs décennies de constructions de centrales nucléaires nouvelles aux émissions les plus faibles de gaz à effet de serre, à la suite du démantèlement de nombreuses centrales au charbon très polluantes, l’Europe s’est réveillée avec pour seul recours le gaz vendu à prix fort, en particulier par la Russie.

Une dépendance envers la Russi... Poursuivre la lecture

Par Henry Bonner.

Les entreprises pétrolières sous-investissent. Le gaz russe est frappé de sanctions. Les énergies renouvelables concentrent les faveurs du pouvoir. Tout est en place pour une hausse des énergies fossiles que les consommateurs subiront.

À partir de l’année prochaine, les voitures auront toutes un système de limiteur de vitesse.

Le but est de vous inciter à conduire plus lentement et de sauver des vies, prétendent les autorités. Cela concernera-t-il aussi les voitures des cortèges officiels ?

Au Roy... Poursuivre la lecture

Par Henry Bonner.

Les débats sur un possible reconfinement permettent d’occulter les dégâts économiques. La reprise économique est pleine de surprises, pas nécessairement bonnes, loin de là.

Le sujet du jour dans les médias : le confinement qui revient dans un certain nombre de pays.

Les élus démentent toute possibilité de retour en arrière ici en France…

Pourtant, ils avaient aussi écarté la possibilité du passe-vaccinal. Voici un extrait de LCI de décembre 2020 :

Non, le vaccin contre le coronavirus ne ser... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles