Puits-de-Sagesse, un rival pour le Puy-du-Fou ?

Puits-de-Sagesse, tel est, en effet, le nom de cet ambitieux projet. Ce nouveau parc d’attractions va-t-il bouleverser le paysage des loisirs de masse en France ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 1
Photo by Oneisha Lee on Unsplash

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Puits-de-Sagesse, un rival pour le Puy-du-Fou ?

Publié le 1 avril 2022
- A +

Maximilien Fidel Saint-Just, ancien de Nuit Debout, ne peut cacher son émotion. « C’est un vieux rêve enfin réalisé ». Le chantier du Puits-de-Sagesse démarre ce 1er avril et devrait s’achever dans un futur proche. Le ballet des pelleteuses est en tout cas impressionnant autour de Notre-Dame-des-Landes sur l’emplacement de l’ancienne ZAD. Saint-Just a conçu ce gigantesque projet de parc d’attractions respectueux de l’environnement pour contrer la déplorable entreprise de Philippe de Villiers en Vendée.

Le succès phénoménal du Puy-du-Fou l’inquiétait depuis longtemps. Son financement privé favorisait une orientation idéologique au service de la réaction ultra-libérale monarcho-cléricalo-fasciste. Ce « Puy-du-Faux » ne pouvant malheureusement pas être interdit, du moins pas encore, il convenait en attendant de lui opposer un projet alternatif.

La vérité est une et l’erreur est multiple

Soucieux de vérité historique, Saint-Just s’est entouré d’historiens réputés pour leur rigueur intellectuelle et leur engagement au service des Lumières. Mathilde Larrère, Guillaume Lancereau, Pauline Ducret et Florian Besson ont accepté de participer à la création du Puits-de-Sagesse. Mathilde Larrère, par sa dénonciation de la neutralité comme cache-sexe de la droite, l’a définitivement démontré par ses écrits : la vérité historique est de gauche.

Hélas, deux mille deux cents ans après Ératosthène, n’existe-t-il pas toujours des platistes ? Aussi, l’apport décisif de cette éminente historienne étant plus récent ne nous étonnons pas de rencontrer tant de personnes séduites par le complotisme. Comme l’a si bien dit Simone de Beauvoir : « la vérité est une et l’erreur est multiple. Ce n’est pas un hasard si la droite professe le pluralisme. » Mais le côté obscur de la force finira tôt ou tard par céder aux Lumières du camp du Bien et de la Vérité.

La réalisation d’un contre-Puy-du-Fou est en tout cas soignée dans ses moindres détails. En totale opposition à un parc d’attractions fier d’afficher qu’il repose sur une initiative privée et qu’il ne perçoit pas un centime d’argent public, il s’agissait de réaffirmer haut et fort notre exception culturelle. « Je n’accepterai pas un centime du privé » assure Maximilien Fidel Saint-Just qui veut préserver sa totale indépendance grâce à un financement reposant entièrement sur des subventions publiques locales, départementales, régionales, nationales et européennes.

Un parc conscientisé, responsable, renouvelable et durable

Le parc du Puits-de-Sagesse veut être ouvert à tous en ces temps où la déferlante néo-libérale associée à un capitalisme décomplexé réduit à la misère tant de nos concitoyens. La totale gratuité d’accès est donc une des caractéristiques les plus fortes du projet, fidèle à l’esprit zadiste des lieux. D’ailleurs les boutiques militantes reposeront sur le principe du troc : les visiteurs pourront ainsi échanger leurs objets de valeur, fétiches d’une société de consommation vouée à sa perte, contre des produits naturels à base de chanvre et de pavot.

Toutes les installations seront réalisées en matériaux labellisés, conscientisés, responsables, renouvelables et durables. « La mise en valeur du passé doit se soucier de l’avenir » souligne Maximilien Fidel Saint-Just. Toute l’énergie sera fournie par une éolienne dernier cri de 450 mètres de haut dont les pales tourneront – enfin – au vent de l’histoire. Le parc ne fonctionnant que les jours de vent, les visiteurs pourront vivre en harmonie avec les rythmes naturels et les employés bénéficieront d’un nombre appréciable de jours de repos bien mérités.

Divers spectacles permettront d’offrir, au rebours des mythes fallacieux d’une droite qui n’a rien appris et rien oublié, un panorama des étapes fondatrices de notre république laïque, démocratique et sociale. Les jacqueries, les procès en sorcellerie, la guerre des camisards, la Convention abolissant l’esclavage, le mur des fédérés, la fusillade de Fourmies, le combat des suffragettes, le Front populaire, Mai 68, le 10 mai 1981, autant d’occasions de mises en scène ludiques.

Puits-de-sagesse : des spectacles incroyables et c’est peu dire

« Les amoureux du Chemin-des-Dames » présenteront ainsi en immersion la poignante correspondance entre un tirailleur sénégalais et sa fiancée blanche faisant fi de l’hostilité générale et de la haine raciste qui les entourent. Grâce à la lecture de Karl Marx, Louise s’émancipe et rejette le patriarcat puis incite Issa à se mutiner en écho à l’aube lumineuse qui se lève en Russie en cette fin d’année 1917.

Le Puits-de-Sagesse offrira bien d’autres spectacles aux effets spéciaux incroyables tel « La grève générale » où l’inoubliable cégétiste Benoît Frachon tiendra tête aux deux cents familles avant de faire voler en éclats le mur d’argent.

Dix grandes figures de notre histoire seront mises en valeur. Le principe de la parité est scrupuleusement respecté : Berthe aux grands pieds, Maximilien Robespierre, Olympe de Gouges, Sophie Gail, François-Vincent Raspail, Hubertine Auclert, Jean Jaurès, Maurice Thorez, Simone de Beauvoir, François Mitterrand.

« Nous aurions aimé ajouter Ségolène Royal, Jean-Luc Mélanchon ou Anne Hidalgo mais la règle, dès le départ, excluait les vivant-e-s » précise le concepteur pour expliquer l’absence de certaines personnalités marquantes de notre histoire nationale.

De grandes stars s’engagent à fond dans le Puits-de-Sagesse

De nombreux act-eurs-rices engagé-es au service des nobles causes ont promis leur participation bénévole, moyennant le paiement de leur cachet habituel. Omar Sy jouerait Maurice Thorez, un personnage proche de son Arsène Lupin netflixien, une pierre de plus dans la lutte contre le racisme systémique et pour la justice sociale. Vincent Lindon, par sa proximité avec deux anciens présidents, serait l’acteur rêvé pour incarner François Mitterrand. Marion Cotillard, entre deux vols internationaux pour mieux lutter contre le réchauffement climatique, serait prête à jouer Simone de Beauvoir, dont le prénom lui rappelle sa grand-mère maternelle. Robespierre pourrait trouver une incarnation surprenante avec Julie Gayet pour briser les stéréotypes de genre. « J’ai souvent rêvé de Robespierre en femme » nous a confié Saint-Just.

Mais, dès lors, comment accepter la pérennité du Parc Astérix et de sa vision ethno-centrée de Français blancs, blonds ou roux ? « Ce sera notre prochaine étape » assure Maximilien Fidel Saint-Just qui voudrait fédérer l’inter-LGBT et les quartiers nord de Marseille dans un grand projet de « Parc de toutes les diversités » qui pourrait mettre en lumière Alix et Enak, couple inter-racial épanoui.

Voir les commentaires (4)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (4)
  • C’est pas si loin de la réalité, avec toutefois un petit bémol, la pauvre Olympe de Gouge n’a pas très bien fini sous la gouvernance de Robespierre et Fouquier Tinville.

  • Merci pour ce bon moment de rigolade !

  • Heureusement nous sommes le 1er avril, mais attention cela pourrait donner des idées à certains !

  • ouf, ça y est j’ai réussi à acheter des billets pour le stand de pêche.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Nathalie MP Meyer.

Publier le 1er avril, jour des farces et attrapes, ou repousser au lendemain eu égard au « sérieux » terriblement technocratique véhiculé par le terme Coronabonds ?

Je me décide finalement pour ce mercredi 1er avril car si la demande pour l’émission d’une dette européenne est effectivement en train d’atteindre un volume sonore non négligeable dans les débats entre les dirigeants de l’Union européenne, il est difficile de prendre totalement au sérieux cette exigence de « solidarité » exprimée surtout par le... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Michel Gay.

La « météorisation » (ou enhanced weathering en anglais) consiste à broyer des météorites pour lutter contre le réchauffement climatique.  Le silicate et l'olivine contenus dans la poudre ainsi obtenue absorbent le dioxyde de carbone (CO2) de l'atmosphère, et donc une partie des gaz à effet de serre.

Que faire de ces poussières ?

Selon Elisabeth Kisspath, chercheuse à « l'Advanced Vegetable Research Institute of Liverpool » (AVRIL), « répandre cette poudre sur les terres agricoles humides leur permettra de réagir... Poursuivre la lecture

Dans la France contemporaine, les poissons d'avril libéraux deviennent réalité quelques années plus tard. Un nouvel exemple, avec la lutte (hautement prioritaire) contre le "sexisme des contes de fées".

Par Vincent Bénard.

[caption id="attachment_75999" align="alignleft" width="232" caption="Cendrillon essayant son soulier (illustration de Gustave Doré)"][/caption]

Mes lecteurs les plus perspicaces ont facilement remarqué que mon billet du premier avril, comme chaque année depuis 2008, était une gentille galéjade. Il y av... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles