Arabelle : la turbine d’Alstom sur le point d’être vendue aux Russes

L’État se propose d’aller chercher 200 millions (20 % du prix d’Alstom) chez le Russe Rosatom en pleine crise ukrainienne.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 1
Marcon- Poutine by Trong Khiem Nguyen - https://www.flickr.com/photos/trongkhiem/34989429566/in/photolist-ViTYp1-UZhSLG-2hcWmg7-P7nurc-P7n3nD-QJKcis-2cN8j1u-2d3tnp8-2d3ttZT-QUK3dy-2hrZicM-269ypBP-V1ZgKb 34989429566_3be8063e91_o

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Arabelle : la turbine d’Alstom sur le point d’être vendue aux Russes

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 10 mars 2022
- A +

Alstom, qui a développé une turbine exceptionnelle du nom d’Arabelle, turbine unique en son genre puisqu’elle se décline pour différents niveaux de production, a été vendue pour 500 millions à l’Américain General Electric (une paille) essentiellement à cause de la grande ignorance technique de nos élites.

Le cas d’Arabelle, d’Alstom et de Rosatom

Arabelle est aussi une clef de voûte pour des réacteurs étrangers, et surtout pour les réacteurs EPR, EPR2 et EPR1200, dont une bonne partie sont prévus à l’export (Inde, etc.) et six voire quatorze autres doivent être construits en France… entre autres pour nous libérer de l’emprise énergétique russe.

Notre impétueux État a donc décidé de forcer EDF à racheter Alstom à General Electric pour la modique somme de un milliard (les négociations détaillées sont encore en cours à ma connaissance).

On voit déjà nos fins stratèges à l’œuvre ! Ce sont 35 euros de perdus par famille française pour ramener une entreprise cruciale en France, entreprise qui n’aurait jamais dû quitter le territoire national.

Alors que les milliards de l’État coulent à flot pour l’éolien et le solaire qui sont inutiles en France métropolitaine, voilà que l’État se propose d’aller chercher 200 millions (20 % du prix d’Alstom) chez le Russe Rosatom en pleine crise ukrainienne !

Une menace pour notre indépendance

Il faut signaler la présence d‘Henri Proglio au conseil international de Rosatom, et le fait que Rosatom achète des turbines Arabelle pour ses réacteurs construits de par le monde compte également, mais tout de même…

Notre doctrine établie en 1973 d’être indépendant énergétiquement a été perdue de vue durant ces vingt dernières années durant lesquelles des gaspillages ont été faits sur les énergies dites renouvelables (qui sont intermittentes donc inadaptées au réseau électrique) et où a été abandonnée la construction du palier N4 et arrêté à la sauce écologiste Superphénix (20 ans d’avance technologique) et Fessenheim qui fonctionnait parfaitement.

Les mêmes bêtises vont-elles se répéter à l’heure où on annonce des pharaoniques projets éoliens en mer et solaire terrestres dont les conséquences écologiques sont immenses ?

Avons-nous donc perdu la raison ? Arabelle doit rester française à 100 % !

Voir les commentaires (11)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (11)
  • bonjour, encore une preuve de l’absence de stratégie à long terme, de l’ignorance du monde de l’industrie.
    Une fois de plus notre formidable administration est encore dans le vent…

  • Et si on arrêtait de demander à l’Etat de se mêler de la nationalité des turbines ?

    • Tout à fait. Une bonne politique économique est de ne pas en avoir. L’état n’ a pas à interdire à commercer avec la Russie. Que l’état s’occupe d’avoir une armée crédible.

    • seriez vous pour la désindustrialisation ? Hum, compliqué…

      • Je suis pour la libre industrie et le libre commerce. Le résultat en serait que les produits seraient fabriqués par les plus aptes et vendus à qui veut les acheter. Et la France, si on libérait ses ingénieurs et ses entrepreneurs des contraintes étatiques, n’aurait aucune raison de craindre une désindustrialisation.

        • Tout à fait d’accord, sauf qu’il nous faut un état adapté (moins de normes, une fiscalité agressive, moins lourde etc…) sinon nous ne sommes pas les plus aptes… Et garder la valeur ajoutée (la main d’oeuvre et les études) dans notre pays sans avoir de royalties à reverser ailleurs.

        • Tout à fait d’accord, sauf qu’il nous faut un état adapté (moins de normes, une fiscalité agressive, moins lourde etc…) sinon nous ne sommes pas les plus aptes… Et garder la valeur ajoutée (la main d’oeuvre et les études) dans notre pays sans avoir de royalties à reverser ailleurs.

  • Merci à notre génial président qui va remettre ça pendant 5 ans !
    Les médias traditionnels ne semblent pas être au courant de cette affaire. Macron peut tout se permettre, ça passe.
    Le ridicule de ses postures guerrières à propos du Covid, ses multiples mensonges, les insultes aux Français, ses ministres incompétents et grotesques, etc. Les Français sont contents et tout glisse sur lui, comme la pluie sur un ciré breton.

  • Personne ne comprends vraiment ce qu’il se passe sauf que l’état est à la manœuvre avec a sa tête un mignon pas très mignon.. Le mari de pèresse chez ge, macron en campagne, vite, des sous, l’inflation arrive, … Et l’association lr ps lrem officialisee comme association de malfaiteurs

  • La gestion d’un état est trop important pour laisser des énarques s’en occuper .

  • La corruption, tant au niveau européen que français, devient très préoccupante. Les élections prochaines ne vont rien y changer, malheureusement.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Cet article montre que la stratégie énergétique 2050 annoncée par le Président de la République nouvellement élu relance insuffisamment le nucléaire (14 EPR, 35 à 40 % du mix électrique), et laisse la France en grande fragilité pour la sécurité et l’indépendance de son approvisionnement électrique en hiver, malgré un appel massif à l’éolien maritime ruineux.

Décarboner de façon compétitive et résiliente l’économie française à l’horizon 2050 nécessite de disposer à cette échéance d’une puissance installée nucléaire de l’ordre de 85 GW (... Poursuivre la lecture

Le 6 août 2014, je publiais un article sur La neutralité de la Suisse et la guerre en Ukraine. J'y rappelais que la neutralité de la Suisse trouvait son origine dans la défaite de Marignan (1515) à partir de laquelle fut mis fin à la politique d'expansion des Confédérés.

Après une courte période, entre 1798 et 1815, la neutralité de la Suisse a toujours été effective, jusqu'en 1989. Elle est devenue de plus en plus relative notamment à la suite de son adhésion à l'ONU en 2002, bien que deux articles de la Constitution suisse énoncent q... Poursuivre la lecture

Les dommages causés par l'invasion de l'Ukraine par la Russie aux chaînes d'approvisionnements alimentaires mondiales semblent être encore plus importants que ce que l'on craignait. Selon certaines estimations, la production agricole de l'Ukraine destinée au marché mondial serait réduite de moitié. La pénurie mondiale d'engrais, également exacerbée par la guerre, menace de réduire les récoltes. Combinée à la sécheresse, l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) met en garde : "Une action humanitaire ciblée es... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles