Une autre stratégie était possible

Il est faux et manipulateur de laisser croire que conserver nos libertés essentielles aurait provoqué davantage de décès sur le territoire.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Macronavirus By: Jeanne Menjoulet - CC BY 2.0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Une autre stratégie était possible

Publié le 29 septembre 2021
- A +

par h16

Chaque jour qui passe, un pays se détache nettement des autres et montre qu’une autre stratégie était possible, autre que celle employée par des douzaines d’autres, ballotés de mesure liberticide en mesure liberticide plus ou moins fortes : la Suède, faisant confiance à son propre peuple, a conservé ses libertés et son bon sens et n’a jamais supporté les centaines de milliers de morts qu’on lui garantissait pourtant.

Non seulement, elle était possible mais au contraire de tout le bric-à-brac de politiques délétères qui a été tenté, notamment en France, cette stratégie a fait moins de morts et non davantage, n’en déplaise aux scientistes englués dans leurs foutus modèles mal boutiqués, incapables de prévoir correctement ce qui devait se passer. Car oui, de la même façon que ces modèles mathématiques complexes se sont constamment plantés dans les grandes largeurs pour le climat, ils se sont aussi constamment plantés dans les grandes largeurs dans les résultats épidémiologiques médiatisés partout.

Ainsi, alors qu’on a fait cauchemarder la possibilité de 400 000 morts en France qui n’ont jamais eu lieu, on a utilisé ces modèles, ces prédictions de boutiquiers de la peur pour faire croire que toute autre stratégie que la plus liberticide serait bien plus létale.

C’était du flan.

En réalité, en jouant la partition qu’elle a joué, la France a clairement aggravé la situation et n’a pas pu sauver plus de monde que si les politiciens avaient choisi de ne rien faire.

Ainsi, choisir de tout miser sur l’hôpital a clairement tué des patients, tant on a réellement empêché les cliniques et établissements privés de jouer leur plein rôle. Laisser faire n’aurait pas pu empirer la situation.

Ainsi, intimider les médecins traitants en leur interdisant de diverses façons et par diverses pressions de traiter leurs patients le plus tôt possible, de les accompagner, n’a pu aller que dans le mauvais sens. Ainsi, leur dire « rentrez chez vous et prenez du Doliprane, n’appelez les secours que lorsque vous peinez à respirer » ne pouvait aller que dans le mauvais sens.

Ainsi également de la performance lamentable de l’hôpital public en termes d’infections nosocomiales, problème profond déjà décrié depuis de nombreuses années et jamais correctement traité, ne pouvait aller que dans le mauvais sens. Du reste, les infections contractées à l’hôpital sont probablement une grande part du total des victimes ; il suffira de comparer avec des pays asiatiques (Singapour vient à l’esprit) pour mesurer le problème et comprendre que l’hôpital public français constitue un danger de ce point de vue.

Ainsi, le choix de l’intubation précoce, voire abusive et d’ailleurs dénoncée par l’IHU de Marseille (dont l’expertise a été très vite remise en question, à tort comme l’a montré un précédent article) n’a pu aller que dans le mauvais sens.

Ainsi, les infections en EHPAD et le manque de ségrégation des pensionnaires atteints n’a pu aller que dans le mauvais sens. Le choix (quasi officiel) de distribuer du Rivotril n’a pu aller que dans le mauvais sens.

Ainsi, les confinements ont entraîné directement et indirectement de nouveaux décès qui n’ont pu aller que dans le mauvais sens : ici, l’intervention des pouvoirs publics pour imposer des mesures qui n’avaient jamais été prises à de telles échelles, a été déterminante et a directement provoqué la mort de centaines, de milliers de personnes.

Ainsi, le message actuel rabâché sans arrêt sur tous les canaux de médiatisation, qui veut que « la seule solution, c’est la vaccination » consiste à nier le rôle des médecins traitants qui ne deviennent plus qu’exécutants, consiste à nier les cas particuliers où cette vaccination est tout simplement impossible, à saborder tout effort de traiter les patients, à oblitérer toute responsabilité du patient dans l’entretien de sa propre santé ; et tout ceci ne peut aller que dans le mauvais sens.

Ainsi, masquer les enfants et leur faire subir les confinements, les désorganisations et une véritable « déséducation », sans que la maladie constitue le moindre danger pour eux, ne peut aller que dans le mauvais sens, et notamment en terme de suicides. On arguera (trop facilement) qu’il ne s’agit que de « quelques centaines ». Pour rappel, moins de 10 enfants âgés de moins de 10 ans sont morts du covid en France depuis mars 2020.

Ainsi, vacciner des adolescents alors que le profil risque/avantages est négatif pour eux ne peut aller que dans le mauvais sens.

Ainsi, refuser complètement pendant toute cette période de pandémie toute information détaillée, complète et opérationnelle sur l’amélioration pratique du syndrome métabolique dont le lien avec les cas graves de covid ne fait plus aucun doute, ne peut aller que dans le mauvais sens. L’extension de l’usage du Nutri-score, bidule idiot aux effets de bords délétères, ne peut aller que dans le mauvais sens.

Ainsi et surtout, toute cette psy-op afin de créer une peur exagérée dans la population ne peut aller que dans le mauvais sens, en convaincant les individus qu’ils fautent en assumant leurs propres responsabilités, en gérant eux-mêmes leur santé. Et non, obéir aux ordres, surtout lorsqu’ils sont de plus en plus absurdes, n’est certainement pas prendre ses responsabilités…

Non, vraiment, il est faux, honteux et manipulateur de dire, écrire et laisser croire que conserver nos libertés essentielles aurait provoqué dix fois plus de décès sur le territoire. Tout montre que les décisions liberticides ont provoqué des morts inutiles, par centaines, par milliers, dont nos gouvernants et ceux qui les ont servilement suivis auront, un jour, à rendre compte.


—-
Sur le web

Voir les commentaires (85)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (85)
  • Oui, sauf qu’en moyenne, les Suédois ne sont pas des Français. Liberté va de pair avec responsabilité. C’est un pari risqué de miser sur la liberté en espérant que la responsabilité individuelle en découlera automatiquement; et ceci alors que notre peuple est plutôt indiscipliné par nature, de plus en plus en fait, avec une composante carrément irresponsable en son sein (y compris, par exemple, dans ma propre famille). 40 ans d’infantilisation laissent des traces profondes et durables.

    • Darwin est très efficace 😉

    • Toutes les mesures prises depuis 2 ans montrent que les français sont extrêmement dociles.

      Et si on on leur faisait confiance plutôt que de les infantiliser et les prendre pour des bipsbips ? De leur prêter des intentions qu’ils n’ont pas ? De faire une généralité uniquement sur base de propos de journalistes/associations ?

      • Attention à ne pas « angéliser » des français, surtout que notre pays n’est pas du tout homogène. Nos compatriotes sont dociles à partir du moment où la loi leur impose des contraintes qu’ils jugent acceptables, ou bien des châtiments qui les « piquent ». Imaginez un instant qu’on supprime les limitations de vitesses sur les routes et les autoroutes. Bien entendu la plupart des gens conduiraient encore à peu près raisonnablement. Mais une minorité importante de personnes rouleraient à tombeau ouvert et mettraient en danger tout le monde, y compris eux mêmes. La culture de l »auto »discipline germanique n’est pas bien développée chez nous.

        • Les francais ne sont pas des anges et pas moins que les autres. Mais il ne faut pas croire qu’ils ne réfléchissent pas et sont indisciplinés.

          Ca peut paraître contradictoire mais Ils obéissent à partir du moment où une mesure paraît raisonnable et non à cause d’une sanction ou d’une loi.

          Il y a des excès de vitesse malgré l’existence de lourdes sanctions et bien qu’en montagne il soit possible de rouler 80 personne ne roule à cette vitesse !

        • « Attention à ne pas « angéliser » des français, surtout que notre pays n’est pas du tout homogène. »

          Quelque-part vous vous contredisez en parlant « des français » et en disant que c’est un groupe non homogène.

          Mais s’il y a un problème de responsabilisation culturel français délétère, alors il faudrait le combattre en adoptant un discours rationnel, plutôt que de vouloir « changer les mentalités » dans les domaines du tout et n’importe quoi.

      • Celui qui a des amis français et des amis suédois, s’il devait choisir à qui faire confiance, ferait-il jouer la culture française ou suédoise dans sa préférence ? Moi oui, et je cherche surtout comment faire entrer dans la culture française un analogue du sens de la responsabilité suédois plutôt que de râler qu’on infantilise des Français qui ne demandent que ça. Combien de lits de réa par millier d’habitants dans chaque pays ?

    • La vieille antienne de l’irresponsabilité et de l’indiscipline ontologiques des Français… Si seulement cela était vrai…
      Ces derniers 18 mois ont au contraire démontré l’inverse. Nous avons tout accepté, et nous continuons, même et y compris les mesures les plus débiles avec une discipline qui fait froid dans le dos.
      Et sur le fond de la question, la seule étude un peu sérieuse (Ioanidis, Standford) conclut que les mesures sociales n’ont pas d’effet mesurable.
      De l’autre côté, l’étude de l’institut Pasteur qui a notamment servi au gouvernement pour ne pas réouvrir les restaurants en Novembre avait été faite… lorsque les restaurants étaient fermés… ce qui a permis à Fontanet de conclure, lors d’une interview, que c’était bien la preuve qu’il y avait des restaurants clandestins et que l’on s’y contaminait… Tautologie quand tu nous tiens…
      Manifestement, beaucoup de gens préfèrent rester prostrés dans leur peur irrationnelle…

      • Le français préfère souvent la discipline par respect pour la Loi, même s’il la vomit parfois, à l’auto discipline. C’est dommage mais c’est ainsi, et cela donne trop de pouvoirs à nos dirigeants incompétents et iniques, qui en abusent.

        • @Han.R :

          il y a 67 millions de français et 67 millions de pensées différentes, mais vous semblez bien connaitre chacun de ces français pour être aussi péremptoire ?

          • 67 millions de pensées différentes ?
            Il y en a quand même beaucoup qui pensaient juste « ok j’obéis parce que je veux retourner boire un verre en terrasse ».

            • quel verre ? à quelle terrasse ? à quel moment ? avec qui ? habillé comment ? pour faire quoi ensuite ? 67 millions de pensées différentes …

              • Je croyais que vous parliez de « courant de pensée », d’opinions et d’orientations. C’est sûr que si on considère que penser différemment de son voisin, ça peut être juste aimer les casquettes alors qu’il aime les bobs, personne ne pense de la même façon qu’un autre.
                Moi je pensais plutôt à une façon de penser globale, qui ressort de l’observation des événements. Et à ce jeu-là, les français, même avec 67 millions de façon de penser différente, ont été tout de même majoritairement bien dociles par rapport à leurs voisins européens pourtant confrontés à des restrictions et des privations moins graves.
                Mais nul doute qu’à Vichy à l’époque de Pétain, chaque collaborateur avait une façon de penser bien à lui (ce qui pour vous revient à avoir des goûts légèrement différents de son voisin sur certains points).

          • 67 millions d’habitants, des blacks, des blancs, des beurs, sont descendus d’un pas dans l’échelle des besoins humains fondamentaux.

            Belle oraison !

    • Vu qu’il n’y a pas de conclusion à votre commentaire (du moins celle que j’attendais), j’en déduis que vous trouvez normal de continuer à entretenir l’irresponsabilité des Français via toutes sortes de mesures sorties du chapeau de l’État-nounou, même les plus débiles et même quand elles entraînent manifestement des morts à court terme (sans parler du long terme).

      Non, à un moment il faut siffler la fin de la récré et mettre les Français devant leurs responsabilités, justement.

    • Je pense au contraire que les Français sont très disciplinés.
      Nous avons une grande gueule mais nous nous écrasons facilement !

    • mais les seules morts dont on peut à la rigueur parler ne sont pas les morts des irresponsables  » mais celles que leur irresponsabilité provoquerait.. or c’est pas tranchant…dans le meilleur des cas on parle de probabilité augmentée de provoquer des morts..

      et nos experts ..ils disaient que a suède se « planter » et faisait une erreur monumentale … pas que la france n’est pas la suède;.

    • Vous avez parfaitement raison.
      « Moi », je suis raisonnable.
      « Moi », je fais attention.
      « Moi », je respecte les consignes scrupuleusement.
      « Moi », je fais preuve de bon sens.
      Le problème, c’est les autres, ils sont incapables d’être raisonnables, de faire attention, de respecter les consignes et de faire preuve de bon sens, donc pour eux il faut manier le bâton.

      Discours déjà largement entendu, il faudrait peut-être se rendre compte à quel point il est prétentieux !

    • « 40 ans d’infantilisation laissent des traces profondes et durables. » Et vous en concluez qu’il faut infantiliser davantage les Français ? Curieux…

    • Au contraire, cet épisode vient de nous le montrer : le peuple français est particulièrement docile. Il obéit et se plie aux injonctions, et en plus il en redemande.

    • Ca marche dans les deux sens, liberté et responsabilité. Si vous laissez les gens libres alors ils se comportent généralement de façon responsable (il peut y avoir des conséquences et ils devront les assumer) alors que si, vous targuant de leur irresponsabilité présumée vous supprimez la liberté, il sera clair que les gens se comporteront de façon irresponsable. « La Loi » ou « l’État » décidant assumera logiquement les conséquences, alors bon, on s’en fout de faire attention…

  • Quel dommage, en effet et une fois de plus, que notre bon « h16 » n’ait pas été au pouvoir pour résoudre cette crise, au lieu d’en être réduit à verser sa bile amère dans des éditoriaux sur internet.
    Certains libéraux, comme Gaspard Koenig (Génération Libre) partent du réel et essaient de construire des solutions réalistes. D’autres ne savent que vitupérer et déblatérer leur haine à longueur d’articles.

    • Et donc pour vous on vit dans un monde parfait ? Tout le monde est heureux ? Nos politiciens œuvrent pour le bien de tous ? Il ne faut rien dire et tout accepter ? Vous avez l’impression par votre commentaire de donner l’exemple?

    • Mais tout libéral doit être furieux d’avoir été brutalisé par un pouvoir irresponsable. Je n’ai jamais lu un cours de médecine où on enferme les bienportants. Normalement on isole les malades ce qui n’a même pas été fait.
      Non non, le gouvernement a enfermé la population sans raison, d’autres pays ont été plus mesuré.

    • Gaspard Koenig est libéral ? première nouvelle !!!

      il a proposé le revenu universel, mon dieu que c’est libéral …

      • Stephane12 : Renseignez vous, lisez…

        • @tom : renseignez vous sur ce qu’est le libéralisme svp …

          • Une idée de lecture parmi d’autres pour approfondir le sujet :
            https://www.amazon.fr/dp/2708245333/ref=as_sl_pc_as_ss_li_til?tag=contrepoints04-21&linkCode=w00&linkId=006aee8a5f68576b08ecc340c581c912&creativeASIN=2708245333

            J’avais comme vous un jugement précoce et basé sur l’émotion avant de me renseigner sur le sujet et de changer d’avis.

            • eux…non le ru n’ets pas « libéral »… un livre n’y change rien..

              le livre à la rigueur peut essayer de montrer que la perte de liberté vaudrait la peine..mais en général, il faut pour ce faire choisir une métrique d’évaluation.. souvent collective..

              • Je rêve où vous êtes en train d’expliquer qu’une livre que vous n’avez pas lu se trompe ?
                « Un livre n’y change rien » : très révélateur de votre pensée purement dogmatique, n’ayant aucune volonté de confronter vos positions à d’autres penseurs et éventuellement en changer. Tout le contraire de l’intelligence en somme. Quelle époque….

                • je n’ai pas besoin de l’avoir lu!!!!
                  escroc!

                  prendre l’argent à paul pour le donner à pierre n’est pas « libéral »..ce qui implique ce genre d’obligation n’ets pas libéral..

                  ce n’ets pas un hasard justement si vous vous réfugiez derriere un livre ce qui est une manoeuvre dilatoire..ou un pari sur la paresse..

                  pour le reste il ne faut pas faire un grand effort pour deviner…

                  que le ru soit accepté par PRAGMANTSME ou comme un moindre mal par des libéraux est autre chose.

                  • Quelle paresse intellectuelle…
                    Le titre du livre est une question.
                    Qu’est cequi vous dit que le livre prône le RU ? Et justement il ne le prone pas.
                    Mais lire autorise à épaissir son argumentaire, contrairement à vous si brassez de l’air sans rien dire de profond…

        • Modération : insultes

        • @Tom le rouge
          Bonjour,
          Le libéralisme consiste à respecter les droits fondamentaux (ou libertés individuelles) tels que décrits dans la DDHC de 1789 en son article 2. Article qui établit aussi le rôle de toute association politique lequel en est leur conservation.

          Le RU est une idée socialiste, une resurgence de la redistribution des richesses chère aux socialio-communistes dont elle est l’alpha.
          La redistribution des richesses consiste à déshabiller Paul pour habiller Jacques, voire Pierre et Jean et les apôtres, sans demander son avis à Paul et en lui forçant la main s’il ne veut pas. Donc en niant TOUS ses droits fondamentaux.

          • Quand on creuse le sujet, on se rend compte qu’il existe des subtilités sur l’essence du RU, et surtout sur son sens.
            Son essence est clairement socialiste je ne l’ai pas nié.
            Il y a plusieurs applications possibles, et justement selon l’application cela peut être défini comme une mesure socialiste ou libérale.
            Mais renseignez vous en fait…
            Être libéral, c’est autre chose que rabâcher le principe fondateur du libéralisme pour s’interdire de comprendre la complexité d’un monde qui ne serait pas le modèle théorique 100% libéral qui n’existera jamais.
            Ce que fait justement GK.
            Bref, en toute courtoisie, jene vous répondrai plus. Les bases de la discussion ne sont pas saines

      • Gaspard Koenig est l’un des rares penseurs libéraux à ne pas avoir retourné sa veste durant la crise du Covid, contrairement à beaucoup d’autres qui ont invoqué l’urgence de la situation pour justifier l’avalanche de mesures liberticides que l’on a subi.

        Sa pensée peut faire l’objet de désaccords, on peut l’accuser de faire fausse route sur certains sujets, mais sa bonne foi et son attachement à la liberté ne sont plus à prouver.

      • « il a proposé le revenu universel, mon dieu que c’est libéral »

        Exactement comme Friedman ! Lui non plus n’était pas libéral ?

        PS : précisément « impôt négatif »

    • parce que la Liberté, cad le respect des droits fondamentaux des individus, ce n’est pas réaliste ? allez voir en Suisse comment ça fonctionne.
      Mais la Suisse est une utopie…

      • Même la Suisse se trouve en se moment sous la pression de lois scélérates piquées à la France par des ministres et des conseillers fédéraux socialistes romands… (Berset entre autres)
        Les alémaniques majoritaires pourront ils longtemps y résister avec la montée de la génération woke et FB ?

    • Vous préféreriez qu’il aille dire tout ça devant l’Elysée ?
      On se doit d’être prudent de nos jours quand on veut exprimer son ras-le-bol. Une gifle coûte 4 mois de cellule et 5 ans de privation de droits civiques. Un simple jet d’oeuf vous garantit l’hôpital psychiatrique en moins de 24h. Affichez une photo qui a fait la une de Paris Match mais ne plait désormais plus à notre monarque, et vous avez la police parisienne qui traverse le pays pour venir vous interroger.
      Mais en effet, h16 pourrait fonder un énième parti politique pour faire un peu plus parler de lui, récolter quelques milliers de voix, puis se présenter aux présidentielles pour rajouter une couche de « solutions réalistes », qui n’auront pour effet que de coûter plus d’argent aux contribuables en frais de campagne et de diluer encore un peu plus les votes des opposants au président sortant. Ah oui, ça ferait vach’ment plus avancer les choses.

      • Et puis ça se trouve, h16 fait partie du think tank de l’ami Gaspard, qui sait ? Sauf que comme il ne ressemble pas à Ted Kennedy, il ne va pas faire le figurant sur les plateaux de cinéma, donc ça lui laisse du temps pour écrire sur le net 🙂

    • H16 critique plus l’arrogance et la tyrannie que le foirage.. et ça c’est absolument necessaire…

      aussi rappeler toute les affirmations péremptoires toutes les accusations non fondées..est salutaire.

      par ailleurs bordel de dieux pourquoi diable le gouvernement DOIT il gérer une épidémie… dans quel BUT…

    • les socialistes suédois ont été au pouvoir. Et les autres pays scandinaves en ont fait encore moins même si on n’en n’a pas parlé trop dans la presse (cf le « stringency index » qu’on peut retrouver par exemple sur Ourworldindata).
      D’une façon générale (et ça devrait être une évidence pour tout libéral -ce qui exclu donc plus ou moins M. Koenig qui n’est plus qu’un EX-libéral) moins l’Etat intervient et mieux les choses se passent, à tout niveau. Les seuls domaines où une intervention de L’État peut être utile/bénéfique sont les domaines « régaliens » : Police, Justice, Défense/diplomatie. Hors de ça, c’est toujours nuisible. En théorie ET en pratique.

  • Bravo et merci h 16 pour ce résumé implacable. On dirait Perronne et son « Y a-t-il une erreur qu’ils n’ont pas commise ? » – certes sous un angle libéral.
    Le « souci » étant qu’apparemment, une majorité de Français, brainwashés bien comme il faut, approuvent la gestion macrono-véranienne de l’épidémie… CPEF.

  • Ça fait des années que l’état fait n’importe quoi et ce quelquesoit le sujet alors pourquoi devrait il changer pour une pandémie virtuelle et superbement orchestrée par L’oms et quelques sommités scientifiques comme faucy, le chef, et un comité français composé avec tous les trous du….. Naviguant dans les sphères du pouvoir et aussi scientifiques qu’une madame pipi attendant son pourboire, ils aiment tellement les cadeaux de bigpharma, une vrai drogue pour eux. J’accorde des circonstances atténuantes à notre gouvernement de saltimbanques, comment pouvait il savoir quoi faire et le faire bien ?

    • On peut leur donner les circonstances atténuantes quelques semaines. Plus d’un an et demi ce n’est pas possible.

      De plus, quand on ne sait pas ou on va on, on avance à petits pas et non en utilisant une Ferrari. Rien ne justifiait le confinement de toute la France sachant que ca ne concernait que des endroits localisés. Rien ne justifiait l’interdiction de vente de masque. Rien ne justifiait la fermeture des magasins dits non essentiels. Etc.

      • Ça c’est vrai, dans mon lot et Garonne, on a plus la chance de rencontrer un sanglier qu’un pestiferé, sa stagne à 100 personnes (200000 habitants) donc 50 avec l’erreur du test, dont 49 sans symptômes et ça depuis le début de la crise. On n’a jamais eu besoin d’être confiné… Resultat, je ne sais pas si des restos ont survécu, les commerces, ils vivotaient déjà avant alors mais ma ville est très dynamique, elle survivra… Bientot un mac do.
        Vous croyez vraiment que macron a le choix avec la commission sur le dos ? Je ne crois pas, ce n’est qu’un exécutant des basses oeuvres.. consentant… donc, coupable, les autres des second couteaux comme verran juste bon pour notre mépris.

      • Un an et demi ? Vous êtes optimiste ! Le passe sanitaire va être prolongé jusqu’à l’été 2022. On va donc arriver à 2 ans et demi de suspension des libertés fondamentales, jusqu’à à la prorogation ad vitam eternam…

        • Non, pour se faire élire, Macron va relâcher vers la fin février / mars…

          • Oui, mais le pays est en totale déliquescence, la facture « covid » va arriver et la menace sanitaire est un excellent prétexte pour assigner les gens à résidence.

          • Pour quoi faire ? Ses supporters lui mangent dans la main et sont ravis de se faire infantiliser et perdre des libertés « pour leur bien » ! Il sera réélu par le même troupeau de chèvres qui soutient ce passe sanitaire inique…

            • Il sera réélu par contraste avec ses concurrents qui seront TOUS aussi mauvais, et moins éloquents. Mais c’est tellement plus jouissif de faire porter la responsabilité sur un troupeau de chèvres que de construire un programme sensé…

  • Je suis absolument d’accord avec vous mais je constate que, malgré le temps qui passe, nous sommes minoritaires.
    Je l’ai constaté à maintes reprises et quand je dis qu’il eut mieux valu ne rien faire, sauf informer correctement les Français, on me prend pour un fou !
    De même quand je dis que malgré le faible de taux de vaccination en Afrique, il y a finalement assez peu de cas de Covid, on me répond que c’est en train d’arriver.
    Cette crise nous aura au moins enseigné une chose essentielle, la peur est la meilleure arme pour étouffer toute contestation.
    Le plus difficile reste à venir avec cette dette insurmontable et les réformes qui n’ont pas été faites, notamment celle de notre système de santé.
    La facture Covid est loin d’être apurée !

    • Ben oui, les Français ont la flemme d’écouter les infos qu’on leur donne et de faire eux-mêmes les choix qui s’en déduiraient. Ils veulent des lois. Le meilleur exemple en est le poids des cartables, pour lequel ils demandent une loi, plutôt que d’apprendre eux-mêmes et à leurs enfants à n’y mettre que le nécessaire…

      • Le problème des cartables est une conséquence du problème des devoirs à la maison, conséquence lui d’un nombre de cours par jour trop grand. Solution : réduire les vacances ET réduire le nombre d’heures de cours par jours pour conserver le même total en heures de cours annuel. Seulement cela ferait finir les enfants plus tôt que les parents… L’école primaire (au moins) est considérée comme une grosse garderie

        • Sauf que ce n’est pas le nombre d’heures de cours qui fait la qualité : nous sommes champion d’Europe pour assommer les enfants (en volume annuel).
          Par contre, pour la garderie, vous êtes mal informé, elle dure maintenant jusqu’au post-bac…

          • Exactement. Solution : des casiers à l’école, et même un service de blanchisserie, parce que ce qui devrait gonfler le cartable n’est pas les cahiers mais les affaires de sport, afin que l’activité physique quotidienne permette aux demi-heures de classe d’être aussi efficaces que des heures entières.

    • Les africains n’ont pas le principe de précaution dans leur Constitution.
      Alors, s’ils meurent du Covid, ils n’iront pas attaquer leurs gouvernants. Donc ne prendre aucune mesure ne gène personne la bas. Et ne pas avoir de statistiques fiables non plus.

  • Toujours cette vieille rangaine…

    Je précise, j’adore la Suède…mais…
    Stockolm : 4416 morts pour 1 million d’habitants
    Berlin : 3625 morts pour 3.5 millions d’habitants

    Peut être que lorsque l’on prend en exemple la Suède, il convient de rappeler que si l’on raisonne à l’échelle du pays, on parle d’un pays à 20hab/km² quand la france est à 100hab/km²…

    • @ tom : tjrs la même rengaine : on ne pêut pas comparer, il n’y a pas le même nombre d’habitants, ils ne vivent pas pareil, etc etc etc …
      et le fait d’être tous des êtres humains, donc semblables sur les fondamentaux, cela ne vous effleure pas ?

      le nombre d’habitants par km², ça c’est du pseudo scientifisme absurde !!! combien d’habitants au km² dans la Creuse ? surement encore moins qu’en Suède. et combien d’habitant au km² à Stockolm et à Paris ? sûrement à peu près équivalent, donc argument qui tombe à l’eau … renseignez vous sur la compréhension des statistiques …

      • Effectivement les vagues de Covid ont été bien moins amples dans la Creuse qu’à Paris, et qu’à Stockolm. Que vouliez-vous démontrer en fait?
        Si c’est du pseudo-scientifisme d’énoncer que là où la population est BEAUCOUP moins dense les contacts sociaux sont aussi BEAUCOUP moins fréquents, alors oui je me déclare de l’Ecole du pseudo-scientifisme 🙂

      • La Creuse est aussi dans les 20h/km², et elle est à 844 décès par million d’habitants (99 pour 117000). La réduction spontanée et volontaire des contacts (et des bises) ne semble pas si idiote que ça comme attitude à adopter, dans l’absolu. Avant que l’Etat ne soit tenté de s’y mettre… Mais les Français préfèrent traiter leurs contradicteurs de scientistes absurdes, non ?

    • 1- leur densité de pop est faible en moyenne, mais les Suédois sont assez concentrés autour des métropoles (notamment Stockholm) aussi la densité moyenne ne signifie-t-elle pas grand-chose, prise brute.
      2- si on regarde les choses sous l’angle de la mortalité générale, on voit que le bilan suédois n’est pas si mauvais, il est même meilleur que la moyenne européenne ; voir par exemples ces courbes de Charles Gave https://institutdeslibertes.org/covid-ils-nous-prennent-vraiment-pour-des-imbeciles/ ou encore l’analyse de Pierre Chaillot à partir des données Eurostat : https://www.youtube.com/watch?v=18AtYLdOemo
      3- les autorités suédoises ont reconnu très vite (été 2020) qu’elles avaient été mauvaises sur deux points : le soin aux personnes âgées en maison de retraite, et le dépistage (d’où une forte mortalité au printemps 2020, laquelle a été aggravée par un effet « moisson »). Elles ont depuis lors corrigé le tir ; on attend toujours que les autorités françaises fassent la même démarche.
      4- quels dégâts économiques (qui à moyen terme sont toujours des dégâts humains, y compris en mortalité), psychologiques, de retard dans l’éducation des jeunes, comparativement à la France ? Le bilan est à faire globalement, non au travers du seul petit bout de la lorgnette de la mortalité « officielle Covid » !…

    • 87 % des Suédois vivent dans les villes du sud du pays. L’étalement en Suède est plutôt fictif. Ceci dit, les Suédois ont aussi fait des erreurs et leur gestion des maisons de retraite et des personnes âgées expliquent qu’ils n’aient pas eu d’aussi bon résultats que leurs voisins scandinaves.
      Berlin est une ville très étendue (891 km² contre 105 à Paris) et les Allemands n’ont pas fait de mauvais choix en confinant les personnes malades ou suspectes de l’être, en hospitalisant les malades et en ayant suffisamment de lits adaptés.

    • Nombre de morts par millions d’habitants:
      Pays-Bas 1046
      Allemagne 1094
      Suisse 1220
      Luxembourg 1306
      Suède 1408
      Bolivie 1478
      Portugal 1659
      France 1671
      Roumanie 1673

      .
      Des questions ?
      .
      « on parle d’un pays à 20hab/km² »

      C’est charmant ces petites cabanes individuelles perdues dans d’immenses forêts.
      Un jour ils construiront des villes.

      • La Norvège et la Finlande sont davantage en « habitat extensif » avec des fermes séparées les unes des autres et des villages/petites villes avec une moins forte concentration de population… Et là il y a encore moins de morts par millions d’habitants (150 et 185 respectivement au 1er septembre 2021) avec des mesures « sociales » (non pharmaceutiques) encore moins contraignantes qu’en Suède…

  • « ceux qui les ont servilement suivis auront, un jour, à rendre compte ». Sur cela je n’y compterais pas trop.
    Historiquement, dans ce genre d’affaires, les études impartiales et les désignations des coupables arrivent après la mort de tous les protagonistes. Repensons à la guerre d’Algérie et les crimes commis (archives toujours non complètement ouvertes…).

  • « cette stratégie a fait moins de morts et non davantage »

    https://www.worldometers.info/coronavirus/#countries

    1’456 / million au lieu de 1’782 / million ce n’est guère glorieux non plus. pourquoi ne pas plutôt parler de l’Australie (49) ou la Nouvelle-Zélande (5, soit 350 fois moins que la France) ? Et puis il n’y a pas que le nombre de morts, pas un mot non plus sur le covid long?

    • Parce que l’Australie, c’est 3 fois moins d’habitants que la France pour un pays qui fait 14 fois sa taille. Par rapport à sa taille, la Nouvelle-Zélande est encore moins peuplée. Et chose importante, ce sont des îles relativement isolées, le contrôle des frontières y est donc beaucoup plus simple.

      Vous devriez aussi parler des confinements quasi-permanents qu’ont subis ces deux pays, des mesures liberticides pires qu’en France, de la répression violente des manifestations en Australie…

    • worldometers est à prendre avec des pincettes, ne serait-ce que parce que les pays n’ont pas la même façon de compter leurs décès « Covid ».
      De plus, les stats de mortalité générale, prises sur plusieurs années, montrent un « effet moisson » clair en Suède (peu de décès l’hiver précédent, donc davantage de personnes fragiles au printemps 2020, ce qui accroît le nombre de décès étiquetés Covid).
      On oublie trop souvent que les gens qui décèdent du Covid sont âgés en moyenne de plus de 80 ans, et que la plupart seraient décédés de toute façon, du fait des virus et maladies hivernaux habituels (grippe, bronchites et toutes leurs complications : 300 décès quotidiens supplémentaires entre octobre et mars en France, tous les ans, soit environ 50.000 par hiver). Des pays comme l’Allemagne ou le Danemark, et même la Suède, ont eu pas ou peu de réelle surmortalité (décès dits standardisés, à pyramide des âges constante) en 2020.

      Sans compter bien sûr l’absence de dégâts, en Suède, sur l’économie – et ce seront des décès supplémentaires à terme, car quand on s’appauvrit on se chauffe moins bien, on se nourrit moins bien, on se soigne moins bien – et sur la psychologie ou l’éducation des jeunes.

      Au global, la différence de bilan entre Suède et France est TRÈS importante.

  • @arnaud d – Je ne suis pas platiste, néanmoins je vous suis à 100 %
    et oui dans notre pays quand il NE Faut Pas Savoir, on met très vite les moyens en place pour contrer la science ! Chercher à côté de la plaque, me fait penser à cette vieille blague de l’ivrogne qui a perdu ses clés de voiture et qui les cherche sous le lampadaire parce-que là c’est éclairé ! et c’est la nouvelle tendance ! je le disais hier pour réfuter la nocivité des ondes, (comme autrefois celle du tabac par exemple), on ne cherche pas là où il le faudrait, on peut ainsi conclure que TVB Mme la Marquise.
    Je penche donc pour malveillance dans tous les cas ! « Vaccin » comme ondes délétères, mais n’allons pas mettre des bâtons dans les roues de la finance !!!!!!!!

  • Pourquoi parler de différence de bilan ?

    Même si le bilan était exactement le même, cela montrerait que les mesures stupides prises par la France n’ont eu AUCUNE incidence sur les décès, puisque les résultats sont les mêmes que pour ceux qui n’ont rien fait, ou beaucoup moins…

  • Tout ça est vide de sens et il faut rajouter tant qu’on y est :
    « Ainsi, mettre un masque dans le métro est liberticide »
     » Ainsi, se laver souvent les mains est liberticide  »
    « Ainsi tousser dans son bras au lieu de directement dans le nez de son voisin est liberticide »
    ……

  • À propos de la dernière image, « ça m’a tout l’air d’être la grippe saisonnière, monsieur Martin », voir du même auteur:

    http://h16free.com/wp-content/uploads/2020/04/La-vraie-mortalit%C3%A9-de-la-grippe-saisonni%C3%A8re.pdf

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Christophe de Brouwer.

Il m’a été demandé d’aborder la problématique du port de masque dans des lieux non clos, en extérieur.

Je ne traiterai pas ici des autres gestes barrières (lavage des mains, distanciation, confinement, etc.).

Je voudrais aborder la question sous l’angle du risque.

Le risque se définit, sur le plan international, comme la probabilité d’un effet. En effet, le risque est la probabilité de contracter le covid, et le masque est un facteur du risque qui modifie, en la diminuant, la relation Sar... Poursuivre la lecture

Contrepoints : Le Québec semble être la région d'Amérique du Nord la plus dure sur le plan des restrictions covid, mais aussi sur le plan des taxes et des impôts. Pourquoi cette situation ?

Jérôme Blanchet-Gravel : Le Premier ministre québécois, François Legault, s’est lui-même vanté d’imposer les mesures sanitaires les plus sévères en Amérique du Nord, comme s’il s’agissait d’un noble exploit. Voilà de quoi donner le ton à l’esprit autoritaire qui caractérise le Québec actuel. Le 31 décembre dernier, le Québec fut le seul État sur 92 ... Poursuivre la lecture

Combien de temps va encore durer cette crise sanitaire subie par la population française ? Cela ne dépend que du gouvernement, et donc du président lui-même. Car il faut être parfaitement lucide : c’est le gouvernement qui est responsable de la crise sanitaire, et pas le virus Sars-CoV-2.

Depuis le début, cette crise a été plus politique que médicale, ce qui est confirmé par la politique sanitaire d’autres pays. L’Autriche semble revenir sur son plan de vaccination obligatoire, Israël abandonne la quatrième dose de vaccin, et la Suède ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles