Islamogauchisme, populisme et nouveau clivage gauche-droite

Screenshot on Amazon — Amazon,

Une lecture essentielle, en particulier à qui souhaite comprendre les enjeux idéologiques d’hier et d’aujourd’hui, mais également de demain et d’après-demain.

Par Jonathan Frickert.

« Le clivage gauche-droite est mort ». Cette phrase, les Français l’entendent depuis déjà plusieurs décennies, sans parler des conversations du café du commerce et leur fameux « de toute façon, gauche et droite, ça ne veut plus rien dire ». Une assertion que nous avons tous entendu, parfois réentendu, dite et tantôt redite et d’autant plus présente aujourd’hui que, depuis 2017, les deux principales forces politiques nationales revendiquent toutes deux un dépassement de cette division, entre le « ni droite ni gauche » mariniste et le « en même temps » macronien, l’une se détachant d’un clivage que l’autre tente de concilier.

Pourtant, cette mort annoncée n’empêche pas cette opposition de n’avoir jamais fait l’objet de la moindre théorie générale. Pour ce faire, le docteur en droit Philippe Fabry et le doctorant-chercheur en sciences politiques Léo Portal viennent de publier le 27 mai dernier un essai de moins de 200 pages se voulant intemporel mais au titre pétri d’actualité : Islamogauchisme, populisme et nouveau clivage gauche-droite.

La structure du clivage

Paru chez VA Éditions, qui était déjà derrière le dernier livre de Jean-Paul Oury, cet essai fort de ses 171 notes de bas de page voit se rencontrer pléthore d’auteurs souvent injustement méconnus, l’anthropologue américain Avi Tuschman et le politologue allemand Klaus Von Beyne côtoyant des intellectuels plus connus du grand public comme Michel Winock et Jonathan Haidt.

Près de trois ans après La structure de l’Histoire, préfacé à l’époque par un autre historien du droit, Jean-Louis Harouel, Philippe Fabry nous offre aujourd’hui une structure du clivage politique, toujours pétrie d’une vision déterministe et cyclique de l’Histoire qui ne dépaysera pas les lecteurs habituels de l’auteur. Ce cinquième ouvrage est cependant bien spécifique dans la bibliographie de l’historien toulousain, puisqu’il bénéficie des apports de son coauteur : Léo Portal.

« Islamogauchisme, populisme et nouveau clivage gauche-droite » : un livre écrit à quatre mains

Ayant par le passé mené des travaux sur les relations franco-russes, la corruption ou encore les rapports entre structures étatiques et révolutions technologiques, Léo Portal est titulaire de trois masters en administration internationale, en politiques publiques et en sciences politiques passés respectivement à Göteborg, Shanghai et Florence, où il est actuellement doctorant-chercheur.

Dans Islamogauchisme, populisme et nouveau clivage gauche-droite, l’apport de celui qui est également consultant en stratégie et communication auprès d’élus et de clubs de réflexion se ressent donc évidement dans les aspects liés à la science politique, qu’il s’agisse de ses versants statistiques, des modèles anglo-saxons, de la psychologie évolutive ou encore de la question du populisme.

Cet apport, associé au style déjà bien connu de Philippe Fabry, permet d’avoir un ouvrage à la fois fourni tout en étant particulièrement fluide.

Construire un modèle

Le développement se décompose en douze chapitres répartis en trois parties consacrées successivement aux théories du clivage, à son histoire puis à son état actuel, le tout au service d’une théorie générale et englobante à travers l’Histoire.

L’essai de Fabry et Portal commence par une revue des différentes théories et de leurs lacunes avant de tenter une définition de ce que signifie se positionner sur l’axe allant de l’extrême gauche à l’extrême droite. Critiquant plusieurs modèles anglo-saxons, les auteurs convoquent notamment René Rémond et Jacques Julliard sur leurs travaux sur les trois droites et les trois gauches, mais également l’historien Fabrice Bouthillon sur le sens de glissement des idées dans le spectre.

La deuxième partie se concentre sur l’histoire du clivage dans différents pays.

Dans le cas français, Fabry et Portal évoquent par exemple l’apparition des légistes au XIIIe siècle posant une opposition sur la nature du pouvoir royal.

Tour à tour, les auteurs évoquent l’histoire et les spécificités du clivage dans différentes nations, y compris dans des pays plus méconnus tels que la Turquie et le Japon, parvenant souvent à surprendre le lecteur.

La patte fabrisienne est particulièrement présente dans cette partie, puisque ce tour du monde du clivage se termine dans l’Antiquité athéno-romaine. La conclusion de cette partie permet de faire l’objet d’une synthèse globale sous forme de schémas particulièrement limpides.

La troisième et dernière partie se propose d’analyser les nouvelles tendances idéologiques à l’aune de la théorie développée tout au long des chapitres précédents, qu’il s’agisse de l’islamogauchisme ou du populisme et leurs rapports à un centrisme radicalisé.

Enfin, la conclusion du livre s’autorise un exercice de prospective sur la nature du clivage à venir, interrogeant l’impact de la modernité sur une opposition dont le facteur démographique est rappelé tout au long de l’ouvrage.

Un ouvrage indispensable

La prochaine échéance présidentielle approchant, c’est dans un contexte d’intense bouleversement du clivage politique que Philippe Fabry et Léo Portal nous offrent une mise en perspective, ce qui nous apparaît à la fin de ce livre comme une implacable logique historique.

On reprochera volontiers aux auteurs d’avoir tenté de comprimer en moins de 200 pages un sujet aussi vaste. La question du clivage ainsi que la thèse générale de l’ouvrage auraient sans doute mérité d’être traitées dans un texte bien plus volumineux afin de développer au mieux les tenants et les aboutissants de la question. Une critique illustrée par la pléthore d’auteurs et de références réunis dans un nombre aussi restreint de pages.

Malgré tout, l’essai proposé par Philippe Fabry et Léo Portal ne s’en révèle pas moins particulièrement complet et accessible aux non-initiés.

Une lecture essentielle donc, et en particulier à quiconque souhaite comprendre les enjeux idéologiques d’hier et d’aujourd’hui, mais également, soyons-en assuré, de demain et d’après-demain.

 

Philippe Fabry, Léo Portal, Islamogauchisme, populisme et nouveau clivage gauche-droite, 196 pages, VA Éditions.

Vous souhaitez nous signaler une erreur ? Contactez la rédaction.