Les priorités étroites de Darmanin

Gérald Darmanin va dissoudre l’association Génération Identitaire. Pour les problèmes qu’elle dénonce, ça peut attendre. Longtemps.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Les priorités étroites de Darmanin

Publié le 15 février 2021
- A +

par h16

Ah vous allez voir ce que vous allez voir, et ça ne se passera pas comme ça, nom d’un petit bonhomme de sacré nom d’une pipe, on va dissoudre Génération Identitaire, c’est Darmanin qui nous le dit, non mais alors !

Car cela suffit après tout, toute cette méchanceté d’extrême droite qui n’en finit plus d’être d’extrême droite, il faut que cela cesse ! Ce déploiement de banderoles méchantes, ces chaînes humaines pour empêcher de façon agressivement pacifique des illégaux d’entrer dans le pays, tout ceci ne pouvait rester sans réponse de la part du ministre de l’Intérieur alors que, tout le monde le sait, les frontières ne se ferment jamais que pour raisons sanitaires.

Le brave Gérald a donc notifié son désir d’avenir de dissolution à l’association qui entend ne pas se laisser faire, d’autant que ce n’est pas la première fois qu’on menace de la dissoudre. Il n’en reste pas moins que le sujet est apparemment d’importance pour le ministre Darmanin : l’engeance d’extrême droite doit semble-t-il être combattue avec la plus ferme des vigueurs, sinon le pays sombrera.

Pays qui, pendant ce temps, continue de vivre ses petits couvre-feux, ses gentils confinements et autres amusantes vexations sanitaires avec une bonhommie et une tranquillité à peine parsemée de l’agression apparemment motivée religieusement du célèbre auteur français Marek Halter à son domicile, et des petites bisbilles pittoresques de Didier Lemaire, professeur de philosophie à Trappes, menacé de mort pour avoir oser exprimer quelques doutes sur l’aspect républicain des dérives observées dans sa ville.

Au moins dans quelques jours ce même pays pourra-t-il s’enorgueillir d’avoir, une fois de plus, coupé une des trop nombreuses têtes de l’hydre d’extrême droite.

Peut-être faudra-t-il en passer par une protection rapprochée pour le professeur de philosophie un peu bousculé chez lui, mais cette péripétie ne doit pas faire oublier l’essentiel : le ventreuh de la beuhêteuh immonheudeuse est très fécond, et hop hop hop, pas question de fléchir, sabre au clair mes amis, combattons, combattons sans relâche l’estrèmedrouate protéiforme.

Alors oui, certes, on peut reprocher beaucoup de choses à Génération Identitaire (il suffit de lire la fiche Wikipedia qui lui est consacrée), mais on doit aussi s’interroger sur l’urgence actuelle de dissoudre ce mouvement.

Est-il en effet plus urgent de s’occuper de ce microcosme dont les exactions (mettre un drapeau sur un toit, faire une chaîne humaine près d’une frontière) sont particulièrement limitées ou ne devrait-on pas s’occuper un peu plus sérieusement des dérives graves observées dans des quartiers (dernier exemple en date dans le 18e à Paris) voire des villes entières en République Française ?

Ainsi, plutôt que consacrer du temps, des moyens et l’auguste personne de Darmanin sur le cas finalement très étroit de Génération Identitaire, ne devrait-on pas consacrer plutôt quelques moyens à contrer l’ensauvagement de certaines zones devenues « de non-droit » par abandon politique, à contrer les discours de plus en plus délirants et destructeurs des racialistes, colonialistes et autres extrémistes d’une gauche de plus en plus moites devant l’islam radical ?

Ne doit-on pas s’interroger sur le double standard assez frappant qui ronge les médias et les politiciens lorsqu’on consacre aussi peu de temps à régler des problèmes graves qui touchent un nombre croissant de Français d’un côté et, de l’autre, qu’on passe autant de temps à disséquer les actions un peu médiatiques de Génération Identitaire, à agiter sans cesse depuis maintenant plus de trente ans le spectre d’une résurgence de l’extrême droite ? Pourtant, les dégâts provoqués par cette extrême droite présentée comme à la fois omniprésente et grandissante sont si ridicules qu’il faut la collusion de tous les politiciens et tous les médias à chaque micro-affaire pour parvenir à faire croire à cette menace fantôme.

De façon symétriquement opposée, ces mêmes politiciens et ces mêmes médias font assaut d’inventivité, de novlangue culottée et d’euphémismes toujours plus stupéfiants pour minimiser les dérives, les exactions, les émeutes, les meurtres et les pires attentats commis dans le même temps par les groupes d’extrémistes islamistes et autres fournées de gauchistes intersectionnels à fourchette lubrique.

En réalité, la façon dont Darmanin échelonne ses priorités d’action donne une bonne indication de l’agenda politique et de l’absence de recul qui l’anime, lui et ses coreligionnaires. Pour eux, il semble plus important de montrer des gages clairs de lutte contre une extrême droite dont tout indique pourtant qu’elle est sinon inexistante, du moins très minoritaire, plutôt que la moindre velléité de faire revenir un peu de régalien dans le pays.

Darmanin illustre ici que le pays n’est plus réellement gouverné. Son administration n’est plus que l’objet des pressions politiques destinées à présenter les politiciens sous leur meilleur jour médiatique, tout au plus.

De façon perverse, un cercle vicieux s’est mis en place entre les politiciens et les médias qui s’utilisent l’un l’autre pour leurs propres intérêts, oubliant complètement ceux du peuple sur lequel les premiers ont cessé de s’appuyer, et auprès duquel les seconds ne font plus office que de la plus évidente des propagandes putassières.

Se regardant mutuellement leurs nombrils respectifs, nourrissant les pires fantasmes collectivistes, la dérive vers l’extrême gauche est devenu si violente qu’elle en devient aveuglante. La fenêtre d’Overton a déplacé le discours tellement loin à gauche du centre politique traditionnel que les mièvreries socialistes d’un Bayrou passent de nos jours pour un néolibéralisme quasiment droitard décomplexé. C’est tellement vrai que les rares journaux (Valeurs Actuelles) et chaînes télés (CNews) qui tentent un retour à un discours plus équilibré sont immédiatement taxés sans la moindre nuance de fascisme, ou de sombrer dans la complaisance la plus lascive avec l’extrême droite, le nazisme et les bottes en cuir lustrées.

Dans ce schéma et quelques mois à peine après la décapitation de Samuel Paty, les cris de détresse d’un professeur de philosophie de Trappes, ville connue pour être devenue une véritable enclave islamiste en France, sont sinon inaudibles du moins complètement minimisés et lourdement recontextualisés par une presse et des politiciens très embarrassés par cette situation qu’ils évacuent avec ce procédé grossier mais efficace du contre-feu de l’extrême droite fantasmée.

Il faut cependant se résoudre à l’évidence : même si l’extrême droite française ne représente quasiment plus rien politiquement ni médiatiquement, quoi qu’il arrive, Génération Identitaire sera un jour dissoute. Quoi qu’il arrive, les prêches d’extrémistes islamistes continueront en France, et les villes comme Trappes continueront d’être soigneusement oubliées de l’action politique et de l’analyse médiatique françaises.

La seule question qui vaille finalement est celle-ci : qui sera le prochain Samuel Paty ? Qui, selon toute vraisemblance, commettra la prochaine boucherie terroriste sur le territoire français ? Un extrémiste de droite ? Vraiment ?

Sur le web

Voir les commentaires (17)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (17)
  • Rappelons ici qu’un des responsables de la situation à Trappes,ancien député et ancien conseiller municipal de cette ville,ancien ministre de l’EdNat…candidat du PS aux dernières présidentielles qui a fait un score minable de 6,24% qui a du faner toutes les roses de France d’un coup mais score inquiétant si l’on considère que 6,24% des électeurs souhaitent Trappes pour toute la France.
    Reportage édifiant sur Cnews ou la caméra avait du mal a cadrer sans qu’un « Halal » figurant sur les commerces de bouche soit dans le champ,ville idéale,Disneyland si l’on écoute son Maire entouré d’un service d’ordre conséquent et très couleur locale pendant toute la durée du reportage!

  • Entre notre dette gigantesque, notre société balkanisée, les attentats islamistes, le covid et notre centre de gravité politique qui oscille entre mélenchon et maduro… je vois un avenir radieux pour notre nation . CPEF

  • Ce Darmanin est vraiment un traitre sans aucun scrupule. Sous quel prétexte dissoudre GI vu qu’ils n’ont rien fait d’illégal? Au contraire ils défendent les lois françaises que ce gouvernement n’applique pas avec l’approbation de nos média gauchistes! Manifester pacifiquement est interdit sous ce régime socialiste?

  • Je suis fan également.

  • la défenseure des droits claire hédon , souhaite créer des zones sans contrôles d’identité….comprenez par là , les quartiers perdus de la république ; je vous laisse imaginer la réaction de synergie officier ;

    • J’attends en effet que cette proposition de loi soit adoptée et voté ! (m’en fous, je ne vis pas dans ces quartiers ^^)
      Et surtout, j’attends de voir les études d’investigation et autres reportage pour montre « l’évolution » de ces quartiers 1 ou 2 ans après 😀

  • Ce qu’il s’est passé à Trappes, ça se passe régulièrement, dans d’autres zones de non-droit françaises, depuis des mois.
    Mais voilà, les présidentielles arrivent, alors on voit s’indigner des Jadot, des Mélenchon, des Darmanin et des Hamon. A ce stade, il nous faudrait un Napoléon ou un Général de Gaulle, mais on n’a qu’une troupe d’Iznogoud.

    Pour reprendre une phrase de notre auteur préféré : ce pays est foutu.

  • Reformée manu militari en Belgique…

  • Aldo Stérone pose la question de savoir combien de temps nous allons continuer, avec nos profs, nos soldats, nos enfants, nos filles afin de satisfaire, de satisfaire le monstre extrémiste.

  • Bon, au moins on est fixé définitivement. Saquer un mouvement pacifique qui appuie où cela fait mal et qui, en plus, montre son visage et accepte des débats où il se fait bâcher avec cynisme et mauvaise foi ne va aboutir qu’à une situation de résistance bien épaisse. Anonymat complet, actions dures, aucune communication. Bref, comme les blacks blocs et les intégristes réunis. Quand le gouvernement n’aura plus en face de lui que des sales cons méchants, il pourra toujours essayer de reprendre la main…

    • Il est vrai que le jour où les batiments de surfaces sont devenus des sous-marins qu’ils sont devenus beaucoup plus destructeurs.

      Obliger les membres de G.I. à plonger sous la surface n’est peut être pas dans l’intérêt du Dar(gros)malin, ils continuerons à agir, et heureusement pour la démocratie…

  • Désespérant… comment peut-on accepter tout cela, débiter autant de con.eries et se regarder encore dans la glace ? Comment peut-on dire que l’on veut dissoudre une association qui se contente de se poser à une frontière pour empêcher des illégaux de la franchir et ne pas se faire rembarrer ? Comment, en face, une association dissoute peut-elle porter plainte sa s se faire rembarrer ?
    Comment peut-on aller aussi loin dans la stupidité, dans l’évident refus de traiter des sujets de fond et que personne ne dise rien, nulle part sauf Cnews en effet ?
    Personne là-haut pour comprendre que la guerre civile approche ? Que quand on ne peut plus dénoncer les injustices (squats), que c’est aux gens normaux d’accepter l’inacceptable (contrôles des voitures par des guetteurs à Marseille), forcément à un moment donné les gros bras vont se regrouper et la violence va se déchaîner ?
    Qui a fait partir les squatteurs du papy à Toulouse ? Ses voisins gros bras qui se sont ensuite fait étriller. La prochaine fois, ils viendront masqués et il y aura du sang, beaucoup de sang, partout en France où ces situations ubuesques se sont multipliées.

  • c’est vraiment là qu’on se rend compte que la politique larem c’est juste diviser les français pour mieux les contrôler..cette facilité à effacer un parti jugé contre le gouvernement et à laisser des terroristes (islam) s’immiscer gentiment en France est ahurissant

  • Est ce que le problème de fond ce n’ets pas d’avoir rendu le racisme « illégal »?
    au prétexte de crimes ayant pour motivation supposée le racisme..

    Et désormais le discours de haine deviendrait illégal…

    on va le répéter la liberté d’expression c’est pour les haineux et les racistes qu’elle doit être défendue..

    La limité légale de l’appel à l’agression était correcte selon moi.

    et la présomption d’innocence..!!! l’exigence de preuves pour condamner..

    une question si aucun membre de génération identitaire n’a commis de crime qualifié…qu’est ce qui les empêche de refaire une organisation ..??

    j’ai toujours mal compris l’idée d’oragnisation de malfaiteurs d’ailleurs..

    la grandeur de la démocratie , c’est de n’exister paisiblement que parce que le peuple la désire…un peuple qui croit en des absurdités est foutu de toutes façons..

    et on l’impression de vivre dans l’absurde…

    • Faites gaffe, parler de « liberté d’expression » pour une assos d’extrême droite c’est limite illégal maintenant, n’allait pas écrire ce genre de propos sur FB ou Twitter 😉

  • Le 2 poids 2 mesures, et l’hypocrisie représentent la peur de la dissidence.
    La pensée-unique n’existe que par le monopole de la parole des diplômés en socialisme des sciences humaines, sociales ou politiques qui phagocytent les médias et l’éducation, mais, en fait la pensée unique est essentiellement un ballon d’air chaud.
    Il suffit d’une simple épingle pour la faire éclater.
    Voila pourquoi il font tout pour dissoudre ceux qui contrarient la pensée unique.
    C’est pas GI qu’ils veulent faire taire, c’est la contradiction et le débat.

  • Génération identitaire ( que je ne connaissais pas – merci darmanin!) met en lumière les insuffisances criantes de l’État.
    En mettant en avant ce groupe, on fait découvrir à toute la France à quel point l’essentiel du régalien n’est pas assuré. Darmanin s’affaire donc à faire connaître son triste bilan et celui de son prédécesseur… Drôle d’idée que de faire autant de publicité à cette association !! C’en serait cocasse si ce n’était aussi grave…

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
cabinets
6
Sauvegarder cet article

La situation peut bien être tendue et les perspectives pas forcément roses, il n'en reste pas moins que la France bénéficie d'une équipe de ministres véritablement au taquet pour résoudre les vrais problèmes qui se posent au pays. Avec leur passif et l'ampleur difficilement commensurable de leur intellect maintenant déployé à pleine puissance, il ne se passe plus une semaine sans qu'une nouvelle action décisive ne soit menée par la troupe de nos ministres commandos en campagne.

Ainsi, si l'on regarde celui qui est en charge de ce qui r... Poursuivre la lecture

Klaus Kinzler est cet enseignant de civilisation allemande à Sciences Po Grenoble qui, rappelez-vous, a été victime il y a un peu plus d’un an d’un véritable déferlement de haine de la part d’une minorité d’extrémistes adeptes des thèses racialistes et de la cancel culture. Jusqu’à être mis à pied par la direction, étant accusé d’avoir tenu des « propos diffamatoires ». Et avoir subi des menaces de mort.

Loin de se laisser faire, ce professeur a choisi d’exprimer sa révolte et son indignation, à travers un livre dans lequel il livre sa... Poursuivre la lecture

Avec la campagne électorale pour l’élection présidentielle débute l’heure du bilan du quinquennat s’achevant, bilan d’autant plus nécessaire que le président de la République semble vouloir se représenter. Ce bilan va faire l’objet d’une lecture et d’une relecture des candidats en fonction de leur intérêt propre.

On  attribue à Lénine le citation suivante : « Les chiffres (ou les faits) sont têtus.»

Des publicitaires mal inspirés avaient repris cette idée dans la campagne de vaccination contre la covid affirmant « qu’on peut déb... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles