Pearl Kendrick & Grace Eldering vaccinent contre la coqueluche – Les Héros du progrès (15)

Grace Eldering is on the left of our cover picture and Pearl Kendrick is on the right of our cover picture-Human Progress

Par Alexander Hammond.
Un article de HumanProgress

Voici le quinzième épisode d’une série d’articles de HumanProgress.org intitulée « Les Héros du progrès ». Cette rubrique bimensuelle présente une brève description des héros qui ont apporté une contribution extraordinaire au bien-être de l’humanité.

Notre quinzième épisode de Heroes of Progress est consacré à Pearl Kendrick et Grace Eldering, deux scientifiques américaines qui ont créé le premier vaccin efficace contre la coqueluche. Grâce à leurs travaux, la coqueluche est devenue évitable, leur vaccin ayant permis de sauver plus de 15 millions de vies à ce jour.

La coqueluche est une infection des voies respiratoires supérieures qui affecte généralement les nourrissons. Bien que les premiers symptômes soient souvent assez bénins, les quintes de toux  finissent par faire perdre leur souffle aux personnes infectées, qui rougissent et vomissent. À la fin d’une quinte de toux, l’enfant aspire souvent désespérément de l’air, ce qui provoque ce bruit typique de coqueluche. Cette maladie à son origine a été nommée par les scientifiques du nom de la bactérie Bordetella pertussis (Pertussis signifiant coqueluche en anglais, NdT), et peut entraîner des complications mortelles telles que pneumonie, infections bactériennes et déshydratation.

À son paroxysme dans les années 1930, la coqueluche tue aux État-Unis plus d’enfants que la poliomyélite, la rougeole, la tuberculose et toutes les autres maladies infantiles réunies. C’est ici que Kendrick et Eldering entrent dans notre histoire.

Pearl Kendrick est née en août 1890 à Wheaton, dans l’Illinois. À l’âge de trois ans, elle contracte la coqueluche. Elle a la chance d’y survivre et poursuit une enfance heureuse. En 1914 elle obtient son diplôme en arts libéraux à l’université de Syracuse.

Kendrick débute sa carrière comme professeur de sciences au lycée, mais peu de temps après, elle commence à étudier la bactériologie à l’université de Columbia, en se consacrant à la coqueluche. En 1917, elle est recrutée pour travailler au ministère de la Santé du Michigan. C’est là qu’elle rencontre Grace Eldering.

Eldering est née en 1900, à Rancher, dans le Montana. Comme Kendrick, elle a contracté la coqueluche dès son plus jeune âge et y a survécu. Eldering a étudié la biologie et l’anglais à l’université du Montana et a obtenu son diplôme en 1927.

En 1928, Eldering s’installe dans le Michigan et commence à faire du bénévolat au Bureau des laboratoires du ministère de la Santé. Après six mois de volontariat, elle est embauchée. En 1932, elle est mutée au laboratoire dirigé par Kendrick à Grand Rapids.

Immédiatement, Kendrick et Eldering se sont bien entendues et commencent alors à travailler ensemble sur un vaccin contre la coqueluche. Cependant, on est en pleine Grande Dépression, et elles peinent à trouver un financement pour leur vaccin. Par conséquent, elles travaillent sur leur vaccin principalement pendant leurs heures de loisir. Cet arrangement fonctionne pendant quelques années, mais en 1936, les deux femmes ont désespérément besoin de fonds supplémentaires pour poursuivre les essais de leur vaccin expérimental…

Pour tenter de collecter des fonds, Kendrick invite la Première Dame, Eleanor Roosevelt, dans leur laboratoire. À la surprise générale, Mme Roosevelt accepte leur invitation et en une journée, elle passe plus de treize heures avec Kendrick.

Peu après sa visite, Mme Roosevelt aidera à trouver les fonds qui permettront à Kendrick et à Eldering de poursuivre à grande échelle l’essai qu’elles ont commencé en 1934.

Leur essai a finalement impliqué 5800 enfants et les résultats ont été révolutionnaires. Ceux qui ont reçu le vaccin ont immédiatement présenté une forte immunité contre la maladie.

En 1942, pour réduire le désagrément des injections, Eldering et Kendrick ont combiné trois vaccins en une seule injection. L’utilisation du vaccin contre la diphtérie, la coqueluche et le tétanos (DTC) est devenue systématique dans tous les États-Unis en 1943. Par la suite, son utilisation s’est rapidement répandue dans le monde entier.

Les deux scientifiques ont obtenu leur doctorat en médecine à l’université Johns Hopkins : Kendrick en 1934 et Eldering en 1942.

Kendrick quittera ensuite le département de santé publique du Michigan pour enseigner à l’université du Michigan. Elle décède en 1980. Eldering lui a succédera à la tête du département. Elle prend sa retraite en 1969 et décède en 1988. En 1983, les deux femmes ont été intronisées au Michigan Women’s Hall of Fame.

Malheureusement, chaque année, on compte encore 160 000 enfants qui meurent de la coqueluche dans les pays en développement. Bien que ce chiffre continue de baisser, il reste beaucoup à faire avant que la coqueluche ne soit complètement éradiquée.

Cependant, grâce au travail d’Eldering et de Kendrick, plus de 15 millions de vies ont déjà été sauvées, et il est probable que leur vaccin continuera à en sauver des millions d’autres. C’est pour cette raison que Grace Eldering et Pearl Kendrick sont nos quinzièmes héros du progrès.

Les Héros du progrès, c’est aussi :

Sur le web

Vous souhaitez nous signaler une erreur ? Contactez la rédaction.