Mangez de la viande sans culpabiliser !

La production de viande ne nuit pas à l’environnement, sa consommation est bonne pour la santé, et personne ne se soucie autant du bien-être des animaux que les éleveurs et les agriculteurs qui les soignent tous les jours.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Vermont Cows by Allison Richards(CC BY-NC-ND 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Mangez de la viande sans culpabiliser !

Publié le 3 novembre 2019
- A +

Par Annabel Morgan1.

« Hey, be neat, no meat » (littéralement : « Hé, sois net, pas de viande ») – « hé, sois impec, pas de steak », a déclaré l’animatrice de l’émission de télévision Ellen DeGeneres dans une courte vidéo qu’elle a publiée sur les réseaux sociaux le 17 septembre.

« C’est une excellente idée pour la planète. C’est une excellente idée pour votre santé. C’est une excellente idée pour la santé de l’animal », a-t-elle déclaré. Sur Instagram, les gens ont regardé la vidéo près de 5 millions de fois.

J’aime beaucoup Ellen.

J’aime son humour. J’aime sa compassion. Et j’aime bien son spectacle, même si je ne le regarde pas très souvent.

Mais je n’aime pas ce qu’elle a dit à propos de la viande – et j’ai répondu à ses propos dans ma propre vidéo. À ma grande surprise, mes propos ont retenu l’attention. Si j’avais su que cela allait arriver, j’aurais fait un effort en me brossant les cheveux !

Pourtant, je voulais faire passer mon message principal. Il n’y a pas de mal à manger de la viande. Vous n’avez pas à vous sentir coupable.

Si vous voulez être végétarien, pas de problème. Si vous voulez aller encore plus loin et être végan, alors je vous dis : allez-y et bonne chance. Ellen a suivi un régime végétalien pendant des années, bien qu’elle mange apparemment aussi du poisson et des œufs.

La nourriture est un choix personnel et je ne veux changer les préférences de personne. Je suis heureuse que notre industrie agroalimentaire diversifiée puisse satisfaire autant de besoins et de désirs différents.

Mais personne ne devrait arrêter de manger de la viande pour les raisons énumérées par Ellen. La production de viande ne nuit pas à l’environnement, sa consommation est bonne pour la santé, et personne ne se soucie autant du bien-être des animaux que les éleveurs et les agriculteurs qui les soignent quotidiennement.

Je fais partie d’une famille de ranchers dans le Montana. Du côté de mon mari, nous remontons cinq générations. Nous gérons une exploitation commerciale de production de bœuf qui comprend de hauts pâturages alpins et un troupeau permanent de mères, ce qui signifie que certaines de nos vaches sont avec nous pendant 15 ans. Nous cultivons des espèces herbacées indigènes pour leur nourriture et utilisons des taureaux pour la reproduction.

Les éleveurs comme moi sont souvent critiqués parce qu’ils travaillent avec du bétail, car nos animaux émettent des gaz à effet de serre et contribuent au changement climatique. Cependant, selon l’Agence de Protection de l’Environnement, la grande majorité des gaz à effet de serre provient des transports (29 %), de l’électricité (28 %) et de l’industrie (22 %). L’ensemble de l’agriculture ne représente que 9 % – et le bétail n’en représente qu’une fraction.

Nous ne sommes donc pas un problème majeur. L’électricité est une menace plus grave, mais Ellen ne peut pas critiquer sa surutilisation, car sans électricité, personne ne pourrait la regarder à la télévision.

La viande est aussi une excellente source de protéines et fait partie d’un régime alimentaire sain. Elle fournit un bon équilibre avec des légumes, des fruits et d’autres types d’aliments. C’est nutritif et délicieux.

Cependant, ce qui me dérange le plus dans le manifeste anti-viande d’Ellen, c’est ce qu’elle dit à propos des animaux – et l’insinuation désinvolte que nous, les éleveurs, traitons notre bétail avec cruauté.

Rien ne pourrait être plus éloigné de la vérité. D’une part, les animaux en mauvais état ne sont pas rentables. Nous avons une incitation financière pour maintenir notre bétail en bonne santé. Les animaux en bonne santé nous apportent les meilleurs prix.

Nous voulons aussi qu’ils soient heureux. Cela signifie créer un environnement sans stress. Nous veillons à ce que chaque animal ait suffisamment d’espace pour brouter. Lorsque nous sommes auprès d’eux, nous essayons de parler d’une voix monotone pour ne pas les effrayer. Lorsque nous devons les déplacer, nous ne les forçons pas à aller là où ils ne le veulent, mais nous les persuadons de se diriger dans la bonne direction.

En résumé, nous sommes gentils avec eux. Nous les traitons bien.

Ils ne tombent pas souvent malades, en partie parce que nous les faisons vacciner, tout comme nous vaccinons nos enfants. Bien sûr, rien n’est infaillible et parfois, ils souffrent de maladies. Lorsque cela se produit, nous les confions à des vétérinaires et nous les remettons en état.

Et quand vient le temps de les abattre, leurs derniers moments sont rapides et sans douleur. Nous prenons soin d’eux de la naissance à la mort.

Alors à Ellen, je dis : profitez de votre régime végétarien. Et si vous souhaitez en savoir davantage sur la manière dont nous élevons du bétail sur notre ferme et fournissons de la viande à ceux qui en profitent dans le cadre de leur régime alimentaire sain, venez nous rendre visite dans le Montana. Vous êtes la bienvenue en tout temps.

Aux mangeurs de viande qu’elle essaye de culpabiliser et de convaincre de changer leurs habitudes, je leur dis : « soyez impec, mangez du steak ».

Sur le web-Traduction par Wackes Seppi de « Be neat, eat meat whithout guilt ».

  1. Annabel Morgan et sa famille gèrent un ranch familial de vaches et veaux de cinquième génération dans le comté de Gallatin, dans le Montana. Le ranch, créé en 1880, est constitué de hautes prairies alpines et de prairies à foin en vallée. Annabel est un auteur invité du Réseau Mondial d’Agriculteurs (Global Farmer Network).
Voir les commentaires (97)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (97)
  • Je suis a fond pour les vegans et les vegetariens .
    Comme vous le savez on ne mange que les herbivores….on ne manquera pas de viande saine quand nous seront tres tres nombreux sur la planete…..

    • En effet, je dis toujours aux végans que je les emmènerai avec moi sur une île déserte, ils se sentent flattés…

    • Il faudrait les faire grossir un peu, pour qu’on ait un peu plus que des os à ronger.

    • Un écolo bien gras… Une idée en cas de famine 😉

    • Pas de problème si vous voulez manger vegan. Mais arrêtez d’emm… le monde car sinon le retour de bâton risque d’être à la mesure de l’intolérance de votre secte

      • Ceci est un message de la brigade du premier degré.

      • Mais ce sont des bébés… Ils n’ont que 4 mois… 4 mois de souffrance et de torture… 4 mois avant d’être abattu…

        Ils nous font confiance, ils ne veulent que jouer, ils cherchent de l’amour et des calins…

        Et nous les exterminons à raison de 3 Millions chaque jour rien qu’en France… Vous n’avez donc aucune empathie pour l’autre ?

        Il faudra payer un jour.

        Soit par un cancer du aux graisses animales et aux fritures qui accompagnent, très mauvaises pour la santé…

        Et pour finir Dieu a crée l’arche de Noé et nous a demandé de prendre soin du plus faible…

        Que faisons-nous (200.000 avortements de bébés chaque année, 3 Millions d’animaux chaque jour)

        Jésus dira : Père ne leur pardonne pas car ils savent ce qu’ils font…

        Sans être pro-vie, on peut s’interroger, non ?

        • Vous démontrez à quel point nos sociétés occidentales (pas les autres) ont dépassé le mur de la crétinisation généralisée. Réflechissez un instant: sans élevage, croyez vous qu’il y aura encore des animaux? Vous pensez que les vaches et taureaux vont redevenir des ures? Les chevaux gambader en sauvages dans les prairies que personne n’entretiendra? Le veganisme militant, violent et totalitaire amènerait l’extinction massive des espèces animales…

        • Du coup, vous êtes contre l’avortement ?

    • vous lever si tot pour sortir de pareils ko ….es. chapeau !

  • Merci pour ce rappel qu’un éleveur qui réussit est un éleveur qui fait tout pour le bonheur de ses bêtes, quand bien même ce sont elles qui en fin de compte le feront vivre.
    Tiens, avec les retraites par répartition, on peut remplacer « éleveur » par « parent » et « bêtes » par « enfants » dans la phrase précédente…

    • en fait si les gens veulent du « bonheur » animal…un éleveur a interet à lui en vendre….plus exactement un image de bonheur animal, vache dans les prés..
      mais c’est quoi le bonheur d’un animal, voire son bien être…?

    • Hum, le ranch Répartition est en mauvais état… 🙁

  • je les emmerde , je mange de la viande chaque jour..
    ici en bourgogne on a du charolais , miam

    • Ah, la Bourgogne! Pays de mes amours, plus viticoles que charolaises (des charolaises, il y en a un peu partout), une région où l’on se sent encore en France, surtout le long de la route des Grands Crus. Morey, Fixin, Gevrey, Vosne, Pommard, sans oublier Puligny et Chassagne et toutes celles que je ne cite pas pour ne pas trop allonger cette liste de communes mythiques.
      L’endroit où j’aimerai vivre s’il n’était pas en France avec sa beaucoup plus longue liste de taxes.

  • j’aime beaucoup les animaux , je les respecte parce qu’il me permette de me nourrir ; et puis merde , je me passe de beaucoup de choses , je ne vais pas faire une croix sur un apport de protéines qui me permet de faire mon travail très physique ;

    • La raison pourquoi je mange de la viande bio !(par chance, il y a un boucher bio sur ma route), Pas que je veuille éviter des antibiotiques ou autres, mais parce que je crois, a tort ou a raison, que les animaux sont mieux traités.
      Pareil pour le lait et les oeufs…

      • boff , c’est surtout que c’est un moyen de faire payer plus cher.. surtout si c’est de la vache polonaise labellisée bio par une administration sensible au bakchich..
        cà me rappelle ces wagons de blés partis de france vers la hollande , puis la Tchéquie, puis la Roumanie , et revenus en france labellisé « bio » donc 30% + cher
        alors le bio, soit vous le faites vous meme , soit vous êtes un pigeon

        • de plus ne pas oublier ;

          L’indication « made in France » est délivrée par les services des douanes, selon des règles dites d’« origine non préférentielle ». Elles stipulent que le produit prend l’origine du pays dans lequel il a subi la dernière transformation substantielle.

          En clair, plusieurs facteurs de production (composants, matières premières, diverses étapes de la fabrication) peuvent provenir de pays étrangers, le produit peut afficher l’indication « Fabriqué en France » s’il a subi sur le territoire national sa dernière transformation d’importance.

          « Créé en 2010, le label « Origine France garantie » est plus exigeant. Il requiert que « 50 % du prix de revient (1) soit acquis en France et que le produit ait obtenu ses caractéristiques essentielles en France », 

          en clair vous achetez une vache en Pologne , vous la mettez au pré pendant 6 mois, le coût de l’abattage lui fait prendre 50% et hop vous avez une vache française

      • Le bio est une énorme arnaque puisque les produits utilisés dans cette agriculture comporte le cuivre (métal lourd non biodégradable), soufre, extrait de Neem et Dature deux poisons violent. Alors bonjour la santé, tout cela pour éviter des pesticides qui ne présentent aucun danger!

      • C’est une erreur , les betes sont affames et non soignées comme il faudrait. De plus ils pratiquent la vache violée par le’taureau au lieu de l’insémination artificielle !

  • La France doit construire des asiles pour les Vegans, des prisons pour ceux qui y sont déjà majoritairement et des gros navires pour la reconduite au pays …
    Le plein emploi sera assuré.

    • « C’est un asile de fous, pas un asile de cons.
      Il faudrait construire des asiles de cons, mais vous imaginez la taille des batiments… »

  • Je suis de cette génération qui ne mangions de la viande que les jours de paies. C.A.D. une fois par mois environ. Ce nouveau monde qui nous reproche nos retraite mais qui eux ne savent pas grand chose de la vie agissent exactement comme des gosses mal élevés des enfants gâtés. Le mérite pour un grand nombre est un gros mot et ils sont à ce point pas adulte qu’ils ne se rendent même plus compte de leur inanité. Notre dame du Poitou en est l’un des exemple.

  • l’agriculture émet des gaz dits à effet de serre, oui l’agriculture change l’environnement..
    argument qualitativement non recevables..

    les écolos en général prétendre poursuivre plusieurs objectifs..
    conserver des écosystèmes sauvages..
    ne pas utiliser de substances chimiques de synthèse..
    émettre le moins possible de gaz à effet de serre..
    et bien sur que les gens soient heureux…
    en fait , la réalité est qu’il faut même pour un écolo faire des choix..tout n’est pas compatible..notamment si vous diminuez la productivité à l’ha vous devez utiliser plus de surface toute chose étant égale par ailleurs..
    si un écolo parle CO2…
    un argument recevable impliquerait de se placer dans une optique où on cherche à concevoir un système agricole qui émet le moins de gaz à effet de serre pour produire une nourriture capable de nourrir » correctement » la population humaine..

    quand ellen de degeneres dit qu’elle se soucie de l’environnement..m’est avis que manger de la viande dans son bilan personnel en CO2 est un détail…mettre ça en avant est ridicule.. c’est juste un moyen pour elle de continuer à se sentir supérieure moralement en parlant CO2…

    on va le répéter..si le but des écolos était de réduire les emissions de CO2..ils ne proposeraient pas un mode de vie..mais un quota d’énergie fossile distribué dans un groupe ou pour des individus…et les gens vivraient comme ils veulent…

    non…leur but est de décider dans le détail de la vie des gens…

    et bien sûr les animaux d’élevage seraient tous non existant si on ne les élevaient pas!!!
    vous vous retrouve d’ailleurs si vous ne mangez pas les animaux de boucherie devant une impasse alimentaire durant un moment…comment les nourrir? et qui va payer pour ça???

    • Aldo Sterone appelle cela « signalement de vertu ».
      « je suis vertueux parce que je suis vegan ou parce que je dis que le racisme c’est pas bien, ou encore parce que je porte le voile, etc.) En creux, ils disent que les autres ne sont pas vertueux…
      Il faut savoir reconnaître ces signalements de vertu pour ce qu’ils sont : l’antichambre du totalitarisme.

    • Le mot même de « gaz à effet de serre » est largement sujet à caution. De nombreux physiciens affirment que le CO2 n’y est pour rien dans le petit réchauffement constaté.

      • « dits à effet de serre » j’aurais du écrire qui absorbent dans l’ir..

        peu de physiciens doutent que plus de CO2 modifient les échangent radiatifs dans l’atmosphère.

        de là à arriver à quantifier le résultat …

        je voudrais bien savoir par quel raisonnement vous ou quelque physicien pouvez conclure que le CO2 n’est pour rien dans le « réchauffement » ( le terme ici est discutable) …

        pour pouvoir l’affirmer il faut prétendre tout comprendre des mécanismes qui conduisent à ce que la distribution de temperature à la surface de la terre est ce qu’elle est…

        je doute de la quantification du giec… et tiens ( https://judithcurry.com/2019/10/29/escape-from-model-land/)

        par contre on peut aisément trouver dans notre ignorance des paramètres hors CO2 pouvant conduire à des variations températures au moins égales à celle du CO2…
        moi je doute de ceux qui peuvent quantifier..
        donc de non pas ce que dit mais suggère le giec… et de ce qui disent aucun effet..

        • Il n’y a aucun doute possible , le co2 ne fait pas partie de l’effet de serre ni les autres gaz hilarants , il n’y a que l’eau pour 99% …mais je crois qu’ils font un grand retrour sur l’azone ,on va encore bien se marrer avec une taxe sur les clim et frigo !

            • Ce qui veut dire que la campagne anti co2 est tellement stupide que cela ne marche plus….ex ,les voitures vont etre taxées..au poids.pour l’ozone ..et bien il parait que l’avant , le freon ,et apres , les gaz new age, c’est la meme chose donc il ne reste plus qu’a limiter la diffusion..sans vraiment la limiter puisque la couche d’ozone , c’est aussi de l’arnaque.

          • Mouais, mais pas sur sur les frigos car ils seront vides :mrgreen:

        • J lemiere:par quel raisonnement vous ou quelque physicien pouvez conclure que le CO2 n’est pour rien dans le « réchauffement »

          Pour résumer:
          La bande d’absorption spécifique du CO2 dans la plage d’IR thermique terrestre était déjà quasi-totalement piégée quand il n’y avait que 300ppm de CO2 et contribuait à 50W/m² de réchauffement, soit ~7°C. Un doublement du CO2, soit 600ppm (nous en sommes à 400ppm) ne rajouterait que 4W/m² soit 0.5°C (sans tenir compte de l’amplification ou atténuation rétroactive).
          A comparer aux variations naturelles sur des échelles de temps décennales qui sont de l’ordre de +/-1°C, tel le minimum de Maunder sous LouisXIV.
          Ce n’est pas parce qu’on n’en connaît pas bien la cause (probablement d’origine solaire) qu’il faut y voir une sorte de punition céleste pour nos abus de consommation immorale qu’il conviendrait de racheter par une flagellation morbide façon Ste Greta au bénéfice de nos maîtres à penser …
          Bref, selon toute vraisemblance, nous n’y sommes pour rien et nous n’y pouvons rien d’autre que d’attendre que ça passe en s’adaptant comme ont su le faire nos ancêtres plus résilients.

    • Surtout qu’étant très riche elle émet beaucoup plus de CO2 que le péquin moyen, et encore plus qu’un pauvre! C’est comme Hulot et ses voitures, bateaux et hélicoptère, où ce crétin de Leonardo Di Caprioqui se rend aux conférences écolos en jet privé!
      De plus le CO2 n’est pas un polluant puisqu’il est à la base de la Vie sur Terre, ce que les idiots d’écolos ignorent, et il n’est pour rien dans le réchauffement. Bref encore une débile qui joue la posture pour être du côté du bien dans le but de soigner son image politiquement correct.

      • moi je ne pense pas que le CO2 n y ‘est « pour rien » dans le « réchauffement » je constate que les énergies fossiles nous sont indispensables pour maintenir notre niveau de vie.. et par dessus le marche le « réchauffement « auquel on assiste voire effectivement le taux de CO2 ont AUSSI des effets bénéfiques…

        j’invite tout le monde à lire les articles du site reporterre.. vous comprendrez mieux le mode de pensée des sobrolos : l’homme ne doit pas impacter plus la nature…

        le mode de production électrique des sobrolos c’est negawatt …

        la production agricole c’est mangez moins.

        • Entre 1945 et 1975 la température a baissé alors que le monde était en pleine reconstruction d’après guerre, et que le taux de CO2 grimpait en flèche. Puis il y eu la pause à partir de 1996. Donc on ne peut corréler les 2 !

          • et ça prouve quoi?
            sinon que d’autres facteurs que le CO2 sont en jeu?

            • Si c’est le CO2 la température monterait en conséquence, si elle baisse alors que le taux grimpe il n’y est pour rien. Le professeur François Gervais affirme qu’il est en proportion trop infinitésimale pour le provoquer le réchauffement. Et c’est un spécialiste!

  • comme dit la dame soyez vegan si vous voulez…
    arrêtez juste de dire que vos sauvez le monde..

  • Personnellement je mange ce qui me fait plaisir. Et quoi de meilleut qu’une belle entrecôte de viande du Pays Parthenay, bien saignante et grillée.comme il se doit.?

  • Déjà que je ne culpabilise ni pour l’esclavage ni pour la colonisation, alors pour la barbaque… je ne vous fait pas un dessin ! 😉

  • maintenant on doit comprendre pourquoi le veganisme est autant en vogue…

    C’est un mécanisme de protection chez les gens aisés qui prônent de vivre plus sobrement..
    ils déplacent le sujet des emissions de CO2 vers la morale.. mais ce mécanisme de protection ne marche que dans ce groupe hypocrite..ils doivent tous jouer la même comédie de sobriété..

    si vous creusez ne serait ce que d’un picomètre vous les entendez dire en fait, ce n’est pas tant la consommation de viande que la production industrielle de viande..ben oui sinon le jour où une émission de teloche te met en insertion chez les Massaïs et que tu leur expliques qu’ils tuent la planete…ça fait tâche.

    • parce que il est TRES difficile de se mettre en valeur en diabolisant le CO2 quand on fait partie des personnes qui en émettent le plus…
      il faut absolument faire basculer le débat de « emissions de CO2 associé à mon mode de vie  » à  » je fais des actes responsables »…

      • Sans CO2 pas de vie sur Terre, pas de plantes, et comme elles absorbent le Carbone et libère l’Oxygène que nous respirons, pas d’humains non plus! Ce n’est pourtant pas difficile à comprendre!

      • C’est très exactement cela, ce sont les riches, ceux qui polluent le plus, qui sont les plus acharnés à se déculpabiliser, comme DeGeneres le prouve!

    • Ils ont surtout plus de pognon pour se payer de la viande ,elle est cher la ligne de coke ,le regime amincissant et le coach sportif sans parler de la pharmacopée non remboursée les dents blanches et les poils partis en fumee

  • Ce que je sais, c’est que l’optimum de rentabilité pour un élevage de porc est de 15% de perte, ce qui signifie une grande souffrance poir ceux qui survivent. C’est pourquoi ils vivent sur leurs merde. Tout ceux qui ont pratiqué cette élevage savent que c’est une horreur. Un élevage de volaille, c’est itou, une odeur intenable et une densité monstrueuse, on leur coupe le bec pour éviter qu’elles ne se blesse. Les abattoirs, le seul problème c’est les petites ordures qui filment ce qui s’y passe alors que c’est interdit, bah alors!
    L’évidence, c’est que dans un univers de concurrence extrême, les animaux ne sont que de l’argent sur patte, le reste est de l’hypocrisie.
    Cette article n’est que de la propagande, qui ne justifie rien et dit en quelque phrases ne vous en faites pas, pensez ce que vous avez envie de penser et faites vous plaisir. Cela relève de la religion du veau d’or. Quel intérêt cela a de penser que les écolos et les végétariens ont 100% tort? Une part de ce qu’ils disent est clairement argumentée, contrairement à cet article, y compris sur le coût écologique de l’élevage. Les délires des extrêmes n’annulent rien. Ou alors le délire du pépé de Bayonne délégitimise toute critique de l’Islam (raisonnement déjà présent dans le camp du bien).
    L’entre-soi, c’est l’idiotie moderne.

    • Le bonheur animal, c’est d’avoir un bec et de pouvoir se blesser avec ? Ou pour un lapin, d’être caressé chaque jour par une petite fille et de ne jamais voir la moindre lapine ? Comment savez-vous ce qu’est le bonheur animal ?

    • les animaux sont pour tous les éleveurs avant tout de la viande sur pattes.. ce qui n’est pas cruel.. c’est la réalité d’un élevage, de tout élevage…je sais par contre que l’affirmation que les animaux sont de l’argent sur patte et que DONC il faille les maltraiter est une contrevérité.. et que l’association que beaucoup essaient de faire entre élevage industriel et cruauté est faux..
      pour le bien être tout est affaire en fait d’acceptabilité par la société… je rappelle comment on traitait les humains il y un siècle…
      par contre l’accusation de cruauté envers les éleveurs est non pertinent, ça reste un procès d’intention.. et vouloir « objectiviser « la mesure de la souffrance animale pour un animal qu’on va abattre est tout sauf simple.. vouloir construire là dessus est sans doute une impasse…

      pour résumer ma position..si ce que fait un éleveur est légal, mais que ses pratiques vous choque je vous encourage à demander de changer la loi..
      la loi a se rôle de mettre en forme des règles de vie commune..
      si vous arrivez à convaincre les gens de la changer sans condamner en m^me temps des tas d’éleveurs à la faillite ( pas de souffrance animale ici?) c’est acceptable..en arriver à dire que les agriculteurs sont des assassins..des tortionnaires ou simplement sont cruels est par contre aussi choquant pour moi que l’élevage en batterie..

      je suis de la cambrousse et la cruauté n’est pas liée à la taille des exploitations… mais il est clair qu’un éleveur cruel avait plus de problèmes qu’un éleveur qui se souciait de ne pas stresser ses animaux.
      un éleveur ne cherche pas à maltraiter ses animaux..on a toujours vu de traviole une personne qui maltraitait les animaux…parce que une personne qui montre de la cruauté là peut en montrer ailleurs..mais la maltraitance était définie par rapport aux usages..il arrivait que les animaux souffrent, ce n’était pas le but..

      les règles en vigueur ne datent pas du moyen age.. autrement dit ça ne choquait pas grand monde il y a 10 ans et désormais vous me dites que c’est inacceptable pur une
      grande majorité de la population???
      sans blague..??

      la difference entre industrie et artisanat et la taille …c’est flou d’ailleurs.et de toute évidence eu égard à la mécanisation de l’agriculture, l’augmentation de la taille des exploitations et donc l’industrialisation parce qu’elle est économique tend à s’imposer…

      • personne ne dit que les écolos ont 100% tort..personne ne dit que les vegans ont tort…c’est complètement idiot ce que vous dites..
        mais par contre les écolos et les vegans (militants) disent parfois des choses fausses..
        tuer un animal n’est pas pour moi un assassinat…

  • et puis cette image de 2 vaches bucoliques dans les prés… Honteux, lamentable. C’est faux, les animaux d’élevage sont tous enfermés sur des caillebotis en plastique…

    Ils ne voient jamais le jour… Vivent dans leurs excréments, sont sur vaccinnisés… ne mangent que des aliments d’origine animales, ne bougent pas et sont dans des entrepôts avec de la lumière artificielle pour les empêcher de dormir et les faire grossir le plus vite possible…

    • allez faire un tour en bourgogne vous comprendrez la crétinerie de vos assertions

    • En plastique quand elles ont de la chance, car les caillebotis en bois leur laissent des échardes plein les sabots. De plus, les éleveurs les battent quand elles ne mangent pas assez, et les brûlent avec des gitanes maïs. Sans parler des veaux qui sont livrés vivants aux curés de campagne antispécistes, et des taureaux qu’on pique régulièrement avec des lances pour les endurcir avant de les livrer aux corridas. Dur dur d’être un animal d’élevage !

      • arrivé à ce niveau là où vous êtes plus aucune réponse n’est possible autre qu’allez vous faire soigner, et regardez moins de téléréalité mais prenez un livre si toutefois vous savez ce que c’est et lisez.

        • Il semble que les nuances sont impossible. Il est clair qu’il y a partout dans les champs des animaux qui sont tout à fait à leur aise, mais de là à conclure que tout est beau, c’est passer par dessus les élevages de porc et de volaille concentrationnaires, qui sont dans une parfaite logique industrielle.
          Que les animaux d’élevage soit de la viande sur patte, oui c’est normal, mais de l’argent sur patte, ce n’est pas la même chose, ça ne se respecte pas de la même manière.

          • toutes les nuances sont impossibles comme vous dites et zou un petit élevage « concentrationnaire »..

            oui il y aune logique économique qui veut que le plus d’animaux possible dans le moins de place possible..en ACCORD AVEC LA LOI…. mais n’allez pas blâmer les industriels mais les gens qui ont établi les règles..

            le problème avec vous n’est pas les idées que vous défendez.. mais la façon dont vous les défendez où votre discours est truffé d’allusions qui assimilent les éleveurs à des assassins tortionnaires ou concentrationnaires…

            et bien sur..la curieuse attauque de l' »industrie »…pour des raisons obscures ce qui est industriel est mal..
            assassinat..
            Un assassinat est un meurtre commis avec préméditation ou d’autres circonstances considérées comme aggravantes. Depuis que le droit pénal existe, cet acte est considéré comme le plus grave des crimes contre la personne et pour lequel les peines sont les plus sévères, comme l’emprisonnement à perpétuité ou la peine de mort.

            tortionnaire
            nom et adjectif
            Personne qui fait subir des tortures.
            Synonymes :
            bourreau

            concentrationnaire
            adjectif
            Relatif aux camps de concentration.

            industrie
            nom féminin
            1.
            VIEUX
            Habileté, art (industrieux).

            2.
            LITTÉRAIRE•VIEUX
            Activité manuelle.

            3.
            VIEILLI
            Activités techniques qui produisent et font circuler les richesses.
            L’industrie des transports.
            Synonymes :
            économie

            4.
            Ensemble des activités économiques ayant pour objet l’exploitation des richesses minérales et des sources d’énergie, la transformation des matières premières en produits fabriqués.
            L’agriculture, le commerce et l’industrie.
            Industrie lourde la grande industrie de première transformation (fer, charbon…).

            5.
            Ensemble des entreprises et activités industrielles.
            L’industrie belge.

            6.
            Branche, secteur industriel.
            Une industrie prospère.

            il faut preciser
            selon wikiIndustrie est un terme polysémique recouvrant originellement la plupart des travaux humains. Il s’agit à présent de la production de biens grâce à la transformation des matières premières ou des matières ayant déjà subi une ou plusieurs transformations et de l’exploitation des sources d’énergie.

            Oscillant depuis la préhistoire entre artisanat et mécanisation, l’activité industrielle s’intensifie au tournant du xviiie siècle puis au xixe siècle grâce à l’utilisation des énergies fossiles et l’application de nouvelles technologies : ce phénomène est appelé révolution industrielle et est concomitant à l’apparition du capitalisme. De profonds changements sociaux l’ont accompagné alors que la société industrielle advenait. Ces transformations ont modifié l’industrie elle-même qui s’est rationalisée par :

            l’utilisation de machines, d’abord manuelles puis automatisées, impliquant une production en série et une notion d’échelle ;
            une division du travail, contrairement à l’artisanat où la même personne assure théoriquement l’ensemble des processus.
            En matière de secteurs économiques, la loi des trois secteurs indique que l’industrie recoupe pour l’essentiel le secteur secondaire. Plusieurs classifications des secteurs de l’industrie existent, il est par exemple possible de distinguer l’industrie manufacturière de l’industrie d’extraction (qui appartient alors au secteur primaire), ou l’industrie des biens de consommation de l’industrie des biens de production.

            et comme vous dites…les nuances sont impossibles..

            faut il changer les règles ..pourquoi pas.. ?
            mais aussi celle de la diffamation..

        • @ragoul vous me mettez moins un, mais cela ne vous rend pas plus intelligent

    • tco a écrit: « C’est faux, les animaux d’élevage sont tous enfermés sur des caillebotis en plastique »

      Ce qui est horrible, c’est que vous n’êtes jamais sorti de votre HLM grisâtre.
      Vous êtes maltraité, bombardé de catastrophisme hystérique qui fait vendre les torchons des journalistes et la merde verte des écolos, sans plus aucun contact avec la nature vous avez développé une très méchante dépression.
      Venez faire un stage d’une semaine dans une ferme de l’est de la France a remuer de la merde ce qui devrait vous remettre rapidement la tête à l’endroit, puis vous pourrez en visiter d’autres, constater qu’on vous raconte des imbécilités, puis vous balader dans les paturages, flatter l’encolure des veaux mignon (et vous prendre un coup de corne de la mère).

      • quand on voit une vache de a fenêtre on n’est pas loin du bonheur

      • Ben voyons ! Les niches en plastique pour les veaux n’existent pas ? Les poussins ne sont pas passés à la broyeuse ? etc. etc.

        • Inversion accusatoire typique.
          Je cite votre ami: « les animaux d’élevage sont tous enfermés sur des caillebotis en plastique », merci de citer à votre tour le passage ou je dis que la maltraitance n’existe pas.

        • les poussins ne peuvent pas tous être élevés..il faut bien les tuer ..la broyeuse choque.. mais..bon..pas de cruauté la dedans.. si vous voulez ils seront anesthésiés avant…pas sûr que ça change grand chose.

    • @ TCO Vous dites vraiment n’importe quoi ! C’est vrai que L214 fait /trafic des vidéos pour les rendre bien dégueulasse (prouvé dans l’affaire soulard en Vendée par la justice ) parce qu’il y a des corniauds assez con pour les croire mais vous,vous etes une « perle » dans le genre en conneries débiles

    • Vous le faîtes exprès de raconter des bêtises comme ça?
      Y croyez vous vous même? Si c’est le cas, je vous conseille de vous renseigner à la source, par exemple en suivant les agritwitters, ces agriculteurs qui twittent leur quotidien.
      Très instructif, très loin de Martine à la ferme, parce que travailler avec du vivant (végétal ou animal), c’est toujours source de surprises.

    • @ tco : ou vous maniez superbement le second degré, ou vous êtes à enfermer tellement vous racontez n’importe quoi, parole de fils de paysan ayant côtoyé par ailleurs des milliers d’agriculteurs.

    • @ tco
      Vous avez au moins visité une exploitation avant de sortir ces conneries où vous répétez celles des autres?

  • C’est drôle comme l’évocation de la viande fait resurgir les instincts bestiaux…parce que, franchement, le niveau des commentaires est affligeant.

  • j’aime la viande et personne ne me fera changer d’avis..le seul point litigieux c’est la façon dont l’animal est traité en abattoir avec ces histories qui sont sorties y’a de ça quelques temps..sans vouloir donner une âme à l’animal il reste crucial de le respecter parce qu’il donne sa vie pour nous nourrir donc le traiter correctement et lui infliger le moins de souffrance possible est la moindre des choses.

    • Tout le monde change d’avis sur tout. Vous savez ce qu’on dit de ceux qui ne changent pas d’avis…

      • et changer d’avis sur tout c’est un peu comme les droitards qui vont voir du côté de larem…bref des girouettes, on peut changer d’avis quand on a tort et franchement j’ai pas l’impression d’avoir tort en mangeant de la viande

      • Dans pas mal de situations, je préfère être l’imbécile qui ne souhaite pas changer d’avis par que je sais que j’ai raison et que les autres (les « non imbéciles »), en majorité m’affirme le contraire… D’ailleurs, c’est assez sympa de les revoir et avoir la même opinion que moi quelques temps plus tard 😉

    • Tandis que l’animal qui donne sa vie pour nourrir la bactérie nécrophage, lui…

  • Un des hôpitaux les plus reconnus au monde change sa vision au sujet du cancer.’hôpital John’s Hopkins Hospital est un hôpital universitaire situé à Baltimore dans l’État du Maryland aux États-Unis.Fondé grâce à un don de John’s Hopkins, il est aujourd’hui un des hôpitaux les plus reconnus au monde et est classé pour la 17e année consécutive en première place du classement des meilleurs hôpitaux des États-Unis.Après de nombreuses années à dire aux gens que la chimiothérapie est l’unique manière de traiter et éliminer le cancer, l’hôpital John Hopkins commence à dire aux gens qu’il y a d’autres alternativeque la chimio:lES CELLULES DU CANCER S’ALIMENTENT DE :c. Le LAIT cause dans le corps la production de mucus, spécialement dans le conduit intestinal.Les cellules cancéreuses s’alimentent de mucus. En éliminant le lait et en lui substituant du lait de soja, les cellules du cancer n’ont rien à manger, par conséquent elles meurent.http://beautenaturelle11.over-blog.com/2017/07/les-cellules-du-cancer-s-alimentent-de.html

  • Un des hôpitaux les plus reconnus au monde change sa vision au sujet du cancer.’hôpital John’s Hopkins Hospital est un hôpital universitaire situé à Baltimore dans l’État du Maryland aux États-Unis.Fondé grâce à un don de John’s Hopkins, il est aujourd’hui un des hôpitaux les plus reconnus au monde et est classé pour la 17e année consécutive en première place du classement des meilleurs hôpitaux des États-Unis.Après de nombreuses années à dire aux gens que la chimiothérapie est l’unique manière de traiter et éliminer le cancer, l’hôpital John Hopkins commence à dire aux gens qu’il y a d’autres alternativeque la chimio:lES CELLULES DU CANCER S’ALIMENTENT DE d. Les cellules cancéreuses murissent dans un milieu ambiant acide. Un régime à base de VIANDE ROUGE est acide, il vaut mieux manger du poisson et un peu de poulet à la place de la viande de bœuf ou de porc. De plus, la viande contient des antibiotiques, hormones et parasites qui sont très nocifs, spécialement pour les personnes cancéreuses. La protéine de la viande est très difficile à digérer et requiert beaucoup d’enzymes. La viande qui ne se digère pas reste dans le corps et se putréfie ce qui entraîne la création de plus de toxines. http://beautenaturelle11.over-blog.com/2017/07/les-cellules-du-cancer-s-alimentent-de.html

    • Pierre Labranche a écrit : « La viande qui ne se digère pas reste dans le corps et se putréfie »

      MUAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA ! Quel tissu d’imbécilité moyenâgeuse.
      C’est énorme, on ne sait par ou commencer, la viande qui se « putréfie » et « reste dans le corps » (MUAHAHAHA), « l’acidité » (cf: les fruits et légumes), les « parasites » (cf encore les fruits), le régime « miracle ».
      De très nombreux cancers se guérissent de mieux en mieux, les progrès ont été phénoménaux depuis 40 ans, même s’il reste beaucoup à faire. Cela dit, je suis un libéral Darwiniste, si des gens ont envie de croire ces âneries obscurantiste je préfère qu’ils le fassent avant de se reproduire.
      Et Non ! le Johns Hopkins Hospital ne cautionne pas ces imbécilités, c’est juste le détournement habituel.

    • Pour éviter que ça se putréfie dans votre corps, allez aux toilettes…

      • Encore un superbement cultivé, les sucs gastriques il n’a jamais entendu parler, puisque la viande se putréfie dans le corps. A ce niveau là je passe l’éponge!

  • et boire un petit peu d’alcool…

  • On va vendre notre boeuf aux chinois et nous on doit bouffer du tofu ou du steak végétal pour satisfaire tous les donneurs de leçon bobios traumatisés par Bambi et les cantines servent de la viande du Brésil gavée d’OGM !!!!!!!!

  • Merci Mme Annabel Morgan pour cette argumentation, et ces rappels, pleins de bon sens.
    Bien évidemment que les animaux d’élevage, en particulier d’élevage bovin, sont beaucoup mieux traités que s’ils vivaient dans le milieu sauvage : en milieu sauvage, si le jeune animal n’est pas tué par un prédateur (au fait, ils croient qu’ils se nourrissent de quoi, les loups, les coyotes, les grands félins en liberté aux USA ou ailleurs : de fleurs et d’herbe fraîche ?), il peut choper une maladie ou se blesser, et là, personne pour le soigner ; et quand il est vieux, en général il finit sous la dent d’un prédateur, lequel ne l’assomme pas avant de le saigner (et bonjour l’adrénaline d’un animal qui sait qu’il va mourir sous la dent d’un prédateur), ou mort de faim parce qu’il n’a plus l’énergie de se déplacer…
    La grande majorité voire tous les écolos-vegans sont des gens complètement déconnectés des réalités qui s’inventent un monde parallèle ressemblant furieusement au paradis perdu ; seul problème, ils veulent imposer leur idéologie délirante et dangereuse aux autres.

    • On en revient à la bêtise humaine et son infinie intensité selon Einstein! Ils sont non seulement ignorants mais ne réfléchissent pas! Et ne veulent surtout pas voir la nature telle qu’elle est, impitoyable! Dans le parc de Yellowstone les rangers avaient constaté une baisse drastique du nombre de cerfs. Ils pensaient que le loup réintroduit en était la cause. Quelle ne fut pas leur surprise, lors de leur surveillance, de voir les ours accourir à l’époque des naissances pour dévorer les faons!
      C’est cela la nature, une chaîne alimentaire, dont nous sommes le sommet que si l’on est armé!

    • En Alaska, loups et ours n’hésitent pas à dévorer le bétail des fermiers!

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

« Que puis-je faire ? La meilleure chose que chacun puisse faire pour les animaux est de ne pas les manger. Ne pas manger de viande est le moyen le plus simple pour sauver la vie de nombreux animaux chaque année ainsi que refuser la cruauté et les mauvais traitements quotidiens qui leur sont infligés dans les abattoirs et dans les élevages industriels en France et ailleurs. Laisser tomber la viande est également l’une des meilleures choses que vous puissiez faire pour votre santé et pour l’environnement. » PETA France [1. PETA : Pour une Éthi... Poursuivre la lecture

Être végétarien rendait plus sensible aux maladies
0
Sauvegarder cet article

Par Pierre Gosselin.

Ce n’est un secret pour personne : la plupart des végétariens sont souvent des écologistes radicaux et des alarmistes du climat particulièrement hystériques. Il est possible que l’université de Graz en Autriche ait découvert une raison à cela : leur régime alimentaire malsain.

Une nouvelle étude de l’université de Graz conclut que les végétariens sont plus souvent malades et ont une qualité de vie moindre que celle des personnes mangeant de la viande. Selon le communiqué de la presse allemande, les végétarie... Poursuivre la lecture

Par Constance Péruchot.

Le géant de l’industrie agroalimentaire Cargill a annoncé la commercialisation d’un masque développé par l’entreprise Zelp Ltd. qui permettrait de capturer le méthane émis par les reflux gastriques des vaches. En un mot, un masque contre les rots de vaches. Cela semble absurde, et il vaut mieux en rire jaune, parce que cette invention n’est qu’une fausse bonne idée pour régler un problème majeur de notre époque.

La nourriture est actuellement responsable d’un quart des émissions de CO2 au niveau global. L... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles