Raymond Barre rattrapé par le fisc pour 7 millions planqués en Suisse

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
onions By: joeannenah - CC BY 2.0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Raymond Barre rattrapé par le fisc pour 7 millions planqués en Suisse

Publié le 5 juillet 2019
- A +

Par Patrick Aulnas.

Le Canard Enchaîné, toujours à l’affût d’informations croustillantes, vient de révéler que Raymond Barre aurait « planqué » environ sept millions d’euros en Suisse. On ignore tout de l’origine des fonds, mais il pourrait simplement s’agir d’un héritage familial, c’est-à-dire de capitaux qui avaient été placés en Suisse à une époque plus ancienne, comme cela se pratiquait couramment dans les familles aisées.

Personne ne doit échapper au fisc !

L’unanimisme médiatique sur le sujet étonnera toujours les naïfs comme l’auteur de ces lignes. C’est mal, c’est vraiment très mal de planquer son fric en Suisse. L’État doit tout connaître des revenus et des patrimoines. Simple question de justice. Comment voulez-vous prélever équitablement si vous ne disposez pas de toutes les informations ? La justice fiscale et la justice sociale imposent évidemment que chacun contribue à la construction de la société bonne et juste à proportion de ses moyens.

Le malheureux salarié, dont les revenus sont déclarés par son employeur, ne peut absolument rien cacher. Il en résulte que la transparence doit désormais être complète. Personne ne doit échapper à la juste vigilance du fisc. Pas de privilèges ! Pas de petit malin qui planque son magot ! Un seul rang bien aligné, pas une seule tête ne doit dépasser.

Le meilleur des mondes

Personne ne semble même penser qu’un tel modèle conduit tout droit à la servitude. La justice parfaite, surtout lorsqu’elle concerne l’argent, suppose des contrôles et donc des moyens de contrôle de plus en plus inquisitoriaux. Et bien évidemment, contrôler la circulation et l’accumulation monétaire au niveau micro-économique, c’est disposer d’informations fines sur la vie privée des individus.

On pourrait ainsi imaginer un monde dans lequel d’énormes systèmes informatiques stockent intégralement l’ensemble des transactions et les analysent pour le compte de l’État, après interdiction de l’argent liquide. Nous sommes sur cette pente. Et visiblement, la direction prise par nos sociétés ne suscite aucune angoisse dans le grand public. Pour avoir la justice parfaite, laissons s’instaurer le contrôle parfait. Tout sera pour le mieux dans le meilleur des mondes.

La passion de l’égalité

Mais l’anticipation des risques de totalitarisme par les contrôles tous azimuts n’est pas le principal aspect du problème. L’essentiel se situe du côté de la philosophie politique. Il n’est pas nécessaire de s’envoler vers des concepts éthérés pour le comprendre. C’est tout simple. La passion de l’égalité, que Tocqueville avait entrevue très tôt, est désormais totalement admise. Par tous les grands médias, par la presque totalité de la population. Il est entendu et absolument indiscutable et indiscuté que la marche vers l’égalité est la mission première et sacrée de tout État digne de ce nom.

Quelle égalité ? D’abord et avant tout, l’égalité économique. Pourquoi pourriez-vous gagner davantage que moi ? Pourquoi, sous prétexte de compétence, de talent, d’habileté, de dynamisme, auriez-vous le droit d’accumuler des fortunes ? Si justice il y a, elle ne peut consister qu’à redistribuer. « De chacun selon ses moyens, à chacun selon ses besoins », telle était la préconisation de tous les socialistes, marxistes ou non, au XIXe siècle. Il faut désormais mettre en œuvre cet excellent précepte.

C’est quoi, ça, la liberté ?

Que cette mise en œuvre conduise nécessairement à étouffer la liberté, cela importe peu. Qui s’intéresse encore à une notion aussi creuse que la liberté ? C’est quoi la liberté ? La liberté d’écraser les autres, le règne du renard libre dans le poulailler libre. Ne venez surtout pas nous bassiner avec votre liberté !

Laissez-nous de grâce construire le monde juste, égalitaire, auquel chacun aspire, bref la société du bonheur pour tous avec contrôles automatisés à tous les étages. La liberté, c’est le malheur garanti. Il faut toujours se battre pour la liberté. Avec l’égalité, vous êtes tranquille. Il suffit de laisser l’État contrôler les non conformistes, les rebelles. Ils ne feront pas le poids, ils rentreront dans le rang.

 

Voir les commentaires (42)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (42)
  • Les comptes en Suisse on s’en balance, il n’y a que le fisc pour s’y intéresser; ce qui nous intéresse c’est de connaître la provenance des sommes d’argent déposées en douce.

    • Tout a fait. Meme s il est croustillant qu un dirigeant du pays pratique le « faies ce que je dis, pas ce que je fais » il serait surtout interessant de savoir d ou vient tout cet argent. Car contrairement a ce qu ecrit l auteur, rien ne prouve que c est un heritage familial (ligne de defense de l homme le plus honnete de France : P Balkany)

    • « ce qui nous intéresse c’est de connaître la provenance des sommes d’argent déposées en douce. »

      Ca vous intéresse, mais moi non, pas du tout.

  • claude henry de chasne
    5 juillet 2019 at 7 h 31 min

    hé Raymond barre est mort…
    vous feriez mieux de voir combien il a payé son terrain a st jean cap ferrat , et a quelle vitesse celui ci a été rendu constructible

    • @claudehdc : Vous avez des infos sur une particulière exceptionnalité dans ce cas, par rapport au reste de la France ou de l’Europe ? On lui avait déjà cherché des noises et il avait répondu clairement sur les montants engagés et leur origine. Si RB avait « tapé » dans une source « externe », cela se serait vu car les gauchistes (ou les libéraux) étaient déjà à l’oeuvre.

  • Ce qui est extraordinaire, c’est la duplicité des hommes politiques et pour la deuxième fois d’un ministre des Finances.
    En fait, ils sont d’accord avec de nombreux citoyens (ceux qui paient les impôts) : ils sont trop élevés.

    • Raymond Barre, du temps où il était ministre – que ce soit des finances ou premier d’ailleurs -, tenait-il des discours de lutte contre la fraude fiscale, l’évasion fiscale ou les GAFAM (ah tiens, non, ceux-là n’existaient pas encore à l’époque…) ?
      Ne le mettez pas dans le même panier qu’un Cahuzac, l’époque n’avait rien à voir.

  • Bien d’accord avec cet article. Les affaires de terrorisme de ces dernières années ont servis de prétexte à une avalanche de lois et de règles pour controler un peu plus les finances des Français. On peut citer par exemple l’obligation de déclarer depuis 2018 (en payant 50 €) aux greffes des tribunaux de commerce le « bénéficiaire principal » d’une entreprise (incluant les SCI familiales). Les lois « Sapin » permettant à l’état de bloquer instantanément les rachats sur les assurances vies vont également ans le meme sens. En bon socialiste Macron voudrait bien que les Allemands paient les avantages sociaux et les retraites des fonctionnaires Français. Les comptes en Suisse (et ailleurs) ne sont que la conséquence du système fiscal Français , proche de la spoliation, il ne faudrait pas l’oublier. L’exil fiscal également, comparable à la fuite d’une partie de la population de religion protestante à la suite de la révocation de l’édit de Nantes, et dont les conséquences seront du meme ordre sur l’économie de la France. Les gens qui partent ne le font pas par plaisir mais parce que « trop c’est trop ». Les Français ne vivent pas grace à l’état c’est l’état qui vit grace aux Français !

  • Un peu malsain ce tardif réveil fiscal post mortem, mais les politiques ne sont pas des justiciables ordinaires : tous nos anciens présidents se repassent les recettes pour repousser les échéances judiciaires à si long terme que les sanctions seront notifiées au cimetière.
    Selon que vous serez riche ou misérable…
    Pour R. Barre, si l’origine frauduleuse des fonds est avérée, ce qui reste à prouver, on pourra dire : même lui !
    Et chercher vainement un saint vers lequel se tourner…

    • chercher et trouver un saint dans le monde politique ? vous aurez plus de chance de trouver le trésor des templiers ….c’est dire…..

      • Oui, et R. Barre sert sans doute de prétexte pour nous faire croire que le fisc pourchasse aussi les gens en vue et les politiciens, et oas seulement les commerçants ou indépendants. Il faut bien faire un exemple de temps en temps, et s’attaquer à un mort est moins risqué. Encore que les héritiers ont promis qu’ils feraient des révélations mettant en cause une personnalité (VGE?)

        • claude henry de chasne
          6 juillet 2019 at 14 h 17 min

          ben madame pompidou…qua a obtenu un droit de construire marina baie des anges a villeneuve loubet en faisant detourner la route du bord de mer en depit des lois littorales en vigueur..
          ou obtenu le droit de construire CAP3000 en plein dans la ligne de descente des avions etc etc…

  • Hier soir sur une chaîne d’info continue il y avait quelques journalistes pour « débattre » du cas R.Barre et autres politiciens.
    J’ai perçu de timides réprimandes aux politiciens pris la main dans le sac. J’ai eu l’impression que ces journalistes bien fortunés pouvaient aussi planquer du fric en Suisse ou ailleurs….je dis bien une impression comme on en a avec un HPE de QE.

  • Pourquoi on nous sert ça a « l’instant » alors que c’est connu depuis des années, et qu’il se pourrait que l’affaire ai déjà été « Jugée » si il y déjà eu un accord entre le fisc et les héritiers ?
    Si c’est pout faire pression sur la famille c’est pas propre, qu’on leur confisque la totalité du fric ne me gène pas,, qu’on brasse de la merde pour faire croire que l’on est « chevaliers blancs » est intolérable Si on veut étudier et informer sur l’argent planqué, en général, ce qui peut être intéressant, alors balancez tous les noms !!!

    • C’est vrai il y a des gens dont on n’entend plus parler,Bruno Le Roux, Fabius fils,la fortune engrangée par Manu Macron….,en général gens de gauche

      • Et surtout des gens qui devrait être poursuivi actuellement, et même depuis des mois, et même Ferrant il ya prescription, mais pour la culture générale des français s’eut été bien d’expliquer qu’il a commis sciemment des illégalités et j’ajoute, qu’il na pas pu faire ça tout seul , des administrateurs socialos des mutuelles ne peuvent pas être blanc !

  • Brrr!! ce futur me fout la trouille,ne plus pouvoir truander le fisc? ce qui est qd même un petit bonheur de tous les jours:cauchemardesque !

  • Permettez moi d » y voir une autre version
    Barre est mort depuis longtemps c’est du réchauffé cette histoire .La bonne question est Pourquoi cette affaire ressort aujourd’hui dans le Canard enchaîne?
    (journal ayant toujours les bonnes fiches au bon moment ….) d’abord d’ou vient cet argent? en 81 lors de la passation des pouvoirs les socialistes demandèrent à Barre ou étaient les fonds secrets ? Barre ironisa en répondant qu’ils étaient par nature secret et donc ils avaient été utilises secrètement …
    A cette époque les Chiraquiens étaient persuades qu’ils reviendraient au pouvoir être rapidement et que le trésor de guerre de fonds secrets servirait à la propagande nécessaire à ce retour.
    ce une fut pas le cas;Quid des sommes évanouies? serait ce possible que le sommes dénoncée, aujourd’hui ,soient constituées en tout ou partie de cette histoire?
    après cela Chirac et Barre furent les meilleurs ennemis du monde et barre réfufgié à LYON n’eut pas d’opposition frontale avec les socialiste mieux Mitterand ne tarissait pas d’éloges à son égard ;la France et lui se sont manqués… Barre n’alla pas contre Chirac aux présidentielles contre Mitterand ( moyens de pression contre lui par l’équipe Chirac?) mieux lorsque Barre s e retira de la vie politique ce fut l’actuel maire qui fut élu….
    il ya de nouvelles elections municipales en vue;Colomb se sentant vieux verrait bien sa femme au pouvoir ;il rencontra récemment Macron; réponse un candidat en Marche sera candidat ;madame Colomb fait l’objet d’attaques mediatiques et curieusement voila la tres vielle histoire Barre qui ressort dans le canard/ça fait beaucoup de coincidences n’est ce pas…le fonctionnement habituel de notre démocratie semble til :ce n’est pas le montage Fillon qui pourrait en faire douter

  • Deux remarques…
    1. Si j’ai bien lu l’article du Canard, l’hypothèse qui semble à ce stade la plus plausible est un détournement des fonds secrets de Matignon, au moment de la présidentielle de 1981. Les heritiers de Barre sont restés très secrets vis a vis du fisc sur les origines de ces fonds ; une raison de plus pour supposer que leur provenance est frauduleuse…
    2. On retrouve les mêmes ingrédients que dans l’affaire Cahuzac : une hypocrisie poussée à son maximum. Voilà un homme qui a été présenté et s’est présenté lui-même comme un summum de vertu, et qui avait en son temps aussi théorisé et prôné la lutte contre la fraude fiscale. Qu’un homme place son argent en Suisse c’est une chose. Qu’il le fasse et vienne ensuite faire la leçon aux autres est tout bonnement intolérable !

    • Qu’un homme place son argent en Suisse c’est une chose …

      Depuis l’abolition du contrôle des changes (1989) un français a le droit de placer son argent en Suisse.
      Avant, il fallait le faire en cachette: illégal, risqué mais légitime.

      • Même après 1989, certains ont continué à le faire en cachette…
        Ce qui a vraiment changé depuis, c’est la fin du secret bancaire.

        Ps : bien entendu ma formule « placer son argent en Suisse » constituait une ellipse, les mots manquants étant « en toute discrétion vis a vis du fisc français »…

  • « La passion de l’égalité »… quelle vaste fumisterie !!! Le marxisme témoigne de cette merveilleuse escroquerie avec les privilèges de la nomenklatura -se nommant maintenant- les « sachants », et sa domination répressive exercée sur les autres… appelé les « subissants »… avec toujours la même rengaine : « pour notre bien » !!!!

  • Il suffit de voir ces polytocards mettre en place des lois consternantes qu’ils s’empresseront de ne pas respecter, car trop compliqué. Parce que eux c’estpaspareil…

    Exemple : le Cahuzaqueur, et le Thomas venu d’ou, on ne sait… ?

  • Les fameux « Fonds secrets » dont Barre avait pris sa part ne doivent pas être étrangers à la constitution de ce magot.

  • Raymond Barre rattrapé par le fisc ? C’est quoi ce cirque, 12 ans après sa mort ? Surtout que suite au scandale Cahuzac, les comptes secrets des étrangers (les non résidents) sont interdits en Suisse depuis 2015.

  • דוב קרבי dov kravi
    5 juillet 2019 at 12 h 36 min

    Encore un  » Français innocent  » frappé (mais après sa mort).

  • A son poste il avait les vrais chiffres de l’économie française sous les yeux et du coup savait ou mettre son épargne au mieux,quant à l’origine des fonds n’était ce pas la grande époque de la Ly…. des E…????

    • Les vrais chiffres de l’économie disaient la même chose que les chiffres publiés : que le déficit public avait été ramené à peu près à zéro sous son mandat. Mais il avait aussi sous la main la feuille de calculs montrant ce qu’il en adviendrait si la gauche parvenait au pouvoir, et le bon sens d’imaginer que ça pourrait même être le début d’une nouvelle mode déficitaire. Et là on parle de milliards, pas de millions.
      Cependant, là n’est pas la question. Elle est que chacun devrait pouvoir faire ce qu’il veut de son argent tant qu’il le fait honnêtement, et que ça n’est pas au code des impôts de définir l’honnêteté par ses multiples obligations.

  • S’ils sont libres, ils ne sont pas égaux, s’ils sont égaux, ils ne sont pas libres.
    Alexandre Soljenitsyne

  • La frénésie à pourchasser la richesse et les riches est inquiétante. Je ne connais pas le cas de Barre, mais l’idée égalitaire qui conduit à la pauvreté générale me glace. Je préfère une société qui permet de devenir riche à une société qui oblige à devenir pauvre.
    Il faut faire la guerre à la pauvreté, pas à la richesse.

  • Quoi que ce soit qu’on pense du volatile, lire quand même l’intégralité de l’article. Outre la somme non négligeable concernée et à une époque suffisamment ancienne pour que cela fasse beaucoup, s’intéresser à ce qu’a fait la famille avec. Une sorte de condensé d’élitisme de la connivence et de l’absolution du top 1%…

  • L’action publique s’éteint avec le décès du prévenu.
    Foutez-lui la paix dans sa tombe!

  • Amahuit et Dernier
    5 juillet 2019 at 19 h 56 min

    Vive les mafias, les trafics, la corruption ! Ou aurais-je mal compris ? Oui oui sans doute.. j’ai mal compris.

    • Peut-être êtes-vous un militant de La France insoumise, ce qui est tout à fait votre droit. Dans ce cas, votre réaction est tout à fait normale. Mais si vous êtes un citoyen qui entend rester libre, vous devez faire une distinction élémentaire entre le droit pénal et le droit fiscal. Mafias, trafics et corruption relève du droit pénal. Il faut donner des moyens importants d’investigation, y compris financiers, à l’autorité publique dans ces domaines. Mais cela concerne statistiquement peu de monde.
      Le droit fiscal, lui, ne devient inquisitorial que pour accroître le pouvoir politique. Il s’agit de fournir des informations nominatives à l’État sur les revenus et patrimoines de toute la population. Donc 98% de gens honnêtes. Le droit fiscal actuel est fondamentalement attentatoire à la liberté. Il ne devrait exister ni déclaration d’impôt sur le revenu, ni droits de succession, ni déclaration d’impôt sur la fortune. On pourrait imaginer beaucoup de choses. Mais, par exemple, puisque l’impôt sur le revenu est prélevé à la source, pourquoi ne pas supprimer la déclaration et la progressivité et se contenter d’un prélèvement à la source proportionnel et totalement libératoire ?
      Bien cordialement.
      P. Aulnas

      • Parfaitement.
        Et le droit fiscal (oxymore?) n’est qu’un presse-citron à faire passer la maffia pour une aimable cohorte d’enfants de chœur.

      • Nonobstant, il en est du droit fiscal comme du droit pénal. Les lois et règlements ne sont pas élaborés pour les 98 % d’honnêtes gens mais pour les 2 % de truands.
        Ainsi le PNF a été créé après l’affaire Cahuzac…

        Ps : on peut aussi s’interroger sur la corrélation entre le taux d’honnêtes gens et les moyens de contrôle dont dispose l’Etat.

      • Amahuit et Dernier
        7 juillet 2019 at 16 h 46 min

        Je ne vois pas ce que la France Insoumise vient faire dans l’histoire (en fait si, c’est juste une formule de réthorique) mais je risque le ban si je le dis). Et en tant que Belge, la France Insoumise, pas pour moi.
        Vous prônez l’évasion fiscale par le truchement de placements occultes, le blanchiment, les montages financiers dans les paradis fiscaux. C’est votre liberté.
        Vous dites « Comment voulez-vous prélever équitablement si vous ne disposez pas de toutes les informations ? ». En effet, pour que l’impôt soit réparti équitablement, il faut des infos.
        Inutile de vous parler de la fraude fiscale, du montant estimé, etc, tout cela coulera sur votre carapace idéologique. Selon vous, l’Etat nous soutire de l’argent, nous extorque, etc… le débat n’est pas là en fait, le débat se situe au niveau du/des rôles et mission(s) de l’Etat, dont découlent l’étendue des moyens nécessaires.
        Mais dire que l’Etat est un horrible inquisiteur visant la réduction de nos libertés, c’est plus porteur.

  • A bas la corruption !

    A moins que j’en reçoive ma part…

  • un politicien escroc de plus !!!… ça ne date pas d’aujourd’hui mais globalement ça ne concerne que la droite (surtout), normal en temps que partis séides des capitalistes et les dit-socialistes….les autres doivent encore apporter des preuves d’une irrépressible malhonnéteté…..

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Un sondage (Smartvote) fait en Suisse, le 19 août 2019, révèle que la majorité des candidats à la députation est en faveur d’un recul de l’âge de la retraite à… 67 ans. Impensable ici. Pourtant, s’il y a une chose à expliquer dans cette période de consultation sur la loi retraite, c’est comment s’en tirer, chez nous, sans bouger significativement l’âge de la retraite ni augmenter la durée de cotisation ?

Surcharge pour les entreprises

Rappelons quelques faits. En 1983, quand Mitterrand a lancé l’idée de la retraite à 60 ans, il y avait... Poursuivre la lecture

2
Sauvegarder cet article

Par Philippe Lacoude.

Au risque de surprendre, quand j’habitais Paris, j’adorais prendre le taxi. Bien sûr, ils sont chers, parfois dans un état discutable, mais avant les réseaux sociaux, ils étaient l’occasion de faire un vrai sondage de l’opinion publique et d’apprendre les théories les plus farfelues, sur tous les sujets.

C’était également un formidable réservoir d’exemples concrets des mécanismes micro-économiques.

Empilement de catastrophes

Car cette profession fort utile – nous devons tous aller quelque part – doit... Poursuivre la lecture

Par Jean-Baptiste Vigouroux.

Il existe un principe fondamental dans nos démocraties occidentales : la loi et la Constitution doivent être votées par le peuple ou par ses représentants, et non par les gouvernements.

À cause du covid, les gouvernements à travers le monde ont pris en urgence des séries de mesures pour contrer l'épidémie et venir en aide aux secteurs économiques les plus touchés. Ces mesures ont été ratifiées par les parlements. Jusqu'ici, rien que de très normal, même si ce processus bouscule l'ordre des choses et ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles