Carburant ou travail, nous ne préférons aucune taxe, Monsieur Macron !

Énorme ! Emmanuel Macron préfère pénaliser les automobilistes que les travailleurs. Les uns et les autres (qui sont souvent les mêmes) apprécieront.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Carburant ou travail, nous ne préférons aucune taxe, Monsieur Macron !

Publié le 6 novembre 2018
- A +

Par la rédaction de Contrepoints.

Nous pensions qu’il se reposait, mais en réalité il cogitait « lourd » dans son cottage normand. Croyant sans doute apaiser une partie des Français, le Président de la République a déclaré dans plusieurs journaux régionaux :

Je préfère la taxation du carburant à la taxation du travail.

Coincé entre une politique du tout-à-l’État et des sondages en baisse, confronté à un mécontentement croissant de la population, le Président de la République se rend compte que son errance idéologique peut aussi se manifester dans ses propos.

En « préférant la taxation du carburant à celle du travail », Monsieur Macron oublie deux choses :

Pour la cinquième année consécutive, la France présente le système de taxation le moins compétitif de l’OCDE. Elle a l’un des taux d’impôt sur les sociétés les plus élevés de l’OCDE (34,4 %), des impôts fonciers élevés, une taxe annuelle sur la fortune, une taxe sur les transactions financières, et un impôt successoral. En France, l’impôt sur le revenu des particuliers est élevé et progressif, tant pour les dividendes que pour les revenus du capital.

Il n’y a pas à préférer une taxe sur une autre

En prétendant « agir pour le bien de la planète », ce gouvernement comprend-il qu’il se drape dans le ridicule ? Qu’il plombe le pouvoir d’achat des Français, dans un pays où le taux de croissance et le taux de chômage ne parviennent pas à égaler les performances des pays voisins, en dépit de la conjoncture favorable ? Pendant ce temps, le reste du monde se fiche des émissions de CO2 et des accords de Paris.

Monsieur Macron a-t-il conscience qu’en calquant sa politique super-étatiste sur celle de ses prédécesseurs, il ne fait qu’aggraver les maux de la France : ses sur-législations, ses sur-taxations, ses lourdeurs administratives et ses reculades ? Rater le train du progrès, par la faute d’une vision manichéenne (taxes, taxes, taxes), c’est ne rien comprendre aux enjeux qui se présentent sous nos yeux.

« Préférer » une taxe à une autre, c’est pénaliser la population dans les deux cas. C’est lui casser une jambe, puis un bras. Ensuite, proposer une béquille financée par son propre argent, comme cette idée hallucinante de chèque-carburant.

Guillaume Peltier souligne quand même, d’emblée, qu’il n’est pas libéral.

Cette classe politique a-t-elle conscience de son ridicule ? Pour le bien des Français, pour réintégrer la France au cœur de l’économie mondiale, il ne faudrait pas de taxe sur les carburants. Ni sur le travail. Les patrons des groupes de grande distribution, qui proposent le carburant à prix coûtant ce mois-ci, l’ont bien compris.

 

 

Voir les commentaires (46)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (46)
  • D’autant que trop d’impôts tuent l’impôt, voyons voir l’effet de ces taxes sur les prix (inflation) et sur le ralentissement de la consommation..
    ce GVT est foutu , vous allez pouvoir le constater aux européennes

    • C’est lui qui va nous jeter dans les bras de l’extrême droite. Il a tout compris. Entente secrète entre LREM et RN?

      • Ne voyez pas de malice la ou il y a juste de l’incompétence.

        • Il y a bien eu des accords entre le PS et le FN. Pour un maroquin, un soce peut sucer n’importe qui : la preuve à Béziers.

      • c’est effectivement sa stratégie, mais on dirait qu’il prend des décisions hasardeuses, comme cette violente hausse des carburants, pour y parvenir. Un jeu dangereux. Car entre lui et le FN, il n’est plus sur que ce soit lui qui gagne… Les français sont trop dégoûtés, et l’état apparaît trop impuissant et déboussolé.

    • Encore une fois, quel rapport ?
      Les Européennes n’ont rien à voir avec la politique intérieure.

      Macron peut s’en ficher royalement, après un discours la main sur le coeur mode « je vous ai compris ! » pour faire bonne figure.

      Il faut trouver d’autres moyens d’action.

  • je vais finir par croire que ce type est payé pour appauvrir la France ; on n’en a eu des glands à la tête de ce pays , mais le macron , il tient le pompon ;

    • Ce n’est pas possible. Il faudrait que ces gens ne soient plus attachés à un pays, que leurs croyances les mènent à être des citoyens du Monde (de la planète). Ils pourraient alors très bien être payés par des puissances étrangères à titre personnel. Pour cela il suffirait de créer de l’argent dans des fichiers d’ordinateurs sur des comptes off shore, quelque part dans des îles. Bien entendu, c’est une idée complotiste qui ne correspond pas à la réalité.
      Autant imaginer que le président qui a réintégrer la France dans le commandement de l’OTAN à toucher qqch pour cela. De la pure folie.

    • Un gland ? Une citrouille, oui, comme Garo l’électeur est en train de réaliser bien tardivement.
      https://fr.wikisource.org/wiki/Le_Gland_et_la_Citrouille

    • La France a donc à la tête ce que H16 a aux pieds… 🙂

    • Oui, enfin pas exactement. Il est redevable à ceux qui veulent appauvrir la France

  • J’écoutais Macron ce matin sur Europe1, il arrive à mélanger dans la même phrase : l’Europe ultra-libérale est la raison de la montée du nationaliste sauf en Tchéquie où le président est libéral….et le brexit ruine les classes moyennes !

  • Il faudrait au moins que les gens au pouvoir puisse répondre aux notions de base en économie. Comment peut on laisser un pays à des gens incompétents (au mieux) et nuisibles (avec certitude). Nous avons des clowns et des guignols avec des cabinets immenses qui brassent de l’air et un pognon de dingue. Uniquement pour nous emmerder l’existence. Quand les Français comprendront ils ???

  • Un million à celui qui m’apporte la preuve que le plein d’esence de ma voiture fait un chèque au Trésor public.

    Le petit mec qui signe en majuscule est une sacrée grosse tanche en économie.

  • Cet article se trompe de cible.
    Il est parfaitement cohérent ,si l’on veut garder un peu d’activité économique en France que ce soient les citoyens qui paient pour leur « modèle social » – et pas les clients des entreprises françaises, qui devant le coût supérieur des produits, les quittent.
    La vraie question étant effectivement mais que fait-on de ce pognon de dingue ?

    • Selon un sondage, 75 % des français seraient favorables aux énergies renouvelables, on les trouve surtout en ville puisque 81 % de la population y vit…
      Mais quand l’heure sonne de financer ces énergies peu productives et abreuvées aux subventions, alors là ce n’est plus la même euphorie verte !
      Je suppose que ces français favorables, de fait, aux taxes carbone et autres utilisent les transports en commun, et qu’ils ne se soucient guère des ruraux qui vont bosser à des kilomètres de chez eux sans autre moyen de transports que leur bon vieux diésel, faute de pouvoir s’acheter un véhicule hybride, dont la prime à la conversion profite surtout aux urbains qui utilisent leurs véhicules pour aller chez l’épicier du coin…
      Ces mêmes ruraux qui ont aussi à supporter les usines éoliennes et photovoltaïques, sources de nuisances visuelles et sanitaires, sans compter dommageables à la biodiversité, mais là encore loin des soucis des urbains et pourtant ces mêmes urbains seraient nombreux à rêver vivre à la campagne ( selon un récent sondage ), mais que connaissent-ils de la vie à la campagne de nos jours !?
      Un conseil à tous ceux-là, restez vivre en ville !
      Une conseillère régionale chez nous en Nouvelle Aquitaine a dit qu’il fallait que les ruraux soient solidaires des urbains en acceptant des éoliennes à la campagne, alors si l’Etat encaisse un tas d’argent avec la taxe carbone, peut-être cet argent pourrait servir à permettre aux ruraux de quitter la campagne mittée d’éoliennes en compensant les pertes immobilières à la vente d’une maison à 500 m d’éoliennes de 200 m de hauteur!
      Sans oublier d’indemniser également les éleveurs dont les troupeaux, qui jadis broutaient paisiblement dans leurs vertes prairies, sont aujourd’hui victimes de détournements et / ou de productions de courants « fuyants » dont on sait qu’il n’y a aucune solution pour les stopper !!!
      A bon entendeur !

      • « Selon un sondage, 75 % des français seraient favorables aux énergies renouvelables »

        Comment peut-on se prononcer sur un choix sans en connaître le prix? Même un enfant comprendrait que ça n’a aucun sens.

        Or, c’est comme cela que les sondages sont faits. Jamais un sondage ne demande « Quelle somme annuelle acceptez vous de payer pour qu’on augmente les ENR de 10%? »

    • c’est qu’on en veut pas de ce modèle social , c’est de la merde

      • oui mais dhuneau ne dit pas que c’est cohérent mais que il y a une cohérence chez macron..

        la cohérence du fou en apparence.. car l’oiseau n’est pas fou..lui a toute ses plumes.

  • @dhuneau, euh mais si les acheteurs ne peuvent plus acheter alors ?
    Les entreprises devront quoi qu’il arrive partir de fRance. Il ne restera que des fonctionnaires et des sans dents pour payer ce beau système que le monde nous envie mais ne copie pas.

  • Bon. Je suis bien d’accord avec le contenu de l’article.

    Il n’en reste pas moins que les Français dans leur grande masse restent très attachés à leur Léviathan. J’ai fait un petit tour sur des pétitions qui circulent contre la taxe carburant… Eh ben c’est pas gagné.
    Pour forcer le trait, ce qui indigne la masse des révoltés, c’est de devoir payer eux-même cette taxe, qu’ils voudraient bien que des capitalistes impurs ou de vilaines multinationales, ou simplement leurs voisins, paient à leur place. Oh, et la piscine de Macaron. La piscine de Macron gêne pas mal de gens.
    Les muppets interchangeables de la caste politico- administrative ont encore de beaux jours devant eux.

  • J’ai écouté l’intégralité de l’interview de ce type.
    C’est consternant de bêtise.
    Quand je pense que j’ai adhéré jadis à ce parti de guignols (Non, tapez pas…).

    • A laurent75005. C’est hélas tristement vrai, ce que vous dites ! J’ai également écouté Peltier jusqu’au bout … ahurissant de bêtise ! Pire, se prend au sérieux et, sans rire, propose des mesures aggravant le déficit : l’Etat prendra en charge… ; taxera les sociétés autoroutières (des contrats on s’en moque) ; cite leurs chiffre d’affaire oubliant les charges qu’il faut en déduire ; et conclut « l’impossible n’est pas français ». Il s’inclut dans la réalité de cette expression qui s’applique magnifiquement dans la constante augmentation des taxes, dans le déferlement des absurdités proclamées et des idioties appliquées.
      Quant à sa précision « je ne suis pas libéral », elle était parfaitement inutile, ses propos démonçant le contraire. Il est affligeant de reconnaître que le LR, soit disant « opposition » de droite, ne vaut pas mieux que la clique minable, incompétente et incapable qui nous gouverne. Ils sont tous intoxiqués par l’idéologie socialo-marxiste distillée depuis 40 ans. L’avenir s’annonce plus que sinistre…

  • J’ai commencé à écouter ce que raconte ce monsieur… dès sa première phrase, on a absolument tout ce que je déteste chez les politiques – et le temps ne fait rien à l’affaire, ça empire de jour en jour.
    Le type commence à dire « je vais vous répondre, et très clairement ». Ben voyons, moi, quand je pose une question à un politique, c’est pour qu’il ne réponde pas, ou pour qu’il réponde à côté de la question.
    Ensuite : « l’État prendra ses responsabilités, il paiera ». Mais bordel ! C’est qui, l’État, bougre de… bon, bref. Bref, ce monsieur ne vaut pas plus qu’un morpion.

  • Le tout-à-l’État, c’est comme le tout-à-l’égout.
    C’est dégoûtant.

    Oui, cela vous dégoûte de vous lever tôt le matin pour y jeter le fruit de votre sueur.

  • Créer une taxe (pour sauver la planète, pas pour faire rentrer de l’argent dans les caisses de l’Etat), puis rendre l’argent à certains par un chèque, il faut avoir fait l’ENA pour imaginer une usine à gaz pareille. Combien de fonctionnaires va-t-on embaucher pour faire fonctionner ce système? Et ils prétendront qu’embaucher des fonctionnaires cela réduit le chômage. Si c’était le cas, nous devrions être les champions du plein emploi, puisque nous sommes les champions du nombre de fonctionnaires.

  • Il nous emm;;;;e avec ses énergies fossiles,au train ou va le progrès technique sur les moteurs on en a au moins pour 400 ans sous le pied et on en découvre tous les jours….
    La voiture électrique ressemble de plus en plus à une belle escroquerie technique et financière quand elle n’est pas simplement meurtrière….Voir les Tesla rôtissoires….

  • La taxe sur les carburants est une vaste escroquerie de l »Etat Français car le Pétrole vient de baisser ce matin 06/11/2018 pour le WTI à 62$83 et le BRENT à 72$62. Mais les consommateurs continueront à être pillés et escroqués C’es ce qu’on appelle « La spoliation légale ».

  • Et dire qu’il nous promettait de faire la politique autrement. En fait ls mêmes recettes qui échouent depuis 40 ans.
    La seule alternative à la hausse des taxes sur le carburant c’est celle sur les travailleurs. C’est effectivement révolutionnaire comme politique. Sans blague c’est la seule alternative ??? Je croyais que la taxe sur le diesel c’était pour lutter contre la pollution et pas pour faire rentrer de l’argent… dixit la ministre elle-même.
    Quant à l’autre trou du … qui veut distribuer des chèques carburants, sérieusement ??? On matraque d’un coté pour subventionner de l’autre, c’est révolutionnaire également et jamais fait dans ce pays.

    • Pas surprenant : ce pays n’est pas dirigé par les politiques, mais par les hauts fonctionnaires.
      Combien de lois Bercy a imposé, ou bloqué depuis 40 ans ?

  • « jupiter » a encore perdu une bonne occasion de se taire !!!!
    Il préfère taxer les automobilistes que les travailleurs…???? Tous ces automobilistes se déplacent-ils pour occuper les routes ? pour le plaisir de rouler ? Ne sont-ils pas des travailleurs ? H16 l’a bien souligné : « la taxe sur les carburants est une taxe sur le travail. » C’est l’évidence même, mais ce raisonnement est trop poussé pour les ignares qui gouvernent. En augmentant le prix des carburant, le camouflant sous « agir pour le bien de la planète » l’Etat se drape non dans le ridicule mais dans sa bêtise. Il s’érige en sauveur, culpabilisant (écolo oblige) l’abominable « cul terreux de provincial » qui se déplace en voiture polluante ; il accuse d’incivilité et d’immoralité tout un chacun pour claironner son souci « d’égalité » et de justice, masquant ainsi sa boulimique dépensière.
    Incompétence, incohérence et escroquerie (aussi intellectuelle) sont les maîtres mots (et maux) de ces politicards.

  • Le comble de la stupidité : taxer à mort le carburant, et donner un chèque aux « plus démunis » ! Les »plus démunis » n’ont pas besoin de chèques, ni de toujours plus d’assistanat, ils ont besoin de TRAVAIL. La taxation insensée des entreprises contribue à l’augmentation du chômage. Apparemment, il n’y a que les crétins du gouvernement qui ne s’en rendent pas compte.

    • @Berliner
      Bonsoir,
      Les plus démunis ont besoin que les prix ne soient pas gonflés par les taxes de ceux qui sont supposés se ‘batttre’ pour eux. En gonflant toujours plus les taxes, les plus démunis ne le seront pas moins.
      Ce n’est pas en apauvrissant des riches qu’on enrichit les pauvres.
      De plus à ma connaissance, ces dépenses publiques ne bénéficient pas trop aux S.D.F qu’on peut croiser dans la rue, alors qu’à la base, ces dépenses plubliques et les impôts astronomiques qu’on nous pose, sont justifiés pour ces « plus démunis ». D’ailleurs, les S.D.F, du chèque carburant, ils s’en moquent, ils n’ont pas de voiture.

      • Les dépenses publiques profitent massivement à ceux qui se gavent au passage : les fonctionnaires. Je ne connais pas de voleur qui partage son butin avec ses victimes.

  • A force de grandiloquents « je vous prends (vole ?) votre argent pour sauver la planète », Macron va finir par nous faire détester l’écologie. Mais serait ce ça la raison finale ? piquer les voix des écolos en les rendant destestables ?
    Et puis cette façon de se prendre pour le maître du monde! JE sauve la planète (sous entendu, à moi tout seul). Quand on pense que la Chine, à elle seule, pollue plus en un jour que la France en un an, il y a de quoi doucement rigoler …

  • Quelqu’un a un plan pour de l’essence pas cher? Je lui échange contre du shit.

  • Au moins une bonne nouvelle : il semble que tous les commentateurs et médias se gaussent de cette idée absurde de créer une aide pour contrer une taxe. C’est déjà ça ! On a peut être une chance que cette brillante idée ne soit pas retenue.

    Sinon, je ne comprends pas comment un état peut espérer une relance économique en provoquant une hausse du coût de l’énergie ! C’est tellement vital pour les activités économiques…

    Qu’on investisse au max pour tenter de trouver des alternatives, oui, mais en rinçant économiqument le pays, nous allons même perdre cette capacité là….

  • « IL N’Y A PAS À PRÉFÉRER UNE TAXE SUR UNE AUTRE »

    Permettez-moi un bémol : je préfère une flat tax à une taxe ultra progressive.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
législatives Macron
3
Sauvegarder cet article

Par Franck Arnaud Ndorukwigira.

 

La réalité est là, l’Afrique est la terre convoitée par les grandes puissances. La récente visite sur le continent de Sergueï Lavrov, ministre russe des Affaires étrangères, et celle prochaine en août 2022 d’Antony Blinken, chef de la diplomatie américaine, en témoignent. Une convoitise d’ailleurs qui vient de conduire Emmanuel Macron en Afrique, pour combler le vide des relations entre la France et l’Afrique.

Sauf que la France y va par un chemin sinueux. En critiquant la soi-disant... Poursuivre la lecture

Les Jeux Olympiques devaient être une fête, une sorte de Coupe du monde 1998 bis destinée à faire briller la France et ses élites politiques à l’international. En quelques années de crises politique, sanitaire et économique, le projet pharaonique pour Paris s’est transformé en une épée de Damoclès suspendue au-dessus de la tête d’Anne Hidalgo et d’Emmanuel Macron.

Anne Hidalgo se consacre aux Jeux Olympiques avec application après sa déconvenue spectaculaire à l’élection présidentielle. Bien que réélue à la mairie de Paris en juin 2020... Poursuivre la lecture

Conformément à la loi du 6 novembre 1962 modifiée par l’article 2 de la loi organique du 5 avril 2006 relative à l’élection du Président de la république, sont publiés au JO du 19 juillet 2022 les comptes des 12 candidats à l’élection présidentielle du 24 avril 2022.

Comme en 2017, Emmanuel Macron a été le plus dépensier lors de la campagne qui a mené à sa réélection le 24 avril dernier (16,7 millions). Et comme il y a cinq ans, la finaliste Marine Le Pen (11,5 millions) s'est montrée plus économe que certains candidats qui n'ont pas r... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles