700 millions d’excédent pour la Sécu ? Rendez-nous l’argent !

Un excédent budgétaire pour la Sécu ? Ne nous réjouissons pas trop vite…

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
ice cream by Jennifer(CC BY-NC-ND 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

700 millions d’excédent pour la Sécu ? Rendez-nous l’argent !

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 1 octobre 2018
- A +

Par Phoebe Ann Moses.

C’est le scoop de la semaine : la Sécu « est repassée dans le vert » pour Les Échos, « La Sécu enfin dans le vert » titre Le Monde, « Le budget en excédent en 2019 » selon Le Point.

Tout va très bien madame la Marquise !

Ces affirmations optimistes vont dans le même sens que la joie affichée par Marisol Touraine en 2016 :

« La droite avait multiplié les franchises et creusé le déficit. Nous aurons sauvé la Sécu. »

En somme, tous les deux ans, on nous ressort le sauvetage de la Sécu et les Français sont priés de se satisfaire du trésor nouvellement déterré. Ou plutôt du trésor « estimé » puisque ce ne sont là que des prévisions pour 2019.

En regardant d’un peu plus près, on comprend que la dette de la Sécu existe toujours bel et bien. 23 milliards encore, tout de même. Mais un petit tour de passe-passe comptable « transfère » 15 milliards du trou de la Sécu à un autre organisme, la CADES, qui est chargée de résorber la dette.

Comme le sous-titre du Point l’indique :

« Une partie des déficits accumulés par la Sécurité sociale vont à nouveau être transférés à la Caisse d’amortissement de la dette sociale. »

La CADES éponge la dette de la Sécu depuis plus de 20 ans.

Mais que faire de cet excédent ?

Si vous vous réjouissiez de cet « équilibre budgétaire » enfin retrouvé, vous risquez d’être déçus. Gérald Darmanin, par exemple, a déjà invité à

« imaginer ce qu’on peut faire de cet argent en plus, à la fin des fins ».

Agnès Buzyn a quant à elle expliqué :

« Ce rétablissement des comptes, c’est ce qui nous permet d’être en capacité d’agir et d’être ambitieux ».

Imaginer des trucs et être ambitieux avec l’argent des autres, c’est ce que les politiciens savent faire de mieux…

Avec ces 700 petits millions, l’État compte agir en faveur des Ehpad, instaurer le « zéro reste à charge« , lutter contre la pauvreté, revaloriser le minimum vieillesse, corriger la hausse de la CSG pour les retraités. On peut parier que les 700 millions se transformeront au fil des distributions en poignées de centimes pour quelques-uns.

Et d’ici que les prévisions d' »excédent budgétaire » aient été estimées un peu trop  favorablement –comme cela se fait systématiquement pour les prévisions de la croissance–, on peut faire le dos rond en attendant la prochaine débâcle.

De plus, la nouvelle Loi de finance 2018-2022 a d’ores et déjà planifié ce qu’il adviendrait de tout bénéfice de la Sécu : il devra être réinjecté dans le budget général de l’État. Une curiosité comptable… L’État qui ne sait décidément pas se restreindre, a senti l’odeur d’argent frais et s’est arrangé avec une loi pour pouvoir se servir le premier.

Bizarre : quand mon assureur privé constate un trop-perçu, il me rembourse, lui…

Voir les commentaires (22)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (22)
  • la réalité là Sécurité Sociale est endetté en rabottant les remboursements !! L’excédent devrait diminuer la dette ,mais comme ils font de la magie avec les chiffres ,ce sont de très bon manipulateurs ,illusionniste, des chiffres , ils seraient capable de se mettre une plume dans le cul ,ils ne sont pas à ça près..En réalité, manque de personnels hôpital, de matériels….
    qui peux nous renseigner : combien coûte la
    CMU…CMU UNIVERSEL ( 2 forme de soins ,l’une est avec une mutuelle et l’autre soins pris en charge totale ) combien coûte Les Soins immigration sur une année cela a un coût qui devrait être remboursé sur le budget de l’état…?! les 35 heures là subvention annuelle combien ?? c’est à L’ÉTAT de rembourser sur le budget de la dépense ??? là c’est un mystère !!
    En résumant combien coûte Les aides du non travail ?? comme dirait l’autre 1 er ministre ,,
    LA VERITE VRAI …et non pas LA VERITE ARRANGE …

  • Allons , restons calmes . Il ne s’agit là que de prévisions pour 2019 , année électorale . Ce gouvernement a été à très bonne école en la matière a déjà et a déjà prouvé en moins de deux ans ce que peuvent valoir ses prévisions .
    Au contraire des Français il est bardé de certitudes ……

  • cet argent va peut être servir pour saint martin…..tonton macron a dit à la population  » ne vous inquiétez pas , l’état est là ….. »

  • Le gouvernement pourra payer une partie de l’amende d’Areva.

    • La honte s’ils payent. Domination pure et simple, la France la queue entre les jambes tel un clébard tenu par son maître.

      • Bien sur qu’il paiera, le con tribuable, pas l’Etat. On aura droit au chantage habituel à l’emploi, les menaces de rétorsion, toussa. Les Américains ne plaisantent pas avec les étrangers. Une catcheuse canadienne vient de se prendre cinq d’interdiction du territoire US pour s’être trompée avec ses visas pour travailler.

  • « quand mon assureur privé constate un trop-perçu, il me rembourse, lui… »
    Ah bon ?!

    • Non, mais le jeu concurrentiel fera que cela sera répercuté sur la prime.

    • Euh, dites voir, cela dépend de la forme de la société. Une mutuelle pourrait très bien vous rembourser. Une société à but lucratif aussi suivant le contrat.

  • Le coup de la CADES est assez incroyable. Son « existence » (et son prélèvement a été prolongée plusieurs fois, on comprend pourquoi vu qu’on charge la barque périodiquement. J’aurais pensé qu’on pourrait dire qu’on est à l’équilibre lorsque la CRDS aura disparu, mais à ce train là c’est pour jamais. Quant aux 700 millions c’est encore plus risible: ils ne sont même pas encore dans les caisses qu’ils sont déjà « transférés ». D’ici à ce qu’ils nous fassent un prélèvement d’impôts à l’avance en estimant nos revenus pour l’année… oups pardon c’est déjà prévu ça aussi.

  • c’est une estimation ,comme la baisse du chômage !! un chef et un gouvernement medium sur l’avenir !!

  • Incorrigibles ces politiques. Ils distribuent par anticipation ce qui n’existe pas. Ceci dans le verbe…et rien d’autre. On connait la puissance du verbe en France, beaucoup de gogos s’y laissent prendre. Affligeant…

  • Tour de passe passe = illusion = tromperie = mensonge = Etat !

    – « Tu as vu Agnès, on peut dépenser n’importe comment, il reste toujours de l’argent ! »
    – « Oui Gérald c’est fabuleux ! C’est donc vrai impossible n’est pas français. »
    -« … »

    Désolé censuré la suite était trop hard.

  • Pouvez-vous me rappeler le nombre de milliards de déficit cumulés ???
    Changer les étiquettes c’est du foutage de gueule, ça ne change rien au problème. C’est comme pour le déficit de la SNCF et les retraites a venir des fonctionnaires, ce n’est pas le Pape ou les migrants qui vont payer !

  • Ces débats confirment que l’Etat n’a aucunement l’intention de rembourser ses dettes. Quand on est endetté à fond et qu’on a un peu d’argent frais, il est inconcevable de chercher comment dépenser.

  • et on va continuer à être moins bien remboursés, trouvez l’erreur.

  • Un peu plus de 10 euros par Français et sans compter la dette Sociale…

  • L’assurance maladie rembourse de moins en moins, transfère donc des charges sur les mutuelles, maintenant obligatoires pour les salariés. Mutuelles dûment taxées comme il se doit.
    Qui gagne? Qui perd?

  • C’est juste extraordinaire!!!!
    Voilà, on dépense déjà un « trop perçu » pas encore perçu…. et puis, tiens, il n’y a plus de dettes à rembourser? Moi qui croyait c.nnement qu’avec cet « excédent » pas encore réaliser, les comptes allaient enfin commencer à être apuré………………
    PS : si je vais voir mon banquier, est-ce qu’il m’exonérera du remboursement de mes emprunts si je lui dit que je compte faire l’ENA?

  • les actes prouvent bien qu’ils dirigent le pays au jour le jour ..La preuve un budget D’ÉTAT fictif et déjà il manque 100 milliard pas grave ,il suffit de les emprunter ! des prévisions ,comme la météo . la Croissance, le pouvoir d’achat , la consommation , ayer confiance nous savons , rien en réalité, nous sommes dans le mur , ils contournent les problémes, sans résultats.. abandonnerons le pouvoir , le prochain dira c’est la faute des autres !!!

  • En novlangue, investir = pratiquer le clientélisme.

  • Si la Sécu doit indemniser les centaines de milliers de victimes du vaccin hep B, plus ou moins gravement handicapées, c’est des dizaines ou centaines de milliards à trouver.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
Charles Prats
0
Sauvegarder cet article

Par Claude Sicard.

On apprend par le journal Libération que le magistrat Charles Prats est placé sous enquête administrative par notre ministre de la Justice, Éric Dupond-Moretti, en raison des révélations contenues dans son dernier livre sur l’importance faramineuse des fraudes sociales dans le pays : en effet, il les évalue à pas moins de 52 milliards d’euros par an.

On comprend que cela dérange nos responsables politiques, d’autant qu’il s’agit de fraudes imputables pour une bonne part à des ressortissants étrangers ou issus ... Poursuivre la lecture

Par Patrick de Casanove.   

La Sécurité sociale a été créée par les Ordonnances de 1945 :

 « Art. 1er. — Il est institué une organisation, de la sécurité sociale destinée à garantir les travailleurs et leurs familles contre les risques de toute nature susceptibles de réduire ou de supprimer leur capacité de gain, à couvrir les charges de maternité et les charges de famille qu’ils supportent. »

Elle a pour objectif de « de protéger les individus des conséquences de divers événements ou situations, généralement qualifiés d... Poursuivre la lecture

Un article de la rédaction de Contrepoints.

Face à la crise covid qui a durement éprouvé notre système de santé, les Français réaffirment leur attachement à leur liberté de choix selon une étude BVA pour la fondation April réalisée du 19 au 27 juillet 2021. Ainsi, 82 % des personnes interrogées jugent important de pouvoir consulter le médecin de leur choix, même s’il pratique des dépassements d’honoraires. 72 % des Français jugent également important de pouvoir recourir à la médecine non conventionnelle.

L’i... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles