Emmanuel Macron, « champion de la terre et du climat » : Wouahou !

Emmanuel Macron sera sacré « champion de la terre et du climat » le 26 septembre à l’ONU à New-York.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Emanuel Macron by European Parliament-Avril 2018(CC BY-NC-ND 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Emmanuel Macron, « champion de la terre et du climat » : Wouahou !

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 24 septembre 2018
- A +

Par Michel Gay.

Emmanuel Macron sera sacré « champion de la terre et du climat » le 26 septembre à l’ONU à New-York, au pays de Donald Trump. Il est à noter que les États-Unis intègrent le nucléaire parmi les énergies propres, au même titre que les énergies intermittentes.

Voilà une décision de l’ONU qui, déjà, ne manque pas de sel.

Mais en plus, le président français partagera ce titre, entre autres, avec le Premier ministre indien Narendra Modi, qui engage résolument son pays sur la voie du nucléaire. L’Inde (troisième pollueur derrière la Chine et les États-Unis) développe un solide programme de construction de centrales nucléaires qui comprendra peut-être la commande de 6 réacteurs EPR à… la France ! (Les négociations sont en cours). Voilà encore une nouvelle qui ne manque pas non plus de saveur.

En 2017, après le retrait des États-Unis de l’Accord de Paris établi en décembre 2015 lors de la grand-messe annuelle et planétaire (COP 21), Emmanuel Macron avait alors repris le célèbre slogan de Trump « Make America Great Again » pour appeler à « rendre sa grandeur à notre planète » (Make Our Planet Great Again).

L’atome, mieux que le vent

Mais, depuis l’Accord de Paris, les émissions de CO2 en France ont augmenté (la faute à l’erreur du gouvernement d’investir dans les énergies renouvelables et non dans le transport et le chauffage ?) alors que celles des États-Unis ont diminué grâce à l’utilisation du gaz de schiste qui a partiellement remplacé l’utilisation du charbon dans la production d’électricité. Sans tambour ni trompette, il faut admettre que les États-Unis ont fait mieux que la France et que… l’Allemagne.

L’Allemagne n’a fait que stabiliser ses émissions de gaz à effet de serre alors que ce pays a déjà dépensé plus de 400 milliards d’euros dans les énergies intermittentes pour se poser en parangon de vertu dans la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre. L’objectif initial de sauver la planète est raté !

Il est vrai que dans le même temps, la baisse de la production nucléaire (diminuée par deux) a dû être compensée par une production accrue d’électricité à partir du gaz et du charbon.

Angela Merkel doit râler. Malgré tous ses efforts (surtout ceux des contribuables / consommateurs allemands), c’est son voisin français dont la production électrique est nucléaire à 75%, et en plus deux fois moins cher pour les particuliers, qui remporte la palme de champion du climat.

Il est vrai qu’un Français émet 10 fois moins de CO2 pour sa production d’électricité qu’un Allemand (50 g/ kWh contre 500 g/kWh) et, globalement, 2 fois moins de gaz à effet de serre… malgré un affichage « grunen » (vert).

La fiction idéologique des énergies renouvelables est en train de se fracasser sur le mur des réalités.

La future grand-messe du climat (COP 24) se déroulera en décembre 2018 à Katowice en Pologne. Nul doute qu’Emmanuel Macron sera fier (et nous avec lui) d’être le fer de lance de cette « prise de conscience » sur le climat qui devra intégrer le nucléaire comme puissante source d’énergie pilotable et sans émissions de gaz à effet de serre dans « l’équation » du réchauffement climatique.

Il n’est pas sûr qu’Angela Merkel aille féliciter le nouveau « champion de la terre et du climat » pour son titre… Errare humanum est, perseverare diabolicum.

Voir les commentaires (41)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (41)
  • Cela ne manque pas de sel , la France est championne en tout et si c’est l’ONU qui est dit , c’est forcément vrai…merci Trump , le gnl ricain est bien venu en France , faut toujours remercier ses alliés , gardez votre gaz les ruskoff….
    En passant ,la France va défricher plus de 1300 ha de pins des landes pour y installer des panneaux solaires…c’est bon pour la planète pas trop pour le co2 et encore moins pour nos finances personnelles mais les chinois compenseront en achetant du bordeaux,on sucreras moins les fraises.
    Êtes vous sur pour les epr indiens avec cette affaire de rafales en cours et de pots de vin généralisés ?

    • GNL ricain ? ouais bof , il va en falloir des navires très pollueurs pour remplacer les gazoducs , sans compter les investissements à terre.
      Mettons les gaz Américains et Russes en concurrence et laissons faire le marché. La meilleure façon de garder un maximum d’indépendance est de multiplier les fournisseurs.

    • 1300 ha de pare-feux…

      • Loupé! Le plus grand danger des champs de panneaux solaires, c’est leur mise à feu spontanée.

        • Le problème, c’est pour éteindre les flammes. Il faut débrancher un par un. Fastoche en pleine fumée… Sinon électrocution garantie.

          • Le PV, c’est comme l’éolien, ca n’a pas vocation a être concentré.
            Chacun sa production. Les toits des maisons individuelles sont prêts a accueillir 300GW sans un M2 de perdu. Quel besoin d’occuper des espaces supplémentaires, a part pour tenter de reproduire des monopoles énergétiques ?
            On avait EDF-GDF, maintenant on aura EDF + GDF… je divise par deux, je multiplie par deux, je pose tout, et je retiens rien…

    • Si je ne me trompe pas, les Landes ont pour caractéristique principale de pousser très très vite – un pin des Landes étant à ce titre en tout point différent d’un sapin de Savoie en termes de qualité de bois, que ce soit pour la construction ou la menuiserie (on ne va quand-même pas utiliser un sapin de Savoie pour faire du papier !)

      • Erreur on plante un pin et c’est les petits enfants qui récoltent les bénéfices..d’où le déboisement massif pour planter du mais où autre…et il en découle une modification significative du climat local…enfin , cela se verra que dans quelques années…

      • Les pins des landes ont surtout pris la place de vastes marécages inhospitaliers… On peut faire machine inverse si ça en amuse certains…

  • Allons-bon, nous voilà bientôt avec Jupiterre !

  • Ça ne va pas arranger son ego!!

  • Sans faire nullement l’antinucléaire de base (je suis très critique du soi-disant renouvelable), je me pose tout de même des questions sur le coût de réhabilitation d’un parc nucléaire assez vétuste, et dont la sûreté « serait » problématique, du côté centrale comme du côté retraitement. Quel serait ce coût ? Il faudrait le réintégrer à l’analyse coût bénéfice. Merci à l’auteur de bien vouloir nous éclairer sur ce point.

  • Pauvre pantin ridicule.il y a ce que veulent nous enfoncer dans la crane les gauches mondialistes , et le reste tout a fait différent! « monsieur 18%  » , sacré « champion de la terre et du climat ».
    m.d.r.
    et pendant ce temps la France coule !

  • Normal : pour l’ONU comme pour Macron quand les résultats sont décevants on s’accroche à tout ce qui passe . Qui se ressemble …..C’est madame qui va être fière du petit !

  • Géniaux ces nouveaux hochets pour adultes :mrgreen:
    Micron, fait nous « Areuh » o)

    • D’autant que notre président boit la tasse dans les sondages dans son pays. Les instances mondialistes qui l’ont fait élire volent à son secours.
      Cette histoire de climat est politique depuis le début. Elle a remplacé la fable de l’épuisement des ressources pour servir d’argument en faveur d’un gouvernement mondial (à problème mondial il faudrait un gouvernement mondial, ce qui tient lieu de démonstration).
      Les gouvernants qui aident cette idéologie à advenir sont récompensés. Faut-il rappeler que la traduction politique d’une idéologie est forcément totalitaire?

  • « Nul doute qu’Emmanuel Macron sera fier (et nous avec lui) d’être le fer de lance de cette « prise de conscience » sur le climat qui devra intégrer le nucléaire comme puissante source d’énergie pilotable et sans émissions de gaz à effet de serre dans « l’équation » du réchauffement climatique. »
    J’imagine que c’est de l’humour…
    Question subsidiaire : Célébré grand mufti vert et sauveur de la Terre, notre Jupiter ne va-t-il pas en profiter pour encore augmenter les impôts?

  • Cela me rappelle le Nobel de la paix d’Obama! L’establishment se congratule lui-même!
    Le champion de l’étatisme forcené qui veut imposer des éoliennes qui font la fortune de Al Gore et des Chinois, bravo!

  • Moi je trouve que ça ferait un beau film: Emmanuel Greenwalker, petit jeune premier bien propre et un peu insipide, guidé par un sage mentor verdâtre dans les voies de l’universalisme, se lève pour, envers et contre tout, sauver l’univers des griffes de l’infâme empereur Darth Trump, qui avait outrageusement usurpé la gentille démocratie galactique.
    … Mais bon, les remakes, ça finit par lasser.

  • J’imagine un supervilain arriver d’une planète lointaine demander d’affronter le champion de la terre…

  • Il fait aussi démarrer les motos russes ?

  • CaÏus Macronus Gaulius Socialitus, Grand maître de la servitude…

  • « champion de la taxe et de l’égocentrisme » ça m’aurait suffi

  • Le problème, avec les sauveurs de la planète, c’est qu’ils la décrivent bien pire qu’elle ne l’est réellement.

  • Ce n’est pas une plaisanterie?

  • c’est quand même un spectacle fascinant…

    c’est le grand bond en avant vert…
    et « en même temps », c’est le grand bond en avant vers…on sait pas quoi..

    mais bon…je vais répéter encore une fois penser que le pays a besoin d’un politique énergétique c’est aussi confier les manettes à des politiques…et macron n’est pas le pire…je présume…

  • Macron champion de la lutte contre le réchauffement climatique, cela doit faire pleurer N.Hulot, si c’est un vrai écologiste, car on ne fait pas le dixième en investissement et en action, pour avoir une réelle intervention bénéfique pour l’avenir de le planète.
    https://lejustenecessaire.wordpress.com/
    Les gouvernements offrent la planète à l’appétit du capital.
    Nos enfants ont du souci à se faire.

  • « L’Inde (troisième pollueur derrière la Chine et les États-Unis) … » Il ne faut pas tout mélanger et laisser croire que le CO2 est un polluant, ce qui est absurde : le CO2, indispensable à la photosynthèse, est gaz de la Vie sur Terre, et son action sur la température est une hypothèse non prouvée, plus idéologique que scientifique. Mieux vaut écrire : « « L’Inde (troisième émetteur de CO2 derrière la Chine et les États-Unis) … ».

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La publication d’une partie d’un entretien entre Macron et Poutine n’a pas plu à Moscou. Sergueï Lavrov, ministre des Affaires étrangères russes, a évoqué un manquement à l’étiquette diplomatique. Cet incident diplomatique met en lumière un problème dans la stratégie des dirigeants européens lors du conflit Ukraine-Russie : le remplacement de la diplomatie par la communication publique.

Une tendance qui est problématique dans la bonne conduite stratégique.

 

De la diplomatie entre dirigeants à la communication au grand ... Poursuivre la lecture

Pendant la pandémie, l’État français aura détérioré son économie encore davantage. La dette publique est passée de 98 % du PIB fin 2019 à 118 % en mars 2021, alors qu’il a fallu presque 15 ans pour passer à un endettement de 80 % à 100 % du PIB. Il est donc impératif de revenir sur un sujet qui est toujours d’actualité depuis plusieurs décennies : réformer la France.

 

Le besoin criant de réformes en France

Étant donné le contexte, il est ahurissant que le président Macron, le premier protagoniste politique dans ce pays, ai... Poursuivre la lecture

Le ministre brésilien de l’Économie, Paulo Guedes, a tenu des propos durs envers la France lors d’une réunion des entrepreneurs à Brasilia mardi. En réponse aux critiques de Paris sur la déforestation de l’Amazonie, il a affirmé que l’économie française devient « insignifante » et a déclaré :

« Vous avez intérêt à bien nous traiter, sinon on va vous envoyer vous faire foutre ».

Des propos peu poétiques et diplomatiques, mais qui sont le symptôme d’un problème plus grave : le Brésil se détourne de l’Occident en faveur de la Chine... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles