Le boîtier révolutionnaire qui élimine l’électricité nucléaire

Alors qu’EDF propose de l’électricité « verte » à ses clients, des scientifiques français ont développé un boîtier électronique capable de détecter et d’éliminer l’électricité d’origine nucléaire.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le boîtier révolutionnaire qui élimine l’électricité nucléaire

Publié le 1 avril 2018
- A +

Par Michel Gay.

Avec ses 58 réacteurs nucléaires qui représentent 78% de sa consommation électrique, la France détient le record mondial de la plus forte proportion d’électricité d’origine nucléaire par habitant.

Il est aujourd’hui impossible de vérifier si l’énergie verte achetée à un fournisseur alternatif s’engageant à produire 100% d’énergie renouvelable, n’est pas mélangée sur le réseau de distribution à de l’électricité nucléaire avant d’arriver dans le nouveau compteur Linky de notre domicile.

C’est pourquoi une équipe de scientifiques sensibilisés par ce grave problème a mis au point un boîtier électronique capable de détecter l’origine précise de l’électricité et de réaliser, si nécessaire, un tri à domicile.

La conception de ce boîtier se fonde sur les travaux en recherche quantique menés par le professeur Sklpizrakz, et notamment sur la théorie du gluon glabre dans un espace phalzaroïque1.

Tout comme l’homéopathie qui repose sur la propriété des molécules d’eau à mémoriser les informations du milieu dans lequel elles ont évolué (théorie de la mémoire de l’eau), les électrons gardent également la mémoire de la vapeur nucléaire les ayant engendrés (théorie de l’électro-mémorisation).

Pour mieux comprendre ce phénomène longtemps passé inaperçu, voire caché, il faut rappeler que le courant électrique consommé correspond à un déplacement de charges dans nos appareils électriques.

La figure 1 représente une charge électrique « naturelle » produite par une énergie verte renouvelable (éolienne, centrale hydraulique, panneau solaire, pile à hydrogène, méthanisation,…). Les charges sont parfaitement symétriques selon la répartition quantique définie par Lewis. Le gluon protonique en bleu symbolise l’origine naturelle de la production.

La figure 2, dite en tête de Mickey, montre en rouge les deux nuages électroniques « nucléarisés » venus se greffer sur le gluon. La théorie d’électro-mémorisation permet de mettre en évidence cette disposition différente.

Ce boitier est donc capable de détecter les charges électriques issues des centrales atomiques pour en avertir immédiatement les consommateurs.

Selon le choix de l’utilisateur, l’appareil pourra alors couper l’alimentation électrique ou bien aiguiller ces électrons nucléarisés indésirables vers sur une batterie blindée contre les radiations située à l’extérieur.

Mais il y a un inconvénient : lorsqu’il n’y a pas de vent pour les éoliennes, ni de soleil pour les panneaux photovoltaïques (la nuit par exemple), près de 90% de l’électricité est d’origine nucléaire. Cette dernière devra donc être rejetée (bien que payée) puisque le tri par le boitier entre « la bonne et la mauvaise » électricité ne s’effectue qu’après le compteur Linky. La facture d’électricité peut donc fortement augmenter (de 75% en moyenne).

La durée de vie de la batterie destinée à recueillir les électrons nucléaires dépend de la quantité recueillie. Les scientifiques estiment qu’elle devra être remplacée tous les ans. Celle-ci sera alors expédiée aux frais d’EDF à l’usine de retraitement de la Hague.

La commercialisation de ce boîtier est prévue dès le 01 avril 2018.

  1.  Fauderche et al, Sciences-1-fuse , 1990, Dac éditeur.
Voir les commentaires (30)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (30)
  • Enfin. , Les électro sensibles vont pouvoir dormir sans couper le compteur electrique,.très bonne nouvelle pour les poissons rouges qui manquaient le soir d’oxygène !

  • Je ne vois pas le rapport avec Pâques ;).

  • « les électrons gardent également la mémoire de la vapeur nucléaire les ayant engendrés… »
    L’occasion de faire acheter notre électricité nucléaire par d’innombrables et enthousiastes gogos verts, car, en France, de vapeur nucléaire il n’y a nulle part.

  • Ce boitier serait même intégré au compeur intelligent Linky.
    Par ailleurs, Linky serait capable de détecteur la cuisson sur des plaques électriques et couper le courant si les produits ne sont pas Bio.

    • Ah oui, alors, j’ai bien fait de souscrire -forcé que j’étais- au compteur Linky ! Je comprends maintenant pourquoi il me coupe l’électricité depuis ce matin… je vais aller acheter du vrai bio !

  • C’est le gluon glabre dans un espace phalzaroïque la clef du chmilblick, bien sûr, de préférence en état de phase sinusoïdale bifluorée, comme il se doit.
    Heureusement que la science est là pour nous éclairer !
    Excellent article.

  • Un peu gros pour un poisson d’avril !

  • N’avez-vous pas l’impression que la théorie du gluon glabre du Pr Sklpizrakz soit un tantinet tirée par les cheveux… 🙄

  • Sur ce sujet des grandes innovations technologiques actuelles, aujourd’hui est la date du lancement officiel du PoissonCoin :

    http://poissoncoin.io/fr/poissoncoin/

  • Ça pue le poisson.

  • Derniere minute…Dans un message transmis par l’AFP, Hulot annonce sa demission et declare qu’il part en vacances  » vaincu par le progrès et la technologie de la physique quantique, l’aventure des verts de termine en queue de poisson « …ou de boisson c’est comme on veut ! ???

  • Excellent poisson d’avril !!!

  • moi, ça ne me fait pas rire, considérant le nombre de personnes qui vont y croire au premier degré.
    j’ai eu l’occasion de discuter il y a peu avec un « électrosensible », il y a des gens qui sont vraiment à la masse et qui ne demande qu’à gober n’importe quelle fadaise.

    • Je suis d’accord avec vous, vu l’infinie bêtise que l’on constate dans les media et les commentaires de certains de leurs lecteurs!

  • Ce que l’auteur a oublié de signaler, c’est qu’une option d’un cout modique vous permet de savoir si votre électricité est d’origine méthaniseur: un entonnoir et un tuyau à brancher sur la machine.
    A la première utilisation vous devez péter dans l’entonnoir pour étalonner la merveille…

  • Drôle. Mais je pense qu’on pourrait faire mieux dans le même style autour du réchauffement anthropique. Et là, 99% des français y croiraient, lobotomisés qu’ils sont sur le sujet.

  • Facile. Le gluon glabre est en paire avec le gluon barbu.
    Il suffit de détecter l’absence du gluon barbu éjecté par le réacteur, et c’est dans le sac.
    C’est donc du nucléaire pur 🙂
    On débranche et on s’éclaire à la bougie :mrgreen:

  • Je croyais les poissons d’Avril morts du fait d’ONG tueuses de rigolade. Merci à Contrepoint d’amener de l’humour parmi tous les serrés du cul.

  • Je vais enfin pouvoir arrêter de les trier à la main.

  • Ségo ou hidalgo doivent détruire cette machine juste en la touchant.

  • ceci dit mon linky est un bel enfoiré

  • un bel échantillon de fake news !

  • A EDF ils étudient la parade 🙂

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Au motif de ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier, remplacer des productions pilotables d’électricité, comme le nucléaire, par des sources d’énergies aux productions fatales, aléatoires et/ou intermittentes (EnRI), dépendant du vent et du soleil, est une idiotie.

 

Des œufs pourris…

Cela revient à enlever du panier des œufs sains (le nucléaire décarboné pilotable) pour les remplacer par des œufs pourris achetés chers (des productions intermittentes et non pilotables), ou pire encore, à les ajouter en doublons inut... Poursuivre la lecture

Selon l'article du journal Le Figaro du 6 septembre, beaucoup d'incertitudes planent sur la capacité d'EDF à tenir ce planning. Est notamment mise en doute la faculté de l'énergéticien à effectuer dans les temps les réparations sur la douzaine de réacteurs victimes de problèmes de corrosion.

L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN), dont l'autorisation est nécessaire pour redémarrer un réacteur pointe :

« Il y a un grand nombre de chantiers à mener simultanément. Et ils se font en plus dans des zones exposées à de la radioactivité, ... Poursuivre la lecture

Au cours des derniers mois, la controverse concernant les superprofits a été largement instrumentalisée par une extrême gauche nupesienne soucieuse de véhiculer en permanence son discours anticapitaliste.

Le problème est systématiquement présenté de façon émotionnelle et caricaturale comme celui de grands groupes pétroliers et gaziers profitant honteusement de la guerre russo-ukrainienne au mépris des peuples en souffrance et distribuant sans vergogne une part de leurs superprofits à des actionnaires tout aussi infréquentables. Pourtan... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles