Moi aussi, comme Benalla, je veux une arme « pour défense personnelle » !

Alexandre Benalla prétend avoir un droit de port d’arme pour sa sécurité personnelle. Ce droit ne devrait-il pas s’appliquer à tout le monde ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Glock (and mismatched bullets) by mynameisgeebs(CC BY-NC 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Moi aussi, comme Benalla, je veux une arme « pour défense personnelle » !

Publié le 23 septembre 2018
- A +

Par Phoebe Ann Moses.

Il est pour le moins étonnant qu’Alexandre Benalla, lors de son audition, ait choisi comme ligne de défense qu’il portait une arme pour se défendre.

Devant le Sénat mercredi dernier, il a dû justifier pour quelle raison il avait fait une demande de port d’arme.

J’ai fait une demande à titre personnel d’autorisation de port d’arme pour des motifs de défense personnelle.

Arme pour sécurité personnelle ou mission de police ?

On aurait attendu un motif professionnel, justifié par ses fonctions – encore floues –  auprès du président de la République. Mais non. Il a développé l’argument le plus simple (le plus bidon ?) et le plus basique.

L’argument a été démenti par Yann Drouet, chef de cabinet du préfet de police :

Pour être très clair, ce n’est pas pour sa sécurité personnelle que le port d’arme lui a été octroyé. C’est dans le cadre de ses missions, de sa fonction, donc de la mission qu’on a considérée comme étant une mission de police, de coordination, et du fait qu’il est dans le cadre de ses fonctions – donc ce n’est pas à titre personnel – manifestement exposé à des risques d’agression.

Néanmoins c’est bien l’argument avancé par Alexandre Benalla : la défense personnelle.

La défense personnelle : la seule raison valable

Reconnaissons que l’idée n’est pas complètement dénuée d’intérêt : car si Alexandre Benalla a besoin de porter une arme pour sa sécurité personnelle, nous devrions tous avoir le droit d’en faire autant.

Moi aussi je veux assurer ma sécurité personnelle, sans attendre que ce soit l’État qui me protège. Car qui sait s’il se chargera de ma protection avec efficacité ? Après tout, il nous conseille de nous planquer en cas d’attaque et d’attendre l’intervention de la police… Mais moi aussi je suis Charlie, je suis l’Hyper Casher, je suis Nice, je suis le Bataclan, je suis le Thalys… Et j’aimerais mieux pouvoir porter une arme qui serve à me protéger plutôt qu’être bêtement la cible facile d’un « déséquilibré ».

L’État désarme les citoyens

Mais l’État préfère actuellement désarmer les citoyens, prétextant ainsi lutter contre le terrorisme et ne faisant que passer à côté, puisque les terroristes ne s’arment pas en passant par les filières officielles et légales.

Le durcissement de la législation concernant la détention d’armes légalement acquises, compliquant singulièrement la vie des clubs sportifs, des amateurs d’armes, des chasseurs, des collectionneurs, ne semble pas avoir été appliqué à Alexandre Benalla. Et l’on fait mine aujourd’hui de découvrir avec quelle légèreté on peut disposer d’une arme… quand on n’est pas un citoyen lambda.

Si Alexandre Benalla peut obtenir gain de cause avec l’argument de la défense personnelle, s’il a le droit se se protéger, il est souhaitable que tout honnête citoyen ait le droit d’en faire autant. Alexandre Benalla a droit au port d’arme pour se défendre ? Moi aussi !

Voir les commentaires (83)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (83)
  • Je suis aussi pour le droit d’avoir une arme, plus par princpe de liberté individuelle qu’autre chose.
    Mais soyons sérieux et réaliste un moment et arretons avec cet argument d’auto-défense.

    « Mais moi aussi je suis Charlie, je suis l’Hyper Casher, je suis Nice, je suis le Bataclan, je suis le Thalys… Et j’aimerais mieux pouvoir porter une arme qui serve à me protéger plutôt qu’être bêtement la cible facile d’un « déséquilibré ». »

    Donc dans une situation de stress et de peur extremes comme le Bataclan (3 terroristes armés de fusils d’assaut et portant des gilets par balle) vous allez nous faire croire que vous aurez l’entrainement et le sang froid nécéssaire pour dégainer et faire mouche 3 fois sur une cible mobile de 20cm ? Bien sûr.

    A mon avis il y a 2 résultats possible à ce genre de scénario :
    – vous etes terrorisée comme tout le monde tout vos reflexes se figent
    – la montée d’adrenalyne prend le dessus, vous dégainez et vous tirez contre des gars avec gilets par balle, et il y a de grandes chances que vous toucherez d’autre civils. Et dans ce cas je vous donne 5 secondes avant de vous prendre une rafale de kalach.

    Evidement on pourra contre argumenter que si tout le monde est armé au Bataclan on multiplie les chance de tuer les terroristes…ou de massacre général et on applique le 2nd scénario.

    Pour pratiquer le tir sportif, je pense que beaucoup de gens ignorent le niveau d’entrainement qu’il faut pour toucher des cibles mobiles sans dommage collatéral. Et surtout, vous n’apprendrez pas à tirer sur un humain ni dans une situation de stress intense où vous êtes aussi une cible.

    • Donc, d’après vous, rester une cible sans défense est toujours préférable.
      A combien estimez vous le nombre de victimes au Bataclan dans votre deuxième hypothèse? Vous pensez vraiment que le nombre de victimes aurait été supérieur?
      Ce que vous ne prenez pas en compte est le niveau de risque que les attaquant soient, eux aussi, capables d’assumer en conditions de stress.
      Pour avoir fait le service militaire, je peux vous dire que, pour une personne ayant un niveau acceptable de sang froid, l’entraînement nécessaire pour arriver à toucher des cibles mobiles n’est pas phénoménal. Surtout que, n’oubliez pas, les cibles pourraient être elles aussi beaucoup moins mobiles, étant elles aussi soumises au même stress.
      C’est quand même incroyable tous ces gens qui considèrent que les individus honnêtes doivent se résigner au statut de victime impuissante…

      • « Ce que vous ne prenez pas en compte est le niveau de risque que les attaquant soient, eux aussi, capables d’assumer en conditions de stress. »
        Sauf que les attaquants n’ont aucun stress. Au contraire, ils s’amusent comme des petits fous, car drogués jusqu’à la moelle.

        • Le poids des munitions dans un sac à dos, une arme de main,un second fusil, tout cela est encombrant et rend l’attaquant moins mobile voire moins précis. Il arrose…

        • Vu leur mode d’action, il s’agit de lâches. Ils s’amusent parce qu’ils savent qu’ils n’encourent aucun risque sur le coup (pour rappel, ils ne sont pas des joueurs d’échecs, pour calculer plusieurs coups à l’avance, sinon ça se saurait…). C’est aussi pourquoi ils agissent en bande, la force du groupe leur donne la confiance qui leur manque. Si vous en rencontrez un dans la rue, tout seul et désarmé, il sera le plus sage des agneaux. Essayez l’expérience…

    • Vous êtes pour le droit de porte une arme par principe. Moi aussi.
      Mais en en pratique, vous ne l’êtes plus du tout.
      Changez vos principes, ce sera plus cohérent.,

      • Mort par balle homicide en EU en 2015 : 1220 USA : 11 800.
        Les chiffres parlent d’eux-même. Vous ne vous sentirez pas plus en sécurité si vous savez que n’importe quel taré peu sur un coup de tête acheter n’importe quoi n’importe ou sous pretexte de liberté personnel.
        Surtout que pour protéger vos bien, de nombreux dispositifs de prévention connectés sont bien plus efficace.

        • Sachant que « Homicides » est une catégorie statistiques ont sont entre autres comptabilisées les morts au cours des interventions de police et les actes de légitime défense (qui arrive bien plus souvent qu’on ne le croit), on tombe entre quelques 7000 véritables homicides, dans le pire des scénari je précise.
          Sachant que le nombre serait infiniment inférieur si le gouvernement fédéral cessait sa folle Guerre contre la Drogue qui a développé et continue d’entretenir les gangs, qui participent autrement plus à maintenir ce chiffre que les mass shootings représentant à peine 0,2/3% desdits homicides.

          Comparaison n’est pas toujours raison…

          Sources :

          https://reason.com/blog/2018/04/20/cdc-provides-more-evidence-that-plenty-o
          https://pics.me.me/perspective-deaths-in-america-murders-in-america-99-4-0-6-99-8-35563998.png

        • Le problème avec les statistiques, c’est qu’elles ne font pas la distinction entre victimes innocentes ou non…

        • @Tigrou666
          Bonsoir,
          « Vous ne vous sentirez pas plus en sécurité si vous savez que n’importe quel taré peu sur un coup de tête acheter n’importe quoi n’importe ou sous pretexte de liberté personnel. »
          N’importe quel taré peut vous faire beaucoup de mal avec une barre de cric, un antivol de volant, une clé anglaise, et encore plus si ce taré est accompagné d’un autre taré ou plusieurs.
          Un de mes anciens collègues de travail a été agressé pour le contenu de sa sacoche par trois malandrins, en périphérie d’un centre-ville, armés chacun d’une clé anglaise. Manque de pot, il n’avait pas la sienne. Il est revenu chez moi en sang et je l’ai conduit aux urgences où il s’est mis à convulser. Se balader avec une clé anglaise dans le pantalon ou une poche de blouson est strictement interdit sans motif légitime.
          Je crois que vous ne vous rendez pas compte que les tarés et les criminels peuvent déjà faire du mal avec n’importe quoi, que les criminels peuvent procurer aux tarés et à d’autres criminiels de quoi se lâcher, mais que vous, vous n’avez pas de quoi contrer. Mais vous avez peut-être des super pouvoirs ?

          « Surtout que pour protéger vos biens, de nombreux dispositifs de prévention connectés sont bien plus efficaces. »
          Les caméras de sécurité ne protègent personne. Autrement il n’y aurait pas toutes ces vidéos visionnables par la Justice, et la jeune Marie cet été n’auraitpas pris un tampon.
          Comme le dit Jackie Chan dans Opération Condor :
          « Les voleurs n’ont pas de clé, mais ils parviennent à vous voler. »
          Alors vos dispositifs connectés, ce ne sont que des gadgets. A moins que vous n’ayez une caméra-tourelle automatique connectée. De plus, vos systèmes connectés, et autres centrales d’alarmes contactent des personnes pour des vérifications orales ou physiques. Quelques fois la police est contactee, et quelques rares fois elle se déplace.

        • @Tigrou666
          Bis :
          « Mort par balle » ne veut rien dire : une balle ne tue pas, c’est la main qui appuie sur la détente qui tue. (sans vouloir reprendre la phrase d’un James Bond)
          En Californie, il y a eu en 2016 1930 meurtres. C’est l’état américain qui en compte le plus. C’est un état aux lois très restrictives sur les armes à feu.
          Détroit a le taux de crime le plus élevé avec 2047 crimes pour 100.000 habitants.
          St-Louis est la capitale américaine du meurtre avec 64,6 meurtres pour 100.000 habitants et deuxième pour le nombre de crimes pour 100.000 habitants : 1913.
          En 2016 il y a eu 17250 meurtres aux U.S.A, 130.000 viols, 332.198 vols, et 1.515.000 cambriolages. (https://www.statista.com/statistics/202714/number-of-committed-crimes-in-the-us-by-type-of-crime/)
          Le taux national de meurtres est en dessous de 7 meurtres pour 100.000 habitants.

          « sous prétexte de liberté personnelle »
          La liberté individuelle n’est pas un prétexte : elle est la seule raison légitime qui vaille.

          • petit comparo.
            1.515.000 cambriolages aux U.S.A en 2016
            500.000 cambriolages en France en 2015. (202.000 en 2011).
            Nous avons un tiers des cambriolages au total des States, alors que nous sommes près de 5 fois moins nombreux.

        • @Tigrou666
          « Surtout que pour protéger vos bien, de nombreux dispositifs de prévention connectés sont bien plus efficaces. »
          Je ne sais pas combien coûtent ces dispositifs, cependant :
          Un Glock26, calibre9x19, 10 coups dans le chareur, 610g vaut 658euro. Une boîte de 50 cartouches coûte 12 euro.
          Un Glock 21, en .45 ACP, 13 coups, 835g, vaut 747 euro. Une boîte de 50 cartouches coute 20,90 euro.
          (https://www.armurerie-francaise.com/armes-categorie-b.html)

    • @machin
      Bonjour,
      Dans un pays où le port d’arme est un droit, voire seulement autorisé largement comme dans certains états américains, vous pouvez accéder à un stand de tir aussi facilement qu’à une salle de sport, ou qu’à un cinéma.
      De surcroît, vous aurez aussi plus facilement accès à des séances de tir de combat, en mouvement, etc… et avec une opposition. Les Etats-Unis étant en plein dans les armes à feu, ont une avance sur les pratiques et les moyens. Le « Force-to-force » qui est une simulation, avec l’arme personnelle du stagiaire, et des munitions à poudre particuilières, est une mise en situation scénarisée par les formateurs, exécutée par un stagiaire avec le concours d’autres stagiaires. A la fin de l’exercice, un débriefing se fait, sont corrigés des défauts par-ci par-là, quelques rappels légaux, et un autre exercice est exécuté. Le stagiaire ne sait pas sur quoi il va tomber, ni qui sera son opposant.
      La série First Person Defender vous le montera. Cet épisode est très parlant :
      « https://www.youtube.com/watch?v=fIOFJbikCEk&index=14&list=PLscB-49EdZcuKOrDogPOGkeTde5OqGTT3 »

      « A mon avis il y a 2 résultats possible à ce genre de scénario :
      – vous etes terrorisée comme tout le monde tous vos reflexes se figent ;
      – la montée d’adrenalyne prend le dessus, vous dégainez et vous tirez contre des gars avec gilets par balle, et il y a de grandes chances que vous toucherez d’autres civils. Et dans ce cas je vous donne 5 secondes avant de vous prendre une rafale de kalach. »
      Selon votre scénario :
      Sans arme, vous restez figé et vous vous faites allumer ;
      Sans arme vous vous mettez à terre et vous vous faitez arroser ;
      Sans arme vous fuyez et vous vous faites arroser ;
      Sans arme vous restez à la merci de ceux qui sont armés.

      Les gugusses qui se pointent armés jusqu’aux dents pour dessouder du mécréants, ne s’attendent pas à ce que ces derniers ripostent. Ils savent qu’ils ne risquent rien, puisqu’ils savent que la Loi leur est favorable à eux. Du coup, un, ou deux civils citoyens, qui répond avec une volée de balles à leur encontre, les surprendra et les forcera à changer leur plan. Cette volée de balles, si elle ne touche pas la cible, les figera à leur position, bloquant ainsi leur progression. Mais pour ça, il faut une arme et des munitions, pour tenir le temps que les civils s’échappent, et que les Forces de l’Ordre mieux équipées se pointent. Le gilet pare-balle étant prévu pour l’affrontement « final », leur momentum, avec les Forces de l’Ordre.
      Penser que des civils armés tireraient forcément n’importe où, sans se soucier des personnes alentour, est condescendant et les prendre pour des demeurés.
      Les sacs à m…e qui déclenchent la situation où des civils se défendent et causent des dégats collatéraux, sont la raison essentielle des dommages collatéraux : ils en sont à l’origine et responsables de toutes les conséquences. Ca n’empêche pas les porteurs d’arme de faire attention à où ils tirent, ce qu’ils font.

      • Bien d’accord.
        Je tiens à préciser qu’en l’état de la législation un tireur sportif n’a, outre aucun droit particulier, pas de capacité de réponse instantanée réelle.
        Arme dans un coffre à la maison. Verrou de pontet. Pas de cartouches dans le chargeur.
        Droit d’emporter une arme QUE pour aller au stand de tir avec les même précautions…donc pas de « port ».
        Si j’assistais à un attentat terroriste en allant au stand de tir il me faudrait : sortir du véhicule, ouvrir le coffre, déverrouiller ma mallette, ôter le verrou de pontet (code ou clef) , prendre une boite de munition, garnir un chargeur, puis alimenter l’arme et l’armer… avant de pouvoir faire quoi que ce soit.
        En terme de réponse rapide on fait mieux !!
        En revanche j’estime que l’entraînement est primordial, ne serait-ce que pour ne pas avoir un risque majeur de dégât collatéral.

        • @Balthazar
          Bonjour,
          Effectivement nous avions échangé longuement sur le sujet.
          Les tireurs sportifs n’ont pas de droit particulier : ils ont un privilège, tout comme les chasseurs. L’utilisation de leurs armes est soumise à autorisation et seulement dans un cadre, déclaré légitime par les « autorités ». La défense personnelle n’est pas une raison légitime, autrement il serait possible d’aller dans une armurerie acquérir une arme. Autorisation à renouveler régulièrement, et révocable autant qu’une radiation de chez Pôle Emploi, la liste des conditions de révocations ne cessant d’augmenter. Un permis, c’est une autorisation temporaire, dont le but est la suppression de ce qu’il permet. Le cas le plus édifiant est celui du Permis de Conduire.

      • « Penser que des civils armés tireraient forcément n’importe où, sans se soucier des personnes alentour, est condescendant et les prendre pour des demeurés »
        Mon voisin est un taré non-diagnostiqué, le genre qui tire sur les moineaux au pistolet à plomb parce qu’ils font trop de bruit, crève les ballons des gosses quand ils passent sa barrière.
        Mon autre voisin a un fils qui passe 4 heures par jour sur les jeux vidéo à tirer des zombies. Enfin, un autre à moitié skizo.
        1/5 de la population est soit alcoolique soit shooté aux anti-dépresseurs ou psychotropes.
        Vous devez certainement en avoir plein des comme ça dans votre quartier. Ils sont bien plus nombreux que les Djihadistes.
        Et dans les pays où tout le monde peut avoir une arme, ils causent bien plus de dégats.

        • J’ajouterai que c’est très gentil à vous de vouloir jouer au super héros, d’ailleurs si vous passez les tests et formations nécessaires rien ne vous en empêche de le faire dans le cadre actuel.

          • L’objectif n’est pas de jouer les super-héros, mais de décourager certains de jouer les super-criminels. Ce sont deux motivations bien distinctes.

          • @Tigrou66
            Bonjour,
            « 1/5 de la population est soit alcoolique soit shooté aux anti-dépresseurs ou psychotropes. »
            Il reste donc 4/5 de la population qui n’a rien à voir avec ces cas et qui sont responsables. Si ces trois spécimens sont au courant que vous possédez une arme à feu, vous verrez qu’ils seront beaucoup moins tarés. Et sans le savoir, une fois que vous les mettrez en joue, sans même tirer, il seront plus dociles. Si l’un d’entre eux décompense, par exemple votre schizo, vous êtes en grand danger, car vous n’avez pas de quoi vous protéger efficacement actuellement. Sachez qu’un névropathe est tout autant dangereux quand il décompense.

            « Mon autre voisin a un fils qui passe 4 heures par jour sur les jeux vidéo à tirer des zombies. »
            Et ?
            Le seul problème est s’il y joue alors qu’il est mineur. Ces jeux sont notifiés d’un joli symbole « PEGI 18 », interdisant leur vente aux mineurs, et déconseillant aux mineurs d’y jouer. Ceci est le rôle des parents de veiller à ce que leurs enfants n’y jouent pas. Cependant, comme des millions de gamins dans le monde, rares sont ceux qui passent à l’acte pour faire comme dans le jeu. Et quand ils le font, ils le font dans des endroits dénués de riposte armée. Quand ils se plantent de sites, et qu’une réponse armée leur est adressée, ils font moins de dégats, sont soit contenus, soit blessés, soit abattus, par un citoyen ou la police. Dites-vous que quand des zombies se traîneront dans votre rue, votre voisin sera mieux préparé que vous ne l’êtes.

            « Et dans les pays où tout le monde peut avoir une arme, ils causent bien plus de dégats. »
            Ces pays n’existent pas.

            « J’ajouterai que c’est très gentil à vous de vouloir jouer au super héros, d’ailleurs si vous passez les tests et formations nécessaires rien ne vous en empêche de le faire dans le cadre actuel. »
            Les super-héros ont des capacités qui les font se passer d’arme pour la plupart (Thor a son marteau, Daredevil a ses matraques, Hulk et Superman n’en ont pas besoin). Vouloir se protéger et protéger autrui n’a rien à voir avec le syndrôme du héros. Et pour une fois qu’on parle de fraternité… solidarité, vous devriez ête ravi. Protéger son clan, sa tribu, est le propre de l’homme. Les Comics et autres manga ne font qu’exacerber cette propension.

            Quant à passer les tests et formations nécessaires, merci, mais sans façon. Je ne tiens pas à être un toutou gouvernemental. C’est ce qui a évanoui mon envie de devenir policier à ma sortie du lycée. J’ajoute, que vous n’êtes pas très sympa avec les personnes un peu plus âgées, ou abîmées, qui elles, ne peuvent pas prétendre aux formations et autres tests. Mais vous ne voulez pas que ces personnes (telles Sarah Halimi 65 ans, Mireille Knoll 85 ans, Isabelle Thomas 50 ans) puissent se défendre, chez elles ou dans la rue.

    • Demandez à ceux qui, comme moi, ont vécu la « guerre » d’Algérie, et ils vont vous expliquer les « bienfaits » du port d’arme, en défense non seulement personnelle mais générale.

    • 1:Un attentat s’organise en deux temps clé , la tuerie en elle même qui dure jusqu’à 20 minutes, puis le retranchement lorsque les forces de l’ordre arrive sur place.
      Il a été démontré qu’un citoyen armé force les terroriste à passer au retranchement avant d’avoir pu exécuter la tuerie comme ils le voulaient.

      2: Aux USA , tout les états ayant autorisé le port d’arme dissimulé ont vu la criminalité baisse.

  • à défaut d’avoir le droit de posséder une arme pour me défendre , j’estime avoir le droit de me défendre pour me protéger ou protéger mes biens sans me retrouver à devoir rendre des comptes à la justice comme cela arrive à certains qui ont voulu faire justice eux même ;

    • @véra
      Bonjour,
      Un droit qui n’est pas défendu par les armes ne vaut rien.
      C’est ce qui était écrit dans l’article proposé au Comité de rédaction de la DDHC, par le Mirabeau, tel que : « Tout citoyen a le droit d’avoir chez lui des armes et de s’en servir, soit pour la défense commune, soit pour sa propre défense, contre toute agression illégale qui mettrait en péril la vie, les membres ou la liberté d’un ou plusieurs citoyens ». Les membres du Comité ont déclaré le droit comme « évident de par sa nature » et « un des principaux garants de la liberté politique et civile et qu’ « nulle autre institution ne peut le suppléer. »

  • Cet argument de Benalla ne peut pas tenir puisqu’on a vu des gens se défendre chez eux , à l’intérieur de leur domicile et être condamnés en justice . Qui lui a lui a conseillé ce piètre argument de défense ? Mais il est réconfortant de voir que malgré tous les efforts des soutiens de Macron et des médias aux ordres – dont certains ont beaucoup déçu – 90 % des Français n’ont pas été convaincus par ses arguments lors de son audition par les sénateurs . Sondage qui n’est d’ailleurs pas resté longtemps à l’affiche , démocratie oblige !

  • La question de fond est le monopole d’état de la violence…

    Et le « cas » Benalla est l’illustration du « n’importe quoi » qui règne.

    Ce monopole n’existe plus depuis fort longtemps car si les forces de l’ordre sont armées, elles sont depuis (très) longtemps désarmées de fait par une justice aux ordres qui frappe durement toute personne dépositaire de l’Etat qui s’est servit d’une arme, fusse non létale « a priori » (ND des Landes, grenade offensive).

    Nous avons donc , par l’absence de sanctions des malfrats qui tuent et n’ont que faire de la législation sur les armes, par les sanctions itératives des dépositaires de l’ordre s’étant servi de leur arme, une absence d’application de la Violence légitime d’état (en pratique) sauf celle s’appliquant sur des citoyens honnêtes « lambda » qui sont par essence « soumis ».

    Paradoxalement les citoyens doivent, de manière absolue (!) faire confiance aux forces de l’ordre pour assurer leur défense alors mêmes que des Commissariats sont attaqués au mortier, et que les incursions dans les « quartiers » sont impossibles, ou nécessitent des véhicules blindés…et dégénèrent très rapidement en émeutes.

    Au total, pour les malfrats « c’est open-bar ».

    Toute personne militant pour l’absence de possibilité pour les citoyens de se défendre eux-même DEVRAIT militer pour que la Violence Légitime de l’état redevienne possible envers les malfrats. Dura lex, sed lex.

    A cette heure on fait tout pour faire appliquer les 80 km/h, on veut, encore et toujours libérer des détenus faute de places et la Justice est, toujours, laxiste.

    Décrets liberticides pour les uns et absence de sanction pour les autres.

    Cherchez les erreurs…

    • Dur de trouver sa place dans une société où seuls l’état et les malfrats sont armés…

    • Les criminels auront toujours des armes et les gouvernants auront beau faire des lois, cela ne changera rien à cette situation.
      Les lois prohibant le port d arme désarment uniquement les victimes potentielles, les honnêtes gens.

      • Les criminels ne sont pas des opposants, mais les complices servant à justifier la politique de l’Etat. Quant aux autres habitants, quand ils seront tous désarmés, les portes des camps d’extermination seront grandes ouvertes s’ils s’opposent. L’histoire récente regorge d’exemples.

    • @Balthazar
      Bonjour,
      « Paradoxalement les citoyens doivent, de manière absolue (!) faire confiance aux forces de l’ordre pour assurer leur défense alors mêmes que des Commissariats sont attaqués au mortier, et que les incursions dans les « quartiers » sont impossibles, ou nécessitent des véhicules blindés… et dégénèrent rapidement en émeutes »
      Faire confiance aux Forces de l’Ordre qui laissent, et protègent, deux guignols (dont un est clairement armé) frapper un homme à terre, et embarquer une jeune femme ?
      De plus, j’ai entendu une réprésentante syndicale de la Police Nationale, dire sur un plateau télé, que la Police n’avait pas les moyens de se défendre et que de ce fait elle rechignait à défendre la population. Elle a clairement exprimer que pour pouvoir protéger autrui, il faut d’abord pouvoir se protéger soi-même. Malgré leur arme de poing de service, leur Pistolet Mistrailleur règlementaire, leur fusil d’assaut tout neuf, leur gilet pare-balle qu’ils portent tous, même les municipaux, ils ne sont pas assez équipés ni protégés, mais nous, sans même un couteau suisse ou Opinel, nous sommes safe.

      • Nous avions déjà échangé à ce sujet. Rappel : je suis tireur sportif très entrainé (jusqu’à 500 cartouches par semaines fut une époque).
        J’avais « défendu » la thèse d’un permis de port d’arme (voir d’un « devoir de port d’arme) pour les personnes entrainées, avec un statut d’adjoint judiciaire, assermentés, pour densifier la réponse (tout le monde n’est pas à une minute d’un GIGN,GIPN etc…
        Je suis donc « tout sauf anti-armes ».
        En revanche, dans la société décrite ci-dessus, où le port d’un simple lacrymogène ou d’un opine peut être sanctionner…faute d’avoir une législation plus compréhensive, je pense que si nous pouvons déjà densifier la réponse sans donner des armes à « tout le monde » ce serait déjà très bien.
        Reste que le vrai problème est bien ailleurs: la Justice…

  • Parallèlement au port d’arme, il est indispensable de modifier la loi sur la légitime défense, sans cette modification le port d’arme se transformerait en un billet simple vers la prison et ferait le bonheur des anti-armes et des crapules.

    https://www.contrepoints.org/2018/08/23/277392-quenseigne-israel-legitime-defense

  • Si Benalla est menacé, il doit dire par qui ? les sénateurs lui ont-ils posé la question? car s’il n’est pas menacé , ce qu’il dit tombe à l’eau . . .

    • @Michal
      Bonjour,
      Bénalla a dit « menace terroriste ». Bizarrement, parmi les victimes de ces terroristes, il y a surtout des personnes qui ne sont pas liées au chef de l’Etat, ou au gouvernement tout court.

      • Et bizarrement aussi, nous sommes TOUS sous cette menace (nous sommes en guerre contre celle-ci, et nous devons nous préparer à rester sous cette menace pendant logntemps disait l’autre Manu), nous devons être vigilants (comme il est dit dans la vidéo de l’Etat détaillant les « bonnes » attitudes et actions à opérer en cas d’attaques terroristes), mais utiliser une arme, en l’ayant déjà sur soi est une hérésie.

  • Règles d’otention d’un Port d’arme :

    Un particulier peut être autorisé à posséder une arme de catégorie B s’il pratique le tir sportif ou pour des motifs de sécurité liés à son activité professionnelle.

    – Pratique du tir sportif
    Le tireur sportif doit être majeur pour pouvoir acquérir et détenir une arme soumise à autorisation (sauf s’il est sélectionné pour participer à des concours internationaux, après avis favorable de sa fédération agréée pour la pratique du tir sportif).
    Il doit aussi remplir toutes les conditions suivantes :
    – être titulaire d’un carnet de tir indiquant la date des 3 séances annuelles contrôlées de pratique du tir,
    – posséder au maximum 12 armes de la catégorie B (sans compter 10 armes de poing à percussion annulaire à un coup) avec 1000 cartouches par arme et par an,
    – utiliser ces armes dans un stand de tir,
    – posséder à domicile un coffre fort ou une armoire forte lui permettant d’assurer la sécurisation des armes et des munitions.

    – Sécurité
    Un particulier majeur, exposé à des risques sérieux pour sa sécurité du fait de la nature et du lieu de son activité professionnelle, peut être autorisé à acquérir et détenir une arme de poing (avec 50 cartouches par arme).
    La détention d’une 2ème arme de poing (et des cartouches) est également autorisée pour les mêmes raisons avérées de sécurité au domicile du demandeur ou dans sa résidence secondaire.

    Article 122-5 du code pénal
    N’est pas pénalement responsable la personne qui, devant une atteinte injustifiée envers elle-même ou autrui, accomplit, dans le même temps, un acte commandé par la nécessité de la légitime défense d’elle-même ou d’autrui, sauf s’il y a disproportion entre les moyens de défense employés et la gravité de l’atteinte.

    N’est pas pénalement responsable la personne qui, pour interrompre l’exécution d’un crime ou d’un délit contre un bien, accomplit un acte de défense, autre qu’un homicide volontaire, lorsque cet acte est strictement nécessaire au but poursuivi dès lors que les moyens employés sont proportionnés à la gravité de l’infraction.

    Article 122-7 du code pénal.
    N’est pas pénalement responsable la personne qui, face à un danger actuel ou imminent qui menace elle-même, autrui ou un bien, accomplit un acte nécessaire à la sauvegarde de la personne ou du bien, sauf s’il y a disproportion entre les moyens employés et la gravité de la menace.

    Dans les deux articles il est question de « proportionnalité de moyens » suivant la « gravité de la menace. Dès qu’il est question d’autre chose qu’un simple un-contre-un, la réponse proportionnée n’est plus possible pour le citoyen honête, puisque la loi lui interdit de porter quoi que ce soit qui ressemble à une arme, ou qui peut être utilisé comme telle.

    • Finalement j’ajoute ma petite reflection personnelle :
      « sauf s’il y a disproportion entre les moyens de défense employés et la gravité de l’atteinte. » ;
      « dès lors que les moyens employés sont proportionnés à la gravité de l’infraction. » ;
      « sauf s’il y a disproportion entre les moyens employés et la gravité de la menace. »
      Ces trois conditions ne nous donneraient-elles pas le droit d’être armés, pour pouvoir justement répondre proporptionnellement à une menace/atteinte/infraction ? Menace, atteinte, et autre infraction qui ont toute trois des degrés de gravité différent. Ne serait-ce que pour une infraction à la loi qui va de la contravention, en passant par le délit pour finir par le crime. Non ?

    • « Un particulier majeur, exposé à des risques sérieux pour sa sécurité du fait de la nature et du lieu de son activité professionnelle, peut être autorisé à acquérir et détenir une arme de poing (avec 50 cartouches par arme). »
      Bien noter la quantité de cartouches (ridicule) possibles : 50 (!)
      Ceci interdit l’entraînement sérieux et implique que si la personne n’est pas tireur sportif (je parle de la France actuelle) elle est dangereuse (pour elle et pour autrui).
      « Dès qu’il est question d’autre chose qu’un simple un-contre-un, la réponse proportionnée n’est plus possible pour le citoyen honnête, puisque la loi lui interdit de porter quoi que ce soit qui ressemble à une arme, ou qui peut être utilisé comme telle. »
      J’agrée mais on peut également être à un gentil d’1m60 et 55 kilos (une femme par exemple)…contre un méchant d’ 1m85…110 kilos de muscles !
      Ce qui justifie la phrase de Mr Colt : « Dieu a créé les hommes…Colt les a rendu égaux ».

      • @Balthazar
        Bonsoir,
        « J’agrée mais on peut également être à un gentil d’1m60 et 55 kilos (une femme par exemple)…contre un méchant d’ 1m85…110 kilos de muscles ! »
        Evidemment le droit de port d’arme profite aux hommes, il profite aussi aux femmes.

        Les 50 cartouches par arme ne sont pas celles qu’on utilise au stand de tir. Elles sont pour l’emport. Cela fait grosso modo, 3 chargeurs de 15 coups pleins, dont un qui approvisionne l’arme sur soi.
        Cependant, que faire si on crame ces munitions pour faire un tir de soutien ou de couverture, afin que des civils se mettent à l’abri ou pour assister des policiers en leur filant un des deux chargeurs supplémentaires, voire les deux ? Les trois chargeurs une fois vides, il ne reste que les 5 cartouches qui ne rentraient pas dans le chargeur pour le reste de l’année ? Cela me laisse perplexe et je trouve cela complètement idiot.
        De plus, le permis est délivré pour une menace précise. Alors le détenteur peut-il se servir de son arme pour secourir autrui, qui subirait une menace différente ?
        Tout cela montre que ce ne sont que des couacs, pour priver effectivement les citoyens de leur droit de résiter à une oppression quelle qu’elle soit. Ces couacs montrent aussi qu’il n’est pas possible de justifier limpidement cette privation et de la rendre totale.

  • https://www.wikiberal.org/wiki/Droit_au_port_d%27armes

    « La raison cachée de l’interdiction du port d’armes est le risque de rébellion de la population (ou d’une partie de la population) contre l’oppression étatique qui veut garder son monopole de la violence. La propagande étatique dissimule cette vraie raison en invoquant le prétexte du risque d’une augmentation de la criminalité si le port d’armes était libre. »

    Le droit au port d’arme inverse la Situation Benalla. Quand le droit au port d’arme est respecté, si un Benalla se présente quelque part, dans une manifestation par exemple, il doit fuir sous une grêle de balles.

    Pour résumer, Benalla n’est pas menacé. Benalla est la menace.

    • On ne saurait mieux dire.

    • Déjà dans la Chine ancienne, la population n’avait pas le droit d’être armée. C’est pourquoi les arts martiaux devaient rester secrets car le pouvoir central et les seigneurs locaux savaient que la population s’en servirait pour se révolter contre leurs abus de pouvoir.

      Comme aujourd’hui, les gens désarmés devenaient la proie des brigands. Pour se défendre, malgré l’interdiction qui leur était faite d’avoir des armes et d’apprendre à combattre, ils ont inventé des arts martiaux qui relevaient d’un entraînement discret et qui transformaient le moindre outil en arme.

      Il nous reste donc à transposer et à faire de même. D’ailleurs cela se fait et une partie de la population de plus en plus importante travaille le sujet.

      Notre capacité moutonnière à nous laisser livrer sans défense aux prédateurs publics et privés qui s’approprient nos vies, et les richesses qui vont avec, a tout de même des limites.

      Comme le dit l’adage, si nous n’en mourrons pas, nous en sortirons plus forts, et bien mieux armés qu’avant.

      • Un maitre en arts martiaux ne peux lutter contre une personne armée que s’il est à moins de 7 mètres (étude du FBI), le temps que la personne analyse l’attaque, sorte son arme, vise et lâche. En ville c’est une solution mais ceci nécessite encore plus d’entraînement que les armes et le physique compte tout de même.

  • Vous n’êtes pas fiché « S » à ce que je pense.? alors vous n’avez pas le Droit de porter une arme.!!!

  • Depuis 1789 le 2eme amendement de la constitution americaine est une réponse pratique à votre question mais il ne convient qu’aux hommes libres et forts tels que Benalla. Les Français préfèrent renoncer à leur liberte plutôt qu’aux jouissances sociales ainsi que le pvoyai TocquevillE

    • Le droit pour les citoyens de posséder une arme est le corollaire de la liberté et de la responsabilité.
      http://www.armes-ufa.com/spip.php?article1683

      Reste qu’une fois de plus il s’agit bien d’abord de modifier la « lecture » de la Justice au sens large car posséder une arme sans pouvoir s’en servir faute d’avoir une légitime défense digne de ce nom…

    • @DUPUIS Jean Jacques
      Bonsoir,
      Bénalla un homme libre ? Et fort ? C’est un lâche qui se cache derrière des signes de police indûs, pour malmener une femme, et frapper un homme à terre, les mains levées, qui ne résiste pas sous le couvert de cette même Police qui n’a de National que le nom sur le patch officiel. Il n’est pas un homme libre, autrement il n’aurait pas eu besoin d’être couvert par la plus haute personnalité de l’Etat français. Puisqu’il bénéficie de plus de « droits » (des privilèges donc) que vous et moi, dont une petite impunité, il n’est pas libre, il dépend de celui qui les lui a fournis. Liberté va avec responabilité. Si la responsabilité est ôtée, il n’y a pas de liberté.

  • Comment peut-on être communiste. Ça me dépasse!

    • @Mariah
      Bonjour,
      Marx et Engels dans leur livre commun, ont écrit que pour pouvoir lutter contre les patrons capitalistes, les ouvriers devront garder leurs fusils dans leurs foyers.
      Cependant, les communistes et les socialistes instaurent systématiquement un contrôle des armes à feu pour être les seuls à les avoir et éviter que les populations qu’ils écrasent se rebiffent.

    • Ne vous en faites pas, les communistes se vanteront aussi de vous dépasser !

  • sur le fond je serais d’accord mais quand on voit le nombre de gens irresponsables parce que dépendants de l’Etat (qui ne fait pas son boulot régalien et ne défend pas le peuple comme il le faut) on aggraverait pas le problème? porter une arme pour se défendre c’est aussi savoir quand l’utiliser et comment le faire …et être responsable et ça c’est pas gagné.

    • Ce n est pas l’arme qui tue ou qui blesse. C est l’homme qui l’utilise.
      Si une arme est utilisée pour tout autres raisons que celles de défendre sa propriété ou sa vie cela reste évidemment un crime qui doit être sévèrement puni.
      Une femme armée face à deux hommes qui veulent la violer, même si ils sont armés également, modifie radicalement le rapport de force en sa faveur.

      • je réponds à aerosolkid et en même temps à STF: on est d’accord sur le principe mais je etenais juste à signaler le fait de dérives potentielles et forcément réalistes vu le pays de mongolos qu’est la France (bah oui sinon on aurait pas voté pour ces crétins depuis longtemps)..

        • @dekkard
          Bonsoir,
          Dans le registre des « dérives potentielles et forcément réalistes » il faudrait interdire la politique et les politiciens, et donc Etats et gouvernements.

          Aux States, il y a des dérives, des gens tuent d’autres gens avec leurs mains. Et dans le même temps, 500.000 personnes, au minimum, se deféndent (il n’est pas question de protéger sa voiture mais sa personne) avec une arme à feu. Sans leurs armes, ces 500.000 personnes auraient gonflé quelle(s) catégorie(s) statistique(s) ?

    • Et pour les voitures, on fait comment? On crée un permis de port de voiture?

      • @corrector
        Bonsoir,
        « On crée un permis de port de voiture ? »
        A défaut de « port de policier », je vous laisse porter votre automobile. Vous ferez grand plaisir aux écolos. Et si vous utilisez mal votre « port de voiture », quelqu’un utilisera son port d’arme, qu’il soit patenté/agrémenté/officiel ou non, pour vous signifier votre errance/égarement.

        • Je voulais juste souligner
          – que la voiture tue plus que les armes à feu aux USA – même en comptant les suicides!
          – qu’il n’existe strictement aucun pays démocratique où le fait de conduire une voiture exige la moindre « permission » d’un service de l’état ou un équivalent du permis de port d’arme français

          • @corrector
            Bonjour,
            Les voitures, tout comme les armes à feu, ne tuent personne. Ce sont les humains qui s’en servent qui tuent, plus ou moins volontairement.
            Pour ce qui est du permis de conduire, le Code de la route dépend d’un ministère, Intérieur ou Transport. Je pense que c’est le premier.
            Je viens de recevoir mon reçu de paiement d’un P.V routier et j’apprends qu’il existe un « Bureau national des droits de conduire ». Et le « Permis de conduire » n’est rien d’autre qu’une permission de conduire des véhicules agréés (A, B, C, etc..) sur le réseau national, agréé lui aussi toutes les routes ont dénomination, ‘D » pour départementale , « N » nationale, « E » et « A » pour l’autoroute, suivie d’un chiffre.)
            De plus, pour le permis de conduire, comme pour un permis de port d’armes, c’est la Préfecture qui vous le délivre. Pour conduire il faut réussir un examen, certes.

    • @dekkard
      Bonsoir,
      Une agression reste une agression. La plupart des gens la reconnaisse quand elle leur tombe dessus. Il est vrai qu’ils ne sont pas préparés à y faire face. Il est vrai aussi que bon nombre est lobotomisé par la bisounourserie ambiante et que l’idée ne traverse pas l’esprit de quelques uns. Leur réaction première sera « Mais que fait la Police !? ». Lors du tsunami en Thaïlande, des plagistes sont restés sur le borde la plage jusqu’à prendre le mur d’eau en pleine face.

      « porter une arme pour se défendre c’est aussi savoir quand l’utiliser et comment le faire …et être responsable et ça c’est pas gagné. »
      C’est comme quand on veut jouer au foot : il faut savoir où et quand jouer. Sur une autoroute, ce n’est pas le meilleur endroit ; quand tous les coéquipiés ne sont pas là n’est pas le meilleur moment. Et puis il y a des règles à connaître. Tout cela s’apprend, même si ces règles sont plus ou moins connues.
      La liberté étant liée à la responsabilité, elle n’est pas facile.
      Et puis, ces gens irresponsables seraient mis au plis par ceux qui le sont. Une fois qu’un guignol qui sortirait une arme à tors et à travers, se trouverait nez-à-nez avec un responsable, sa responsabilité lui reviendrait fort vite, autrement il ne vivra pas bien vieux.

      • « Et puis, ces gens irresponsables seraient mis au plis par ceux qui sont responsables. »

        En outre, il n’est pas question d’armer toute la population. Seulement d’en laisser la possibilité à celles et ceux qui le souhaitent. Les possesseurs d’armes aux Etats-Unis ne sont qu’un quart des habitants. 80 millions détiennent les 300 millions d’armes sur le sol U.S. Déjà dans les deux états les plus peuplés (Californie et New-York), la possession y est tès règlementée, le port encore plus.

        • Ma fille ,médecin, vit et exerce en Floride, résolument anti armes elle s’est mise au tir quand une de ses consœurs a été poignardée et tuée par un drogué….A condition qu’on l’entraine au tir non létal…Genou, coude pointe de l’épaule…Elle a subi un entrainement intensif avec un moniteur des coast guards qui après 18 mois l’a jugée apte.
          En Floride les clubs de tir sont pleins de mamy qui ne tireront jamais sur personne, mais qui sauront le faire le cas échéant…La peur change de camp, les voyous préfèrent l’Alabama ou la Louisiane où les lois sur les armes plus restrictives leur laissent une chance d’exercer leur industrie à moindre risque.

          • @Kansas beat
            Bonjour,
            Il est heureux que votre fille ait pris sa protection personnelle en main. 18 mois de formation je trouve cela bien long.
            Tirer dans les genoux, les coudes, et l’épaule est un exercice plus difficile que le tir dans le torse. Les cibles sont plus petites. Les gendarmes s’entaînent à tirer dans la hanche à ce qu’il paraît.
            En tant que médecin, elle doit savoir l’effet sur la douleur qu’ont certaines drogues sur des individus dépendants.
            Même si à l’époque, le calibre des armes des policiers avait été mis au pilori, un homme à New-York me semble-t-il, a du recevoir une belle volée de balles avant de cesser d’être activement hostile. Seulement, aucun des policiers n’avait touché un point vital, tel le coeur.
            Je comprends la dualité de votre fille : elle est médecin, pour sauver, secourir, soigner autrui ; faire du mal à autrui est aux antipodes. Cepdendant, si elle est blessée, elle ne pourra secourir personne.
            Kirsty Bodin qui était au London Bridge en juin l’an dernier,
            s’est portée au secours de blessés alors que l’attaque était toujours en cours. Les trois sacs à m.r.e l’ont vue, ont fait demi-tour, l’ont tuée. A Londres, les flics ne sont pas armés. Seuls ceux qui sont formés, autorisés par la suite, portent des armes à feu. Kirsty Boden était infirmière à Londres. L’attaque du London Bridge, un copié-collé de l’attaque de Nice, a fait 8 morts (dont 3 avec le fourgon) et 48 blessés.

  • Etude: « Would Banning Firearms Reduce Murder and Suicide? A Review of International Evidence »
    La réponse dans cette étude est que la disponibilité des armes à feu n’a pas d’influence sur les meurtres et les suicides
    https://papers.ssrn.com/sol3/papers.cfm?abstract_id=998893
    Meurtre, autodéfense et droit aux armes https://papers.ssrn.com/sol3/papers.cfm?abstract_id=2460136
    Une étude portant sur différentes réglementations encardant les armes à feu aux USA: https://www.thecommunityguide.org/sites/default/files/publications/viol-AJPM-evrev-firearms-law.pdf
    La conclusion de cette étude est qu’il n’exise aucune preuve que ces réglementations aient une quelconque efficacité sur la réduction de la criminalité.

    Une étude faite auprès de détenus sur les armes à feu des criminels: https://bjs.gov/content/pub/pdf/fuo.pdf
    Conclusion les criminels savent très facilement se procurer des armes à feu au marché noir.

    Daniel D. Polsby est un excellent avocat de la cause du second amendement aux USA. Son livre « Firearms and Crime » est très intéressant même s’il date un peu
    Quelques autres livres intéressants à lire: http://www.amazon.com/Armed-Gary-Kleck/dp/1573928836/
    http://www.amazon.com/Guns-David-B-Kopel/dp/0879759585/
    http://www.amazon.com/dp/0472031627/
    http://www.amazon.com/Deadly-Force-Understanding-Right-Defense/dp/1440240612/
    http://www.amazon.com/Gun-Facts-Guy-Smith/dp/1482587483/
    http://www.amazon.com/Gunfight-Battle-Over-Right-America/dp/0393345831/
    http://www.amazon.com/The-Bias-Against-Guns-Everything/dp/0895261146/

    Plus les médias montre la violence sous l’angle des armes à feu, moins le public entend parler de la question la plus importante en matière de violence : » pourquoi ? » Les gens qui favorisent le contrôle des armes à feu croient que, si nous avions moins d’armes à feu, on aura moins de violence. Si c’était le cas, les pays ayant les plus de l’accès aux armes à feu aurait les plus haut taux d’homicides. Pourtant, ce n’est pas le cas.
    Et si les armes à feu sont responsables de la violence, la société ne devrait pasêtre plus sûr avant l’arrivée des armes à feu et avant leur arrivée ? Ce n’est pas le cas non plus. Les taux de meurtre étaient 10 à 100 fois plus élevée au 14 ème siècle, lorsque les armes à feu n’existaient pas encore, et les taux ont descendu depuis, alors même que les armes à feu se multiplient.
    En d’autres termes, la quantité d’armes a peu à voir avec la violence dans la société. Et ce résultat de sens. Une arme ne peut pas tuer elle-même. Si vous voulez résoudre la violence, tu dois savoir pourquoi les gens s’attaquent les uns les autres, pas comment ils s’attaquent les uns les autres.
    Sources : http://www.atimes.com/atimes/Front_Page/HG04Aa02.html
    http://www2.warwick.ac.uk/fac/arts/history/postgraduate/ma_studies/mamodules/hi971/topics/interpersonal/long-term-historical-trends-of-violent-crime.pdf
    http://www.bjs.gov/content/pub/pdf/cv11.pdf
    Pinker, Steven, « The Better Nature of Our Angels »
    http://edge.org/conversation/mc2011-history-violence-pinker
    http://www.unodc.org/gsh/en/data.html
    http://www.smallarmssurvey.org/publications/by-type/yearbook.html

    « Firearms and the Decline of Violence in Europe: 1200-2010 », du College of William and Mary.
    Traduction de l’abstract : « La violence a considérablement baissé en Europe entre 1200 et 2010. La sagesse conventionnelle est que le monopole de la violence de l’État est la cause de cet heureux résultat. J’ai trouvé des preuves qui n’appuient pas cette hypothèse. Je suggère une hypothèse alternative qui peut expliquer au moins une partie de cette réduction dans la violence, à savoir que l’invention et la prolifération d’armes à feu compactes, dissimulables et faciles à utiliser a poussé les agresseurs à recalculer la probabilité d’une agression réussie et à chercher des alternatives à la violence. »
    Étude complète disponible ici http://economics.wm.edu/wp/cwm_wp158.pdf

  • Le droit de porter des armes: https://web.archive.org/web/20080207061322/http://www.pierrelemieux.org/artdroit.html
    Mythes et mensonges – L’arme: http://lesurvivaliste.blogspot.be/2011/10/mythes-et-mensonges-larme.html

    La thèse pour le port d’armes validée par INTERPOL pour dissuader les terroristes: http://www.washingtonsblog.com/2015/01/head-international-police-agency-arming-citizens-may-best-way-stop-terrorists.html

    Du droit de porter les armes à la liberté individuelle d’organiser sa propre défense: http://fare.tunes.org/liberalisme/libre_defense.html
    (je ne suis pas d’accord avec tout dans ce document notamment au sujet de la justice privée et armée privée malgré tout c’est un texte intéressant à lire).

    Le port d’arme aux États-Unis : entre prohibition et liberté
    http://laissez-faire.ch/fr/articles/le-port-d-arme-aux-etats-unis-entre-prohibition-et-liberte/

    Surtout, ceux qui s’opposent au port d’armes ne se rendent pas compte de l’absurdité de leur argumentaire. Ils partent du principe que les civils sont bien moins formés au tir que les force de l’ordre sauf que c’est faux. Le niveau de formation au tir en France pour les forces de l’ordre est tellement bas qu’il n’y aurait pas de grande différence si on ne leur en donnait aucune: https://lessor.org/les-armes-de-poing/
    (et c’est la même chose dans beaucoup de pays européens).
    Alors pourquoi accepter de donner des armes à des gens n’ayant aucune formation au tir (enfin une formation tellement basse que c’est comme si elle existait pas) simplement parce qu’ils ont des uniformes ? Mais refuser que des civils formés puissent porter une arme ? EN France, les policiers formés au tir sont soit ceux faisant parti d’unité d’élite ou soit ceux qui s’entraîne de leur côté dans un stand de tir. les civils s’entrainant régulièrement au stand de tir ont un meilleur niveau de formation au tir que la grande majorité des policiers et gendarmes. Pourtant, ils n’ont pas le droit de porter une arme. C’est aberrant et difficilement justifiable.

    Les criminels utilisent très peu les fusils d’assauts. Ils préfèrent les armes de poing. Les criminels recherchent davantage des armes de poing qui sont légères et facilement dissimulables (Wright et Rossi 1986; Cook et Ludwig, 2006b; Cook, Ludwig, Venkatesh et Braga 2007). Les armes de poing sont beaucoup plus pratiques que les fusils d’assaut pour commettre des crimes.
    D’après les données du National Institute of Justice qui est un organisme d’Etat, en 2011 seulement 8% des crimes violents aux Etats-Unis ont été commis avec une arme à feu, et ce alors que le nombre d’arme à feu possédés par les américains n’a jamais été aussi élevé.

    Les anti armes manipulent la définition de massacres. Après, la tuerie en Oregon, ils ont dit qu’il y avaient
    eu 290 « mass shooting » en 2015. Il faut faire attention à la définition qu’ils donnent au terme « mass shooting ». Le FBI, par exemple, a une définition fédérale de « mass shooting » qui est défini comme » trois tués ou plus . »
    Mais la base de données qui montre plus de 290 incidents dénombre les blessés et les morts, elle compte même les incidents où aucun décès n’est survenu.
    Les résultats (pour le 10/10/15):
    0 personnes sont mortes = 123 incidents
    1 personne = 89 incidents est mort
    2 personnes sont mortes = 30 incidents
    3 personnes sont mortes = 22 incidents
    4 personnes sont mortes = 19 incidents
    5 ou plus est mort = 13 incidents
    296 incidents au total
    Conclusion:
    123 incidents ont effectivement zéro décès, ce qui n’est pas considéré par la plupart des gens comme u « mass shooting ».
    Une étude du FBI sur les fusillades de 2000-2013, montre que 40 % des tueurs se suicident. (donc, vous voudrez peut-être soustraire leurs morts au total )
    • Enfin, seulement environ 18 % de ces incidents seraient considérés comme massacres par le FBI.
    Sources: http://shootingtracker.com/wiki/Main_Page

    Une étude du FBI sur les tueries de masse: https://www.fbi.gov/news/stories/2014/september/fbi-releases-study-on-active-shooter-incidents/pdfs/a-study-of-active-shooter-incidents-in-the-u.s.-between-2000-and-2013

    L’impact du droit de porter des armes à feu dissimulées sur les tirs publics de masse: http://journals.sagepub.com/doi/abs/10.1177/108876702237341
    Etude disant que la législation n’a aucun impact sur les tueries de masse
    Les tueries de masse ont surtout lieu dans les zones où le port d’armes est interdit: https://www.cnsnews.com/commentary/patrick-tyrrell/data-are-mass-shooters-prefer-gun-free-zones

    Selon cette étude: les pays avec des taux d’armement plus élevés tendent à avoir des niveaux plus élevés de liberté politique et civile, une plus grande liberté économique, plus de prospérité et moins de corruption que les autres pays. https://papers.ssrn.com/sol3/papers.cfm?abstract_id=1090441

    Voici une étude de 2010: https://papers.ssrn.com/sol3/papers.cfm?abstract_id=1585869
    Est ce que plus d’armes à feu conduit à plus de meurtres ? La réponse est non. Les gens ordinaires ne tuent généralement pas dans un moment de rage, de sorte que les empêcher de posséder des armes ne sauvera pas des vies. Historiquement, plus d’armes sont associées à moins de meurtres.

    Selon une étude du Harvard Journal of Law & Public Policy, qui cite les Centers for Disease Control, l’Académie nationale américaine des sciences et l’étude internationale des Nations Unies sur la réglementation des armes à feu, plus les armes sont nombreuses, moins les activités criminelles sont nombreuses.
    http://www.beliefnet.com/news/articles/harvard-university-study-reveals-astonishing-link.aspx#wKDeumxDGo06VLQE.99
    Ce papier parlant du rapport entre études trouvant des effets positifs/neutres/négatifs concernant les lois sur le port d’armes: http://digitalcommons.law.umaryland.edu/cgi/viewcontent.cgi?article=3522&context=mlr
    ou plus ancien, mais c’est l’article de référence qui a lancé les études sérieuses sur le sujet : http://web.archive.org/web/20100616105437/https://www.law.uchicago.edu/files/files/41.lott_.final_.pdf

    Tueries de masse, Hystérie de masse, Propagande de masse: http://landdestroyer.blogspot.be/2015/06/mass-shooting-mass-hysteria-mass.html

    The Myths about Mass Public Shootings: Analysis https://crimeresearch.org/wp-content/uploads/2014/10/CPRC-Mass-Shooting-Analysis-Bloomberg2.pdf

    Plus de 98% des tueries en masse entre 1950 et le 10 juillet 2016 ont eu lieu dans des zones sans armes, selon des recherches: https://www.theblaze.com/news/2017/01/09/over-98-of-mass-shootings-occurred-on-gun-free-zones-research-shows

    https://crimeresearch.org/2014/09/more-misleading-information-from-bloombergs-everytown-for-gun-safety-on-guns-analysis-of-recent-mass-shootings/

    Pretend Gun-Free School Zones:A Deadly Legal Fiction
    http://davekopel.org/2A/LawRev/Kopel-School-Zones.pdf
    Le débat sur les lois donnant le droit de porter des armes dissimulées: https://www.researchgate.net/publication/4861048_The_Debate_on_Right-to-Carry_Concealed_Weapons_Laws
    Ces dernières années, la seule étude qui est sortie disant que le droit de port d’armes dissimulés augmente la criminalité est celle de Aneja, Donohue & Zhang (toutes les autres études disent soit que ce port d’armes n’a eu aucun effet (10 études) soit que cela a permis de baisser la criminalité (18 études)).
    Or cette étude a été sévèrement critiquée. Elle a de sérieux problèmes méthodologies (voir le lien juste au desssus: Le débat sur les lois donnant le droit de porter des armes dissimulées) et:
    https://www.researchgate.net/publication/288634429_Did_John_Lott_provide_bad_data_to_the_NRC_A_note_on_Aneja_Donohue_and_Zhang
    https://www.researchgate.net/publication/256016479_Trust_But_Verify_Lessons_for_the_Empirical_Evaluation_of_Law_and_Policy
    https://econjwatch.org/file_download/1049/MoodyMarvellJan2018.pdf?mimetype=pdf
    Article critiquant cette étude: https://crimeresearch.org/2014/11/problems-with-the-washington-posts-and-huffington-posts-more-guns-more-crime-claims/

  • Un bon article sur le débat autour des lois qu’il faut mettre en place à cause des fusillades de masse: https://reason.com/blog/2018/02/14/yes-this-is-a-good-time-to-talk-about-gu

    Sur les tueries de masse un article intéressant: http://econlog.econlib.org/archives/2017/11/mass_killings_a.html

    « Le concept de nation en armes face à nos enjeux de sécurité », superbe mémoire de 46 pages à propos du port d’arme civil écrit par le Chef d’escadron Rémi Noël de l’Ecole de Guerre. https://drive.google.com/file/d/0B2gxTlPb2EUCa1NCRnhldGthS00/view

    ’impact du taux de possession d’armes à feu sur le taux de criminalité: un examen méthodologique des preuves
    http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S004723521400107X
    Autres études sur le sujet:
    After Sandy Hook Obama orders the Institute of Medicine to look at various aspects of firearms in America. They concluded that defensive gun use is more common than criminal gun use and that people who use guns defensively are less likely to be injured during a self defense situation.
    http://www.nap.edu/openbook.php?record_id=18319&page=15
    Background checks have not had a substantial effect on homicide rates
    http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/10918704
    The FBI concludes that Clinton Assault Weapon Ban had little to no effect on gun crime.
    https://www.ncjrs.gov/pdffiles1/nij/grants/204431.pdf
    Harvard study that found that worldwide, at the national level, more guns is correlated with less homicides.
    http://www.law.harvard.edu/students/orgs/jlpp/Vol30_No2_KatesMauseronline.pdf
    John Lott’s original study finding that more guns leads to less crime.
    http://www.law.uchicago.edu/files/files/41.lott_.final_.pdf
    Shall issue CCW does not lead to an increase in crime
    http://www.joycefdn.org/assets/1/7/bullet-ins_ccw_reissue.pdf
    Shall issue may lead to decreased crime
    https://econjwatch.org/articles/the-debate-on-shall-issue-laws
    Shall issue may decrease homicides, robbery, rapes
    http://citeseerx.ist.psu.edu/viewdoc/summary?doi=10.1.1.180.2929
    Using alternative statistical approach which supports Lott’s conclusion that Shall issue reduces crime.
    http://marginalrevolution.com/marginalrevolution/2004/01/using_placebo_l.html
    here: http://www.johnrlott.com/placebolaws.pdf
    Another study agreeing with Lott’s conclusions. (This link may not be working either, study is Testing for the Effects of Concealed Weapons Laws: Specification Errors and Robustness (2001) by Carlisle E. Moody in the Journal of Law and Economics).
    http://www.jstor.org/stable/10.1086/323313
    Another paper that supports Lott:
    https://www.ncjrs.gov/app/publications/abstract.aspx?ID=203601
    Another paper agreeing (sort of, authors quote « We find that the deterrence results are robust enough to make them difficult to dismiss as unfounded, particularly those findings about the change in violent crime trends. « ) with Lott’s findings.
    http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/j.1465-7295.1998.tb01711.x/abstract
    Paper showing that one of Lott’s main critics was wrong and Lott was indeed correct. http://www.jstor.org/stable/1229604?seq=1#page_scan_tab_contents
    One of the main criticisms of Lott’s work was something about increasing private security guards during the same time. This study refutes that claim. (I don’t think this link is working, the study PRIVATELY PRODUCED GENERAL DETERRENCE (2001) by Benson and Mast in the Journal of Law and Economics).
    http://citeseerx.ist.psu.edu/viewdoc/downloaddoi=10.1.1.180.2887&rep=rep1&type=pdf
    James Wilson, literally the most profound criminologist of the last 20 years, thoughts on if guns reduce crimes.
    http://www.nap.edu/openbook.php?record_id=10881&page=269

  • Il n’y a pas non plus de corrélation nombre d’arme à feu/ taux de suicide: http://www.gunfacts.info/blog/suicides-and-guns/

    Les possesseurs d’armes sont 5.7 fois moins suceptibles d’être arrêtés pour des violences à l’encontre du public que les non-possesseurs d’armes, sont 13.5 fois moins suceptibles d’être arrêtés pour des agressions non-violente à l’encontre du public. http://www.gunfacts.info/gun-control-myths/concealed-carry/

    L’argument anti armes type que si les gens ont des armes à feu, il y a un risque que dans un moment de passion, ils craquent et tuent quelqu’un est faux. C’est un fantasme poussé par les émotions qui n’est aucunement soutenu par les faits. Les citoyens honnêtes ne tuent pas dans un moment de passion, les meurtriers ont presque toujours une longue histoire de violences derrière eux. Comme l’explique Don B. Kates (2010): « Les criminologues savent que la criminalité antérieure des assassins est si bien établie par des douzaines d’études sur les homicides qu’on peut la classer parmi les axiomes de la criminologie.

    les propriétaires légaux d’armes sont-ils plus violents? Prenons l’exemple du Texas, rempli comme tout le monde le sait de cowboys prônes à la violence. Entre 1996 et 2000, William E. Sturdevant (2000) montre à partir des données d’arrestation du Texas que les citoyens qui ont obtenu un permis de port d’arme non seulement ne sont pas plus violents que les autres, mais sont remarquablement pacifiques. Ils ont 7,7 fois moins de chance d’être arrêtés pour un crime violent (pour les hommes), 7,5 fois moins pour les femmes. Les citoyens qui portent des armes ont 18 fois moins de chances d’être arrêtés pour un crime non violent (pour les hommes), 13 fois moins pour les femmes. Et cette tendance continue : entre 2002 et 2007, les données du Texas Department of Public Safety montrent que les plus de 200.000 texans qui ont obtenu un permis de port d’arme sont 9 fois plus pacifiques que les citoyens en général. Le public général a été arrêté 10 fois plus pour avoir commis un crime violent.

    Sources: THE RIGHT TO ARMS: THE CRIMINOLOGY OF GUNS – CARDOZO LAW REVIEW – 2010 An Analysis Of The Arrest Rate Of Texas Concealed Handgun License Holders As Compared To The Arrest Rate Of The Entire Texas Population 1996 – 1998, Revised to include 1999 and 2000 data – 2000

    L’argument des anti armes que les citoyens armés risqueraient d’être blessé ou tué s’ils décident d résister aux criminels avec des armes à feu est faux.
    « S’il est vrai que celui qui résiste à une agression les mains nues ou avec une arme de fortune court un plus grand risque d’être blessé ou tué que s’il se laisse faire, les statistiques montrent que l’emploi d’une arme à feu, tout au contraire, réduit le risque de l’agressé. Entre la moitié et les trois quarts des victimes de vol avec violence qui résistent autrement qu’avec une arme à feu sont physiquement agressées, en comparaison de 42 % chez celles qui n’offrent aucune résistance et seulement 25 % pour celles qui se défendent avec une arme à feu. Seuls 17 % de ces derniers sont blessés ou tués, en regard de 25% pour ceux qui ne résistent pas et 51 % pour ceux qui ripostent avec leurs poings. En moyenne, pour tous les genres d’agression, 84 % des citoyens armés qui se défendent avec une arme à feu réussissent à mettre en fuite, capturer ou neutraliser l’agresseur ; la proportion des citoyens qui sont tués (11 %) ou blessés (7 %) se compare aux risques des policiers dans des situations semblables. Il n’y a pas 1 % de ces cas où l’agresseur s’est emparé de l’arme de la victime.
    De plus, la possibilité que des victimes potentielles soient armées exerce un effet dissuasif sur le crime. »
    http://lemennicier.bwm-mediasoft.com/displayArticle.php?articleId=59

    Depuis que la mairie de Chicago a été contrainte d’autoriser le port d’arme dans les lieux publics pour les propriétaires de permis plus tôt cette année, les vols ont baissé de plus de 20% et le taux d’homicide de la ville est à son niveau le plus bas depuis des décennies. Corrélation n’est pas causalité, on ne peut dire avec certitude que l’un et l’autre sont liés. Mais en tout cas, le port d’arme légalisé n’a pas mené à des tueries folles dans la rue comme les anti-armes aiment à le fantasmer. La ville attend plus de 100.000 demandes de permis d’ici la fin de 2014.
    Source : http://rare.us/story/guess-what-happened-when-chicago-started-allowing-concealed-carry-firearms/
    autre exemple: Jusqu’à ce qu’elles soient supprimées en 2008, Washington DC aux Etats-Unis était la ville qui connaissait les réglementations sur les armes les plus dures du pays, avec une interdiction complète des armes de poing et des armes longues assemblées et fonctionnelles. Peu de temps après que ces lois sont mises en place, Washington était régulièrement classé parmi les villes les plus violentes dans les rapports annuels. Pendant les années où l’interdiction des armes de poing était effective, le taux d’homicides était en moyenne 73% plus important que ce qu’il n’était au commencement de la loi, tandis que le taux d’homicides des Etats-Unis était en moyenne 11% moins élevé. (Source : Knowing Guns, 2013)

    article intéressant sur la défense du port d’armes: http://1975plus.com/une-base-pour-la-lutte-pour-le-port-darme/
    There’s No Correlation Between Gun Ownership, Mass Shootings, and Murder Rates: https://mises.org/blog/theres-no-correlation-between-gun-ownership-mass-shootings-and-murder-rates
    ARMES À FEU : UN AVIS IMPOLITIQUEMENT CORRECT
    http://lepeuple.be/armes-feu-un-avis-impolitiquement-correct/86341
    Article intéressant: https://www.gunowners.org/sk0802htm.htm
    Les taux d’homicides ont diminué de moitié au cours des 20 dernières années aux USA (alors que le nombre d’armes à feu a explosé)
    https://mises.org/blog/pew-homicide-rates-cut-half-over-past-20-years-while-new-gun-ownership-soared
    D’un point de vue mondial, il n’y a pas de corrélation: http://h16free.com/wp-content/uploads/2012/12/scatter-plot-guns-homicide.png
    Et: http://h16free.com/wp-content/uploads/2015/11/part-de-la-population-arm%C3%A9e-vs-homicides-volontaires.png

    Selon les statistiques du Federal Bureau of Investigation (FBI) , seulement 2,2% des meurtres aux États-Unis au cours des cinq dernières années ont été commis avec des fusils. https://ucr.fbi.gov/crime-in-the-u.s/2016/crime-in-the-u.s.-2016/tables/expanded-homicide-data-table-4.xls
    Les fusils de chasse ont été utilisés dans 2,1% des meurtres. L’AR-15 est très peu utilisé dans les meurtres, l’arme de choix des meurtriers est l’arme de poing, qui a été utilisée dans plus de 31.000 meurtres entre 2012 et 2016, les cinq dernières années pour lesquelles des données sont disponibles. En fait, les données du FBI montrent que vous êtes plus susceptible d’être poignardé à mort (11,9% de tous les meurtres) ou tué à mains (5,1%) que d’être tué par n’importe quel type de fusil, encore moins un AR-15.

  • La raison pour laquelle le taux d’homicide est plus élevé aux usa s’explique par des raisons historiques et sociologiques tout autre que le droit de porter des armes. En plus, les restrictions sur les armes à feu varie d’un état à un autre et même d’un comté et d’une municipalité à un autre. dans l’histoire des usa, il y a eu des périodes de plus grandes restrictions vis à vis des armes à feu. depuis 20 ans, la criminalité a baissé alors que le controle des armes à feu est plus souples et qu’il y a bcp plus d’armes à feu en circulation.
    Aux usa, entre le début des années 1950 et le milieu des années 1970, alors que les contrôles des armes à feu s’alourdissaient constamment dans ce pays, la criminalité violente a bondi : le taux d’homicide a augmenté de moins de 5 pour 100 000 habitants à quelque 10 pour 100 000. On observe une évolution analogue dans plusieurs pays. On observe une évolution analogue dans plusieurs pays. Chaque année, entre 500.000 et 2,5 millions d’américains se défendent avec une arme. Mais ces chiffres on n’en entend pas parler. en comparant les statistiques dans le monde de taux d’homicide d’un côté et de nombre d’armes à feu par habitant de l’autre, il est impossible de trouver une corrélation plus d’armes = plus de crime. http://www.unodc.org/gsh/en/data.html
    http://www.smallarmssurvey.org/publications/by-type/yearbook.html
    http://crimepreventionresearchcenter.org/2014/03/comparing-murder-rates-across-countries/
    http://www.smallarmssurvey.org/fileadmin/docs/A-Yearbook/2007/en/Small-Arms-Survey-2007-Chapter-02-annexe-4-EN.pdf https://www.facebook.com/UnbiasedAmerica/photos/a.130184327167571.1073741828.123061011213236/299579676894701/?type=1 http://daaa.eklablog.com/oups-le-rapport-sur-les-armes-demande-par-obama-revele-que-les-armes-s-a93493253
    http://www.breitbart.com/Big-Government/2014/11/24/FBI-Officers-Killed-With-Firearms-Decreased-40-Percent-As-Gun-Sales-Soared-In-2013
    http://online.wsj.com/articles/SB10001424052702304914204579393493981280048 http://bearingarms.com/fbi-confirms-gun-sales-violent-crime/
    De l’aveu même de milliers de criminels interrogés par les criminologues, une victime potentiellement armée est le principal facteur dissuasif dont les criminels admettent tenir compte. un livre intéressant sur le sujet: Aux armes citoyens ! Plaidoyer pour l’autodéfense de Paul Lycurgues. Au Mexique, la règlementation sur les armes à feu est similaire à celle de la France. Pourtant depuis 2006, 68 000 personnes sont mortes par arme à feu au Mexique. Au Brésil, la réglementation est encore plus stricte qu’en France. Pourtant entre 30 et 40 000 personnes y meurent par armes à feu chaque année. Et ceci alors que moins de 10% de la population possèdent des armes à feu.

    Un document faisant état de mythes avec lequels on martèle une opinion publique ignorant en la matière… une véritable propagande et campagne de désinformation.
    http://www.gunfacts.info/pdfs/gun-facts/6.1/gun_facts_6_1_press.pdf
    La vérité sur les armes à feu: https://townhall.com/columnists/johncgoodman/2012/08/04/the-truth-about-guns-n1250212
    La criminologie des armes à feu: http://www.jurist.org/forum/2013/02/don-kates-crimonology-firearms.php

    Un rapport de l’ONU a conclu, après une étude portant sur 65 % de la population mondiale répartie sur près de 50 pays, qu’il n’y avait aucun lien entre le nombre de décès par armes à feu et le taux de détention d’armes à feu au sein de la population.
    « United Nations, Economics and Social Concil, ref E/CN. 15/1997/4 » Commission on Crime Prevention and criminal Justice, 6ème session, Vienne, 28 avril – 9 mai 1997,
    (Il y a eu un autre rapport de l’ONU en 2005 qui arriva à la même conclusion)

    Par ailleurs, en France, avant 2005, date de publication du décret du 23 novembre, la détention au domicile d’une arme de 4ème catégorie pour sa défense personnelle était parfaitement admise.
    Le seul précédent récent d’interdiction de la détention d’armes par les citoyens français (sous risque de peine de mort), c’était sous le régime de Vichy. Belle référence!
    loi n°773 du 7 août 1942 J. O., 8 août 1942 ou encore la loi n°1061 du 3 décembre 1942,J. O., 4 décembre 1942,
    En France, la réglementation sur les armes à feu a commencé à se durcir à partir de 1995. Peut on sérieusement dire que la situation sécuritaire s’est amélioré ??

  • Les gouvernements d’Amérique latine, et en général de la plupart des pays du monde, insistent sur le fait que les citoyens ne peuvent pas être armés. Ils prétendent que permettre aux individus de porter des armes à feu, c’est laisser libre cours à la violence et au désordre. Cependant, les données montrent le contraire. Il y a des endroits où vous pouvez acheter une arme à feu librement et le niveau de sécurité est très élevé.
    Il y a aussi assez d’exemples qui interdisent le port d’armes n’est pas la solution à la violence. Au Mexique, par exemple, selon les citoyens ne peuvent pas avoir d’armes, mais la violence est très élevée. Podcast sur la relation entre les armes et la violence.

    Pourquoi les sondages sur les contrôles des armes sont souvent si peu fiables
    https://papers.ssrn.com/sol3/papers.cfm?abstract_id=1272295

    La probabilité d’être assassiné par un terroriste né à l’étranger lors d’une attaque sur le sol américain est de 1 sur 3,4 millions par an (1982-2018). La chance d’être tué dans une fusillade de masse pendant cette période est de 1 sur 12,9 millions par an (à l’exclusion de l’atttaque de San Bernardino). Les deux sont de petits dangers.
    Les fusillades de masse suscitent des débats sur le contrôle des armes à feu, mais elles ne représentent qu’une fraction d’un pour cent de tous les homicides par année. Les défenseurs du contrôle ont de bien meilleurs arguments pour restreindre la possession d’armes à feu que les fusillades de masse (même si je suis en désaccord avec eux).
    Pou les chiffres utilisés ce sont ceux fournis par Mother Jones (site gauchiste profondément opposés aux armes à feu). Ces chiffres sont très clairement exagérés, d’autres sources donnent des chiffres bien plus bas mais j’ai quand même utilisé cette source. J’ai juste exclus San Bernardino comme fusillade de masse parce que c’était une attaque terroriste. Si on compte San Bernardino, cela augmente les chances de mourir dans un tir de masse à un sur 12,7 millions par an. https://www.motherjones.com/politics/2012/12/mass-shootings-mother-jones-full-data/

    Il ne s’agit pas de banaliser le problème simplement il est important de réaliser l’ampleur de ce problème. Il est important de regarder les chiffres et d’argumenter de manière rationnel. C’est seulement avec cela que nous pouvons comparer les coûts de la possession d’armes à feu aux avantages. (Et en plus, il est douteux de penser que des réglementations plus strictes permettront de diminuer les fusillades de masse).
    C’est la même chose concernant le terrorisme. Personnellement, je suis très sceptique sur l’immigration musulmane mais pour des raisons tout autres que le terrorisme (refus de s’intégrer d’une bonne partie des musulmans, coût économique, le fait que si on continue on arrivera à un remplacement de population,…..). Je trouve débile de s’opposer à l’immigration à cause du terrorisme (il y a des raisons bien meilleurs).
    Pas très cohérent l’attitude de la gauche sur les fusillades de masse et celle qu’elle a sur le terrorisme islamiste. Quand c’est le terrorisme islamiste, elle fait tout pour minimiser et elle dit pas d’amalgames avec l’islam (certes, tous les musulmans ne sont pas terroristes mais le terrorisme islamiste vient très clairement d’une certaine version de l’islam (salafiste). Aucun expert sur le sujet ne nie cela). Le lien entre islam et terrorisme est mille fois plus grand et est prouvé que le lien entre réglementation des armes et fusillades de masse. (S’il n’y avait pas eu d’immigration musulmane, il n’aurait pas eu d’attentats commis par des terroristes islamistes. Donc il est absurde de dire que le terrorisme n’a rien à voir avec l’immigration. Ceci dit les chances d’être tué dans un attentat sont pratiquement nulles. De même les chances qu’un musulman commette un attentat en Occident sont pratiquement nulles. Par contre, les chances qu’il vive de l’aide sociale ou qu’il refuse de s’assimiler c’est autre chose). Plus vous faites venir d’immigrés musulmans, plus il y a des chances que parmi eux, certains fassent des attentats.
    Pourtant, en ce qui concerne les fusillades de masse, là il y a une totale hystérie de la gauche. Selon elle, il faut revoir la législation. les gauchistes ne se privent pas de faire l’amalgame avec tous les acheteurs d’armes qui deviennent de potentiels tueurs de masse.
    Donc s’ils étaient cohérents, ils devraient aussi exiger que l’on revoit la politique migratoire après les attentats terroristes.

  • L’éthique des « Gun free Zone »: http://www.academia.edu/29784536/The_Ethics_of_Gun-Free_Zones
    (Il s’agit de s’interroger de la moralité des ces zones)
    Le droit moral de garder et de porter des armes. https://www.academia.edu/8570334/The_Moral_Right_to_Keep_and_Bear_Firearms
    » Contre les interdictions d’armes à feu et les licences restrictives » https://www.academia.edu/9848468/Against_Gun_Bans_and_Restrictive_Licensing

    « La Suisse jouit d’une législation très libérale concernant les armes, ainsi, ce pays se trouve au quatrième rang mondial au nombre d’armes légères détenues par ses habitants, avec 46 armes à feu pour 100 habitants25.
    Les citoyens suisses ayant effectué leur service militaire peuvent conserver leurs armes de dotation à leur domicile, et les utiliser à des fins personnelles dans des stands de tir. Une estimation minimale chiffre le nombre d’armes militaires conservées par des particuliers à 350 000, dont 230 000 fusils d’assaut de calibre 5,56 x 45 mm OTAN et 120 000 pistolets d’un calibre de 9 mm Parabellum25. »
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Contr%C3%B4le_des_armes_%C3%A0_feu
    En Suisse, les armes (fusils d’assaut en full-auto, qu’un Américain ne pourra légalement acquérir que s’il se ruine, seules celles datant d’avant 1986 pouvant être vendues légalement) sont remises sans culasse (17-18 ans) ou laissées au stand pour les jeunes (15-17 ans).
    https://www.admin.ch/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-59526.html
    Tout citoyen suisse adulte en revanche peut s’en faire prêter une moyennant permis et quelques conditions.
    http://www.lba.admin.ch/internet/lba/fr/home/themen/pers0/bewaffnung/leihwaffe.html
    A la fin de leur service militaire, les soldats peuvent acquérir leur fusil pour un prix symbolique, converti en semi-auto.
    La version semi-auto peut être achetée comme n’importe quelle autre arme, moyennant permis.
    Les munitions peuvent être achetées légalement.

    Il me semble important de revenir à des notions que l’on entends souvent: celles d’armes de guerre et de fusils d’assaut.
    La définition d’armes de guerre c’est une arme dont la détention et l’usage sont strictement réservées aux militaires en uniforme pour faire la guerre ou s’y préparer. Ce qui signifie que c’est un non sens de dire que les civils peuvent avoir des armes de guerre car à partir du moment où la détention et l’usage sont autorisé pour les civils ce n’est plus une arme de guerre. Une arme de guerre dans sa vraie définition c’est une arme RESERVEE aux militaires. Si les civils peuvent l’avoir, elle n’est plus réservée aux militaires. Donc c’est plus une arme de guerre.
    Donc c’est absurde de dire que les civils peuvent avoir des armes de guerre aux USA car c’est un non sens absolu
    En vérité, la notion arme de guerre n’a aucun sens. Vous pouvez demander à d’anciens militaires professionnels, ils vous le confirmeront.
    A proprement parler, une arme de guerre (compris dans le sens large du terme et non dans sa vraie définition) s’est juste une arme utilisé par les militaires. Ce n’est pas une notion basé sur des critères objectifs, c’est une notion floue qui varie d’un pays à l’autre.
    Les militaires utilisent des armes de poing pendant la guerre. Faut t il interdire ces armes sous prétexte qu’elles sont utilisés pendant la guerre ???
    Ce n’est pas parce qu’une arme est utilisé par les militaires pour la guerre qu’elle est spécialement plus dangereuse que des armes civils et qu’elle mérite d’être interdite. Au contraire, une arme créé pour les civils peut être bien plus dangereuse qu’une arme utilisée par les militaires.
    Il y a des fusils de chasse qui ont des calibres plus puissants que ce qui est considéré comme des armes de guerre.
    La notion arme de guerre n’a pas beaucoup de sens et est utilisé par les gens ayant une méconnaissance des armes à feu. Et le fait qu’une arme soit utilisé par les militaires n’est en rien un critère pertinent pour l’interdire car cela ne dit rien sur sa dangerosité.

    QUand aux fusils d’assaut,il est important de dire que j’en parle de fusils d’assaut (Assault rifle) je parle en vérité d’armes d’assaut (Assault weapon). C’est deux choses différentes. En vérité, les fusils d’assaut (pris dans leur vrai définition et non dans la définition grand public imposés par les médias qui racontent n’importent quoi) sont déjà interdit aux USA. Le FOPA de 1986 interdit les fusils mitrailleurs et autres armes capables de full auto sont interdits. Or, un fusil d’assaut est justement une arme qui permet de basculer d’un mode semi automatique à totalement automatique. A partir du moment, où une arme n’est pas capable de basculer en mode automatique ce n’est pas un fusil d’assaut.

    L’arme qui est souvent mise en cause dans les tueries de masse par les anti armes c’est l’AR 15. Or, à proprement, parler ce n’est pas un fusil d’assaut (les médias présentent systématiquement cette arme comme un fusil d’assaut preuve de leur ignorance) et ce n’est pas une arme de guerre (c’est une arme créé pour les civils, elle n’est pas utilisé par l’armée seulement par les civils et certains forces de l’ordre), c’est sa version militaire le M16 qui est une arme de guerre. (Si d’un point de vue extérieur, ces deux armes sont les mêmes. A l’intérieur, il y a des différences).
    Tout cela en dit très long sur l’ignorance des anti armes et des médias concernant les armes à feu. Ils parlent de quelque chose qu’ils ne connaissent.
    En effet, l’AR-15 a un air plutôt intimidant, mais cela n’est que cosmétique. Il ne s’agit en fait que d’un pistolet modifié. Les munitions sont de faible calibre. C’est même la raison pour laquelle jusqu’à récemment, il était interdit aux USA d’utiliser l’AR 15 dans la chasse au gros gibier non pas parce que ce serait une arme de guerre mais parce que le calibre est considéré comme trop faible pour être tuer du gros gibier.

    La notion armes d’assaut (que les médias et anti armes confondent avec fusil d’assaut) est une notion très floue, elle n’a pas beaucoup de sens. C’est une notion difficile à définir et qui n’est pas basée sur des critères objectifs. Plusieurs Etats (l’état fédéral a interdit la vente pendant 10 en 94) et même des municipalités ont pris des réglementations pour interdire ou réglementer plus strictement les armes d’assaut. Et on observe que les réglementations des « fusils d’assaut » (compris comme les armes d’assaut) varient à chaque fois entre les différents états. Ces réglementations ne sont rien basés sur des critères objectifs et le plus souvent, la réglementation porte sur des critères cosmétiques.
    D’ailleurs, cela a même été dénoncé par différents groupes défavorables aux armes à feu notamment le Violence Policy Center et le Law Center to Prevent Gun Violence. Ils ont dénoncé que les fabricants ont contourner l’interdiction en apportant des modifications mineures au armes qu’ils ont déjà produites.
    Cela a été remarqué dans l’étude Decker, Scott; Ruddell, Rick (May 1, 2005). « Kids and Assault Weapons: Social Problem or Social Construction? ». Criminal Justice Review que des armes comme l’AR 15 ont été soumises aux restrictions de la loi de 1994 mais pas des armes comme le fusil Ruger Mini-14 qui sont totalement similaires. Il n’y a qu’une différence cosmétique entre les deux. Par exemple, l’interdiction de 94 étaient basés sur des critères comme la forme de la poignée, le fameux « barrel shroud », simple grille métallique entourant le canon dont la seule fonction est d’éviter de se brûler les mains en touchant ce dernier,….
    Le problème de la logique des anti armes qui s’offusquent que les réglementations des armes d’assaut soient basés sur des critères cosmétiques c’est que l’on peut difficilement faire autrement vu que les armes d’assaut est une notion qui n’a aucun sens. Donc comment voulez vous baser une réglementation sur des critères objectifs ? Voilà pourquoi c’est toujours défini par des critères objectifs.

    Interdire les « fusils d’assaut » (compris dans le sens grand public et non dans le vrai sens du terme) est absurde car ces armes sont très peu utilisés pour commettre des crimes. Les criminels utilisent très peu les fusils d’assauts. Ils préfèrent les armes de poing. Les criminels recherchent davantage des armes de poing qui sont légères et facilement dissimulables (Wright et Rossi 1986; Cook et Ludwig, 2006b; Cook, Ludwig, Venkatesh et Braga 2007). Les armes de poing sont beaucoup plus pratiques que les fusils d’assaut pour commettre des crimes
    Quiconque connait les armes à feu comprends pourquoi. Les fusils d’assaut sont très lourds et pas du tout pratiques. Ils sont bien moins maniables. Voilà pourquoi pour commettre un crime, il est bien plus efficace d’utiliser une arme de poing.
    Les différentes études faites sur les réglementations interdisant ou réglementant les « fusils d’assaut » ont montré que ces réglementations n’ont eu aucun impact sur les crimes.
    Et quel sens y a t il à interdire des armes d’assaut mais laisser sur le marché des fusils de chasse bien plus puissants ?
    L’ignorance sur ce qu’est une arme d’assaut me fait penser à l’ignorance de ce qu’est un « silencieux » ( suppresseurs). Beaucoup d’anti armes veulent interdire les « silencieux » parce qu’ils pensent que c’est comme à la télé. Alors que rien n’es plus faux. Un excellent thread sur le sujet: https://threadreaderapp.com/thread/957195089876606976.html

    Concernant l’utilisation d’armes d’assaut lors de tueries de masse lisez ceci: http://thefederalist.com/2018/02/18/political-pundits-need-to-understand-guns-before-demanding-new-gun-bans/
    Les armes d’assaut ne sont pas systématiquement utilisés lors des fusillades de masse. Il y a eu des fusillades de masse avec des armes de poing.
    La fusillade de masse la plus meurtrière en milieu scolaire aux USA, le massacre de Virginia Tech a été commis avec l’aide de seulement deux armes de poing. Cette fusillade a fait 33 morts et 23 blessés.

    Etude sur les armes à chargeurs de grande capacité et homicides:
    https://papers.ssrn.com/sol3/papers.cfm?abstract_id=2592728
    Il n’y a aucune preuve que ces armes augmentent le nombre de meurtres

    Un examen des effets des lois sur les armes dissimulées et des interdictions d’armes d’assaut sur les taux d’homicides au niveau de l’État de Mark Gius: https://www.researchgate.net/publication/263079249_An_examination_of_the_effects_of_concealed_weapons_laws_and_assault_weapons_bans_on_state-level_murder_rates
    (cette étude montre que les interdictions des armes d’assaut n’ont aucun impact sur les meurtres)

    Il me parait important de démystifier un peu la NRA qui est diabolisé. On a l’impression que cette association contrôle les politiciens grâce aux donations aux politiciens. C’est faux ce qui fait la puissance politique de la NRA c’est surtout sa puissance populaire que son argent. La NRA est une association de 4 millions adhérents et qui bénéficie d’un large soutien populaire c’est cela qui rends ce lobby si puissant ce n’est pas tant l’argent.
    Au contraire, le lobby anti armes est financé par quelques milliardaires (qui eux ont des gardes du corps armés). Alors si la puissance de l’argent se retrouve quelque part c’est plutôt du côté du lobby anti armes que du lobby pro armes (qui lui est puissant du fait de son soutien populaire).

    Historique des interdictions : https://www.mondialisation.ca/les-armes-feu/16215?print=1

    » La plus forte raison pour les gens de conserver le droit de porter des armes est, en ultime ressort, de se protéger eux-mêmes contre la tyrannie de leur propre gouvernement. » Thomas Jefferson.
    « Pour conquérir une Nation, désarmez d’abord ses citoyens. » – A. Hitler.
    « Les Allemands qui désirent utiliser des armes à feu devraient rejoindre les S.S ou les S.A. Les citoyens ordinaires n’ont pas besoin d’armes puisque les avoir armés ne sert pas l’Etat [le Reich s’entend » – Heinrich Himmler]

    Un livre intéressant sur le contrôle des armes à feu dans le Troisième Reich: http://www.independent.org/guncontrol/
    Le contrôle des armes à feu a rendu possible le génocide des juifs
    La loi nazie sur les armes à feu et le désarmement des juifs allemands: http://www.stephenhalbrook.com/article-nazilaw.pdf

    Génocide, autodéfense et droit aux armes: https://papers.ssrn.com/sol3/papers.cfm?abstract_id=2953367
    Il existe un lien entre une politique restrictif concernant l’armement civil d’un pays et sa capacité à commettre un génocide sur son propre peuple: https://papers.ssrn.com/sol3/papers.cfm?abstract_id=2927770

    Le droit pour le simple citoyen de posséder et de porter des armes avait été reconnu autant par la Common Law britannique que par le droit révolutionnaire français. Il a toujours marqué la distinction entre l’homme libre et l’esclave[1]. Une loi de Virginie de 1779 (ch. 51), typique des lois sudistes de l’époque, l’exprime a contrario :
    « Un esclave ne peut avoir en sa possession ni transporter quelque arme que ce soit, si ce n’est avec des ordres écrits de son maître ou employeur, ou en sa compagnie[2]. »
    Que les gens acceptent — que dis-je? réclament — d’être traités ainsi par le Prince confirme ce que disait Georges Ripert: « L’homme vivant sous la servitude des lois prend sans s’en douter une âme d’esclave[3]. »
    1. Voir Pierre Lemieux, Le droit de porter des armes, Paris, Belles-Lettres, 1993.
    2. « No slaves shall keep any arms whatever, nor pass, unless with written orders from his master or employer, or in his company, with arms from one place to another. » (A Bill Concerning Slaves, reproduit dans The Essential Jefferson, sous la direction de Albert Fried, Collier Books, 1963, p. 140). [Retour au texte]
    3. Georges Ripert, Le Déclin du Droit, Paris, LGDJ, 1949.

  • La Grande Bretagne a connu des restrictions sur les armes à feu et en même temps la criminalité a grimpé. Dans la décennie suivant le Firearms Act of 1997, le nombre des attaques *avec violence* ont grimpé de 77 pour cent à 1.158 million, soit plus de deux chaque minute. Les chiffres, extraits de rapports publiés par la Commission européenne et les Nations Unies, montrent également : 1. que le Royaume-Uni a le deuxième plus haut taux de crime global dans l’UE
    2. que le Royaume Uni a maintenant un taux d’homicides plus élevé que la plupart de ses voisins d’Europe occidentale, y compris la France, l’Allemagne, l’Italie et l’Espagne.
    3. que le Royaume-Uni a le cinquième plus haut taux de vol dans l’UE
    4. que le Royaume Uni a le quatrième plus haut taux de cambriolage
    5. que le Royaume-Uni a le plus grand nombre absolu de cambriolages dans l’Union européenne, avec le double du nombre des infractions qu’enregistrées en Allemagne et en France, pays qui font pourtant honte à leurs citoyens en ce domaine…La Grande-Bretagne est le pays le plus violent de l’Union européenne. L’analyse est basée sur le nombre de crimes AVEC VIOLENCE pour 100 000 habitants. Au Royaume-Uni, il y a 2 034 délits pour 100 000 habitants, très en avance de l’Autriche de deuxième place avec un taux de 1 677. Encore une fois, c’est nouveau et ceci fait suite à la législation prohibitive de 1997… un très bon livre sur le sujet: “Guns and Violence:
    The English Experience” de Joyce Lee Malcolm
    comment expliquer les fusillades dans les écoles du pays le plus strict d’europe concernant les armes: le Royaume Uni? « En 1987, Michael Ryan a tiré et tué seize personnes, dont sa mère, et blessé quatorze autres avant de se suicider dans ce qui est devenu connu sous le nom du massacre de Hungerford. »
    « En 1996, un autre massacre a eu lieu dans une école primaire de Dunblane, en Ecosse. Seize petits enfants, âgés de quatre à cinq ans, et leur professeur ont été tués dans le gymnase de l’école avant que le tueur se suicide. Et il y a d’autres scénarios du même genre. »
    « En 2002, un membre du Parlement Britannique a déclaré
    qu’il ya des zones du centre-ville « dans lequel il est maintenant plus facile d’acheter une arme à feu illégale que de trouver un taxi sous la pluie. » »

    « Le Professeur Malcolm montre que pour l’Angleterre et le Pays de Galles, les lois contre le port d’arme sont inefficaces. Les lois britanniques sur les armes à feu sont devenues progressivement plus strictes depuis les années 1920, mais le crime n’a pas reculé. Il faut noter que la criminalité en Grande-Bretagne était faible avant les restrictions du port d’arme. En fait, après que les armes de
    poing ont été (quasiment) interdites en 1997, la criminalité a augmenté.[1]. Même s’il a baissé depuis, le taux d’homicide en 2002 était le plus élevé depuis un siècle . En 2003, les britanniques s’inquiétaient de voir que leur pays était celui avec le plus haut taux de criminalité d’Europe occidentale.[2] En 2001, il y a eu 870 000 crimes violents en Grande Bretagne. De même, les lois britanniques n’ont pas empêché en 2010 un massacre avec 12 personnes tuées et 25 blessées dans le Cumbria, un comté du nord-ouest Angleterre. Le tueur possédait légalement les armes à feu utilisées dans la fusillade.
    [1]
    Joyce Lee Malcolm, “Guns and Violence:
    The English Experience”, Harvard University Press, 2002
    [2]
    John Steele, “Britain the most violent
    country in western Europe,” The Telegraph, 23 Octobre 2003: http://www.telegraph.co.uk/news/uknews/1445042/Britain-the-most-violent-country-in-western-Europe.html
    http://www.breitbart.com/national-security/2014/09/24/how-gun-control-made-england-the-most-violent-country-in-europe/

  • L’idée que la criminalité élevé aux USA s’explique par les lois sur les armes fausses est totalement fausse:
    https://papers.ssrn.com/sol3/papers.cfm?abstract_id=2934688
    Les meurtriers ne ressemblent pas du tout aux citoyens lambdas

    La gauche qui se montre si accusateur (malgré le fait qu’il n’y ait aucune preuve que l’augmentation de la disponibilité des armes à feu augmente la criminalité) ferait bien de se regarder en face. Les villes les plus criminogènes aux USA sont systématiquement des bastions démocrates gérés depuis des décennies par la gauche (et ces villes ont mis en place des politiques très restrictives au niveau des armes à feu) https://www.conservativereview.com/articles/baltimore-effect-gun-grabbers-dont-want-debate/
    Il faut être de mauvaise foi pour nier que la gauche a une part de responsabilité dans la criminalité de ces villes. Si ces villes sont si dangereuses c’est à cause (en partie) de la politique criminelle de ces villes qui est désastreuse.
    Rappelons que la criminalité a récemment réaugmenté à cause de ce que l’on appelle l’effet ferguson c’est le fait que les policiers font moins de contrôle et arrêtent moins de suspects de peur d’être accusé de commettre des bavures. Et le nombre d’attaques contre la police a fortement augmenté. Tout cela à cause des médias et de la gauche qui accuse la police d’être raciste alors qu’il n’y a aucune preuve.
    L’affaire ferguson quand on se renseigne est une escroquerie: 1 le jeune n’était pas innocent, il était membre d’un gang et venait de commettre un braquage 2 le tir était plus que légitime. Le type foncait sur le policier (comme pour faire un plaquage, il était joueur américain). Toutes les preuves médico légales prouvaient cela mais les médias ont inventé une soi disante bavure.
    (Et bien sûr, les médias ne parlent jamais des bavures contre les blancs. Par exemple, cela n’a indigné personne qu’un policier noir abatte un enfant blanc autiste)
    Les médias et la gauche (dont Obama) ont volontairement attisé les tensions raciales ce qui a augmenté la criminalité qui était en forte baisse depuis plus de 20 ans.

  • L’affaire Bénalla a bien montré que plus on est proche de celui qui est le chef, plus on a de prébendes : port d’armes (pour ‘sa’ sécurité alors quil est entouré de professionnels armés, payés pour la protection des personnes et des lieux où lui bosse à on ne sait quoi exactement), accès à l’Hémicycle, voiture (pas une Dacia d’occasion, ni même une bonne vieille Clio de gendarmes, pour le son et lumière), un logement, (pas un T3 en HLM dans le 93), une protection effective d’hommes officiellement siglés, en armes et en armures, afin de punir du « manant » et de la « gueuse » édentés évidemment.

    « Sur la Place de la Contrescarpe, j’écris ton nom ! Egalibwaaaaaaaaargh ! »

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La ville de New York fut jadis l’orgueil de son pays et une influence sans pareille – dans certains pays, dire qu’on vient de NY veut simplement dire qu’on vit aux États-Unis.

Mais comme trop d’États à tendance démocrate, l’Empire State a connu un fort déclin et n’est plus que l’ombre de lui-même. En fait, c’est l’un des endroits ayant franchi le cap de « l’inversion ultime » d’Ayn Rand : le gouvernement fait ce qu’il veut et les citoyens doivent implorer sa permission.

Ça a crevé les yeux lors d’une récente décision de la Cour ... Poursuivre la lecture

Par Hannah Cox.

Cette semaine, le Sénat américain a commencé à débattre sur le contrôle des armes à feu que ses partisans ont qualifié de projet de loi de compromis.

Au début du mois, les démocrates ont annoncé qu'ils avaient obtenu suffisamment de soutien républicain pour que le projet de loi soit adopté par le Sénat (bien que la Chambre des représentants dispose d'une large majorité démocrate, une grande partie du programme de la gauche a été bloquée sous la présidence de Joe Biden en raison d'une majorité très mince au Sénat qui néc... Poursuivre la lecture

On viole les droits constitutionnels des gens au nom de leur sécurité.

Les fusillades sont une triste réalité qui semble unique aux États-Unis. Et à chaque fois qu’elles se produisent, les sirènes (généralement démocrates) implorent le Congrès de « faire quelque chose ». Même si cela implique de violer les droits fondamentaux des individus.

Généralement, les républicains résistent au charme. Mais pas cette fois-ci.

Plusieurs sénateurs du parti de Trump se sont rangés du côté du parti de Biden pour imposer des restrictions... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles