En cas d’attaque terroriste, faites le 17 ! [Replay]

Karen Kuo by V-less(CC BY-NC 2.0)

Les consignes du gouvernement français sont de se tenir à carreau et d’obéir.

Par Phoebe Ann Moses.

Karen Kuo by V-less(CC BY-NC 2.0)
Karen Kuo– V-less(CC BY-NC 2.0)

 

Le gouvernement a créé une affiche pour informer les citoyens de la marche à suivre en cas d’attaque terroriste. Sur le modèle des consignes en cas d’incendie, d’avalanche, sismique, ou industriel, elle est simple et comporte 3 messages : il faut d’abord tenter de fuir ; si c’est impossible, se cacher ; et enfin… appeler la police.

reagir-en-cas-d-attaque-terroriste

Le gouvernement s’est inspiré d’un avertissement semblable diffusé aux États-Unis par le FBI. À une petite différence près. Celui du FBI s’intitule : « Run, hide, fight ». Curieusement en France, on a omis de préciser qu’on pouvait aussi se battre. Éventuellement.

Le site présente une vidéo simulant une attaque à main armée et indique quelles sont les trois actions qui peuvent vous sauver la vie. Simple et efficace. Et assez différent de la petite bande dessinée :

 

Dans les consignes officielles données par la Sécurité intérieure des USA, il est indiqué d’appeler le 911 seulement quand vous êtes en sécurité. Et cette consigne est inscrite après la possibilité de se battre.

consignes

Chez nous, il est attendu que l’on se cache en attendant… la police. Dans le meilleur des cas. Et sinon ? On fait quoi ? Rassurez-vous, il n’est pas question que le gouvernement vous enjoigne de vous battre, de vous défendre : trop violent ! Il ne reste donc plus qu’à attendre la suite : soit la police… soit la mort.

Les Américains n’ont pas cette répugnance à donner des conseils francs et brutaux. Diable : vous allez être tirés comme des lapins, autant essayer de sauver votre vie. Parce que voyez-vous, aux USA, la vie du citoyen pris en otage prime sur celle du terroriste. On ne fait pas dans la dentelle pour expliquer la gravité de la situation :

« Vous devez savoir que dans ce genre de situation, les victimes sont généralement choisies au hasard. Ce qui peut arriver est imprévisible et peut évoluer très vite. »

On est assez loin du « tout va bien se passer ». Les consignes devant un homme armé menaçant sont sans détour :

« En dernier recours, si votre vie est en danger, que vous soyez seul ou en groupe, battez-vous ! Agissez avec agressivité. Improvisez des armes. Désarmez-le.

Tentez de neutraliser le tireur
– Agissez avec violence
– Improvisez des armes
– Engagez-vous pleinement dans votre action.
»

Le citoyen est encouragé à sauver sa vie. Chez nous, le conseil ultime est de se cacher et d’appeler au secours. En attendant peut-être qu’un touriste américain ou qu’un citoyen courageux passe par là…

Il y a visiblement toute une éducation à refaire en matière de responsabilité personnelle. Et en matière de protection, il convient de constater qu’il n’y a que les armes qui arrêtent les terroristes.

À lire aussi : « Ensemble, soyons vigilants »… encore faut-il que le 17 réponde !