Bruno Julliard trouvera-t-il un emploi en traversant la rue ?

Pour Christophe Girard, Bruno Julliard démissionne pour plaire à Macron et décrocher un poste. Un grosse prise de risque pour cet apparatchik qui n’a jamais vraiment travaillé en dehors des arrangements politiciens socialistes.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Bruno Julliard trouvera-t-il un emploi en traversant la rue ?

Publié le 19 septembre 2018
- A +

Par Frédéric Mas.

Bruno Julliard a annoncé lundi qu’il quittait ses fonctions de premier adjoint auprès de Anne Hidalgo. Lors de plusieurs entretiens livrés à la presse, il évoque de vifs désaccords avec la maire de Paris, qu’il devait assister en tant que directeur de campagne dans le cadre des municipales de 2020.

La démission de Julliard est davantage qu’une anecdote : elle témoigne de l’accélération de la compétition pour la mairie de Paris et de la contestation de l’ancien monde socialiste qui l’occupe depuis l’élection de Bertrand Delanoë en 2001.

La compétition s’accélère

Après la domination sans partage des socialistes à Paris, la déroute du Parti au lendemain de l’élection présidentielle n’en finit pas d’éroder la légitimité des baronnies politiques locales. Anne Hidalgo en fait les frais, et après avoir été la coqueluche des médias et des politiques pendant un temps — on se souvient de sa montée triomphale des marches au festival de Cannes, aux côtés de… Bruno Julliard — la voici devenue cible de toutes les critiques.

Plus inquiétant, ce sont les Parisiens eux-mêmes qui s’agacent d’une ville sale, à la gestion chaotique (les épisodes velib et autolib), et dont les mesures anti-voitures ont abouti à multiplier les embouteillages et la pollution, le tout sur fond d’explosion de la dette municipale à 6 milliards d’euros.

Un récent sondage plaçait les différents candidats socialiste, macroniste et de droite au coude-à-coude, ce qui ne peut à la fois qu’augmenter la pression sur la vieille garde socialiste et multiplier les coups tordus de la part des concurrents. Selon Christophe Girard, qui succède à Bruno Julliard comme maire-adjoint à la Culture, celui-ci chercherait par sa démission à plaire au gouvernement. L’ex-adjoint d’Anne Hidalgo serait-il en train de faire de l’oeil à LREM pour affaiblir les socialistes en échange d’un poste au gouvernement ?

Un apparatchik sans avenir au PS

Le CV de Bruno Julliard l’incite à changer de carrière : en cas de défaite, il y a fort à craindre qu’il passe par la case Pôle emploi pendant un certain temps, sans possibilité de se recaser ailleurs. Comme Anne Hidalgo, Bruno Julliard est un apparatchik du parti socialiste. Il ne doit son ascension qu’à l’appareil politique qui était déjà celui de ses parents ; celui qu’il a fréquenté après avoir été biberonné à la politique au sein de l’UNEF et du MJS.

Pendant ses longues années à l’université, puisqu’il a fait une licence en 8 ans (!), c’est en tant qu’agitateur et apprenti politicien qu’il se fait remarquer. Toute une génération de professionnels de la politique est entrée dans la carrière au sein du PS par cette voie, sans jamais faire l’expérience concrète du monde du travail et du secteur privé.

Comme pour ses camarades socialistes malchanceux aux dernières élections, son plan de carrière est compromis par l’effet Macron : la rampe de lancement commune, le parti socialiste, s’est effondrée, et il ne suffit plus de sortir sa carte et son pedigree de politicien professionnel pour espérer séduire les employeurs.

Mais peut-être Emmanuel Macron l’aidera-t-il à traverser la rue et à lui trouver un emploi qui le mette à l’abri du besoin pour les années à venir ? À suivre dans un prochain épisode de la bataille pour la mairie de Paris…

Voir les commentaires (38)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (38)
  • des discussions de bistrot ..aucune importance ….

  • C’est scandaleux, ces gens qui n’ont jamais bossé et se retrouvent à décider pour le privé, à l’instar d’un Sapin ! Ils me dégoûtent, ce système me dégoûte. La case travail privé pendant plusieurs années devrait être obligatoire avant de devenir politicien. 8 ans de fac pour une licence ! Qu’il perde son sourire arrogant !

    • Et ceux qui ont prétendument bossé, chez Rotschild par exemple, ont une très haute opinion d’eux-mêmes et pensent que, n’ayant jamais été confronté à une recherche d’un emploi, s’il faut le faire (pas eux, les autres) de l’autre côté de la rue, il y a plein d’emplois et il suffit d’y postuler ! Ce ne sont pas des gens qui ont bossé qu’il nous manque dans ce gouvernement, ce sont des gens qui on vécu et savent ce que la « vraie vie » nous réserve, et la « vraie vie » ne s’apprend pas sur le banc des écoles du quartier latin !

      • @RaphSud & Michal

        Cela serait plus simple de se passer de politiciens et de gouvernements.

      • @Michal
        Bonsoir,
        Ce qui manque dans le gouvernement, le parlement, et la Justice, ce sont des gens responsables de leurs choix.

        @David J
        Bonsoir,
        Ce serait plus simple d’avoir une démocratie. Ce que n’est pas la France, d’après un de ses textes fondateurs, et de fait, quand on nous dit que le Peuple souverain a le pouvoir ultime par le fait de mettre un papier dans une boîte, et qu’il ne peut, ni ne doit, rien faire sans autorisation expresse de l’Etat. (Pour vendre une maison, il faut l’aval de la mairie, qui peut décider de la raser pendant la transaction. D’ailleurs changer de propriétaire prend un temps considérable compromis de vente, sous-seing privé etc…)

      • Pistonné chez Rotschild, car ces gens fonctionnent sur leur carnet d’adresse! Je doute qu’il ait servi à grand chose vu que l’ENA n’enseigne ni l’économie ni la finance!

    • Idem pour les fonctionnaires, énarques compris, le recrutement devrait être effectué après une première expérience dans le privé assez longue comme trois ans.

  • à défaut de trouver un emploi , il peut toujours crée son entreprise ; ça lui donnera une idée de ce qu’est réellement le travail , création de richesse et de son propre revenu ;

    • @véra
      Bonsoir,
      « ça lui donnera une idée de ce qu’est réellement le travail , création de richesse et de son propre revenu ; »
      Il verra aussi à quel point sa création de richesse sera entamée, son propre revenu bien maigre quand les idées qu’il défend se seront servies sur son dos. Il la vivra la redistribution des richesses, de l’autre côté.

  • Qu’il reste sur le trottoir, je suis tolérant.

  • Il a sans doute déjà une promesse de place au chaud !

  • Au passage sur le fait de « traverser la rue » pour trouver du travail, vous avez vu le profil du gentil horticulteur à qui Macron à sorti cette saillie?

    De jolies photos facilement accessibles sur internet du mec qui se la pete avec un flingue, des images de feuilles de cannabis etc.

    Ca donne envie d’embaucher ce brave travailleur!

  • Servir les pizzas chez Macron, pourquoi pas?

  • J’ajoute – dans la série « Hidalgo fait douter son équipe » – que le « monsieur logement » de cette équipe, le stupide « Ian Brossat » (reluire !!!), va postuler aux élections européennes pour le PC !! Mdr !!!

    • Ça n’a pas grand chose d’anormal pour un élu du PC (l’original, je veux dire), si…? Ils n’en ont plus tellement, il faut bien qu’ils soignent ceux qu’ils ont encore.

  • Ce type est le prototype du parasite socialiste
    pourtant la concurrence est sévère !…
    De Désir, Dray, Cambadelis et BEAUCOUP d’autres…
    Le Président va le recaser (A. Sall), ainsi va la vie chez les consanguins !

  • Je ne m’en ferais pas trop pour lui, ils peuvent toujours se recycler dans des postes qui sont à la bordure du privé et du public, qui sont en fait juste de la vente d’accès. Ils jouissent ainsi de la complexité du système et des indéchiffrables règlementations, c’est leur créneau et il est juteux

    •  » qui sont en fait juste de la vente d’accès « . Exactement.
      Macron chez Rothschild, ce n’était pas pour ses connaissances en technique financière. C’était parce que Macron savait comment graisser les rouages du paquebot de Bercy pour y avoir été employé. Il a d’ailleurs été (bien) payé à la commission et une fois l’objectif atteint, l’accord passé entre la banque et les autorités, son mandat était terminé. Restait, fort de ce succès, à proposer ses services à la flèche présidentielle, le président des bisous et des bons mots, qui lui a mis le pied à l’étrier. L’opportuniste est parti illico sur le cheval de Hollande, laissant son bienfaiteur gros jean comme devant.

  • A mon avis, il quitte une navire qui coule (Hidalgo) pour aller a la soupe dans celui qui a de forte chance de gagner la mairie de pairs (LREM). Bon, c est evidement une prise de risque.
    Rappelez vous ce brave Gaymard (celui de l appart de 400 m2). Il pensait se relancer en misant sur le favori des sondage et dont l election semblait sure (Fillon) et manque de chance, c est macron qui sort … Bye bye le ministere revé

  • Benalla , Julliard ……Si Macron a ratissé large après son élection il semblerait quand même qu’on retrouve à ses côtés beaucoup plus de socialistes que de gens de droite . Quelques ministres pots de fleurs suffisent ‘ils à masquer la réalité ?

  • J’ai placé mes mains sous la table.
    Et je m’apprête à la retourner à la première occasion.
    Ceux qui ont le plus à perdre sont tous ces parasites.

  • Les parisiens s’agacent d’une ville sale et mal gérée…mais voteront socialiste quand même par réflexe pavlovien.

  • Monsieur Julliard a 500.000 choix d’offres d’emplois chez Pôle Emploi. Il peut même toutes les tester.

  • Ce type a fait une brillante carrière de parasite. Une Licence en droit obtenue en Huit ans au lieu de trois !
    Son métier: Militant par intérêt.
    Il doit beaucoup a ses intimes, les Delanoë , Jack Lang, etc …
    En parfait arriviste LGBT, Il est évident qu’il a déjà Négocié sa place chez « En Marche » en tandem probablement avec Macronette.
    .

  • @DavidJ oui c’est très vrai. Mais de toutes façons, ce ne sont pas eux les décideurs, mais les hauts fonctionnaires des ministères, tapis dans leurs bureaux depuis des années. Les ministres peuvent valser, ce que les hauts fonctionnaires ont décidé de mettre en place le sera. Finalement, les présidents n’ont aucun réel pouvoir, du moins, pas sur les décisions importantes. D’où effectivement le fait que la France n’est pas une démocratie.

  • @STF pas d’aval de la mairie pour vendre une maison, où avez-vous vu cela ? Nous avons vendu notre maison en région il y a quelques années, pas d’info à la mairie. Le notaire oui, bien sûr, et délai 3 mois du fait des vérifications et déclarations diverses, mais c’est une sécurité pour l’acheteur.

    • Ben si, vous n’êtes pas chez vous. Vous avez eu de la chance.
      La mairie peut très bien décider de construire un HLM à la place de votre maison, et elle fixera le prix à votre place.

      C’est possible.

    • Je confirme. Je suis en train de vendre une maison reçue en héritage. Aucune intervention de la mairie, la maison est située au milieu de terres agricoles. je signe l’avant contrat chez le notaire dans deux semaine.

      J’imagine que dans les communes où il doit y avoir des HLM, les proprios peuvent avoir du souci à se faire.

      • @Théo31 et @RaphSud
        Bonjour,
        En fait, il n’est même pas question de construction de HLM. Quand une maison est mise en vente, la mairie peut tout simplement court-circuiter la recherche d’acquéreur. Elle en a la prérogative et de fait devient le seul acquéreur possible. Il lui faudra justifier d’une raison d’ « utilité publique », normalement au préalable.
        Sachant qu’une mairie peut vous exproprier, purement et simplement, sous le même prétexte, qu’elle puisse s’immiscer dans la vente d’une maison n’est guère surprenant. Sans oublier son droit de regard sur ce que vous construisez dans votre jardin, abri ou garage, pour lesquels il vous faudra un permis et/ou une taxe.

        Si vous êtes passés par des agences, la paperasse administrative a dû etre effectuée par celles-ci. De plus, pour la tenue du cadastre, la mairie doit avoir des informations relatives aux terrains et à ceux qui en sont propriétaires.

  • c’est un opportuniste.comme les autres !!!
    il défend ses intérêts !!!

  • La mafia Hidalgo-communiste pille les parisiens! Tokyo 13 millions d’habitants: 13.000 fonctionnaires! Paris 2,5 millions: 54.000 fonctionnaires. Pourtant les rues ne sont pas nettoyées donc dégueulasses. Ils font quoi?
    Comme ce n’est pas suffisant la mafieuse embauche des jeunes en contrats aidés pour se promener toute la journée dans les rues à ne rien faire, avec un beau T-shirt et un blouson!

  • En plus c’était un cancre? Car 8 ans pour une licence faut vraiment être un nul.

  • Je pense que lui n’aura pas besoin de traverser la rue, il a déjà dû trouver un nouvel emploi! Entre copains, on se soutiens.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
législatives Macron
3
Sauvegarder cet article

Par Franck Arnaud Ndorukwigira.

 

La réalité est là, l’Afrique est la terre convoitée par les grandes puissances. La récente visite sur le continent de Sergueï Lavrov, ministre russe des Affaires étrangères, et celle prochaine en août 2022 d’Antony Blinken, chef de la diplomatie américaine, en témoignent. Une convoitise d’ailleurs qui vient de conduire Emmanuel Macron en Afrique, pour combler le vide des relations entre la France et l’Afrique.

Sauf que la France y va par un chemin sinueux. En critiquant la soi-disant... Poursuivre la lecture

Les Jeux Olympiques devaient être une fête, une sorte de Coupe du monde 1998 bis destinée à faire briller la France et ses élites politiques à l’international. En quelques années de crises politique, sanitaire et économique, le projet pharaonique pour Paris s’est transformé en une épée de Damoclès suspendue au-dessus de la tête d’Anne Hidalgo et d’Emmanuel Macron.

Anne Hidalgo se consacre aux Jeux Olympiques avec application après sa déconvenue spectaculaire à l’élection présidentielle. Bien que réélue à la mairie de Paris en juin 2020... Poursuivre la lecture

8
Sauvegarder cet article

Chaque jour qui passe - et à plus forte raison lorsque c'est un jour de forte chaleur - est une ode, que dis-je, un poème raffiné dédié à l'organisation minutée et cadencée de nos infrastructures de transport, notamment en Île-de-France et en particulier à Paris. Il ne se passe pas une journée sans qu'il faille louer avec force l'organisation minutieux des usagers pour parvenir à se rendre sans encombre du point A au point B de la première région de France.

Manque de bol, parfois, ça ne se passe pas comme prévu.

C'est ai... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles