Non, finalement, Bercy ne dégonflera pas

Contrairement à qu’annonçaient certains médias, le ministère des Finances va continuer à croître selon le ministre des Comptes publics.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Bercy by novopress.info(CC BY-NC-ND 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Non, finalement, Bercy ne dégonflera pas

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 6 août 2018
- A +

Par Simone Wapler.

L’épargne est punie et la consommation est subventionnée. C’est le monde dans lequel nous vivons aujourd’hui.

Les manipulations monétaires de la BCE ont mis les taux d’intérêt à zéro, pénalisant les épargnants ; les politiques dites de « redistribution » des gouvernements déficitaires permettent cependant de donner une illusion de pouvoir d’achat tandis que les salaires sont mis sous pression par le chômage et le coût des charges sociales.

C’est une situation qui ne satisfait pas les futurs retraités, ceux qui cherchent à épargner en vue d’un projet personnel, ceux qui ont un emploi, les jeunes au chômage.

Mais c’est une satisfaction qui contente pleinement l’industrie financière. Elle a le pouvoir de faire surgir du crédit à partir de rien et les politiciens peuvent s’acheter des voix à crédit en distribuant des avantages à telle ou telle catégorie et en empilant les déficits.

Cette situation explique l’exceptionnelle croissance de l’industrie financière depuis près de 40 ans et l’exceptionnelle croissance du ministère des Finances chargé de la pompe taxations-subventions dans un pays où l’État contrôle 57% de l’économie.

L’annonce faite hier de dégraisser Bercy fut donc une surprise dans la torpeur estivale déjà installée. Tout ne serait-il pas perdu, un retour à la raison serait-il possible ?

20 000 Bercymen de moins… Imaginez par exemple Agen rayée de la carte…

Mais non, le ministre de l’Action et des Comptes publics dément.

« Même Les Échos écrivent n’importe quoi  », tweete Darmanin.

Notez au passage que Les Échos sont diffusés sous forme électronique au citoyen lambda abonné vers 22h30, la veille de son jour de parution, mais qu’un ministre, lui, peut déjà en prendre connaissance à 14h33 la veille du jour de parution. Il a donc près de huit heures d’avance.

Il va falloir continuer à défendre férocement notre argent et notre indépendance financière dans ce monde où l’épargne est punie et la consommation subventionnée pour des motifs de plus en plus douteux.

Ce monde aura cependant une fin, car la crise des retraites qui s’annonce sera bien plus qu’une simple crise financière. Elle ébranlera les institutions qui ont promu l’État-providence.

Cette crise politique débouchera sur une crise monétaire. Ou l’inverse. Mais l’argent gratuit n’existe pas.

Pour plus d’informations, c’est ici.

Voir les commentaires (2)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (2)
  • Il ne faut pas rêver, les escrocs de l’ENA ne vont pas se couper l’herbe sous les pieds ! De plus, ils sont aujourd’hui tellement nombreux qu’il faudra créer régulièrement de nouvelles structure qui leurs permet d’empocher de l’argent facile.

  • vous rêver !!! le Slogan d’ EN MARCHE le Changement Dans la Continuité …tout fonctionnaire qui se présente à un mandat doit démissionner…le commencement de la purge …

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Mark Thornton.

Nous allons nous intéresser à ce qui se passe avec une augmentation de la masse monétaire, plutôt qu'une augmentation de l'épargne. Ceci est d'une importance capitale. L'idée mercantiliste selon laquelle l'augmentation de la masse monétaire accroît la prospérité a été dénoncée comme une erreur il y a des siècles par Richard Cantillon[1. Richard Cantillon, Essai sur la Nature du Commerce en Général, translated and edited by Henry Higgs (1755; London: Cass, 1931), chap. 1.].

L'orthodoxie monétaire contemporaine

... Poursuivre la lecture

cabinets
6
Sauvegarder cet article

La situation peut bien être tendue et les perspectives pas forcément roses, il n'en reste pas moins que la France bénéficie d'une équipe de ministres véritablement au taquet pour résoudre les vrais problèmes qui se posent au pays. Avec leur passif et l'ampleur difficilement commensurable de leur intellect maintenant déployé à pleine puissance, il ne se passe plus une semaine sans qu'une nouvelle action décisive ne soit menée par la troupe de nos ministres commandos en campagne.

Ainsi, si l'on regarde celui qui est en charge de ce qui r... Poursuivre la lecture

Avec la campagne électorale pour l’élection présidentielle débute l’heure du bilan du quinquennat s’achevant, bilan d’autant plus nécessaire que le président de la République semble vouloir se représenter. Ce bilan va faire l’objet d’une lecture et d’une relecture des candidats en fonction de leur intérêt propre.

On  attribue à Lénine le citation suivante : « Les chiffres (ou les faits) sont têtus.»

Des publicitaires mal inspirés avaient repris cette idée dans la campagne de vaccination contre la covid affirmant « qu’on peut déb... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles