80 km/h, la liste des manifestations les 3 et 4 février, et au-delà

Quelles sont les manifestations prévues contre la limitation de vitesse à 80 km/h pour le week-end des 3 et 4 février ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

80 km/h, la liste des manifestations les 3 et 4 février, et au-delà

Publié le 3 février 2018
- A +

Par Charles Boyer.

Le tout répression, limitation, privation de liberté et collecte d’amendes et de points de permis est-il la meilleure approche pour parvenir à la meilleure sécurité routière possible ? Selon la réponse à cette question, que peuvent y changer les manifestations contre la limitation à 80 km/h, prévues pour le week-end du 3 et 4 février, dont nous vous donnons la liste ci-dessous ?

C’est douteux, et nous le relevons déjà de longue date.

Certaines expériences en site réel de diminution du nombre de panneaux de circulation autorisent même à poser la question de savoir si l’approche inverse, au contraire, n’aurait pas un rôle à jouer ?

Au lieu de cela, les autorités semblent prises d’un biais, d’une préférence marquée, les orientant toujours dans la seule direction de toujours plus de lenteur et de radars. Quand elles mènent une expérimentation pour étudier une décision dans ce domaine, leur approche se révèle contestable.

Ne pas détruire la confiance

À force, cela peut avoit un effet regrettable sur notre société, en faisant monter la défiance du public sur la sincérité des femmes et des hommes au pouvoir. Leur action vise-t-elle réellement à sauver des vies ou est-elle entachée d’un motif caché de recettes fiscales ? Confondre ainsi deux motivations est particulièrement destructeur de la confiance des gens envers ceux qui les gouvernent, car c’est exploiter un danger de mort, ou de blessures graves, à d’autres fins. Cela choque notre besoin d’honnêteté.

Dans une société où la protestation politique est devenue minime, et plus ou moins l’apanage des syndicats et de forces de gauche bien organisées, en arrivons-nous au point où le public est suffisamment échaudé pour descendre dans la rue sur cette question de la sécurité routière, du fait de la montée de ce sentiment de tromperie ?

Un signe que les choses pourraient être en train de bouger est la création d’un nouveau groupe Facebook dédié à des actions dans ce domaine, qui a rassemblé plus de 80 000 personnes en quelques jours, mieux que « Les Pigeons » en leur temps, et intitulé ligue contre la répression routière.

Le mouvement prend de l’ampleur

Les sujets qui y sont traités sont les manifestations prévues, les témoignages photo et vidéo sur celles qui ont eu lieu, les limitations de vitesse, les radars et leurs abus, le prix des carburants, les tarifs des autoroutes et autres entraves à l’utilisation de la voiture et de la moto.

Tristement, on y trouve quelques invectives xénophobes qui sont devenues monnaie courante sur les réseaux sociaux, et que ce groupe devra apprendre à contrôler pour éviter que l’efficacité de ses revendications n’en souffre.

En plus de cela, un groupe plus ancien et bien plus important, avec près de 150 000 membres, est la fédération française des motards en colère, (FFMC), qui relaie elle aussi tous les appels à l’action.

Il est à noter que, malgré une couverture de presse relativement discrète, le week-end dernier a déjà vu se produire un grand nombre de manifestations dans tout le pays.

Comment ce mouvement évoluera-t-il désormais ? En politique, on le sait, le jeu du pouvoir contre la protestation passe avant tout par le pourrissement, le fait de nier le problème et d’attendre patiemment que les protestataires se fatiguent et renoncent. Quelle chance a cette tactique de marcher dans le cas présent ?

Un premier élément de réponse nous viendra ce week-end, puisque qu’un bon nombre de manifestations sont prévues, dont voici une liste non exhaustive.

Simplement et concrètement, freiner sans cesse les déplacements des individus revient à réduire, en pratique, leur liberté de mouvement. Qui trouve qu’il est temps de s’exprimer clairement contre cette tendance d’apparence inexorable ?

Voir les commentaires (19)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (19)
  • Rien ne sert de manifester le gouvernement n’en fera qu’a sa tête et tout le monde fermera sa g….e

    • Partant de votre contat et mentalité, on doit se laisser aller à une sorte d’esclavagisme et l’accepter. L’acceptation n’est pas une fin en soi.

  • Il y a des choses bien plus importantes à défendre que cette limitation de vitesse….qui ne change rien à la vie des automobilistes normaux.
    On pourrait par exemple manifester contre la disparition programmée de la propriété individuelle .
    Le logement, la voiture, notre vie ne nous appartient plus , tout ça est entre les mains malveillantes de l’état et des lobbys.
    Je dois prochainement changer de véhicule..mais pour quoi , 5000 km par an pour un coût correspondant à plus de 30% de mes revenus ajouté au 30% du coût d’un logement et aux 30% de taxes et impôts divers…reste pas grand chose si en plus mon supermarché ferme…reste la fuite à pas plus de de 80km/h à bord de mon diesel interdit dans toutes les grandes villes et ne pouvant pas passer un contrôle technique de 400 points sans un remise à neuf dépassant son prix à L’Argus.

    • Qu’appelez vous un conducteur normal? 5000km/an, ce n’est pas être un conducteur normal, c’est occasionnel. 10km/h de moins, pour un conducteur moyen tel que moi (>35000Km/an), c’est déjà 2 jours théoriques de plus sur la route par an. Je ne compte pas le surplus de temps dû à la quasi-impossibilité de dépasser les poids-lourds sur départementale, qui dépassent très peu le 60 (sauf aux endroits où l’on peut doubler, en ligne droite, où ils roulent à 80). à 86, vous allez prendre une prune alors que la vitesse est tout à fait minable, d’ailleurs en dessous de la limite actuel, sous les applaudissements de vieux gronchons jesaistout qui vous qualifieront de « chauffard ». Maintenant, pensez aux professionnels, aux artisans, commerciaux, livreurs qui se déplacent toute la journée (>300km/jour), baisser à 80km/h, c’est leur supprimer au moins 2 rdvs par jour. Mais c’est pas grave pour tout le monde visiblement…

  • Freiner les déplacements de certains revient surtout à les handicaper face à ceux qui sont libres d’aller plus vite, et à les tenir à l’écart des gains apportés à notre société par le progrès. Pourquoi ne pas obliger les voyageurs désirant se rendre aux USA à embarquer sur le paquebot à Cherbourg ? Dans ce cas, la perte de temps est bien visible, mais pour l’artisan dont le chantier est à une demi-heure de son domicile, nous perdons aussi dix bonnes minutes par jour, une heure par semaine. Idem pour un bon nombre des travailleurs en milieu rural. Comment aucun politicien de l’opposition ne peut-il voir cela, s’en saisir et défendre la compétitivité du pays ?

    • Et pourquoi pas ,pour lutter contre la mondialisation, il faut dresser des barricades,pour freiner le progrès interdisons le progres…ces gens s’occupant de la sécurité routière n’ont pas pu échapper à l’infiltration de l’extrême gauche .en son temps et maintenant le transport et l’énergie sont toujours entre les mains du Kremlin et de Staline…pour ces gens là !

  • Ce que ne semblent pas avoir analysé les énarques, c’est que des voitures roulant à 80 kms/h vont se faire aplatir par des poids lourds roulant plus vite…

  • – C’est une révolte? –
    – Non, Sire Macron, c’est une révolution.
    – Que faire, mon premier Sinistre ?
    – Arrêter d’emmerder les Phrançais ! Revenir à la France de Pompidou.
    – Et sinon ?
    – Nos têtes vont tomber !

  • Le système 100% efficace pour limiter la vitesse est aussi un des plus économique : le radar-tronçon. Aucun moyen d’y échapper, Coyotte sans intérêt, pas de triche possible ! Pourtant « l’État » préfère les ruineuses voitures radars banalisées et le changement de dizaines de milliers de panneaux. Pourquoi donc ? Mais pardi, parce qu’avec les radars-tronçons, le nombre d’amendes se réduirait à presque rien…

  • Et si on créait une association pour se faire immatriculer dans des pays autres que la France (qui perdrait du coup la rente des frais de cartes grises), n’ayant pas d’accord pour donner les noms des titulaires des cartes grises ?

    • Très simple et pas cher…Un société (boite à lettres) à Gibraltar, qui achète les véhicules, les immatricule,à Gibraltar, vous assure et vous fournit un permis gibraltarien…Ils peuvent toujours radariser à tour de bras…Vous êtres peinard…

  • Cette baisse de la vitesse n’est rien d’autre qu’une idée pour remplir les caisses vides et trouées de l’Etat obèse et dispendieux.
    Nous restreindre à nous traîner sur la route pour nous amener (nous forcer ?) à prendre les transports de l’Etat : Train, avion, transports en communs urbains, dont il est « stratégiquement » actionnaire déficitaire.

    • Edit :
      Et comme à son habitude l’Etat préfère em….er ceux qui n’ont rien fait en pondant de nouvelles infractions. Un filet toujours plus proche dont le contact nous vaut une amende, au minimum.
      En 2016 il y a eu 57522 accidents en France. L’Etat veut donc em…der les 39.942.478 conducteurs qui n’en ont ni créé ni eu.
      « https://fr.wikipedia.org/wiki/Accident_de_la_route_en_France »

  • Moi, j’aimerai que tous les radars automatiques prennent l’arrière des véhicules systématiquement, il n’y aurait plus de ségrégation entre les deux et quatre roues…
    Mais l’idéal serait d’équiper le réseau avec des radars « tronçon » ce qui éviterait de se faire doubler et de voir les freins s’allumer une trentaine de mètres après parce que cet habitué de la route connait la présence d’un radar.
    De limiter à 30 dans de grandes zones est complétement débile car les régulateurs de vitesse des véhicules ne semblent fonctionner que pour des vitesses supérieures alors, il faut choisir entre regarder la route ou le compteur.
    Les conducteurs de 2 roues vont être obligés de s’offrir des casques de pilote de Rafale pour avoir affichage tête haute ! Pour les autres, il leur faudra se payer la même option pour leur véhicule mais certains devraient se faire offrir l’option clignotant et se faire dégreffer les feux de détresse !

    • L’idéal serait de responsabiliser les conducteurs, pas de multiplier les mesures de limitation à des vitesses arbitraires.

  • ils n’écoutent pas!!!le petit employé de banque ..il l’a dit je vous écoute d’une oreille.et je m’en fou ..je décide. ..bouffon…
    mon bulletin de vote pas pres de l’avoir…je m’en souviendrai!!!

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

On entend régulièrement dans les conversations de café du commerce que les tendances importées d’Amérique sont des calembredaines. Si certaines, telles que le mouvement woke et le port de pulls moches à Noël nous apparaissent légitimement ridicules, le Convoi de la Liberté lancé au Canada mi-janvier par plusieurs milliers de camionneurs n’est pas sans faire des émules de ce côté de l’Atlantique.

Ce mouvement très proche de celui des Gilets jaunes est né de l’instauration d’une obligation vaccinale pour rentrer par voie routière sur le ... Poursuivre la lecture

Par Nathalie MP Meyer.

Actualité chargée, à Cuba, en ce lundi 15 novembre 2021. Après de longs mois de fermeture des écoles et des frontières en raison du coronavirus, l’île s’ouvre à nouveau au tourisme international et les élèves du primaire retournent en classe. Mais surtout, après les manifestations monstres du dimanche 11 juillet dernier aux cris de « Liberté ! », « À bas la dictature ! » et « Nous avons faim ! », l’opposition cubaine appelle à nouveau à une grande marche de protestation dans tout le pays pour demander la libérati... Poursuivre la lecture

Par Thomas Comines.

Depuis que les manifestations anti pass sanitaire ont commencé de battre le pavé, on entend sur les plateaux des cris de vierges effarouchées, horrifiées de voir comparer nos institutions républicaines, auréolées d’un halo de sainteté démocratique, à une dictature, au totalitarisme, au fascisme ou au nazisme. Cette injure faite aux morts de ces régimes atroces est insupportable, disent-ils, et est sous-tendue par une pensée nauséabonde.

Précisons une évidence en préambule : il est louable d’être attaché à la ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles