Reconnaissances
À propos Articles
Reconnaissances
Raphaël Roger Devismes est étudiant en droit et membre du Cercle Droit et Liberté. Passionné par le droit, l'économie et la politique, la lecture est pour lui essentielle à la compréhension du monde.
0 followers

Articles

Un constat lucide sur la complexité administrative aux solutions trop lacunaires

On attendait le livre de ces deux auteurs depuis longtemps. Paru le 17 novembre 2021, Simplifions-nous la vie ! offre un juste constat sur les dangers de la complexité normative engendrés par une inflation législative générant un désordre normatif. Si le constat est juste, les solutions proposées, intéressantes cependant, souffrent de certaines lacunes.

Un constat juste : la complexité normative engendre des inégalités et affaiblit la cohérence de l’ordre jur... Poursuivre la lecture

Toutes les crises amènent évidemment leur lot d’insatisfactions, de critiques, toutes légitimes. Mais aussi depuis peu, elles conduisent à une volonté de punir les dirigeants, leur faire porter une responsabilité pénale du fait de leur inaction ou du fait des actions de leurs ministères.

Cette volonté d’aller vers le tout-pénal mène à une impasse. Non que l’auteur de ces lignes soit opposé à la judiciarisation de la vie politique, il reste fermement opposé à la politisation de la justice pénale et considère que c’est au travers de la r... Poursuivre la lecture

Lors du débat face au ministre de l’Économie Bruno Le Maire, Éric Zemmour a rappelé que s’il est élu, le Conseil constitutionnel devra se plier face à la volonté du législateur, affirmant que : « ce n’est pas elle qui fait la politique de la France et elle devra s’y habituer ».

La dépossession des pouvoirs consentie par les différents gouvernements ne doit pas nous faire retourner contre les institutions de la démocratie constitutionnelle, dont le Conseil constitutionnel est l’une des plus importantes, permettant de limiter les lois du... Poursuivre la lecture

Par Raphael Roger.

Après avoir vu la hiérarchie des normes, le principe de légalité et les droits et libertés fondamentaux, il convient dans cet article, l’avant-dernier consacré à l’État de droit, le dernier pilier le composant, c’est-à-dire le pilier de la sécurité juridique.

La sécurité juridique comme une garantie contre l’arbitraire

L’État de droit substantiel suppose que la règle de droit présente un ensemble d’attributs substantiels qui lui permettent de remplir la fonction qui lui incombe : elle doit constituer pour les ... Poursuivre la lecture

Par Raphael Roger.

Mon article précédent sur l’effectivité des politiques aggravant les peines eu égard à la criminologie a beaucoup fait réagir, à raison d’ailleurs.

Ce présent article aura pour objet d’esquisser une politique pénale dissuasive, faisant ressortir l’autorité de l’État par ses fonctions régaliennes, tout en s’appuyant sur ce que j’ai précédemment écrit.

L’importance de la certitude de la peine et de la fonction intimidante de la peine

Une politique pénale plus dissuasive ne veut pas dire plus sévère. Xavi... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles