Macron dépensera 60 milliards d’euros de plus qu’avant Hollande

L’État macronien, tout en affichant la posture d’une diminution des dépenses, va réussir l’exploit de demander 60 milliards de plus en 2018, que l’État sarkozien.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Emmanuel Macron at European Council 22-23 june 2017(CC BY-NC-ND 2.0)

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Macron dépensera 60 milliards d’euros de plus qu’avant Hollande

Publié le 29 septembre 2017
- A +

Par Éric Verhaeghe.

Très belle réussite, donc, d’Emmanuel Macron et de l’État macronien qui font croire à des baisses de dépenses publiques, quand celles-ci vont atteindre des sommets historiques. Le secret de cette posture repose sur le fameux adage : c’est quand même mieux que si c’était pire !

Le raisonnement est simple : on ne calcule pas les baisses de dépenses par rapport aux chiffres de l’an dernier, mais par rapport aux chiffres de l’année prochaine si Hollande était resté. Astucieux !

 

L’État macronien s’emballe

Donc, Bruno Le Maire et consorts nous exposent des baisses de dépenses quand la dépense de l’État n’a jamais été aussi élevée : 425 milliards d’euros sont un record. Mais du côté des recettes, le gouvernement s’est empressé d’annoncer une baisse de 6,6 milliards… sur les prévisions de hausse là encore.

En réalité, les impôts continueront à augmenter en valeur absolue. Ils ne baisseront pas.

Du côté du déficit, la situation est la même : il dépassera les 80 milliards. Il est, pour le coup, inférieur aux chiffres astronomiques connus sous Nicolas Sarkozy dans la foulée de la crise de 2008. Il n’en demeurera pas moins en hausse (et ce sera pire en 2019).

Bref, l’État continue son expansion permanente.

Sur le web

Voir les commentaires (10)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (10)
  • ce quinquennat la dette du PIB sera minimum de 400 milliards a rajouter….
    le changement dans la continuité. …
    notre référence :: la GRÈCE. …
    un budget avec 0% de déficit. …meme pas en rêve. ….

  • macon , c’est la continuité du socialisme ; je sais pas ou on va mais on n’y va ;

  • Il me semble que nous allons pouvoir cesser de croire qu’il existait une petite chance que les mauvaises habitudes puissent changer… 🙁

  • C’est tout simplement désolant. La façon dont Macron joue avec les chiffres est insupportable.

    • Il est socialiste et il fut de l’équipe de Hollande et son conseiller. Il ne va pas changer, c’est un énarque! Il n’y a que les abrutis de français pour avoir cru ses mensonges cousus de fil blanc!

    • Macron est socialiste! Vous oubliez qu’il fut conseiller de Hollande, pourquoi un énarque changerait-il? Il n’y a que les français pour être naïfs au point de reélire un Hollande bis!

  • Rien de neuf, c’est exactement comme ça que le Sapin batave nous promettait une baisse des dépenses de 50 milliards d’euros. En tendance. Donc en prenant la droite de la période qui nous intéresse, et en réduisant un peu sa pente.
    Elle était bien évidemment toujours montante.

  • Et le pire dans tous les mensonges de ce gouvernement c’est que la feuille de paie va voir les salaires augmenter grâce aux prélèvements supplémentaires de la CSG sur la feuille de paie des retraités!!! Et cela sans que les salariés travaillent un peu plus. Les 39 heures sont passées aux oubliettes, la France reste aux 35 heures!

  • quand ils supprime des impôts. ..ils sont remplacés par des taxes…

  • Les commentaires sont fermés.

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

La dérive du budget de l’État français en 2024 est l’aboutissement d’une évolution historique : l’immixtion de la puissance publique dans tous les domaines de la vie. Le politique est partout, conformément à la formule simpliste de la gauche radicale depuis environ un siècle : « tout est politique ».

La liberté individuelle ne peut que s’amenuiser si le pouvoir politique réglemente toute action sociale. Le risque ultime est donc la disparition de la démocratie libérale, caractérisée par la place importante qu’elle accorde aux initiativ... Poursuivre la lecture

 « Le Maire demande de nouvelles coupes budgétaires après le dérapage du déficit. »

Bruno Le Maire ne comprend pas pourquoi le déficit 2023 a explosé. La réponse est qu’il est mauvais. Et cynique. Bruno Le Maire voudrait nous faire croire que Le Maire Bruno, son patron Macron et sa clique, qui depuis sept ans conduisent la France à l’effondrement pourraient nous en sortir.

Il veut donc faire des économies « massives »... dix milliards... C’est en effet impressionnant, rapporté aux 154 milliards d’euros du déficit 2023, au défic... Poursuivre la lecture

Il y a bien un déclin de la France au niveau de l’Europe et du monde, et une tentative de contrôle toujours grandissant de la Commission européenne sur les politiques nationales.

Selon Georgina Wright, « il faudrait déplorer à la fois le déclin du poids de la France au sein de l’Union européenne et la mainmise de Bruxelles sur la politique menée par Paris ».

Dans un article publié par Le Monde, Georgina Wright, directrice à l’Institut Montaigne déplore que les Français considèrent, à tort, que l’Europe serait la cause du « d... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles