François Hollande continuera à donner son avis

François Hollande sort de sa réserve et donne son avis sur la présidence d’Emmanuel Macron. Il va continuer à s’exprimer. Et ce n’est que le début.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
François Hollande by Parti socialiste(CC BY-NC-ND 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

François Hollande continuera à donner son avis

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 27 août 2017
- A +

Par Philippe Bilger.

On comprend de plus en plus que François Hollande aurait adoré être vaincu en 2017 comme il avait vaincu Nicolas Sarkozy en 2012.

L’insupportable, dont les Français paient la rançon depuis l’élection d’Emmanuel Macron, est qu’il s’est senti obligé de jeter l’éponge et qu’il ne cesse plus depuis, par frustration, de faire assumer par le pays une décision qu’il a prise seul, de lui faire subir une posture ostentatoire et intrusive après à hauteur de son discrédit d’avant.

Le retrait de François Hollande est bien trop court

En effet, après un délai de décence et de silence beaucoup trop court, l’ancien président de la République s’est piqué de donner des conseils à Emmanuel Macron en se posant, lui, en défenseur des Français et de leurs intérêts alors qu’il les a trahis ou exaspérés. Il a déçu ceux qui avaient voté pour lui et a confirmé tous les autres dans leur opposition.

Bien plus, avec l’arrogance que donne un destin avorté, il se rengorge et déclare qu’il est hors de question qu’il se retire de la vie politique et qu’il interviendra à sa convenance (Le Figaro).

Il y a là une tentative désespérée de rester dans le jeu pour qu’on parle de lui. En bien, espère-t-il, puisqu’il a quitté le pouvoir, donc à rebours du mal l’ayant accablé quand il l’exerçait.

Il avait déjà tenté, lors de l’élection de son successeur, de l’entourer, de le choyer, comme son protégé, telle sa créature.

François Hollande est-il irremplaçable ?

Nous avions bien perçu, très peu de temps après sa déclaration de retrait, que François Hollande la regrettait et qu’à peine placé sur la touche de sa propre initiative, il s’estimait pourtant irremplaçable comme au premier jour. Nous n’avions pas imaginé pourtant à quel point son abandon allait avoir des effets dévastateurs sur lui.

Il lui faudrait à toute force rattraper la candidature perdue. Il allait parler, faire savoir, conseiller, se camper en modèle. Tous les mots qu’il n’a pas pu dire durant la campagne de 2017, les discours qu’il n’a pas pu prononcer, les nouvelles promesses à ne pas tenir, les commentaires infinis à ne plus développer auprès des journalistes, cette béance, ce vide, depuis que, par une aberration qu’il ne s’explique pas, il a laissé ses adversaires se combattre médiocrement – ils ne méritaient pas d’être laissés en déshérence.

Il va nous offrir à foison ce dont on l’a privé, ce dont il s’est privé.

L’impudeur politique de François Hollande

Ce n’est que le début. Peu lui importe son impudeur politique et qu’on lui reproche de faire preuve de l’autosatisfaction du fossoyeur, de la bonne conscience qui se vante d’avoir réussi mais sous une autre présidence.

Il va nous jouer le rôle d’un Père de la patrie d’autant plus accablant qu’il n’aura pas été jusqu’au bout de la patrie. Des temps difficiles nous attendent : n’étant plus en charge, il se peut que François Hollande agisse puisqu’il a commenté durant cinq ans.

Je crains tellement le pire que j’aurais été prêt à valider une nouvelle candidature de François Hollande puis sa défaite, avec sans doute son silence, plutôt que de devoir subir l’interminable palliatif d’une déconfiture selon lui trop tôt proclamée.

Un lassant président pour de faux, se repentant d’avoir manqué le vrai.

Sur le web

Voir les commentaires (36)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (36)
  • Qu’il donne son avis , après tout ce qu’il a escroqué comme impôts aux Français est la moindre des chose , encore qu’il faille dire que cela ne lui coute rien !

    • Il ne faut pas trop lui en vouloir, c’est un petit bourgeois de droite vu son éducation qui a voulu faire une politique de gauche sans trop y croire et il s’est mélangé les pédales

  • tout ces ex , ils ne veulent pas qu’on les oublie ; ça leur est insuportable ; sans nous ils ne sont rien …..

    • @ véra
      Ce n’est qu’un signe de plus de la psychologie d’ambition et de narcissisme nécessaire pour briguer le pouvoir « supérieur » sur ses semblables: je suis quasi sûr que dans son esprit, il n’a pas échoué, pas plus que le précédent et qu’il reste « indispensable »!

      Et cela contraste avec le sort d’un A.Juppé qui a conservé son influence et apparaît sans doute bien moins « mauvais joueur »: il conserve sa réputation locale, est capable et de se taire et de laisser échapper quelques saillies cruelles et non dénuées de bon sens et souvent d’humour.

    • Et oui, Sarko fait la même chose, il faut faire comprendre à ces « gens » que nous les avons suffisamment vus et entendus.

    • L’égo fait l’homme, et aussi le progrès et aussi les guerres. la limace ‘a pas dégo, elle ne fait pas avancer l’humanité. Alors Hollande a le droit de donner son avis et de nous faire sourire

      • @ le papet
        Le retour de son prédécesseur ne fut pas « glorieux »! Fr.Hollande aurait dû retenir la leçon! Peut-être veut-il reconstruire le P.S. sur ses ruines: bonne chance! J.Chirac, dans la maladie, a conservé une certaine sympathie dans la population!

  • On comprend ainsi pourquoi les journalistes sont chouchoutés…ça intéresse quelqu’un les états d’âme de Mr 3% de popularité ?
    C’est de de la com pour faire remonter la côte de Macron comme ses mystérieuses vacances à Marseille …pas vraiment mystérieuses (qui va en vacances à Marseille ?) ou sa visite télévisée au Touquet….. Ça sent la fin de règne avant de l’avoir commencé

  • Cher auteur,
    à nous de ne pas l’écouter!!
    Exprimons nous en réaction en boycottant les médias qui le publierons et en leur faisant savoir…
    Bien à vous

  • L’auteur se montre bien sévère avec un perdant, qui ne peut plus rien faire d’autre que japper autant qu’il peut pour tenter de regagner un peu de l’attention qu’il a perdue par sa seule faute.

    On aimerait qu’il soit aussi critique envers l’actuel président, dont l’action a elle une réelle importance pour le devenir du pays.

    • @ Dr Slump
      Et encore!
      Quelle est la crédibilité de celui qui « jappe » pour tenter de réécrire une histoire trop récente?
      Et il ne pourra le faire que plus « à gauche » qu’E.Macron, de façon réaliste?

      • Je pense que l’auteur est surtout très colère que feu le président Hollande puisse nuire à son favori, son champion, son chouchou, son adoré, Mr Emmanuel Macron, pour lequel il n’a eu de cesse de faire les louanges pendant toute sa campagne.

        • @ Dr Slump
          J’ai la fâcheuse habitude d’oublier le liens entre auteurs et leurs position affirmée. Moi, de l’extérieur, j’ai vu E.Macron, certes ancien ministre de Fr.Hollande mais qui a démissionné: il aurait pu ou il pourrait être le réformateur que la France attend, sans trop se rendre compte que sauver son pays demande souvent de sacrifier quelques unes de ses mauvaises habitudes, illogiques, sans doutes, mais confortables!
          Même mon pays, un des plus riches au monde, l’a fait, avec une réforme fiscale sérieuse pour protéger la prospérité dans l’avenir. Une « grande puissance » comme la France devrait y parvenir!

  • c’est quand même un des plus grands présidents de la république française des 5 dernières années

  • Qu’il parle, vues les volées de bois verts qu’il se prend dans les commentaires, soit pour un individu normal, cela le rafraîchira très vite, soit il se confirme que c’est un pervers narcissique et il ne peux comprendre et ne comprendra pas….

  • Il peut toujours le donner son avis mais je crois que tout le monde s’en fout …. ça lui donne peut être une légère impression d’encore exister

  • Je plains l’auteur de l’article, de souffrir autant de la médiocrité de l’homme, et de la « normalité » du personnage politique. Son analyse est entièrement satisfaisante. Quant au moyen de le faire taire, il n’échappe pas à l’ordinaire, donc, il est impossible. Il va falloir se le …cir.

  • Il est plutôt mal placé vu ses résultats. Il semble que les français aient une fatale tendance à ne pas en tenir compte, pour se focaliser sur les paroles et les manipulations désespérées des politiciens!

  • Très pénible de devoir écouter un homme qui a échoué sur toute la ligne. Je suis heureux que Macron le mouche.
    De toutes les façons les français ne l’écoutent pas et ils ne sont pas prêts de vouloir redorer son blason.

  • 5,2 millions d’inscrits à Pôle Emploi toutes catégories France entière en mai 2012 ; 6,6 millions en mai 2017 ; soit +1,4 millions de chômeurs pendant le quinquennat, +27% d’augmentation du chômage pendant une phase de reprise économique mondiale.

    Il n’est bien sûr pas utile de préciser plus avant l’accueil qu’il conviendra de réserver aux avis de M. Hollande.

    Il semble utile, en revanche, de lui suggérer de raser les murs voire d’aller se faire oublier loin de France (à ses frais bien entendu) afin de limiter le risque de retour de bâton pour les mauvais coups qu’il a porté au pays pendant son mandat.

    • @ DvD
      « (à ses frais bien entendu) »
      Vous connaissez les soins apportés par la « République » à ses présidents non réélus? L’ « égalité » n’y est plus le souci premier!

  • Il peut causer autant qu’il voudra : nul ne l’écoutera comme nul n’écoute son fils spirituel macron du reste

  • Hollande a vu que les « ex » sont plus populaires que durant leur mandat, comme ce fut le cas pour Chirac par exemple. Il veut donc panser son ego à coup de déclarations suivies de sondages flatteurs, mais cela risque de ne plus marcher !

  • C’est que le coiffeur à 20€ ça change du coiffeur à 10k€, c’est plus trop la même chose.

  • Je pense que vous êtes un peu sévère et que vos propos reflète une profonde amertume. Moi je proposerais a mon député de lancer un projet de loi sur un délit de mauvais gestion caractérisée ayant porté préjudice à l’économie de la France

  • « de tous ceux qui n’ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent » (P Desprogres).
    Le problème, c’est que c’est avec notre argent : il faut vraiment couper les vivres à ces parasites.

  • Merci dr slump, je n’ai pas osé encore critiquer l’auteur de l’article, mais vous l’avez fait beaucoup mieux que je ne l’aurais fait.

  • Au secours ! Rien que de ré-entendre son parlé hésitant, entrecoupé de « heu… » pénibles à l’oreille m’a été désagréable… Et en plus, pour l’entendre donner des leçons, tel un sage sur son rocher. Quel ridicule ! Faudrait que ses proches lui disent…

    Alors qu’il pourrait aller se la couler douce sous les tropiques, ou dans une fermette corrézienne (parait que c’est une terre qu’il aime, ah, ah, ah !) avec son petit pactole de retraite..

    Comme dirait l’autre « Plus jamais ça ! »

  • Serait-ce la fin de la sécheresse ❓

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Quand les temps sont moroses, quand les perspectives semblent sombres, rien de tel qu’un peu de distraction sans prétention pour se changer les idées et rire un peu. En France, alors que les prix de l’énergie s’envolent et que la guerre en Ukraine nous désole, nous réalisons une fois de plus avec effroi que nous n’avons pas de pétrole et beaucoup trop d’impôts. Mais par chance, nous avons François Hollande pour nous dérider !

Ancien Président et héros improbable de virées amoureuses en scooter, il rêvait de rendosser l’habit de Capitai... Poursuivre la lecture

1
Sauvegarder cet article

Par Jean-Philippe Feldman. Un article de l'IREF Europe.

Les supputations sont allées bon train après que François Hollande a récemment déclaré qu’« un ancien Président peut très bien être candidat à l’élection présidentielle ». Pourtant, la question essentielle n’a pas été posée : comment François Hollande peut-il encore exister en politique ?

L’exception française

Les commentateurs n’ont pas manqué de railler les ambitions présidentielles toujours vertes de l’ancien chef de l’État. On peut comprendre humainement que François Ho... Poursuivre la lecture

Suspense intenable ! François Hollande va-t-il bientôt nous annoncer sa candidature présidentielle ? Des propos habilement équivoques tenus récemment par l'ancien chef de l'État devant des lycéens relancent la machine à spéculation politico-médiatique : "pour l'instant", il n'est pas candidat. Mais comme "ça ne va pas bien" - sous-entendu, à gauche, vous l'aurez immédiatement compris - forcément, il s'interroge :

"Est-ce qu'une candidature de plus serait utile ? Je ne sais pas. Je ne le pense pas, d'ailleurs. J'ai les mêmes idées qu'av... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles