Le mirage des énergies fatales

Les Français ne doivent pas se laisser fasciner par le mirage des énergies renouvelables fatales dont les avantages proclamés reculent avec le temps qui passe.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Nicolas Hulot (Crédits Olivier Tétard, licence Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le mirage des énergies fatales

Publié le 8 juillet 2017
- A +

Par Michel Gay.

L’ADEME a publié en 2016 un scénario permettant de produire 100% d’électricité renouvelable en France en 2050. Ces sources d’énergie ont, pour la plupart (éolien, solaire, marée), une production intermittente et fatale. Elles produisent selon les caprices de la nature.

Leurs coûts de production sont exorbitants pour la collectivité, notamment pour l’éolien et le solaire. Il faut en effet y ajouter ceux des moyens complémentaires de soutien (stockages, productions thermiques) pour la gestion de l’intermittence.

Gestion de l’intermittence

La quantité d’énergie renouvelable produite en moyenne sur une longue période (une année par exemple) peut égaler la consommation. Mais la vraie question (cruciale) est : « la puissance fournie est-elle disponible en permanence pour équilibrer le besoin dans le réseau de distribution ? ». Il est en effet nécessaire de produire de l’électricité en permanence pour équilibrer les besoins en temps réel, sous peine d’effondrer le réseau.

L’analyse du seul mix électrique est insuffisante pour comprendre la transition énergétique car cette dernière concerne l’ensemble des besoins. L’électricité ne représente que 25% de la consommation totale d’énergie finale en France.

Or, une partie de la consommation carbonée sera reportée sur l’électricité si la production associée n’émet pas de gaz à effet de serre (GES). Ce transfert concernera une partie des transports (véhicules électriques), des besoins en chauffage (pompes à chaleur).

Réduire la consommation d’énergie totale ne se traduira donc pas par une diminution de la production d’électricité. Ce sera même probablement le contraire…

L’existant

Les installations actuelles de production d’électricité en France émettent peu de GES (moins de 50 gCO2/kWh) car elles reposent essentiellement sur le nucléaire et l’hydraulique (les ressources naturelles sont aujourd’hui proches de la saturation pour l’hydroélectricité). La pollution est très faible pour ces modes de production.

Le coût actuel de l’électricité en France est compétitif (le second moins cher d’Europe) et le solde des échanges avec l’étranger est positif de deux milliards d’euros. De plus, la sécurité d’approvisionnement est remarquable.

Pourquoi vouloir détruire ce qui donne toute satisfaction ?

Le scénario ADEME 100% renouvelable

Le scenario ADEME 100% renouvelable présente notamment les inconvénients suivants :

–  le coût exorbitant,

–  l’occupation d’immenses surfaces,

– et, surtout, l’intermittence de productions fatales qui pose des problèmes non résolus de stockage et de fiabilité du réseau. Le scénario ADEME s’appuie principalement sur des énergies non pilotables (intermittentes et fatales).  Il suppose aussi que la future production d’électricité sera plus faible que la production actuelle, alors que, en 2050, la population sera plus nombreuse de près de 15%, et qu’il devrait y avoir 30% de logements de plus (prévisions INSEE).

Par ailleurs, il faudra satisfaire le nouveau besoin de développement des véhicules électriques promu par Nicolas Hulot dans son Plan Climat le 6 juillet dernier (30 milliards de kWh supplémentaires pour les 10 millions de véhicules prévus par l’ADEME). Et aussi accompagner les évolutions de l’économie vers la numérisation (multiplication des serveurs) et la robotisation de l’industrie.

Une diminution de consommation totale ne peut donc se concevoir sans un rationnement pour les Français (via une forte majoration des prix), qui serait économiquement destructrice et socialement inacceptable. Elle ne pourra pas être obtenue par une amélioration significative de l’efficacité énergétique, l’essentiel des gains les plus faciles ayant déjà été accompli dans ce domaine.

L’ADEME vise la décroissance

Dans son étude, l’ADEME a  accepté la décroissance en limitant la consommation d’électricité et en faisant des hypothèses irréalistes sur les coûts.

En dépit des progrès d’efficacité et de sobriété qui seront réalisés, une baisse de la consommation d’électricité à l’horizon 2050 ne pourrait que correspondre à un choc socio-économique majeur. Elle interdirait aussi un transfert des consommations d‘énergie fossile dans le bâtiment et les transports vers une électricité propre.

Les énergies renouvelables intermittentes rendront nécessaires l’installation complémentaire de centrales à combustibles fossiles ce qui conduira à des émissions supplémentaires de GES. En Allemagne, par exemple, qui a beaucoup investi dans les éoliennes et le solaire, les émissions de CO2 par habitant sont deux fois supérieures aux émissions françaises.

L’étude précitée de l’ADEME, agence publique certainement soucieuse de l’intérêt général, a été utilisée de façon idéologique dans le cadre de la transition énergétique. Le but est de faire croire à la population que les énergies renouvelables pourront succéder aux énergies fossiles et à l’énergie nucléaire. L’usage médiatisé de ce scénario a eu pour effet d’obscurcir un peu plus le débat politique sur les enjeux énergétiques de long terme.

Les idées simplistes et les simplifications outrancières propagées par les médias et les réseaux sociaux deviennent rapidement des vérités acceptées, alors qu’elles demandent de longs raisonnements pour être contredites.

Les Français ne doivent pas se laisser fasciner par le mirage des énergies renouvelables fatales dont les avantages proclamés reculent avec le temps qui passe.

Voir les commentaires (35)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (35)
  • « énergies renouvelables fatales »
    fatal : fixé par le destin, inévitable
    « merveilleux » lapsus révélateur de M. Gay

    • Fatal: fixé par le destin, inévitable. C’est à dire qu’on ne contrôle pas. Et effectivement on ne contrôle pas la météo, on la subit. On subit donc aussi les pics et les creux de production des éoliennes et des panneaux solaires, car malheureusement ils ne correspondent pas souvent avec nos pics et creux de consommation.

    • Sens 2
      Qui entraîne des effets désastreux, la mort.
      Exemple : Erreur fatale.
      Synonyme : nuisible

      • mais le soleil et le vent sont la vie, qui recommence éternellement, le nucléaire c’est la mort et une réaction qui conduit à un état stationnaire

        • Mais le nucléaire est aussi la vie :mrgreen:

        • karl34: le nucléaire c’est la mort et une réaction qui conduit à un état stationnaire

          Comment avec vous réussi à apprendre à lire et à écrire tout en passant totalement à côté des autres connaissances, c’est un mystère… ?

          Bref !


          Nous baignons littéralement dans la radioactivité et les rayonnements naturels, notre ADN est même taillé pour cela, leur effet mutagène est en partie responsable de l’extraordinaire diversité de la vie et de la vitalité de l’évolution.
          https://fr.wikipedia.org/wiki/Radioactivit%C3%A9#Radioactivit.C3.A9_naturelle


          Et Inde et au Brésil par exemple, cette radioactivité atteint 20 fois la moyenne Française, mais certaines régions de France sont bien plus radioactive à cause du radon:
          https://fr.wikipedia.org/wiki/Radon#Impact_sanitaire_du_radon

          karl34: mais le soleil et le vent sont la vie

          Sans rire, vous avez une peur panique des rayonnements radioactifs et vous arrivez à louer le soleil dans la même phrase ? Le mélanome est un des cancers les plus agressifs qui soient. Sous forme métastatique, il tue dans 95% des cas. 80’000 atteintes sont recensées en France et ils font 800 morts par année. Le nucléaire civil: zéro.


          « Pour l’heure, méfiez-vous du Soleil, car même les quelque 95 pour cent de rayons UV A, que l’on considérait il y a encore quelques années comme inoffensifs, se révèlent nocifs pour les gènes. »
          http://www.pourlascience.fr/ewb_pages/a/actu-comment-les-uv-a-modifient-l-adn-26784.php

          La réalité est un peu plus complexe que les hymnes que vous font chanter les éco-rigolos.

  • Inutile de discuter d’un sujet sur lequel nous n’avons aucune influence et où la raison n’existe pas.on se dirige tout doucement sur un scénario à la Mad Max. La pénurie énergétique nous est promise.. avant 2050.on remplace une energie bon marché et surtaxee par une energie hors de prix et donc réservée à une élite.
    Le résultat sera l’enfermement des populations sans besoin de gardien ni de mur…avant la voiture de Mr toutlemonde Mr toutlemonde ne connaissait du monde que ce qu’il voyait à portée des yeux ,plus loin était un monde inconnu.

  • Combien faudra-t-il de temps pour inverser les écolo-propagandes des ayatollahs verts ? Pendant ce temps, la gabegie continue, et la recherche sur la fragmentation reste interdite.

  • « L’étude précitée de l’ADEME, agence publique certainement soucieuse de l’intérêt général ». C’est très gentil et consensuel mais je crois deviner la colère derrière des propos qui cherchent à convaincre par la froideur de la raison.

    Je mes les pieds dans le plat, l’ADEME est un foyer d’idéologues payés essentiellement par l’argent public mais qui ont pourtant un intérêt bien concret : le leur, sauver leur boulot de brasseur du vent.

  • Chaque français se dit peut être que ce sont les autres qui sont concernés. Nicolas Hulot fait partie de la mouvance des décroissants, mais il a trois enfants (cad qu’il accroit la pop), il a consommé de l’énergie fossile comme 100 français moyens, etc.
    Bref, c’est toujours la même rengaine, faites ce que je dis mais ne faites pas ce que je fais.
    Ce gouvernement ne sera en aucun cas comptable de ce qui se passera en 2040. Nicolas Hulot aurait tout aussi bien préconiser les déplacements supraluminiques pour 2100, ou la téléportation pour 2075.
    L’Etat entend contrôler le climat sur Terre, mais il est incapable de mettre en place des solutions pour réduire le chômage, incapable de réduire la dette du pays… C’est à mourir de rire.
    Une majorité de français sont hypnotisés par la nouvelle religion climatique.*
    Pourvu que Trump tienne le coup, qu’il y aie encore un pays refuge pour les adultes sains.

    • @ AlfredSG
      Ne vous en faites pas! Les gens ne sont pas partout « hypnotisés par la nouvelle religion (« croyance » serait plus exacte!) climatique ».

      Aucun ministre ne propose la suppression des véhicules à moteur à explosion, hors de France! Dans les pays où le discours compte moins que les actes, les politiciens, qui ne se prennent pas pour des « vedettes » ont tout intérêt à être plus pragmatiques si ils veulent être réélus! Chez moi, le taux de croissance est supérieur à celui de la de la Nouvelle Zélande: un simple échange avec les pays d’Europe du Nord européen suffirait donc à vous inspirer!

      De là à croire qu’en un quinquennat, E.Macron pourra retournée l’évolution des 40 dernières années, il ne faut pas rêver!

      Quant à Michel Gay, il devrait se rendre compte que depuis Fukushima, ses centrales nucléaires à fission sont condamnées à moyen terme quand les coûts du renouvelable diminue (chez moi, il n’y a plus de subside pour l’installation de solaire des particuliers), de même que le stockage (- 75% du prix des batteries), parait-il), et chaque fois que je le lis, j’attends avec impatience les premières ventes de Tesla de seconde main!

    • Merci AlfredSG. J’estime que l’essentiel vient d’être écrit sur la « vertitude » ambiante et malsaine d’une partie des français.

  • Encore une belle démonstration de l’escroquerie de l’ADEME, certainement aux mains des écologistes, puisqu’il est matériellement impossible d’avoir de l’électricité avec 100% de renouvelable, puisque ces énergies sont incapables de produire plus de 30% du temps. Nous n’aurons donc pas d’électricité les 70% restant.

    • là je ne suis pas d’accord…il est possible d’avoir 100% de renouvelable…en acceptant de s’appauvrir…ce qui est inacceptable est l’enfumage façon ademe qui est chargée au passage me semble t il de la promotion de la transition energetique ( terme creux au passage)..il serait extraordinaire qu’il sorte de l’ademe autre chose que de la promotion est enr…

  • Nouvelle illustration de l’absurdité dogmatique des écolos à la sauce Hulot. Prétendre réduire les émissions de CO2 tout en diminuant la part du nucléaire dans le mix énergétique et en faisant la promotion des véhicules életriques… c’est d’une incohérence totale, à moins de viser délibérément la décroissance. Ce plan climat est une arme de destruction massive de l’économie française.

  • Ainsi les énergies renouvelables n’auraient que des inconvénients par rapport aux énergies fossiles et fissiles qui n’auraient que des avantages. Jugeons-en:
    – ce brave charbon que les mineurs de fond adoraient tant et qui leur a permis de belles maladies pulmonaires, la réduction de leur durée de vie ou la mort pour raison de grisou…
    – ces braves produits pétroliers qui nécessitent quelques guerres pour se les procurer…
    – ces braves énergies fossiles dont la combustion risque de nous entraîner vers une modification climatique sans précédent dans le plus bel exemple d’égoïsme vis à vis de ses descendants…
    – ces braves énergies fissiles aux conséquences si dévastatrices que personne ne veut les assurer…
    Oui tout cela est peut être moins cher si l’on oublie certaines conséquences au prix pharaoniques. Il faut juste ne pas parler de ces conséquences, ce que fait merveilleusement bien Michel GAY.

    • « ces braves énergies fossiles dont la combustion risque de nous entraîner vers une modification climatique sans précédent dans le plus bel exemple d’égoïsme vis à vis de ses descendants… »
      Que vous utilisez tous les jours comme tout le monde, les mêmes énergies fossiles qui ont façonné l’occident et le niveau de vie de ses habitants y compris vous…
      Quant à la modification climatique, elle est surtout dans votre tête, vous y connaissez quoi au climat en dehors de ce qu’en dit TF1 ?
      Vous pouvez me dire qui mesurait la température globale sur Terre au XIIe siècle pour comparer avec maintenant ?

    • Tu ne peux pas continuer à lire libé ou le monde et arrêter de déverser de telles conneries sur ce site ?
      Ah les mineurs. Ils auraient dû rester à la campagne pour mourir (de faim) encore bien plus jeunes mais en bonne santé.
      Et les guerres, bien-sûr, la France a envahi le Qatar récemment.
      Quelles périodes horribles que l’optimum romain et médiéval. Faut oser parler de descendants quand on est décroissant…
      Pour les conséquences dévastatrices, on attend des exemples …

    • Ainsi les énergies renouvelables n’auraient que des inconvénients par rapport aux énergies fossiles et fissiles qui n’auraient que des avantages.

      2/20 en lecture de texte, mais juste pour votre culture générale :
      Il n’y a pas de choix entre EnR OU BIEN fossile/fissile. Du fait de la non-stockabilité des EnR actuellement vous devez forcément choisir:

      EnR ET fossile.
      ou
      EnR ET fissile.

      Les très écologistes Allemands ont « choisi » le charbon.
      http://www.lemonde.fr/pollution/article/2016/07/05/le-charbon-entraine-23-000-morts-prematurees-en-europe-chaque-annee_4964092_1652666.html

  • Gouverner , c’est prévoir, pour 2050 Mr Hulot , ses associés EM et l’ademe ramèneront le niveau de vie des français à celui d’un pays en voie de développement . Il ne doit pas ignorer ce qui se passe dans les pays concernés ( Amérique du sud ) ; coupure électricité , eaux plusieurs heures par jour. Industrie inexistante .Tout cela pour le plaisir d’une caste dirigeante qui comme dans la Rome antique ne pense qu’aux jeux et aux plaisirs .

  • La France va finir par inventer le ticket de rationnement énergétique. Et même à ce moment là, il y aura encore des détracteurs pour défendre l’irrationnel.

  • Quand j’écoute un type comme Hulot je me pose toujours des questions : ce type croit-il vraiment ce qu’il prône ? Si oui le type est vraiment l’archétype du vrai con d’idéologue issu de l’élevage français prolifique de renommée mondiale. Si c’est non le type doit être une sacré ordure pour sacrifier les français sur l’autel de ses petites ambitions. En fait je pense que c’est un mélange des deux : une ambition démesurée à laquelle il a tout sacrifié , y compris sa jugeotte

  • L’écologisme, ce sont les soviets sans l’électricité.

  • pour recharger ma voiture électrique, un groupe électrogène Diesel revient moins cher.

  • -Après le tout-pétrole; nos politiciens ont arrêté leur choix tout électrique . En ce moment, Hulot veut supprimer tous les véhicules D/E pour 2040 et les médias mainstream renchérissent, refusant de voir la pollution que cela engendrerait, ni qu’il existe d’autre solution tout aussi rentables comme l’hydrogène ! mais tout cela va bouleverser certains lobbies et leurs soutiens politiques désireux de protéger leurs chasses gardées…
    http://www.lepoint.fr/automobile/blogs/jacques-chevalier/automobile-le-plan-hulot-entre-realisme-et-dogmatisme-07-07-2017-2141241_654.php
    http://www.liberation.fr/futurs/2016/03/10/automobile-hydrogene-le-cout-de-l-envie_1438830
    – Le tirage des voitures électriques reste faible, peu d’autonomie à moins d’avoir 1 hybride 2 fois + chère à l’achat mais c’est silencieux. La platine employée pour les batteries fait grimper les prix mais que faire des stocks de batteries en surnombre usagées qui inonderont le marché ? l’Hydrogène par contre est bon marché et ne rejette que de la vapeur d’eau dans l’atmosphère, mais il n’existe aucun réseau de pompes à hydrogène en France ! Si on fabriquait d’avantage de ces voitures leur prix baisserait grandement mais les médias n’en parlent pas ou peu alors que des constructeurs japonnais ce sont lancés là-dedans …

    • Et il faut produire de l’hydrogéne. Aujourd’hui, l’industrie en fabrique à partir du … pétrole ! L’électrolyse de l’eau étant trop peu rentable.

  • Avec la fermeture envisagée de 17 réacteurs nucléaires (sans remplacement ?) , j’espère que Michel Gay va passer du pistolet à eau au bazooka. C’est un pan essentiel de notre économie déjà mal en point qui est en cours de destruction.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Michel Gay et Jean-Jacques Nieuviaert.

 

Selon un rapport du 28 avril du « Centre for Research on Energy and Clean Air », bien que les volumes de ventes aient diminué, la Russie a presque doublé ses revenus issus de la vente de combustibles fossiles à l'UE pendant les deux mois de guerre en Ukraine grâce à la flambée des prix. La Russie a perçu sur cette période environ 62 milliards d'euros de ses exportations de pétrole, de gaz et de charbon, dont environ 44 milliards vers l’UE, ... Poursuivre la lecture

Par Saul Zimet.

Les chiffres de la croissance économique pour le premier trimestre de cette année sont tombés, et ils sont lamentables. Dans l'économie très réglementée des États-Unis, nous en sommes venus à nous attendre à des taux de croissance faibles. Mais une croissance négative est particulièrement mauvaise, ne se produisant que dans des conditions économiques terribles. Et pourtant, décroître est précisément ce qu'a fait l'économie américaine au cours des trois premiers mois de 2022.

Selon un communiqué du département du ... Poursuivre la lecture

Toujours plus large, toujours plus long, toujours plus lourd. Tel pourrait être le credo des constructeurs automobiles pour nous acheminer des véhicules ne cessant de gagner autant en taille qu’en poids. Et ce pour des infrastructures qui, loin d’évoluer dans le même sens, iraient plutôt dans celui de la démobilité avec contraction des axes jusqu’à leur disparition pure et simple.

L’on pourrait même se demander s’il n’existe pas une règle universelle qui voudrait que plus les ralentisseurs et chicanes gagnent en taille, plus les véhicu... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles