Il fait trop chaud ? La faute au réchauffement climatique !

« La chaleur ? C’est le réchauffement climatique mon bon monsieur. » Non, ce n’est pas un propos de bistrot mais une communication d’un très sérieux organe lié à l’ONU.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Il fait trop chaud ? La faute au réchauffement climatique !

Publié le 21 juin 2017
- A +

Un billet d’humeur de Benoît Rittaud.

Il fait chaud ces jours-ci en France, comme quoi le réchauffement climatique c’est pas du bidon. J’ai l’air de caricaturer la position de ses défenseurs ? Pas du tout : c’est la Convention Cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) elle-même qui l’affirme. Attention les yeux :

(Le tweet original est ici.)

D’ordinaire, ce genre de réflexion à la « y a plus d’saisons mon bon monsieur » est subtilement camouflé dans divers éléments de langage au conditionnel, genre « selon plusieurs modèles climatiques, la chaleur exceptionnelle observée ce 14 juin à Grenoble, inédite depuis 1964, pourrait s’observer plus fréquemment dans cette ville à partir du milieu du XXIIIe siècle ».

Un manque d’honnêteté certain sur le climat

Mais cette fois, à ce qu’il semble, le machin climatique onusien (qu’on imagine un peu inquiet à la perspective de devoir se passer désormais des subsides américains qui assuraient jusque-là une bonne partie de sa pitance avant qu’un Trump touché par la grâce ne décide d’y mettre fin) a donc décidé de ne plus s’encombrer de ces quelques reliquats d’honnêteté intellectuelle.

À moins d’un retrait assorti d’excuses, la brutalité anti-scientifique d’un tel tweet disqualifie la CCNUCC pour exprimer quelque position que ce soit sur la question climatique. Une institution capable de s’abaisser à une propagande aussi pathétique est indigne de la confiance des citoyens et des gouvernements.

Ce tweet aura au moins un mérite : la stratégie de communication délibérément trompeuse dont il est l’expression prouve le bien fondé de la pétition de la CO2 Coalition initiée par Richard Lindzen pour un retrait des États-Unis et des autres pays de la CCNUCC.

Sur le web

Voir les commentaires (13)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (13)
  • Il fait trop chaud….pour les gens sur la plage , pas vraiment. En Afrique aussi il fait chaud..mais là bas , c’est normal…ce qui est vraiment normal est qu’il fasse chaud lorsque l’on est au mois de juin …ce qui n’est pas arrivé depuis longtemps , merci l’anti cyclone , merci el Nino ,merci à la chance.

  • des scientifiques prévoient une baisse importante des températures dans le courrant de l’été ; on vérra bien ce que vaut cette prévision sur le court terme ;

  • L’ampleur des écarts de température par rapport à la moyenne, très supérieure à ce qui est prévu pour la fin du siècle par le GIEC dans la cadre du présumé réchauffement planétaire anthropique, est telle qu’il est évident que ces vagues de chaleur n’ont pas grand chose d’anthropique. Leur multiplication prouve qu’on a manifestement affaire à un changement climatique naturel.

    • Changement climatique naturel , nous n’aurions plus un climat tempéré à influence océanique..l’océan aurait il disparu ?
      Cela n’existe pas le changement climatique , le climat est ce qu’il est , son bouleversement ne peut être que le résultat d’un cataclysme durable comme pour la France un changement de route du gulf stream entraînant un déplacement des anti cyclones. Un .séisme sous marin avec basculement du plateau océanique par exemple.

      • Changement ne signifie pas nécessairement bouleversement. En l’occurrence, il semble que les situations météo que nous subissons actuellement soient plus fréquentes et liées à une trajectoire du jet-stream plus sinueuse qu’elle n’était auparavant. Cf. cet article https://global-climat.com/2017/03/29/un-jet-stream-bloque-favorise-canicules-et-inondations/
        Comme le journaliste et les scientifiques à la base de cet article sont des piliers du réchauffisme anthropique, cette modification du jet-stream est imputée à nos émissions de C02, ce qui est du gros pipeau, alors que ce sont clairement des facteurs naturels qui sont à l’oeuvre. Peut-être bien la baisse de l’activité solaire.

        • S’il fait trop chaud, c’est la faute du réchauffement climatique.
          S’il fait trop froid, c’est à cause du dérèglement climatique.
          C’est devenu l’horizon indépassable de la pensée contemporaine.

        • Comme pourrait dire un climatologue ,il ne faut pas confondre climat et météo….la météo change chaque jour, le climat jamais sauf bouleversement géologique soudain ou lent. le jet stream existant dans un milieu plus fluide à sans doute une grande importance sur la météo ,mais les courants marins décident du climat ,leurs changement sont très lents…..l’ensemble courant marin courant aérien constitue un moteur thermodynamique alimenté par une source très stable, le soleil et la rotation de la terre est un formidable générateur de turbulences par son instabilité (la terre n’est pas ronde ni plate ,les montagnes , son axe de rotation est instable).
          Le co2 dans tout cela…….

    • Il n’y a aucune multiplication de canicule relevée. En cette saison il est normal d’avoir des journées très chaudes.

      •  » Il n’y a aucune multiplication de canicule relevée. En cette saison il est normal d’avoir des journées très chaudes.  »

        Par contre les multiplications d’hivers rigoureux en Amérique du nord chaque année ils en font pas des tartines comme pour les canicules. Heureusement qu’internet n’a pas comme les alarmistes de mémoire sélective. Il suffit de taper sur google  » hivers rigoureux en Amérique du nord  » au moins depuis 2009 jusque à 2017. Chaque année sur ce continent on parle de record de froid ou de chute de neige. Mais j’ai entendu des réchauffistes nos expliquer que c’est due au réchauffement climatique. Le pôles fondent et ça refroidi les océans et le climat. Bref, après nous avoir juré il y a 20 ans en arrière que les hivers rigoureux allait devenir de plus en plus des exceptions ces prochaines décennies. Bref les hivers doux en France ou en Suisse sont toujours pris comme norme à l’échelle du monde.

  • Vous rigolez ? Le but de cet organisme n’est clairement pas de se prévaloir de la science, c’est une opération de comm, qui est faite à un moment et à un lieu où elle aura un maximum d’impact. On ne va pas expliquer aux gens que le climat se réchauffe pendant les pluies d’automne, on va plutôt attendre un phénomène devenu inhabituel et en profiter au maximum pour faire le buzz.

  • Dans le Figaro d’hier on trouve un article clamant que dans l’avenir il fera de plus en plus chaud. Le titre de l’article est significatif:
    Les canicules mortelles vont s’accentuer en 2100!
    Et c’est un journal sérieux… qui est tombé bien bas en désinformant ses lecteurs et faisant des prévisions comme madame Irma, en lisant dans le marc de café ou la boule de cristal?
    Comme s’il ne faisait jamais chaud l’été en France!

    •  » Dans le Figaro d’hier on trouve un article clamant que dans l’avenir il fera de plus en plus chaud. Le titre de l’article est significatif:  »

      Les alarmistes font sans cesse dans la surenchère. Je ne sais pas si vous avez remarquez; mais tout les 6 mois ils nous disent que les études sur les réchauffements climatiques seront bien pire que ce qui a été prévu. Apparemment ils ne se rendent pas comptes qu’ils se gourent tout les 6 mois. Ce qui n’est pas sérieux quand on prétend avoir toujours raison. Mais comme ils arrivent à faire avaler leurs couleuvre au plus grand nombre, ils ne vont pas se gêner à continuer leurs surenchères.

  • Pas d’accord M Rittaud (aka Ben) : Il fait chaud…. parce qu’il fait chaud.
    Comment un scientifique comme vous ne pourrait-il pas comprendre cela ? 🙂

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

En 2019, le Parlement européen a déclaré l’état d’urgence climatique. Il faut dire que les sujets liés à l’environnement ont pris soudainement une ampleur considérable en 2019 : réchauffement climatique, extinction des espèces, effondrement de la société humaine… plus personne ne peut les éviter.

En tant qu’acteurs du débat politique, les libéraux ont évidemment leur rôle à jouer. Pourtant, face à l’ampleur des enjeux, force est de constater que nombre d’entre eux ne sont pas à la hauteur, loin de là.

L’ensemble de notre économi... Poursuivre la lecture

12
Sauvegarder cet article

Nouvelles gesticulations gouvernementales alors que des orages assez violents ont traversé la France il y a quelques jours : pour les ministricules de la République, pas de doute, voilà un nouveau signe du réchauffement climatique forcément anthropique contre lequel il faut lutter au quotidien, de préférence avec des petits gestes inutiles mais religieusement effectués pour apaiser Gaïa.

C'est ainsi qu'Amélie de Montchalin, propulsée ministre des Trucs Verts en Transition après cinq années de succès retentissants au service de la Macro... Poursuivre la lecture

La réponse est simple : par bêtise et par dogmatisme. L’Union européenne, notamment l’Allemagne qui défend son industrie, veut écarter le nucléaire par dogmatisme politique vert antinucléaire en s’ingéniant à effrayer les citoyens.

Ses « élites » utilisent les grands médias pour distiller régulièrement une peur irraisonnée parmi la population, d’autant plus facilement que le sujet est compliqué.

Que l’Allemagne assume ses choix, mais qu’elle veuille les imposer à tous les autres devient insupportable.

De plus, certains pr... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles