Quand Laurent Ruquier fait la morale sur l’ISF

Samedi soir, sur France 2, lors de l’émission « On n’est pas couché » l’animateur Laurent Ruquier s’est livré à une leçon de morale sur l’ISF à l’occasion de l’interview de Hervé Mariton.

Par Alfred K. Malher.

Samedi soir, sur France 2, lors de l’émission « On n’est pas couché » l’animateur Laurent Ruquier s’est livré à une leçon de morale sur l’ISF à l’occasion de l’interview de Hervé Mariton, puisqu’il s’est félicité d’avoir lui-même payé l’impôt sur la fortune, d’être heureux de le payer ; et il a fustigé ceux qui a contrario fuient la France pour y échapper. Nous allons voir que Laurent Ruquier fait de la morale à bon compte.

Où Hervé Mariton essaie d’expliquer les méfaits de l’ISF

Tout commence au moment où Hervé Mariton explique que l’ISF coûte plus cher au pays qu’il ne lui rapporte. Son argumentation est que certains Français, plutôt que de payer cet impôt, préfèrent s’exiler en Angleterre ou en Belgique et qu’ainsi des capitaux quittent définitivement la France. Outre que ces exilés ne paieront plus l’ISF, ils ne participeront plus à l’économie nationale : ils paieront la TVA du pays étranger, les impôts sur le revenu, sans oublier toutes les taxes et charges du pays étranger et ils dépenseront leur argent ailleurs.

Une invitée parle aussitôt d’évasion fiscale. Monsieur Mariton lui rappelle que la France n’est pas une prison et que la liberté de quitter le territoire pour faire sa vie ailleurs est aujourd’hui, pour combien de temps, encore garantie.

Où Laurent Ruquier fait la morale

C’est à ce moment que Laurent Ruquier intervient pour dire que cette façon de faire des Français les plus riches « ça existe mais ce n’est pas très moral non plus ». Il continue avec :

Favoriser les Français qui ne sont pas les meilleurs citoyens…

Vous avez raison, ce n’est pas illégal, ce n’est pas de l’évasion fiscale, mais quand on gagne beaucoup d’argent, comme moi et beaucoup d’autres, on est fier de continuer à payer ses impôts en France et de ne pas partir à l’étranger pour en payer moins, j’appelle ça de la moralité…

Ce que Laurent Ruquier oublie de dire

Laurent Ruquier oublie de dire (et donc de penser) que toutes les situations sont différentes. Il ne peut pas identifier les Français qu’ils jugent immoraux avec sa situation. Lui gagne son argent directement grâce au contribuable français. Il anime plusieurs émissions sur France 2, chaîne du service public. Que les contribuables soient ou non d’accord avec sa moralité et ses positions politiques, qu’il n’hésite pas à étaler, ils sont contraints de participer à ses revenus.

Ensuite, Laurent Ruquier pourrait difficilement quitter la France pour exercer son métier. Les émissions de radio et de télévisions devraient être déménagées. Il est donc, de fait, cloué en France.

Et son style de vie fait qu’il n’a pas à s’inquiéter des biens qu’il laissera. Il faut avoir des enfants et s’inquiéter de leur avenir pour comprendre qu’il est préférable de conserver son argent pour sa famille, de l’investir dans ce en quoi l’on croit, plutôt que de le donner à des politiciens démontrant depuis des décennies qu’ils ne le gèrent pas en bon père de famille. La dette colossale de la France ne sera pas payée par les enfants de Laurent Ruquier.

Faire de la morale est chose facile. Les jugements de valeur et les évaluations sont le reflet de notre éducation, de nos expériences, de notre histoire, de notre caractère et de notre environnement. Il est donc nécessaire de ne pas identifier notre situation à celle des autres.

La morale c’est le respect de la liberté des autres.