Reconnaissances
À propos Articles
Reconnaissances
Philippe Aurain est Directeur des Etudes Economiques de La Banque Postale. Il a commencé sa carrière à la Caisse des Dépôts, notamment comme Responsable des Etudes au sein de la Direction des Fonds d’Epargne avant de se tourner vers les marchés financiers. Il a ensuite été Directeur Financier du Fonds de Réserve pour les Retraites puis Directeur Délégué de Fédéris Gestion d’actif. Entré dans le Groupe LBP en 2015, il a avant sa position actuelle été membre du directoire de LBPAM et Secrétaire Général de BPE.
2 followers

Articles

La situation des finances publiques n'est pas brillante. Le niveau de dette s'établit à 112,9 % du PIB (2800 milliards d'euros, soit 164 000 euros par foyer imposable, environ 17 millions), le déficit public est attendu à -5 % en 2022 après -6,5 % en 2021. La trajectoire de retour au déficit sous les 3 % en 2027 suppose une croissance des dépenses limitées à 0,7 % sur la période, ce qui n'a jamais été réalisé sur plusieurs années et suppose des économies massives. Par ailleurs, la hausse des taux d'intérêt va augmenter mécaniquement la charge... Poursuivre la lecture

Les décisions de politique économique sont difficiles à évaluer. Ceux qui les proposent n'en montrent généralement qu'une face, celle qui correspond à l'objectif principal de la mesure. Or le point clé en économie est que toute décision à des effets multiples au-delà de celui recherché, et souvent antagonistes.

En premier lieu, un choix économique peut affecter le volume de production (donc de richesse) et la répartition de cette richesse. Les premiers correspondent à la "taille du gâteau", les seconds à l'allocation des "parts du gâte... Poursuivre la lecture

La Russie a annoncé sa volonté de faire payer ses exportations de gaz en roubles. Cette décision ne peut que se heurter à un refus des importateurs européens. D'une part, cela pourrait constituer une rupture de contrat côté russe (ils sont spécifiés en euros).

La dépendance européenne au gaz russe

D'autre part céder à une pression russe enverrait un signal de faiblesse dont les dirigeants européens se garderont bien. La bonne nouvelle est que dans cette situation paradoxale où les belligérants à la fois se menacent de guerre nucléaire ... Poursuivre la lecture

Avec le recul, la crise ukrainienne apparait comme le point d'orgue d'un certain nombre de choix qui se sont révélés des points de bascule historiques. Bien sûr, la vision rétrospective est trompeuse et ce qui apparait comme une erreur avec le temps a pu paraître rationnel au moment du choix.

Pourtant, certains tournants ont été empruntés avec ce qui parait aujourd'hui un manque d'audace et de confiance, et comme pondérant exagérément l’idéologie ou la psychologie du moment, au détriment de la compréhension de la partie adverse et du p... Poursuivre la lecture

À la première vision, la grosse production de Netflix et son lot de stars séduisent. Il y a ce mélange de film catastrophe et de critique sociale distanciée qui en font un divertissement réussi. La métaphore climatique est un sous-texte intéressant mais laisse un arrière-goût d'à-peu-près. C'est à la réflexion que l'on perçoit le hic.

Que raconte Don't look up

En effet, le problème réside dans la dynamique du film, évidente pourtant, mais dont l'évidence même révèle notre faiblesse à la penser. Car de quoi s'agit-il ? D'un couple de sc... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles