Assurance obsèques : ce qu’il faut savoir avant de souscrire

Petit Béguinage

Comprendre l’assurance obsèques pour vous permettre de faire le bon choix.

Par Théophile Gacogne.

En France, l’âge avançant, nous sommes plus de la moitié à laisser des consignes pour nos funérailles. D’après une étude du Crédoc, 4 millions de Français ont même souscrit à une assurance obsèques. Cependant, les questions sont nombreuses sur ce type de contrat, et vous êtes encore beaucoup à vous demander s’il s’agit d’une solution vraiment intéressante, ou bien d’un produit de plus proposé par les assureurs pour gagner de l’argent. Je vous explique donc ici en quelques points clés, comment comprendre l’assurance obsèques pour vous permettre de faire le bon choix.

Une assurance obsèques, à quoi ça sert ?

Le premier argument de l’organisme assureur est le suivant :

L’assurance obsèques protège votre famille pour lui éviter de payer vos funérailles.

C’est vrai, ce type de contrat vous donne la possibilité de prévoir un capital qui le moment venu viendra couvrir les frais d’obsèques. Il s’agit d’une somme généralement comprise entre 2 500 et 4 500€, et il est bien évidemment préférable que votre famille, en plus de la douleur de votre décès, n’ait pas à supporter ce coût.

Cette assurance doit également permettre de préparer vos obsèques. Le souscripteur va préciser toutes ses dernières volontés dans le contrat, et indiquer son souhait sur le déroulement de l’enterrement. Crémation, inhumation, choix du cercueil ou bien de l’urne, fleurs ou pas, transports, vous êtes libre de faire ces choix pour que votre famille soit plus tranquille au moment fatidique. Vous pouvez également choisir la compagnie de pompes funèbres qui s’occupera de tout.

C’est une très bonne chose pour la famille, car très souvent il y a des hésitations à cause de non-dits. Il faut en plus prendre les décisions rapidement, et les arnaques existent malheureusement. En souscrivant à une assurance obsèques, vous prenez les devants, et vous éviter non seulement des dépenses inutiles, mais vous apportez surtout à votre famille le sentiment que tout est fait selon vos envies.

Qui bénéficie de cette assurance obsèques ?

Tout est décidé par le souscripteur. S’il choisit le montant du capital, il va également nommer les bénéficiaires dans la convention obsèques. Il est ainsi possible de choisir un proche, conjoint, ou enfant, ou plusieurs personnes. S’il y a trop d’argent par rapport aux prestations des obsèques, alors les bénéficiaires devront partager le montant restant à parts égales.

Dans le cas où le souscripteur a choisi une société de pompes funèbres, c’est alors cette dernière qui reçoit l’argent et qui devra donc fournir la prestation. Encore une fois, si le capital est plus élevé que la facture finale, ce sont les proches désignés sur le contrat qui reçoivent le solde restant.

Quel est le coût d’une assurance obsèques ?

Ce n’est pas une assurance particulièrement chère. C’est en plus le souscripteur qui définit dés le départ le montant du capital qui sera provisionné. Le montant des cotisations va ensuite dépendre de la méthode de versement choisie.

On peut si on le souhaite effectuer un versement unique. C’est évidemment une méthode conseillée pour les personnes déjà très âgées ou malades. Généralement, ce sont 5 000€ qui sont versés, ils représentent un contrat solide qui couvrira très bien l’ensemble des prestations pour vos obsèques.

Il y a aussi la possibilité d’effectuer des versements temporaires. Ce sont les jeunes seniors qui préfèrent agir ainsi. Avec environ 40€ par mois pendant 10 ans, on provisionne prés de 5 000€ en douceur.

Enfin, on peut envisager des versements viagers. Le capital est défini dès le départ, et on verse des mensualités jusqu’à notre décès. Les mensualités sont en principe plus élevées, entre 50 et 70€, car il y a un risque pour l’assureur que le capital doive être versé à la famille alors que les versements ne l’ont pas couvert. Dans le même temps, il faut souscrire à ce type de contrat lorsqu’on est relativement âgé, car si on est trop jeune on a forcément beaucoup de chances de payer bien plus que le capital défini.

Les points clés à vérifier avant de souscrire à une assurance vie

Lorsque le souscripteur ne sera plus de ce monde, il va sans dire qu’il ne pourra pas vérifier que tout se déroule comme prévu avec son contrat d’assurance obsèques. Il faut donc vérifier dès le départ les points critiques qui vont faire que le contrat sera efficace ou non pour vos proches.

  • Les frais divers

L’assureur doit évidemment gagner de l’argent. Des frais divers sont donc appliqués. On trouve notamment des frais de gestion annuels, et des frais sur les versements. Il faut bien prendre soin de contrôler le montant de ces frais avant de signer votre contrat. Parfois le coût total des frais peut atteindre 30 % du capital, ce qui est évidemment énorme. Si vous ne contrôlez pas vous penserez donner à vos proches 5 000€, et en réalité ils ne recevront que 3 500€.

  • La revalorisation du capital

Il est possible que le jour de la souscription, 4 000€ soient suffisants pour couvrir tous les frais funéraires, mais qu’au moment de votre mort les prix des funérailles aient augmenté considérablement. Le contrat doit donc prévoir une revalorisation du capital, afin de couvrir correctement les dépenses. Même si la revalorisation est souvent assez faible, il faut vérifier et négocier pour éviter que votre famille n’ait à ajouter de l’argent pour régler le montant de vos funérailles.

  • Les délais de carence et de versement

Bien évidemment, l’organisme assureur cherche à se couvrir au maximum. Il y a donc toujours un délai de carence, pouvant aller parfois jusqu’à 2 ans. Pendant cette période, si le décès survient, aucun capital ne sera versé. Vérifiez donc bien que ce délai de carence ne soit pas trop long, certains contrats proposent 6 mois de carence. Prenez soin également de vous renseigner sur le délai de versement au bénéficiaire. Souvent, les contrats assurent un versement sous 48 heures, mais ce n’est pas le cas de tous. Il est évident qu’il est préférable pour votre famille de récupérer l’argent rapidement plutôt que de devoir avancer les frais et attendre longtemps un remboursement.

  • Attention, ce n’est pas une assurance décès

Beaucoup pensent encore qu’une assurance obsèques est une assurance décès. Il s’agit en réalité de deux contrats bien différents. L’assurance obsèques est prévue pour couvrir les frais liés à vos funérailles et à leur organisation. Peu importe la date de votre décès, le capital sera versé au moment de votre mort.

L’assurance décès existe pour fournir à votre famille ou à vos proches, un capital ou une rente, à votre décès. C’est un contrat qui comporte toujours une durée, de 10, 15 ou 20 ans, et une somme prévue que recevra le bénéficiaire. On utilise ces deux données, et également votre âge au moment de la souscription, pour définir le montant des versements mensuels. S’il s’agit d’un contrat de 15 ans, et que le souscripteur meurt au bout de 12 ans, alors le bénéficiaire reçoit l’argent prévu. En revanche, si au bout de 15 ans, le souscripteur est toujours en vie, alors l’argent engagé est souvent perdu, à moins d’une option permettant de prolonger le contrat.

En réalité, une assurance décès est conseillée pour des personnes plutôt jeunes qui vont chercher à protéger leurs proches en cas de décès. Pour constituer un capital sûr qui ne dépend en rien du moment du décès, c’est vers une assurance vie qu’il faut se tourner.