Fillon : le plus libéral de tous ?

EPP Congress in Warsaw By: European People's Party - CC BY 2.0

François Fillon se distingue des autres candidats par une approche plus libérale sur les questions économiques et éducatives, assombrie par une vision plus conservatrice des sujets de société.

Un article de Génération libre.

François Fillon
EPP Congress in Warsaw By: European People’s PartyCC BY 2.0

La percée soudaine de François Fillon dans les sondages invite à regarder de plus près les propositions du candidat. Obtenant la deuxième place du classement final de notre Baromètre libéral, derrière Nathalie Kosciusko Morizet, François Fillon se distingue par une approche libérale assumée sur les questions économiques et éducatives, assombrie par une vision plus conservatrice des sujets de société.

Travail et dialogue social : des propositions ambitieuses

Favorable à la suppression des 35 heures, à une refonte du Code du travail centré sur ce qui relève des normes sociales fondamentales, au renvoi plus systématique à la négociation en entreprise, au relèvement des seuils sociaux de 10 à 50 et de 50 à 100 salariés, et à l’introduction d’un motif de « réorganisation de l’entreprise » dans les procédures de licenciement, François Fillon est le candidat le plus audacieux en matière de droit du travail.

Score des candidats pour la catégorie « Droit du travail » Source : Baromètre GenerationLibre
Score des candidats pour la catégorie « Droit du travail » Source : Baromètre GenerationLibre

En matière de dialogue social, les propositions de François Fillon plaident en faveur d’une réforme profonde du syndicalisme visant à : mettre fin au monopole des organisations syndicales en instituant la liberté de candidature au premier tour des élections professionnelles, limiter le temps consacré à l’activité syndicale, et encourager le référendum d’entreprise. Seule NKM se démarque encore davantage en plaidant pour la création d’un syndicalisme de services large hors l’entreprise.

Fiscalité : un « thatchérisme » assumé

François Fillon – et NKM – est le plus courageux en matière de fiscalité. Il propose de supprimer l’ISF, d’instaurer une taxe forfaitaire modérée sur tous les revenus, de diminuer les charges, impôts et prélèvements pesant sur les entreprises de 50 milliards d’euros, d’aligner le taux de l’IS sur les pays européens comparables (par une hausse de 3% de la TVA), et d’assurer une stabilité fiscale sur 5 ans.

Score des candidats pour la catégorie « Fiscalité travail/capital » Source : Baromètre GenerationLibre
Score des candidats pour la catégorie « Fiscalité travail/capital » Source : Baromètre GenerationLibre

Une politique du logement libérale à 80%

François Fillon se démarque sur le logement par ses propositions visant à inciter à la propriété et favoriser la mixité sociale. Il propose d’instaurer une TVA à taux réduit pour l’acquisition de la résidence principale, de supprimer l’encadrement des loyers, d’abroger la loi ALUR et revoir la loi SRU et le DALO, d’instaurer une procédure accélérée pour réduire les délais d’expulsion, de supprimer les aides associées à la construction de logements sociaux au-delà du seuil de 30 à 40% dans une commune.

Score des candidats pour la catégorie « Logement » Source : Baromètre GenerationLibre
Score des candidats pour la catégorie « Logement » Source : Baromètre GenerationLibre

Une réforme de l’éducation dans la perspective des « free schools »

Parmi les propositions de François Fillon sur l’éducation, une se démarque particulièrement : accorder plus d’autonomie aux établissements dans la gestion des enseignants, du temps scolaire, etc.

Une mesure qui se rapproche des « écoles autonomes » défendues par GenerationLibre : faire financer les établissements scolaires par l’État mais leur garantir une autonomie totale dans la gestion de leur budget, de leurs enseignants, de leurs méthodes d’apprentissage. Seul Jean-Frédéric Poisson se rapproche encore davantage de cette proposition.

Score des candidats pour la catégorie « Education » Source : Baromètre GenerationLibre
Score des candidats pour la catégorie « Education » Source : Baromètre GenerationLibre

Des réflexes conservateurs et interventionnistes sur les questions de société

Libéral assumé sur le volet économique, François Fillon pèche par excès de conservatisme sur les questions de société. En faveur d’une réécriture de la loi Taubira et opposé aux procédures de PMA et GPA, François Fillon n’obtient que 10% sur notre Baromètre libéral.

À noter que François Fillon se distingue sur la question de la laïcité en refusant l’adoption d’une loi générale sur le voile à l’université pour donner la liberté aux conseils d’administration des établissements d’adopter des règlements intérieurs qui trancheront cette question.

Sur le web