Orlando – Paris : le port d’armes ou la tyrannie

Publié Par Baptiste Créteur, le dans Édito

Par Baptiste Créteur.

Pistolet By: Lee CravenCC BY 2.0

Les armes sont dangereuses. C’est fait pour. Alors évidemment, dans un monde idéal, nous n’en aurions pas besoin. Pourtant, le droit au port d’arme est un droit inaliénable pour les rédacteurs de la Constitution Américaine et de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen – inscrit dans la Bill of Rights américaine et trop évident (!) pour nécessiter d’être écrit dans la DDHC.

Ils ne vivaient pas dans un monde meilleur que le nôtre, où il ne serait venu à l’idée de personne d’utiliser une arme pour commettre un crime. Mais ils considéraient qu’une population armée était le garant de l’harmonie sociale :

« Aucun pays n’est plus paisible et n’offre une meilleure police que ceux où la nation est armée. »
— Comité de Rédaction de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen, 18 août 1789

Ils considéraient aussi qu’une population désarmée pose 2 risques : elle est à la merci des malfrats et de la tyrannie.

« Les lois qui interdisent le port d’armes sont de cette nature. Elles ne désarment que ceux qui ne sont ni enclins ni déterminés à commettre un crime… De telles lois affaiblissent les victimes et renforcent leurs assaillants ; elles encouragent au lieu de dissuader les meurtres, car on s’en prend avec plus d’assurance à un homme désarmé qu’à un homme armé» – Thomas Jefferson

« Avant qu’un pays puisse être gouverné par son armée régulière, le peuple doit être désarmé, comme dans presque tous les pays d’Europe. Le pouvoir en Amérique ne peut instaurer de lois injustes par la force ; car l’ensemble du peuple est armé, et constitue une force supérieure à n’importe quelle armée régulière. » – Noah Webster

Force est de constater que leur première crainte est justifiée. En France, les armes sont interdites, mais font quand même des victimes – souvent désarmées. Meurtres, braquages et règlements de compte à main armée font souvent les gros titres. Plus récemment, des attentats sanglants ont montré la vulnérabilité d’une population désarmée face au terrorisme.

Le terrorisme frappe aussi les États-Unis, où les armes sont plus abondantes. Il y a quelques jours, cinquante personnes ont perdu la vie dans la tuerie d’Orlando. Certains y voient une tragédie de plus causée par les armes, qu’il faudrait donc interdire ; les autres arguent que la tuerie a eu lieu dans une zone officiellement sans armes, et que c’est justement parce que les victimes n’avaient pas d’armes qu’elles ont été aussi nombreuses.

Il est en réalité très difficile d’établir une corrélation (positive ou négative) entre port d’armes et criminalité. Ce ne sont pas les armes qui tuent, mais certains s’en servent pour le faire. Faut-il laisser les autres à leur merci ou leur laisser les moyens de se défendre, au risque de rendre les armes plus accessibles pour les méchants aussi ?

Une population armée n’est peut-être pas nécessairement à l’abri des malfrats, mais elle est certainement moins susceptible au despotisme. L’évidence du droit au port d’armes pour nos révolutionnaires tient en grande partie à l’interdiction des armes qui prévalait avant eux pour tous ceux qui ne comptaient pas parmi les gens de qualité, dont les privilèges se trouvaient d’autant mieux protégés. Historiquement, désarmer la population est une priorité de tout dictateur.

Force est de constater également que les politiciens qui refusent sans hésiter le droit au port d’armes aux citoyens n’imagineraient pas une seule seconde de désarmer la police, et encore moins leur garde rapprochée. À la suite des attentats, des députés demandaient même le droit au port d’armes pour assurer leur sécurité ; les parlementaires européens se mettaient à recruter des chauffeurs attitrés pour réduire le risque qu’un terroriste se glisse parmi leurs prestataires. Aux États-Unis, croissance de l’État fédéral rime avec militarisation de la police, financée en grande partie par une guerre contre la drogue de plus en plus controversée.

Cela revient à dire que les élus considèrent que notre vie est moins précieuse que la leur, au point de nous interdire de la protéger. Car pour être en sécurité face à un terrorisme qui peut frapper n’importe qui, n’importe où, n’importe quand, il n’y a que 2 réponses possibles pour le secrétaire général d’Interpol :

  • Le droit au port d’armes,
  • Une sécurité drastique autour de tous les lieux où des gens sont susceptibles de se rassembler.

Il est évidemment impossible de protéger tout le monde, tout le temps. Ce qui est possible en revanche, c’est de surveiller tout le monde, et c’est d’ailleurs ce que font nos gouvernements. Ils s’en donnent à cœur joie, à tel point que les services de renseignement débordés n’ont pas le temps de tout analyser, encore moins d’empêcher des attaques. Ils connaissent les auteurs des attentats, savent à peu près tout sur eux – comme ils savent à peu près tout sur nous – mais sont incapables de les empêcher.

Nous avons donc bien le choix entre le port d’armes et la tyrannie. Nous avons le choix entre tenter de nous protéger, mais vivre dans une société où les armes sont plus abondantes ; et renoncer à nos libertés individuelles, se savoir en permanence potentiellement surveillés comme dans les plus sombres dystopies, sans pour autant se savoir en sécurité.

Le terrorisme nous impose d’ouvrir à nouveau le débat sur le port d’armes, sous peine de passer nos vies en liberté surveillée. Et ne laissons pas la surveillance généralisée devenir la norme et nous placer à la merci de la tyrannie – bien que, sans armes, nous avons à peu près autant de chances que les victimes désarmées du plus grand massacre de l’histoire des États-Unis.

  1. aucune chance pour les français d’avoir le droit de se défendre ; le meilleur moyen pour les dirigeants de garder la main mise sur les citoyens , c’est d’entraver tout ce qui leur perméttrait de se passer de l’état ; que ce soit pour se défendre , pour vivre de ses revenus , pour se soigner …..le problême pour les gens honnêtes , c’est que la racaille n’en à rien à cirer de l’état et que ces gens là ont des armes , savent s’en servir , et n’hésitent pas à tuer pour arriver à leur fin ; l’éta est trés con , et au final , cela va pousser les gens à obtenir des armes sous le manteau s’ils sentent leur vie et celle de leur proches en danger ;les armes au black , c’est comme le travail au noir , ça ne peut pas se contrôler ; quand à vouloir désarmer les paysans et les chasseurs …qu’ils y viennent , m’ont dis ceux que je connais et avec qui j’en ai discuté ;

  2. En tous les cas, pour prendre le cas de la Suisse, cette démocratie en partie directe, maintient son armée de milice. Les suisses ont conservé cet esprit de défense. Point de tuerie de masse et de Allahouakbarisme pour le moment : serait-ce du au fait que chaque citoyen soldat conserve son arme à domicile ? Je sais : certains me répondraient que les suisses ne sont pas les fronzais … En effet, contrairement à la confédération helvétique, la Fronze est une oligarchie de copains et de coquins qui traite sa populasse en enfants …

    1. Bien sûr que la Suisse est pas la france: La suisse c’est mieux que la France entre autre parce que les citoyens y sont armés.

  3. A chaque fois que j’ai en face un gaucho disant qu’il faut interdire les armes parce qu’il croit que ce sont les armes qui tuent, et qu’il ne me comprend pas lorsque je lui explique que la cause du comportement c’est l’idéologie qui anime le tueur et pas l’outil qu’il utilise, j’ai un argument lapidaire.

    S’il insiste en disant que c’est les armes le problème, je lui réponds goguenard: tu as raison, la raison pour laquelle on a eu l’horreur de l’Holocaust n’a rien à voir avec l’idéologie nazie et les écrits d’Hitler, tout le monde est d’accord pour dire que le problème c’était le gaz Zyklon. Si seulement on avait pu interdire ce gaz aux allemands, c’est sur, il n’y aurait jamais eu d’Holocaust. Et j’ajoute: d’ailleurs, comme c’est l’objet utilisé la cause, le vrai problème en fait, c’est les trains qu’ils ont utilisé pour transporter les juifs à leur destination funeste. Sans trains pas d’Holocaust. Interdisons les trains pour que cela ne se reproduise pas.

    Et là je vois dans ses yeux vitreux grands comme des billes qui regarde dans le vide qu’il y a eu un court-circuit quelque part dans sa tête……..

    PS: pour ceux qui auraient de la peine à comprendre ce que j’écris, et qui seraient enclins à me faire dire ce que je ne dis pas, ceci n’est aucunement une apologie du nazisme. C’est très exactement l’inverse.

    1.  » PS: pour ceux qui auraient de la peine à comprendre ce que j’écris, et qui seraient enclins à me faire dire ce que je ne dis pas, ceci n’est aucunement une apologie du nazisme.  »

      Vous en faites pas si c’ était le cas c’est votre clavier d’ordinateur qu’il faudrait accuser.

      D.J

  4. Worst mass shooting : ils ont oublié le WTC ? Seule la taille de la balle diffère.

  5. P.L.jesuisunhommelibre

    Prenant prétexte des attentats de Paris en novembre 2015, la Commission Européenne puis le Conseil de l’Union Européenne, plutôt que de trouver les moyens de traquer les terroristes ont choisi de s’attaquer aux détenteurs légaux que sont les tireurs sportifs, les chasseurs et les collectionneurs, des citoyens qui sont les plus respectueux de la loi.

    Le 10 Juin 2016 le Genval qui réunit les ministres de l’Intérieur des États Membres a adopté une proposition de modification de la directive actuelle qui sera prochainement soumise au parlement européen.

    (Extrait d’un communiqué de la Fédération Française de Tir.

    Une association européenne tente de faire entendre raison aux députés. Pour cela elle à besoin de moyens.
    Vous pouvez participer ici : http://firearms-united.com/2016/06/07/donate/

  6. Démonstration évidente et lumineuse qui malheureusement est étouffée par les médias bien pensants et le gouvernement social-democrate

  7. Comme d’habitude énormément d’erreurs voir de mensonges dans les textes des pro arme

    « Les lois qui interdisent le port d’armes sont de cette nature. Elles ne désarment que ceux qui ne sont ni enclins ni déterminés à commettre un crime… De telles lois affaiblissent les victimes et renforcent leurs assaillants ; elles encouragent au lieu de dissuader les meurtres, car on s’en prend avec plus d’assurance à un homme désarmé qu’à un homme armé. » – Thomas Jefferson »

    Déjà cette phrase vient de Cesare Beccaria ( Des délits et des peines (1764 ), § 40, p. 281-283.)

    Ensuite en sur les armes à feu de cette époque il fallait 1 minute pour tirer une seule balle , 3 minutes pour recharger son arme et la précision était proche de zéro.

    En France les armes ne sont pas interdite il y a entre 18 et 20 millions d’armes à feu en France, et les décès lier aux armes sont le faits de criminels qui s’entretuent entre eux ce qui est logique en soit puisqu’ils ont des armes à feu sur eux et qu’ils règle leurs problèmes avec .

    Une gun free zone ne veut pas dire zone sans arme, mais l’interdiction pour certaines personnes d’avoir une arme et de se trouver dans cette zone liste ici , si cela est le cas il risque une peine complémentaire de 5 ans de prison .

    Ensuite la police est armée parce comme elle assure la sécurité jour et nuit et le danger de cela c’est qu’ils peuvent être blessés ou tués pour vous protéger je ne suis pas sur que vous seriez prêt a donner votre vie pour les autres ( on la déjà vu dans la massacre de Umpqua Community College ou 16 étudiants avaient une arme à feu ( open carry ) et aucun n’est intervenu pour arrêter le massacre , par peur de se faire tuer )

    1.  » Ensuite en sur les armes à feu de cette époque il fallait 1 minute pour tirer une seule balle , 3 minutes pour recharger son arme et la précision était proche de zéro.  »

      Pour la minute pour tirer une seule balle vous oubliez que l’arme pouvait être chargée à l’avance. Maintenant je dirais que c’est aujourd’hui qu’avoir une arme à feu pour se défendre est un avantage. Chargeur de plusieurs balles que vous pouvez charger et afin de mettre votre arme prête à tirer.

       » En France les armes ne sont pas interdite il y a entre 18 et 20 millions d’armes à feu en France,  »

      On parle du droit de posséder facilement une arme sur soit à l’extérieur de votre domicile. A part quelques exceptions comme pour les chasseurs posséder sur soit une arme en France comme simple citoyen est très restrictif.

       » on la déjà vu dans la massacre de Umpqua Community College ou 16 étudiants avaient une arme à feu ( open carry ) et aucun n’est intervenu pour arrêter le massacre , par peur de se faire tuer  »

      Ce sont aussi ceux-là qui n’ont certainement pas été tué.

      D.J

    2. La citation ne semble pas être la bonne en effet mais est très proche.
      « Les lois qui interdisent le port d’armes (…) ne désarment que ceux qui ne sont ni enclins ni déterminés à commettre des crimes. De telles lois rendent la situation pire pour ceux qui sont agressés et meilleure pour ceux qui agressent. Elles servent à encourager l’homicide plutôt qu’à l’empêcher, car il y a moins de risques à attaquer un homme désarmé qu’un homme armé. » (Thomas Jefferson)

      Vous pensez vraiment qu’il y a un lien entre le temps de rechargement d’une arme et la nécessité / autorisation d’être armé à l’époque ?

      Sinon, pour le Umpqa Community College, on en a déjà parlé, c’était bien une gun free zone puisqu’il fallait une autorisation écrite du responsable du collège et non un vulgaire permis de port d’armes délivré par l’état (gold plating).

      “Possession, use, or threatened use of firearms (including but not limited to BB guns, air guns, water pistols, and paint guns) ammunition, explosives, dangerous chemicals, or any other objects as weapons on college property, except as expressly authorized by law or college regulations, is prohibited,” the school says on a web page labeled “safety & security info.” (source Huffington Post)

      Cette réglementation du College a été critiquée ex-post car dans cet état elle était illégale. La direction s’est retranchée en disant que cette réglementation ne concernait que ceux qui n’avaient pas de permis de port d’armes (concealed). C’est vraiment prendre les gens pour des lapins de 6 semaines : celui qui n’a pas de port d’armes n’a pas le droit de la porter dans un tel lieu, autorisation écrite ou pas.

  8. Dans le débat qui oppose pro et anti, il y a justement un argument qui revient toujours du côté des pros qui consiste à dire que les agressions, voire attentats par armes à feu sont réduits, voire inexistants dans les zones, Etats (US) ou le port d’arme est le plus libéral (Les agresseurs auraient peur des réactions de self-défense). Si l’argument peu s’entendre par sa logique, dans le cas d’Orlando, il est réfuté, car cet Etat est très libéral en la matière, il me semble.

    1. Heu, le night club était justement une gun free zone où le port d’armes est illégal. Et même si c’était pas le cas c’est absurde de réfuter un argument avec un seul cas.

      1. Un gun free zone ne veut pas dire que les armes sont illégales c’est juste une peine complémentaire si certains individus viennent dans les gun free zone avec une arme

        1. loulou: « Un gun free zone ne veut pas dire que les armes sont illégales c’est juste une peine complémentaire si certains individus viennent dans les gun free zone avec une arme »

          Agresser des vieilles dame en France n’est pas illégal non plus dans ce cas, c’est juste une amende et quelques mois de prison avec sursis.

        2. @Loulou « c’est juste une peine complémentaire  » s’il y a sanction, c’est que c’est interdit, non? Donc illégal (contraire à la loi).
          Que sous-entendez-vous? Que les personnes présentes dans cette guns free zone étant libres de ne pas respecter l’interdiction (tout le monde est libre de ne pas respecter la loi!), il n’a pas de différence entre l’enceinte de cet établissement et l’extérieur où le port d’armes est légal et donc… la légalisation du port d’arme ne sert à rien! Bel exemple de contorsionnisme intellectuel. Il fallait oser.

      2. @astèrix
        Tout à fait.
        De plus le tueur aurait choisi ce club plutôt que le Disneyworld d’Orlando. La boîte de nuit, est plus confinée que le parc d’attraction, la foule a eu moins d’espace pour fuir ou se cacher. Et je pense que chez Disney in Florida il y a des gardes armés.
        Un flic off-duty et effectuant un second boulot dans le club (extra job comme ils disent là-bas, et c’est légal) a repoussé, avec son arme, le tueur à sa première tentative. L’arrivée de la Police et certainement la panique des clients ont fait que le tueur a pu entrer.
        Dans un club (de bikers, de rednecks, ou de mangeurs de bacon professionnels) sans la pancarte « Gunfree zone » il y aurait fait quelques vicitmes, mais pas une centaine. Pancarte que les partisans ne veulent pas voir sur leurs pelouses alors qu’ils la veulent partout, en particulier dans les écoles, les universités, les bureaux de poste, les cinémas, bref,les lieux de rassemblements en général, et en faire des endroits « certifiés » sans grande résistance.
        La Police c’est bien, mais elle ne peut pas être à tout le temps pour tout le monde, elle-même l’avoue. La Police ET des citoyens armés ce serait mieux.

  9. L’argument que l’interdiction du port d’arme n’empêche pas les mass shooting est valable certes, on l’a vu en France. Mais l’argument comme quoi l’autorisation du port d’arme les empêcherait est faux également Orlando ou San Bernarino le montre. Y a-t-il un seul exemple d’une situation où un individu terroriste aurait été empêché de commettre son acte parce qu’il a trouvé en face de lui un citoyen armé?
    Par contre l’argument que l’interdiction du port d’arme empêche certains individus d’accéder à des armes à feu me paraît bien plus valable. Cela va des accidents (les enfants blessant un autre individu en jouant avec une arme), aux déséquilibrés qui décident d’aller massacrer ses camarades sur le campus de son université.

    Donc entre une pseudo possibilité de se défendre, et une réalité qui existe et qui est illustrée par le nombre de mass shooting et de mort par arme à feu aux Etats-Unis le choix rationnel est rapidement fait.

    1. Julien: « Y a-t-il un seul exemple d’une situation où un individu terroriste aurait été empêché de commettre son acte parce qu’il a trouvé en face de lui un citoyen armé? »

      Sur le nombre très faible d’actes de terrorisme dans nos pays y compris aux USA ce n’est pas étonnants surtout que ses actes ont lieu la plupart du temps dans des zones désarmées.
      Par contre, oui les citoyens armés empêchent pas mal d’agressions ou de crimes aux USA, mais évidemment, ce n’est jamais dit en France.

      1. Vous sous entendez donc que les us sont un pays plus sur que la france et donc que l’on moins de chance de succomber par armes à feux?

        1. Dans le nombre de morts par armes à feu aux USA il serait intéressant d’avoir le nombre de morts comme étant des gangsters tués par des gangsters ou des flics.

          1. 62% des morts par armes à feu aux US sont des suicides (article de G. Nicoulaud dans Contrepoints) et 34% des homicides. http://www.contrepoints.org/2016/02/22/239773-ce-ne-sont-pas-les-armes-a-feu-qui-tuent

  10. L’auteur ne cite pas l’article X non retenu du Comte de Mirabeau « Tout citoyen a le droit d’avoir chez lui des armes et de s’en servir, soit pour la défense commune, soit pour sa propre défense, contre toute agression illégale qui mettrait en péril la vie, les membres ou la liberté d’un ou plusieurs citoyens  » par le « Comité des cinq » lequel ajouta : »qu’il est impossible d’imaginer une aristocratie plus terrible que celle qui s’établirait dans un État, par cela seul qu’une partie des citoyens serait armée et que l’autre ne le serait pas ; que tous les raisonnements contraires sont de futiles sophismes démentis par les faits, puisque aucun pays n’est plus paisible et n’offre une meilleure police que ceux où la nation est armée ».

    DDHC 1789 : « Art. 12. La garantie des droits de l’Homme et du Citoyen nécessite une force publique : cette force est donc instituée pour l’avantage de tous, et non pour l’utilité particulière de ceux auxquels elle est confiée. » La force publique, les Forces de l’Ordre actuellement donc, sont là pour garantir les droits de chacun. En ce moment les Forces de l’Ordre garantissent la surveillance, la répression et la collecte de taxes de chacun. Je passe sur l’avantage de tous, tout le monde sait que « l’avantage de tous » n’existe pas.

    Les députés se sentent menacés, du coup ils demandent le port d’arme, alors qu’ils ont une meilleure protection policère (et judiciaire) que celle du Peuple. La Police qui vient de perdre deux de ses membres voit son droit au port d’arme amélioré, du fait que tout policier peut rester armé « en tout temps et en tout lieu » pour protéger sa vie sa famille et les citoyens si besoin, avec en plus un assouplissment des règles de légitime défense ainsi que la non responsabilité du policier en cas d’usage de son arme. Magnifique ! Cependant dans toute cette tragédie ceux qui « ramassent » ce sont les gens du peuple. Entre les vicitmes du terrorisme et celles des crimes et délits de tous les jours, les plus ciblés et vulnérables sont les gens qui constituent le pays : nous le Peuple.
    7 policiers et militaires tués (R.I.P) par des actes terroristes depuis 2012. Hop ! Port d’arme « en tout temps et en tout lieu » pour les Forces de l’Ordre. Pour nous, un numéro le « 17 » si efficace. (Je réitère le cas d’Isabelle Thomas, tuée avec ses parents par son ex-compagnon alors qu’elle était en ligne avec le « 17 » depuis plus de 4 minutes). Pas d’arme à feu, ni de couteau, ni de gaz lacrymo ou de tasers civils ! A la limite si ce n’est pas trop efficace un art martial ou un sport de combat et encore ça peut être en défaveur de la victime.
    Plus de 140 personnes tuées sur trois événements l’an dernier. Sans compter les cas d’homicides dans lesquels la plupart des victimes sont évidemment désarmées. De la surveillance étatique plus sévère d’un coté et plus de privilèges de l’autre.
    Les Forces de l’Ordre bénéficient d’un droit que le Peuple n’a pas et octroyé par les mêmes représentants qui le leur ont enlevé. Il est courant d’entendre que « nous » avons délégué notre sécurité aux Forces de l’Ordre via l’Etat. Déléguer ne veut pas dire que nous sommes incapables d’assurer notre sécurité, ou que nous y renonçons. Si je délègue ma comptabilité à un expert-comptable, ça veut pas dire que je peux pas la faire moi-même. Je la refile juste à quelqu’un de plus compétent et qui plus est, me doit des comptes, afin de pouvoir faire d’autres tâches et/ou me libérer du temps. Si l’expert se troue, je le vire et je le poursuis. La Police ne rend pas compte aux citoyens.
    M. Valls a annoncé qu’il y aurait encore des vicitmes innnocentes. Il ne se rend pas compte que ça fait longtemps que c’est le cas ? Il se prépare juste à faire des éloges funèbres.

    Avec une arme on fait deux choses : on attaque ou on défend. Pour défendre, il faut qu’il y ait une attaque. Pour attaquer il n’y a pas besoin de défense, c’est même plus facile quand il n’ y en a pas.

    1. Vous pouvez vous défendre avec autre chose qu’une arme à feu, tout objets contondants , plus les couteaux surtout si vous êtes chez vous, à l’extérieur si vous vous faites agresser même avec votre arme à feu vous seriez morts avant de pouvoir réagir, vous connaissez la règle des 7 mètres ? non alors vous êtes mort avant d’avoir sorti votre arme .

      1. Je ne retrouve plus les études pour l’instant mais si vous y tenez je peux chercher: aux USA les citoyens armés arrivent à éviter un certain nombre de crimes et subissent moins de dommages en moyenne en cas d’agression.

      2. @Loulou
        Y avait longtemps qu’on avait pas discuté.
        La règle des 7 mètres je la connais : elle suppose une agression (au couteau généralement) qui consiste en un « rush » vers la vicitme dans ce fameux rayon de 7 mètres. Testée et mise en situation par la police avec comme agresseur au couteau Dan innosanto, un des élèves de Bruce Lee. https://www.youtube.com/watch?v=Ok50JqrHP1M
        La version intégrale : https://www.youtube.com/watch?v=Q-lDtCHFmvg
        Les policiers qui s’en tirent le mieux sont ceux qui ne cherchent pas dégainer en premier,, mais à utiliser leurs mains nues.
        De plus, si dans un rayon de 7 mètres la victime n’a aucune chance, dans mon précédent appart’ de 4×5 m, je n’aurais eu aucune chance de réchapper d’une quelconque menace/intrusion/agression.
        Ce n’est pas parce que je parle de port d’arme, que je ne sais pas me défendre à mains nues. Personne ne dit non plus, que le port d’arme est LA solution pour éradiquer le crime et que toute personne armée est hors de danger d’une agression, voire a 100% de chances d’en sortir indemne. A vous lire, vu qu’une arme à feu ne sert pas contre un couteau, ou une attaque de lâche, alors autant ne pas en avoir et resté vulnérable à TOUTES les sortes d’agressions. Dans ce cas-là, il est inutile de laisser les Forces de l’Ordre être armées.
        Superman est résistant aux coups, aux coupures et aux balles. Pas l’être humain.

      3.  » si vous vous faites agresser même avec votre arme à feu vous seriez morts avant de pouvoir réagir, vous connaissez la règle des 7 mètres ? non alors vous êtes mort avant d’avoir sorti votre arme  »

        Parce que d’après-vous votre règle des 7 mètres serait la seule situation possible lors d’une agression? Par exemple un type agressif au volant après l’avoir bêtement klaxonner et qui essaie de vous provoquer un accident. En vous arrêtant brusquement vous avez le temps de sortir la voiture l’arme à la main au cas où il serait lui aussi armé. Si l’on agresse avec un couteau rien n’empêche une personne aguerrie à la self défense d’utiliser un objet à portée de main ou une grosse pièce de monnaie qu’il aurait dans la poche et de lui la balancer sur sa figure ( ça peut faire mal de recevoir le bord d’une pièce de monnaie sur le visage ) ce qui vous donne un laps de temps suffisant pour sortir votre arme à feu et tirer. Et à domicile ça ne vous viendrait pas à l’idée qu’une pénétration à votre domicile par effraction peut vous alertez bien avant que vous soyez face à l’agresseur surtout si l’endroit où vous vous trouvez se trouve également votre arme qui peut-être est à l’étage supérieur? La règle des 7 mètres vaut seulement que si vous êtes surpris par un agresseur.

        Une arme à feu n’est pas forcement pour être utiliser à votre propre défense mais à celle d’autres citoyens non armé qui se ferait agresser par une personne armée d’un couteau ou autres. Dans ce cas la règle des 7 mètres ne s’applique pas non plus.

        D.J

      4. La règle des 7 mètres correspond à une agression rapide, soudaine avec une victime prise par surprise. C’est très loin d’être la majorité des cas, bien au contraire. Sur une victime désarmée, l’agresseur n’a rien pas grand chose à craindre d’un « objet contondant » comme vous dites: il faut en avoir un à portée de main et savoir s’en servir. Sur une victime armée (et qui a eu la formation qui devrait obligatoirement être associée à ce port d’arme), malgré la soudaineté de l’attaque (dans votre cas de figure), l’agresseur prend un risque et ne doit pas se louper sinon… Toute entreprise criminelle ou légale répond à la règle du bénéfice/risque. Augmenter la part de risque pour l’agresseur l’obligera à changer ses objectifs. Il est clair que dans ce cas, les guns free zones seront une bénédiction pour lui.

      5. @loulou
        Règle des 7 mètres et objets contondants pour la défense.
        https://www.youtube.com/watch?v=16UhryVa0O4
        Comment cette femme aurait-elle pu se défendre et protéger son foyer? La loi l’a bien protégée, le mains en l’air aussi…
        Comments ?

  11. il faut surtout rappeler que il n’a jamais été question de l’abolition des armes mais de l’interdiction des armes spour le citoyen…pas pour la force publique, ce serait rigolo d’exiger le désarmement de l’armée ou de la police…

    1. Chacun son truc.la police ou l’armée doivent bien entendu être en possession d’armes et pouvoir les utiliser.
      Mais pas le citoyen lambda.
      Allez dans un bistrot pour cotoyer les poivrots qui picolent et « refont le monde »
      Cela fait peur si ces gugusses avaient le droit d’avoir des armes.

      1. Vous confondez possession et port d’armes. Par ailleurs en Israël et en Suisse, les citoyens soldats sont armés. Mais ce ne sont pas des moutons comme les Fronzais, prêts à remettre leur destin dans les mains de la police, vous savez, cette garde prétorienne qui protège le pouvoir étatique et pas la populasse fronzaise ?

  12. L’idéal serait d’avoir une arme capable de neutraliser son agresseur sans le blesser ni le tuer. Une telle arme reste à inventer.

  13. Un beau débat d’arrière-garde qui met les libéraux hors-jeu, effrayant une nonne partie de la population qui ne veut pas d’armes autour d’eux. Étonnant que les 5,000 morts par arme à feu depuis le début d’année passe sous silence. Lamentable. Ne pouvons -nous pas nous concentrer sur les vrais sujets, auxquels nous avons de vraies réponses ?

    1. Une bonne partie de la population ne veux pas non plus du libéralisme, on arrête d’en parler juste parqu’on n’a pas la même opinion que le reste du troupeau ?

    2. P.L.jesuisunhommelibre

      Il faut aussi interdire les voitures avec les millions de morts ? Et les accidents de tondeuses à gazon, totalement proportionnelle au nombre de tondeuses à gazon dans l’ensemble de la population, il faut aussi les interdire ?

      1. Hahaha !
        Bah oui ! Tout ce qui est dangereux doit être interdit en France ! Evidemment les bagnoles sont dangereuses, ainsi que tous les autres outils qui occasionnent des bobos plus ou moins sérieux ! (ouitls manipulés par Homo Sapiens Sapiens) Le travail est aussi très dangereux, ‘faut aussi l’interdire !
        Je rappelle que le couple de policiers a été tué par un homme, seul, armé d’un couteau. Couteaux qui sont utilisés pour blesser ou tuer beaucoup d’autres personnes, en France. Allons-nous devoir nous débarasser de nos couteaux ? Faudra-t-il que je fasse enregistrer mes couteaux à steak à la préfecture, où je devrai me rendre en transport en commun quasiment obligatoirement, vu que mes véhicules datent d’avant 2000 et font de moi un indésirable (en me rendant du jour au lendemain « hors-la-loi ») en centre-ville ?

    3. @mat
      Bonjour,
      Parleriez-vous de ces 5000 morts : http://www.directmatin.fr/monde/2016-06-13/etats-unis-5965-morts-par-armes-feu-en-2016-731773 ?
      Les chiffres donnés sont conséquents cependant sur les 5695 décès sur 23.007 incidents, dont on note 257 enfants entre 0 et 11 ans blessés ou tués, 1276 ado ente 12 et 17 ans tués ou blessés, et 136 personnes tués ou blessés (l’article écrit « impliqués »). Tout ça fait : 1669 tués ou blessés, mais il en manque 4296 dont on ne parle pas dans l’article. De plus, l’article dit aussi que les deux-tiers des morts par arme à feu sont des suicides. L’article note que : »En un peu plus de dix ans, entre 2001 et 2013 très exactement, ce sont plus de 400 000 personnes qui sont mortes par armes à feu aux Etats-Unis. » 400000 dont les 2/3 sont des suicides. Ces chiffres ne montrent pas ceux qui ont été tués alors qu’ils n’étaient pas armés.

  14. Pendant la période de la chasse, 1,5millions de chasseurs Français partent un à trois jours par semaine avec leur arme dans leur voiture. Cette petite armée n’a jamais causé le moindre problème de sécurité publique. (Il y a 12 morts/an pendant les actions de chasse qui concernent à 80% les chasseurs eux-mêmes. C’est à dire beaucoup moins de morts que le ski, la plaisance, le vélo TT, l’alpinisme, etc..) Nul doute que, si un jour des chasseurs étaient confrontés à un attentat, ils pourraient agir plus utilement et efficacement qu’un policiers avec son petit pistolet.

    1. @Eric
      Bonjour
      Vous parlez de « petite armée » concernant les chasseurs en activité pendant la période légale. Petite blagounette : hors période de chasse ils ne servent plus dans votre cas ! De plus sauf si un attentat se produisait en forêt, il est certain que les chasseurs seraient les meilleurs intervenants (présence, connaissance du terrain équipement déployés). Hors il n’y a pas d’attentats en pleine forêt. Je suis seulement un peu ironique. Cependant je suis d’accord avec vous. et 1.5 millions de chasseurs armés en ballade en forêt ça fait bien plus que toutes nos Forces de l’Ordre réunies. Tout cela pour dire que la seule entité présente partout sur le territoire, « déployable » dans l’instant et à moindre frais en plus, est le Peuple.
      En ce moment la Russie fait monter un peu la pression sur les frontières polonaises et lituaniennes, par l’enclave russe de kaliningrad. Les polonais ont demandé l’aide de l’OTAN qui s’est empressé de faire des manoeuvres en Pologne. La Lituannie est indépendante depuis 25 ans et se souviens encore de ce que représente la présence russe sur leur sol. L’OTAN c’est bien, comme le disent les lituaniens, mais si/quand les russes débarqueront, l’OTAN ne sera pas là dans la seconde. Ce pays de 2.9 millions d’habitans devrait se doter du port d’arme citoyen. Certes, un pistolet 9mm, un M4 ou un AR-15 (lequel terrifie une partie des américains) fait pétard à bouchon devant un char russe, mais au moins ils ont une chance de résistance et de vendre chèrement leurs peaux. L’ONU est pour le désarmement civil de TOUS, le plannifie et le met en pratique, au passage.
      Je n’ai pas réussi à trouver si les suisses étaient armés comme ils le sont actuellement pendant la 2nde guerre mondiale, mais si c’était le cas, je comprends qu’ils aient pu rester neutres.

Les commentaires sont fermés.