La seule manière de vaincre le terrorisme est de réformer l’État

Plutôt que de dépenser davantage, l’État ferait bien de dépenser mieux, notamment en améliorant la sécurité.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Police de Toulouse - Mic via Flickr - CC BY 2.0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La seule manière de vaincre le terrorisme est de réformer l’État

Publié le 2 décembre 2015
- A +

Par Nicolas Lecaussin.
Un article de l’IREF-Europe

Police de Toulouse - Mic via Flickr - CC BY 2.0
Police de Toulouse – Mic via FlickrCC BY 2.0

 

Les politiques français profitent aussi de la situation actuelle pour mettre un frein à la baisse des dépenses publiques. L’IREF l’a déjà écrit et l’actualité le confirme tous les jours : ces attentats sont aussi un grand échec de l’État français qui consacre 2,5 % du PIB à la sécurité de son pays et plus de 36 % à son système social. Non seulement, il ne faudrait pas arrêter la baisse des dépenses, au contraire, on devrait l’accélérer et restreindre l’État à sa mission principale : assurer la sécurité des citoyens.

La Russie est un pays du tiers-monde

Encore sous le choc des attentats, la très grande majorité de nos politiques et des médias se tourne vers la Russie pour en faire un allié dans la lutte contre le terrorisme. Au-delà des considérations géopolitiques, des intérêts de Poutine dans la région ou du fait qu’il n’est pas évident de trouver dans l’Histoire des exemples récents de conflits réglés par l’URSS ou par la Russie (au contraire, de nombreux pays et populations ont souffert et continuent à souffrir à cause de l’interventionnisme russe), il y a un autre aspect dont il faudrait tenir compte.

Il s’agit de l’état de l’économie de ce pays.

La Russie, malgré ses capacités militaires, a les caractéristiques d’un pays du tiers monde. Connaissez-vous un seul produit de fabrication russe qui serait connu et vendu en Occident ? Une grande entreprise ? Son économie ne survit que grâce aux ressources naturelles exploitées par des entreprises détenues par une oligarchie mafieuse de connivence avec le pouvoir d’État. Or, l’innovation et la concurrence ont largement fait baisser les prix des ressources naturelles ces dernières années. Un exemple : le prix du baril est passé de 100 dollars à 50 dollars alors que la Russie avait planifié ses dépenses en comptant sur le baril à… 100 dollars.

Plus grave encore, et en France on n’en parle pas, tous les indicateurs montrent que le pays est en voie de paupérisation massive. Le nombre de Russes sous le seuil de pauvreté (154 dollars/mois) a pratiquement doublé depuis 3 ans pour atteindre 16 % de la population, soit 23 millions de personnes. Selon les prévisions, le PIB va baisser de 4 % en 2015 et l’inflation atteindra 13 %. La monnaie locale, le rouble, a perdu 50 % de sa valeur depuis 2013 et en 2014 plus de 151 milliards de dollars de dollars ont « quitté » le pays. En réalité, la Russie n’a nullement les moyens de mener une guerre (50 % du budget de la Défense pour 2015 était déjà dépensés au mois de mars !) et l’avenir du pays s’annonce extrêmement inquiétant.

Prendre l’exemple du Royaume-Uni

Les économies et les réformes, c’est ce qu’ont fait les Anglais depuis 2010. Des réformes et encore des réformes pour une belle santé économique. Le Premier ministre David Cameron se réjouit de cette situation et vient d’annoncer une nouveau programme de baisse de dépenses publiques afin de passer de 39,6 % du PIB en 2015 à 36,3 % en 2020. Ce qui fera une différence de plus de 20 points avec la France (57 % du PIB). La différence avec la France ne s’arrête pas là. Alors que les statistiques du chômage montrent une hausse des inscriptions en France avec 40 000 personnes de plus, ce qui est énorme, le Royaume-Uni peut se targuer d’un taux de chômage à 5 % plus de deux fois inférieur à celui de la France.

Le tableau ci-joint montre les créations d’emplois dans le privé depuis 2009, environ deux millions nets, et la baisse de 600 000 emplois publics. Encore plus intéressant est le graphique totalement ignoré en France concernant l’évolution des revenus depuis environ 20 ans montrant la hausse constante de tous les revenus, y compris des classes moyennes et des plus pauvres, ainsi que du revenu médian.

Ce qui contredit les thèses des économistes comme M. Piketty qui soutiennent que les classes moyennes et pauvres ne cesseraient pas de se paupériser. C’est dans ce contexte économique extrêmement favorable que David Cameron a annoncé, le 13 novembre dernier, sa position sur l’Europe. C’est un oui, mais à condition que les États de la zone euro ne décident pas pour ceux qui n’ont pas adopté la monnaie unique.

C’est un non à l’union bancaire et un oui à la concurrence, à la subsidiarité et aux déréglementations. Le discours de Cameron a vanté les mérites du libre-échange et surtout de la liberté que devraient avoir les États membres plutôt que d’être soumis à des réglementations européennes excessives.

Le Royaume-Uni est un allié sur lequel on peut compter dans la lutte contre le terrorisme. C’est aussi un partenaire économique qui a su transformer son État et dont nous pouvons nous inspirer.


Sur le web

Lire sur Contrepoints notre dossier Royaume Uni

Voir les commentaires (21)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (21)
  • le caviar et le volka , c’est pas russe ?la russie ne fabrique t’elle pas des armes ?je ne connais pas grand chose de la russie , mais de là à dire que c’est un pays du tiers monde , faut pas pousser ;

    • Le caviar et la vodka ? Vous avez raison, deux industries de pointes !

      • de pointe…. sans s.

      • La Russie exporte des armes, de la vodka et du caviar, la France des avions, du vin et des parfums. Qui se ressemble s’assemble… C’est bien là le problème, il importe peu qu’on s’allie à Moscou ou qu’on se contente d’une coopération limitée à la lutte contre le terrorisme ; même quand on s’opposait à Moscou, on préférait déjà le modèle soviétique ou post-soviétique corrompu au modèle britannique. Or sans économie saine, on ne peut pas lutter efficacement.

        • En 1916 la France ne pouvait plus payer ses soldats et ses canons et dût faire la manche auprès des britanniques et des USA. Dommage que ce fait ne soit pas enseigné !!!

    • Désolé! le 1ier poste d’exportation, ce sont des produits agro-almentaires, terme que j’ai omis: mes excuses!

  • Les gouvernants anglais agissent, les gouvernants français discourent. Au bout de quelques années, la différence de résultats est abyssale.

    • Oui, et pourtant, on voit que l’effort de diminuer la fonction publique n’est pas « abyssal »: ils sont passé d’une base 100 à 94, soit une perte de 6 % en 7 ans, mais avec le handicap d’une augmentation de 2 % d’augmentation pendant les 7 premiers trimestres (pour une raison non expliquée: mais si c’est une « bonne raison » – c’est possible! – il y a toujours la solution des contractuels)

      Le problème des fonctionnaires statutaires à la Française, c’est le statut « à vie », quelle que soit leur efficacité personnelle (productivité interne), ce qui les range clairement du côté de leurs complices « officiellement privilégiés », les politiciens professionnels de tout bord.

      Que « fonctionnaire » soit la profession la plus représentée parmi les députés en est la démonstration (et parmi eux les enseignants sont les premiers, ce qui explique beaucoup de choses! Entre autres, que les « réformes » aient du mal « à passer », particulièrement, celles de l’éducation nationale.).

  • C’est vrai qu’il y aurait beaucoup à faire niveau réforme. Toutefois les réformes dont vous parlez ne servent qu’à s’attaquer aux effets et non à la cause.
    La monté du terrorisme vient essentiellement de nos politiques étrangères. Si le gouvernement avait un minimum d’honnêteté voilà ce qu’il dirait :

    « Pour des raisons économiques et géopolitiques (nullement pour des raisons de justice) nous agressons les pays du moyen orient et violons sciemment leur droit à disposer d’eux même. Nous prônons une économie basée sur la guerre et le pillage des ressources des pays plus faibles que le nôtre. Le fait de faire des guerres et tuer des innocents dans ces pays donne de la haine à certains habitants et favorise la création de mouvements terroristes, favorise des envies de revanche de la part de ceux qui n’ont plus rien à perdre et qui deviennent fous à force de voir leur famille et leurs amis se faire tuer et leur pays se faire piller. Souhaitez vous que nous continuons cette politique en sachant qu’elle rapporte de l’argent à notre pays (en réalité à certaines industries qui profitent d’une intervention armée aux frais du contribuable) mais qu’elle nous expose à des retour de batons et donc à un augmentation des politiques sécuritaires, ou bien voulez vous changer ce type de politique ? »

    • Il y a un bel exemple, actuellement!

      500 soldats camerounais ont « nettoyé » une zone à cheval sur la frontière du Nigéria, tuant une centaaine d’islamistes et « libérant » une population de 900 personnes au Nigeria où ils étaient répandus.

      Et pendant ce temps-là, que font les soldats français, sinon de la traditionnelle diplomatie politique françafricaine dégueulasse pour y conserver au pouvoir ses comparses au profit de grandes sociétés?

      En fait, on ne voit beaucoup de résultats parlants, de ces engagements militaires français en Afrique!

      Et si un soldat français meure (ce qui n’est que logique quand on va se battre! ), il est enterré en très grande pompe et décoré comme un héros, « mort pour la patrie » (ça, il faudra me l’expliquer!).

      En tout cas je n’ai pas lu de situation qui justifierait l’envoi d’un contingent dans cette partie du monde dont on n’a aucune nouvelle!

      • Vous vous contredisez quelque peu : comment un soldat français pourrait-il mourir s’il fait de la diplomatie dans les palaces ❓ Ah mais oui, la diplomatie c’est très dangereux, pardon, j’avais mal compris 🙂

        • Non, le danger, comme on sait depuis l’antiquité, pour des combattants, ce sont « les délices de Capoue » dans lesquels les soldats d’Hannibal le Carthaginois, après la bataille de Cannesse sont « ramollis » au contact des plaisirs proposés par « l’adversaire » qui les auraient ainsi piégés.

          Oui, on a vu des gradés Français se pavaner dans des hôtels et restaurants de luxe bien accompagnés de jeunes femmes aux charmes réels et apparents.

          Donc oui, je me pose la question: pourquoi sont-ils là-bas, sinon pour les manoeuvres habituelles de la France, en Afrique, malheureusement.

  • merci pour ces statistiques de l’emploi britannique. Elle démontrent le lien entre emploi public, dépenses publiques et chômage. On comprend mieux pourquoi notre presse d’Etat et notre presse subventionnée ne les publient pas !

  • De 1970 à aujourd’hui , les dépenses régaliennes sont passés de 6%à 3% du pib . Dans le même temps, les dépenses publiques sont passés de 37% à 57% du pib.
    Le déficit public, cette année, sera à plus de 70 milliards d’euros mais on veut nous faire croire que c’est à cause de la sécurité qu’il y a déficit si élevé

    • On a diminué le régalien de moitié tout en augmentant les dépenses publiques de manière faramineuse. On a sacrifié le régalien au service de l’état providence mais après, on ose accuser l’austérité

  • Si la Russie produit des montres. Il existe une marque connue.
    Mais il est exact qu’à part cela, il existe peu de produits performants en dehors de l’armement.

    •  » il existe peu de produits performants en dehors de l’armement.  »

      Et encore beaucoup surestime un peu trop l’armement russe. Quand on est pas innovant surtout en matière d’informatique et de numérique on ne peut que rester des éternelles seconds.

      Ils ont un bon savoir faire pour construire des moteurs d’avions et de fusées performant, mais au niveau du higth tech dans le numérique et l’informatique comparé à l’occident c’est une autre histoire.

      D.J

  • Je ne sais pas si ce que je vais dire va vous sembler raisonnable, vrai ou pas.

    En fait, depuis Ch.De Gaulle, que l’on était bien allé chercher pour ditger la France, et qui est venu, à ses conditions, soit une nouvelle constitution de (comme déjà expliquée) « dictature démocratique » (Il décide, seul, mais quitte le pouvoir si il n’est suivi par le peuple -référendum-. Avec un rare mépris total pour les « godillots » de l’assemblée nationale.).

    La France serait-elle un de ces pays méditerranéens, inréformables, qui de la Grèce, d’un côté au Portugal de l’autre, oscillant jusqu’à il y a peu, entre régimes plutôt forts et démocraties du bien vivre « cool », reportant les efforts à « demain », en pasaent d’une (quasi)dictature à une démocratie molle, en balancier?

    (A. de O.Salazar, pour le Portugal, F.Franco.y B., pour l’Espagne, B.Mussolini, pour l’Italie et G.Papadopoulos et « les Colonels », en Grèce! Sans parler de l’Albanie d’E.Hoxha, ni de J.B.Tito, en Yougoslavie (Croatie comprise).

    Et M.Le Pen en sera-t-elle le prochain dictateur Français, copine de R.T.Erdogan, dictateur élu Turc actuel?

  •  » En France, nous ne disposons pas ou très peu d’une telle tradition.  »

    inexact; la plupart des grands penseurs libéraux du 19ème siècle étaient français et furent très influant sur la vie politique française. Mais comme vous le dites: en France aux 20ème siècle il n’y a pas eu de Thatcher français pour réactivé cette tradition libérale.

    D.J

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Raoul Delcorde.

En deux mois et demi de guerre, on dénombre déjà plusieurs tentatives de médiation dans le conflit russo-ukrainien : la Turquie, Israël, ainsi que plusieurs États arabes et européens, sans oublier l’UE en tant que telle ou encore l’ONU ont envoyé des représentants à Moscou, à Kiev, ou dans les deux capitales ; récemment, le pape a également fait offre de médiation.

La médiation est au cœur de l’action diplomatique. Mais de quoi s’agit-il exactement ?

La médiation est l’intervention d’un tiers dans la r... Poursuivre la lecture

Poutine
0
Sauvegarder cet article

Vladimir Poutine pensait avaler l’Ukraine en quelques jours, mais la guerre dure depuis plus de trois mois. Elle ne s’achèvera pas avant longtemps. Car c’est désormais l’Occident tout entier qui soutient l’Ukraine. L’Ukraine indépendante voulait devenir libre, instaurer une démocratie. Pas question pour le despote qui règne à Moscou. La liberté des peuples est pour lui le danger suprême, l’ennemi à éliminer par tous les moyens.

La surprise est de taille pour la plupart des citoyens occidentaux et même pour de nombreux politologues. Ceu... Poursuivre la lecture

La vague anti-russe continue. Elle déferle en Occident, punissant des citoyens russes dans des domaines n’ayant rien à voir avec la politique, tels que la culture et le sport. Les avoirs de citoyens russes, sans lien apparent avec le Kremlin, ont été gelés sans que cela ne semble déranger personne.

Maintenant, même l’achat de biens immobiliers en Europe pourrait bientôt être interdit aux Russes. En effet, le sixième paquet de sanctions poussé par l’Union européenne a aussi pour objectif d’interdire à la plupart des Russes d’acheter ou ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles