Privatisons France Télévisions et supprimons la redevance télé !

France Télévisions (Crédits jean-louis Zimmermann, licence Creative Commons)

La redevance télé va encore augmenter. Pour quel service ?

Par le Parisien libéral.

France Télévisions (Crédits jean-louis Zimmermann, licence Creative Commons)
France Télévisions (Crédits jean-louis Zimmermann, licence Creative Commons)

Attention ! Non seulement, nous dit BFM TV, le gouvernement planche sur une hausse de 3 à 4 euros de la redevance en 2016 « pour compenser la baisse des subventions à l’audiovisuel public » (autrement dit, la main gauche du fisc remplace la main droite du fisc, dans le but de maintenir constant le montant d’argent mis à la disposition de France Télévisions), mais de plus, apprend-on grâce au site l’Informaticien, le ministère de la Culture voudrait que la redevance TV soit étendue au matériel informatique (tablettes, ordinateurs, smartphones).

Il existe pourtant une solution très simple pour ne pas taxer davantage les Français : c’est faire en sorte que France Télévisions ne soit plus une entreprise publique. Pourquoi, à l’instar de TF1, M6 ou BFM TV, ne pourrait-elle pas, soit réduire ses coûts (moins payer ses salariés) soit augmenter ses revenus (par la publicité) ?

Certains rétorqueront que France Télévisions assurerait une sorte de mission de service public et que de fait, il serait « juste » que les Français possesseurs de télévision, mais aussi les usagers de smartphones et tablettes, payent pour cette mission. Mais quel est le programme qui donne à cette chaîne le caractère d’entreprise d’intérêt général ? L’émission de débat « Ce soir ou jamais » ? Il a été démontré que la diversité du panel des invités diminue progressivement. Il est loin le temps où Charles Gave pouvait y rendre hommage à Margaret Thatcher. « Plus belle la vie » ? On ne voit pas pourquoi ses 8 millions de téléspectateurs quotidiens n’iraient pas suivre les péripéties du quartier du Mistral sur une autre chaîne TV. « Secrets d’Histoire » ? L’extrême gauche, celle qui a voté pour Hollande, dénie à Stéphane Bern le droit de définir librement sa ligne éditoriale.

On voit bien qu’il n’y a pas de raisons objectives à ce que le contribuable continue à financer les rediffusions de « Louis la Brocante ». Alors, pourquoi le gouvernement ne confie-t-il pas à une banque d’investissement un mandat de vente de France Télévisions ? Privatisons France Télévisions et supprimons la redevance télé !


Sur le web

À lire aussi : Redevance TV, durcissement des contrôles

Vous souhaitez nous signaler une erreur ? Contactez la rédaction.