Privatisons France Télévisions et supprimons la redevance télé !

La redevance télé va encore augmenter. Pour quel service ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
France Télévisions (Crédits jean-louis Zimmermann, licence Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Privatisons France Télévisions et supprimons la redevance télé !

Publié le 27 août 2015
- A +

Par le Parisien libéral.

France Télévisions (Crédits jean-louis Zimmermann, licence Creative Commons)
France Télévisions (Crédits jean-louis Zimmermann, licence Creative Commons)

Attention ! Non seulement, nous dit BFM TV, le gouvernement planche sur une hausse de 3 à 4 euros de la redevance en 2016 « pour compenser la baisse des subventions à l’audiovisuel public » (autrement dit, la main gauche du fisc remplace la main droite du fisc, dans le but de maintenir constant le montant d’argent mis à la disposition de France Télévisions), mais de plus, apprend-on grâce au site l’Informaticien, le ministère de la Culture voudrait que la redevance TV soit étendue au matériel informatique (tablettes, ordinateurs, smartphones).

Il existe pourtant une solution très simple pour ne pas taxer davantage les Français : c’est faire en sorte que France Télévisions ne soit plus une entreprise publique. Pourquoi, à l’instar de TF1, M6 ou BFM TV, ne pourrait-elle pas, soit réduire ses coûts (moins payer ses salariés) soit augmenter ses revenus (par la publicité) ?

Certains rétorqueront que France Télévisions assurerait une sorte de mission de service public et que de fait, il serait « juste » que les Français possesseurs de télévision, mais aussi les usagers de smartphones et tablettes, payent pour cette mission. Mais quel est le programme qui donne à cette chaîne le caractère d’entreprise d’intérêt général ? L’émission de débat « Ce soir ou jamais » ? Il a été démontré que la diversité du panel des invités diminue progressivement. Il est loin le temps où Charles Gave pouvait y rendre hommage à Margaret Thatcher. « Plus belle la vie » ? On ne voit pas pourquoi ses 8 millions de téléspectateurs quotidiens n’iraient pas suivre les péripéties du quartier du Mistral sur une autre chaîne TV. « Secrets d’Histoire » ? L’extrême gauche, celle qui a voté pour Hollande, dénie à Stéphane Bern le droit de définir librement sa ligne éditoriale.

On voit bien qu’il n’y a pas de raisons objectives à ce que le contribuable continue à financer les rediffusions de « Louis la Brocante ». Alors, pourquoi le gouvernement ne confie-t-il pas à une banque d’investissement un mandat de vente de France Télévisions ? Privatisons France Télévisions et supprimons la redevance télé !


Sur le web

À lire aussi : Redevance TV, durcissement des contrôles

Voir les commentaires (41)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (41)
  • Vendre France 2 ? Mais ça n’a aucune valeur ! Il faut purement et simplement supprimer cette boursouflure, ce repère de parasites qui vivent à nos crochets, qui se permettent en plus de nous faire la morale, et qui n’ont qu’une seule logique : toujours plus.

    Toujours plus de thune.

    Vous avez vu leur nouveau projet dément ? Créer une… chaîne d’info en continu… Une de plus.

    Bref, ça suffit.

    Mais les Français, anesthésiés, ne réagissent même plus.

    En attendant, c’est une certitude : la ponction, le vol va augmenter. Le débat -surréaliste- sur la méthode (hausse de la redevance, ou élargissement de l’assiette) n’a qu’une seule finalité : endormir encore un peu plus les moutons.

    • Bonjour charles
      Le débat hausse de la redevance-élargissement de l’assiette n’est pas surréaliste, la redevance n’étant pas comptabilisée comme un prélèvement obligatoire, cela permet à l’état d »augmenter ses recettes sans augmenter les prélèvements obligatoires.

      • C’est bien ce que je dis : c’est un détail comptable.

        Le seul fait qui compte (c’est le cas de le dire) : la rapine augmente.

        Voilà ce qu’il faut dénoncer.

    • Hé, attention, l’audiovisuel public a de superbes locaux, faudrait voir à ne pas les refiler gratos !

    • La chaîne de plus, c’est parce que celles qui existent ne sont pas assez en adéquation avec la ligne du gouvernement…

  • Concernant la redevance TV, elle s’appliquerait normalement uniquement aux possesseurs d’un ordinateur ou d’un smartphone au 1er janvier.

    Mais si mon voisin paye la redevance TV (et moi non, par choix, et parceque je n’ai pas la télé et que je n’en ait que faire), rien ne m’interdit de lui vendre mon matériel à mon voisin le 31 décembre à 23h59, et de lui racheter le 2 janvier à 0h01…

    Pendant cette période :
    – je peux décider de conserver une ligne ADSL pour aider mes voisins les plus démunis à découvrir les merveilles du monde moderne – des vidéos de chatons mignons
    – je peux aussi choisir de conserver un abonnement téléphonique avec data pour mon vieux 3310 car ils est plus intéressant qu’un seul abonnement voix pour mes appels vocaux et mes SMS…en plus, je pourrais profiter de l’occasion d’appeler arrière-arrière grand maman – profitant de sa retraite à l’autre bout du monde – à moindre frais…

    Une réponse à la Amazon à une décision aussi conne que stupide de la part d’un gouvernement battant tous les jours ses propres records de stupidité.

  • N’importe quoi Le Parisien Libéral, tout le monde sait que, et je prends le programme du jour en exemple, tout est instructif, permet au citoyen de s’épanouir, de grandir, d’évoluer,… d’ailleurs programme du jour de France 2 :
    – Télématin : nom masculin signifiant, exemple typique de placement de copains avec émission sans interet autre… que les autres chaines n’ont pas penser un seul jour faire une matinale sérieuse.
    – Des jours et des vies
    – suivi par Amour gloire et beauté (épisode 6632)
    – suivi de l’Amour a 200m
    Voila 3 programmes très intellectuel, fabriqué en france sans doublage et tout nouveau donc ca favorise le made in France, l’intellectuel, le doublage de qualité, et la nouveauté.
    – Ensuite vient motus, qui consiste, non pas a comprendre ce que l’on fait mais a sortir le plus de mot possible dans un minimum de temps.
    – Les Zamours pour prendre la continuité des 3 programmes du matin (Amour et baratin, jours et des vies,…) bref de l’amour pardi.

    Bref de la qualité rien que de la qualité pour l’intellect des Francais,… pas du tout une chaine qui est resté bloqué a l’ORTF.

    Non vraiment je te trouve injuste, France télé est d’une grande qualité, c’est juste que nous ne comprenons pas cette forme d’intelligence supérieure, car nous sommes juste d’incultes personnages.

  • ça fait déjà un moment que je me tate pour savoir si je garde ou non la télé ; la journée je ne la regarde pas et le soir je m’endors devant ; donc s’ils augmentent la redevance , estimant que c’est cher payé pour les merdes que l’on nous passent , je donnerai ma télé sans regrets ;

    • marie , achète une smart tv et passe ton temps a discuter sur le net ou visionne ce qui te captive réellement , soit ton ‘maitre’ , devient un ‘homme’ libre .

  • Si les smartphones étaient aussi malins que le nom le prétend, ils refuseraient de capter la télé.

    • les smartphones ne sont pas malins mais les patrons d’internet le sont , ils te l’imposent même si ils sont incapables de te rendre le service

  • et cela changerait quoi ?
    rien , ils seraient tous recasés dans une administration où dispatchés sur les autres chaines… payées a grand coup de pub ..de l’état , la seule solution est le cryptage et paie celui qui est intéressé par la ‘culture’ d’état . surement autant que d’abonnés a canal plus 😉

  • France Télévision est non seulement médiocre mais ce qui est le plus grave c’est que c’est un organe de propagande gauchiste. Si France télévision était un véritable service publique, elle devrait être neutre politiquement et non pas faire de la propagande gauchiste.
    France Télévision est un gouffre financier, il est temps de s’en débarrasser

    • A peu près d’accord. La télé « de service public est un dinausaure qui coûte la peau des fesses, un organe de propagande de la gauche. Il faut suppimer la deux, passer le reste à la paille de fer, mais conserver une tv de qualité avec des morceaux de Arte, fe France5, un peu de la 3, sans être emmerdemmerdé en permanence par la publicité.

      • La qualité est la propriété d’un bien ou d’un service à satisfaire le demandeur et le prix en fait partie ainsi que d’autres élements (disponibilité etc…).
        Donc il y a autant de perception de la qualité que de demandeurs mais il semble que là vous défendez votre notion de la qualité et d’autres défendront la leur et c’est pour cela qu’ç vouloir satisfaire tout le monde c’est la gabegie.

        Que chaque consommateur paie lui-même pour sa qualité et privatisons le bousin.

      • « une tv de qualité avec des morceaux de Arte, fe France5, un peu de la 3 » Moi, je ne qualifierais pas France 5 et France 3 comme tv de qualités (à part quelques très rares émissions) et en plus, ces chaines restent de la propagande.
        Quand à Arte, il y a des documentaires intéressants sur des sujets non politiquement sensibles (Egypte ancienne,…) mais dès que c’est des sujets un peu politiques (capitalisme, grèce,…) cela devient n’importe quoi, de la propagande socialiste (de piètre qualité en plus). Leur propagande est telle que cela devient ridicule
        Je veux bien garder Arte à condition de la dépolitiser

  • Pas envie de payer Canal + pour le rugby.

    Un service public télévisuel peut se justifier mais vous avez raison, il faut quand même faire attention à la gestion.

    Pour ce qui est de « Ce soir ou jamais », croyez-vous que cela sera mieux sur TF1 ou M6 ?

  • La redevance c’est le financement de la fabrique du consentement, par ceux pour qui on la fabrique.

    Mais tout privatiser n’est qu’une autre hérésie, pseudo-panacée libérale, enfonçage de tête dans le sable, solution simpliste qui crée plus d’effets pervers qu’elle n’en résout, bien davantage un expédient qu’une vraie solution. Mais on y est accoutumés, avec l’idéologie libérale. Le mal c’est la gauche, l’écologie et l’état, incluant l’extrême droite comme épouvantail utile, et tout le reste est le bien, sauf tout ce qui ne pense pas libéral. Niveler par le haut mais uniquement dans le champ de perception que permettent les oeillères idéologiques. Si étonnamment prévisible que ç’en devient désopilant.

    • On la voit venir votre petite rhétorique camée au pognon d’autrui… Nous ne tombons pas dans le piège.

      On ne veut pas « privatiser » : on veut supprimer.

      Effacer. Couper. Annihiler. Faire disparaître.

      « France TV » ? « Radio France » ? Pouf. Disparu. Gone.

      Ca devrait résoudre votre soucis du « nivellement par le haut », n’est ce pas ?

    • Bonjour Loxosceles
      Donc c’est quoi votre solution, une télévision publique qui diffuse vos idées?

    • Les effets pervers du privé non subventionné, vous avez des exemples ?

      Parce que si quelque chose qui ne vous coûte pas un rond vous dérange, il faut consulter.

    • « Le mal triomphera ! Mouhahahaha ! »

      ph11

    • « Vos solutions sont caca », « vous êtes aveuglés par votre idéologie », « vous voulez la mort du petit peuple ». Et voilà. Emballé c’est pesé. Bon, vous changez « caca » par quelque chose d’un peu plus littéraire pour faire croire qu’un grand esprit de ce monde se cache derrière tout ça, et voilà une parfaite critique anti-libérale à base d’agitation de menton et de violents haussements d’épaules.

      Remarquez, au moins, tout ces ventilateurs humains précisent systématiquement en fin de paragraphe que nous les faisons rire. Le procédé est surement destiné à marquer leur supériorité mentale sur nous, pauvres hères juste bons à divertir nos suzerains, mais au moins, voilà une bonne nouvelle: nous amusons quelqu’un! C’est toujours ça d’utilité en plus comparé à eux.

      On notera aussi la propension à répéter la même phrase, mais tournée différemment, pour donner l’illusion d’un paragraphe complet d’argumentations.

      La prévisibilité, c’est en effet désopilant :).

  • Pour moi, le probleme n’est pas l’existence de RADIO FRANCE et FRANCE TELEVISION.
    Mais plutot leur niveau de qualité, a part quelques emissions ( je pense au « gai savoir » ou la fabrique de l’histoire sur france culture ou encore quelque reportages ) le reste est quasiment au meme niveau que les chaine privées qui ne propose que des emissions à audimat donc niveau 0 sur le plan culturel/intellectuel/instructif etc…

    Leur mission de service publique est pourtant de proposer des emissions instructives,épanouissantes, donner la parole à tous les courant de pensées… et bien sur divertir aussi.
    Mais je crois qu’ils ont oublié le pourquoi de leur mission.

    De plus le privé ne recherche que la rentabilité, et vont nous sortir du secret story à gogo pour maximiser les profits.
    Certains me diront ,si ça marche cela veut dire que c’est ce que recherche le plus grand nombre de téléspectateurs. C’est vrai, mais il y aussi une minorité qui attends du service public d’autres genres d’emissions mais si helas en ce moment cela se fait rare.

  • La télévision en elle-même est obsolète. Je pense qu’on pourrait proposer l’exploitation des fréquences audiovisuelles aux fournisseurs d’accès internet, en en garantissant la neutralité, c’est à dire exactement l’inverse de ce qu’est la télévision : qu’elles ne soient pas dédiées à la diffusion exclusive de contenus.

  • L’elargissement de la redevance aux ordis est un vieux trip de F Hollande ( que le diable ait son âme )….

    Quand ils vont passer à l’acte, ils vont pourrir nos vies…

  • Faux bien donner du travail a bercy et justifiez l embauche de milliers de fonctionnaires.
    La télévision d état un grand privilège des hommes d etat d après guerre encore quelques génération et elle disparaîtra d elle meme faute de moyens.
    Patience le monde audiovisuelle va mourir avec le numérique.
    Après l imposition des écrans une grande luby des marxistes
    Contrôle impôt état. ..

  • Maintenant qu’il y a « Public Senat » sur la TNT (et en HD sur le SAT s’il vous plait ! ), alors oui, il faut privatiser France Télévision !! De nos jours, il y a en plus la technologie (CAM) qui permet comme pour Canal+ de s’abonner ou non à ceux qui le voudraient !

    Et pour ne pas se faire traiter d’extrémiste libéral, alors accepter de ne garder qu’une chaîne « nationale » ; Oui, « Public Sénat » ça ne coûte pas cher, et ça retransmets les séances des Parlements, ce qui est la moindre des choses en « démocratie »…

    • D’accord mais seulement s’ils consentent à retransmettre les séances des commissions d’enquête en intégralité et pas juste le début c’est à dire diffuser les questions mais pas les réponses comme LCP-AN/PS le fait systématiquement!!!

      Il y a des séances très intéressantes.

  • C’est une excellente idée, je ne vois pas pourquoi on devrait payer pour être des informés par des journaleux de gauche trop grassement payés qui nous bourrent le mou toute la journée… D’ailleurs je ne regarde plus les journaux télévisés

  • De toute façon, la télé est vouée à la disparition. Le numérique, le tactile, le gaming et Internet vont la transformer en objet hybride et personnalisable, de plus en plus détaché des chaînes télé.

    Voyez comme la musique s’affranchit de plus en plus des majors et est devenue d’accès beaucoup plus libre et facile, aussi bien pour les musiciens que pour les fans.

    Pour la télé, ce sera pareil. On voit des sites web populaire créer leur chaîne télé, on voit des plateformes telles que Netflix proposer leurs propres séries, que les gens visionnent par l’intermédiaire de leur box, tout cela va faire disparaître les chaînes TV. Ce n’est pas pour tout de suite, mais on y viendra, et je vous le dis, en France, nous en verrons plus d’un pleurer et enrager, à tous les niveaux de l’oligarchie politico-médiatico-syndicaliste. Vivement! Je m’en délecte d’avance!

    • En France, ils mettront bien 20 ans à s’apercevoir que plus personne ne les regarde : après tout, du moment qu’ils paient la redevance, ce sont des téléspectateurs…

      • Ils ont mis presque 20 ans à découvrir l’existence d’Internet et franchement ce n’était pas plus mal.

      • Malheureusement, ils sont bien forcés de constater que l’audience baisse à cause de la mesure d’audience : quand les publicistes ne veulent plus raquer le budget ne peut plus être équilibré !

        Et c’est la le fond du problème. En tant que service publique si la TV diffuse la soupe que les gens ont envie de regarder la pub rapporte des sous mais ça n’a rien d’un service public. Si la TV diffuse du bourrage de crâne laxatif ou de l’art avant-gardiste à faible audience, c’est un service public (douteux) mais qui est obligé de faire l’impasse sur les recettes publicitaires.

        L’état étant incapable de se remettre en question, la redevance n’a pas fini d’augmenter car Internet propose de plus en plus de solutions échappatoires et ils sont engagé dans une spirale de déclin …

        • Oui, ils ne s’y sont pas trompés, c’est bien pour ça que cette idée de soumettre les abonnements Internet à la redevance est remise sur le tapis… sachant qu’en plus, taxer, c’est s’assurer un contrôle sur la cible de la taxation… D’une pierre deux coups, et peu importe si la cible en pâtit: on est bien dans le parasitisme.

          D’où mon pseudo, je prie pour un « total slump » économique et politique, que tout ce sale monde coule avec le bateau, et que les meilleurs survivent. C’est à dire, les libéraux, les entreprenants, les individus responsables à l’initiative.

  • Il faudrait en priorité supprimer TF1, qui dépense des sommes beaucoup plus énormes que les autres chaînes pour des programmes pas vraiment meilleurs et en plus très vérolés par la publicité, des sommes que TF1 prend sur nos revenus (sur les publicités qui augmentent les prix de ce que nous achetons). Ce serait faire oeuvre de santé publique.

  • Un service Public ou un service Socialiste ? Sinon que vient faire Ruquier là-dedans et ses basses audiences.
    Ahh les audiences basses, on s’en moque, il faut laisser le temps à l’émission le temps de prendre son rythme (dans le cas Ruquier et ses amis Socialos : c’est à vie !).

    Un TV Publique qui fait de la surenchère hyper-protectrice, dès qu’il s’agit de certaines populations qui grace aux paraboles, ne les regardent plus depuis longtemps, et ne savent même pas qui sont les présentateurs ou les journalistes « vedettes ».

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
0
Sauvegarder cet article

Par Romain Delisle. Un article de l'Iref-Europe

 

Comme nous l’avons déjà exposé, les politiques publiques actives de l’emploi (assurance-chômage non comprise donc) ne brillent pas par leur efficacité. Une situation que la crise sanitaire n’a pas substantiellement modifiée, même si les dispositifs spéciaux mis en œuvre se doivent d’être étudiés à part.

Il s’agit surtout de savoir si des conséquences pérennes pourraient s’observer sur le marché du travail et d’examiner l’impact des politiques publiques anciennes et no... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Le dernier-né des rapports régulièrement consacrés à la question de l’audiovisuel public nous vient du Sénat. Il n’échappe pas à la règle propre à ce type d’exercices : comme ses (trop) nombreux prédécesseurs, ce document constate la gestion défaillante des sociétés de l’audiovisuel public, et propose comme d’habitude une augmentation du financement public et une nouvelle version du mécano institutionnel. Sans oublier, bien sûr, de prévoir la création de plusieurs  commissions et autres missions de préfiguration chargées de donner suite à ses... Poursuivre la lecture

À la suite de la décision du gouvernement de remonter de 20 TWh l’Accès Régulé à l'Électricité Nucléaire Historique au profit de ses concurrents directs, l’État privera EDF de 8 milliards de recettes qui viennent s'ajouter aux 14 milliards qu'il a déjà mis sur la table depuis septembre pour rendre presqu’indolore l’accroissement des prix de l’énergie devenus fous depuis l’été 2021. Générosité envers les plus démunis affirmeront les uns, câlinerie électorale à trois mois de la présidentielle chuchoteront les autres. Le « quoi qu’il en coûte » ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles