Ivres, les écolos prédisent encore une France plus chaude

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
imgscan contrepoints 2013-2234 écologie libérale

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Ivres, les écolos prédisent encore une France plus chaude

Publié le 8 septembre 2014
- A +

On apprend, entre deux remaniements ministériels, que Jean Jouzel vient de remettre un rapport à Ségolène Royal présentant des prévisions climatiques pour la fin du XXIème siècle et établissant pour la France un fort réchauffement climatique. Jouzel, Royal, réchauffement climatique, prévisions à plus de cinquante ans : tout y est, le déconomètre atteint son score maximal.

bullshit meterDes pluies en hiver sur la façade atlantique, c’est-à-dire comme maintenant mais en plus important, ou beaucoup plus important, ou un peu plus, ou disons avec une probabilité non nulle que ce soit plus… Des périodes de sécheresse sur le quart sud-est, mais plus longues. Un peu ou beaucoup, selon les hypothèses. Avec du soleil qui cogne dur. Peut-être. Ou pas. Selon les experts du GIEC, ce groupe de bricoleurs dont certains ont, parfois, des diplômes scientifiques à proximité du climat, les températures pourraient atteindre cinq degrés de plus en moyenne dans la deuxième partie du XXIe siècle. Ou pas. Ou disons plus précisément, d’ici à 2071 (mettons le 8 avril 2071, vers 16:33), les tendances observées (pas actuellement, hein, mais dans 57 ans) aboutiraient à une hausse des températures moyennes pouvant aller de 2,6°C à 5,3°C, en fonction des scénarios utilisés, et si on appuie ici et là sur les petits boutons du super-calculateur.

gaston-souffleIl faut se résoudre à l’évidence : grâce à toutes ces études pointues et cette prospective fine dans un futur lointain mais pas inatteignable pour nos Grands Calculateurs, le futur, même plein d’avenir, sera tout de même « moins agréable ». Autrement dit : repentez-vous maintenant. Cela ne rendra pas l’issue moins douloureuse, mais au moins, cela habituera maintenant votre corps aux pénuries futures, provoquées par des conditions climatiques pourries qui ne manqueront pas d’arriver, foi de Jouzel. Conditions climatiques auxquelles « nous aurons beaucoup de mal à nous adapter », prévient le Sergent-Chef en Apocalypse Climatique.

Devant ce constat, à l’implacable rigueur scientifique issue de l’utilisation habile de nombres à virgule, d’hypothèse, de scénarios, de conditionnel, de paramétrage, de courbes colorées et de modèles mathématiques (forcément mathématiques), le tout aboutissant à l’un de ces sites web 2.0 colorés, didactiques et choupinets affirmant assez péremptoirement qu’aucun chaton n’a été tué dans sa réalisation (peut-on vraiment en être sûr ?), le lecteur lambda ne peut qu’être affolé à l’idée que son avenir, déjà pas très juteux en termes économiques, soit encore plus sec en termes climatiques. Ce même lecteur, muni de son bon sens légendaire (?), peut alors formuler deux hypothèses. Après tout, il n’y a pas de raison que seul le GIEC se lance dans les exercices rigolos de prospectives sur bases fumeuses.

La première hypothèse serait que les prévisions sont, effectivement, correctes. Ce serait une première vraiment remarquable, à plus d’un titre : sur le plan de la durée, longue ici – on parle de plusieurs dizaines d’années – (alors que les prévisions à très long terme ont toutes foiré jusqu’à présent), et sur le plan de notre capacité future d’adaptation, estimée ici et maintenant alors que la futurologie à dix ans semble actuellement des plus risquée. Et puis, question historique de réussite, est-il vraiment utile de revenir sur les 17 années précédentes, que ce même GIEC avait prévues fort chaudes, et qui se révélèrent… pas chaudes du tout ? Est-on en droit de demander si les « modèles en plastique mathématiques » ont enfin été corrigés pour coller à la réalité observée ?

Finalement, pas de réchauffement

Mais le GIEC peut tout.

Non seulement le GIEC peut prévoir le climat à 50 ans alors qu’il s’est magistralement planté à 20 ans pendant 20 ans (!), incapable qu’il fut de voir l’absence de réchauffement sur les 17 dernières années. Non seulement le GIEC peut expliquer pourquoi l’homme est responsable de la situation même si chacune des explications fournies jusqu’à présent nécessite des containers entiers de conditionnels et de paramètres finement ajustés pour obtenir une vague corrélation, depuis les températures jusqu’au taux de CO2, depuis l’impact du soleil jusqu’à celui des courants marins ou aériens. Non seulement le GIEC peut aussi prédire quelles mesures auront un impact et lesquelles sont à prohiber, quelles technologies représentent un avenir et lesquelles sont à proscrire. Mais en plus, le GIEC peut aussi prévoir ce que la société, la technologie et le savoir humains seront dans 70 ans. Et là, le GIEC SAIT qu’on ne pourra pas s’adapter, ou alors, que ce sera « avec beaucoup de mal ». Tremblez, mortels !

oh noes

On avouera que, muni ou non d’un rasoir d’Occam, tout ceci sent bon la croyance religieuse, mystique même, en une forme de prescience indéboulonnable. Ce serait du socialisme, on pourrait toujours utiliser l’argument ultime du Ta Gueule, C’est Magique™. Mais puisque le GIEC se targue d’être dans le champ de la science et non celui de la politique, on s’étonne de le voir se vautrer avec autant de facilité dans ce second champ après avoir pété bruyamment dans le premier.

L’autre hypothèse serait que le GIEC est, comme le reste des institutions et autres gros bousins administratifs humains, infoutu de voir plus loin qu’à l’horizon du prochain budget dont il dépend. Dans cette hypothèse, le catastrophisme est non pas une conclusion suite à un raisonnement basé sur des faits solides et obtenus par des mesures précises et non contestées (qu’on cherche encore dans leurs rapports mais qu’on ne trouve point), mais bien l’aboutissement d’un raisonnement politique destiné à s’assurer la persistance de fonds et de soutien politique. Et dans cette hypothèse, on explique fort bien le culot assez époustouflant dont fait preuve Jouzel et sa clique en essayant de nous faire croire qu’ils sont capables d’apporter des faits solides et argumentés sur ce qui va se passer dans 57 ans, date à laquelle ils savent pertinemment que personne ne leur tiendra rigueur des sottises de leur jeunesse. On n’est plus dans la parfaite cuistrerie ou dans l’ânerie scientifique (pourtant évidente), mais simplement dans l’alarmisme qui sied à l’époque, et qui permet d’assurer un bon retour sur investissement pour le petit groupe de suceurs de subventions publiques.

Et lorsqu’on entend, à la suite de cet exemple magnifique de pignolade pseudo-scientifique à visée prostitutionnelle, que Ségolène Royal veut préparer l’après pétrole, on ne peut qu’affirmer la validité de l’hypothèse d’un bon gros n’importe quoi écologique.

royal : la crisitude

En effet, lorsqu’on voit l’intelligence et la préparation dont ont fait preuve nos politiciens pour préparer l’après-nucléaire, avec le plantage assez catastrophique des marchés photovoltaïques, ou celui des moulins à vent, ou encore, récemment, l’exemple de la Belgique et de ses futures pénuries de courant, on comprend surtout qu’il vaudrait mieux, pour le sort de l’Humanité en général et celui des Français en particulier qu’il n’en soit rien, et que, surtout, pour l’amour des gens, des fleurs, des pandas et des chatons mignons, qu’on tienne éloigné de ce sujet cette bande d’incompétents pour lesquels « climat » rime exclusivement avec « électorat ».

well done old chapTous comptes faits, à force de surtaxations, d’obligations débiles, de « greening » enragé des énergies, le coût de l’électricité, du gaz, de l’essence et du nucléaire est devenu si élevé que les industries européennes en pâtissent sur une base quotidienne, ce qui affaiblit le pouvoir d’achat des consommateurs européens, et abaisse la compétitivité de nos industries. Du reste, si l’on devait s’en tenir aux politiciens pour se préparer à quoi que ce soit (mis à part une pluie de taxes et de vexations fiscales diverses), il est plus que probable que nous n’en serions encore qu’à la chasse et à la cueillette. Quoi d’autre qu’un politicien populiste et magouilleur pouvait imposer à tous l’idée même d’un principe de précaution, dont les dégâts commencent maintenant à se faire sentir fort douloureusement ?

Et l’inclinaison très favorable pour ce rapport d’une politicienne comme Royal, véritable boussole qui a toujours indiqué le Sud avec une obstination et une abnégation presque admirables si elles n’étaient comiques, devrait signaler plus que le reste qu’il faut en finir une fois pour toutes avec les bobards débiles du GIEC. Pire : l’actuelle ministre de l’Écologie veut absolument imposer des bâtiments à « énergie positive », idée consternante qui n’est que l’extension des imbécillités déjà proférées en la matière et qui vient s’ajouter aux contraintes habituelles de la construction, secteur largement sinistré par Duflot, une autre hystérique écologique (et ceci n’est pas une coïncidence).

ikea fail

Il faut se rendre à l’évidence : tous les efforts qui ont été entrepris à la suite des délires réchauffistes ont tous abouti à des problèmes au moins aussi gros que ceux qu’ils étaient censés éviter ; bulles économiques sur des marchés entiers, renchérissement d’énergies pourtant maîtrisées, ralentissement de la Recherche & Développement dans des énergies et des technologies viables (thorium par exemple)… Une quantité affolante d’énergie, de subventions, de capitaux et de cerveaux humains ont été gâchés dans des impasses économiques et énergétiques par la faute de ces ayatollahs écologistes, qui se sont barbouillés de décroissance (ça tombe bien, on y goûte tous maintenant à pleines bouchées, bien joué !) et de prévisions alarmistes et/ou malthusiennes sans arrêt repoussées mais toujours plus sombres.

L’écologie est décidément un domaine trop sérieux pour le laisser dans les mains des politiciens.

—-
Sur le web

Voir les commentaires (366)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (366)
  • La Pravda télévisuelle nous gâte beaucoup en ce moment dans la manipulation sur ce sujet. Après les présentatrices météo, on a eu droit en effet à Jean Jouzel dans le rôle de désignation d’un ennemi commun pour resserrer les rangs. Entendez le vilain réchauffement, qui pour cette fois ne touche que la France (puisque au niveau mondial le GIEC est en train de boire la tasse). La France donc, tenez-vous bien, et elle seule, pourrait ne pas rester un pays tempéré. Encore une exception française ! Si nos concitoyens croient à ce genre de baliverne, ce pays est vraiment foutu !
    Quel parti politique, quel média (à part Contrepoints et quelques sites) osera enfin parler de l’absence de consensus scientifique depuis le début, des malversations et intimidations, des collusions d’intérêts et de la gabegie financière entrainées par cette affaire de réchauffement ? Les peuples seraient fondés à demander des comptes à leurs dirigeants pour les décisions qu’ils ont prises.
    Le pouvoir, dans un contexte de développement des structures étatiques, leur a fait perdre… le nord, cette boussole qui s’appelle simplement le bon sens. La conclusion de cet article est tout à fait juste: rappelons-nous N. Sarkozy et S. Royal lors de leur débat en 2007, l’un et l’autre incapables de dire le pourcentage du nucléaire dans notre production d’électricité!

    • « […] quel média (à part Contrepoints et quelques sites) osera enfin parler […]  »

      Il y a bien « State of Fear », roman de Michael Crichton, traduit en Français sous le titre « Etat d’urgence ». C’est une fiction mais ô combien parlante (et documentée)

      • Roman tout a fait plaisant.
        Il dénonce les attitudes des hommes politiques qui dramatisent la situation, qualifiée « d’extrême urgence ». Ce qui justifie amplement « devoir d’agir » et donc leurs actions sur les populations, en matière écologique ou autre.
        La propagande gouvernementale utilise cet argument continuellement

  • J’adore l’illustration du schéma de montage, qui résume bien ce qu’est le rapport du GIEC.

    Tout est dit dans ce billet, saut il me semble une chose : c’est qu’en fait personne ne croit au réchauffement climatique anthropique !

    – Les écolos qui croient à une future catastrophe devrait militer pour l’arrêt immédiat d’utilisation des hydrocarbures et du charbon : chauffage électrique obligatoire universel, synthèse des carburants et donc construction immédiate et massive de centrales nucléaire (seule technologie disponible permettant cette transition). En face d’un danger qui couvre l’ensemble des territoires et des populations, aucune considération locale d’environnement ou de risque physique ou sanitaire ne peut avoir de sens. Face à une maladie grave, on prescrit des traitements très nocifs pour le corps. Non ! Manifestement, nos écologistes sont encore ceux qui croient le moins au RCA.

    – les rares (soi-disant) scientifiques qui ont fait des déclarations dans le sens d’une approche résolue et pragmatique se comptent sur les doigts de la main et sont connus pour leurs comportements qui font parfois douter de leurs facultés mentale à effectuer des travaux de recherche.

    Chacun son opinion ! Comme je n’y crois pas, je n’appelle pas à une construction massive de centrales nucléaires. Mais que c’est pénible d’être baratiné sans cesse par des gens qui ne croient visiblement pas un mot de ce qu’ils racontent et dont les spectateurs se foutent pas mal ou ne font que semblant de croire. Je n’ose plus regarder les info TV : à chaque fois le nez du présentateur s’allonge tellement qu’il me pète l’écran.

  • Moi qui aie toujours mal compris vos articles…
    « L’écologie est décidément un domaine trop sérieux pour le laisser dans les mains des politiciens. »
    C’est pas l’écologie qui vous dérange, c’est l’éco-nimportequoilogie

    • Escrologie pour faire plus simple.

    • Le GIEC a diagnostiqué un cancer du CO2 aux gouvernements de la planête.

      – d’abord, étant donné qu’il a très largement payé et suggéré ce diagnostique, il pourrait demander un diagnostique contradictoire à d’autres spécialistes.
      – ensuite il devrait s’abstenir de demander conseil aux rebouteux des ONG et autres politiciens éco-compatibles.
      – enfin il nous prescrit de l’aspirine et un régime. Soit il est incompétent, soit il nous prescrit un placebo et cela signifie qu’il n’y croit pas un seul instant et se fout de notre gueule.

  • une france plus chaude….quand bien même ce serait vrai , ce n’est pas en continuant à piquer le fric des gens que cela va contrer ce phénomène ; et puis comment prévoir le temps sur de longues échéances alorq que 7 fois sur 10 , la météo se plante sur le temps qu’il fera dans les jours à venir ; et pis , si le climat se réchauffe , pourquoi donc le lever du jour est si frais , même en plein été , ce qui n’était pas le cas il y a une décénie ?

  • Et si on parlait du prochain changement d’heure (heure d’hiver). C’est changement ont-ils une incidence sur le climat ?

    • Tout à fait, non seulement sur le climat mais aussi sur la mécanique stellaire et la rotation du globe terrestre dont l’angle se décale brusquement de 15 degrés !

  • on peut prédire qu’à 99 et des pouièmes pour cent ces prédictions sont fausses!

    • Si tu joues au tiercé et que tu dis que l’arrivée est le 9, le 11, le 15 et que tu as uniquement 2 chevaux sur les 3, on ne dit pas que la prédiction était vrai à 66% ou fausse à 33%… elle était fausse à 100%.

      On est vivant ou mort, pas les 2 à la fois sauf quand on parle du chat de Schrodinger.

      Donc pas la peine de laisser des pouièmes.

      • Si tu es au GIEC, tu expliques au bookmaker que tu n’as pas fait une prédiction mais une projection, donc que tu as tout bon : il suffit que le 9 arrive un jour en tête, que le 11 arrive un autre jour en 2e… et sinon tu peux expliquer que si le 9 arrive bon dernier c’est qu’il était tellement plus rapide qu’il n’a pas voulu les humilier donc tu as gagné quand même.

        Et puis s’il ne prend pas le départ, tu auras gagné aussi, parce que c’est comme ça.

        En fait même s’il n’y a jamais eu de n° 9 ben tu gagnes quand même, c’est le principe de la climastrologie.

  • Curieux tout de même que l’on réussisse à faire peur aux gens avec la perspective du « beau temps ».
    M. Tout le monde râle au moindre nuage, à la moindre température inférieure à 30°, à la moindre goutte de pluie et le même blêmit à l’idée qu’il puisse faire éventuellement un peu plus chaud.
    Ce sera une des curiosités de notre époque pour les temps futurs que cette combinaison d’héliolâtrie et de peur du réchauffement !

  • Un exellent ami a moi se trouve etre le meteorologiste de l’aeroport de notre ville voisine, avec la responsabilite de 3 millions de passagers par an, il ne peut donc pas vraiment donner dans la fantaisie charmante, le flou artistique, et la « creative meteorology », et risquer ainsi la vie de ses passagers. Il m’assure ne pouvoir predir le temps qu’a 4 jours maxi…

    Le GIEC, bien sur, est dans une autre profession que la sienne, la plupart de ses « passagers » d’ici 57 ans seront morts tranquillement – ainsi que leurs chatons – a l’hopital, sous morphine, comme tout le monde. Plus personne d’ici la, pour les montrer du doigt et leur mettre le nez dans le « bovine excrement » precedemment concocte par leurs bons soins. Le choix est toujours le meme dans la voyance, soit on se permet de faire des predictions sur du court terme et il s’agit fermement de rester dans le vague, soit on part sur du long terme et alors la on peut s’en donner a coeur joie et se montrer veritablement creatif. Ces gens meriteraient d’etre subventionnes par le ministere de la culture.

  • Le saviez – vous :
    Désormais, dans l’épreuve du code de la route, le réchauffement climatique d’origine CO2 est un postulat de base qui, si vous n’y croyez pas, vous fait perdre des points.
    Désormais, tous les profs de lycée doivent intégrer le développement durable à leurs cours. En physique, ca donne des trucs bien débiles, mais pas pires qu’en histoire géo, ou j’ai pu lire de mes yeux sur une copie d’élève « la première guerre mondiale était moins respectueuse de l’environnement que la deuxième, à cause des gaz utilisés dans les tranchées. »

    Ca qualifie pas mal le degré de bêtise et d’inhumanité des écologistes politiques qui diffusent leur fiel.

    L’inquisition n’a qu’a bien se tenir.

    • Bonjour Zefran,

      Certains ecolos semblent etre grands consommateurs de champignons hallucinogenes.

      Ceci explique peut-etre cela…

    • oui, mais d’après mon fiston, la partie DD, les élèves n’en ont rien à f… et les profs ne sont pas passionnés ,également.
      C’est d’ailleurs ce que remarquait Iegor Gran, dans son réjouissant « l’écologie en bas de chez moi », bouquin que je recommande à tous si vous ne l’avez pas déjà lu.

    • c’est exactement ça, et c’est très grave d’endoctriner les enfants avec ces conneries. C’est tellement flagrant qu’ils n’arrivent pas à le prouver.

      Aujourd’hui je lis que le GIEC s’alarme car la planète s’est réchauffé de 0,83°C ces dernières années, puis un autre communiqué disant que le réchauffement à finalement fait une pause.

      C’est l’inversions des valeurs, soutenues par tout ces bobos à la cons qui consomment à outrance, vert, mais ça consomme. vous savez, les bios qui votent à gauche, voient des bisounours partout, et sont en faite les pires individualistes qui soit en société.

      Je prend le pari devant vous tous que d’ici peu quand tout le monde sera lobotomisé ou incapable / interdit de réfléchir, que le GIEC et ses sbires manipulateurs invoqueront des trucs de fous pour asseoir leurs volontés :

      OMG il faut faire quelque chose, la consommation de café a augmenté cet été et on observe depuis un raccourcissement du temps d’ensoleillement. limitons la consommation de café et instaurons une taxe.

      On y viendra…

  • Je fais partie de ces quelques blogueurs combattant à longueur de billets les imbécillités de l’IPCC (GIEC). Par une pure coïncidence j’ai encore laissé un billet ce jour-ci sur mon blog à propos de la mascarade scientifique de la théorie de l’effet de serre sur laquelle est basé l’ensemble de l’Eglise de Scientologie Climatique. J’ai préféré de la prose à des formules mathématiques pour démontrer que la théorie de l’effet de serre est une vaste fumisterie :
    http://jacqueshenry.wordpress.com/2014/09/08/la-theorie-de-leffet-de-serre-ne-pourra-jamais-etre-verifiee-puisquelle-est-fausse/
    Les lecteurs de Contrepoints me connaissent et apprécient pour la plupart ma probité. En tant qu’ancien scientifique je ne peux pas supporter qu’on manipule des données et qu’on mente à longueur de publications pseudo-scientifiques, voir aussi ce billet :
    http://jacqueshenry.wordpress.com/2014/09/03/nature-climate-change-lorgane-de-presse-de-lipcc/
    Bref, on vit dans un monde de mensonges et plus ils sont gros plus ils passent (voir aussi la goebbelisation du monde politique et des ONGs genre WWF ou Greenpeace) …

    • Oui, enfin pour des articles comme celui cité, mieux vaut s’abstenir, cela fait (beaucoup) plus de mal que de bien en donnant raison aux accusations classique contre les climato-sceptiques. Je ne citerais qu’une seule phrase collector:
      « Il est contraire aux lois de la thermodynamique de prétendre qu’il peut y avoir des transferts de chaleur entre deux corps dans les deux directions avec un effet net. »
      Tout le reste n’est qu’un verbiage indigeste pour essayer de « démontrer » cette absurdité.

      Le 2nd principe de la thermodynamique n’est pas contraire à la théorie de l’effet de serre, cf le point 2 de cet article: http://www.contrepoints.org/2014/04/30/164629-climat-10-arguments-sceptiques-qui-ne-tiennent-pas-la-route (article initialement écrit par Roy Spencer, loin d’être un rigolo).

      • pour des climatologue sérieux mais pas lavé du cerveau je conseille d’aller voir Judith Curry
        http://judithcurry.com/

        elle y démonte bien les mauvais arguments genre thermodynamique, mais aussi ceux du GIEC, tou en rappelant aussi les propos « révisionistes » du GIEC récent, qui taclent en fait nos média qui ont une guerre de retard.

        quand au conspiration, cette scientifique bossait pourt le GIEC et admet avoir tû des affaires gênantes pour sauver la cause.
        quand le Climategate est sorti elle y a reconnus son propre comportement mais généralisé et amplifié dans toute la climatologie. elle a compris qu’elle participait à une manipulation scientifique…

        ell n’est pas du tout négationiste, mais elle rapelle les faits, les incertitudes, les sophismes, les malhonêteté qui sont le socle du mythe actuel.

        d’ailleurs quand on creuse on vois que si les agences de presse publient des trucs de plus en plus alarmiste, le GIEC lui même admet de plus en plus de faits sceptiques, baisses ses prédictions…

        il n’y a que les ONg et les journalistes de service pour ne pas voir que sceptiques sérieux et orthodoxes sérieux convergent vers un tiédisme rassurant…

        • lisez là et vous arrêterez de vous ridiculiser.

          Un clown c’est Mann ou Hansen… Jouzel est pas le pire mais il fume visiblemen la moquette de ses incertitudes au lieu de les mesurer.

        • Et utilise un vocabulaire qu’il ne maîtrise pas. Petit bonhomme vous n’arrivez pas à la cheville de cette grande dame.

    • Vous auriez même pu rajouter, comme l’avaient fait G & T en leur temps, que le kamasoutra de la rétroaction positive du CO2 qui sert de base à la climatologie PS2 (pour changer du Nintendo…) du GIEC revient à décrire un machine à mouvement perpétuel 🙂

    • « J’ai préféré de la prose à des formules mathématiques pour démontrer que la théorie de l’effet de serre est une vaste fumisterie »

      C’est bien ça votre problème. En science on n’aime pas la prose, on préfère les faits et les équations, et ces derniers vous donnent tord, je vous le répète constamment.

      « Les lecteurs de Contrepoints me connaissent et apprécient pour la plupart ma probité » Et les scientifiques rigolent doucement de vos âneries

      • taisez_vous bande d’ignorants, la Sciences, en personne, est parmi nous en la personne de l’ineffable Kim(si ça se trouve, c’est un lointain cousin de l’autre fou?), qui du haut de sa superbe, va nous prouver la réalité de l’effet de serre en nous expliquant l’expérience indiscutable qui prouve celui-ci.
        Merci au grand Kim, de lever les doutes de ces mécréants,d’ailleurs, j’ai déjà pris un brevet de double vitrage chargé au Co2, ça va chauffer dans les chaumières.

        la parole au superkim(de grâce, n’employez pas trop de mots savants, le niveau ici, vous savez hein….)

        • Si vous n’êtes pas capable de voir le foutage de gueule qu’est l’article de Jacques Henry d’un point de vue scientifique, alors oui, vous feriez mieux de vous taire, parce que vous êtes ignorant. Y a pas de mal à ça, mais mêlé au mépris, ça tâche.

          Ça n’est pas une question de réchauffiste ou de sceptique, juste de respect des bases en sciences.

          • mince, c’est un congrès

            profitons de la présence de grands scientifiques, c’est rare non?
            donc, Mr. Couac va nous expliquer l’effet de serre, et son pendant, la backradiation, et nous prouver la réalité du phénomène par la description d’une expérience(reproductible, on est dans le monde de la sciences, faut pas rigoler) de son choix(il doit bien y en avoir des dizaines, c’est tellement évident,mais on n’en demande qu’une),pour une fois pour toutes clouer le bec aux ignorants que nous sommes.

            je cède la parole à Mr. Couac.

            silence là bas près du radiateur

            • Plutôt que de faire de l’épistémio à deux balles, commencez par le lien ci-dessous. Parce qu’en vous lisant sur les expériences reproductibles, des sciences telles que l’astronomie n’existerait pas. Pas de bol pour vous, les critères de scientificité (keskeucé ?) ont évolué sans vous.
              Et je suppose que vous n’êtes même pas au courant des mesures satellitaires confirmant la théorie ? Je me trompe (comment ? quoi ? de la biblio hors Contrepoints ?) ?

              • ah oui, les mesures satellitaires qui indiquent justement le contraire de la belle théorie, ce qui d’ailleurs provoque la récation connue et habituelle, :les mesures satellitaires(qui au passage indiquent un refroidissement) cela ne vaut pas un clou.

                mais tout votrte baratin est certes réjouissant, mais moi je vous demande une expérience( concernant l’astronomie, la théorie de la gravité universelle ,vous pouvez la vérifier à tout moment en laissant tomber l’enclume que vous avez là à la place du cerveau)
                reprenons

                Mr. Kim PHD de la poele à frire va vous démontrer la backradiation

                • A ce stade, c’est pire que de l’ignorance, c’est du déni.

                  Continuez à vous biberonner à la physique sauce Contrepoints.

                  • une problème Kim?

                    allons, botter en touche n’est pas digne d’un savant

                    • Vous êtes drôle ici à gober la pseudoscience et demander des démonstrations. Vraiment on marche sur la tête.

                      Ceci sera déjà bien :

                      w w w .lmd.jussieu.fr/~jldufres/Exposes/HDR_JLD.pdf

                      Vous serez en mesure de comprendre alors pourquoi le gradient adiabatique du monsieur ça vaut tripette.

                      Ensuite, on apprendra à faire correctement un bilan au lieu de répéter les âneries entendues ici ou là:

                      w w w .lmd.jussieu.fr/~jldufres/IUFM_Creteil/Dufresne_bil_serre_terre.pdf

                      Ce n’est pas en lisant les pitreries de vos blogs favoris que vous progresserez en physique.

                    • Avec Spencer le problème c’est que si je bois un café assis sur un iceberg, l’iceberg va réchauffer mon café vu que l’iceberg a plus d’énergie que mon café.

                    • sans les espaces entre les w c’est mieux. Regardons donc le Dufresne_bil_serre_terre.pdf

                      page 7 les âneries commencent :
                      « La valeur moyenne actuelle du globe est 0,3, ce qui correspond à une température de 255 °K (soit -18°C). »
                      correct, sauf que ça concerne la Planète, pas la surface. Et de fait, vu de l’espace (par les satellites ad hoc), la Terre est bel et bien 255 K (pas °K…). Et le reste, pour autant qu’on puisse le mesurer : on mesure zéro réduction d’émission => zéro réchauffement…

                      « La température de surface plus élevée (environ 15°C) est due à l’effet de serre. »
                      Malheur. Dans l’autre sens ça pourrait avoir une signification : « on appelle (improprement) « effet de Serre » le phénomène atmosphérique qui donne à la surface une température plus élevée (environ 15K) « .
                      Mais on peut discuter du besoin de donner un nom à un phénomène aussi banal (c’est essentiellement le même que celui qui augmente la température au fond de la mine)

                      page 9 et 10 : hélas sur une serre ça ne marche pas (expérience, proposée page 11, que R.W. Wood a réellement faite, lui– il y a un siècle déjà ! — et manifestement pas faite par ce monsieur puisque cela aurait montré son erreur), et l’atmosphère est tout sauf opaque (quel scoop, n’est-il pas ?). Ce schéma de principe ne s’applique tout simplement pas.

                      page 12. comme dit plus haut, le corps à 255K c’est la planète, c’est à dire vu de l’espace peu ou prou l’atmosphère vers 5 km d’altitude ; pas la surface du sol ! Donc son schéma est grossièrement faux : au dessus de 5 km la vitre atmosphérique est tellement trouée qu’elle ne filtre plus rien. Du coup tout est faux jusqu’à la page 17.

                      A partir de la page 17-18, c’est pas mal, on a juste un « petit problème » : les gaz ne sont pas des corps noirs, même pas des corps gris, et la loi en T4 ne s’applique pas…

                      page 20-25 : RAS

                      page 27-29 : la Terre plate sans rotation diurne. génial (c’était un sarcasme). Heureusement les pages 31-35 corrigent un peu, hélas sans le dire.

                      pages 36-44 : météo classique ; passons.

                      page 47 : affirmation dépourvu de soutient calculatoire. valeur zéro

                      page 52 : « Comment et pourquoi développe-t-on un modèle climatique? » ce n’est pas la bonne question. La bonne question c’est « dans la grosse masse de modèles de toute sorte donnant tous les résultats possibles et imaginables, qui choisit ceux qui seront financé et promus, et pourquoi ? »
                      Et la réponse est simple : faute de véritable test réel permettant de garder les modèles capable de faire marcher des machines ou des procédés techniques et de rejeter les autres modèles, le choix est libre, il est donc fait par le Pouvoir, pour justifier et accroitre le Pouvoir.

                      Accessoirement page 51 et 55 il manque un énorme « éléphant dans le couloir » dans sa description des modèles : la capacité calorifique de l’atmosphère, du sol et surtout des océans. Pourtant un truc comme El Nino n’est rien d’autre que l’illustration du rapport de 1 à 1000 entre la chaleur océanique et la chaleur de la basse atmosphère, la moindre variation de la première impactant sensiblement la seconde.

                      Note général : 12/20. Gros travail manifestement fourni, et pas mal d’excellentes choses, hélas gâché par de grosses fautes.

                    • P, ne vous fatiguez pas. Leur modèle statique leur est suffisant.

                      du sol et surtout des océans.

                      Pourquoi donc introduire de la dynamique ? Trop compliqué.
                      Du coup, ce n’est plus de laine, mais de la soie qu’ils devraient travailler. Trop fin pour leur gros doigts. :mrgreen:

                    • P

                      Vous êtes très mal placé pour mettre une note à qui que ce soit, vos commentaires sont largement à côté de la plaque, je ne passerai pas mon temps à commenter du hors-sujet. Je doute que vous ayez un jour usé votre fond de culotte sur les bancs d’un amphis.

                    • Maître Kim, savez-vous lire ❓

                      -18°C, température de la terre ….

                    • Et moi, Kim, je ne doute pas que vous avez usez vos fond de culotte dans des amphi, en AG de gréviculteur, là où l’ad personam tient lieu de fond argumentaire 🙂

                    • Votre paragraphe sur la modélisation démontre votre profonde méconnaissance du sujet, et même un cas flagrant de mensonge:

                      « Accessoirement page 51 et 55 il manque un énorme « éléphant dans le couloir » dans sa description des modèles : la capacité calorifique de l’atmosphère, du sol et surtout des océans. Pourtant un truc comme El Nino n’est rien d’autre que l’illustration du rapport de 1 à 1000 entre la chaleur océanique et la chaleur de la basse atmosphère, la moindre variation de la première impactant sensiblement la seconde. »

                      Les échanges de flux passent évidement par la connaissances des capacités calorifiques et chaleur latentes des différentes phases, c’est exactement ce que fait l’auteur dans sa recherche.

                      Pour vous en convaincre, voici, justement, la page du projet de modélisation menée par l’équipe de l’auteur pour le dernier modèle:

                      h t t p://icmc.ipsl.fr/index.php/icmc-models/icmc-ipsl-cm5

                      Votre intervention est un subtil mélange de mauvaise foi, d’amateurisme profond et de déni.

                      La physique sauce Contrepoints en somme

                    • Ô miracle, Kim fait un petit effort (ou plutôt fait semblant), sur 1 point sur 8 soulevés.

                      Sérieusement qui peut prétendre que les schéma pages 51 et 55 rendent compte de l’importance relative des capacités calorifiques respective des océans et de l’atmosphère (et donc l’asymétrie monstrueuse entre les deux : la moindre variation de chaleur océanique produit des effet atmosphérique sensible, alors qu’il faut d’énormes variation atmosphérique pour marginalement modifier l’Océan ) ? J’ajouterai le schéma page 53, d’ailleurs : l’atmosphère a droit à 5 épaisseurs, l’océan …zéro. J’espère que c’est juste une illustration mal choisie et que le modèle est plus raisonnable (c’est à dire qu’il modélise les océans sur, disons, 1000 couches, chiffre qui serait proportionnellement raisonnable mais difficile à montrer sur un slide ), mais j’ai comme un doute …

                      Essaye encore…

                      Et n’oublie pas les 7 autres points. Enfin, si tu peux, bien sûr 😉

                    • Et n’oublie pas les 7 autres points. Enfin, si tu peux, bien sûr 😉

                      Ah bah non, Maître Kim ne daignera pas : c’est au delà de son rang. :mrgreen:

                    • P

                      Vous êtes une montagne de mauvaise foi, à chaque fois mis le nez devant votre ignorance, vous passez à autre chose.

                      si vous aviez mis vos fesses dans un amphis vous ne poseriez pas cette question idiote: »Sérieusement qui peut prétendre que les schéma pages 51 et 55 rendent compte de l’importance relative des capacités calorifiques respective des océans et de l’atmosphère […]? »

                      Vous ne connaissez pas les bases, reconnaissez-le.

                      Vos autres points sont ridicules et très maigres, si à nouveau vous aviez des notions vous sauriez que le changement de forçage d’un paramètre entraîne des changements pour les autres forçages et ce de manière calculée. Mais comme vous l’ignorez et sortez à nouveau des âneries sans fondement, vous allez encore me demander les sources car vous êtes incapable de faire le boulot de base du scientifique.
                      L’expérience de la serre ne démonte rien, car comme dit plus haut, pour la simple raison que ce qui se passe dans une serre et l’effet de serre sont deux choses différentes et ça tout les climatologues le savent.
                      En passant, vous rabâcher une fois de plus l’argument faisandé de la détente adiabatique.
                      L’histoire du corps noir est une veille corde climatosceptique usée et usitée, le mécanisme est parfaitement documenté, comme ici:

                      w w w .nature.com/nature/journal/v410/n6826/abs/410355a0.html

                      En somme, vous n’avez donné strictement aucun argument pour contredire la théorie.

                    • « la Terre plate sans rotation diurne. génial (c’était un sarcasme).  »

                      Révèle, une fois de plus votre ignorance. comme précédemment.
                      Le modèle est, bien évidemment sphérique et tient compte des alternances jour/nuit, vous l’auriez su si vous aviez consulté les liens précédents comme celui-ci

                      h t t p://icmc.ipsl.fr/index.php/icmc-models/icmc-ipsl-cm5

                      Mais bon, il faut un peu vous donner les infos à la petite cuiller.

                    • P

                      Tiens, j’ai fait une remarque saugrenue.

                      Alors que je vous biberonne d’infos qui vous étaient étrangères, je remarque que la seule source qu’on m’ait opposé en plus de 350 commentaires sont ces trois pages sur Jupiter sensées démonter l’effet de serre ? (auxquels bien entendu vous ne trouvez rien à redire)

                      C’est moi qui rêve ou il y a comme qui dirait deux poids deux mesures ?

                    • des insultes, des ad personam et du vide.
                      Du Kim habituel.
                      Et dans ce fatras, quelques aveux réjouissants 🙂

                      « L’expérience de la serre ne démonte rien, car comme dit plus haut, pour la simple raison que ce qui se passe dans une serre et l’effet de serre sont deux choses différentes et ça tout les climatologues le savent. »
                      Et se demande donc bien ce que fait ans un cours de climatologie…
                      Bref, en guise de réfutation, vous reconnaissez la connerie de ce schéma de la serre et la phrase « Une vitre opaque au rayonnement infrarouge couvre une surface éclairé par le soleil » dans le cours 🙂
                      Magnifique aveu. C’est pas trop tôt, ça fait peut-être un dizaine de fois qu’on vous demande de reconnaitre ce point.

                      « En passant, vous rabâcher une fois de plus l’argument faisandé de la détente adiabatique. »
                      vous voulez dire … le cours pages 20-25 ? Effectivement, j’ai écrit RAS : rien à dire, rien à critiqué, tout est OK. Mais vous avez le droit de critiquer et de dire que tout ça c’est « faisandé », n’est-ce pas ? 😉
                      Mais soyez un poil plus précis, comme je l’étais dans mes critiques : qu’est-ce qui ne va pas là-dedans ?

                      « « la Terre plate sans rotation diurne. génial (c’était un sarcasme). » […]
                      Le modèle est, bien évidemment sphérique et tient compte des alternances jour/nuit, vous l’auriez su si vous aviez consulté les liens précédents comme celui-ci »

                      Tu n’as rien compris à ma critique, ou tu fais semblant ? Tu changes de sujet, comme d’habitude. Bien sûr que le modèle page 55 (que je critique par ailleurs sur un autre point) n’est pas terre plate, c’est très net dans le cours lui même. Tout ce ce que je dis c’est que ce modèle de terre plate sans rotation pages 27-29 n’a strictement RIEN à foutre dans un cours, sauf éventuellement assorti de mention genre « voilà un modèle grossièrement faux que je vous présente à titre historique et parce que vous le trouverez partout ». Seulement cette mention n’y est pas, et c’est une faute lourde. Et si ce prof fait par ailleurs des modélisations justes, et bien c’est encore plus grave.

                      « En somme, vous n’avez donné strictement aucun argument pour contredire la théorie. »
                      Encore un changement du sujet 🙂 Je critique un cours que vous avez fourni vous-même comme « preuve » de la théorie. Ce cours est faux. La démonstration est fausse. La théorie … et bien elle n’est pas vraiment une théorie, en fait : elle repose surtout sur des arguments faux. C’est juste une hypothèse, utilisant des arguments circulaires (pétition de principe) pour se soutenir. Elle est « not even wrong » …

                      « C’est moi qui rêve ou il y a comme qui dirait deux poids deux mesures ? »
                      C’est toi qui rêve, comme d’habitude. Exemple : http://www.contrepoints.org/2014/09/10/180352-effet-de-serre-la-supercherie#comment-923272

                    • P,

                      C’est assez hallucinant que vous mentionnez le référencement circulaire, regardez votre lien: vous appuyez les âneries de cet article de Contrepoints par un lien vers exactement les mêmes âneries de Contrepoints !

                      C’est pathologique à ce stade.

                      C’est encore une fois un mensonge flagrant et du déni (faites ce que je dis pas ce que je fais)
                      Donc je réitère, aucune référence n’a été fournie en maintenant 362 commentaires.

                      Si vous aviez posé vos fesses dans un cours, vous ne feriez pas toutes ces remarques absurdes sur les modèles dont vous connaissez pas la manière de fonctionner ni les paramètres utilisés. Entre vos fantasmes (ce que vous croyez comprendre) et ce qui est expliqué, il y a un pas que vous n’avez pas et jamais voulu franchir..

                      Ce n’est pas en vous biberonnant aux articles médiocres de Contrepoints que vous progresserz en physique.

                    • du Kim tout craché 🙂
                      Kim, aveuglé par sa propre bêtise, n’a même pas vu que le lien, c’était vers mon commentaire dénonçant l’ânerie de l’article de contrepoints (l’article idiot de Jacques Henry).

                      « C’est pathologique à ce stade »
                      « C’est encore une fois un mensonge flagrant et du déni »
                      Encore une projection de sa propre mentalité, la grande spécialité de Kim 🙂

                      « Si vous aviez posé vos fesses dans un cours, blabla »
                      Tu commences à me gonfler avec ton complexe de supériorité. Les cours, j’ai été jusqu’à en donner, pauvre ignorant. Et si tu avais été jusque là, c’est toi qui pourrait voir les défauts de la thèse RCA, au lieu de venir la défendre (défauts dont même les tenants sont parfaitement conscients, eux, comme on a pu le voir dans les mail du climategate… mais c’est une parenthèse, donc je te vois déjà enfourcher ton destrier pour nous faire un hors-sujet dont tu as le secret : non, c’est pas la peine 😉 )

                      « vous ne feriez pas toutes ces remarques absurdes sur les modèles dont vous connaissez pas la manière de fonctionner ni les paramètres utilisés. Entre vos fantasmes (ce que vous croyez comprendre) et ce qui est expliqué, il y a un pas que vous n’avez pas et jamais voulu franchir.. »
                      Modèle avec + de 5 paramètres -> bullshit destiné à enfumer les gogos. Point barre. Et on apprend ça à la fac, aussi, donc toi qui passe ton temps à faire référence aux bancs universitaire, tu n’a pas du les fréquenter tant que ça … En soi, n’avoir que peu ou pas fréquenté l’université c’est pas grave, c’est juste qu’il faut un minimum de cohérence dont est manifestement dépourvu l’homme qui hurle « à oui mais la pause ça vaut pas, ça fait que 18 ans et il en faut 30 », tout en oubliant qu’il s’est écoulé largement moins de 18 ans de réchauffement entre le moment où il commence, milieu des années 70, et le moment milieu des années 80) où les hurlement millénaristes se transforment de « on va tous geler » en « on va tous griller ».

                      « Ce n’est pas en vous biberonnant aux articles médiocres de Contrepoints que vous progresserz en physique. » Je n’ai pas besoin de CP pour progresser en physique, merci.
                      Par contre, si il faut choisir entre les « articles médiocres de Contrepoints » et ceux de Libération, du Monde, de France Inter ou de la fac où sévit un Dufresnes (et à fortiori vos commentrie dont la caractéririsque est la vacuité , je vous conseille plutôt CP : même quand l’article est franchement mauvais comme celui de Jacques Henry (*) susvisé, les commentaires redresse bien la barre.

                      (*) un ex du CNRS et donc bac+++, pourtant. Comme quoi, au lieu de juger sur titre (argument d’autorité), vous feriez mieux de juger sur le fond, avec votre cerveau.

            • Facepalm.
              Constater qu’une réfutation n’a aucun sens (ce que j’ai fait) n’a rien à voir avec démontrer la théorie initiale (ce que je n’ai pas l’intention de faire, je ne défends pas particulièrement l’effet de serre).

              Inventer une « résonnance » entre corps radiatifs qui « disperse » la chaleur, c’est délirant. Et affirmer qu’il ne peut pas y avoir de transfert net de chaleur entre corps par radiation, c’est délirant.

              Pour une explication de l’effet de serre par un climato-sceptique, qui a passé sa carrière a étudier la climatologie et à faire des mesures de températures par satellite, voir ici: http://www.drroyspencer.com/global-warming-101/ Mais j’ai comme l’impression que vous vous en fichez.

              • @Couac

                j’ai suivi avec ,disons passion, les articles de Mr. Spencer sur le sujet,et cela a fait l’objet de discussions infinies sur un site de « charlots » skyfall,et on est pas plus avancé, au point qu’un intervenant a fini par parler de « bidulator »

                Par contre, je dois dire que la démarche m’a troublé
                qu’un scientifique aussi incontestable tente de démontrer un des pivots de l’hystérie qui nous coûte des dizaines de milliards, au moyen de boites en carton dans son jardin m’a laissé pantois,et démontre que nous n’avons rien d’autre qu’un modèle théorique, qui ne vaut que la confiance que l’on lui accorde, et qu’il ne peut être ni démontré, encore moins prouvé.
                Je ne prétends pas que ce modèle est faux, je dis qu’il reste hypothétique, et que le « bazar » actuel sur la pause, hiatus etc.. met à mal une corrélation, CO21 /t° qui en fait n’a jamais existé.
                Spencer a posé une excellente question:la backradiation( les IR quoi) peuventils réchauffer les océans?
                Sachant que les océans,c’est 4/5 du globe, cela vaudrait la peine de répondre avec certitude sur le sujet non?
                Bon, après on pourra parler des nuages, chaud froid, chaudfroid?

                bref, la sciences settled, une blague ouais.
                Perso, moi j’ai rien vu changer ces dernières années,je parle de climat, sinon le montant des idioties basées sur cette « théorie »

                • Oulà, une bien belle bouillie, mis c’est que vous mélangez tout ma parole.

                  On va commencer par les bases :

                  w w w .lmd.jussieu.fr/~jldufres/Exposes/HDR_JLD.pdf

                  • très bel exposé, mais il manque juste ce que je vous demande:la petite expérimentation qui prouve tout ce bel échafaudage.
                    Spencer lui au moins, il va au charbon,

                    donc, vous n’avez rien, comme tous les camelots.

                    bon, bonne soirée, les discussions avec des enclumes, cela suffit pour ce soir

                    • Vous avez, outre des lacunes profondes en physique, de gros problème méthodologiques. Comme j’ai tenté de vous expliquer plus haut, certains domaines se passent d’expérimentation pour la bonne et simple raison que l’observation couplée aux mesures suffit largement à valider leur caractère.

                      Par analogie, une étude retentissante parue dans la dernière édition de Nature (magasine honni sur Contrepoints) fait état de la description cosmologique de la place de notre galaxie au sein d’un super-cluster, Laniakea :

                      w w w.nature.com/nature/journal/v513/n7516/full/nature13674.html

                      Mesures spectrométriques (tiens donc les revoilà) et modélisations (je vous vois frémir d’incompréhension) à l’appui. C’est la crème du State of the Art en matière de cosmologie. Si je suis votre raisonnement à deux balles, ce papier est bon à jeter à la poubelle, parce que monsieur veut de l’expérimentation, qu’il ne sait pas très bien pourquoi il en veut mais qu’il a vu qeu le monsieur l’a fait donc ça peut qu’être bon.

                      C’est de la beaufitude scientifique à son apogée.

                      Mais mon petit doigt me dit que vous n’avez strictement aucune envie de comprendre et de progresser.

                    • Mais mon petit doigt me dit

                      Celui avec lequel vous vous curez le nez ? :mrgreen:

                    • « des lacunes profondes en physique, de gros problème méthodologiques.  »
                      hôpital qui se fout de la charité détecté.
                      Au lieu d’essayer de nous impressionner avec des publications hors sujet (que vient foutre la cosmologie dans cette histoire ???), si vous la faisiez, Kim, la fameuse expérience surla serre avec du verre d’un coté, du polyéthylène (ou du halite) de l’autre, que propose Dufresne (page 11 dans le document que vous avez citez plus haut, et qu’il n’a manifestement pas faite (*) ).
                      Qu’on rigole.

                      (*) non, je ne l’ai pas faite non plus. Comme ça a déjà été fait il y a 1 siècle, avec comme conclusion jamais démentie depuis que l’effet radiatif est NUL et que c’est tout dans la convection, je n’éprouve pas le besoin d’y revenir.

                    • De toutes façons, P, maître Kim est très satisfait de son modèle statique.
                      La dynamique, mais qu’est-ce donc que ce charabia ❓ :mgreen:

                    • Mon petit P,

                      quand on prend le fil d’une discussion en cours, on commence se met à jour au lieu de se ridiculiser. La discussion porte sur les critères de scientificité de certaines sciences qui, contrairement à d’autres, ne peuvent se doter d’expérimentation. La climatologie, l’astronomie, la géologie en sont. Mais ça, Michel peine à le comprendre.
                      Alors oui c’est totalement en plein sujet, cela s’appelle un raisonnement par analogie, mais vu votre mauvaise foi et votre refus de comprendre, je n’en attendais pas moins. C’est bien plus facile de s’ingénier à ne pas comprendre, et puis entre nous, keskinou fait chier avec sa méthodologie.
                      Si des publications d’un autre domaine vous impressionne je ne peux rien pour vous, faut que vous réglez votre complexe comme un grand.
                      Je constate que vous avez fait astucieusement fait chuter l’édifice de la théorie de l’effet de serre grâce à un habile montage, merci P de me fournir de nouvelle arme pour jauger de vos lacunes. Il faudrait songer à publier.
                      Votre astérisque m’a bien fait rire. Faites ce que je dis pas ce que je fais.

                    • la géologie

                      N’importe quoi Maître Kim : il est possible de carotter pour vérifier le modèle.

                      Quant à comparer climatologie et astronomie, mon stock de 😆 est trop petit, hélas :mrgreen:
                      Comparons plutôt climatologie et astrologie, cela commence aussi par astre : l’astre et le désastre de la climatologie. :mrgreen:

                    • « N’importe quoi Maître Kim : il est possible de carotter pour vérifier le modèle »

                      N’utilisez pas des arguments idiots qui peuvent vous revenir à la tronche. Je vous laisse chercher comme un grand.

                    • Je vous laisse chercher comme un grand.

                      Ben voyons.

                    • mon grand (je suppose, hein ?) Kim,
                      je parle (à la suite de Dufresne !) de chose déjà publiée il y a un siècle (*) , alors me proposer de les publier à nouveau, c’est gentil, … mais ce n’est pas tout à fait le mode idéal de fonctionnement de la science normal, n’est-ce pas ?

                      (*) http://planet-terre.ens-lyon.fr/article/effet-de-serre-wood.xml

                    • P

                      Vous êtes drôle de me sortir ce lien de l’ENS Lyon, vous auriez du cliquer sur les liens à côté, à gauche, tel que « historique de l’effet de serre », vous auriez appris pas mal de trucs.

                      Ainsi, on sélectionne un site pour son article, mais on se cache la vue pour d’autres.

                      C’est bien on progresse

                    • qu’est-ce qui vous faire croire que je ne l’ai pas fait (cliquer sur les liens à gauche), ou que j’aurai appris des trucs ? Rien. C’est juste que vous prenez les gens pour des ignorants. C’est vous, l’ignorant, comme venez de le prouver.

                      « Ainsi, on sélectionne un site pour son article, mais on se cache la vue pour d’autres. » ne projetez donc pas votre mode de fonctionnement mental sur les autres, ça vous évitera des déboires.

                    • C’est bien on progresse

                      A vous de progresser vu votre retard.

                • « Je ne prétends pas que ce modèle est faux, je dis qu’il reste hypothétique »
                  Alors nous sommes d’accord.

                  L’atmosphère augmente la température au sol, ce n’est pas contesté. Effet de serre ? théorie adiabatique ? autre ? On le saura d’ici quelques dizaines d’années, quand l’hystérie sur le RCA sera retombée et que les climatologues pourront se remettre au boulot sans être empoisonné par les politiques. En attendant, il est urgent de ne rien faire.

        • joeletaxi,

          si vos connaissance de la physique se résume à croire que les températures de l’atmosphère peuvent uniquement s’expliquer par une détente adiabatique, alors je ne peux absolument pour vous.

          Votre malheur est de croire que les âneries pseudo scientifiques de cet hurluberlu, au lieu de fourrer votre nez dans un vrai cours de physique de l’atmosphère.

          Mais entre nous, ce n’est pas en lisant la littérature de ce blog que vous progresserez en climato.

          • Mr. Kim
            je reconnais mon ignorance crasse, et vos présupposés sur ce que je crois n’ont aucun intérêt.

            je réitère donc ma question:

            une démonstration de la backradiation dans le cadre d’un effet de serre.

            Notez que Spencer a failli me convaincre, car j’ai un apriori favorable pour la démarche de ce scientifique(oups, bouffon, c’est un mécréant),mais au bout de centaines de commentaires sur le sujet, venant parfois de gens qui se disent scientifiques( paraît qu’ils ont des diplomes, allez savoir?), je dois dire que je n’ai nulle part pu lire une démonstration convaincante.

            Mais maintenant, je suis sur que vous allez définitivement résoudre ce problème?

    • Il n’y a pas d’effet de serre
      Ni sur Vénus, ni sur la Terre
      Les équations mises au panier
      Vive la prose et tous les niais.

      • vous venez donc de Venus, tout s’explique

        paraît qu’il y fait chaud?

      • L’effet de serre, le mal nommé. Encore un charlot de première, ben voyons. 🙁

        • Entre nous, on se tape d’une dénomination apparue au 19ème. Quand bien même il serait bien nommé, vous resteriez tout aussi incapable de le comprendre.

          • Je ne suis pas certain que vous le comprenez. Visiblement : pas du tout, mais alors pas du tout.

            • Laissez tomber MichelC, vous discutez avec des gens, si ils étaient contemporains de la préhistoire, ils auraient légiféré et attaché tout le monde parceque le monde se réchauffait (sortie de l’age de glace), ils auraient tout restreint quand le sahara se serait formé ou les fleuves déplacés.

              Michel, reveillez vous non de dieu, vous discutez avec des gens qui accuseront votre voiture d’être responsable du raccourcissement des jours après le 21 juin….

            • Si vous pouvez marcher sur l’eau, Kim vous accuserait de ne pas savoir nager.

          • « vous resteriez tout aussi incapable de le comprendre. »
            ^_^
            Il n’y a que les prétentieux qui peuvent se vanter de comprendre ce truc, et à tort, évidemment.

      • Vu l’accueil triomphal, une suite :

        Jacques Henry est un incompris
        Les savants rient de ses écrits
        Pourtant il se donne du mal
        Puisque Contrepoints s’en régale

        Pour le prix Noble de physique
        Les « crétins » lui feront la nique
        Pour celui de littérature
        Obtiendra-t-il l’imprimatur ?

  • mais ils ne font de reprendre ce que dit Barak Obama. Pour lui, le problème le plus important pour les Etats Unis actuellement n’est pas de combattre l’EIL pour lequel je le cite « we do not have a strategy » ou Vladimir Poutine, mais le réchauffement climatique qui représente un risque majeur pour l’avenir.
    Il y a de tout temps eu des variations climatiques plus ou moins violentes, cela fait partie de la vie de notre planète mais pendant que l’on nous endort avec des changements à intervenir dans 50 ans (alors que l’on n’est pas fichus de prévoir avec exactitude le temps qu’il fera dans 10 jours) on ne parle pas des vrais problèmes que nous allons devoir affronter.

  • H16 devrait peut-être arrêter de fumer de l’herbe. Que l’on soit libéral, pour un retour à la responsabilité individuelle, lutter contre tout obscurantisme ou dogme(donc arbitraire), libérer le citoyen d’un grand nombre de contraintes stupides et sclérosantes, je suis d’accord. Les climato-sceptiques ont tranché tel le fumeur de moquette, éditorialiste drôle et souvent burlesque H16 : tout va bien madame la Marquise de mes deux, le globe se refroidit, les glaciers se reconstituent, les mers sont riches en espèces comestibles, les terres arables sont en expansion la pollution est un fléau mineur, les océans se refroidissent, le co2 n’a jamais été un agent puissant de l’effet serre et l’effet serre n’est qu’une propagande de scientifiques dévoyés. Du reste plus il y a de CO2 plus le climat se refroidit.

    • allons allons, reprenez-vous, ou plutôt reprenez un petit prozac, cela va passer.

      curieux hein, cette propension à voir tout en noir.
      Moi ça va, même très bien, et la petite plage où je jouais enfant, et où ma mère me racontait avoir joué est toujours à la même place.
      J’y vois un signe, je suis un élu ,non?

      sinon, paraît que la propension au suicide aurait peut-être bien une origine génétique?

      moi j’dis ça, j’ai rien dit hein, c’est vous qui voyez

    • Vous n’avez rien prouvé. Vous êtes des « chiants tologues  » :mregreen:

      • Répondre à tous les commentaires qui vont à contresens de l’article ça doit vous prendre du temps quand même même si ce ne sont pas des pavés argumentés.
        Vous avez quand même le temps de regarder dehors pour voir le temps, mais comment faîtes vous !!!

        • C’est fort aimable de vous inquiéter de ma santé. Et vous cela va bien dans votre triste vie ? 🙂

          • De rien, c’est mon coté social (pas l’actuel, le vrai).
            Merci de vous inquiéter pour la mienne elle est pas mal remplie (entrepreneur jeune papa ça occupe…)

            • « des concentrations records en raison d’une réduction des quantités de dioxyde de carbone absorbées par la biosphère terrestre »

              On est foutu ! Il faut vite stopper toutes les émissions, synthétiser les carburants, faire la cuisine et se chauffer à l’éléctricité et construire des centrales nucléaires pour tripler le parc et fournir l’énergie nécessaire.

              C’est bien ce que vous voulez dire n’est-ce pas !

              • Tout n’est pas binaire comme l’est votre esprit…

                « Il faut vite stopper toutes les émissions »
                Oui dès qu’on peut le faire… et pas que le CO2

                « synthétiser les carburants »
                ça n’empêche pas les émissions…

                « faire la cuisine et se chauffer à l’éléctricité  »
                pourquoi pas ?
                http://nature-construction.com/carnet-de-voyage/france/une-maison-autonome-et-sans-factures/

                « et construire des centrales nucléaires pour tripler le parc et fournir l’énergie nécessaire. »
                Pas nécessaire… pourquoi vous êtes si limité ? pourquoi diable il ne faudrait qu’un seul type d’énergie pour couvrir les besoins ?
                http://www.bastamag.net/La-maison-autonome-ou-comment

                Ce n’est pas parce qu’une chose n’est pas noire qu’elle est blanche. On peut critiquer l’ordre actuel des choses sans partir dans l’exact opposé !

              • PS: posez vous cette question:
                Est-ce que le solaire, l’éolien, l’hydrolien, la géothermie etc.. seraient plus développés s’il y avait, comme dans les énergies conventionnelles, du « carburant » à vendre avec la solution énergétique ?
                Il n’y a pas beaucoup d’intérêt à vendre du matériel qui s’alimente seul grâce à son environnement, sauf quand on veut faire avancer les choses.
                Et ne me parlez pas du problème de l’intermittence (donc du stock de l’énergie) car certaines vilels dans le monde ont réussi à êtres autonomes sans stocker l’énergie électrique grâce à la répartition enter tous les habitats du surplus des uns vers les autres. Malheureusement je n’ai pas réussi à retrouver l’article en question :-/

                • Et les gens font la popotte avec quoi exactement dans vos belles villes ? ???
                  Du gaz hein ? Donc du CO2 ?
                  Du butane/propane, GNL , du bio qui sort du cul des vaches…. ?

                  En hiver, ils se chauffent avec quoi ?
                  Du PV ? De l’éolien ?

                • Quel rapport avec la choucroute ? On va tous mourir à cause du réchaufement (du moins un grand nombre) ou pas ?

                  Si votre vie est menacée vous vous préoccupez du sexe des anges ? Quand il y a urgence, vous faites des expérimentations pour trouver une solution innovante ? NON ! on fait ce qu’on sait faire, le plus possible et le plus vite possible sans compter, sans même en calculer le risque ou les conséquences afin de conserver les meilleures chances de survie. (Il est vrai qu’en ce qui vous concerne, vous n’êtes surement pas capable de fabriquer une éolienne ou une centrale géothermique – ce qui explique vos illusions qu’on va remplacer toutes les énergies avec des gadgets).

                  Vous êtes du genre à refaire la peinture quand le bateau coule et a virer les canots de sauvetages parce qu’ils gâchent le paysage.

                  Ou alors vous êtes d’une mauvaise foi totale et vous ne croyez en fait ni à la gravité ni à l’urgence du problème.

                  • « Quel rapport avec la choucroute ? On va tous mourir à cause du réchaufement (du moins un grand nombre) ou pas ? »
                    Vous savez lire ou vous répondez à l’aveugle en frappant les touches au hasard ? personne n’a parlé de choucroute…

                • « Et ne me parlez pas du problème de l’intermittence (donc du stock de l’énergie) car certaines vilels dans le monde ont réussi à êtres autonomes sans stocker l’énergie électrique grâce à la répartition enter tous les habitats du surplus des uns vers les autres. Malheureusement je n’ai pas réussi à retrouver l’article en question  »
                  Dommage car ce serait pour moi (et d’autres ici sans doute) une bonne occasion de rigolade.

                • Malheureusement je n’ai pas réussi à retrouver l’article en question :-/

                  Quel dommage, il va falloir vous tirer les vers du nez. 🙁
                  Mais votre collègue, Maître Kim, vous aidera volontiers avec ses petits doigts… 🙂 :mrgreen:

            • Faites moi peur … Broouuuu breeeeeeeeeeeeee, j’en ai des frissons dans le dos. Vite un pull, j’ai froid ….
              Rien de nouveau.
              Quand est-on frit ?

    • – le globe se refroidit : oui, vous avez raison, le noyau terrestre ne peut que se refroidir et étant donné l’importance de la masse par rapport à la mince couche de surface, le globe doit se refroidir.
      – les glaciers se reconstituent : oui la couche de glace de l’Antartique augmente
      – les mers sont riches en espèces comestibles : évidemment sinon il n’y aurait plus de pêcheurs
      – les terres arables sont expansion : bien sur on défriche pour ça, augmenter les terres arables
      – la pollution est un fléau mineur : tout à fait par rapport aux catastrophes naturelles ou aux maladies comme le paludisme vous avez raison de qualifier la pollution de fléau mineur
      – les océans se refroidissent : pas impossible vu le refroidissement du globe mais difficile à mesurer
      – le CO2 n’a jamais été un agent puissant de l’effet de serre : tout à fait une serre chauffe par blocage de la convection de l’air.
      – l’effet serre n’est qu’une propagande de scientifiques dévoyés : oui hélas ce qui réchauffe ou pas l’atmosphère n’a rien à voir avec le dit « effet de serre » et donc c’est de la propagande de scientifiques dévoyés – les vrais scientifiques ne diffusent pas ce genre de bêtises
      – plus il y a de CO2 plus le climat se refroidit : c’est ce qui se passe en ce moment, mais ne vous fiez pas trop aux apparences, il n’y a peut-être aucune corrélation.

      J’espère ne pas avoir mal interprété vos remarques. En tout état de cause, je vous conseille cependant de vous en remettre aux scientifiques pour répondre à la simple question : la planète est-elle menacée par notre production de CO2 et faut-il en conséquence tripler rapidement notre parc de centrales nucléaires.

      • On va arrêter les imprécisions un moment:

        « le globe se refroidit : oui, vous avez raison, le noyau terrestre ne peut que se refroidir et étant donné l’importance de la masse par rapport à la mince couche de surface, le globe doit se refroidir. »

        Soyez sérieux un moment

        « les glaciers se reconstituent : oui la couche de glace de l’Antartique augmente »

        Non, ce ne sont pas « les glaciers » qui se reconstituent. « La couche de glace de l’Antartique » ça n’est pas un glacier. La grande majorité des glaciers mondiaux voient leur superficie et volume diminuer. Ce que vous appelez « couche de glace » c’est en fait la superficie de la banquise antarctique qui augmente, pas son épaisseur, et les glaciers continentaux diminuent, eux

         » les océans se refroidissent : pas impossible vu le refroidissement du globe mais difficile à mesurer »

        Ah bon ? Et ça sort d’où ça ?

        « le CO2 n’a jamais été un agent puissant de l’effet de serre : tout à fait une serre chauffe par blocage de la convection de l’air. »

        Non pas du tout.

        « plus il y a de CO2 plus le climat se refroidit »

        Et ceci, ça sort de votre chapeau ?

        • plus il y a de CO2 plus le climat se refroidit

          Montrez le contraire Maître Kim ❗

        •  » « le CO2 n’a jamais été un agent puissant de l’effet de serre : tout à fait une serre chauffe par blocage de la convection de l’air. »

          Non pas du tout »
          quoi, pas du tout ? une serre chauffe par autre chose que le blocage de la convection de l’air ?
          Si vous croyez ça, faites juste l’expérience, et vous verrez que vous avez tort. Ce sera déjà un bon début.

          • Ne faites pas semblant de ne pas comprendre, vous êtes infantile. Relisez avec le doigt tout haut, je ne vous parle de la serre mais de l’effet de serre.

            Sinon, bien évidemment, vous êtes d’accord sur le reste hein, la terre qui se refroidit et tout le toutim.

            Mais bien sûr

  • Tout est permis pour atteindre le pouvoir, mensonges (Bastiat parlait plus pertinemment de sophismes), mensonges économiques mais aussi machiavélisme consistant à générer une tornade de peur avec la menace du dérèglement climatique (un climat qui n’a jamais été réglé seulement une fois, lire « les dérangements du temps » d’Emmanuel Garnier) ainsi que la pénurie d’énergie alors que le « peak oil » ne cesse de reculer et que les réserves de gaz de schiste sont encore à peine effleurées. Enfin que dire du silence autour de la technologie des « LENR » qui ouvre des perspectives phénoménales. Non vraiment nos élites en manque de compétence pour nous guider ne savent que s’appuyer sur les mensonges et les promesses d’un avenir radieux sous leur control absolu. Aujourd’hui la noblesse est représenté par nos élites politiques, le clergé par leurs amis syndicalistes et le tiers Etat par la France qui crée de la richesse, entreprises et travailleurs du privé. Ces derniers devant faire vivre les deux précédents catégories d’incapables.Combien de temps cela va-t-il durer?

    • il ne faut pas voir de machiavelisme , juste du délire collectif.

      quand les LENR auront drout de cité j’ose espérer que le délire climatique va se calmer.

      une partie des supporters de cette théorie le fait pour vendre son business, nucléaire, solaire, éolien, biocarburant, biomasse, bois… que pourront t’ils espérer en maintenant cette théorie ? rien de plus.

      d’autres le font par sincère peur de fin du monde, mais comment avoir peur si le nucléaire est petit,é propre et simple ?

      dans quelques mois on saura le niveau de délire du consensus… ils vont certainement nier, pour maintenir le système, mais les businessmen et la population vont les ignorer… ca commence déjà.

      nous vivons une expérience de sociologie sur les groupthink.

  • pas de doute, à en voir cet été, il fait décidément bien plus chaud qu’avant.

    Vous imaginez ce que ces zozos auraient pu pondre si ils avaient vu se former le désert du sahara, ou la montée des eaux qui a façonnée nos côtes actuelles, ou encore l’asséchement de toutes les rivières souterraines qu’on peut aujourd’hui visiter dans les grottes…
    La planète bouge et évolue, c’est tout, et face à la nature, croyez moi qu’on va perdre GIEC ou pas.

    Dernière lois de ces abrutis (excuser le termes, mais vu le niveau c’est mérité), limiter la puissance des appareils domestiques. Depuis peu il est impossible de trouver un aspirateur de puissance supérieure à 1600W, et en 2017 ça passera à 900W.
    la suite s’attaquera aux sèches cheveux, aux baignoires et mixeurs…

    Perso dès que j’entends « éco-machin » j’ai une réaction de rejet, ce qui est très con je ne prend même plus le temps d’analyser la chose, je reste persuadé que c’est une connerie.

    • Il est de notoriété publique que le ministre de la propagande L. Fabius a passé une grosse commande aux présentateurs météo. On les a vu trépigner d’impatience tout l’été, s’exclamant quand il pouvait annoncer une température à peu près « de saison » sur une petite partie du territoire.

      Pour les aspirateurs qui aspirent pas, on passera simplement plus de temps à aspirer. Ca consommera peut-être plus au final.

      • Il suffira de prendre un appareil professionnel : 1 kW de puissance.
        Seul problème : c’est encombrant.

        • Je ne sait pas si ça sera étendu aux pros. Si tel est le cas, il faudra certainement justifier que vous êtes un pro pour vous en procurer un.
          On pourra se monter auto-entrepreuneur : pro du ménage 😉

          J’ai acheté le miens il y a un an, et je me souviens qu’ils faisaient tous 1,5kW à l’époque…

          Pourtant l’hiver ça fait économiser du chauffage. En faisant le ménage, l’air chaud rejeter participe au maintient de la température, pour ceux qui se chauffent au fioul au gaz ou au charbon ça fait des économies de CO2…

  • Votre dernière illustration est limpide comme un commentaire climatique, mais ne pourra fonctionner que si le système est enveloppé de papier cadeau, lié par un Ruban de Möbius.

  • Je vous conseille la lecture du livre « La guerre des monnaies – La Chine et le nouvel ordre mondial Broché » de Hongbing Song.
    Vous y apprendrez parmi de nombreuses choses totalement édifiantes, comment l’establishment s’est entendu pour désigner de nouveaux ennemis suite à la quasi-disparition du risque de guerre. Ceci afin de maintenir le peuple en état d’obéissance, ainsi que des dépenses improductives comme pouvaient l’être les dépenses d’armement.
    Le CO2 fait bien entendu partie de ces nouveaux ennemis .

  • Le climat de la terre sur le long terme est influencé par beaucoup de paramètres, dont les effets sont loin d’être compris, notamment: l’activité solaire, la position de la terre par rapport au soleil (inclinaison, distance), les courants océaniques la surface végétalisée,l’activité volcanique, l’activité humaine, et j’en passe. L’activité humaine n’est qu’un paramètre parmi d’autres, et il est quasi-impossible de dire en quoi précisément il influe le climat à long terme, et encore moins avec l’interaction entre tous ses paramètres.
    Déjà que l’on a du mal à le comprendre pour les évènements passés, alors pour le futur…

  • A propos de boussoles qui indiquent le Sud avec obstination, se référer à cette remarquable estocade de Bayrou à l’attention d’A. Minc : http://www.lepoint.fr/politique/bayrou-minc-le-clash-25-08-2011-1366705_20.php

    Les boussoles « méridianopètes »…

    Sapin, Hollande et leurs courbes sont, eux aussi, de fins méridianopètes.

  • Pour conclure, disons qu’il est paru ces dernières années un peu plus de 50 articles scientifiques décrivant la survenue d’un refroidissement marqué ou même d’un Petit Âge Glaciaire. L’un des derniers en date:
    http://www.skyfall.fr/?p=1315
    A vos doudounes !

    • Une cinquantaine, mais oui bien sûr.

      Vous parlez bien d’articles scientifiques, rassurez-moi ?

      • C’est certain que vous êtes un scientifique vous! Quelle université ? Quel diplôme, dans quel domaine ?

        • Les vrais scientifiques – j’en connais quelques uns – sont comme les plombiers ou les electriciens honnetes (j’en connais aussi), ils sont capables de vous expliquer precisement, et avec des mots qu’un non scientifique peut parfaitement comprendre (puisqu’ils auront eu la bonte de traduire – pour le non scientifique moyen que je suis – grace a une comprehension totale du sujet qui est la leur), la definition du probleme et sa possible solution, avec une logique implacable mais accessible a tous. S’il on est incapable d’expliquer clairement une donnee technique, ou scientiste, au profane, en general c’est qu’on est un enfumeur ou souvent meme un escroc. Cela s’applique aussi bien aux plombiers qu’aux electriciens, aux charpentiers, aux banquiers, aux economistes, aux politiciens (cela va sans dire), aux docteurs, aux professeurs, et aux scientifiques. La liste n’est pas exhaustive…

          Quant au sujet qui nous interesse ici, Kim et Couac (a croire qu’ils se sont consultes pour le choix, musicalement complementaire, des pseudonymes), comme Joeletaxi, j’attends toujours que vous me prouviez quelle sorte de scientifique, de plombier, ou d’electricien, vous etes….

          • Kim et Couac, c’est les Laurel et Hardy des scientifiques. Ils ne savent pas quand ils ont raison ou tort.

          • oh mais je n’ai aucune prétention scientifique, mais j’ai vaguement un niveau d’étude qui me permet de comprendre une démonstration énoncée en termes clairs et incontestables.

            Et pour la backradiation, effet de serre, il n’existe aucune démonstration du phénomène,juste des suppositions, des théories.
            Alors ne comptez pas sur moi pour vous expliquer cette théorie.

            • Visiblement non, vous gobez les inepties de détente adiabatique pour expliquer les températures comme du petit lait.

              • « Vous gobez les inepties de détente adiabatique pour expliquer les températures comme du petit lait. »
                Ça c’est collector comme on dit 😆
                Le fait que -toutes choses égales par ailleurs- on trouve la même température à la même pression atmosphérique dans les planètes du système solaire est certainement le fait du hasard…
                http://www.skyfall.fr/wp-content/2012/01/refutationsiddons.pdf

                • Oui, mais ce site n’est pas agréé par Maître Kim. :mrgreen:

                  • éh bien si ce site ne lui convient pas, qu’il aille ailleurs…

                    Ce genre de comportement engendre du flooding de commentaires stériles dans le débat, et montre bien le dérangement psychologique de ces individus.

                    Ces gens là, si ils sont végétariens, doivent s’obstiner à aller bouffer au buffalo en hurlant qu’ils n’aiment pas la viande et que c’est mal ; ça relève de la pathologie.

                • Je suis d’accord sur un point, c’est collector.

                  C’est assez dingue que ce bout de torchon écrit sur le coin d’une table vous serve de démonstration irréfutable.

                  Décidément, vous vous surpassez.

                  • Evidemment, pour Monsieur Kim, les observations, surtout si elles sont citées par un site conspirationniste, n’ont aucune importance. C’est caractéristique des escrologistes et des membres de l’église réchauffiste: la réalité n’existe pas.

                    • Et bien si votre réalité se résume dans ces trois pages très mauvaises, comment dire … Sachez que la réalité des débats scientifiques en revues et colloques, et votre réalité sur Contrepoints n’ont pas grand chose à voir. Rester bien calfeutré dans votre petit monde bercé d’illusion de pseudo-science.
                      Et surtout, comme MichelC, ne prenez jamais la peine de vous mettre à jour dans la biblio.

                    • Et surtout, comme MichelC, ne prenez jamais la peine de vous mettre à jour dans la biblio.

                      Pour acheter du torchon, merci bien. :mrgreen:

                  • Décidément, vous vous surpassez. :mrgreen:

            • Bonjour Joeletaxi,

              J’ai du m’exprimer de maniere un peu trop vague. Je ne vous avais pas associe a Kim & Couac, bien au contraire. Je disais que, comme vous, j’attendais encore cette demonstration incontestable de leur part. Je dois dire que vous m’avez par ailleurs bien amuse avec votre ecriture a l’efficacite et a l’humour acerbe. Merci.

              Personnellement, et modestement, en ce qui concerne le changement climatique, mon approche est limitativement empirique. Je connais l’Irlande depuis 38 ans et j’y habite depuis 1988. Je confirme : rien de bien nouveau sous les nuages. Depuis 1976, j’ai connu 4 beaux etes, pas plus. En 76 justement, 77, 85 et cette annee 2014. Guere de rechauffement climatique depuis 1985. Depuis 29 ans pour etre precis. Ce doit etre ma tendance naturelle au stoicisme, mais quand a ce grand bouleversement climatique annonce (29 annees devraient sans doute etre representatives, ou 38, beaucoup plus d’un tiers de siecle, ce qui correle un peu avec le manque notable de rechauffement climatique observe a l’echelle mondiale ces 20 dernieres annees…), de bouillonnement des eaux, je peine a paniquer. J’attendrai meme encore un peu pour planter mes premieres vignes….

              • « Je ne vous avais pas associe a Kim & Couac, bien au contraire. Je disais que, comme vous, j’attendais encore cette demonstration incontestable de leur part. »
                C’est juste dingue. J’ai dit dans plusieurs commentaires que je ne croyais pas au RCA. L’effet de serre me parait crédible (sans réchauffement, ou avec un réchauffement minime), mais sans plus, je n’ai jamais prétendu avoir une preuve. J’ai juste affirmé que les réfutations basé sur le 2nd principe ne tenaient pas la route. Encore une fois refuser une réfutation n’est pas équivalent à affirmer que la théorie est vraie.

                Mais vous vous en foutez, il y a les gentils et les méchants, toute critique d’un sceptique mais la personne dans le camps des méchants défenseurs du RCA. Et ça dit vouloir des scientifiques…

                PS: si vous voulez des explications claires pour vous faire un avis, internet en a plein, j’ai déjà cité Roy Spencer, et du reste je ne vous dois rien.

                • La base de toute articulation scientifique reste l’observation du reel. On nous a bassine pendant 20 ou 25 ans avec des constructions theoriques qui ne se verifient pas dans la realite et qui ont permis a nombres d’etats, dont les economies etaient deja en berne (ce qui clairement a encore aide tout le monde), d’inventer gentillement de nouveaux impots et de continuer a tondre les contribuables. Le jour ou des theories, construites aujourd’hui, se verifiront exactement dans les faits, disons dans quelques 20 ou 30 annees, si je suis encore en vie, je tendrai alors tendrement une oreille attentive, mais jusqu’a ce jour je n’ai pas tres envie qu’on m’explique de nouveaux petits concepts fumeux.

                  Je vous souhaite une bonne soiree.

        • Je ne vous demande pas des titres, je vous demande vos cinquante références sur le refroidissement.

          Allons 10 au moins.

          Allez, non, je suis sympa juste 5.

          (c’est qu’il va me sortir des liens vers ce blog, vous allez voir)

          • Aucun titre ! Un charlot rigolo quoi :mrgreen:

            • Je ne sais pas si « Kim » est un scientifique, mais je doute qu’un scientifique puisse être aussi sur de lui qu’il semble être, passe son temps à troller un site libéral parce qu’il ose remettre en cause les certitudes climatiques officielles et surtout pour venir défendre les 5 degrés de Jouzel.

              S’il m’affirme qu’il est aussi certain de ce cataclysme, je lui pose la question : faut-il construire d’urgence des centrales nucléaires partout dans le monde pour éviter un désastre ou va-t’on résoudre le problème en triant les ordures, en interdisant l’huile de palme, en luttant contre la pollution et en remplaçant les centrales nucléaires par des centrales à charbon comme beaucoup des trolls qui fréquentent ce site semble le penser ?

              S’il ose répondre à cette question, je pense qu’on aura une idée un peu plus nette de sa prétendue science.

            • Notez bien que Jouzel nous promet 5 degrés de plus dans 50 ans. Il pulvérise le record des célèbres joueurs de Hockey Mann et Hansen. Sur la courbe des températures, plate depuis 17 ans, cela correspond à une montée à angle droit. Le mieux qu’on est réussi à faire est 0,2 degré sur une période de 5 ans entre 1995 et 2000 avant que ça ne rechute. On va donc passer de 0 à 2,5 fois ce record (et soutenu 10 fois plus longtemps).

              Ce n’est plus une crosse de hockey mais les réveils triomphant de la jeunesse. Ou alors c’est local à la France et on est atteint du syndrome Hollywood : les catastrophes naturelles visent spécifiquement les auditeurs. Pour le coup, ça tient du châtiment divin. J’attends l’avis de Mr Kim pour savoir si je dois me repentir – lui qui connais toute la vérité et critique la physique sauce Contrepoints.

          • Voir ici la liste et les détails de la cinquantaine d’études scientifiques prévoyant un proche refroidissement mondial :

            http://www.climatedepot.com/2014/06/29/scientists-and-studies-predict-imminent-global-cooling-ahead-drop-in-global-temps-almost-a-slam-dunk/

            • C’est exactement le type de lien auquel je faisais référence: une collection de lien de journaux, d’articles de blogs et d’interview de « machin a dit que ça se refroidit ».

              Et oui, c’est ça les références chez Contrepoints, et continuez à entretenir l’illusion que vous doutez scientifiquement.

              • @Kim
                Vous n’êtres qu’un Jocrisse ! (mot pour atténuer : « bouffon »)
                Vous n’êtes même pas allé voir ce lien ou alors vous n’avez qu’entraperçu les premières lignes et les avez-vous comprises ?

                Contrairement à ce que vous dites, chaque étude est référencée et détaillée et pour la plupart d’entre-elles, même le résumé de l’auteur « excerpt » est donné.
                Un exemple sur 50 : A cold spell soon to replace global warming (Dr. Oleg Sorokhtin, Merited Scientist of Russia and fellow of the Russian Academy of Natural Sciences, is staff researcher of the Oceanology Institute.) – Excerpt: …

                (Excusez du peu, « émérite de l’Académie des sciences de Russie… » ne fait sans doute pas le poids à coté de vous)

                Voici donc ceux qui sont vos « machin qui a dit »…
                … et il y en a bien une cinquantaine du même acabit.

                • Je suis d’accord avec vous, mais nuancez vos citations.

                  Certes Oleg Sorokhtin n’est pas un manche, mais citer sa position pour justifier la raison, attention je vous dis.

                  Obama est prix nobel de la paix par exemple.

                  • Oui, mais Kim n’y va pas avec le dos de la cuillère avec des arguments d’autorité, alors qu’il n’a qu’un DUT.

                  • @l’ordure
                    Dr. Oleg Sorochtin [Geologist] of the Institute of Oceanology at the Russian Academy of Sciences has authored more than 300 studies, nine books, and a 2006 paper titled “The Evolution and the Prediction of Global Climate Changes on Earth.” . “Even if the concentration of greenhouse gases double, man would not perceive the temperature impact”… etc….

                    Un nul ou « pas un manche » dans le meilleur des cas… quoi !
                    Il n’a au mieux signé que trois cent études et pondu seulement neuf livres sur le sujet…

                    Quant à donner le prix Nobel (de la Paix) à un saltimbanque (Al Gore) et un groupe malfaisant (GIEC fondé par le ripou milliardaire de l’ONU M. Strong, toujours en cavale…) en 2007 pour leur lutte contre le « réchauffement climatique » alors que ce réchauffement avait déjà cessé depuis une dizaine d’années. Très fort.
                    Je reconnais que vous marquez un point sur les Nobel (de la Paix)!

              • « continuez à entretenir l’illusion que vous doutez scientifiquement »

                Relisez vous, ça vous rendra peut-être un peu plus crédible :

                – votre phrase signifie que nous nous trompons nous même en croyant avoir un doute ?!?
                (ce qui ne veut pas dire grand-chose ou est de la psychologie de bas étage)

                ou

                – que notre attitude est feinte alors que nous sommes convaincus sur le plan scientifique que les thèses du GIEC sont exactes
                (dans ce cas on peut accuser n’importe qui de n’importe quoi gratuirement)

                – ou que nous sommes des menteurs, des lobbyistes et des usurpateurs se drapant dans la science pour tromper le public.
                (c’est la technique classique de désinformation et de dénigrement des activistes pour tenter de faire taire les sceptiques)

                Votre phrase est ambiguë, mais je pense qu’elle vous classe parfaitement.

                Le niveau des commentaires n’est certes pas homogène sur Contrepoints, et on y dit parfois des bêtises. Mais le niveau est à mon avis largement supérieur à la moyenne des blogs. L’intérêt de Contrepoints est qu’il intègre la dimension pratique et libérale de l’analyse de la question écologique. Chose qui déplaît évidemment à ceux qui n’ont aucun sens pratique et qui basent leur analyses sur des présupposés aux relents collectivistes.

                Car on s’aperçoit rapidement que pour les écologistes, les réponses sont connues avant même que les problèmes ne soient posés. Vous n’avez bien sur par répondu à la question « faut-il construire des centrales nucléaires » car votre réponse est négative avant que le problème ne soit posé, mais vous ne savez pas comment instrumentaliser le catastrophisme et affirmer des certitudes, tout en justifiant des actions incohérentes en réponse au problème.

                • Non, que vous ne savez simplement pas ce qu’est une référence bibliographique valide. Ce sont les bases et elles vous manquent.

                  • C’est quoi les références bibliographique valides de votre affirmation : « continuez à entretenir l’illusion que vous doutez scientifiquement. »

                    Vous avez depuis longtemps abandonné le débat scientifique ou même sociétal pour le simple dénigrement à la façon calomnieuse en vogue chez les activistes du réchauffement.

                    • une référence bibliographique valide c’est un comité peer reviewed agréé par l’IPCC/GIEC.

                    • Si vous aviez un peu de culture, vous sauriez que le débat, scientifique, ne se fait pas dans ces lignes mais dans des colloques et des revues peer review.
                      C’est bon de savoir que vous êtes mieux au courant que moi de ce que je fais.

                    • C’est bon de savoir que vous êtes mieux au courant que moi de ce que je fais.

                      Facile, Maître Kim, non ❓

            • Merci, je n’ai guère le temps de répondre à ces trolls, car je traduit (bénévolement) nombre de ces articles, qui ne sont pas tous « pal reviewed » 🙂

              • D’ailleurs à propos des trolls :

                Il serait bien que ceux qui balancent des liens dans les posts résume l’article, indiquent ce qu’ils ont compris et ce qu’ils en déduisent. Je suis rarement les liens dans le cas contraire car cela dénote un troll 9 fois sur 10 et/ou le peu de compréhension qu’ils possèdent du sujet

    • Winter is coming (Ned Stark)

  • Quant on sait que la météo est incapable de faire des prévisions à court terme, que dire des ces pseudos experts ….. virtuoses en scénarios catastrophes ? Les marchands de psychose sont comme des parasites (ceux-là sont corrompus) : ils vivent aux dépens de ceux qui les écoutent.

    • Attention aux raccourcis. la météo qui vous dit si il va pleuvoir ou neiger ne répond pas du tout aux mêmes principes qu’un modèle climatique global, ou meme local.
      Votre illustration est simpliste et fausse à la fois, ce qui démontre que le quidam n’est pas armé pour appréhender ces questions.

  • Tiens je croyais que Jean Jouzel s’était reconverti dans la musique !

    http://www.villacomposers.org/id1-040-010.php

    • et alors?

      Van Yperzeel,de drion, de machin de la porte de derrière est bien chef de gare à ses heures,c’est ça le vrai talent

  • Merci H16, vous avez soulevé un gros lièvre, enfin !
    Donnez moi 10 jours et je vous promets un bel article avec plein d’équations pour prouver que la théorie de l’effet de serre est une pure lubie consciencieusement élaborée par James Hansen de la NASA, un ami d’Al Gore, et que c’est un coup monté tellement trivial qu’il en est risible.
    Ce monde est foutu, pour vous paraphraser …

    • « pour prouver que la théorie de l’effet de serre est une pure lubie consciencieusement élaborée par James Hansen de la NASA, un ami d’Al Gore, et que c’est un coup monté tellement trivial qu’il en est risible. »

      Une phrase digne des plus belles pages conspirationnistes.

    • C’est pas la peine de revenir avec pleins d’équations , il suffit de dire que l’effet de serre n’est pas une source d’énergie ; après qu’il intervienne dans les transferts de chaleur est un autre problème qui se discute et que la plupart des scientifiques ne refusent pas

  • Ah c’est le jour du chèque de monsieur Koch ?

    • Oui, Mr Koch est pudique : il doit penser que le mat de cocagne de Mr Jouzel donnera un caractère obscène au courbes de températures dans le prochain rapport du GIEC.

      • C’est bien connu, toute critique est forcément au service des très méchants frangins, alors qu’en face c’est l’honnêteté, l’intégrité et l’absence complète de quelque rapport que ce soit avec des intérêts fort juteux.

  • Un peu hilarant pour un idéologue comme vous de donner des leçons d’esprit scientifique. Je reviendrai sur certains points (bien évidemment par sur tous, je vais bientôt aller me coucher).
    (a) Commençons donc par l’emploi du conditionnel. Un idéologue comme vous veut du présent, du futur simple, des vérités bien nettes, indiscutables (même si elles sont fausses), quand l’esprit scientifique manie doute, modestie et souvent critique et limites de son propre travail. Aussi s’amuser à souligner les « pourrait » montre bien qu’en matière de science, vous en êtes encore à faire dans vos couches. D’autre part, ces scientifiques ont compris que l’humain avait un pouvoir d’action immense sur son environnement, aussi le conditionnel peut s’entendre comme le fait que l’humain peut agir pour empêcher cela.
    (b) La critique est similaire concernant la pluralité des scénarios que vous semblez moquer alors que c’est justement un gage de rigueur scientifique. Je réitère donc mon opinion concernant vos couches.
    (c) Parlons-en de la prospective ! Quand on entend des huluberlus nous vanter la « réalité augmentée » (preuve qu’ils ont besoin de quelques cours de philosophie sur ce qu’on conçoit comme réalité), « l’homme augmenté » (alors qu’en fait c’est l’homme diminué, laissant place à la machine, évidence qu’ils n’ont même pas compris), le tout connecté (et donc la fin de la vie privée, au cœur du libéralisme), voire même l’immortalité via la numérisation de la conscience (preuve qu’ils en sont encore au dualisme cartésien dépassé depuis longtemps en tout cas comme ils le présentent), le remplacement des monnaies par le bitcoin, je ne crois pas que vous moquez « une prospective fine » !
    (d) Les prévisions du GIEC concernant les températures ont été prises en défaut (des chercheurs ont d’ailleurs montré pourquoi ces prévisions ont été prises en défaut, le rôle on pris en compte des océans), cependant le GIEC ainsi que d’autres ont montré une accélération du réchauffement climatique sur ces 50 dernières années ainsi que son origine anthropique, seuls les idéologues le nient. Je rappelle au passage que le changement climatique ce n’est pas seulement le réchauffement, c’est la montée des eaux, la disparition de certaines espèces, l’apparition de nouvelles dans des territoires qui ne sont pas préparés, le bouleversement des écosystèmes végétaux et animaux. Et le GIEC n’est pas le seul à le montrer. Donc sauf à penser à un complot mondial…..
    (e) Pour le coup, tenter de contrer les arguments scientifiques du GIEC (contestables comme tout argument scientifique) en invoquant les savoirs et technologies dans 70 ans, c’est faire de la prospective au doigt mouillé ! Cela fait penser au fameux « tôt ou tard cela s’équilibrera » néoclassique auquel Keynes faisait la réponse que vous savez : « tôt au tard vous serez mort » . Autrement dit, un sophisme à l’état pur !
    (f) Concernant le plantage des marchés photovoltaîques, il faut dire merci au « libre-échange »( !!!) avec la Chine (qui elle a bien entendu laissé tombé ces fadaises du « level playing field » qui a coulé les entreprises européennes en se gavant de subventions publiques.
    (g) Cela abaisse la compétitivité des industries européennes vous dites ? mais que font les chefs d’entreprise ? Que fait la créativité humaine ? Contradiction flagrante avec vos propos précédents qui vante l’esprit humain pour s’adapter au changement climatique !

    • Bonne nuit !

      A votre réveil, je vous conseille de reprendre vos cours de mathématiques de 4e pour tenter de comprendre la signification du mot « montrer » en science. Pour votre titre de « citoyen libéral », on ne peut pas vous en vouloir puis que la signification du libéralisme n’est guère enseignée.

      • Cher ami, vous conviendrez sans doute que les mathématiques ne sont pas une science expérimentale (certains iront même jusqu’à dire que les maths comme la logique ne sont pas une science, notamment le Cercle de Vienne, point de vue défendable mais discutable également). Aussi votre comparaison est assez mal venue car la preuve mathématique et la preuve physique sont deux choses qui répondent à des critères différents. Si vous voulez en savoir plus n’hésitez pas à revenir vers moi, je serai heureux de corriger vos erreurs.

        • Là vous volez vraiment trop haut. Je sens le bannissement poindre…

          • cela ne m’étonnerait guère !

          • Ce qui est pénible, c’est de lire dans le même post que tout est prouvé, mais qu’on s’est trompé parce que la science est imparfaite.

            Et de refuser par ailleurs de répondre à la question sur la compatibilité d’estimations catastrophiques (dernière déclarations de Jouzel sur un réchauffement de 5°C dans 50 ans) et du refus de discuter des mesures évidentes à prendre (maintient et développement de l’industrie nucléaire).

            Cela montre simplement la mauvaise foi des écologistes qui fréquentent Contrepoints.

    • « aussi le conditionnel peut s’entendre comme le fait que l’humain peut agir pour empêcher cela. »

      Bref, vous ne savez même pas ce que ce conditionnel signifie!

      « des chercheurs ont d’ailleurs montré pourquoi ces prévisions ont été prises en défaut, le rôle on pris en compte des océans »

      Lesquels?

      Vous racontez n’importe quoi, mon pauvre.

      • « des chercheurs ont d’ailleurs montré pourquoi ces prévisions ont été prises en défaut »

        C’est la que notre « citoyen libéral » montre lui ses limites. Les gurus de la climatologie ont évidemment cherché les causes et émis plusieurs hypothèses. Mais ce ne sont que des hypothèses et ils ne sont pas d’accord entre eux sur celle à retenir.

        Dès lors personne n’a évidemment rien montré du tout. Toute la science fonctionne ainsi : on ne montre rien mais on a seulement des théories plus ou moins solides. Les écologistes comme notre « citoyen libéral » fabriquent des théories à la chaîne pour arriver à des conclusions définies à l’avance (notre responsabilité et un nécessaire retour à la nature). C’est une très mauvaise approche : c’est comme si un juge d’instruction instruisait uniquement à charge (voir affaire d’Outreau). Et par un raisonnement qui a du leur fournir des zéros pointé à profusion en classe de physique, ils s’imaginent que parvenir au bon résultat indique qu’on a raison. Doublement faux : on ne peut prétendre connaître le résultat et même s’il est le bon, il n’a aucune valeur si le calcul ou le raisonnement sont faux.

      • Tiens donc ! expliquez-vous un peu plus !
        Tenez-vous au courant de l’actualité scientifique, le SCRIPPS Institute a publié en septembre 2013 une étude montrant le rôle de la température de surface des eaux aux équateurs des régions est et centrale du Pacifique, non pris en compte par les modèles, et qui aurait eu un impact à la baisse de 0,29°C des températures mondiales.

        • Oui et Seralini a montré que les OGM étaient mauvais et les autre études qu’ils étaient inoffensifs. (Je n’est pas d’avis sur le sujet – ou du moins ce n’est pas l’endroit pour en discuter).

          Mann (beaucoup plus en rapport avec le sujet) avait montré que les températures serait au moins supérieures de 6 ° à celle d’aujourd’hui en 2100.

          Vous confondez études, conclusion et validation qui ne peut venir que de confirmations indirectes. Et si vous croyez toujours aux prédictions de M. Mann, de J. Hansen et aux récentes déclarations de Jouzel, je vous invite à proclamer – comme Mann et Hansen ! – haut et clair la nécessité de construire immédiatement des centrales nucléaires partout dans le monde pour stopper la production de CO2 et repomper celui qu’on a envoyé dans l’atmosphère, car sinon on est très mal comme ils l’ont MONTRE selon vos termes.

          J’attends votre réponse sur le nucléaire pour juger de votre honnêteté intellectuelle (à défaut de vos compétences).

          • Si vous connaissiez l’histoire des sciences vous sauriez qu’elle est faite de controverses, de débats, si vous voulez des exemples parce que vous en doutez n’hésitez pas à me le demander (je perdrai un peu de mon temps à vous en énoncer une liste non exhaustive).

            Vous semblez croire que la science est un domaine de certitude, de faits incontestables, c’est une conception très naïve ! Un énoncé scientifique pris pour vrai à une époque peut être par la suite invalidé, c’est d’ailleurs le lot commun des savoirs scientifiques. Ce qui compte c’est la validité des savoirs à un moment donné. Un exemple pour vous aider à comprendre : la théorie des épicycles a été valide pendant longtemps, jusqu’à Copernic, Kepler, Galilée puis Newton ! C’était un savoir scientifique même si invalidé ensuite. Il est donc intellectuellement navrant d’entendre certain utiliser des erreurs pour discréditer l’ensemble des travaux ! C’est davantage de l’idéologie que de la science; Si vous acquiescez je consentirai à répondre à vos interrogations sur le nucléaire (à condition que vous énonciez vos questions clairement, car là je ne sais pas à quoi vous voulez que je réponde). Si vous connaissiez l’histoire des sciences vous sauriez qu’elle est faite de controverses, de débats, si vous voulez des exemples parce que vous en doutez n’hésitez pas à me le demander (je perdrai un peu de mon temps à vous en énoncer une liste non exhaustive).

            • C’est vous qui avez commencé par asséner des certitudes et prétendre que les études scientifiques à elles seules prouvait quelque-chose. Maintenant vous noyez le poisson. Je ne vous ai pas attendu pour constater que l’histoire des sciences était une longue suite d’erreurs et de remise en cause et c’est bien pourquoi je vous dit dès le début que vos certitudes n’ont pas de sens.

              Cependant on ne peut pas croire une théorie qui conclue à des conséquences catastrophiques doublées d’une date limite d’action au delà de laquelle il n’est plus possible d’agir, et trier dans les mesures indispensables pour choisir uniquement celles qui vous arrangent. S’il y a urgence d’agir et incertitude sur le degré de réchauffement, la mise en place de demie-mesures n’est pas acceptable et les considérations annexes non-recevables.

              Si je croyais moi-même que le réchauffement peut dépasser 2 degrés dans un siècle sans arrêt démissions de CO2, je militerais pour la construction d’urgence de centrales nucléaires car la possibilité de simplement réduire ou maintenir au niveau actuel la consommation de charbon et hydrocarbures est très incertaine. Et il ne s’agirait pas de réduire mais de stopper le plus vite possible pour augmenter nos chances. Et Jouzel nous parle de 5 degrés.

              Notez bien que bien que n’y croyant pas, je ne saurais nier que c’est possible. Mais peu vraisemblable puisqu’il n’existe aucun commencement de preuve (contrairement à ce que vous avez affirmé au début et venez de démentir).

              Les gens qui refusent comme vous de faire face à cette question sont des incompétents ou des manipulateurs qui ne croient même pas au réchauffement, et dans tous les cas des dangers public.

          • Et pour ce qui est de la différence entre « preuve » mathématique et « preuve » physique, vous en êtes où ?

        • Je pense exactement la même chose que pragmat ❗

    • Accélération ces 50 dernières années avec les 18 dernières années sans réchauffement, expliquez nous ça.

      Pour rappel, toute cette histoire, c’est fondé sur 1/2 degré en plus de 130 ans, en sortie du petit âge glaciaire. Dont, donc, un arrêt depuis 18 ans, juste au moment où les emissions de CO2 sont au plus fort.

      Qui ne se pose pas de question devant les faits ?

      • Il suffit de connaître des maths très simples pour cela. Prenons 100 ans, pendant les 50 premières années les températures augmentent de 0,1°C. Pendant les 22 années suivantes, la température augmente de 0,3°C, puis pendant les 18 autres années, elle reste stable. Si on compare les deux demi-siècles étant donné que 0,1<0,3, il y a donc bien accélération de la hausse des température. Si l’accélération était nulle, il faudrait que sur les 50 dernières années, la hausse soit de 0,1 ! cqfd !

        Se posez des questions est une excellente chose, mais les réponses existent. Voyez plus haut !

        • Soit une voiture qui avance à 1 m/s pendant une heure, 3 m/s la demi-heure suivante, et enfin 0 depuis 1/4 h d’heure.
          Démontrez que la voiture a accéléré depuis la première heure…

          présentez à un prof de physique. regardez la note. rire de la foule.

          • Pour passer de 1m/s à 3m/s il y a eu accélération mon cher ami. Ne vous présentez pas au BAC, vous ne l’aurez pas en raisonnant comme une savate !

            • sans rire… Vous êtes sérieux ?
              je vous imagine, arrêté au feu, face au flic qui vous viens vous verbaliser pour excès de vitesse : en effet, vous étiez à 50 km/h dans l’agglomération précédente, puis à près de 90 km/h dans la section entre les deux villes, donc vous avez accélérer, par conséquence vous êtes en excès de vitesse.
              Et c’est moi qui raisonne comme une savate … 🙂

              • « Dont, donc, un arrêt depuis 18 ans, juste au moment où les emissions de CO2 sont au plus fort. »

                L’arrêt c’est faux, mais bon, on vous a tellement monté le bourrichon que ça a fini par rentrer:

                h t tp :// w w w.woodfortrees.org/plot/hadcrut4gl/from:1997/to:2014/trend/plot/hadcrut4gl/from:1997/to:2014

                D’autre part, si vous aviez voulu faire dans le sérieux, vous vous seriez documenté, et pondre une période de 18 ans, ça n’a aucun sens et est strictement arbitraire

                Alternativement je vous pose la question, comment expliquez vous la hausse ces quinze dernières années, en présence de minimum d’irradiance et absence d’éruption majeure.

                • Maître Kim aime le blanc. Dans les verres aussi?

                • D’autre part, si vous aviez voulu faire dans le sérieux, vous vous seriez documenté, et vous sauriez que une période de 18 ans, ça a un sens statistique précis qui n’a rien d’arbitraire : c’est la plus longue durée pour laquelle l’hypothèse nulle « il n’y a pas de réchauffement » ne peut pas être rejetée.
                  Et en fait, pour être tout à fait précis, le résultat n’est pas 18, mais 19 ans, avec les données HadCRUT4 (quoi de plus orthodoxe ?), mais on va pas chipoter…
                  iI pourrait être intéressant de faire le calcul à propos des hypothèses des différents modèle envisagés par le GIEC (« puisqu’il y a un réchauffement induit par les GES et que ceux-ci ont augmente de X, il y a un réchauffement de Y ° / an » ), mais à ma connaissance aucun des réchauffistes n’a pris la peine de le faire, et en fait je soupçonne que ce travail les obligerait à se faire hara-kiri

                  • Pas de bol pour vous, 18 ans ça vaut tripette ici, si vous m’affirmez le contraire je demande à voir. Un minimum de trente ans est requis en climatologie. Mais je conçois volontiers qu’il vous manque pas mal d’informations.

                    Question subsidiaire: on utilise HadCRUT4 sur Contrepoints maintenant ? Je croyais que c’était des grosses données toutes pourries par les pastèques ? C’est étonnant comme vos arguments tournent tels une girouette.

                    • Je croyais que c’était des grosses données toutes pourries par les pastèques ?

                      Fort aimable de souligner que ces données c’est de la m.rd. , Maître Kim ❗ :mrgreen:

                    • Vous allez éclater le témoin du bullshitomètre… On était déjà sur Pure… ❗

                    • « Un minimum de trente ans est requis en climatologie.  »
                      Oui, enfin,
                      D’une part je n’ai jamais vu de calcul qui permet de justifier ce chiffre, qui me parait incroyablement court. Par exemple et pour prendre un exemple précis, on utilise couramment des références décennales et centennales pour la prévention des conséquences de phénomènes METEO ; mais si on est susceptible de changer de climat dans le même ordre de grandeur de temps (le triple ou le tiers), ça n’a juste aucun sens, n’est-ce pas ? Il doit manquer un zéro. peut-être même deux.
                      D’autre part, curieusement on a pas attendu 30 ans (*) quand il a s’est agi de hurler au changement climatique qui va tous nous faire mourir (parce que le changement en bien, ça, c’est ontologiquement impossible, je suppose …. Oncle Vania, c’est toi ? )

                      (*) (minimum des température récentes : 1970 grosso modo ; création du GIEC : 1988 — et quand on connait l’inertie administrative et le temps normalement requis pour qu’une question précédemment sous les radars remonte au G8, l’exploit est encore plus formidable)

                    • « Question subsidiaire: on utilise HadCRUT4 sur Contrepoints maintenant ? Je croyais que c’était des grosses données toutes pourries par les pastèques ? C’est étonnant comme vos arguments tournent tels une girouette.  »

                      Ce qui n’est pas étonnant, c’est votre ignorance de la logique élémentaire : si même les données trafiquées pour faire apparaitre un réchauffement (*) y échouent, l’absence est encore plus significative.

                      (*) notez que je n’ai pas dis qu’elle l’étaient, trafiquées : c’est pas le sujet. Là, je ne fais que la logique pure. Je précise, parce que je vous soupçonne qu’avec vous c’est indispensable, n’est-ce pas ?

                    • P

                      J’ai l’air de vous avoir appris un truc. C’est beau de vouloir parler de stats en climato, mais quand on ne connait même pas la méthodologie de base, on se tait.

                      « D’une part je n’ai jamais vu de calcul qui permet de justifier ce chiffre »

                      Elle ne m’étonne guère celle-là. Où vous démontrez tout seul que vous ne maîtrisez absolument pas de quoi vous parlez.

                    • où je démontre seulement que je ne prétend pas à l’omniscience, contrairement à vous.
                      Mais je suppose qu’il faut en conclure que vous, vous l’avez vu, ce fameux calcul justifiant 30 ans (et j’ai bien dis un calcul, n’est-ce pas, pas une simple affirmation à dire d’expert, parce que ça, oui, j’en ai vu des paquets). et dans ce cas pourquoi ne pas tout simplement nous en donner les références ?
                      Alors, et alors seulement, vous pourrez vous vanter de m’avoir appris un truc (pour l’instant j’ai seulement appris votre incroyable capacité à insulter, esquiver, vous vanter, etc, mais ça c’est pas ce que j’appelle apprendre)

                    • P

                      je ne sais pas si vous vous rendez compte, mais vous prétendez casser le « dogme réchauffiste » mais vous ne maîtrisez absolument pas les bases. A chaque fois il faut que j’aille à votre secours en vous fournissant les sources. Je ne l’ai pas fais une fois, deux fois mais trois fois ici sur ce fil de discussion.
                      Contrairement à vous qui nous sortez des énormités de votre chapeau, sorties de nulle part.

                      Alors oui, les chercheurs n’ont pas sorti ces 30 ans de leur chapeau, alors oui les modèles décrit prennent en compte la capacité calorifique, etc etc …

                      Y a un moment va falloir se documenter tout seul, je vais vous babysitter à chaque fois.

                      Un bon conseil, commencez par les bases et poser vos fesses dans un amphi, ça sera déjà bien

                    • Kim
                      Relisez vous un peu au lieu decrire conneries sur conneries et toujours à côté de la plaque. Je vous ai demandé un calcul justifiant un chiffre. Pas une citation qui reprend ce chiffre.
                      C’est trop dur pour vous, la différence entre les deux ?
                      Et accessoirement je vous demande de la cohérence : si il faut minimum 30 ans pour conclure, soyez cohérent et ecrivez  » tout ce qui ete fait par le GIEC avant d’avoir observe 30 ans de réchauffement, n’est que de la merde. Or il n’y a pas eu 30 de réchauffement. Donc … « 

                    • mais vous ne maîtrisez absolument pas les bases.

                      Maître Kim, vous en maîtrisez tellement bien les bases de votre modèle, qu’il ne prédit rien au delà de 5 ans et encore.

                  • Pour votre gouverne, les 30 ans c’est écrit ici, noir sur blanc:

                    w w w.wmo.int/pages/themes/climate/climate_data_and_products.php

                    • Un minimum de trente ans

                      Avec vos trente, vous allez vous retrouver comme monsieur Jordan … ❗

                    • Rendez-vous dans 12 ans donc.

                      Mais dites moi Kim, une inconfortable idee soudain m’assaille, je ne suis pas tres doue pour les maths mais je suis cependant capable comme personne de flairer le bovine excrement a deux lieus (mes origines campagnardes sans doute), 18 ans n’est-ce pas deja une portion considerable de ces 30 ans dont vous parlez ? S’agit-il de trouver seulement quelques annees sur ces trente ans pour consolider votre petit schema ?

                      When it looks like BE, when it sounds like BE, when it smells like BE, it definitely is BOVINE EXCREMENT !!!

                      Or perhaps is it only the rancid smell of trolls….

          • « Dont, donc, un arrêt depuis 18 ans, juste au moment où les emissions de CO2 sont au plus fort. »

            L’arrêt c’est faux, mais bon, on vous a tellement monté le bourrichon que ça a fini par rentrer:

            http://www.woodfortrees.org/plot/hadcrut4gl/from:1997/to:2014/trend/plot/hadcrut4gl/from:1997/to:2014

            D’autre part, si vous aviez voulu faire dans le sérieux, vous vous seriez documenté, et pondre une période de 18 ans, ça n’a aucun sens et est strictement arbitraire

            Alternativement je vous pose la question, comment expliquez vous la hausse ces quinze dernières années, en présence de minimum d’irradiance et absence d’éruption majeure.

            • Donc, une pause reconnue par le GIEC, vous ne la reconnaissez pas. C’est bon à savoir.

              • Maître Kim n’est pas constant dans ses idées. Quand on dit que la mer n’a pas monté en 25 ans, l’argument n’est pas bon, car cela ne suffit pas.
                Mais quand il nous pond une tendance quasiment plate, à la baisse nette depuis 2001, c’est bon c’est assez court.
                Décidément, il ne sait plus ce qu’il dit.

            • « Alternativement je vous pose la question, comment expliquez vous la hausse ces quinze dernières années, en présence de minimum d’irradiance et absence d’éruption majeure. »
              bonne question. Qui se retourne comme un gant : comment expliquez vous la hausse 1920-1945 ? la baisse 1945 -1970 ? le petit age glaciaire ? les optimum médiéval, romain et minoen ? etc.
              La vérité c’est qu’on est déjà incapable d’expliquer le fonctionnement normal du système, et que dès lors attribuer la totalité des variations récentes à une perturbation (celle des GES en l’occurence, mais ça serait pareil pour n’importe quelle autre perturbation), c’est du délirium tremens, pas de la science.

              • Pour le 20ème siècle, cette question a été élucidée depuis 10 ans, mais vous semblez ne pas être à la page:

                http://www.cawcr.gov.au/staff/jma/meehl_additivity.pdf

                Pour les autres périodes vous naviguez avec brio dans le hors sujet propre à Contrepoints.

                • Mouarf ! Une simulation Nintendo datant de 2003, vous n’avez pas honte ? Dommage que je ne sache pas mettre des images en ligne sinon vous verriez à quel point les observations se sont éloigné des simulations (Nintendo ou PS 3 😆 ) DEPUIS 18 ANS.

                • allons allons, vous devez êtes capable de faire un petit débrief de cet article, n’est-ce pas ? A la lumière des 10 ans écoulé depuis, si possible.
                  A votre tour, qu’on rigole.
                  En attendant, je vais juste vous rappeler la maxime de base en modélisation, et la valeur probante à leur accorder : « my friend Johnny von Neumann used to say, with four parameters I can fit an elephant, and with five I can make him wiggle his trunk. » (donnez moi 4 paramètres, je vous dessine un éléphant ; donnez m’en 5, et je lui fais remuer la trompe).

                  « Hors sujet ». mort de rire. Tout ce qui vous dérange est hors sujet.
                  hors sujet la confusion surface – planète pour l’application du spectre à 255 K. hors sujet la rotation diurne. hors sujet la capacité calorifique de l’océan. hors sujet les périodes chaudes et froides naturelles connues depuis 5000 ans. hors sujet le fait que qu’une serre ne fonctionne pas par blocage des rayonnements. hors sujet le fait que moins de 12 ans de réchauffement on suffit pour l’émergence de l’hypothèse GES. hors sujet votre propension esquiver les sujets et à répondre par des ad personam à des questions sérieuse.
                  hors sujet, hors, sujet, hors sujet …
                  A ce compte toute la climatologie semble hors sujet…

                  • Si j’étais vous je la mettrais en veilleuse au vu de vos lacunes méthodologique en stats climato et votre méconnaissance des paramètres des modèles.

                    • « Si j’étais vous je la mettrais en veilleuse etc. »
                      Encore un ad personam qui ressemble surtout à une projection de votre propre mentalité.
                      Cela ne vous dispense pas du débrief, n’est-ce pas ?

                    • P,

                      on va pas la refaire vingt mille fois.

                      Ca fait la ènième énormité que vous sortez, ça fait la ènième explication sourcée que je vous fournis.

                      Je « discute » avec quelqu’un qui ne connais ni les bases, ni la biblio.

                      En soi ce n’est pas grave, ça commence à l’être quand on prétend casser une théorie et donner des points sans se rendre compte de ses propres lacunes.

                    • correction : ça fais la Nieme fois que vous prétendez que je sors une énormité, et ça fait vous prétendez que la la preuve de la prétendue énormité se trouve … ailleurs. Mais vous : rien . Aucun boulot. Nada

                      « on va pas la refaire vingt mille fois. ». non, une suele suffirait. Encore faudrait-il le faire, au lieu de simplement prétendre l’avoir fait simplement parce qu’on a donner un lien internet.

                      « En soi ce n’est pas grave, ça commence à l’être quand on prétend casser un argument sans se rendre compte de ses propres lacunes. »
                      N’est-ce pas ?

                    • on va pas la refaire vingt mille fois.

                      On dirait que vous aimez vous la rejouer ! :mrgreen:

                  • Hors sujet car au petit âge glaciaire et l’OM toutes choses ne sont pas égales, comparées au réchauffement du siècle passé. C’est vu et revu.

                    Donc oui hors sujet car on ne compare pas pommes et poires.

                    Sur la capacité calorifique je vous ai mis la tête plus haut dans l’étendue de votre méconnaissance sur la paramétrisation.

                    • Calorifique : vous n’avez rien montré, sinon ou, Maître Kim ? ❗

                    • « Sur la capacité calorifique je vous ai mis la tête plus haut dans l’étendue de votre méconnaissance sur la paramétrisation. »
                      Ah oui ? où ça ? dans vos rêves, probablement, mais j’ai rien vu ici. Mais peut-être un de vos post nous a-t-il échappé, auquel cas vous pourrez facilement nous en donner la date et l’heure, n’est-ce pas ?

                    • « plus haut » ? Façon de dire que vous n’êtes pas capable de dire précisément quel post, de quel heure. Bref encore du vide.
                      Du Kim typique

              • Pour le 20ème siècle, cette question a été élucidée depuis 10 ans, mais vous semblez ne pas être à la page, je ne m’en étonne plus:

                w w w.cawcr.gov.au/staff/jma/meehl_additivity.pdf

                Pour les autres périodes vous naviguez avec brio dans le hors sujet propre à Contrepoints, tactique grossière usée et usitée.

                Donc je vous repose la question:

                Comment expliquez vous la hausse ces quinze dernières années, en présence de minimum d’irradiance et absence d’éruption ?

        • D’où sortez-vous ces chiffres ?

          • Je ne fais que vous expliquez pourquoi bien qu’avec une stabilité sur 18 ans, il est possible de parler d’accélération. Vous sembliez en douter comme si le fait qu’une stagnation sur 18 ans impliquait nécessairement qu’il ne peut y avoir accélération sur 50 ans. Je vous montre que vous étiez dans l’erreur. Les chiffres sur 100 ans sont les suivants si ma mémoire est bonne (ce dont je suis assez sûr) : hausse de 0,74°C sur 100 ans dont 0,65°C sur les 50 dernières années.

            • Hu hu hu. Non, sérieusement, d’où sortez-vous ces chiffres ?

              • disons que c’est ce qui est communément admis par tous les scientifiques. Si vous prenez la peine d’une rapide recherche sur internet vous trouverez. Je peux ainsi vous citer les travaux de la Climatic Research Unit, University of East Anglia ou encore ceux de W. Collins-R. Colman -J. Haywood -M. Manning – Ph. Mote

              • Cette façon de balancer des chiffres en adaptant les plages de références permet de raconter à peu près n’importe quoi, mais surtout de camoufler la baisse des températures durant 35 ans au milieu de siècle. Et comme les données sont triturées et bidouillées dans tous les sens, l’incertitude sur la réelle augmentation atteint plusieurs dixièmes de degrés de l’aveu même d’un climatologue.

                Ca n’empêche pas de conclure à une augmentation dans le siècle ou de tenter de modéliser le climat, mais pour la dérivée seconde, ça tient de la lecture dans les feuilles de thé si vous voulez mon avis. Le problème étant que la modélisation n’a aucune valeur si, comme c’est le cas, elle se révèle incapable de coller à l’observation hors de la période de référence (ou même pour des paramètres annexes dans la période de référence).

                Maintenant, si vous êtes plus compétent que Judith Curry qui a dénoncé l’échec de ces modèles, vous me direz combien de centrales nucléaires je dois commander de toute urgence pour alimenter tous les climatiseurs dont on aura besoin pour survivre …

            • Ig … ig ! ig ! Hourra ❗

            • C’est collector cette démonstration ❗ 🙂

            • Hu hu hu. La climategate research unit. Non, sérieusement ?

        • Cela sent le Nobel … :mrgreen:

    • quand l’esprit scientifique manie doute, modestie et souvent critique

      Ce ne sont pas vos qualités, vous n ‘êtes donc pas scientifique, mais idéologue. A la rigueur, « chiant tologue ». :mrgreen:

    • « D’autre part, ces scientifiques ont compris que l’humain avait un pouvoir d’action immense sur son environnement, aussi le conditionnel peut s’entendre comme le fait que l’humain peut agir pour empêcher cela. »
      Si vous avez la moindre idée de ce qu’est un ordre de ce qu’est un ordre de grandeur, essayez de comparer la puissance mise en jeu dans la machine climatique avec celle dégagée par les activités humaines. L’absence de réaction climatique aux centaines d’essais nucléaires dans l’atmosphère suffirait à terminer toute discussion… avec les personnes de bonne foi.
      Par contre, pour la pollution, alors là je suis pleinement d’accord, et il serait temps de s’en occuper au lieu de claquer des rivières de pognon à lutter contre quelque chose qui n’existe pas.

      • Pour le coup, je ne sais pas bien si vous connaissez la signification scientifique de puissance ! Par contre, je vous invite à lire les rapports du GIEC qui montrent l’impact des activités humaines sur le changement climatiques donc…. Concernant la pollution, je ne peux qu’approuver.

  • Ces* mouvementistes cérébraux* ou écologistes sont étonnants. La plupart ne jurent que par un Dieu qui sais mieux que quiconque ce sera bon ou mauvais pour chacun d’entre nous et qui seront parmi les premiers à mettre en doute sa grande puissance.Y’a vraiment quelque chose qui tourne pas rond au pays de l’écologie
    A trop fantasmer sur un jardin d’Eden ils en ont sans doute tous oublié d’apprendre à réfléchir sans bouquin et surtout sans statistique le plus souvent fictives car aussi fluctuantes que la bourse
    Alors si seul Dieu a le droit de ceci ou cela sur chacune de ses créatures pourquoi vivent -ils dans la crainte d’un futur inconnu et surtout en remettant en cause ses propres volontés,quel non sens de leur part prouvant ainsi leur immaturité

  • Tant que la population mondiale continuera d’exploser, la dégradation environnementale de la planète s’accentuera. Nous n’étions qu’un milliard en 1800 et nous serons probablement 10 milliards en 2060 ! C’est dans ce seul décuplement que proviennent tous nos maux : on ne peut pas croître indéfiniment dans un monde fini..

    • nous sommes depuis des décennies en transitiobn démographique, et ce plus rapidement que prévu…
      c’est d’ailleurs lié a l’augmentation du niveau de vie et a la propagation des rêves occidentaux qui font concurence au rêve d’enfantement frénétiques des sociétés traditionelles… claude henry levi pleure dans sa tombe la fin d’un monde.

      l’appel a la bulle démographique est un détecter de neo-Malthusien…
      Ethique de conviction contre principe de réalité diraient certains.

      pour ceux qui ne le sauraient pas la population planétaire vas culminer vers 9Md puis baisser.
      c’est connu depuis 30 ans minimum. ce qui est dingue c’est que le mythe subsuiste au plus haut niveau… mais j’ai l’habitude de la pensée de groupe touche le haut de l’organigrame… le poisson pourris par la tête.

      • @AlainCo, on a bien évidemment le droit de nier les projections démographique de l’ONU, qui sont je le rappelle de 10,9 milliards pour 2100, soit 50% de plus qu’aujourd’hui : dormez sur vos deux oreilles, si tant est que cela soit possible…

        • En ce qui concerne 2100, je dors sur mes 2 oreilles. J’essaie simplement de donner à mes enfants et aux autres qui auront à gérer le problème les moyens de le faire.

          Car je ne prétends pas avoir une meilleure vision qu’eux de la question ni de meilleurs moyens de les résoudre. Vous pensez bien sur qu’il faut préparer l’avenir. Oui ! Mais on ne peut en aucun cas impacter significativement le présent et nuire à une partie de la population sous prétexte de traiter des problèmes non-avérés dans un futur indéfini.

        • @ Manso

          je ne sais pas d’où tu as sorti ton tableau pdf précédent mais soit…

          Sur ce tableau on voit très nettement un ralentissement de la progression puisque le doublement :

          2-4 prend 47 ans
          3-6 prend 39 ans (1975 étant le point d’inflexion)
          4-8 prend 50 ans
          5-10 prend 74 ans

          et toi même indique que pour passer de 10Mds à 10.9Mds il faudra 39 ans pour donc 9% d’augmentation ce qui nous donne 0.22% par an et qui alors demanderait plus de 300 ans pour un doublement à 20Mds si l’on restait sur ce taux…

          Tu es en train de te faire peur tout seul là

        • cette projection a été analysé et ell est visiblement exagérée, comparée a celles des démographes normaux.
          Elle a déjà un spectre dans les 9-11 milliard, sachant que évidemment vous prenez la partie haute du spectre.

          les gens sérieux, ce qui élimine désormais l’ONU parle plutot de 9-10 en anticipant une surprise à la baisse.

          l’ONU est devenu un organe de propagande pour certaines ONG, quand déjà on ne selectionne pas dans le rapport la partie qui arrange les alarmistes.

          la question c’est le progrès économique et vu comme ca part, la transition va aller vite.

    • « Tant que la population mondiale continuera d’exploser, la degradation environnementale de la planete s’accentuera. »

      N’ayez crainte, 7 a 10 milliards d’individus, principalement concentres dans des metropoles, constituent une opportunite suffisemment allechante pour les virus (et pour les bacteries, dont certaines sont deja resistantes aux antibiotiques). Nous devrions etre en effet beaucoup plus effrayes par un risque majeur de pandemie (je ne parle pas forcement ici d’ebola ou de la grippe – la nature est creative) que par un changement climatique. Qu’une mutation virale avec un facteur de mortalite important apparaisse tout a coup et le rechauffement climatique, ou son refroidissement, auront l’air bien annodins. Vous serez par ailleurs soulage de voir soudain une evolution negative de la population. Alors que des montagnes d’argent continuent d’etre depenses – principalement celui des contribuables – dans le domaine du changement climatique, il serait sans doute preferable d’orienter ces depenses vers la medecine qui continue elle, par obligation, avec un contact permanent avec la realite du terrain, a etre une vraie science et a se remettre quotidiennement en question.

      • La ou je vous rejoins cependant, quant au sujet de la degradation environnementale, c’est en ce qui concerne la perte de la biodiversite. Et je ne parle pas ici des ours blancs mignons mais des varietes vegetales et animales, dans le cadre d’une agriculture intensive, qui nous permettent de nous alimenter. Sujet qui correle par aileurs, dans le domaine de l’elevage intensif en particulier, avec celui du risque pandemique. La pollution des oceans est egalement un souci quant a la diversite de la faune pour des raisons pragmatiquement alimentaires.

      • Nous devrions être en effet beaucoup plus effrayes par un risque majeur de pandémie

        Oui, tuberculose, le retour … ❗

        • je me demande si les vaccinophobes ne sont pas plus dangereux que les villes.

          a noter que l’énergie délocalisé (je parle pas des trucs a la mode, mais du cygne noir), les robots et les réseaux peuvent mener à la déconcentration…
          même si il est vrai que la raison d’être des villes est aussi de créer des rencontres.

      • « la medecine qui continue elle, par obligation, avec un contact permanent avec la realite du terrain, a etre une vraie science et a se remettre quotidiennement en question »

        Trop. Drôle.

        La vaccinologie, une vraie science? Un remise en cause? Le contact avec la réalité?

        La vaccinologie n’a rien à envier à la climatologie. C’est devenu de la vaccinastrologie.

        Les effets effroyables du vaccin anti hep B? Niés!

        Les échecs répétés de la vaccination contre les maladies infantiles bénignes qui deviennent graves à cause du vaccin? Niés!

        • Des erreurs il y en a certes, pour autant refuserez vous de vous faire vacciner en cas de pandemie ?

          • Qu’est-ce que vous appelez « pandémie »?

            • Si pandemie vous gene, quant a votre localisation personnelle par rapport a un virus donne, on pourrait dire epidemie ?

              • En cas d’épidémie de quoi donc?

                • Bonjour Anne Honnime,

                  D’une mutation virale avec un facteur de contagion et de mortalite important. Dans ce cas de figure de vrais scientifiques devront aller rapidement au charbon pour essayer de creer un vaccin le plus rapidement possible. On pourra alors verifier tres vite si les resultats de leurs recherches sont valables, ou non, en comparant les ventes de vaccin d’un cote et de cercueils de l’autre.

                  Je ne disais rien d’autre quand je parlais de « vraie science ». Vous avez raison de dire que des erreurs, parfois monumentales, voire criminelles, ont eu lieu dans le domaine de la medecine et de celle de la vaccinologie, ou de la pharmacologie (je pense en particulier a l’exemple de cette societe – dont j’ai oublie le nom – mene par un ancien nazi, qui mourut riche et paisible dans son lit sans jamais etre inquiete d’aucuns crimes, anciens ou recents, responsable de la creation d’un gaz nomme sarrin durant la seconde guerre mondiale et qui participat avec d’autres ex-criminels de guerre, recycles dans la pharmaceutique, a la creation d’un traitement nomme thalidomide, pour les femmes enceintes, qui laissat plusieurs dizaines de milliers d’enfants horriblement handicapes, ou morts) mais je continue d’appeller ce domaine d’expertise « vraie science » cependant – en opposition a la climatologie – parceque la medecine en general continue de posseder, a court terme, une certaine transparence quant a juger de ses resultats, On peut voir tres vite si cela marche ou pas, dans l’autre nous sommes encore principalement dans le domaine des croyances.

                  • Il s’agit de l’entreprise chimique allemande BAYER, du groupe IG Farben, qui a développé le gaz moutarde qui a ravagé les tranchées de 14-18, puis le Zyklon B propulsé dans les chambres à gaz des camps de concentration durant la seconde guerre mondiale. BAYER est également à l’origine de l’introduction de l’héroïne sur le marché des produits pharmaceutiques. Entre autres pesticides, gaz Sarin et Tabun. De damnés empoisonneurs. Et qui se sont associés à Monsanto pour créer l’Agent Orange pendant la guerre du Vietnam.

  • Encore de la manipulation….

    http://www.boursier.com/actualites/reuters/concentrations-record-de-co2-en-2013-162796.html

    mention spéciale pour l’image de centrale nucléaire pour illustrer les augmentations de CO2…une preuve si il en fallait une du noobisme des dépeches mainstream.

    • « l’image de centrale nucléaire »

      Ca fait des dizaines d’années qu’on nous montre ces images de panache de condensation de vapeur d’eau comme étant de la pollution. C’était stupide si quand on assimilait ça à des particules. C’est encore plus stupide de l’assimiler à du CO2 qui est transparent.

      Mais bon, le temps ne change rien à l’affaire : quand on est c. on est c. Et on veut que nos enfants nous ressemble …

      Inutile de perdre son temps à convaincre les convaincus à qui ce message s’adresse. La question que je me pose est : une démocratie peut elle fermer les yeux sur toutes les manipulations sans rien dire – alors qu’il existe quand même des lois contre la désinformation.

      • « alors qu’il existe quand même des lois contre la désinformation. »

        le problème reste posé, qui établi la vérité au sujet de ces conneries escrologistes ?

        dans le lien que je propose c’est une orientation qui est faite. On pense pour vous. Le lecteur sensible à la pollution et autre lira l’article le confortant dans l’idée commune, avec en toile de fond l’image d’une centrale nucléaire.
        Automatiquement et inconsciemment vous faites la relation « constat de l’accelleration du réchauffement = centrale nucléaire ».

        • « qui établi la vérité ? »

          Quand il s’agit par exemple de propos racistes, on traque le moindre propos public qui contient intentionnellement ou pas, au fin de manipulation ou de faire simplement de l’humour plus ou moins réussi.

          Mais il est évident qu’avec la coloration actuelle du gouvernement et des journalistes, la désinformation et la manipulation écologiques ont de beaux jours devant elles. Jusqu’à ce pays ou le monde entier s’étouffe sous sa propre bêtise.

        • Le probleme avec les conformistes, c’est que des qu’ils viennent a s’installer, confortablement, dans un groupe, ils ont tout de suite la certitude de faire partie d’une elite choisie. A partir de la, la desinformation se fait en direction des non adeptes avec une certaine condescendance. Ce n’est en fait qu’un sous produit du marxisme ambiant. La dialectique embarqueee – la gnose – est identique en tous points. Il s’agit a tout prix de noyer le poisson.

      • « le panache de condensation de vapeur d’eau » provoque des pluies acides dans les Simpson. Mais c’est un dessin animé humoristique!

        Je pense que certaines personnes s’imaginent que cette série est un documentaire scientifique.

    • Hep… ce sont des tours aéroréfrigérantes qui ne sont pas spécifiques aux centrales nucléaires mais que l’on retrouve aussi dans les centrales thermiques.

    • Bonjour l’ordure
      « Les lois de la physiques ne sont pas négociables.  »
      Ca c’est du journalisme de choc. 🙂

      • Ce n’est pas du journalisme, c’est un commentaire.
        j’ai dis ça moi ?
        en tout cas c’est une affirmation que seul un écolo pourra contredire.

  • Pour revenir au climat, je ne sais pas si d’autres pensent comme moi, mais considerant l’immensite planetaire, la diversite des climats, et les variations saisonnieres et geographiques de temperatures, l’impossibilite de mesurer partout au millimetre, dans l’espace, et au millionnieme de seconde, dans le temps, ainsi que le choix necessairement arbitraire de la localisation des sondes, j’ai du mal a accepter le concept d’une temperature « moyenne » et « globale », meme quant aux variations. Des erreurs recentes, de l’ordre de 0,05 degres (factor of uncertainty), ont ete reconnues par les autorites meme en charge des mesures (de par le passe, avant 1950, le facteur d’incertitude etait de l’ordre de 0,15). On nous parle de plusieurs milliers de mesures sur l’etendu du globe. Ce qui, vous avouerez, compte tenu de la taille de l’objet considere (la terre…), n’est vraiment pas beaucoup. Il y a deja la, a l’evidence, une belle source d’erreur possible, certes marginale, mais comme on nous annonce une augmentation de la temperature du globe sur une centaine d’annees, 0,05 x 100 = 5,00 degres. Soyons charitables et imaginons que les erreurs positives et negatives s’equilibrent, ce qui nous fait a ce moment la 0 degres. Soyons mechants, comme un liberal de droite, et imaginons que l’erreur soit a 100 % inversee, cela nous ferait une baisse de temperature de – 5 degres…

    Conclusion : grace a leurs erreurs les scientifiques en charge du projet de mesure de la temperature moyenne du globe nous indiquent – deja – une variation de temperature « globale » de -5 a + 5 degres (c’est sans doute d’ailleurs pour cela qu’on parle desormais de changement de temperature plutot que de rechauffement de la planete). Plus besoin de calcul serieux pour trouver une augmentation notoire de la temperature moyenne globale…

    Ou une baisse de temperature et une petite ere glaciaire…

    Les erreurs possibles, declarees, suffisent deja largement…

    PS/ A me relire j’ai meme l’impression d’avoir fait peut-etre inconsciement du recyclage. H16 ne s’etait il pas deja exprime sur ce meme sujet, sur le fait que l’on puisse aboutir aux variations de temperatures declarees par les « autorites competentes » grace au seul facteur d’incertitude ?

  • A Michel, P, fritz et joeletaxi, j’ai trouvé un truc ça risque de vous plaire:

    https://docs.google.com/file/d/0BwdvoC9AeWjUMl94ZGY5aXFEQ0U/edit?pli=1

    Encore une horrible organisation politique infiltrée par les pastèques.

    J’attends P pour un débrief page par page aussi brillant que précédement.

    • C’est quoi ton but ? nous faire perdre notre temps avec toutes les conneries millénaristes officielles, qui seront collector dans 1/4 de siècle ?
      j’ai bien essayé un débrief, mais je n’ai rien vu dans ce doc qui ne fait que tourner autour du pot sans prétendre rien démontrer. C’est pas de la science, c’est de la com.
      Il n’y a guère que la mention du niveau de la mer et de la santé des coraux qui fait rire (l’OMM, organisation océanographique ? )

      • J’ai la chance d’habiter a moins de 50 metres de la mer – depuis 1988 – ma maison domine la baie vers l’atlantique, et pourtant, je n’ai toujours pas eu a installer des brassieres de sauvetage, en decoration murale, dans mon salon et a cote du lit, en cas d’urgence. Je continue d’attendre les premiers signes, tangibles, de ces petites propheties. Je me promene souvent sur la plage a maree basse et d’autres fois a maree haute. En vain. c’est vrai qu’apparemment la niveau de la mer monte partout, sauf autour des iles et sur les cotes…

        • N’importe quoi.. c’est pas en 25 ans que vous allez déceler une augmentation de plusieurs cm.. et regardez relevés et moyennes officielle des température, au lieu de parler empiriquement; car les gens ont une très mauvaise mémoire en matière de météo. Et le climat hyper océanique de chez vous tempère beaucoup et le réchauffement est prévu comme plus faible qu’ailleurs.

          • Je regarde, mon ami, je regarde, et je ne vois rien de ce a quoi vous avez decide de croire, ni lors de mes promenades, ni lors de mes lectures. Pour ma part, et pour etre serieux, je n’ai jusqu’a present rien lu ou rien entendu qui me paraisse une verite dure comme fer dans le domaine de la climatologie. En revanche, je peux observer tres clairement par ailleurs une inadequation suspecte entre le manque de solidite de la these et l’empressement, quelque peu asymetrique il faut bien le dire, des gouvernements, comme celui de la France en particulier (aux abois pour les rentrees d’argent,rappellons le aussi), a utiliser cette opportunite pour venir nous pondre de nouveaux impots. Pour notre plus grand bien.

            • Ouais mais si vous croyez à l’opportunisme politique la dedans, il n’y a plus grand chose à faire. D’ailleurs, je ne décide pas de croire, j’observe ce qui se dit, ce qui se relève. Désolé, mais ça penche plus dans un sens que dans l’autre. Et regardez mieux les relevés, il y a bien une réelle différence entre les années 70/80 et maintenant, déjà en France. Après je ne dit rien de plus..

              • Il se peut tres bien que je vienne un jour prochain, au fil de mes lectures, a changer d’avis. Ce que je trouve particulierement interessant c’est que j’ai deux amis scientifiques qui presentent deux avis differents. L’un est meteorologiste et dit qu’il ne sait pas, l’autre est un ancien Chimiste pour la Shell et pour Dupont et pense que vous avez raison. Il se peut donc, je le repete, que je vienne a changer d’avis, mais je n’ai pour l’instant rien lu de monolithiquement solide. Si un jour j’assiste a un veritable consensus dans le domaine des sciences exprimes par la communaute scientifique toute entiere, je changerai immediatement mon opinion. Dans l’etat actuel des choses je conserve le doute, et je vous souhaite une bonne journee aussi liberale que possible.

          • 30 ans à raison de 3 mm par an, soit 9 cm cela ne soit pas ?

      • Alalaaa P, vous faiblissez.

        Et on reste calme, on se vouvoie, je ne suis pas votre pote.

        • Ah, on doit avoir affaire à un autre Kim, différent de celui qui a écrit « mon petit P » dans un post plus haut 🙂
          Ou bien c’est le même, qui contemple et le peuple et condescend à le faire bénéficier de sa science bac+3, mais pas au point de tolérer qu’on le tutoie, hein , quand même … ?
          🙂

          • Oui, mais lui, c’est un écolo : il a le droit. Pas nous ❗
            Lui, il est de la caste des seigneurs verts.
            Nous devons nous saigner pour lui et sa caste 🙁

          • P

            Bon, et alors, cette revue, elle vient ?

            On commence par la figure 1 ?

            • oh, eh, chacun, son tour, n’est-ce pas ? J’attends toujours votre réponse à mon débrief précédent ; je veux dire, une vraie réaction sérieuse, hein, pas un ridicule ad personam « Je doute que vous ayez un jour usé votre fond de culotte sur les bancs d’un amphis. » (sic).
              Et une réaction sur les 8 points fautifs que j’ai soulevé dans le Dufresne, pas juste sur l’un de ces points où vous vous sentez assez fort pour esquiver les 7 autres, n’est-ce pas ?
              Allez, à vous de faire, la balle est dans votre camp.

              • P,

                quand on avoue plus haut qu’on ne connait pas le méthodologie des stats en climato, on évite de s’ériger en donneur de leçon.

                Pour le cours du monsieur, je vous conseille de lui écrire pour lui dire que vous l’avez revu et que c’est bourré de fautes. Vous me mettrez en copie hein. et puis vous prendrez la peine de venir faire votre cours.

                • bref : « blablabla. taka faire ci faire ça. »
                  Autrement dit vous renoncez à réagir sérieusement.
                  Qui a utilisé le mot « infantile », déjà ?

              • Et encore un ad personam. Mais toujours rien de solide.
                du Kim typique.
                Vous avez l’intention de toujours esquiver en faisant semblant d’être savant ?
                Alors que pour un vrai grand professionnel/spécialiste ça devrait être tellement facile de simplement me corriger (si c’était possible … 😉 ).
                Allez, Kim, faut assumer : t’es venu jouer les grands, capables de donner des leçons de physique. Alors vas-y. Donner la, ta leçon : corrige moi, si tu peux.

    • On se fiche pas mal de savoir à quelle vitesse le glaçon dans le verre de whisky de l’inénarrable Jarraud a fondu en 2013.

      Ce qu’on veut savoir c’est quelle température il fera dans 50 ans. Jouzel nous dit +5°C. Il enfonce toutes les prédictions alarmistes faites jusqu’ici. Alors qu’attend-on pour arrêter toute consommation de charbon et d’hydrocarbures et lancer un vaste plan de construction de centrales nucléaires – ou pour virer Jouzel pour mensonge et/ou incompétence.

    • Kim
      que me voulez vous ?

  • A Michel, P, fritz et joeletaxi, j’ai trouvé un truc ça risque de vous plaire:

    « Déclaration de l’OMM sur l’état du climat mondial en 2013 »

    docs.google.com/file/d/0BwdvoC9AeWjUMl94ZGY5aXFEQ0U/edit?pli=1

    (rajoutez h tt p://)

    Encore une horrible organisation politique infiltrée par les pastèques.

    J’attends P pour un débrief page par page aussi brillant que précédement.

    • Décidément, vous n’aimez les blancs vous. Et dans le verre, vous en rajoutez aussi ❓
      Et oui, l’OMM est un nid de gens très convenus à défaut d’être convenables.
      Et -18°C … température moyenne de la terre … 😆

      Petit amusement :

      tes propos
      de bobo
      a trop boire
      à la foire
      c’est jubilatoire
      sinon éjaculatoire

      • Et vos cornichons, je ne parle pas de votre entourage, comment se portent-ils ?
        PS : faites attention à la longueur de vos vers (je ne parle pas de vos éventuels hôtes intestinaux).

        • Mes cornichons ne vont pas bien. Pas de vers, mais il n’a pas fait assez chaud. Les fraises, c’est du tonnerre.

          Et les vôtres ça pousse? Avec le réchauffement, vous devriez en avoir jusqu’au premier étage ❗

          • Allez voir les relevés de l’année en cours, vous seriez surpris. D’autant que le mois de septembre rattrape largement celui d’aout. Mais ça, ça passe incognito.

            • Dans le souci d’etre informe correctement, je suis alle verifier les moyennes saisonnaires recentes, pour commencer avec l’annee 2013, qui etait au niveau temperature, une annee tout a fait moyenne. L’hiver 2013/2014 a connu effectivement des temperatures moyennes de l’ordre de + 1,9 degres. Le printemps a ete a + 1. Le mois de juin exeptionnellement chaud, mais le reste de l’ete plus froid que la normale avec des temperatures maximales en defict moyen de – 1 degre par rapport aux temperatures maximales moyennes. L’automne est encore a voir et apparemment on nous prevoit l’hiver 2014/2015 le plus froid depuis 100 ans…

              Cela m’embete de jouer les troubles fetes parceque je suis tres loin d’etre contre la promotion de donnees ecologiques utiles. Il existe des problemes tout a fait reels, a la fois empiriquement et scientifiquement observables, quant a la pollution de l’environnement, la rarefaction des especes, la deforestation… Mais je dois dire qu’en ce qui concerne le changement climatique, franchement, je ne vois pas.

              • Tiens donc..ça serait-y pas des russes qui nous prédisent un hiver glacial ? Des russes qui auraient plein de gaz à vendre au prix fort ? Moi j’dis ça j’dis rien. Désolé pour la syntaxe et l’ortograf, je suis le nivo.

                • Bonjour Benvoyons,

                  Je suis content que vous ayez debusque ce lievre que j’avais planque dans les hautes herbes.

                  Bien entendu qu’il ne s’agit ici, encore, pour cet hiver terrible qu’on nous predit, que de croyances probablement infondees. A moins que le tierce gagnant se pointe a l’arrivee. Avec l’hiver on a toujours ses chances. Avec le rechauffement climatique aussi…

              • Attendez une seconde, je ne parle pas de météo pour appuyer le réchauffement. Je rappelle simplement aux gens qui trouvent le temps froid que c’est souvent l’inverse. On parle d’été pourri et pourtant il est conforme au normales, sauf pour les précipitations notamment avec les orages qui ont été nombreux. En revanche, ça fait 10 ans qu’ont nous prévoit l’hiver le plus froid depuis 100 ans.. Or les prévisions saisonnières, qui ne valent pas grands chose, ne vont pas dans ce sens.

            • On me pose une question conne, je répond poliment.

  • §

    Vous êtes injustes avec les prédications du GIEC, selon feu l’abbé CEDAIRE, † 8 octobre 1582, curé de la paroisse de Saint LOCDU le VIEUX, sont déjà présentes dans les gravures rupestres des grottes de Niaux, Lascaux, Chauvet, Cosquer, en effet les figurations d’animaux acclimatés à d’autres températures sont pour l’annonce aux futures générations du réchauffement climatique.

    Si ça c’est pas une preuve.

  • Si on en crois Wikipedia et ses sources (géologues et climatologues), notre planète est aujourd’hui plus chaude de 6°C qu’il y a 30000 ans.

    Mais on voit aussi qu’il fait 3°C de moins qu’il y a 350000 ans.
    à l’époque ils avaient du oublier de mettre en place la circulation alternée je pense…

    Toujours selon Wikipedia, on observe une tendance de température globale avec des mesures régulières sur plusieurs siecles.
    Autre certitudes des relevés passés (oui on est plus certain du passé que du futur…), les réchauffements de la planètes (5 observations sur 450000 ans) sont très rapides lorsque le processus est engagé.

    coïncidence ou bien ?

    • Ca vient surement des baisses d’impots. C’est bien connu, il y a une correlation tres forte entre les augmentations d’impots – la taxe carbone surtout – et la baisse des temperatures observees en consequence. Donc la, clairement, cinq fois de suite, sur 450000 ans, les chefs de tribus ont baisse les impots, et a chaque fois s’en sont mordus les doigts, la temperature moyenne est remontee illico…

  • Alors , le climat se réchauffe? Super:moins de chauffage a payer en hivers
    Il y aura de plus en plus de pluies ? tant mieux,les nappes en avaient besoin
    Finalement :plus de soleil ,plus d’eau, c’est tout bon pour les jardins et pour l’autoconsommation
    Produisons le maximum nous même, c’est a dire; pas de taxes sur nos propres productions , pas de tva , pas de charges sociales sur notre propre main d’œuvre bref : ce changement du climat est une aubaine pour les citoyens

    • Vision grossière, partielle et partiale. Il fera plus chaud en été, alors que c’est déjà peu supportable dans le sud est. Les régions méridionales connaitront une baisse des précipitations. Les stations de montagnes seront également touchées, notamment celles à moins de 2000m. Les risques de canicules et de sécheresse seront augmentées. Une hausse des précipitations mais étalées hétérogènement dans l’année n’est pas une bonne chose. Etc..

      • Vous avez oublié d’ajouter : et on va tous mourir dans d’atroces souffrances.

        • Je rappelle la partie vide du verre à moitié plein. Vous ne voyez que la partie pleine par mauvaise foi et vous vous permettez de faire de l’esprit. Y’en a décidément pas un pour rattraper les autres.. enfin bon, quand l’opinion personnelle d’origine sociale, culturelle et politique parle, ça ne peut qu’être partial.

          • C’est dramatique, Docteur ❗ 🙂

          • « Enfin bon, quand l’opinion personnelle d’origine sociale, culturelle et politique parle, ca ne peut qu’etre partial. »

            Et vous, a un niveau social, culturel, et politique, vous vous situez ou ?

            Nous n’avions pas repere ce petit piedestal portatif qui semble pourtant suivre les gens comme vous partout dans leurs voyages. Juche tout haut sur celui-ci vous nous faites un petit complexe de superiorite bien « marxisant ».

      • Selon votre site bien-aimé :

        http://www.woodfortrees.org/plot/hadcrut4gl/from:2002/to:2014/trend/plot/hadcrut4gl/from:2002/to:2014

        la hausse est vertigineuse, j’en ai froid dans le dos, rien qu’à penser que je vais frire sur mon balcon avant d’avoir pu rentrer dans l’appartement.

        Quelle est la hausse en 30 ans selon HADCRUT4 ?

        On cogne sur le nucléaire en Europe. Un centrale a été sabotée en Belgique, c’est dire le niveau des abrutis. Il ne faut donc pas se plaindre, on a le CO2 que l’on mérite.

      • La vision grosière et partiale vient des soit disants écolos qui ne voient pas plus loin que le bout de leur lorgnette politique;Il y a des millénaires que la nature s’acclimate des variations de climat ;quoi que fasse l’homme, la nature sera toujours plus forte et la terre retombera sur ses pattes; Par ailleurs tous ceux qui postent actuellement seront mort dans moins d’un siècle voir un demi siècle en ce qui me concerne alors les pseudo réchauffements qu’est ce que l’on en a a cirer? Ceci dit,a la campagne ,on n’a pas attendu les gérémiades de ces tocards pour se comporter en phase avec la nature

  • Les trolls réchauffistes disposent de beaucoup de temps et de beaucoup de méthodes pour faire déraper la discussion.
    Donc, pour les gens de bonne foi, je préconise de visionner au moins UN site vraiment scientifique en français : http://www.pensee-unique.fr/
    Ceux qui se sentent assez forts pour discuter avec des pointures, il y a http://www.skyfall.fr/
    Et enfin, pour les anglophones, l’un des meilleurs sites est http://wattsupwiththat.com/

  • Chic….on va bronzer ,
    Choc….les ecolos passez a l ombre , ca vous rafraichira la cervelle !, vous en avez bien besoin .
    Quelle gigantesque cretinerie .quel est cet immense genie capable de predire lavenir a 50 ans en meteo ………..,

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le Parlement européen a adopté le 8 juin 2022 la directive visant à interdire la commercialisation de véhicules thermiques (voitures et petits utilitaires) à partir du 1er janvier 2035. La décision est lourde de conséquences pour le citoyen sur le plan de l’usage, la faisabilité « universelle » du VE (Véhicule Électrique) étant loin d’être démontrée. Elle est aussi lourde de conséquences pour l’industrie automobile européenne obligée de se restructurer totalement en moins de 15 ans. La filière produit 7% du PIB et emploie 10 % de de la main-d... Poursuivre la lecture

Par Jean-Jacques Nieuviaert et Michel Gay.

Avant 2020, l’hydrogène constituait un produit marginal essentiellement destiné à des usages industriels, puis en quelques mois ce « vecteur énergétique » est devenu le nouvel eldorado de la transition énergétique.

Ironiquement d’ailleurs, le 28 décembre 2021, l'agence de presse russe TASS avait déclaré que la Russie était prête à collaborer avec l'UE sur des projets d'hydrogène. Elle citait l'envoyé russe auprès de l'UE :

« Les gazoducs de la dernière génération, comme le Nord S... Poursuivre la lecture

Ce qui suit est le script brut, les notes pour ma présentation au Congrès Mondial de la Pomme de Terre à Dublin faites le 1er juin 2022. Comme la présentation a été donnée sans support, une partie du texte peut différer du discours réellement prononcé.

 

C'était agréable d'être de retour sur scène

La réalité est perçue par les définitions que nous donnons ; les lignes noires et blanches que nous traçons sur une toile grise. Ainsi, dans le domaine de la communication, le message est contrôlé par le maître des mots – par celu... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles