Circulation alternée : le Gouvernement cède à un chantage démagogique

Le rôle des forces de l’ordre doit-il se limiter à sanctionner les franciliens dans leur trajet domicile-travail sous le faux prétexte d’un pic de pollution aux particules fines ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Pollution (Crédits Bob August, licence Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Circulation alternée : le Gouvernement cède à un chantage démagogique

Publié le 16 mars 2014
- A +

Un communiqué de 40 Millions d’Automobilistes

Face à la pression exercée par Europe Ecologie Les Verts qui souhaite créer l’amalgame entre pic de pollution et déplacement automobile, le Gouvernement cède au chantage en annonçant la circulation alternée lundi matin dans Paris et la région parisienne. D’une efficacité contestable, cette mesure se heurte à d’autres problématiques qui la décrédibilisent totalement.

pollution

Une mesure tardive

5 jours après le début du pic de pollution et 3 jours avant sa fin programmée, cette mesure parait bien plus démagogique que préventive.

Les automobilistes franciliens n’en sont pas responsables

Rappelons que seule une infime partie du parc automobile français est émettrice de particules fines. En effet, si les véhicules essence ne sont pas concernés, les véhicules diesel mis en circulation après 2005 ne le sont pas non plus (voir le rapport du professeur Michel AUBIER de l’Académie de médecine sur les émissions de particules des véhicules diesel).

De plus, l’épisode de pollution qui sévit actuellement sur le territoire français est principalement dû aux émissions de particules fines issues des centrales à charbon allemandes et du chauffage au bois des pays scandinaves. Emporté par les vents sur le territoire français, cette pollution stagne du fait d’un anticyclone et de la faible force des vents. Rappelons qu’il y a pollution quand les vents viennent du Nord et de l’Est, jamais avec des vents d’Ouest.

Une mesure difficilement compréhensible

Avec un dispositif encore flou à moins de 24h de la mise en application de la mesure, certains automobilistes risquent de rester perplexes devant leur plaque minéralogique. Il existe en effet, en France actuellement, deux types de plaques minéralogiques (les nouvelles se terminant par une lettre et les anciennes par le numéro du département).

« Quel numéro faudra-t-il prendre en considération pour savoir si on a le droit d’aller travailler ? S’il s’agit du dernier numéro de la plaque d’immatriculation, ce sont donc des départements entiers qui se verront interdit de rouler » indique Daniel Quéro, président de « 40 millions d’automobilistes ».

Une mesure quasiment inapplicable

Comme si la mesure n’était pas suffisamment floue, le ministre de l’Ecologie annonce une série de dérogations qui réduit quasiment à néant la possibilité de comprendre le dispositif et d’en saisir la portée. L’une d’elles porte sur l’autorisation de circuler dans le cas où trois personnes seraient présentes dans les véhicules. C’est oublier que les franciliens n’ont pas tous les mêmes horaires de travail.

« Il est illusoire de penser que les forces de l’ordre auront les moyens de contrôler toute la circulation francilienne sans donner l’impression que le Gouvernement a déclaré la guerre aux automobilistes. Le rôle des forces de l’ordre doit-il se limiter à sanctionner les franciliens dans leur trajet domicile-travail sous le faux prétexte d’un pic de pollution aux particules fines ? Alors que la réduction de la pollution est déjà en cours, on pourra dire que c’est grâce à cette mesure que l’on résout le problème ? » conclut Pierre Chasseray, délégué général de l’association.

Voir les commentaires (36)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (36)
  • décidément tout est bon pour entraver et faire en sorte que ce pays ne travail pas , au moins les français les plus pauvre car pour les autres ils ont plusieurs voitures et trouverons bien le moyen de contourner cette débilité de plus

  • L’acceptation moutonnière de ces mesures surréalistes et complètement décalées est très surprenante, mais même, comment peut-on utiliser l’argument que les gens seraient bêtes au point de prendre le numéro du département pour les anciennes plaques ? A-t-on tué tout bon sens, au point que les adversaires sensés et délirants soient considérés comme aussi méritants les uns que les autres ? Le combat du jour n’est pas de dénoncer la stupidité de la mesure, il est de faire renaître le sens commun sans lequel toute victoire de la raison sera à la Pyrrhus.

  • Ce leitmotiv contre-productif n’infecte pas uniquement le mental de nos Z-autorités franciliennes.
    La pathologie a pris cours au travers de l’U.E., ayant d’abord ravagé les âmes vertes du parlement strasbourgeois-bruxellois avant de s’étendre jusqu’à un pic pandémique chez les con-vaincus du réchauffement climaxtique et ceux à trous variables d’ozone (aux formes d’épouvantails)…

    Technocratie aidant, il s’est installé un peu partout dans les grandes villes d’U.E. des agences publiques jonchées de fonctionnaires vert-feuillage actifs. Plus récemment des « radars à particules » y sont actifs ; ceux-ci repèrent les fines particules de sables emportés du Sahara par le dieu Eole (à ne pas confondre avec celles noirâtres du dieu carbonifère CO2) . :o))

  • Super, les ventes de poupées gonflables vont exploser, il y aurait déjà rupture de stock dans tous les magasins spécialisés !!!

  • Bonne occasion pour la moitié de nos cheminots ou traminots syndiqués de ne pas prendre leur poste lundi, empêchés par l’impossibilité de rejoindre leur lieu de travail.
    Et de revendiquer un droit (que dis-je un devoir) de rétractation à cause de la surcharge de tavail et la menace sur la sécurité.
    J’attends de toute façon avec impatience les résultats sur l’activité économique de cette brillante opération de bourrage de crânes pardon de communication de nos escrologistes jamais à court d’idée.

  • Aah, quand la France ressemble tant à l’URSS…

  • Faux problème, solution débile, par une junte socialiste* de minables immoraux. Pourquoi s’étonner ? Tout cela est parfaitement cohérent !

    * junte : les élections truquées par le mensonge, le vol ou le meurtre n’ont aucune valeur démocratique. Un gouvernement parvenu au pouvoir grâce au mensonge politique est tout aussi illégitime qu’un gouvernement issu d’un coup d’Etat.

  • Cet article est très faux!! Concernant les véhicules diesel, seules les particules PM10 sont brulées par les filtres; non les PM 2,5 qui sont celles qui pénètrent dans les fines bronches de nos enfants.
    Ensuite rendre responsables nos voisins est aussi faux!! On voit bien avec la carte de France des zones polluées que ce n’est pas une question de vent… l’IDF est polluée alors que la zone jutse à l’Est ne l’est pas… mais bien sur si meme le vent apportait toues les pollutions, il est évident que celles-ci ne pourraient pas venir avec un vent d’ouest qui est celui venant de la mer !!

    • Pour éviter que les particules trop fines ne rentrent dans les bronches de vos bambins, vous proposez sans doute d’interdire les filtres à particules. Ainsi, les particules émises seront plus grosses, protégeant votre progéniture. Non ? N’avez-vous pas honte, indigne que vous êtes, de placer vos enfants en première ligne, en défense de l’escroquerie gouvernementale ?

      Sinon, je roule à l’essence depuis toujours, n’ayant jamais eu d’attirance pour les tracteurs. En fait, pourquoi devrais-je limiter ma vitesse ou cesser de rouler pour une histoire de particules dont je ne suis pas responsable, alors que le suréquipement en diesel des Français est exclusivement lié à une stupide fiscalité imposée par l’Etat ?

      Retour sur terre ! Les mensonges écolo-socialistes sur la pollution imaginaire n’a d’autre objet que de préparer les esprits à la hausse de la fiscalité sur le gasoil, tellement l’Obèse en perdition est affamé du fric du peuple.

    • Les mesures de la pollution sur lesquelles les politiques se basent ne concernent pas les particules plus fines que PM10. Il n’y a aucune règlementation pour les PM2,5.

      Ensuite, un peu de géographie : « Le Bassin parisien est, au sens restreint, un bassin versant de la Seine qui entoure Paris. Au sens large, c’est une région géologique sédimentaire comprenant tout le centre-nord de la France, débordant sur la Belgique, le Luxembourg et le sud-ouest de l’Allemagne, s’étalant du Massif armoricain aux Vosges et de l’Ardenne au Massif central. Le bassin présente un paysage sédimentaire relativement uniforme. »
      Il y a eu 4 dépressions consécutives en janvier février qui venaient du nord pour 2 d’entre elles, une du NO et une de l’ouest. Les deux venants du nord ont débordé par l’est avant de descendre vers les Açores, ce qui est compatible avec une pollution venant de Scandinavie et d’Allemagne.

      De plus, vous aurez noté que le printemps a 3 semaines d’avance, c’est à dire que le pollen est à un pic.

      Donc, votre perception n’est pas conforme à la réalité. Vous représenté la victime parfaite de la désinformation des marchands de peur. Il y a beaucoup moins de pollution aujourd’hui que dans les années 1970. Les voitures diesels depuis 2005 polluent infiniment moins. Vos enfants ont surtout besoin que l’activité économique reste élevée dans notre pays pour continuer à payer des medecins et des installations médicales de qualité. Ce n’est pas en entravant la mobilité des gens que notre vie s’améliorera.

  • Il faut faire du tapage médiatique et de la culpabilisation pour faire passer l’écotaxe. Je ne crois pas aux chiffres et au seuil. Pourquoi pas arrêter les avions, un avion cela représentent combien de voitures en consommation de carburant au décollage.

    • Pas grand chose, rapporté au nombre de passagers et de km parcourus.

      • Seulement 18 tonnes de kérosène à l’heure en phase de décolage pour une 747-100 !

        Après il consomme moins, mais il est au dessus de l’atlantique …

  • Quelque soit la part des particules émises par les automobiles sur la pollution totale aux particules, croyez-vous sérieusement que les véhicules diesel mis en circulation depuis 2005 n’émettent pas de particules ?

    En fait, le filtre aux particules (la mienne est de 2009 et n’en dispose pas, car pas obligatoire), réduisent les niveaux d’émissions mais laissent passer les particules les plus fines…. les plus dangereuses pour la santé car intrusives dans notre organisme ! D’autre part, ils ont tendance à doper l’émission de NOx (oxydes d’azote) dont la nocivité est également avérée…
    Dans tous ces dossiers, décidément, on nous enfume ! Les enjeux et les intérêts sont bien sûr énormes.

    • Bof, c’est comme la baisse de limitation de 20 km/h en Rhône-Alpes, tout le monde s’en fout et roule à 150km/h sur l’autoroute. Merci la technologie moderne, bien plus efficace que les appels de phare!

  • A mon avis, c’est une diversion pour qu’on arrête de creuser l’affaire des écoutes qui pourrait être fatale à Hollande.

    Cette histoire de circulation alternée est tellement grotesque qu’on ne va plus parler que de ça.
    Enfumage.

    • « De plus, l’épisode de pollution qui sévit actuellement sur le territoire français est principalement dû aux émissions de particules fines issues des centrales à charbon allemandes et du chauffage au bois des pays scandinaves. »
      La pollution est bien plus marqué sur l’agglomération parisienne et au coeur de celle ci, la pollution est bien en partie locale. L’article n’est pas objectif.
      Pour cela, les autorités prennent les mesures en ce sens.
      Que lit on?
      « L’acceptation moutonnière de ces mesures surréalistes »
      « La pathologie a pris cours »
      « Aah, quand la France ressemble tant à l’URSS »
      « escrologistes jamais à court d’idée »
      « Les mensonges écolo-socialistes sur la pollution imaginaire » —> phrase scandaleuse
      « Dans tous ces dossiers, décidément, on nous enfume »
      « Cette histoire de circulation alternée est tellement grotesque »

      Mais qu’avez vous encore à perdre avec de telles stupidités? Toujours fidèles à vous même.

      • « Phrase scandaleuse » Réjouissons-nous ! Quand un socialiste, adepte de l’idéologie barbare périmée, est scandalisé, c’est le signe que la liberté et la civilisation humaine progressent. Merci du compliment qui ne peut que satisfaire tout honnête citoyen correctement éduqué !

      • Ce que nous avons à perdre avec VOS stupidités de gaucho escrolo ? Notre liberté, rien que ça.

      • @Djamal

        « Mais qu’avez vous encore à perdre avec de telles stupidités? Toujours fidèles à vous même. »

        On l’a déja expliqué 100 fois dans les commentaires. Nos opinions valent largement celles des autres, d’autant qu’elles proviennent de personnes habituées à réfléchir, évaluer, calculer et assumer leur propres responsabilités (c’est une nécessité pour un libéral). Vous pouvez donc garder le terme de « stupidités » pour vous même.

        En ce qui concerne ce que l’on a à perdre, il suffit de remarquer que les écologistes entendent toujours agir par coercition, intervention dans l’économie quand il ne parlent pas ouvertement de décroissance. Ceci est totalement incompatible avec la pensée libérale.

        Si vous n’êtes pas capable de comprendre ça, on ne peut rien pour vous.

        • Vous vous réfugiez derrière votre simulacre de réflexion, vous vous dites « libéraux ». Une excuse bidon qui ne justifie pas les stupidités que l’on peut lire.

      • cela sent bon le camp de redressement socialo-écolo!

  • Il serait intéressant de mesurer le taux d’absentéisme demain dans la fonction publique .Il est en effet probable que celui ci sera plus élevé que la normale. le prétexte de ne pas avoir ou prendre sa voiture est tout à fait recevable dans le public et … puisque cela n’a aucune conséquence ( ni sur le salaire, la promotion …).Le coût de cette mesure stupide est donc à évaluer : gratuité des transports ( mais quelqu’un paye!), 700 policiers qui perdent leur temps , salariés absents de leur travail …… Espérons que les citoyens sanctionneront le parti politique au pouvoir dans les urnes.

  • comment va t on mesurer l’impact de la mesure?

  • « Etudes » qui montrent que les particules fines dues aux poussières du Sahara causent des millions de morts chaque année :
    http://www.atmos-chem-phys.net/14/957/2014/acp-14-957-2014.html
    http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20934742

    Eh oui, c’est de la « science » post-moderne : dis moi ce que tu veux interdire et je te pondrai l’étude que tu veux. Un projet pour taxer le Sahara et obliger le vent à souffler un jour sur deux est en cours à Bercy…

  • j’en fous : ma Xm de 22 ans roule au GPL et elle a toujours sa pastille verte !

  • A exactement 6 jours du premier tour des élections municipales… cette décision est en effet étrange.

    Hollande et ses complices ne sont pas idiots, malgré les apparences. Donc pourquoi ? Pourquoi prendre le risque de rendre des automobilistes électeurs enragés ? Tout le monde s’en tape de la pollution, les socialos en premier, alors pourquoi ?

    Il y a forcément un objectif sous jacent. Ca sent l’enfummage à plein nez, sans particules, la distraction des foules et des médias.

  • Le vrai scandale pour un libéral, ce sont les niches fiscales accordées au diesel depuis des décennies

    Jamais de protéger un lobby automobiliste.
    Voir que ce texte était signé « 40 millions d’automobilistes » en dit long…

    Voilà qui sera plus instructif :

    (source Cash Investigation)

  • le vrais scandale c’est que, mes poumons d’asthmatique eux-même savent que ce qui pollue le plus c’est le feu de cheminée
    http://www.usinenouvelle.com/article/pollution-aux-particules-le-charbon-allemand-et-le-chauffage-au-bois-sont-aussi-responsables.N248287#xtor=EPR-419

    « Si l’on en croit une étude d’Airparif, la pollution ne connaît pas de frontière. Pour ce qui concerne l’Île-de-France (hors du trajet du périphérique), 68 % de la pollution en particules fines est importée depuis d’autres régions, voire d’autres pays. Nul doute que la contribution de l’industrie énergétique allemande à l’épisode de pollution actuel est non négligeable.
    Une autre source importante de concentration des particules en hiver est le chauffage. Toujours selon Airparif, le chauffage résidentiel et tertiaire est responsable de presque 22 % des émissions de particules, à comparer aux 25 % issus du trafic routier (hors du trajet du périphérique). Le mix de chauffage en France place en tête le gaz (29%), puis l’électrique (26%) et le fioul (24%). Le bois ne compte que pour environ 10% du chauffage résidentiel mais représente pour près de 84% des émissions de particules fines. »

    un autre scandale du bio qu’on couvre.
    le pire c’est que comme l’E-coli c’est un risque qu’on connaissait au 19 siècle (avec moins de connaissance théoriques, mais du bon sens).

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Depuis le 1er janvier 2022, les fournisseurs d'accès internet et opérateurs mobiles (Orange, Bouygues, Free et SFR) doivent communiquer aux consommateurs les émissions de gaz à effet de serre en lien avec leurs usages internet et mobile. Mais attention, sur-informer rime aussi avec danger !

Oui, Internet ça pollue !

À destination des abonnés (soit tous les consommateurs français), cette information doit servir un objectif de « sensibilisation à l'impact de leur activité et leur consommation numérique sur l'environnement et le climat »... Poursuivre la lecture

Par Jon Hersey. Un article de la Foundation of Economic Education

Fionn Fereira a grandi sur la majestueuse côte sud de l'Irlande, mais à l'âge de douze ans, il a remarqué un étrange reflet dans l'eau. Il était causé par les microplastiques, de minuscules particules de plastique ne dépassant pas 5 mm de long, et dont personne ne savait comment se débarrasser.

Ces microplastiques correspondent à la fin du cycle de vie connu des produits en plastique omniprésents dont nous sommes devenus dépendants : bidons de lait, récipients à c... Poursuivre la lecture

Par Frédéric Mas.

Depuis ce mardi 1er juin, les véhicules avec des vignettes crit’Air 4 et 5, qui correspondent aux plus vieux moteurs diesel et essence, ne pourront plus circuler en semaine dans le Grand Paris. Le territoire concerné, qui correspond aux frontières de l’autoroute A86, est devenu depuis le 1er juillet 2019 une « zone à faible émissions » (ZFE) afin de répondre à « l’urgence sanitaire et climatique ».

Selon le gouvernement : « L’agence Santé publique France estime à 6600 le nombre de décès par an liés à la polluti... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles