Circulation alternée contre les pics de pollution ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Pollution Paris (Crédits Storm Crypt, licence Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Circulation alternée contre les pics de pollution ?

Publié le 15 mars 2014
- A +

Un communiqué de 40 Millions d’Automobilistes.

Pollution_Paris

Depuis quelques jours, la France connait des dépassements du niveau d’alerte à la pollution. L’association « 40 millions d’automobilistes » rappelle son hostilité au projet gouvernemental qui consisterait à autoriser la circulation automobile un jour sur deux pendant les pics de pollution, en fonction de la plaque d’immatriculation des véhicules (pair – impair). Une telle mesure serait inapplicable au niveau économique et favoriserait l’usurpation de plaques d’immatriculation.

De plus, les plaques d’immatriculation des véhicules en circulation ne sont pas toutes les mêmes. En effet, aujourd’hui nous sommes encore dans la transition entre les nouvelles plaques et les anciennes plaques d’immatriculation. Pour les pouvoirs publics, faire appliquer une telle mesure serait une organisation titanesque et irréalisable.

Par ailleurs, les rejets de particules fines sont principalement dus au chauffage résidentiel : dans certaines régions françaises, le chauffage au bois participe à hauteur de 45 à 73% des émissions de particules lors des pics de pollution. En région parisienne, dans le nord et le nord-est de la France, ce sont les vents nordiques, fortement chargés en particules fines émises par le chauffage, qui amènent une concentration importante. Enfin, concernant les NOx, si les pics de pollution sont aujourd’hui de plus en plus nombreux, c’est que les seuils définis par la loi sur l’Air et l’Utilisation Rationnelle de l’Énergie (LAURE) ont été nettement abaissés, ce qui n’empêche pas le fait qu’en réalité, leur concentration dans l’air ne cesse de diminuer.

Depuis 2005, les véhicules n’émettent quasiment plus de particules fines. Ce n’est donc pas en reportant la responsabilité sur les automobilistes que l’on favorisera la réduction des émissions de polluants dans l’atmosphère.

img contrepoints164 alternance politiqueNotre mode de vie est basé sur une société de consommation, qui est mise à mal par la crise économique que nous subissons. Instaurer cette mesure, ce serait diminuer le « pouvoir rouler » des automobilistes et donc les empêcher de consommer et d’aller au travail. Pour Daniel Quéro, président de « 40 millions d’automobilistes », « cette mesure sera inefficace pour les bronches des Français, mais elle paralysera l’économie française car elle n’a de sens que si cette mesure dure plusieurs jours ».

« On ne peut pas imposer à la France entière une mesure totalement démagogique, imaginée par un microcosme parisien déconnecté de toute réalité et de toutes les préoccupations des Français au quotidien » conclut Pierre Chasseray, délégué général de l’association.

Voir les commentaires (60)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (60)
  • Pardonnez-moi, mais je ne vois pas en quoi une telle mesure serait irréalisable, sous prétexte que nous sommes en transition de plaques : les deux systèmes possèdent un nombre qui est soit pair, soit impair.
    Ça me parait très simple, non ?
    Si je suis entièrement d’accord pour dire qu’une mesure d’alternance serait stupide et ne mènerait à pas grand chose (mais après tout, les automobilistes sont habitués à être désignés comme la cause de tout en France), je me demande si nous n’aurions pas affaire là à une opposition viscérale et systématique, bien française, à tout ce que le gouvernement suggère, selon le leitmotiv bien français : « ça peut plus durer, mais je veux pas que ça change ! » 😀

    • Croakie: « une opposition viscérale et systématique, bien française, à tout ce que le gouvernement suggère »

      C’est contradictoire, vous confessez que cette mesure est totalement stupide mais sa critique serait du à une opposition systématique ? :mrgreen:

      Mais il est vrai au vu de l’état de la france après 120’000 lois et 400’000 décrets que la seule réponse qui vaille désormais c’est « non » et « allez vous en, tous ». Une bonne petite démocratie participative comme en Suisse et en 10 ans la France rattraperait 40 ans de réformes foirées et le triste spectacle du bal des nobliaux aveugles, sourds et consanguins cesserait enfin.

      • Je pense qu’avant de chercher ce qui cloche dans un commentaire, il faut bien le lire ! 😉

        Il n’y aucun rapport entre le fait que je pense que la mesure elle-même, à mon humble avis serait vaine, et le fait que l’une des raisons avancées contre elle ne tienne pas la route.

        Rien de contradictoire là-dedans……

      • stupide comme les socilaos

      • @llmryn: absolument d’accord … le système des partis politiques a montré qu’avec ses travers que sont copinage, clientèlisme, voire plus, … il a empêché de réformer le pays en profondeur; un bon système de votations , bien étendu, et les Français pourront mettre en place par eux-mêmes des mesures réalistes et adaptées à leur quotidien; en plus cela les responsabilisera, … et réduira les frais engagés par tous ces gens que nous payons et qui ne servent quasiment à rien.

    • Parce que de tout temps et partout l’action étatique à toujours conduit au mieux à des injustices, au pire à des catastrophes, il est totalement sain et rationnel de s’opposer par principe aux décisions de nos « élites ». Que, par chance ou malentendu une de leur décision s’avère bénéfique et intégrer cette possibilité dans un raisonnement est en pour le coup une l’attitude stupide et irrationnelle.

  • S’il suffit d’abaisser les seuils pour déclarer qu’il y a pollution, des seuils extrêmement faibles ou nuls permettront aux écolos d’interdire toute activité. Morale de l’histoire, en quelques semaines, on est déjà passé de 80 à 60 km/h sur le périphérique. N’oubliez pas que l’objectif des escrocs est d’abaisser la vitesse maximale à 30 km/h. Pour l’atteindre, ils ne reculeront devant aucun mensonge à propos de cette pollution imaginaire.

    Pendant ce temps, on ne parle pas des vrais problèmes, par exemple la concentration en particules de l’air du métro ou les bus publics quasi vides crachant leurs panaches de crasse. Eh oui, seule la pollution privée est combattue par les escrocs, au besoin en trafiquant les données. Mais quand c’est public, c’est open bar pour la pollution !

    • est-ce que la réduction de la vitesse est ce qu’il faut faire? j’en doute fortement sur le long terme…. au Japon on a interdit le diesel; et il y a d’autres mesures à prendre pour préserver la santé des plus fragiles (enfants,…); et bien sûr pas seulement sur le parc automobile.
      J’ai entendu quelque part que la RATP avait renouvelé son parc de bus avec des machines fonctionnant au diesel… quelqu’un pourrait-il confirmer ce choix stupéfiant?

  • Je me suis baladé dans le Jura hier soir. On voyait bien les nappes de fumée à Baume-les-Messieurs, s’échappant des cheminées.
    Donc des bus diesels, vides très souvent, cela ne polluerait pas du tout?
    Ne faudrait-il pas attendre que le bus soit plein avant qu’il ne démarre? (Ok, je pousse un peu fort)
    Du moins à certains arrêts?
    Et imposer strictement des filtres à toutes les cheminées?

    • Oui, et puis les gens rejettent trop de monoxyde de carbone etn respirant. Il faut les taxer et leur mettre un filtre aussi ! :p

      • « Mais vous rejetez du carbone quand vous me parlez ? »
        « Pas du tout » :mrgreen:

      • Sans rire, les filtres sur les cheminées sont imposés dans certains pays.
        La clique au pouvoir n’osera pas le faire, cela toucherait trop les écolos-bobos.

  • La pollution a de multiples origines : le chauffage, l’industrie, les transports. En y regardant de plus prêt, la source unique et commune à ces sources de pollutions est notre consommation. En conséquence, la seule mesure efficace pour le gouvernement pour diminuer la pollution est de restreindre la consommation.

    Il faut donc d’urgence remettre en place un système de TICKETS DE RATIONNEMENT afin de protéger la planête de l’humanité et de protéger l’humanité contre elle-même.

    On cherche encore une solution pour protéger l’humanité des écologistes. Restez connectés. Nous vous ferons part de l’avancée des recherches dans ce domaine.

    • Vous oubliez que les gens obèses stocke du carbone ; donc il ne faut des tickets de rationnement que pour les plus maigres…

    • Avis à la population.

      Le gouvernement a décidé de mettre en place des tickets de rationnement sur l’AIR. Il a en effet été démontré que le volume et donc la masse du polluant bien connu le CO2 émis par l’homme était proportionnel à la quantité d’air inspiré. Cette mesure est appliquable dès que la première distribution de tickets aura été effectuée.

  • moui, il faut bien s’agiter, donner l’impression de faire quelque chose, donc vite une mesure ferme et contraignante.

    Ca a deja ete essaye en Grece, et ailleurs il y a quelques annees. le resultat, assez rapide a ete que les gens acetaient un vieux debris, pas cher, mais avec la bonne plaque pour etre sur d’avoir toujours une voiture disponible. On peut imaginer l’effet sur la qualite de l’air de la remise sur la route de toutes ces vieilles bagnoles.

    accessoirement, les ministres iront ils a pied le jour ou leur voiture aura une plaque au mauvais chiffre?

    • Il est vain de discuter des mérites d’une solution quand il n’y a pas de problème. S’il y a indubitablement une certaine pollution dans les grandes villes, elle n’est pas un problème.

      La technique des écolo-socialistes est bien rodée : créer artificiellement un faux problème avec des statistiques délibérément mensongères, agiter des solutions impraticables pour effrayer la population, puis faire la véritable proposition, qui passe alors sans douleur tellement elle paraît raisonnable en comparaison. Opérer par paliers successifs, plusieurs années durant pour que la population ne se rende compte de rien. Eventuellement, saupoudrez de radars et rétrécissez les voies de sortie pour augmenter les bouchons sur la voie de circulation principale.

      C’est ainsi qu’on sera passé d’une vitesse maximale sur le périphérique d’environ 100 km/h il y a quelques années, vitesse qui ne posait de problème à personne, à bientôt moins de 50 km/h. Il sera alors temps de fermer le périphérique, devenu inutile, pour de bon.

      • La pollution existe bien mais elle a tendance a diminué au fil du temps dans les pays qui se modernise. Quand on entend les écologistes vouloir arrêter le nucléaire sous prétexte qu’il y a des déchets, je me demande avec quoi ils veulent qu’on se chauffe. J’imagine si tout le monde était au bois…

        Travaillant dans les énergies renouvelables je peux vous dire qu’on est encore loin d’avoir des rendements suffisants pour combler nos besoins en énergie, énergie qu’on a besoin d’ailleurs pour développer de meilleures solutions énergétiques.

        On arrivera un jour à avoir des énergies infinies et non polluantes. Le seul système qui le permettra est le système capitaliste du moment qu’il soit suffisamment libéral pour que la concurrence puisse se faire.

        • « La pollution existe bien mais elle a tendance a diminué au fil du temps » ( de manière absolu ou relative? c’est à moitié faux ce que vous dites) Ce n’est pas grâce aux intervenants comme on peut en trouver ici qui crachent sans cesse dès qu’ils voient le mot « environnement » ou « écologiste » que ce résultat auraient pu être possible. A aucun moment, et je me base sur l’article précédent en particulier, vous nuancez vos propos. Les écologistes sont tous des extrémistes à éradiquer selon vous. A aucun moment vous ne réfléchissez aux enjeux de la pollution et de la dégradation de l’environnement. A aucun moment.
          Sur absolument tout les sujets on retrouve la même pensée. C’est du sens unique. L’éolien? C’est mal. L’étalement urbain? C’est bien. L’huile de palme? C’est bien. Le réchauffement? C’est faux. Le charbon? J’adore.. La nature? Une salope à dompter ou à détruire etc.. etc..un autisme intellectuel d’extrémistes (dangereux pour le coup).

          • « Sur absolument tout les sujets on retrouve la même pensée. C’est du sens unique »
            Exact. Mais ça marche dans les deux sens : la même appréciation s’applique parfaitement au discours écologique, qui est strictement univoque en ce qui concerne la pollution.
            Donc en réaction on obtient le même discours univoque, mais antagoniste.

          • Pourquoi pas en profiter pour partager avec les lecteurs vos arguments, pourquoi vous pensez ce que vous pensez ? Ça sera hautement apprécié. Surtout en documentant.

          • @Cazictulé

            Si je travaille dans les énergies renouvelables c’est bien parce que l’environnement est un sujet qui me passionne. Aujourd’hui les voitures polluent beaucoup moins et le nucléaire a permis d’éviter la catastrophe qu’on aurait connu si on avait dû encore se chauffer au charbon. SI vous voulez qu’on se trouve comme Londres en 1952 libre à vous…
            Maintenant je suis pour le développement de forme d’énergie infinie et non polluante comme tout le monde mais à un moment il faut savoir être aussi pragmatique et non pas dans l’idéologie. Pour faire de la recherche et développer de nouvelles énergies et bien il nous en faut de l’énergie voyez vous…

          • L’éolien, n’a rien de mal, c’est juste ridicule de prétendre que c’est une source d’énergie. Après chacun fait ce qu’il veut avec son argent.
            L’étalement urbain ne pose pas de problèmes, alors pourquoi lutter contre?
            L’huile de palme, que peut on reprocher aux meilleurs rendements par hectares? Plus il y a d’huile de palme moins il y a de surface cultivé qui sert à produire de l’huile végétale. Et en plus c’est moins cher, mieux que ça, ça va être difficile.
            Le réchauffement n’existe plus, vous n’êtes pas à la page, c’est « changement » maintenant. Il n’y a aucune preuve scientifique, alors pourquoi agir dans ce sens plutôt que le sens inverse?

            Si quelqu’un affirme avec force et vigueur que la terre est plate le contredire relève-t-il de l’ « autisme intellectuel d’extrémistes »? Parce que c’est de cela qu’il s’agit ici.

            • L’évolution vers des formes d’énergie propres va prendre beaucoup de temps; tout le monde sait cela; malheureusement on a besoin de réduire la pollution dès maintenant – ce qu’on constate en ce moment en est la preuve… donc il faut quand même prendre des mesures efficaces pour les +/- 10 ans qui viennent; pe comme au Japon, réduire le diesel à quasi rien…mais il y a d’autres mesures de bon sens.
              Pour l’huile de palme,c’est vrai qu’elle est peu cher car fort rentable à produire; d’où l’abandon par beaucoup d’autres cultures pour des raisons financières avant tout… on ne peut évidemment pas les en blâmer… mais les clients doivent savoir si à terme ils veulent 90% d’huile de palme …

          • Ce n’est pas grâce aux intervenants comme on peut en trouver ici qui crachent sans cesse dès qu’ils voient le mot « environnement » ou « écologiste » que ce résultat auraient pu être possible.
            La vallée de la Moselle était dans le brouillard permanent dans les années 1000, jusqu’au début du charbon. Allez à Machtum, faire le circuit des fours;)
            Tout simplement, la métallurgie ou surtout production de chaux ne se faisait pas dans de grandes usines, mais dans de petits fours de 2m de diamètre.
            Le bois était le premier combustible, suivi par le charbon vers la fin.
            A votre avis, des progrès n’auraient pas été faits ?
            Si votre monde d’il y a 500 ou mille ans était si idyllique, est-ce pour cette raison que vous voulez y retourner ?
            ?) 🙂

            • Voyez, encore l’excès: « Si votre monde d’il y a 500 ou mille ans était si idyllique, est-ce pour cette raison que vous voulez y retourner »
              Vous ne savez pas parler sans mauvaise foi.

          • @Cazictulé

            Modération : pas de termes injurieux
            Oui, la nature est hostile. Et en particulier du fait que nous ne sommes pas fait pour vivre sous des latitudes telles que la France. Regardez vous dans la glace : où est votre pelage qui vous permet de survivre en hiver quant les températures sont négatives.

            Donc soit on retourne vivre en Afrique (on euthanasie 99% de la population sinon ce sera surpeuplé), soit on s’adapte. Et pour s’adapter et survivre on se chauffe et on prend sa voiture pour aller chasser le Smig car les mamouth ont disparu.

            Manger (donc aller travailler) et se chauffer sont des besoins primaires, et j’entends bien pour ma part interdire à tout écologiste de régenter mes besoins primaires.

            L’environnement fait partie de mes besoins secondaires : toute amélioration est bonne dans la mesure où on ne touche pas à mes besoins primaires par des interdictions ou des augmentations de coût artificiellement imposées.

            Quand vous aurez compris ce principe et la limite de ce que l’on peut imposer aux autres (même avec une majoritée élue démocratiquement – ce qui n’est pas le cas), on pourra discuter.

            • « la nature est hostile » Vous présentez un raisonnement complètement faux. C’est juste pitoyable.

        • « je me demande avec quoi ils veulent qu’on se chauffe. »

          Ils ne veulent pas que les gens se chauffent mais meurent pour avoir leur espace vital et conserver leur confort.

  • Le plus drôle, c’est quand les journalistes des vieux médias ont été obligé d’admettre, à demi-mot, que les admissions dans les hôpitaux pour cause « pic de pollution » n’ont absolument pas changé (chose que tous ceux qui s’informent savent déjà sur des dizaines d’études sur les hôpitaux californiens depuis des décennies) et que s’il y a plus d’alerte, c’est tout simplement parce que les seuils ont été abaissés par pur charlatanisme.
    Bref, il s’agit d’une prétendue cause dont les effets sont absents, qui sert de bon prétexte pour contrôler toujours plus les gens, typique de la « science » escrologiste.

  • Cet article n’est pas sérieux. La pollution automobile représente +/- 40% de la pollution totale. Savoir d’où souffle les vents est une supercherie; il faut partout agir localement. Les poussières fines PM60 sont bien brûlées par les filtres à particules des véhicules diesel, mais pas les PM2,5 . Or ce sont celles-ci qui s’infiltrent dans les fines bronches de nos enfants.
    Les experts sont unanimes: faire comme au Japon : réduire à quasi rien le diesel en premier.
    Pour les rejets industriels, c’est bien sûr plus compliqué; il faut agir pas à pas; mais la santé de ceux qui nous sont chers est évidemment plus important que tout le reste.

    • Tout ce « reste » c’est ce qui fait que nous mangeons à notre faim, nous avons un toit confortable, travaillons 35H par semaine, 150 jours de congés par ans, une myriades de loisirs, plus de guerres etc…Alors la santé oui mais à n’importe quel prix, NON! je n’ai que faire de vivre jusqu’à 120 ans si c’est pour le exister dans une société perclue d’interdits, ou chaque minutes, chaque cm², chaque actions est réglementés, observés et ou on me fait la morale 23H par jour, une sorte de prison à ciel ouvert en gros.

    • Les agriculteurs vont devoir changer leur matériel pour passer au gaz?
      Qui paye?

    • Les poussières fines PM60 sont bien brûlées par les filtres à particules des véhicules diesel, mais pas les PM2,5 . Or ce sont celles-ci qui s’infiltrent dans les fines bronches de nos enfants.

      Vous dites que le diesel n’est pas toxique puisqu’il ne génère pas les PM2.5 qui s’infiltrent dans les fines bronches de nos enfants.

      Or vous dites contracditoirement :
      Les experts sont unanimes: faire comme au Japon : réduire à quasi rien le diesel en premier.

      Donc, si on fait comme au japon, il faut stopper de suite tous les bus diesel, soit 100% de la RATP ?
      Les gens iront à pied … Très sain 😉

      • @MichelC
        Le diesel n’est pas « réduit à quasi rien » au Japon, par habitant, il en utilise bien plus que la majorité des pays du monde : http://data.worldbank.org/indicator/IS.ROD.DESL.PC et vu sa densité de population, les émissions sont équivalentes à ce qu’on trouve en France.
        Comme tout bon escrolo, « enfaitpourquoi » est un fieffé menteur. Vous pouvez être certain que tout ce qu’il dit (ou « oublie » de dire) est de l’esbroufe.

  • Alors qu’un vent léger souffle depuis ce matin sur Paris et améliore la situation, le Gouvernement vient de prendre une décision ahurissante faire plaisir aux kmhers verts et dans un but electoraliste.
    Ils ont franchi le pas en interdisant lundi à Paris, la circulation à la moitié du parc automobile.
    On est en pleine soviétie ! ! !

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/03/15/97001-20140315FILWWW00154-circulation-alternee-lundi-matin-a-paris.php

    • J’ai des doutes sur les résultats électoralistes effectifs de la mesure. D’un coup, tous ceux qui ne vont pas pouvoir aller travailler vont se poser les questions qu’ils auraient dû se poser plus tôt.

  • Hippolyte Canasson
    15 mars 2014 at 19 h 34 min

    La pollution vient de chauffages aux bois promus par les zécolos.

    Interdire de circulation la moitié les voitures est une excellente idée !
    Ceux qui n’iront pas travailler resteront à la maison et pousseront un peu le chauffage.

    Si la pollution venait des voitures on interdirait le chauffage ?

  • Hippolyte Canasson
    15 mars 2014 at 19 h 35 min

    Avec la chance qu’on les saucialisses la pollution sera éteinte lundi.

  • Dioxyde d’azote à Genève :

    http://etat.geneve.ch/dt/air/graphiques_annuels_dioxyde_azote_no2-53-1057.html

    NO2, cartes annuelles :

    http://etat.geneve.ch/dt/air/cadastre_no2-53-3223.html

    Pas d’impact de l’autoroute, on devrait voir les sorties de tunnel, un peu d’impact des avions oui un peu.
    Tenez, c’est drôle : la ou c’est rouge sombre, au centre ville : aucune voiture puisque c’est interdit …
    Que des bus diesel des TPG … Ok, quelques tramways.

  • Je sais, cette proposition risque de se heurter à beaucoup de récalcitrances mais pourquoi ne pas privatiser la pollution et laisser son prix se fixer dans le cadre d’un marché d’offre et de demande ?
    S’il n’y a pas de prix possible alors aucune pollution ne peut être faite, s’il y un prix alors son coût est quantifié pour les acteurs concernés (habitants, entrepreneurs, etc.).

    En cas de pic de pollution, le prix augmenterait et rarifierait la demande jusqu’à ce qu’elle s’équilibre avec l’offre. On aurait pour résultat de ce processus ce que la communauté des acteurs serait prête à accepter en terme de compromis pollution/activité économique. Ce coût de la pollution entrerait dans le compte de résultat de l’entrepreneur, du salarié, etc. Bien sûr, cela suppose le retrait de toutes les réglementations étatiques débiles et des impôts et taxes injustes qui nous oppriment. Il faut aussi innover sur le plan juridique et définir ses droits de propriété sur la dégradation de l’air (pas l’air lui-même). On ferait alors du VRAI droit et pas du socialisme.

  • parait que les véhicules qui roulent au gpl seraient moins polluants et moins gourmands en consommation, mais il n’y aurait pas assez de pompes distribuant du gpl ;

    • le gpl est moins polluant mais certainement pas moins gourmand que le diesel.
      Il n’existe aucun moteur thermique qui ait un meilleur rendement que le moteur diesel.
      C’est un exemple de plus pour illustrer à quel point les escrolos, qui n’hésitent pas à déclarer que « le problème le plus important pour l’humanité, c’est le réchauffement climatique » (donc les émissions de gaz sataniques) tout en diabolisant le diesel, sont obscurantistes et irrationnels.

  • enfaitpourquoi : ‘Pour aller dans votre sens, à lire les études …’
    —————————————
    Il ne s’agit pas « d’études » scientifiques, mais d’hypothèses de cause à effet basées sur des comparaisons épidémiologiques, la source expérimentale la moins solide qui puisse exister et que même le directeur scientifique de l’EPA, une des premières officines promotrice de l’hystérie sur les PM2.5 (l’EPA voulait même réglementer… la poussière agricole pour réduire les PM2.5 !), avait qualifié comme « incapables d’établir une relation de cause à effet entre PM2.5 et impacts sur la santé ».
    C’est typique de la pseudo-science politicienne faite par des politiciens pour aboutir à des conclusions déjà préétablies par les politiciens en écartant toutes les études contradictoires et qui balaient sous le tapis tous les FAITS massifs et incontestables qui dérangent, à savoir
    – l’espérance de vie parmi la plus longue en Iles de France et à Paris, endroits pourtant, nous dit-on, à l’air le plus « pollué »
    – l’explosion de l’asthme ces dernières décennies en même temps qu’une chute drastique de la pollution
    – la pollution 10x plus importante en Chine qui devrait, selon la pseudo-science qui a servi à fixer nos normes, causer des dizaines de millions de morts dont on cherche toujours le corps (Hong Kong, une des villes les plus « polluées » est là où on vit parmi le plus vieux sur la planète).
    – le lien de causalité de plus en plus incontestable entre le paracétamol et l’asthme, non seulement au niveau épidémiologique (hausse de l’asthme coïncidant parfaitement avec les débuts du paracétamol dans les années 80) mais aussi des mécanismes biologiques
    – une absence totale de corrélation entre « pic de pollution » et admission dans les hôpitaux, sur des centaines de villes étudiées
    etc, etc…
    Bref, vos « études », que de toute évidence, vous n’avez pas lues, c’est direct poubelle. Mais merci quand même pour la tentative d’enfumage (c’est le cas de le dire).

    • « Un bigot, ça ne pense pas, ça se contente de répéter la litanie de l’Eglise de Climatologie »
      Mais quel est le but de cette intervention? Quel rapport avec l’épisode de pollution?
      Vous êtes totalement extrémiste, et vous le savez autant que moi. Vous savez très bien que vos méthodes pour commenter sont connues et dénoncées.

  • Mon commentaire de lecteur assidu de Contrepoints n’est absolument pas relié à cet article, mais je ne peux m’empêcher de constater que nous retrouvons de plus en plus de trolls dans les espaces commentaires.

    Quel dommage, car les commentaires autrefois souvent très instructifs entre gens de bonne éducation, tournent souvent au pugilat avec des fanatiques verts dont on se demande bien s’ils ne sont pas payés pour venir nous em**rder.

    Au fait: j’ai 4 voitures, dont une consomme du 20/25 litres aux 100 (40 ans d’âge, ça se bonifie!). Dommage, c’est la seule en chiffre impairs! Je me ferais donc une joie d’aller au boulot avec lundi.

    • « entre gens de bonne éducation » Cela signifie que vous vous réfugiez derrière une sorte de secte et toute personne ne partageant pas les même idées extrémiste cad une personne plus nuancée est alors traitée de troll ou de fanatique.

  • quand on voit tous les épisodes de pollution atmosphérique dans les grandes villes, qui entraînent des atteintes respiratoires très fréquentes, moi, cela me pique les yeux, je tousse, j’éternue avec écoulement nasal, il faut bien faire quelque chose à court terme ….
    il y a aussi, pour d’autres personnes, des effets plus graves, asthme, risques cardio-vasculaires ainsi que des risques d’effets cancérigènes ; la décision de baisser à 70 km/h la vitesse sur les périphériques me semble aussi judicieuse.
    voir http://www.officiel-prevention.com/environnement-pollution/pollution-de-l_air/detail_dossier_CHSCT.php?rub=40&ssrub=145&dossid=101

    • On comprend votre problème.
      Le site que vous citez dit La protection dans les cas de pic de pollution de l’air est réalisée aux moyens de masques de filtration individuels par exemple.
      Ne pourriez-vous pas en tester un? Ou avez-vous des informations?
      Moi, c’est les pollens, cela prend le nez, yeux. Rien à faire sauf ne pas sortir!
      Si vous aviez une expérience et nous la relater, ce serait utile. On, moi au moins, vous en serait gré. 🙂

      • pour les pollens , le masque n’est pas assez efficace car trop petit ; un seul reméde : les anti-histaminiques

    • Les véhicules EURO 6 essence génèrent plus de particules que les diesels :
      Le règlement n° 459/2012 autorise les voitures à essence à injection directe à émettre 6×1012 particules jusqu’en 2017 ; au delà elles seront limitées à 6×1011 comme les véhicules Diesel.

      Comme quoi, les derniers véhicules diesel ne polluent plus ❗
      Il va falloir arrêter tous les bus en cas de pollution :mrgreen:

    • certaines mesures récentes ont mis en évidence le caractère fortement polluant des véhicules à injection directe essence du point de vue des particules fines

      Tout s’explique : de plus en plus de voiture essence à injection directe, plus de chauffages au bois …
      Et l’on interdit le diesel ❗ 🙄

  • il faut quand même bien faire quelque chose à court terme ! quand on voit tous les épisodes de pollution atmosphérique dans les grandes villes, qui entraînent des atteintes respiratoires très fréquentes, moi, cela me pique les yeux, je tousse, j’éternue avec écoulement nasal ….
    il y a aussi pour d’autres des effets plus graves, asthme, risques cardio-vasculaires ainsi que des risques d’effets cancérigènes, voir http://www.officiel-prevention.com/environnement-pollution/pollution-de-l_air/detail_dossier_CHSCT.php?rub=40&ssrub=145&dossid=101 , aussi la décision de baisser à 70 km/h la vitesse sur les périphériques me semble également judicieuse.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Depuis le 1er janvier 2022, les fournisseurs d'accès internet et opérateurs mobiles (Orange, Bouygues, Free et SFR) doivent communiquer aux consommateurs les émissions de gaz à effet de serre en lien avec leurs usages internet et mobile. Mais attention, sur-informer rime aussi avec danger !

Oui, Internet ça pollue !

À destination des abonnés (soit tous les consommateurs français), cette information doit servir un objectif de « sensibilisation à l'impact de leur activité et leur consommation numérique sur l'environnement et le climat »... Poursuivre la lecture

Par Jon Hersey. Un article de la Foundation of Economic Education

Fionn Fereira a grandi sur la majestueuse côte sud de l'Irlande, mais à l'âge de douze ans, il a remarqué un étrange reflet dans l'eau. Il était causé par les microplastiques, de minuscules particules de plastique ne dépassant pas 5 mm de long, et dont personne ne savait comment se débarrasser.

Ces microplastiques correspondent à la fin du cycle de vie connu des produits en plastique omniprésents dont nous sommes devenus dépendants : bidons de lait, récipients à c... Poursuivre la lecture

Par Frédéric Mas.

Depuis ce mardi 1er juin, les véhicules avec des vignettes crit’Air 4 et 5, qui correspondent aux plus vieux moteurs diesel et essence, ne pourront plus circuler en semaine dans le Grand Paris. Le territoire concerné, qui correspond aux frontières de l’autoroute A86, est devenu depuis le 1er juillet 2019 une « zone à faible émissions » (ZFE) afin de répondre à « l’urgence sanitaire et climatique ».

Selon le gouvernement : « L’agence Santé publique France estime à 6600 le nombre de décès par an liés à la polluti... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles