Comme en 2013, le gouvernement sera là en 2014 pour nous sauver tous. Fuyez.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Evolution du code du travail

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Comme en 2013, le gouvernement sera là en 2014 pour nous sauver tous. Fuyez.

Publié le 2 janvier 2014
- A +

Le pays sort lentement de sa léthargie post-prandiale dans laquelle les fêtes l’avaient plongé. Petit à petit, tout le monde reprend le travail, et d’instinct, devant les difficultés de la situation, tous les services de l’État se tendent comme un seul homme pour résoudre la myriade de pépins que le pays va devoir affronter devant cette nouvelle année.

Ainsi, Manuel Valls, le Ministre qui fait à l’Intérieur ce dont on rit à l’extérieur, envisage de faire interdire la quenelle (le geste, pas la spécialité culinaire), jugeant sans doute qu’une petite loi ou un joli décret empêchera efficacement les individus de pratiquer, tout comme une loi interdisant de mourir de faim résoudrait probablement bien des problèmes, et que la loi pour ne jamais manquer de toit a permis de faire disparaître immédiatement les SDF. Bien évidemment, le fait que le petit Manuel de l’Intérieur Propre et Bien Rangé se soit gentiment fait quenelliser la tête il y a quelques temps ne joue en rien sur sa décision, ferme et courageuse, de mobiliser son énergie et quelques uns de ses nombreux fonctionnaires sur cette cause à la fois noble, humaniste et indispensable à la bonne marche du pays. Il faut ce qu’il faut.

valls : une quenelle, où ça ?

Au Ministère de l’absence d’Économies et des Finances lacunaires, on a choisi de ne faire aucune espèce de publicité pour les changements qui sont introduits dès ce début d’année. On se demande pourquoi : comment ne pas se réjouir de voir qu’au moins, à Bercy, ils travaillent durement pour calibrer les ponctions étatiques au plus juste ? Comment ne pas tenir compte des magnifiques avancées dans les taux (la TVA grimpe, comme les taux pour les emprunts d’État, c’est mignon ce mouvement d’ensemble) ?

Et surtout, il serait dommage de passer à côté de la cohérence d’ensemble de la politique gouvernementale en matière de droit du travail. Un coup oui, un coup non, un coup c’est permis, un coup c’est interdit, voilà qui rend épique l’établissement de règles simples pour la conduite des affaires dans le pays et qui redonne un vrai parfum d’aventure à la monotonie naturelle de la création d’entreprise, du capitalisme à la Pépère et du développement d’activité sur le sol national, non ?

Prenez par exemple la durée d’un temps partiel. On pourrait croire, lorsqu’on est un adulte normal, responsable, avec deux pouces et un QI supérieur à sa température anale, que cette durée pourrait résulter d’un accord contractuel entre un type qui veut travailler moins que le temps complet et un type qui veut l’embaucher pour une durée inférieure à celle d’un contrat de travail complet. Partant de là, on imaginerait des adultes qui signeraient des contrats et s’arrangeraient entre eux.

oooh filocheBon, cette image est évidemment complètement farfelue puisqu’elle ne fait intervenir aucun fonctionnaire d’État, ni, encore pire, aucun syndicaliste et — abomination suprême — renverrait les vieux débris communistes antédiluviens chargés de l’inspection du travail à leurs études, loin du monde réel trop abrasif pour leur peau sensible (Gérard F., si tu me lis, sache que j’ai de la tendresse pour les espèces en voie de disparition terminale).

Moyennant quoi, la réalité française sera douillettement bordée de lois encadrant bien tout ça, qui redéfiniront cette année encore la durée minimale du temps partiel qui passe donc en ce début d’année à 24 heures par semaine. Tous les patrons qui auraient eu besoin de salarier quelqu’un pour 20h pas plus (par exemple) ne pourront le faire. L’emploi en France dit merci à cette « avancée » législative. Les 5 millions de chômeurs aussi.

Et puisqu’on parle code du travail, que va-t-il advenir exactement de la pénibilité, cette notion nouvellement introduite au bénéfice du calcul des retraites, déjà pas simple et qui va encore se complexifier un peu et qui, si l’on s’en tient aux textes, promet de grands moments de pirouettes comptables et organisationnelles au sein des entreprises, puisque l’appréciation de la pénibilité sera faite au cas par cas, avec des contrôles a posteriori (et des gémissements a priori) ?

oh filocheQuant au travail le dimanche, l’avenir est plein d’incertitudes croquignolettes avec des fermetures de magasins à la clef. Jusqu’à récemment, on se rappelle qu’il était donc officiellement interdit de travailler le Jour du Seigneur, puisqu’en bon pays laïc, la France a choisi de faire fermer ses commerces ce jour-là (sauf les boulangers-pâtissiers qui fournissent les gâteaux après la messe, les électriciens parce qu’on n’aime pas cuisiner froid, les cinémas parce que sinon, on s’ennuie ferme, et d’autres menues exceptions pour que tout continue à fonctionner, mais en moins vivant). Rassurez-vous : à l’approche des municipales, et vu que la fermeture dominicale signe l’arrêt de mort pour certains magasins, il a été rapidement signé un petit décret de derrière les fagots pour autoriser à nouveau l’ouverture des enseignes de bricolages.

Comme on le voit, tout ceci est du solide, du simple, du facile, du balisé, du prévu de longue date et c’est donc d’autant plus facile d’entreprendre en France, de créer de la valeur et des emplois puisque tout (impôts, législation, environnement) concourt à vous laisser bosser dans les meilleures conditions possibles. Que demande le peuple ?

Mais toute cette agitation de ces puissants ministères n’est rien à côté de la détermination calculée et des actions épiques qu’entreprennent les plus importants des ministres. Ici, on pense immédiatement à deux d’entre eux, véritables fers de lance du N’importe Quoi Bruyant érigé en méthode de gouvernement et en politique d’avenir : Najat Vallaud-Belkacem tout d’abord et l’inénarrable Arnaud Montebourg, sans lesquels — il faut bien le dire — la politique n’aurait pas ce petit grain de folie ridicule qui nous la rend si sympathique et si joyeuse lorsqu’on ira voter (pour les plus crédules d’entre nous), courant mai de cette année, entre deux cuites monumentales.

najat genialEn effet, Najat Vallaud-Belkacem n’a même pas attendu d’être en 2014 pour bombarder les interwebs de ses petites déclarations ; la porte-parlote du gouvernemaman est ici dans son rôle, il est vrai, mais comme Switchie sur son blog, on ne peut qu’être consterné par l’avalanche de bidules tous plus foutraques les uns que les autres que la pauvrette nous a rassemblés dans une infographie indigeste, afin de nous présenter l’étendue des dégâts que l’ensemble du gouvernement entend porter au pays pendant toute cette année : pas un domaine ne sera épargné, pas une loi ne sera oubliée, chaque ministère ira de sa petite crotte législative. C’est génial, non ?

montebourg moquage de visage

D’autant qu’on sait déjà qu’elle sera (lourdement) épaulée du chevalier de la Table Bancale. Et pour préparer psychologiquement le pays à ces assauts gaillards, Montebourg n’a rien trouvé de mieux que nous présenter un calendrier de ses Douze Redresseurs. Ne riez pas : c’est avec vos sous.

Les petits-fours ont été mangés. L’allocution du Président est terminée. Les ordres de mission pour cette nouvelle année sont partis : c’est décidé, 2014, ce sera 2013, mais en plus grand, plus fort, plus loin.

Pour ceux qui le peuvent : fuyez. Pour les autres, tremblez. Que vous ayez fui ou que vous trembliez, de toute façon, ce pays est foutu.
—-
Sur le web

Voir les commentaires (21)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (21)
  • « (…) Valls (…) envisage de faire interdire la quenelle. » L’interdiction, ce n’est pas le premier réflexe socialiste. Chez ces gens-là, le tout premier réflexe est plutôt une taxe. Un problème (vrai ou faux), une taxe. Bientôt, les dérapages (verbaux ou gestuels) seront taxés. Ainsi, tous les dérapages seront contrôlés. Et taxés.

    Mais bonne année à vous cher H16, et à tous les libéraux lecteurs de ce blog.

    • Effectivement, le premier reflexe socialiste est la taxe,…. d’aucun diront le mensonge.

      Pour ce qui est de la quenelle, on ne peut pas reprocher a Valls (franc-macon, marie a une juive) d’obeir aux ordres.

      Apres, d’ou viennent les ordres,……….

    • Ça dépend des époques, en 54 (1954), les socialistes au pouvoir ont envoyé la troupe tirer sur les mineurs grévistes, au yeux de leur famille qui tenait un cortège parallèle. Des grévistes non-tués ont été emprisonnés. Leur travail perdu. Dans le nord, après la fermeture de filatures, il n’y avait que celui-là. C’était « la mine » qui les logeait. Les socialistes au pouvoir ont fait payer aussi leurs épouses et leurs enfants.

      Alors que leur grève était légale, au regard de la loi de cette époque.

      Il a fallu attendre 2011 pour que les rares survivants obtiennent réhabilitation de la justice de ce pays.

      L’état socialiste n’a jamais été l’ennemi de la bourgeoisie post-89, vous ne devriez pas lui cracher à la gl parce qu’il œuvre dans le sens de vos aspirations plus que vous ne le ferez jamais. A moins que vous ne jouiez ce rôle pour qu’ils continuent à faire le sale boulot que la droite capitaliste française n’a pas l’absence de morale requise pour l’exécuter. Etre contre la corrida et la chasse mais savourer une viande qu’on laisse le soin à d’autres de mettre à mort.

      Vous devriez soutenir le Président Hollande, il a entériné deux réformes des retraites quand le Président Sarkozy ne faisait qu’enfin la seule que Juppé avait échoué à mettre en place.

  • Comme je l’écrivais sur mon blog ce matin après avoir pris connaissance des indices PMI de Markit (sur un site anglo-saxon) il ne manque que la faucille et le marteau sur la bande blanche du drapeau français …

    • Sur LCI ce matin, on apprenait que Cameron s’inquiète de la politique de Hollande, il serait même particulièrement énervé.
      Il vient de comprendre que le gouvernement Hollande assume pleinement sa politique soviétique. On savait que la France depuis 45 était marxiste et en 2014 elle l’est toujours…c’est notre exception culturelle!!!

    • Je vous assure que non, j’ai manié l’un et l’autre dans ma lointaine jeunesse, vous pouvez vérifier sur wikimedia.

      Le MEDEF reprochait à M. Nicolas Sarkozy de ne pas en faire suffisamment, il reproche à M. François Hollande de ne pas aller assez vite. C’est différent.

      Avez-vous pris connaissance de la teneur de la réforme des retraites votée il y a deux semaines ? A propos de retraite, savez-vous qu’on prétend l’AGIRC et l’ARCO au bord de la faillite ? Vous espériez une retraite des cadres ? Les français ne travaillent pas assez dit-on, nous allons redresser la barre. Vous et moi. Je serai un des rares à en mourir de rire, c’est le privilège des prophètes.

      Dois-je vous rappeler que la tranche d’imposition à 75% (et non la « taxe » à 75%, ridicule caricature : Ce sont les artisans-commerçants et professions libérales qui vivent avec 25% de ce qu’elles gagnent) ne s’appliquera qu’aux clubs de football ? Gros clash social en perspective, une audace digne de Danton…

      Pour mémoire, en France, avec la faucille et le marteau, il y avait aussi un slogan : « …/… et on pendra le dernier des patrons avec les tripes du dernier des curés ». On en est loin.

      Hollande est au communisme ce que « World war Z » est à « La nuit des morts vivants » : Une pâle resucée d’une époque révolue. Dormez en paix, tout va bien. Marx est mort.

  • Belkacem est la plus dangereuse. Cette minette me glace les sangs par sa détermination à vouloir modeler le Français selon ses dogmes et ses fantasmes et à vouloir construire une société selon ce que, elle, elle a décidé de ce que cette société devait être. Il n’y a absolument aucune prise en considération par cette minette de la liberté de chacun de choisir son mode de vie selon son désir de vivre.
    Elle bafoue notre humanité sans aucun scrupule (et avec notre argent en plus), c’est une insulte qu’elle fait à chaque instant à notre humanité.

    • oui Belkacem et dangereuse, mais Duflot l’est tout autant.
      Avec elle l’individu ne peut éliminer complètement la possible confiscation des biens suivi d’un internement dans un Goulag.

    • Je trouve Taubira bien plus dangereuse encore.
      Son projet de laisser tout voleur, violeur, homme violent..hors de prison, sans se soucier des victimes, est pour moi une abomination sans nom, qui va contre toute logique.

      • Ca reste a voir,….. un violeur en liberte est un homme comme tout le monde, il rentre dans les statistiques des accidents…….

        • Pas sûr de comprendre où vous voulez en venir.
          Pour moi c’est dangereux, ça reste pas à voir. Le sentiment d’impunité qui en découle peut être un destructeur de la civilisation en tant que telle.

    • « à vouloir construire une société selon ce que, elle, elle a décidé de ce que cette société devait être »

      Sommes-nous allés à l’école ?
      Nous y a-t-on dispensé des cours d’histoire ?
      Alors, en fin de compte, qu’est-ce d’autre, la Politique ?

      Ici, on prophétise la survenue du bonheur quand l’impôt et l’état seront réduits à la marge. Que fait-on d’autre que de vouloir construire une société qui correspond aux ambitions que nous nourrissons pour elle ? Par les moyens qui nous semblent les plus appropriés ? Nous sommes-nous engagés dans la course à l’exécutif pour parvenir à nos nobles fin ? Ne reprochons pas à autrui de s’être donné les moyens que nous n’avons pas su acquérir.

      Voilà, nous sommes en démocratie et les gens élus ne sont pas toujours ceux pour lesquels nous avions voté mais dans une monarchie de droit divin, Dieu n’élit pas nécessairement des rois qu’on surnomme « le bon » ni « le juste ». Je n’ai pas souvenir que l’un d’entre eux ait été surnommé « l’avisé » ni « le gestionnaire AAA ». Au moins, en démocratie, la routourne peut tourner.

    • Moi, c’est Payons que je trouve très dangereux: c’est un faux prophète, un faux prédicateur avec sa nouvelle religion, et surtout ses victimes toutes désignées: nos chers enfants. Tiens, si je n’étais pas moi même catholique, j’en arriverai presque à utiliser les même artifices que ceux qui combattent le clergé.

      • Il n’y a rien qui fasse plus peur à un croyant, qu’une nouvelle religion.
        Essayez l’absence de croyance, abandonnez la religion, n’importe laquelle, toutes…

        Plus besoin de combattre le clergé, au fait, il suffit de l’ignorer aujourd’hui.

    • Najat Vallaud-Belkacem fait partie de ces ministres à qui Hollandayrault ne demande qu’une seule chose : communiquer en permanence pour occuper le terrain médiatique. Son ministère est aussi utile aux femmes que celui de Montebourg est utile aux entreprises qui déposent le bilan.

  • « chaque ministére ira de sa petite crotte législative » .. ou plutôt de sa petite quenelle ..LOL

  • Valls veut peut-être préparer une loi interdisant la quenelle mais c’est sous la pression des sionistes.
    C’est d’ailleurs le député franco-israelien Meyer Habib qui demande d’assimiler la « quenelle » à un salut nazi anti-juif.
    Un site hébérgé en Israel a déjà dénoncé à un maire, un employé d’origine maghrébine, ayant posté sur les réseaux sociaux une photo en faisant ce geste .

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/01/02/97001-20140102FILWWW00342-il-realise-une-quenelle-et-perd-son-travail.php

    • Zorglub, je ne crois pas que Valls reçoive de pressions de « Christians United for Israel ». A moins que vous ne disiez « sionistes » pour éviter de révéler vos intentions.

  • Le pire pour tous ces petits capos chefs, qui n’auraient vraiment pas fait tâche à l’entrée des camps nazis, les goulags russes ou le laogai chinois, c’est de faire un imprimer un tee-shirt rose avec parents et enfants (si vous voyez ce que je veux dire) faisant chacun une quenelle. Même si je ne sus pas d’accord avec l’utilisation de la quenelle comme symbole nazi, je ne sais pas… Si c’est cela, il faut laisser faire. Sinon, il faut bombarder, napalmer, gazer toute la Palestine et le Moyen-Orient où le salut hitlérien est utilisé par toutes les armées arabes. Cette possibilité d’interdiction par la loi est ridicule et fait plus de bien à la quenelle que l’inverse. Le mieux aurait été le mépris qui l’aurait reléguée rapidement au silence. Coluche avait utilisé le salut nazi dans une de ses sketches, il me semble, par mépris ou comique inversé. On ne compte plus les insultes racistes de Bedos, mais lui est juif, donc il a le droit. Moi je trouve que Dieudonné, même s’il est parfois outrancier comme tout comique, dit des vérités qui sont bonnes à dire et ses dérapages sont tous sans exception utilisés par ses confrères autorisés, de gauche. Il faut entendre l’humour des juifs sur les chambres à gaz, cela vaut le détour.

    Là, le komple de l’apjetk sera attun pur les reichkaporalfürhers ki nus tirichent.

    Voir les photos suivantes sur Google Images :
    https://www.google.fr/search?q=slatu+hitl%C3%A9rien+et+arm%C3%A9es+arabes&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ei=obXFUoLgK6uY0QXr_YDAAw&ved=0CAcQ_AUoAQ&biw=1280&bih=861#q=salut+hitl%C3%A9rien+arm%C3%A9es+arabes+et+palestiniennes&tbm=isch

    Sur cette recherche, même Netanyahu s’y met, au salut nazi.
    Notre gouvernement franchit là les limites du ridicule « qui ne tue plus, sinon … »

    Là, le komple de l’apjetk sera attun pur les reichkaporalfürhers ki nus tirichent.

    Mais il est vrai que ce qui ne plaît pas au lobby juif en France est rapidement frappé d’interdiction ou d’ostracisme, il fallait le dire. Il a raison de dire que dans les médias, le cinéma, la télé, la radio, le lobby veille à ses intérêts particuliers avec la clémence de l’Etat et proscrit ses opposants de la plus simple manière : ils ne travaillent plus. C’est un fait. On ne peut professionnellement s’opposer en France à un membre de cette communauté très influente sans en payer immédiatement le prix fort. Il fallait le dire aussi. Dieudonné a eu raison de le dire et de le clamer haut et fort. Ces gens sont au-dessus des lis et ont tous les droits, ils en profitent à fond, il est vrai protégés à juste titre depuis la shoah, mais ici, cela déborde de ce cadre puisqu’ils n’ont plus aucun devoir de respect envers les autres, mais uniquement des droits. Il fallait aussi le dire. De là vient l’inimitié croissante d’un nombre incalculable de personnes ayant travaillé avec eux. Même si je me mettrais une fois de plus de leur côté si la communauté musulmane en venait, à la suite du Grand Mufti de Jérusalem et de son neveu Yasser Arafat, à vouloir importer la shoah en Palestine, en France ou au Moyen-Orient. Les monstruosités du passé non plus le droit d’exister, mais les monstruosités inverses et les passe-droits et les comportements parfois affligeants de cette communauté n’ont plus le droit non plus d’être, au alors c’est de l’ordre des tribunaux, nationaux ou internationaux.

    Dieudonné, dans tout cela est juste guignol qui fait prendre conscience de toute l’ambiguïté du problème. Il est le doigt qui montre la vérité dans ce qu’elle a de plus cru et qui doit avoir le doigt et la langue coupée, comme Edward Snowden aux USA. Mais le fascisme n’est pas de leur côté, du côté des lanceurs d’alertes, comme on l’avait tous compris.

    Là, le komple de l’apjetk sera attun pur les reichkaporalfürhers ki nus tirichent.

  • Fuir où ? La mondialisation est partout, même dans le désert. Depuis l’ouverture au cannabis dans le Colorado, James TAGGART a planifié la spoliation de l’activité libérale du commerce de chanvre indien dans tout le Sahel et le sud de la Méditerranée, sous couvert de libéralisme et de libre concurrence soutenus par l’OCDE, l’UE et l’OMC.

    Même le sable du Sahara et les roche de l’Atlas ne sont plus libres.

  • « on se rappelle qu’il était donc officiellement interdit de travailler le Jour du Seigneur, puisqu’en bon pays laïc, la France a choisi de faire fermer ses commerces ce jour-là »

    Accessoirement, il fait aussi fermer les écoles ce jour là.

    Le dimanche est le seul moment ou les parents laborieux peuvent voir leurs enfants du matin au soir.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
Anne Hidalgo gauche française
0
Sauvegarder cet article

Par Olivier Maurice.

Y a-t-il encore une gauche en France ? On peut se poser la question : les derniers sondages indiquent que la somme des intentions de vote en faveur de candidats de gauche déclarés est à peine créditée d’un quart au premier tour de la prochaine élection présidentielle.

Alors bien sûr, un sondage à plusieurs mois de l’échéance électorale ne présume en rien de la réalité des opinions ou des décisions de votes qui seront finalement prises, mais le symbole est d’importance.

Où est passée la gauche triompha... Poursuivre la lecture

Par Claude Goudron.

Quand, dans un geste populiste, François Mitterrand a accordé la retraite des Français à 60 ans il savait qu’au nom des droits dits acquis, il allait plomber l’avenir de la France pour des décennies.

Au mépris d’une logique qui voudrait que plus la durée de vie augmente, plus le départ en retraite soit reporté, tous les pays européens l’ont compris et à de rares exceptions dont la France, imposent un départ à la retraite entre 65 et 67 ans.

Retraite : trente années de tergiversations

Depuis le Livre bl... Poursuivre la lecture

la France
0
Sauvegarder cet article

Par Claude Robert.

Il est des symboles qui ne s’inventent pas et qui résument à eux seuls l’univers burlesque (façon de parler) dans lequel nous vivons.

Tel est le cas de ce croisement de la rue de Rivoli à Paris qui « comporte quatre sens interdits pour autant de voies ». Une fois engagé dans la rue qui y mène et qui est en sens unique, il est « impossible d’échapper à une amende », en atteste l’amusante vidéo postée sur le site BFMTV.

https://www.youtube.com/watch?v=Bh45gJeCyuQ

Ainsi est devenue la France : un p... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles